(navigation image)
Home American Libraries | Canadian Libraries | Universal Library | Community Texts | Project Gutenberg | Children's Library | Biodiversity Heritage Library | Additional Collections
Search: Advanced Search
Anonymous User (login or join us)
Upload
See other formats

Full text of "Le quincaillier (Juillet-Decembre 1916)"


H K. I.AUZON 

hnp.-Kelifut 






MONTR BAL, 















Digitized by the Internet Archive 

in 2012 with funding from 

U n i ve rs i ty of To ro n to 



http://archive.org/details/lequincaijuidec1916mont 




Fond* en 1887 



MONTREAL, vendredi 7 juillet 1916 



Vol. XXIX.— No. 28 



Par Brevet 
Special 

Fournisteur 




de 

Sa Ma jest e 

LE ROI 



DEWAR'S 

Scotch Whiskies 



Pour l'Est du Canada 



AGENTS ■ — — 

J. M. DOUGLAS & CO., MONTREAL 



Bureaux Chefs pour les Etats-Unis et le Canada, Dewar Building, 
Bank Street, New-York, E.U.A. 



M 



LE PRIX COURANT, vendredi 7 juillet 1916 



Vol. XXIX— No 28 



JONAS' 

THIPL5 CONCEHBUII 

EXTRACT 
VANILL A. 

DIPLOMA AWARDED BY 

THE COUNCIL Of AHT1 
AND MANUFACTURES 
PREPARED BV 

Henri Jonas aCs 

MONTREAL 

m NEW YOP 









■1 






flMn^ 




$ws 


JONASet 















Tenez les Meilleures Essences 



C'est le seul moyen d'attirer et de retenir la clien- 
tele des menageres soigneuses. Lorsque l'une d'elles 
vient a votre magasin et vous demande une essence cu- 
linaire, elle entend naturellement la meilleure, car de la 
qualite de 1 'essence depend la qualite du mets. 

Par consequent, donnez-lui les 



Essences Culinaires de Jonas 



et vous vous assurerez son constant patronage ainsi que 
celui de ses amies et connaissances. Soyez assure qu'il 
n'y a pas de meilleurs agents de publicite que les fem- 
mes. Si vous voulez qu'elles soient en votre faveur, 
donnez-leur toujours ce qu'il y a de mieux. Tout ce 
qu'on peut mettre de qualite dans une bouteille d 'es- 
sence se trouve dans les 

ESSENCES CULINAIRES DE JONAS 

Henri Jonas & Cie., 

FABRICANTS, 
MAISON FONDLE EN 1870 

173 a 177 rue St-Paul Quest, - Montreal 




^5 




Vol. XXIX— No 28 



LE PRIX COURANT, vendredi 7 juillet 1916 



Parlez de Feves a vos Clients— 

II y a la de l'argent a gagner pour vous--- 

Les Fevesvblanches cou- 
tent au consommateur 
pres de 1 2c la lb., brutes. 
Faites-les tremper tou- 
te la nuit— egoutter— 
bouillir legerement— 
ajoutez du lard — du 
sucre— du poivre— du 
sel— de la melasse et 
placez le tout dans un 
pot au four et faites 
cuire pendant quatre 
heures — vous aurez 
des feves cuites au 
lard. 




Natures ou avec Sauce Tomates ou Chili 



Vendez a vos Clients une Boite de Feves 
de la Aylmer Canning Co., et le 
procede de preparation se reduira 
a "Chauffer la boite pendant quel- 
ques minutes et a servir Chaud". 
"Chaque feve est a point". 

Vous ferez une vente — vous ferez plaisir a 
un client — et vous pousserez des pro- 
duits manufactures au Canada. 

Ecrivez pour prix, conditions, etc. 

Dominion Canners 

Limited 

Hamilton, Canada 



LE PRIX COURANT, vendredi 7 juillet 1916 



Vol. XXIX— No 28 



PRIX GOURANTS 

Dans la Hate qui suit sont comprises unlquement les marques speclales de marchandises dont les malsons, lndiquees en ca- 
racteres nolrs, ont l'agence ou la representation directe au Canada ou que ces maisons manufactured elles-mfimes. Les prlx 
indiques le sont d'apres les derniers renseignements fournis par les agents, reprGsentants ou manufacturers eux-memes. 



WALTER BAKER & CO., LTD. 

Chocolat Premium, pains de % 
liv. et de Vi lv., boite de 12 

liv., par liv 0.37 

Breakfast Cocoa, 

boites de 1-5, 

%. %. 1 et 5 

liv 0.41 

Chocolat sucre, 
Caracas, *4 et 
% de liv., boi- 
tes de 6 lbs. .0.31 
Caracas Tablets, 
Cartons de 5c, 
40 cartons par 
boite, la boite .1.25 
Caracas Tablets, 
cartons 5c, 20 
cartons par 
boite la boite . 0.65 
Caracas "Assor- 
tis", 33 paq. 
par boite, la 

boite 1.00 

Chocolat sucr€ "Diamond", pain 
de 1-6 de liv., boites de 6 liv. 

la liv 0.24 

Chocolat sucrS Cinquieme, pains 
de 1-5 de liv., boites de 6 liv., 

la livre 0.22 

•ocoa Falcon (pour soda chaud 
et froid) boites de 1, 4 et 10 liv., 

la livre 0.36 

Les prix ci.dessus son F.O.F., Mont- 
real. 




REGISTERED 
TRADE-MARK 



BRODIE & HARVIE, LIMITED 

Farines preparees de Brodie La doz. 
"XXX" (Etiquette rouge; pqts. 3 

lbs 1.75 • 

Pqts. de 6 lbs 3.40 

Superb, pqts de 3 lbs 1.55 

Pqts. de 6 lbs 3.00 

Crescent, pqts. de 3 lbs 1.65 

Pqts. de 6 lbs 3.20 

Buckwheat, pqts. de 3 lbs 1.75 

Pqts. de 6 lbs 3.40 

Griddle-Cake, pqts. de 3 lbs 1.75 

Pqts de 6 lbs 3.40 

Les caisses contenant des paquets de 
1 doz. de 6 livres ou 2 doz. de 3 lbs. a 
20c. chaqua. 

La pleine valeur est remboursee aux 
Caisses retournees completes et en bon 

etat. 

L. CHAPUT, FILS & CIE, LTEE, 
Montreal. 

"PRIMUS" 
The- Noir Ceylan et Indien 

Etiquette Rouge, paquets de 1 lb. 

c-s 30 lbs., la livre 0.33 

Etiquette Rouge, paquets % lb., 

c-s 30 lbs., la livre 0.33 

Etiquette Rouge, paquets de %, 

lb., c-s 29*4 lbs., la livre 0.33 

Etiquette Argent, paquetj 1 lb. 

c-s 30 lbs., la livre 0.40 

Etiquette Argent, paquets % lb. 

c-s 30 lbs., la livre 0.40 

Etiquette Argent, paquets de hi 

lb., c-s 29 Vi lbs., la livre 0.40 



"PRIMUS" 
The Vert Natural, non color*. 
Etiquette Rouge,, paquets de 1 

lb., c-s 30 lbs., la livre 0.SJ 

Etiquete Rouge, paquets de y% 

lb., c-s 30 lbs., la livre 0.33 

Etiquete rouge, paquets de % 

lb., c-s 29% lbs., la livre 0.3J 

Etiquete Argent, paquets de 1 

lb., c-s 30 lbs., la livre 0.40 

Etiquette Argent, paquets de % 

lb., c-s 30 lbs., la livre 0.40 

Etiquette Argent, paquets de Y* 
•lb., c-s 29% lbs., la livre 0.40 

Prix sp6ciaux pour le gros. 

CHURCH & DWIGHT 
Cow Brand Baking Soda. 

En boites seule- 
ment. 




Empaquete com- 
rr.e suit: 

Caisses de 96 pa- 
quets de 5c. $3.20 

Caisse de 60 paquets de 1 lb 3.20 

Caisse de 120 paquets de % lb 3.40 

Caisse de 30 paquets de 1 lb., et 

60 paq. melanges, % lb 3.30 

W. CLARK, LIMITED 
Montreal. 
Conserves La doz. 

Corned Beef Compresse %s. $2.00 

Corned Beef Compresse Is. 3.35 

Corned Beef Compresse 2s. 6.50 

Corned Beef Compresse 6s. 23.00 




GOLD DUST 

pour un rapide renouvelle- 
ment de stock 



Gold Dust rend les casseroles si neuves • 
Qu'elles brillent comme des miroirs. 

—LES jumeaux gold DUST, que leurs provisions de table 



Gold Dust, le Nettoyeur Actif, est maintenant reconnu 
comme un article necessaire dans le menage. Des mil- 
lions de menageres le commandent aussi regulierement 



L'emploi de Gold Dust augmente chaque jour parce qu'on reconnait cet article comme supe- 
rieur pour nettoyeretfairebriller tout dans la maison. II n'egratigne pas et ne deteriorepas. 

Gold Dust se vend constamment. II donne complete satisfaction et on le 
redemande toujours. II est indispensable dans la maison moderne. 



EN USAGE TOUTE L'ANNEE. 



DONNEZ VOS COMMANDES A VOTRE MARCH AND EN GROS. 



THE N. K. p J^ R B A N K COMPANY" 

LIMITED 

MONTREAL 

"Laissez les JUMEAUX GOLD DUST faire voire ouvrage." 




Vol. XXIX— No 28 



LE PRIX COURANT, vendredi 7 juillet 1916 




Dites-nous votre methode presente de manier les 
oeufs — le nombre de caisses que vous recevez ain- 
si que le nombre de wagons que vous tenez en 
operation et nous vous montrerpns en Dollars et 
Centins reels, l'economie que les Transporteurs et 
Plateaux Star effectueront dans VOTRE commer- 
ce. 

Pas de travail ou de theorie de hasard, mais des 
faits v£ri tables et indiscutables concernant VO- 
TRE commerce, non pas celui de votre voisin. 
Envoyez-nous aujourd'hui les faits et chiffres en 
ce qui vous concerne. 

STAR EGG CARRIER & TRAY MFG. CO 1 5 2 3 Jay St., Rochester, N. Y. 



iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiw 



Edifiez un Meilleur Commerce 

En vous attachant aux ehoses qui ont une valeur 
veritable et qui ont subi l'epreuve des essais — 
aux ehoses qui se sont etablies dans la faveur pu- 
blique par leur valeur honnete 

Shredded Wheat 

s'est etabli dans un million de maisons, comme 
etant le plus propre, le plus pur et le plus nour- 
rissant de tons les aliments de cereales. Entrez 
en rapports avee 1 'interieur et vous garderez tou- 
jours en mains un stock frais de Shredded Wheat. 

Le Biscuit est empaque- 
te dans des boltes de 
sapin inodores qui peu- 
vent etre facilement 
vendues 10 ou 15 cents, 
ce qui ajoute encore 
aux benefices de I'epi- 
cier. 

Fait au Canada 

The Canadian Shredded Wheat Co., Ltd. 




Niagara Falls, Ont. 



61-U 



Corned Beef Compresse. . . .14s. 

Roast Beef V 2 s. 

Roast Beef : Is. 

Roast Beef 2s. 

Roast Beef 6s. 

Boeuf bouilli Is. 

Boeuf bouilli 2s. 



60.00 
2.00 
3.35 
6.50 

23.00 
3.35 
6.50 



Boeuf fum6 en tranches, pots en 
verre Vis. 1.95 






Boeuf bouilli 6s. 23.00 

Veau en geiee V&s. 1.75 

Veau en gel6e Is. 3.00 

Feves au lard, Sauce Chili, eti- 
quettes rouge et dor6e, caisse 
de 66 liv., 4 douz. a la caisse. 

la douz. 0.65 

do, 43 liv., 4 douz. la douz. 0.80 
do, grosses boites, 42 liv., 2 

douz la douz. 1.30 

dd boites plates, 51 liv., 2 

douz la douz. 1.70 

Feves a la Veg6tarienne, avec 
sauce tomates, boites de 42 liv. 1.25 
Feves au lard, grandeur 1% 

Sauce Chili, la douzaine 1.10 

Sauce Tomates la douzaine.... 1.10 

Sans sauce la douzaine 1.10 

Pieds de cochons sans os....ls. 2.50 
Pieds de cochons sans os....2s. 4.25 

Langues d'agneau Vfcs. 1.90 

Boeuf fume en tranches, boites 

de fer-blanc %S. 1.75 

Boeuf fume en tranches, boites 

de fer-blanc Is. 2.80 

Boeuf fume en tranches, pots en 
verre Vis. 1.35 



Boeuf fume en tranches, pots en 
verre Is. 2.95 

Langue, jambon et pate de veau 
Vfes. 1.45 

Jambon et pate de veau Vfcs. 1.20 

Viandes en pots epicees, boites 
en fer.blanc, boeuf, jambon, 
langue, veau, gibier Vis. 0.50 

Viandes en pot epicees, boites 
en fer-blanc, boeuf, jambon, 
langue, veau, gibier Vis. 1.00 

Viandes en pots de verre, pou- 
let, jambon, langue Vis. 1.45 

Langues % s. 2.30 

Langues Is. 4.50 

Langues de boeuf, boltea en fer- 
blanc %s. 3.00 

Langues de boeuf, boites en fer- 
blanc Is. 5.50 

Langues de boeuf, boites en fer- 
blanc . 1% 8.25 

Langues de boeuf, boites en fer- 
blanc 2s. 10.50 10.75 

Langues en pots de verre . . Is. 6.50 

Langues de boeuf, pots de ver- 
re size 1% 10.50 



Langues de boeuf, pots de ver- 
re , 2s. 13.00 

Viande hach6e en "tins" cache- 
tees hermetiquement Is. 1.75 

Viande hachee en "tins" cache- 
tees hermetiquement 2s. 2.85 

Viande hachee en "tins" cache- 
tees hermetiquement 3s. 4.00 

Viande hachee en "tins" cache- 
tees hermetiquement 4s. 5.50 

Viande hach6e en "tins" cache- 
tees hermetiquement 5s. 7.00 

Vianche hach6e 

En seaux, 25 lbs 0.10% 

En cuves. 50 lbs O.lOVfc 

Sous verre Is. 2.25 

KETCHUP AUX TOMATES 

Bouteilles, 31 " 8 oz. 2 $1.35 

Bouteilles, 42 " 12 oz. 2 1.90 

Bouteilles, 56 " 16 oz. 2 2.40 

Ketchup, 1 gallon jar 1.30 

Ketchup, 5 gallon jars par gal. 1.26 

BEURRE DE PEANUT 

Beurre de Peanut, 16 " — Vi — 2 $0.96 
Beurre de Peanut, 24 " — Vi — 2 1.40 
Beurre de Panut, 17 " — 1 — 1 1-85 
Btes carr6es 

Seaux, 24 liv ?0-17 

Seaux, 10 lv 0.18 V4 

5 liv 0.20 

Clark's Fluid Beef Cordial, bou- 
teilles de 20 onces, 1 doz. par 

caisse d°z. 10 - 00 

Feves au lard, sauce tomate. 
etiquette bleue, caisse de 66 
liv., 4 douz. a la caisse, la dou- 
zaine . . , °- 65 

do, 43 liv., 4 douz., la douz. 0.80 



LE PRIX COURANT, vendredi 7 juillet 1916 



Vol. XXIX— No 28 



do, 42 liv., 2 douz., la douz. 1.30 
do. boltes plates, 51 llv., 2 

douz la douz. 1.70 

do. grosses boltes, 68 llv., 2 

douz la douz. 1.90 

do. grosses boltes, 96 liv., 1 

douz. . . la douz. 6.00 

ilo. grosses boltes, 82 llv., % 

douz la douz. 8.50 

FEVES AU LAT.D 
Etiquette rose, caisse de 66 liv. 
4 douz. a la caisse . . la douz. 0.65 
do, 43 liv., 4 douz.. t. la caisse, 

la douz 0.80 

do, 42 liv., 2 douz. a la caisse, 

la douz .■ . 1.30 

do, boites plates. Si liv., 2 douz 

la douz 1.70 

do, grosses bottes, 68 liv., 2 

douz la douz. 1.90 

do, grossse boites, 96 liv., 1 

douz la douz. 6.00 

do, grosses boites, 82 llv., % 

douz la douz. 8.50 

Veau en gelee 2s. 4.50 

Veau en gelee 6s 21.00 

Hachis de Corned Beef %s. 1.50 

Hachis de Corned Beef. . . Is. 2.50 

Hachis de Corned Beef 2s. 4.50 

Beefsteak et oignons %s. 2.00 

Saucisse de Cambridge ....Is. 3.35 

Beefsteak et oignons 2s. 6.25 

Saucisse de Cambridge Is. 3.00 

Saucisse de Cambridge 2s. 5.00 

Pieds de cochons sans os....%s. 1.50 

Prix sujets a changements sans avis. 
Commandes prises par les agents su- 
jettes a acceptation. (.ProduT.s Ca- 

nada). 




E. W. GILLETT COMPANY LIMITED 
Toronto. Ont. 



AVIS.— 1. Les prlx co- 

t6s dans cette liste sont 

pour marchandises aux 

points de distribution 

de gros dans Ontario et 

Quebec, excepts la oil 

des listes spSciales de 

prix 61ev6s sont en vi- 

gueur, et ils sont sujets 

a varier sans avis. 

Levain en Tablettes 

"Royal" 

Caisse 36 paquets a 

5c. . . . la caisse $1.25 



mxAi 






Magic 
baking 
powder 



Poudre a Pate 
"Magic" 

Ne contient pas 



5c 

4 oz. 
6 oz. 
8 oz. 



d'alun 
6 doz. de 
4 doz. de 
4 doz. de 
4 doz. de 
4 doz. de 12 oz. 
2 doz. de 12 oz. 
4 doz. de 1 lb. 
2 doz. de 1 lb. 
ldoz.de 2% lbs 
% doz. de 5 lbs. 
2 doz. de 6 oz. 
1 doz. de 12 oz. 
1 doz. de 16 oz 



La doz. 

$0.50 

0.75 

1.00 

1.30 

1.80 

1.85 

2.25 

2.30 

5.30 

9.60 

a la 

cse 

$6.00 



LESSIVE 

PARFUMEE DE 

GILLETT 

La cse 

4 doz. a la caisse 
4.30 

3 caisses 4.20 

5 caisses ou plus 4.15 
Soda "Magic" 

la Cse 
No. 1 caisse 60 pqts. 

de 1 lb 3.15 

5 caisses 3.10 

No. 5, caisse de 
100 pqts. de 10 oz. 3.50 

5 caisses 3.40 

Bicarbonate de Soude 
sunerieur de "Gillett"' 
Caque de 100 lbs. 

par caque 3.25 

Barils de 400 lbs. par baril 8.55 

Creme de Tartre 
"Gillett" 
% lb. pqts. papier La Doz 
(4 doz. k la caisse) 2.04 
V 2 lb. pqts papier 

(4 doz. a. la caisse) 3.91 
Vz lb. Caisses avec cou- 
vert visse 

(4 doz. a la caisse) 4.74 
Par Caisse 







Vendue en canistre seulement. 

Remise sp£ciale de 5% accorded sur 
les commandes de 5 caisses et plus de 
la Poudre a Pate "Magic". 




2 doz. pqts 
4 doz. pqts 



lb. 
b. 



(Assortis) $15.61! 



5 lb. canistres carries (% douz.) La lb. 

dans la caisse 6Sc 

10 lbs. caisses en bois 64%c 

25 lbs. seaux en bois 64 %c 

100 lbs. en barillets (1 baril ou plus) 60c 



'•COW BRAND" la marque toujours 
digne de confiance dans ses resultats. 



Aucun autre soda sur le marche 
n'est aussl connu de la bonne 
menagere que le "Cow Brand". 
II est fameux pour ses resultats 
absolument certains, sa force, sa 
purete. Recommandez-le a tou- 
t«i. 

Prensz-en en stock, votre mar- 
chand en grcs en a. 



CHURCH & DWIGHT 



Manufac'. urier* 



MONTREAL 



LIMITED 



GRAND TRUNK 



RAILWAY 
SYSTEM 



OUATRE TRAINS 
EXPRESS 
PAR JOUR 



LA VOIE DOUBLE 

MONTREAL ET TORONTO 

Amenagement superieur. Wagon a compc 
"Club" au train de 11 h. du soir. 



tlments 



L'" INTERNATIONAL LIMITED" 

Le train le plus beau et le plus rapide du Canada 
Montreal-Toronto-Chloago, a 10.15 du matin, tous les 
jours. 

MONTREAL-OTTAWA 

8. h. matin, 8 h. 05 solr, t us 1 a Jourr. 
* h. 01 matin, 4 h. solr, excepte dlmancha. 

MONTREAL-QUEBEC 
SHERBROOKE LENNOXVLLLE 

t h. 01 matin, 8 h. 16 solr, tous les Jo irs. 
•t 4 h. 16 solr, except* Is dimanohe. 

MONTREAL-PORTLAND 

8 h. 01 matin, 8 b. 16 soir, tous les Jours. 

EXCURSIONS DE COLONS 

Billets aller et retour pour l'Ouest du Canada, via Chi- 
cago, chaque mardl, Jusqu'au 28 octobre. Bons pour deux 
molr. 

3UREAUX DES BILLETS EN VILLE: 

122 rue St-Jacques, Angle St-Francois-Xavler. Tsl. Up- 
town 1187, HOtel Windsor ou gar; Bonavcnturs, 
Main 8229. 



Vol. XXIX— No 28 



LE PRIX COURANT, vendredi 7 juillet 1916 




La seule brosse compressee toute 
droite. - - Faite en Canada. 



Toutes les brosses faites 
sur ce MODELE sont 
garanties soutenir l'influ- 
ence de tout liquide sans 
perdre de poils. 

Nous les recommandons 
comme brosses accomplis- 
sant un travail parfait et 
ne s'affaissant absolu- 
ment pas. 



Canada Brush Co., Limited 

AGENTS 

H. R. St. Michel & Co., 19 rue St. Gabriel, Montreal 
Bureau Chef et Usines, St. Jean, N.B. 



Savoir f aire ses Achats 

est un Gros Agent 

de Succes dans le 

Commerce. 



fas fas 



T^N consultant les annon- 
ces qui figurent dans 
le "PRIX COURANT " 
vous obtenez les adresses 
des meilleures maisons ou 
vous approvisionner au 
mieux de vos interets. 




l ^Mtk Si&n the Auioist 

looks for 

Pour l'automobiliste qui sait que la gazoline est tres bas- 
se dans son reservoir_ la vue d'une 

"SENTINELLE ROUGE" 




la Pompe de Trottoir 

est aussi bienvenue que l'oasis a l'Arabe ou le phare au 
marin. 

Vous §tes-vous jamais rendu compte du nombre de 
ces affaires qui passent en trombe devant la porte de 
votre magasin, dans un nuage de poussiere, et vont 
s'arreter a la prochaine station de ravitaillement et 
avez-vous reflechi combien il serait aise pour vous d'en 
arreter une grande partie? Qu'il s'agisse de touristes ou 
de personnes des mieux considerees dans votre ville, 
ce commerce vaut qu'on en fasse l'essai, parce que ces 
gens achetent bien autre chose que la gazoline qui est 
le motif de leur arret chez vous. 

Le proprietaire ordinaire d'un Equipement Bowser 
renouvelle son stock de gazoline plus de 50 fois par an. 

"Vous n'hesiteriez pas long*emps a acheter une "vitrine- 
comptoir" pour toute autre ligne qui vous renouvellerait 
votre argent plus que rapidement — pourquoi des lors h6- 
siter a installer une pompe Bowser? 

L'equipement de la "Sentinelle Rouge" illustre ci- 
dessus n'est qu'un des nombreux modeles de pompes 
mesurant automatiquement et de systemes d'emmaga- 
sinage que nous manufacturons. Nous faisons des ap- 
pareils pour le maniement du petrole, de la peinture, des 
huiles lubrifiantes et volatiles de toute espece, et une 
demande pour explication descriptive et informations 
concernant tout ce qui regarde cette ligne ne vous en- 
gera en rien vis-a-vis de nous. 

S. F. Bowser & Company, Inc. 

66-68 Ave. Fraser, - TORONTO, ONT. 

Bureaux de ventes dans tous les centres et representants partout 



LE PRIX COURANT, vendredi 7 juillet 1916 



Vol. XXIX— No 28 



Le Ketchup aux 

Tomates de 

CLARK 



LE MEILLELR QUI 

SOIT FAIT AU 

CANADA 

Nos conserves 
de la nouvelle sai- 
son sont pretes a 
present a etre ex- 
pediees. 

11 n'y entre au- 
cune matiere pre- 
servante nl colo- 
rante ni quol que 
ce solt de falsifie. 

Garanti 
absolument 

PUR 

Bouteilles de 8 

onces, 12 onces, 

... 16 onces. . . 

2 douzaines 

par caisse. 



Commandez-en a votre fournis- 
seur des maintenant 

W. Clark, Limited, 

MONTREAL 




LACAILLE, BENDREAU & GIE 

S«f«MMfi 4* CHS. LACAILLE k CIE 

Lpicier8 en Gros 

importateurs do Melaseee, Sl- 
• rops, Frulta Sees, Trie's, Vine, 
Liqueurs, Sucres, Etc.. Etc 



Sp4ciallte de Vina de Mer«e de 

Sicile et de Tarragon*. 

• • • 

829 Rue St- Paul «t 14 Rue 8t- 
Dlzier, Montreal. 



UN BON VENDEUR 

La Farine Preparee 
de Brodie 

Voyez le Coupon des Epiciers 
dans chaque Carton. 

Brodie & Harvie, Limited, 

Tel. Main 436. MONTREAL 



WM. H. DUNN 
Montreal. 

Edwards Soups. 

(Potages Granules, Prepares en Irian, 
de), Varietes: Brun — Aux Tomates 
— Blanc, ou assorti. 

Paquets, 6s. Boltes 3 doz. cha- 
que (assortles) par doz 0.45 

Canistres, 15s. Boltes 3 doz., 
grandeur, 4 oz., par doz 1.45 

Canistres, 26c. Boltes 2 doz., 
grandeur. 8 oz., par doz 2.35 

J. M. DOUGLAS & CO. 
Montreal. 

Bleu a laver "Sapphirae". La lb 

Boltes de 14 lbs., pqts de % lb. 
"Union", boltes de 14 lbs., pqts. 

de % et 1 lb 0.10 

BORDEN MILK CO., LIMITED 
Montreal. 

Liste de prix pour l'Est, Fort Williams 
inclus. 

Prix au 
Lait condense (sucre) Detaillant 

Marque Reindeer 48 boites 6.70 

Marque Mayflower 48 boites... 6.00 

Marque Clover (4 doz. pa cse.) 5.50 

Lait evapore (non sucr6) 

Marque Reindeer Jersey, Bolte 
de Famille (4 doz. par cais- 
se) 4.10 

Marque Reindeer Jersey, Bolte 
d'h6tel (2 doz. par caisse)... 4.60 

Marque Reindeer Jersey, Gallon 
(%> douz. par caisse) 4.75 

Cafe (avec Lait et Sucre) 

Marque Reindeer (2 doz. par 
cse large) 4.80 

Marque Reindeer (4 doz. par cse 
petite) 6.60 

Cacao Reindeer, (2 doz. par cse. 

large) 4.80 

Llmite de fret; 50c par cwt. 
Conditions: Net 30 Jours, sans es- 

compte. 

Lait et Cremes 
Condenses. 
St. Charles "Family 4.10 
St. Charles "Hotel" 4.60 
Lait "Silver Cow" 

48 boltes 6.15 

Purity" 6.00 

Lait condensfi, 

La cse 

Marque Eagle, 

48 boltes .... 6.95 
Marque Gold Seal 

Purity, 48 btes 6.00 
Marque Challenge 
48 boltes .... 5.60 
Lait SvaporS. 
Marque Peerless "Hotel", 2 doz., 

chaque 4.60 

Marque Peerless "Tall" 4.70 

Marque Peerless "Pour Famille", 

4 doz., chaque 4.10 

Marque Peerless, "Petite Bolte". 

4 doz., chaque 2.00 

(calsses de 48 lbs.), boltes er 

cartons de 3 lbs 2.^7% 

THE CANADA STARCH CO., LTD. 

Manufacturiers des Marques 

Edwardsburg. 

Empois de buanderle. La lb. 

Canada Laundry Starch (caisse 

de 40 lbs.) 0.06% 

Canada White Gloss (caisse de 

40 lbs. paquets de 1 lb 0.06% 

Empois No. 1, Blanc ou Bleu, 
(caisses de 48 lbs.), boltes en 

carton de 3 lbs 0.07% 

Kegs No. 1 d'Empols Blanc No. 
1 (caisse de 100 lbs.) 0.06% 




La Reputation et le Maintien des 

Preparations de Cacao et 

de Chocolat de 

Walter Baker & Co. 

ont ete etablis par des annees d'affairet 
loyalea de fabrication honnSte, une ligne 
de conduite inebranla 
ble quant au maintien 
de la haute qual'ite des 
marchandises et par 
une publicity large et 
persistante. 



Ceci signifie, pour 
l'epicier, une demande 
con9tante et croissante 
de la part des clients 
satisfaits, et, a la ton- 
gue, de beaucuup le 
commerce le plus pro- 
fitable. 



Toute* nos mare h an- 
diees eont vendue* en 
Canada et fabriquee* 
en Canada. 

Registered 
Trade Mark. 

Walter Baker & Co. Limited 

Malson Fondle en 1780 
Montreal, P.Q. Dorchester, Mas*. 




Service regulier et glace pure 

THECITYICECO.LIMITED 

Bureau principal: 

295, RUE CRAIG OUEST 

Telephone Main 8605 



Barils No. 1 (200 lbs.) 0.06% 

Edwardsburg Silver Gloss, pa- 
quets chromo de 1 lb. (30 
lbs) 0.07% 

Empois Silver Gloss (48 lbs.) 

en canistres de 6 lbs 0.08%, 

Empois Silver Gloss en boltes 
a coulisse de 6 lbs 0.08% 

Kegs Silver Gloss, gros crls- 

taux (100 lbs.) 0.07% 

Bensons' Satin (28 lbs.) boltes 
en carton de 1 lb., etiquette 

, chromo 0.07 ^ 

Bensons' Enamel (eau' froide) 
(40 lbs.) la caisse 3.00 

Farine de pommes de terre ra- 
finee Casco (caisse de 20 lbs. 
en paquets de 1 lb.) 0.12 

Benson's Enamel (eau froide) 
la caisse (40 lbs.) 3.00 

Cellulo'd 

Boite contenant 45 boltes en 

carton, par caisse 3.60 

Empois de cuisine. 

W. T. Benson's & Co's. Celebra- 
ted Prepared Corn (40 lbs.).. 0.07*< 

Canada Pure Corn Starch (40 

lbs.) 0.06'J 

(Bofte de 20 lbs.. %c en plus). 

Crown Brand. Corn Syrup. 

Par caiss 
Jarres parfaitement cachet£es, 3 

lbs., 1 doz., en caisse $2.80 

Boites de 2 lbs., 2 doz., en cais- 
se 2.75 

Boites de 5 lbs., 1 doz., en caisse 3.15 



Vol. XXIX— No 28 



LB PRIX COURANT, vendredi 7 juillet 1916 




Des fraises 
avec de la 

"FORCE" 

et de la creme! 

Mes amis — c'est la. le dejeuner le 
plus exquis du monde. 



Sunny Jim dit: 



"Par ces matins de chaleur vous faut-il un peu 
plus d'energie et de vigueur? s'aerit d'en 

avoir grace au dejeuner approprie. 
De ia 'FORCE,' riches flocons de 
froment cuit avec du malt, et des 
fraises avec de la creme. C'est pret 
a la minute. Plein des substances nutritives 
du ble coniplet et des jus de fruits stimulants. 
Vous avez besom de eela et vous en raffolerez. 
Les enfants en sont fous. eux aussi." 

Sur votre table au dejeuner demain matin n'oubliez 
pas de mettre de la "FORCE" avec des fraises et de 
la creme. Rien pour battre cela ! 



Prix 15c. — bon marche. 

> 






Preparee par La Compagnie HO, Hamilton, 
en vente partout par les oons epiciers. 




VOICI une miniature d'une de nos annonces frappantes et opportu- 
nes dans les journaux et desquels nos amis les epiciers disent 
qu'elles ont un bon effet sur leur commerce de "FORCE". Vous 
remarquerez que le vieux favori du public," Sunny Jim", est a nouveau au 
travail. Nous sommes en train de publier de grandes annonces de 50 et 
33 pouces, dans les meilleurs journaux, et il ne fait aucun doute qu'un 
etalage de comptoir ou de vitrine fait avec de la "FORCE" payera tres 
brillamment, a l'heure presente. Si vous voulez nous ecrire, la H-0 
Company, Hamilton, Ont., sera heureuse de vous envoyer un materiel 
special d'etalage de vitrire. De fait, tous les marchands ont en stock 
"FORCE". 



10 



LB PRIX COURANT, vendredi 7 juillet 1916 



Vol. XXIX— No 28 



Demandez des Renseignements 



Quand bien meme vous n'auriez besoin de rien pour l'instant, 
c'est une chose tres importante pour vous de savoir quelles 
sont les nouvelles marchandises placees sur le marche. 

Lorsque vous repondez aux annonces du PRIX COURANT et 
faites savoir aux manufacturiers ou aux marchands de gros que 
vous avez pris connaissance de leur annonce, vous les encoura- 
gez a depenser de 1' argent pour vous tenir constamment au 
courant des nouvelles lignes qu'ils lancent sur le marche, ou des 
idees nouvelles qui vous aideront a faire plus de ventes profi- 
tables. 

N'hesitez done pas a leur ecrire sou vent en vous autorisant 
de notre journal. 

LA DIRECTION 



Boites de 10 lbs,, % doz., en cais- 

se 3.05 

Boites de 20 lbs., % doz., en 

caisse 3.00 

Barils, 700 lbs 4.00 

Demi-baril 350 livres 4% 

Quart de baril, 175 livres 4% 

Seaux, 25 livres chaque 1.50 

Seaux, 38% livres chaque 2.10 

Seaux, 65 livres chaque 3.15 

Lily White. Corn Syrup. 

Par caisse 
Boites de 2 lbs., 2 doz. par caisse 3.25 
Bo-tes de 5 bs., 1 doz. par caisse 3.65 
Bo-tes de 10 lbs., % doz. par caisse 3.55 
Boites de 20 bs., % doz. par caisse 3.50 
Pois Standard, quality 4 

2s 0.92% 0.95 

DOMINION CANNERS LIMITED 
Liste de prix No. 54 
Ces prix sons ceux d" de- Ontario 
tail, ceux qui ache'.eront & Quebec 
de bonne heure, b6neficie- Par doz. 
ront de 2%c par douzaine. Groupe 

A B 

Pointes d'asperges 2 s 2.30 2.32 % 

Bouts d'asperges 2s 1.45 1.47% 

Feves Crystal Wax 2s.... 1.02% 1.05 
Feves Golden Wax, Mid. 

get Auto 2s 1.25 

Feves Golden Wax 2s 0.92% 0.95 

Feves Golden Wax 3s 1.30 1.32% 

Feves Golden Wax, gals.. 3.75 3.77% 
Feves Red Kidney 2s 0.97% 1.00 
Feves Rouges ou Val 

tine (vertes) 2s 0.92% 0.95 

Feves Refugee (vertes) 3s.l.30 1.32% 
F6ves Refugee Midget, Au- 
to 2s 0.00 1.25 

Feves Refugee, gals 3.75 3.77% 

Feves Lima, 2s 1.20 1.22% 



Betteraves en tranches, 

rouge sang, Simcoe 2s.. 0.97% 1.00 
Betteraves entieres, rouge 

sang, Simcoe 2s 0.97 % 1.00 

Betteraves entieres, rouge 

sang, Rosebud 2s 0.00 1.30 

Betteraves en tranches, 

rouge sang, Simcoe, 3s.. 1.32% 1.35 
Betteraves entieres, rou- 
ge sang, Simcoe 3s 1.37% 1.40 

Betteraves entiSrer, rou- 
ge sang, Rosebud, 3s 0.00 1.45 

Pois extra fins, tries, qua- 
lite, 1, 2s 1.52% 1.56 

Pois Sweet Wrinkle, qua- 
lite, 2, 2s 1.02% 1.05 

Pois Eearly June, qi.alite 

3s. 2s 0.97% 1.00 

Pois Sweet Wrinkle, qua- 

lite 2 gals 4.30 4.32% 

Pois Eearly June, qualite 

3, gals. 4.15 4.17% 

Pois Standard, qualite 4, 

gals 4.05 4.07% 

Ejinards, table, 2s 1.12% 1.16 

Epinards, table, 3s 1.47% 1.50 

Epinards, table, gals 4/'% 4.65 

Perfect Seal Jars 3 lbs., 1 doz in 

case per case 2.70 

HENRI JONAS A CIE 

Montreal. 

Pate* Alimentaires "Bertrand" 

La lb. 

Macaroni "Bertrand" 12%c 

Vermicelle " 12%c 

Spaghetti " 12%c 

Alphabets " 12%c 

Nouilles " 12%c 

Coquilles " 12%c 

Petites Pates " etc.... 12%c 

Extraits Culinaires "Jonas" Lu doz. 
X oz. Plates Triple Concentre $0.SS 



2 oz. " " " 1.67 

3 oz. Carrees " " 2.00 

4 oz. " " " 3.60 
8 oz. " " " 6.59 

16 oz. " " " 12.67 

2 oz. Rondes Quintessences 2.09 

2% oz. " " " 2.34 

5 oz. " " " 4.00 
8 oz. " " " 7.00 
8 oz. Carrees Quintessences 7.00 
4 oz. Carrees Quintessences, 

bouchons emerl 4.00 

8 oz. Carrees Quintessences, 

bouchon emeri 7.92 

2 oz. Anchor Concentre 1.05 

4 oz. " " 1.83 

8 oz. " " 3.17 

16 oz. " " 6.34 

2 oz. Golden Star "ouble Force" 0.84 
4 oz. " " " " 1.60 

8 oz. " " " " 2.84 

16 oz. " " " " 6.01 

2 oz. Plates Soluble 0.84 

4 oz. " " 1.60 

8 oz. " " 2.84 

16 oz. " " 6.00 

1 oz. London 0.65 

2 oz. " 0.84 

Extraits a la livre de $1.10 a 4.00 
Extraits au gallon de $7.00 a 25.00 

Memes prix pour l"s extraits de tous 

fruits. 

Vernis a chaussures La doz. 

Marque Froment, 1 doz., a la caisse 0.75 
Marque Jonas. 1 doz., a la caisse 0.75 
Vernis militaire a l'epreuve de l'eau 2.00 

Moutard Francais- "Jonas" La gr. 
Pony 2 doz. a la caisse 8.40 

Small 2 7.80 

Medium 2 10.80 

Large 2 ' " 12.00 



Vol. XXIX— No 28 



LE PRIX COURANT, vendredi 7 juillet 1916 



11 




Le temps est mur pour le nettoyage annuel du printemps. Les autorites ci- 
viques seront bientot apres les cours et les caves. 

C'est a present, le moment opportun d 'avoir une vitrine garnie de seaux 
et de cuves, de balais, de brosses frottant fort, de planches a laver, etc. 

M. L'EPICIER 

Vous devriez en consequence, mettre en etalage les seaux et cuves en fi- 
bre durcie de EDDY et les nouvelles planches a laver de meme matiSre 
de EDDY. 

Avez-vous vu ces nouvelles planches? Ecrivez-nous pour reeevoir la liste 
de prix. 



THE E. B. EDDY COMPANY LIMITED, - 



HULL, CANADA 



Tumblers 




2 ' 


10.80 


Muggs 




2 ' 


13.20 


Nugget 




2 ' 


13.20 


Athenian 




2 ' 


13.20 


Gold Band Tu 


2 ' 


13.80 


No. 64 7 J 


rs 


1 ' 


18.00 


No. 65 " 




1 ' 


21.00 


No. 66 " 




1 * 


24.00 


Nc. 67 " 




2 ' 


13.20 


No. 68 " 




1 ' 


15.00 


No. 69 " 




1 ' 


24.00 


Molasses 


Jugs 


1 ' 


21.00 


Janes, *4 


gal. 


1 ' 


36.00 


Jarres, >& 


gal. 


% ' 


64.00 



SlROP 



HUILE A CHARBON ROYALITE 




PH <G®yiDtf^©[Nl IT 

Mathieu 

CASSE LA TOUX 

Gros flacons, — En Ven/e partout. 
CIE. J. L. MATHIEU, Prop., . . SHERBROOKE P. Q. 
Fabricant aussi les Poudres Nervines dc Mathieu, le meilleur 
remede contre les maux de tete, la Nevralgie et les Rhumes Fievreux, 



En bidon de 1 gallon 0.11 

15c pour le bidon. 

MAPL.FLAKE MILLS 

Mapl-Flake (ble entier) 3 doz.. 3.30 
Mapl-Flake (ble entier) 18 pkgs 1.85 

JOHN P. MOTT & CO. 

Elite, par doz 0.90 
La lb. 
Prep'd Cocoa 0.32 
B'fast Cocoa 0.38 
No. 1 Choc'te 0.33 

Diamond Chocolate 0.26 

Navy Chocolate 0.30 

Cocoa Nibbs 0.36 






Cocoa Shells 0.05 

Confectionery Chocolate 0.22 a 0.26 

Plain Chocolate Liquors 0.22 a 0.33 

Vanilla Stick la gr. 1.00 

SAVON 
The GENUINE, empaquetG 100 mor- 
ceaux par caisse. 



AGENCES 




AGENCES 
LAPORTE, MAR- 
TIN. LIMITEE 

Legumes Importes 



LE "SOLEIL" 

Asperges 
En Branches Geantes, 1 kilo, 60s 26.00 
Fines, 1 kilo, 50s 21.00 

Flageolets 
Extra Fins, y 2 kilo, 100s 14.50 




Le sucre qui donne le plus de satisfaction 



St. Lawrence 




Granule 



100^ de pure canne 
Voici la saison des confitures 




I LE PRIX COURANT, vendredi 7 juillet 1916 



Vol. XXIX— No 28 



1 — v\S W -v.* » 



letj§ 





&ILLETT COMPANY LlMlT|J 



>•* 




G I L, LET T'S 

H/PlCJ.v?I a • Le profit sur un article de marque 
bien connu et bien annonce et de qualite superieure 
est plus durable et plus satisfaisant que celui fait 
sur des sortes "tout aussi bonnes", qui, considerees 
au mieux ne sont jamais que des imitations, faites a 
meilleur compte avec des matieres de qualite infe- 
rieure: et meme si vous offrez une quantite plus 
grande toute tentative de substituer un article de 
pietre qualite a la Lessive de Gillett vous fera perdre 
des clients de valeur. 



LA LESSIVE DE GILLETT CONSUME LA CRASSE 
EWGILLETT COMPANY LIMITED 



^WINNIPEG TORONTO, ONT..MONTREAL 







SI 









S1RDINES IN OIL 

sao-IO •* 

■MM»J0ImJc£2 

BladikHaitaK 




II y a une reputation de qualite der- 
riere la Marque de Commerce 

BRUNSWICK 

— une reputation qui* est le resultat d'annees d 'efforts consaeres a. ren- 
dre parfaits d 'hygiene et de qualite les aliments marins. Le succes de 
nos efforts peut etre juge par la eonfiance du public daus les aliments 
marins portant la marque Brunswick, une eonfiance qui provoque de 
meilleures affaires pour les marchands qui mettent en evidence ces 
produits populaires de qualite superieure. 



Notre situation ideale et notre amenagement, le meilleur qui soit possible, sont deux grands fae- 
teurs qui produisent les ventes importantes qui sont la caracteristique des lignes de la Marque 
Brunswick. Notre usine (qui est une des plus belles de la Cote de l'Atlantique) est situee de 
telle facou que nous ne pouvons jamais manquer de nous procurer le meilleur choix de la peche 
de la saison. Nos methodes de preparation et de raise en boites du poisson ecartent toute possibi- 
lite de manque de satisfaction de la part du client, et en font un ami fidele des le premier achat. 
Placez la marque Brunswick sur vos tablettes, aujourd'bui. 

Laissez la reputation de la marque Brunswick travailler pour vous. 

Vous verrez que cela en vaut la peine. 

CONNORS BROS., Limited, Black's Harbor, N.B. 



LE PRIX COU 




REVUE HEBDOMADAIRE 

Commerce, Finance, Industrie, Assurance, Etc. 



EDITEURS 
Compagnie de Publications des Marchands Detailleurs 

du Canadai Limitee, 
Telephone Est 1185. MONTREAL. 

Echange reliant tous les services: 
Montreal et Banlieue . . $2.50 
ABONNEMENT: Canada et Etats-Unis . . 2.00 PAR AN. 
Union Postale, Frs. . . . 20.00 
Bureau de Montreal: 80 rue St- Denis. 

Le Prix Courant, 

Le Journal des Marchands-Dotail- 

leurs, 
Liqueurs et Tabacs, 
Tissus et Nouveautes. 



Circulation amalgams* 



II n'est pas accepte d'abonnoment pour moins d'une annee. 

A moins d'avis contraire par ecrit, adress6 directement a 
nos bureaux, 15 jours au moins avant la data d'expiration I'a- 
bonnement est continue de plein droit. 

Toute annee commencee est due eh entier. 

L'abonnement ne cesse pas tant que les arreVages ne aont 
pas payes. 

Tout cheque pour paiement d'abonnement doit etre fait 
payable "au pair a Montreal." 

Cheques, mandats, bons de poste doivent etro faita paya- 
bles a I'ordre de "Le Prix Courant." 

Prior* d'adresser les lettres, etc., simplemcnt commt suit: 

"LE PRIX COURANT," Montreal. 



Fonde en 1887 



LE PRIX COURANT, vendredi 7 juillet 1916 



Vol. XXIX— No 28 



Le Systeme de Vente au Detail a un Seul Prix Pour Tous 



La ligue du Commerce Equitable de l'Allemagne re- 
ussit a maintenir eu force la pratique de vendre a prix 
uniforme des marchandises de marque reconnue ou 
brevetees. Jl est de plus illegal en ce pays de faire 
quoique ce soit qui puisse nuire a la bonne renommee 
d 'articles de marque. 

Le Danemark possede une loi speciale qui defend la 
reduction de prix des articles de valeur etablie. 

La Suede a egalement une loi commerciale visant la 
reduction des prix. 

En Angleterre, la coutume ainsi que les jugements 
des tribunaux out assure la stabilite des prix — il en est 
de meme pour la France et la Belgique. 

Notre humanitaire ami, le coupeur de prix, s'ecriera 
de suite que l'etablissement des prix de detail par le 
manufacturier conduira a la formation de monopoles 
— que le manufacturier exigera des prix exorbitants — 
et, incidemment ne lui accordera que de petits profits. 

Notre altruiste ami n'a rien a craindre. D'apres les 
termes de la loi, un monopole n'existe que lorsque tous, 
ou presque tous les articles d'une certaine ligne de 
commerce dans un district ou une section du pays, sont 
sous le controle d'un homme ou d'un groupement d'in- 
dividus, de facon a ce que la vente ou la production 
de cet article soit sous son ou leur controle en vue 
d'empecher la concurrence ou le commerce libre dans 
la vente de cet article. 

Meme si les manufacturiers etablissaient les prix de 
detail, le detaillant peut vendre d'autres montres, sa- 
vons, cereales, etc., a n'importe quel prix ou condi- 
tions qu'il jugera convenables, par consequent il n'ex- 
iste pas d'empechement au commerce libre. 

Le manufacturier qui ne reconnaitra pus le droit et 
la necessite pour le detailleur de faire un juste profit et 
ne l'obligerait pas a faire ce profit, ne reussira pas 
dans son entreprise — et, naturellement, son prix au 



consommateur doit etre raisonnable, s'il veut vendre 
ses marchandises. 

II va de soi que les detailleurs prefereraient etablir 
eux-memes les prix de vente, mais l'etablissement de 
prix fixes par des groupements de detailleurs est ille- 
gale pour la raison bien simple qu'il permettrait a des 
gens peu prevoyants d 'abuser du public par leur cupi- 
dite. 

II est un vieux proverbe frangais qui dit que le meil- 
leur moyen pour un voleur de se tirer d'affaires est de 
crier lui-meme "Au voleur", et quand les coupeurs de 
prix se mettent a crier "sus au monopole" cette idee 
vient a l'esprit, car la reduction des prix forma la ba- 
se de plus d'un monopole. Qu'on se rappelle la guerre 
de reduction de prix que le monopole du petrole dechai- 
na contre ses petits concurrents, quand il voulait les 
exterminer, temporairement il vendait ses produits 
au-dessous du prix coutant, mais il prit grand soin qu'a 
la longue le public n'y gagnat rien. 

A Philadelphie, il y a moitie moins d'epiceries qu'il 
y en avait il y a cinq ans, et la grande majorite de ceux 
qui restent appartiennent a, des compagnies qui cou- 
pent les prix systeniatiquement, et qui, par ce pro- 
cede, tuent les petits commercants independants — le 
public et les manufacturiers eux-memes dependent de 
plus en plus, pour la vente de produits alimentaires, 
de quelques hommes qui prennent de plus en plus le 
controle du marche.On dit qu'a New- York il n'y a qu'- 
un neuvieme des magasins de cigares qui existaient 
avant l'etablissement des chaines de magasins de ciga- 
res. 

C'est un vieux true que celui employe par les trusts, 
de se servir des articles de marques connues pour at- 
tirer les foules et donner un semblant de raison a leur 
pretendue reduction generale des prix — et, une fois 
qu'ils ont obtenu le controle du marche, F-I-N-I-E-S 



V0S CLIENTS LE C0NNAISSENT C0MME ETANT 

'%<mtinujdiemQMl $cn 

VENDU PAR VOTRE MARCHAND EN GROS 



TABAC 




4 
• 



ACHIQUER 



14 



LE PRIX COURANT, vendredi 7 juillet 1916 



Vol. XXIX— No 28 



les reductions et il en resulte des abus desastreux. 

Maintenant que nous avons montre les mauvais ef- 
fets resultant du coupage des prix, etudions le systeme 
de vente a prix uniforme au point de vue du manufac- 
turier, du marchand et du eonsommateur. 

D'abord, est-il juste que le manufacturier etablisse 
lui-nieme le prix de vente au detail de l'artiele qu'il 
manufacture ? 

Dans un recent article sur le maintien des prix, M. 
H. Ingersoll, le manufacturier bien connu de la montre 
a un dollar repond a cette question d'une maniere fort 
lucide : 

"Quel droit a le manufacturier de dieter au mar- 
chand qui a achete et paye ses marchandises, le prix 
auquel il doit revendre ses marchandises au public ? Le 
manufacturier n'est plus le proprietaire de ces mar- 
chandises. II les a cedees a, son propre prix. Pourquoi 
cherche-t-il a exercer un controle sur des articles qu'il 
a vendus? Cela nous rappelle une petite histoire a pro- 
pos d'un nomine Kelly. Kelly etait un simple soldat 
et le colonel du regiment venait de terminer un elo- 
quent discours patriotique. Kelly qui avait somnole, fut 
soudain rappele a la realite par la voix de son colonel 
qui le questionnait au sujet du discours: "Kelly, pour- 
quoi un homme devrait-il mourir pour son pays? "Kel- 
ly cligna des yeux une fois ou deux, puis repondit avec 
nonchalance : " Vous avez raison, mon colonel, pourquoi 
le ferait-il?" 

"Or la grande majorite des gens repondront a, la 
question avec une comprehension identique a, celle de 
Kelly: "Oui, pourquoi un manufacturier exercerait-il 
un tel controle sur la propriete d'autrui?" 

"Comme question de fait, cela ne decrit pas du tout 
la situation. Songeons un instant a quelque manufac- 
turier bien connu — M. Kellogg, de Battle Creek, par 
exemple. M. Kellogg fabrique les " Kellogg 's Corn 
Flakes". Dans un sens ces "Corn Flakes" sont tou- 
jours siens. Que nous les trouvions dans le magasin de 
qui que ce soit, nous continuons tou jours a, en parler 
comme etant les "Corn Flakes" de Kellogg. Si par ha- 
sard, ses "Corn Flakes" ne sont pas aussi bons qu'ils 
devraient l'etre, nous blamons Kellogg parce que e'est 
lui qui les a fabriques. II ne peut echapper a la respon- 
sabilite quoiqu'il fasse, et quelque soit le marchand qui 
les ait eu temporairement en possession. En realite, le 
marchand aurait de la difficulty a les vendre s'il ne di- 
sait pas qu'ils sont de "Kellogg" et les consomma- 
teurs qui connaissent fort exactement le gout des 
"Corn Flakes" de Kellogg et les achetent a cause de 
cela, realisent qu'ils sont exactement les memes, qu'ils 
viennent des tablettes de l'epicier Pierre ou de l'epicir 
Paul. Si les gens cessent de les acheter, e'est M. Kellogg 
qui sera le plus affecte et non l'epicier Pierre ou Paul, 
qui, eux, peuvent toujours vendre autre chose a la pla- 
ce de Particle de M. Kellogg. L'interet du manufactu- 
rier dans son produit est constant. L'interet du mar- 
chand est passager, il ne dure que tant que Particle 
est en faveur et cesse des que change la preference du 
public. 

"Nous commenQons deja. a constater pourquoi le 
manufacturier qui vend des marchandises sous son 
nom ou portant sa marque a le desir de suivre la mar- 
che de sa marchandise jusqu'a, ce qu'elle parvienne au 
eonsommateur, et cela qu'il ait ou qu'il n'ait pas le 
droit de le faire. II est une theorie legale qui veut que 
pour tout dommage, il doit exister une compensation. 
S 'il est prouve que le manufacturier d 'un article de 
marque peut subir des dommages par la manipulation 
des prix auxquels ses marchandises sont vendues, il 



s'en suit qu'il doit y avoir compensation, a moins que 
la compensation ne cause de plus grands dommages que 
le dommage premier. De plus, il est generalement ad- 
mis que toute injustice contre un membre de la societe 
cause une reaction qui affecte tout 1 'ensemble de la so- 
ciete. II s'en suit que si les manufacturiers sont victi- 
mes d 'injustices, le public en general en souffre. 

"Des marchandises de valeur connue sont offertes a 
prix reduits par tout le pays, puis quand le marchand 
s'apergoit qu'il n'y a plus de profit a vendre tel ou tel 
article dont les prix ont ete coupes, il detourne sa 
clientele vers tel autre article dont la valeur n'est pas 
connue, mais sur la vente duquel il realise un profit." 
Comme on en a pu juger par 1 'expose de M. Inger- 
soll, il n'y a rien d'irraisonnable, rien d 'illegal dans 
1 'effort fait par un manufacturier pour etablir un prix 
de detail fixe pour les articles qu'il fabrique. C'est 
tout simplement un moyen d 'assurer les justes profits 
de la reputation que son produit a pu obtenir. 

On peut etre sur que les manufacturiers d 'articles de 
marque a prix fixe feront l'annonce necessaire dans 
tout le pays pour faire 1 'education du public et lui fai- 
re comprendre que leurs articles valent pleinement les 
prix de revente etablis par eux. 

Ce prix ne peut etre deraisonnablement eleve parce 
que la concurrence le ramenerait vite a de justes limi- 
tes. En effet, plus le prix de revente serait haut, plus 
il inviterait la concurrence. 

La qualite de Particle doit etre maintenue; car, si el- 
le ne Pest pas, le public refusera d 'acheter cet article 
qui serait bientot force de disparaitre du marche. 

En conclusion, nous pouvons dire que nous sommes 
canvaincus que l'etablissement des prix de revente 
constitue un avantage pour tous. 

II constitue un avantage pour le marchand, parce 
que: 

LA FIXATION DES PRIX PROTEGE LE DE- 
TAILLEUR CONTRE LA CONCURRENCE DELOY- 
ALE du coupeur de prix, qui etablit un magasin dans 
son voisinage et qui en faisant affaires sur des princi- 
pes de parcimonie ou malhonnetes, detruit la clientele 
et le prestige de celui qui a travaille longtemps et cons- 
cieneieusement a etablir un commerce honuete et pay- 
ant. 

LA FIXATION DES PRIX ASSURE UN PROFIT 
FIXE AU DETAILLEUR. Elle protege ses profits, leur 
assure la stabilite. Si le coupeur de prix prospere, les 
profits de tous les detailleurs seront forcement dimi- 
nues et cette ligne d 'affaire entieiv p^riclitera. 

LA FIXATION DES PRIX REND LA VENTE 
PLUS FACILE parce qu'elle inspire confiance au pu- 
blic dans l'integrite du marchand et la valeur reelle 
des marchandises qu'il vend. II est beaucoup plus faci- 
le de vendre a un client s'il est convaincu que vous lui 
demandez le meme prix que tout le monde est force de 
payer. 

LA FIXATION DES PRIX EST UNE GARANTIE 
CONTRE LA RUINE DES AFFAIRES. C'est la seu- 
le methode par laquelle le marchand, petit ou gros, fait 
affaires sur les memes bases que tous les autres mar- 
chands. C'est Pabsolue justice — la remuneration jus- 
te pour des methodes equitables de faire des affaires. 
Le coupage des prix. par contre, amene le suicide du 
commerce, c'est le signal d'un "sauve-qui-peut" ge- 
neral qui cause une depression des affaires et la demo- 
ralisation eventuelle de toute la ligne de commerce 
dans laquelle il se pratique. 
La fixation des prix de revente est des plus avanta- 



Vol. XXIX— No 28 



LE PRIX COURANT, vendredi 7 juillet 1916 



15 



geuses pour le public, parce que : fermes et rapportent de bons prix a cause de leur rare- 

LA FIXATION DBS PRIX LUI ASSURE QUE LE te. Les bouvillons de choix se vendent $9.50 par 112 

PRIX EST JUSTE ET EQUITABLE.— C 'est la seule livres. 

methode par laquelle l'acheteur. peut avoir la convic- Le prix du pore a encore augmente de 25 centins par 

tion qu'il pave exactement ce que tous les autres 100 livres. On payait mercredi $12.25 pour le pore de 

pa \ cut pour un meme article. choix. Les commerqants disent que la principale rai- 

LA FIXATION DES PRIX LUI ASSURE QUE LA son de la cherte de cette viande est que la plus grande 

QUALITE DE L ARTICLE EST BONNE, que l'arti- partie des pores offerts en vente sont jeunes, et que les 

ele vaut exactement ce que Ton en demande comme cultivateurs ne les gardent pas assez longtemps pour les 

prix. En amorcaut son hamecon d'un article a prix engraisser convenablement. Consequemment, cette 

reduit, le coupeur de prix trompe frequemment l'a- viande est de qualite inferieure et la concurrence pour 

cheteur substituant a Particle de valeur connue, un ar- obtenir de la viande de choix est grande. 

tide ineonnu de valeur inferieure, bien que l'acheteur Le veau est plus facile. Le veau eleve au lait se 

soit sous 1 'illusion qu'il a achete un article de bonne vendait mercredi, de 7 a 10 centins la livre comparati- 

qualite a un prix reduit. La fixation des prix protege vement a 10 et 11 centins la semaine derniere. 

l'acheteur contre de telles impositions. Les arrivages de cette viande sont de qualite infe- 

LA FIXATION DES PRIX RASSURE L'ACHE- rieure ; les transactions sont assez nombreuses. 

TEUR BUR L'HONNETETE DU MARCHAND.-Le Le mouton est baisse Le lug haut prix mercredi 

public est sur de 1 honnetete absolue du marchand et etait de ? centing la n eompara tivement a 7 1-2 cen- 

de la qualite des merchandises qu il vent. Le doute et ting la semaine der niere. Les arrivages de la semaine 

la suspicion sont effaces du cerveau de 1 acheteur; il derniSre ont ete plus considerables. L'agneau se vend 

sail qu il ne fait pas affaires avec des charlatans ou 10 cent i ns i a ii vre et se maintient a ce prix. 

des bandits Voici les prix de mercredi: 

t Ce qui est le plus avantageux pour le public 1 'est Bouvillons, bon, $9.00 et $9.50; medium, $7.75 a 

egalement pour le marchand. La fixation des prix de $8 75 passable $7 . 25 a $8.25; passable et bonne, $6.50 

revente protege a la fois le public et le marchand. a $7 . medium; $5 . 25 a $6.25. 

LA SITUATION DU SUCRE $5^525 ^ * $? ' PaSS3bleS ' $5 ' 5 ° * $5 ' 75 '' 0rdinaires ' 

T . n , ,,, ~7, ' ~. . , „„ . Mouton, 7 centins par livre; agneau, 10 centins la 

La demande du detail s amehore, mais les affaires ]j re 

sunt encore calmes par suite du prix eleve du sucre Vea 9 k 10 centins la livre Bngraisse a i> her be, 5 

tm. Les nouvelles de New- York nous mforment que centins la livre 

la demande d 'exportation est plus forte. On dit que la ' p orc choix ; $1 i. 75 a $12 . 2 5; melanges $10.50 a $11, 

Prance, l'ltahe, la Grece et l'Amenque du Sud ont 50 

rk ' »vi j " -n . Arrivages aux abattoirs de l'Est, 400 bestiaux. 300 

Des cables de France nous apprennent que par suite moutons et agneaux> 600 pores et 300 veaux. 
du manque de main-d oeuvre dans les champs de bet- 

terave, le gouvernement a du commencer a, fournir le 

nombre d'horames requis pour essayer de contrebalan- LES EXPEDITIONS DE LAINE D 'ARGENTINE 

cr cette situation. Le marche francais du sucre est a 

present sous le contole complet du gouvernement. Le Les exportations de laine de la Republique Argen- 

pnx minimum auquel le sucre puisse etre vendu dans tine pendant la periode du ler octobre 1915 au 27 avril 

le gros en France est a present de $6.88 les 100 lbs non 1916 s'elevaient a 203,443 balles eontre 241,860 balles 

compris le cout des caisses ou des sacs ni les droits et 277,661 balles pendant les periodes correspondantes 

d 'importation applicables aux sucres etrangers. Tout de 1914-15 et 1913-14. Les ports suivants sont les points 

eeci considere, on voit que le sucre francais est meme de destination de ces envois: 

plus eher que le notre. Balles 

. 1915-16. 1914-15. 

LE PRIX DE LA VIANDE DIMINUE Dunkerque 1 100 

Royaume-Uni 25,407 65,685 

Les prix de la viande ont quelque peu varie depuis une Gene 30,992 37,667 

semaine. — Une legere baisse se fait sentir. Etats-Unis 106,640 83^598 

: Bordeaux 7,272 24,443 

Le prix de la viande sur pied a quelque peu varie Le Havre 271 1,284 

sur notre marche" depuis une semaine. Mercredi, la de- Marseille 5,892 9^876 

mande etait pen considerable et c 'est ce qui a fait bais- Barcelone 6,353 5J52 

ser les prix. Amsterdam et Rotterdam .... 9,865 8.580 

L'interet s 'est centralise sur les qualites inferieures Autres ports 10,750 5,475 

de bestiaux et les prix de ce betail engraisse a l'herbe 

decline rapidement. Mais les bouvillons de choix sont Totaux 203,443 241,860 

-__ _ _ Le destructeur de mouches non veneneux | 

♦ ?^h r% 'W\rr\f\f'r\r\l' ^^ Sans danger, Hygienique, Sur 

"^ 1 dllH ICIOOl ^> Attrape 50,000,000,000 de mouches 1 

| w chaque annee | 



16 



LE PRIX COURANT, vendredi 7 juillet 1916 



Vol. XXIX— No 28 



oaooocooooaoaoooaaaooooaoaoooooocKK»aaoom}aaooooaoooooooaoooaoaaaaooooaiHxioooooooooo<>oo 

o t^v y r . • o 

a 

a 

§ 

aaaoooaooaoaaaooaaoaoooaoaixioaoamKjaooooooaoiK>ooaoacK3aonoooocaoooaDaaoaacoaaeK>arcooaoDo 



Documents et Informations 



L'ETAT DES BANQUES DE MAI 



Le fait marquant de l'etat des banques de mai est la 
grosse augmentation des depots sur notice et a deman- 
de dont les gains s'elevaient approximativement a $27,- 
000.000. Les depots a demande augmentaient de $10,- 
000,000 et se totalisaient a $412,000,000. tandis que les 
depots d'epargne montraient une avance de $17,000,- 
000 arrivant au total de $765,000,000, le plus important 
total qui ait jamais figure dans aucun rapport. 

D'un autre cote, il y avait diminution de $4,600,000 
dans les depots a l'etranger. En avril. il y avait eu un 
gain de $71,000,000 dans les depots a l'etranger par 
suite du transfert d'un gros emprunt lance par le gou- 
vernement a. New-York. 

Sauf cette caracteristique de 1 'augmentation des de- 
pots, le rapport des banques de mai montre un calme 
considerable dans les affaires. Les prets courants mon- 
trent une diminution de $14,600,000 ; la circulation une 
perte de $4,300,000. D 'autre part cependant, les prets 
tant domestiques qu'a l'etranger montrent un gain 
pour les uns de $2,000,000 pour les autres de $16,000,- 
000. 



BANQUE DE FRANCE 



Le rapport hebdomadaire de la Banque de France 
montre les changements suivants (en francs) : l'or en 
mains augmente de 6,410.000, l'argent en mains dimi- 
nue de 3,179,000, les billets en circulation diminuent de 
11,773,000. Les depots du Tresor diminuent de 21,- 
531,000, les depots generaux augmentent de 6,150,000, 
les billets escomptes diminuent de 2,527,000, les avan- 
ees augmentent de 8,569,000. 



BANQUE D'ALLEMAGNE 



Le rapport de la Banque Imperiale d'Allemagne pour 
la semaine finissant le 15 juin montre les changements 
suivants: la reserve d'or atteignait 2,465,000.000 de 
marks; le papier commercial et les obligations du Tre- 
sor s'elevaient a, 5,784,000,000 de marks, soit une aug- 
mentation de 146,000,000 de marks ; la circulation et les 
billets de banque se totalisaient a 6,636.000,000 de 
marks, soit une diminution de 60,000,000 de marks; les 
depots atteignaient 1,828,000,000 de marks, soit 72,- 
000,000 de marks au-dessus de la semaine precedente. 
Les acomptes payes sur 1 'emprunt de guerre pour 
la meme semaine etaient de 119,000.000 de marks, le 
total atteignant 9,653,000,000 de marks, ou 89 pour 
cent du total souscrit. (Le mark pent etre evalue ap- 
proximativement a 25c). 



BANQUE D'ANGLETERRE 



La Banque d'Angleterre rapporte la proportion de 
reserve des obligations a 31.48 pour cent, contre 31.95 
pour cent, il y a une semaine. Le rapport hebdomadai- 
re de l'institution montre les changements suivants: 
La reserve totale augmentait de £270,000, la circulation 
diminuait de £140,000, les especes augmentaient de 



£129,996, les autres garanties augmentaient cle £2,680,- 
000, les autres depots augmentaient de £4,008,000, les 
depots publics diminuaient de £1,064,000, la reserve de 
billets augmentait de £124,000 et les garanties du gou- 
vernement restaient sans changement. Le taux d'es- 
compte demeure a 5 pour cent. 



PROTECTION DES POMMES DE TERRE 



De 1905 a 1915 les pommes de terre ont produit au 
Canada une reeolte moyenne de 78,405,000 boisseaux ; 
cette production constitue done une des ressources im- 
portantes de nos champs. Cependant le rendement 
annuel est grandement reduit par les maladies et les 
insectes. Les mouches a patates ont ete plus perni- 
cieuses pendant la saison de 1915, et le Service Bota- 
nique de la Ferme Experimentale Centrale a fait rap- 
port que, dans une petite province du Canada, la perte 
causee par ces insectes s'est elevee a environ 2,000,000 
de boisseaux, sans compter celle survenue dans les ca- 
ves ou les entrepots. 

On peut remedier aux maladies des pommes de terre 
de diverses manieres ; quelques cultivateurs appliquent 
l'arrosage des tiges et des feuilles de la plante, d 'au- 
tres immunisent la semence et d 'autres font la selec- 
tion de la semence. La preparation Bordelaise detruit 
efficacement les mouches a patates. En ajoutant a ce 
melange un peu de poison, on reussit, aussi a detruire 
un insecte appele mouche du Colorado. De nombreuses 
experiences ont ete faites pour demontrer l'efficacite 
de la preparation Bordelaise. La Station d 'Agricultu- 
re Experimentale de Vermont l'experimente depuis 
plusieurs annees. Elle expose dans son rapport an- 
nuel que depuis dix-huit ans elle a reeolte, une moyen- 
ne de 271 boisseaux de pommes de terre par acre, lors- 
qu'elle a pratique l'arrosage, et 159 boisseaux seule- 
ment, quand elle n'a pas arrose la plante. Le moindre 
profit obtenu par l'arrosage etait de 25 pour cent, 
tandis que la moyenne etait de 92 pour cent. Ces faits 
suffisent a demontrer a chaque cultivateur les avanta- 
ges de l'arrosage. Ce remede coute peu et 1 'applica- 
tion est moins difficile que plusieurs se l'imaginent. 
Ceux qui n'ont pas a leur disposition tons les rensei- 
gnements necessaires, peuvent s'adresser a la ferme ex- 
perimentale de leur region, ou a la Ferme Experimen- 
tale Centrale a Ottawa ; ils recevront toutes les ins- 
•tructions voulues sur la maniere d'appliquer la pre- 
paration Bordelaise. 



Les Japonais font des plantations forestieres depuis 
plus de 400 ans; e'est ce qui a mis ce pays a la tete 
de toutes les autres nations en ce qui regarde la sylvi- 
culture. Cependant ce n'est que depuis une trentaine 
d 'annees que les forets du Japon sont soumises a un 
amenagement tout a fait scientifique. 



Ne pas jeter d'allumettes. de bonis de eigares et de 
cigarettes en feu, ni des cendres contenanl i\u feu, dans 
des endroits ou ils pourronl so met t re en contact avee 
des matieres inflammables. 



Vol. XXIX— No 28 



LE PRIX COURANT, yendredi 7 juillet 1916 



17 



DECHETS DE POISSON CONVERTIS EN COLLE 
DE POISSON 



LES DEBOUCHES EN CHINE 



Occasion d'etablir une industrie prospere. 



On a fait quelques essais au Canada pour fabriquer 
de la eolle de poisson avec les dechets du poisson; mais 
jusqu'a present on a trouve que cette fabrication de- 
mande trop de connaissances techniques et un trop 
grand nombre d 'homines, dont les services comman- 
dent des salaires trop eleves. Cependant la colle de 
poisson pent etre fabriquee au Canada d'une fagon 
profitable; lex fabriques russes, etablies a Gloucester, 
le prouvent ineontestablement. II y a quelques annees, 
deux horames a capitaux tres restreints ont etabli cet- 
te industrie. lis acheterent des peaux et des tetes de 
poisson, et commencerent a fabriquer de la colle et de 
I'engrais. Leur succes a ete si merveilleux qu'ils ont 
fonde nne eompagnie, dont les operations sont main- 
tenant tres prosperes. 

L "installation est aujourd'hui dix fois plus etendue 
qu'a l'origine, et cependant les demandes excedent la 
production, >>raee a 1 'excellence de la colle que Ton y 
fabrique. L'avenir de cette industrie est done assu- 
ree. Les pecheurs canadiens gaspillent une immense 
quantite de materiaux. avec lesquels il serait possible 
de faire de la colle de poisson aux pecheries des Bancs 
ef du golfe Saint-Laurent. Actuellement, on se conten- 
te de jeter a la mer tons ces dechets preciux. 



VALEUR DU BOIS D'OEUVRE CANADIEN 



Suivant un recent rapport de commerce, la valeur 
des diverges classes de bois d'oeuvre canadien produit 
au Canada, y compris eelle des produits forestiers, for- 
mait. en 1914, un total de $176,672,000, divise comme 
suit: planches, lattes et bardeaux, $67,500,000; bois 
de chauffage, $60,500,000; bois de pulpe, $15,500,000; 
poteaux et rampes, $9,500,000; traverses, bois equar- 
ri exporte. $400,000; tonnellerie, $1,900,000; perches, 
$700,000 ; billes exporters, $850,000 ; materiaux pour le 
tannage, $22,000; bois en grume, $500,000; exporta- 
tions diverges, $300,000; produits divers, $10,000,000. 



LA CHIMIE DANS LES DIFFERENTS PAYS. 



On a fait la remarque un peu decevante que, malgre 
la science de ses representants, la chimie est en France 
et en Angleterre dans un rang inferieur par compari- 
son avec l'AHemagne. M. Leo Vignon, de Lyon, com- 
parant le nombre des chimistes a une meme unite de 
population .trouve, en effet, qu'il y en a 300 en Suisse, 
250 en Allemagne, 7 en France et 6 en Angleterre. Et 
Dieu sait pourtant ce que la France et l'Angleterre 
ont fait pour creer la chimie. Mais elles ne savent 
pas assez l'exploiter et l'expliquer industriellement. 
Leurs savants sont de tout premier ordre, mais l'esprit 
commercial leur fait defaut. 



LA CONSTRUCTION DES AVIONS 



Une societe s'est constitute a Londres sous le titre 
de "Society of British Aircraft constructors", pour en- 
courager et subventionner l'industrie d 'aviation en 
Angleterre. On assure que presque tous les construc- 
teurs ont adhere a ce groupement. 



On evalue, a l'heure actuelle, la population de la Chi- 
ne a 400 millions d 'habitants et ceux-ci achetent chaque 
annee par tete pour 3 sh. 9 d. de produits etrangers. 
Sur cette somme totale, 1 sh. 3 d. environ est depense' 
en articles de coton, laissant 2 sh. 6 d. pour l'achat des 
autres objets de necessite, tels que metaux, charbon, 
petrole, allumettes, riz et sucre ou pour l'achat d 'ob- 
jets de luxe, tels que nids d'hirondelle, cigarettes, 
opium, savons et dents d 'elephant. 

La tentative d 'adoption de la civilisation occidentale 
se retrouve dans l'augmentation des materiaux de che- 
min de fer et d'electricite, dans les appareils d'electri- 
cite et de telephone, ainsi que dans les machines a im- 
primer et a faire le papier. Le "desir de luxe trouve sa 
satisfaction dans l'achat de marchandises etrangeres 
telles que chapeaux, souliers, vetements, mercerie, bon- 
neterie, dentelles, passementeries, glaces, parfums et 
teintures d 'aniline. Les riches Chinois ont des mainte- 
nant des maisons avec de larges fenetres vitrees et bril- 
lamment eclairees au moyen de lampes a petrole et edec- 
triques. On y trouve des pendules des gramophones 
ainsi que des tapis eclatants, tandis qu'auparavant les 
Chinois, pendant des siecles, s'etaient contentes de 
leurs propres produits; aussi l'offre de nouveautes, 
sans cesse renouvelee, augmente chaque jour leurs be- 
soms. 



LA PRODUCTION DU CHARBON EN BELGIQUE 



Depuis qu'ils occupent la Belgique. les Allemands 
ont pris les mesures necessaires pour que la production 
de la houille ne subit pas un temps d 'arret. Si on en 
eroit les statistiques allemandes, les chiffres concernant 
la production des combustibles mineraux dans les bas- 
sins hoiiiller de Liege, Charleroi et Mons en 1915 s'S- 
tablissent dans les conditions suivantes : 

Charbon 14,238.172 tonnes 

Coke 434.481 — 

Briquettes 1,202,635 — 

Le developpement de la production miniere en Bel- 
gique. commence en 1915. continue sans arret comme 
le chiffre de la production trimestrielle. 

La production beige en 1913 etait de 22.200.000 de 
tonnes de charbon, de 3.400.000 tonnes de coke et de 2.- 
600,000 tonnes de briquettes. 



LE CUIVRE EN RUSSIE. 



la richesse des mines de cuivre de Siberie est telle- 
ment considerable que, suivant le "Novoi'e Vremia", 
dans un avenir prochain ces mines seront en etat non 
seulement de produire tout le cuivre necessaire a la 
Russie. mais meme de faire une grande exportation de 
ce metal. 

II y a dix ans, toute la production etait a peine de 
six cent mille pouds; aujourd'hui elle s'eleve a plus de 
deux millions de pouds. Ce succes est du surtont a cer- 
tains capitalistes anglais qui ont subventionne les prin- 
cipals fonderies de cuivre de l'Oural et de la Siberie 
occidentale. 

Une autre cause du developpement de cette industrie 
se trouve dans 1 'extension des reseaux de chemins de 
fer dans cette partie de la Siberie. 



18 



LE PRIX COURANT, vcndredi 7 juillet 1916 



Vol. XXIX— No 28 



DANS LA PROVINCE 



DANS LA PROVINCE 



Bureaux d'Enregistrement 



Portneuf 



Vente, Leonidas Richard a Laurence Grenon, Ste-Catherine. 
Quittance, TrefflS Tessier et al a Casimir Sauvageau. 
Vente, Jos. B. Lirette a News P. and P. Co., St-Raymond. 
Certificat de mariage, Adolphe Trottier a Celina Hot. 
Declaration de Douaire, J. Teles. Trottier a Reine Trottier son 

Spouse, St-Casimir. 
Donation, Elzear Audette et ux a Alfred Audette, Chavigny. 
Vente, Alfred Audette a Gaudiose Gingras, Chavigny. 
Vente, Damase Roudeau a Pierre A. Cantin, Gosford. 

— Philippe Ern. Levesque a Bellefeuille et Giroux Ltee, Mon- 
tauban. 

— Honore Moran a Ed. Martel, St-Baymond. 

— Jos. E. Savary a Ludger Robitaille, St-Raymond. 

— Cyp. Pare 9. Louis Bureau, St-Raymond. 
Quittance, Octave Naud a Emile Sauvageau. 
Testament, Dame Jos. Cantin a son epoux. 

Avis de deces, Jos. Cantin, St-Basile et St-Raymond. 

Vente, LaRue Trudel et Picher esqt a Winceslas Habel, Pte 

aux Trembles. 
Quittance, J. et A. Dubois a Teles. Racine. 

— Jos. F. Plamondon a Brown Corporation et al. 
Quittance, P. Gelinas a Chs. Lupien. 

— Ant. Lambert a Chs. Lupien. 

— Jos. Jackson a Elz. Laperri&re. 

Vente, Alfred Martel a Amedee Thibault, St-Augustin. 

— Julien Bouchard a Octave Drolet, St-Augustin. 
Mariage, Alfred Rochette a Obeline Leclerc. 
Testament, Veuve P. Gilbert a Marie Delisle. 
Avis de deces, Marie Delisle, St-Augustin. 
Testament, Dame Laureat Trtipanier a son Spoux. 
Avis de dec&s, Dame Laureat Trepanier, Gosford. 

Mariage et Hypotheque, Rosaire BeJanger a AurSa Rivard, St- 
Casimir. 

— Ludger Arcand a Maria Savard, St-Casimir. 
Donation, Veuve Hub. Touzin a Philemon Sauvageau, St-Al- 

ban. 
Testament, Dame Nap. Grimard a son Spoux. 
Avis de d§c$s, Nap. Grimard, St-Alban. 
Donation, Sinai Vallee et ux a Jos. Valine, St-Alban. 
Obligation, Emile Sauvageau a Eug&ne Caron, St-Alban. 
Mariage, Jos. Vallee a Claudia Hamelin, St-Alban. 



Levis. 
Cession, Dame Joseph Begin a Ls. Begin, N.-D. Victoire. 
Partage, Rent. Martineau a Alberic Martineau, St-David. 
Echange, William Boisvert et le S6minaire de QuSbec, St-Da- 
vid. 
Declaration hfiredite, Ls. B6gin par d6c&s Ls. B6gin, Levis. 

— Delle E. Couture du d6ces de Auguste Couture, St-David. 
Testament, Joseph Olivier, St-Nicolas. 

— Dame Onesime Gosselin, St-Jean. 

— Dame P. L. Pelchat, St-Etienne. 

— Dame G. Rouleau, St-David. 

— Augustine Couture, St-David. 

Quittance, F. X. Poire et al a W. Lacroix, Bienville. 

— Le College de Levis a A. P. Belanger, L§vis. 

— Dame J. Paradis a Antoine Caron, St-Henri. 

— Eusfebe Larose a Laurent Gosselin, St-Henri. 

— Ferd Lemieux a Dame Henry Quintin, Levis. 

— Joseph Couture a Onesime Custeau, St-Lambert. 

— - Honore Dumont a Leger PoirS, St-Joseph. 
Retrocession, Joseph Giguere a Georges Bourget, Levis. 
Main-lev6e, The Queen Paving and Trust Co. a la Canadian 

Electric Light Co. 
Obligation, Dominique Larochelle a Ls. Morin, St-Jean. 

— Nazaire Timoneau a Caisse Pop. L6vis, Levis. 

— Malcolm Couture a Chs. Couture, St-Etienne. 

— Alphonse Labrie a Ferd. C6t4, St-Romauld. 

— Arcadius Girard a Emile Rouleau, St-Jean. 

— ■ Corp. Village Bienville a Marie Lemieux, Bienville. 

— A. Bourget et al. a P. A. Boutin, Lauzon. 

— ■ Alphonse Beaulieu a Dame J. A. Blouin, N.-D. Victoire. 

— A. P. Belanger a Edmond Thivierge, L6vis. 

— Joseph Gaudreau a L£on Duquet, St-Henri. 

— Henri Gingras a Dame H. Carrier St-Jean. 

Vente, Georges Dumont a Dame Samuel Robin, St-David. 

— Dame Marie Begin et al a Ls. B6gin, N.-D. Victoire. 



— Ls. Begin et al a Dame Ferdinand Begin, N.-D. Victoire. 

— Delle Celanire Guay a O. Gagnon, St-Lambert. 

— Dame Ed. Toussaint a Alphonse Toussaint, St-Romua!d. 

— Arthur Bilodeau a Emile Bilodeau, Lauzon. 

— Dame David Roy a Remi Roy, Levis. 

— Dame J. E. Lacasse a Alfred Lambert, Levis. 

— J. E. Huot a Ls. Paquet, St-Etienne. 

— Joseph Demers a Emile Lambert, St-Romuald. 

— Wilfrid Blanchet a Alfred Boutin, St-Jean. 

— Onesime Custeau a Joseph Custeau, St-Jean. 

— Frs. Pelchat a Leonidas Pelchat, St-Etienne. 

— Ls. Paquet a Augustin Couture, St-Etienne. 

— J. B. Huot a Joseph Lamontagne St-Etienne. 

— Corp. Comte de Levis a Theo. Patry, St-Joseph. 

— Mme H. Shaink Roy a Albert Brulotte, Lauzon. 

— Honore Morin a Adj. Couture, St-Henri. 

— Alberic Martineau a Ad. Laliberte, St-David. 

— Onesime Forgues a James Gibson, Levis. 

— Le Seminaire de Quebec a L. P. Gagnon, St-David. 

— Le Seminaire de Quebec a Joseph Odesse, St-David. 

— Auguste Morin a A. P. Belanger, Levis. 

— Dame Rosaire Bernier a Alfred Lambert, Levis. 

— Joseph Gosselin a Joseph Gaudreau, St-Henri. 

— Joseph Therrien a Dominique Larochelle, St-Lambert. 
Declaration, Ed. Gosselin par dices de Ferd. Gosselin, St-Ni- 
colas. 

Mariage, Albert Demers a Delle Noela Gregoire, St-Henri. 

— H. Desrochers a Delle Alice Pelletier, N.-D. Vivtoire. 

— Amedee Carrier a Delle U. J. Cantin, St-David. 

— Edgar Roberge a Delle Blanche Beaudry, St-Jean. 

— Emile Begin a Delle Laura Carrier, Pintendre. 
Donation, Ls. Topping a T Topping, St-eJan 

— Ls Couture a Hospice St-Joseph, Levis. 

— Alfred Fournier a Hospice St-Joseph, Levis. 

— Paul Begin a Emile Begin, Levis. 

— Georges Rouleau a D. Rouleau, St-David. 



Temiscouata. 

Hypotheque, Leon Malenfant a Alph. Malenfant, Hocquart. 
Obligation, Jos. Desjardins a Emile Dickner, Fraserville. 
Vente, Wm. Morin a J. S. Prince, Demers. 
Obligation, Alf. Devost a Michel Cote, Fraserville. 
Remere, Chs. Dube a Damase Marier, St-Louis. 
Vente, Ls. Plourde a Brown Corporation, Demers. 
— ,Phil. Levesque a Brown Corporation, Armand. 
Remere, Jos. Couillard a Louis Gosselin, Demers. 
Vente, A. Belanger a Albert Michaud, Fraserville. 
Obligation, Ernest Ouellet a Jos. Sirois, R. du Loup. 
Vente, J. H. Pelletier a J. B. Lavoie, Fraserville. 
Remere, Marcel Levesque a Willy Belanger, Armand 
Vente, Ls Pelletier a Jos. Pelletier, Viger. 
Donation, Benj. Roy a Alph. Roy, Denonville. 
Resiliation, N. E. Saindon a Ths. Langlais, Fraserville. 
Vente, Aug. Pouliot a Ph. Dube, Fraserville. 
Remere, O. Vezina a Alf. Fortin, T.-Pistoles. 
Vente, Ern. Bourgoin a Jean Delisle, Hocquart. 
Resiliation, La Societe construction permanente de Quebec a 
Pierre Rioux, T.-Pistoles. 



L'lslet. 
Cession, Alfred Pelletier a Alph. Pelletier, St-Damase. 
Obligation, Auguste Ouellet a Irene Leclerc, St-Pamphile. 
Quittance, Chs. Francoeur a Joseph Francoeur, St-Aubert. 

Abel Francoeur a Joseph Francoeur, St-Aubert. 

— Marie- Anna Francoeur a Joseph Fournier, St-Aubert. 

— Oscard Jean a Uulfroid Dube, St-Jean. 
Vente, Revd. J. P. Ouellet a J. B. Dube, St-Jean. 

— J. B. Dube a Alfred Hudon. 

Remere, Joseph Jean a Henri Simard, St-Pamphile. 
Obligation, Pierre Moreau a X. Guilmette, St-Pamphile. 

— Arthur Chouinard a Odilon Pelletier, St-Pamphile. 
Vente, Noel Boucher a Enoche Talbot, St-Marcel. 

— J.-Bte Bernier a Ulalstan Gagne, St-Cyrille. 
Obligation, Eugene Richard a Chs. Labbe, St-Cyrille. 
Cession Eugene Richard a Chs. Labbe, St-Cyrille. 

— Chs'. Labbe a Eugene Richard, St-Cyrille. 
Quittance, Theop. Lamarre a Chs. Bernier, St-Cyrille. 

— Damase Cloutier a Ed. Loudreau, St-Eugene. 
Obligation, Eustache Lamarre a Jos. G. Lamarre St-Cyrille. 
Vente, Adelard Normand a Eustache Lamarre, St-Cyrille. 

— Gaspard Bois a Eugene Pruneau. St-Aubert. 



(A suivre a la page 25), 



Vol. XXIX— No 28 



LE PRIX COURANT, vendredi 7 juillet 1916 



19 






Cowan's C ocoa 
* Perfection ^^^ Brand** 

Cette annee, mettez de Pavant ce 
cacao splendide. Fait en Canada par 
des Canadiens, il a juste la saveur qui 
plait au public canadien-f rangais. Nos 
prix sont justes pour le commergant 
et le consommateur, et notre cacao ne contient que 
les meilleurs grains de cacao melanges a la perfec- 
tion. II est fabrique dans la fabrique de cacao et de 
chocolat la mieux outillee et la plus moderne au 
monde. Envoyez vos commandes a votre fournis- 
seur— il a ce cacao. 








20 



LE PRIX COURANT, vendredi 7 juillet 1916 



Vol. XXIX— No 28 



+ ++ + + + + + + ++ + + + + + + + + + 4Mf^^++ + + + + + + + + + + + + + + + + ++ + + + ++ + + + + + + + + + ^ 

* I 

I Le Marche de 1' Alimentation f 

+ + 



GRAINS ET FARINES 

MARCHE DE CHICAGO 
A terme: 

Ouver- Ferme- 

ture Haut Bas ture 

Juilet. . $1.04 $1.04% $1.03 $1.03% 
Sept.. . .$1.06 $1.06% $1.05% $1.05% 

Mais:— 
Juillet . . 75% 76% 75% 76 
Sept . . 73% 73% 73 73% 

Avoine: — 
Juillet . . 38% 39 38% 38% 

Sept.. . • 38% 38% 38% 38% 

Cotations au comptant: — 

Ble:— No. 2 rouge, $1.05% a $1.06%; 
No. 3 rouge, nominal; No. 2 hard, $1.05 
a $1.06; No. 3 hard, $1.01% a $1.03%. 

Mai's:— No. 2 jaune, 78c a 79c; No. * 
jaune, 76%c a 77c; No. 4, blanc, 76c a 
77 %c. 

Avoine: — No. 3 bWanche, 38%c a 
33%c; standard, 39 %c a 40 %c. 

Seigle:— No. 2, 98c a 99c. 

Orge:— 63c a 80c. 

Grain de Mil:— $6.75. 

Trefle:— $7.00 a $14.00. 

CEREALES 

Ble No. 1 Northern 1.22 

Avoine No. 2 C.W 0.55 

Avoine No. 3 C.W 0.54 

Orge No. 3, C.W 0.S2 

Orge No. 4 0.76 

Avoine No. 2, Blanche 0.53 

Avoine No. 3, Blanche 0.52 

Mais Jaune 0.b6 

LE MARCHE _E LA FARINE 

Pa'ientes du printemps: 

Royal Household 2 sacs 6.60 

Five Roses 2 sacs 6.60 

Glenora 2 sacs 6.10 

Harvest Queen 2 sacs 6.10 

Fortes a boulanger: 

Bakers Special 2 sacs 5.90 

Manitoba S.B 2 sacs 5.60 

Keetaba, S.B 2 cacs 5.90 

Montcalm 2 sacs 5.90 

Medora 2 sacs 5.40 

Patentes d'Hiver: 

Hurona (a patisserie) . .2 sacs 6.60 

A patisserie 2 sacs 6.10 

Farine de ble-d'Inde, blancs 

pour boulangers 2 sacs 4.70 

Farine de ble-d Inde pour 

engrais 2 sacs 3.90 

Farine d'avoine: 

Avoine roulee, sacs de 20 lbs. 5.05 

Avoine roulee, baril 5.45 

ISSUS DE BLE ET AVOINE 
ROULEE 

Nous cotons: 

Issus de bl6: 
Son Man., au char, tonne.... 21.00 
Grue Man., au char, tonne.... 24.00 
Middlings d'Ontario, au char 

tonne 26.00 

Moulee pure, au char 28.00 

Moulee pure, au char. 32.00 31.60 

Marche ferme. 

FOIN PRESSE ET FOURRAGE 

Nous cotons: 

Foin No. 1 22.50 23.00 

Tres bon No. 2 21.50 22.00 

No. 3 18.00 18.50 

No. 2 19.60 20.00 



FROM AGE— BEURRE— OEUFS 

Montreal. 

Prix vendants aux epiclers 

Fromage doux 18c 

Fromage fort , blanc, a la meule..22c 

au morceau 23c 

Fromage Oko 28c 

Beurre, choix 0.31 0.31c 

Beurre, choix, en blocs d'une livre 31 %c 

Oeufs frais 28c 

Choisis 32c 

FROMAGES IMPORTES 
Bonne demande. 
On cote le fromage de GruySre: 
Fromage, 45c, au morceau, 50c. 
Le fromage de Roquefort se vend 
55c la livre. Tres rare. 

PRODUITS DE LA CAMPAGNE 
Produits de l'erable. — On cote les prix 
suivants: 
Pur sirop d'erable, bolte 

de 8 lbs 85 0.90 

Pur sirop d'erable, bolte 

de 10 lbs 1.00 1.10 

Pur sirop d'erable, bolte 

de 13 lbs 1.25 1.30 

Pur sucre d'erable, It. •. 0.12 0.14 
Miel. — On cote les prlx suivants: 

Miel blanc trefle 0.15 0.15% 

Bla..c extrait 0.12 C.13 

Miel sarrasin 0.09 0.10 

Keves. — On cote les prix suivants: 
Choisies a la main, lots de 

choix 4.9, 5.00 

3 lbs. pickers 4.65 4.75 

5 lbs. pickers 4.40 4.50 

7 lbs. pickers 4.00 4.30 

Pommes de terre. — La saison des 
pommes de terre canadiennos de l'an- 
cienne recolte est terminee en general. 
Quelques chars de pommes de terre de 
la derniere recolte se vendent encore 
cependant a $1.80 le sac ex-voie et 
dans le gros $2.00 le sac ex-magasin. 
La demande a present va principale- 
ment aux fermiers de terres americai- 
nes de la nouvelle recolte et beaucoup 
d'affaires ont ete faites en Red Stars 
a $14.50 le baril en lots de chars et a 
$5.00 et $5.25 dans le gros. 

MARCHE A PROVISION 
Pores vivants, lots de choix, $12.00 a 
$12.25 les 100 lbs., pesees hors chars; 
jambons, 8 a 10 lbs., 23c a 24c la lb., 
jambons, 12 a 14 lbs., 21c a 22c la lb., 
jambons poids moyens et lourds, de 
19c a 20c; bacon pour breakfast, 23c 
a 24c; bacon de choix Windsor, 25c a 
26c la lb.; bacon de Windsor tiesosse, 
27c a 28c la lb.; saindoux, qualite "Pu- 
re Leaf," 16c a 16%c la lb. en seaux de 
20 lbs., en bois; saindoux qualite "Pu- 
re Leaf", 15 %c a 15 %c la lb. en seaux 
de 20 lbs. en ferblanc; saindoux compo- 
se, 13% la lb. en seaux de 20 lbs., en 
bois; saindoux compose, 13c la lb., en 
seaux de 20 lbs., en ferblanc. 

EPICERIE— SUCRE3 
Extra granule, sac, les 100 lbs. 8.20 

Extra granule, brl 8.25 

Extra ground, baril, les 100 lbs. 8.55 
Extra ground, % bte, 25 lbs., 100 

lbs 8.95 

No. 1 yellow, baril, les 100 lbs. . 7.85 
No. 1 yellow, sacs, les 100 lbs.. 7.80 
Powdered, bte 50 lbs., les 100 lbs. 8.55 
Powdered, bte. 25 lbs., lea 100 

lbs 8.76 



Paris Lumps, bte. 100 lbs 8.80 

Crystal Diamond, bte. 100 lbs. 

les 100 lbs 8.80 

Crystal Diamond, % bte, 25 lbs. 

les 100 lbs 9.20 

Crystal Diamond, Domino, 20 

cartons, 5 lbs., les 100 lbs. . . 9.45 
Sucres bruts cristallises, lb... 0.08 

Ces prix s'entendent au magasin du 
vendeur a Montreal. 

MELASSES 

Tres bonne demande: 
Barbade, choix, tonne manque 
Barbade, tierce et qt. manque 

Barbade, demi qrt manque 

Melasse fancy, tonne 0.56 0.56 0.69 
Melasse fancy, tierce 

le quart 0.59 0.59 0.61 

Melasse fancy, % qt. 0.61 0.61 0.64 
Les prix s'entendent: lfere colonne, 
pour territoire ouvert; 2e colonne, pour 
territoire combing; 3e colonne, pour 
Montreal et ses environs. 

LARD AMERICAIN 

Ire qualite, le quart 35.50 

2eme qualite, le quart 32.76 

SAINDOUX 

Saindoux pur, en tinette 0.18% 

Saindoux pur, en seaux 3.65 

Sa.ndoux pur, en cse de 10 lbs. 0.18% 
Saindoux pur, cse de 3 lb.s... 0.18% 

Saindoux pur, cse de 5 lbs 0.19 

FARINES ET PATES ALIMENTAI- 

RES 

Pates Alimentaires. 

Bonne demande: 

Nous cotons: 

Farine Household, qrt 7.60 

Farine a patisserie Ocean, qrt. 6.70 
Farine d'avoine granuiee, sac. 3.00 
Farine d'avoine standard, sac... 3.00 

Farine d'avoine fine, sac 3.00 

Farine d'avoine roul6e, baril.. 6.25 
Farine d'avoine roulee, sac... 2.75 

Farine de Bie-d'Inde, sac 2.60 

Farine de sarrasin, le sac 3.50 

Banner, Saxon et Quaker Oats, 

et Ogilvie, cse 0.00 4.25 

Cream of Wheat, cse.... 0.00 5"" 
Fecule de mais, le qlte, lb 0.00 0.07% 
Fecule de pomme de ter- 
re qrts. de 1 lb., doz... 0.00 1.60 
Vermicelle, macaroni et 

spaghetti Canadiens 

btes de 6 lbs., lb 0.00 0.07 

En vrac 0.00 0.6% 

Paquets de 1 lb 0.00 0.07 

Nouillettes aux oeufs: 

Pqts de % lb., lb 0.00 0.07% 

Spaghetti, pates assor- 

ties: alphabets, chif- 

fres, animaux, nouilles, 

coudes, Importes en 

vrac, lb 0.00 0.11 

En paquets de 1 lb 0.00 0.12% 

Tapioca perie, en sac, lb. 0.11 0.12 
Tapioca perie, en sac, lb. 0.10% 0.11 
Sagou lb. 0.06% 0.07 

VINAIGRE 

Nous cotons, prix nets: 

Bollman, cruches paill6es 

gal. imp. cruche 0.00 0.00 

til n'y en a plus sur le marche). 

Domestique, triple cru- 
ches pailiees, 4 gal. 
imp. cruche 0.00 1.60 

118 grains (proof) le gall. 0.C0 0.23 



Vol. XXIX— No 28 



LE PRIX COURANT, vendredi 7 juillet 1916 



21 



EPICES PURES, GRAINES ET SEL 

Bonne demande courante. 
Nous cotons: 

Allspice moulu lb. 0.00 0.16 

Anis lb. 0.00 0.40 

Clous de girofle moulu. lb. 0.00 0.32 

Canelle en mattes lb. 0.00 0.25 

Clous de girofle entiers.lb. 0.25 0.27 

Chicoree canadienne ..lb. 0.00 0.12 

Creme de tartre lb. 0.00 0.60 

Colza lb. 0.07 0.08 

Gingembre en racine..lb. 0.22 0.25 
Graine de lin non mou- 

lue lb. 0.04% 0.06 

Graine de lin moulue..lb. 0.06 0.07 

Graine de chanvre lb. 0.07% 0.08 

Alacis moulu lb. 0.75 1.00 

Mixed spices moulues..lb. 0.00 0.26 

Muscade moulue lb. 0.00 0.50 

Muscade lb. 0.35 0.50 

Piments (clous ronds)..lb. 0.12 0.15 

Poivre blanc rond lb. 0.32 0.35 

Poivre blanc moulu lb. 0.00 0.35 

Poivre noir rond lb. 0.28 0.30 

Poivre noir moulu lb. 0.00 0.28 

Poivre de Cayenne pur..lb. 0.00 0.28 

Whole pickle srice lb. 0.00 0.20 

Sel fin en sac lb. 0.00 1.45 

Sel fin en % de sac lb. 0.00 0.45 

Sel fin, quart, 3 lbs 0. 3.35 

Sel fin, quart, 5 lbs 0.00 3.25 

Sel fin, q-uart, 7 lbs 0.O0 3.15 

Sel fin, en quart de 280 lbs. 

Ordinary fine 0.00 1.95 

Fine 0.00 2.20 

Dairy 0.00 2.30 

Cheese 0.00 2.50 

Gros sel, sac 0.85 0.95 

Legumes sees, 
Nous cotons: 

Orge mondee (pot), sac 0.C0 3.10 

Fives blanches, (Can.) lb. 0.08 0.08% 

Orge perle, sac 4.75 6.60 

Feves jaunes, minot 0.00 4.85 

Lentilles louges, par sac, 

lb 0.11% 0.12% 

Lentilles vertes, par sac, lb. manquent 

Pois verts, No 1 lb. 0.06 0.06 % 

Pois casses, le sac lb. 6.00 6.60 

Ble-d'lnde a soupe, casse, 

le sac 0.00 2.90 

RIZ 

La demande est bonne. 

Nous cotons: 

Riz importes: 
Riz Patna, sacs de 112 lbo. 

suivant qualite lb. 0.05% 0.06% 

Riz Carolina lb. 0.08 C.09 

Riz moulu 0.00 0.07 

Riz souffle (puffed) cse 

de 36 paqaets de 2 ptes 0.00 4.25 

Riz decortiques au Canada. 

Les prix ci-dessous s'entendent f.o.b. 
Montreal. 

Qualite B, sac 250 lbs 4.30 

Qualite Cc, sac 100 lbs 4.10 

Sparkle 6.40 

India Bright, sac 100 lbs 4.45 

Lustre 4.40 

Polished Patna 4.60 

Pearl Patna 6.10 

Imperial lace Patna 5.80 

Crystal Japan 5.10 

Snow Japan 5.30 

Ice Drips Japan 5.40 

FRUITS SECS 

Assez bonne demande: 

Nous cotons: 

Dattes et figues: 

Dattes en vrac 0.07 

Dattes en pqts de 1 lb.. 0.00 0.07% 

Raisins de Corinthe. La lb. 
Corinthe, Filiatras, en cartons 

1 lb 0.15 

Corinthe Filiatras, en vrac... 0.14 



Raisins de Malaga. Lb. 

Connaisseur, la bte 2.60 

Extra Dessert, la bte.-. 3.60 

Extra paquets, la bte 4.00 

Royal, la bte 4.25 

Imperial, la bte 5.50 

6 Couronnes, pqts., la bte 5.80 

Excelsior, la bte 6.00 

Raisins Sultana. Lb. 

Cartons, 1 lb 0.00 

En vras 0.00 

Raisins de Valence. Lb. 

Valence fine off Stalk, 

btes de 28 lbs 0.00 0.00 

Valence Selected, btes de 

28 lbs 0.00 0.00 

Valence Layers, 4 cour., 

btes de 28 lbs 0.09 0.09% 

Raisins de Californie. Lb. 

Epepinees, paq. 1 lb fancy 0.00 0.11% 

Epepinees, paq. 1 lb choix 0.00 0.10% 

Noix et Amandes. Lb. 

Amandes Terragone 0.16 0.17 

Amandes Valence ecalees 0.40 0.42 

Cerneaux 0.34 0.35 

Avelines 0.15% 0.16% 

Noix de Grenoble Mayette 0.16 0.17 

Noix Marbot 0.14 0.15 

Noix du Bresil 0.20 0.21 

Noix de coco, rapees a la 

lb 0.21 0.23 

Noix Pecan polies 0.19 0.20 

Noix Pecan cassees 0.00 0.55 

Peanuts roties, Coon . . 0.09 ' 0.09% 

Peanuts roties, G 0.09 0.09 % 

Peanut roties, Bon Ton.. 0.12% 0.13 

Fruits evapores. Lb. 

Abmruts, uuiLe zo lbs O.oO 0.16 

Peches, boites 25 lbs 0.08 0.09 

Poires, boites 25 lbs 0.00 0.13 

Pommes tranchees, eva- 

porees, btes de 50 lbs. 0.10% 0.11 

Pelures de fruits. Lb. 

Citron 0.19 0.20 

Citronelle 0.24 0.25 

Orange 0.20 0.21 

Pruneaux de Californie Lb. 

Boites de 26 lbs. 

30/40 0.14 

40/50 0.12 

50/60 0.11 

60/70 0.10 

70/80 0.09 

80/90 0.08% 

90/100 0.08 

CONSERVES ALIMENTAIRES 
Conserves de Legumes 

No. 1 No. 2 

Asperges (Pointes), 2 lbs. 2.75 3.25 
Asperges entieres, can., 2 

lbs 0.00 2.25 

Asperges California 2% 

lbs 0.00 3.75 

Betteraves tranchees, 3 

lbs 0.00 1.32% 

Ble-d'lnde, 2 lbs 0.00 0.97% 

Ble-d'lnde en epis, gal.. 0.00 4.75 

Catsup, bte 2 lbs., dos... 0.00 0.65 

Cats-ip au gal., doz 0.00 5.00 

Champignons hotel, boite 0.21 0.22 

Champignons, ler choix. 0.26 0.27 

Champignons, choix, Ltes 0.24 0.25 

Choux de Bruxellcs imp. 0.17 0.18 

Choux-fleurs 2 lbs. 0.00 1.05 

Citrouillea 3 lbs. 0.00 0.92% 

Citrouilles gal. 0.00 2.45 

Epinards gal. 0.00 4.75 

Epinards 2 lbs. 0.00 1.20 

Epinards 3 lbs. 0.00 1.45 

Feves Golden Wax 2 lbs. 0.00 0.97% 

Feves Vertes 2 lbs. 0.00 0.97% 

Feves de Lima 2 lbs. 0.00 1.30 

Flageolets importes .. bte 0.18 0.17 

Haricots verts imp. .bte. 0.00 0.00 



Macedoine de legumes bte 0.14% 
Marinades en seau, 5 gal. 0.00 
Petits pois imp. moyens 

bte. 0.00 

Petits pois imp. mi-fins 

bte. 0.16 

Petits pois imp. fins, bte 0.19 
Petits pois imp. ext. fins 

bte. 0.21 

Petits pois imp. surfins 

bte. 0.22% 

Pois Can., English Garden 

Pois Can., Early June 

Tomates, 3 lbs 0.00 

Tomates, gall 0.00 

Truffes, % boite 5.00 

Conserves de fruits. 
Tres bonne demande. 

Par doz., groupe No. 1 
Ananas coupes en des 

1% lb. 0.00 

Ananas importes ..2% lb. 2.75 
Ananas cntiers (Can.) 

3 lb. 0.00 

Ananas tranches (Can.) 

2 lb. 0.00 

Ananas rapes (emp. Can.) 

2 lbs. 0.00 

Cerises rouges sans noy- 
au 2 lbs. 1.92% 

2 lbs. 2.15 
epais 
2 lbs. 0.00 
sirop 

2 lbs. 0.00 
sirop 

2 lbs. 0.00 
gal. 0.00 
gal. 0.00 
lbs. 0.00 



Fraises, sirop epais, 
Framboises, sirop 



rouges, 



noires 



Gadelles 

epais 
Gadelles 

epais 

Marinades can. 

Olives, 1 gal 

Peches Jaunes 2 

Peches 3 

Poires (Bartlett) ...2 



1 gal 



Poires 

Pommes Standard . 
Mures, sirop epais. 
Pommes Standard , 
Prunes, Damson, 

epais 

Prunes 

epais 
Prunes 



Lombard, 



de 



lbs. 0.00 

lbs. 0.00 

.2 lbs. 0.0C 

3 lbs. 0.00 

...lbs. 00 

. gal. 0.00 

sirop 

.2 lbs. 1.10 

sirop 

2 lbs. 1.02% 

Californie 

2% lbs. 0.00 

Prunes Greengage, sir p 

epais 2 lbs. 1.10 

Rhubarbe Preserved 2 lbs. 0.00 
Cerises blanches ....doz. 0.00 

Cerises noires doz. 0.00 

Framboises doz. 0.00 

Mures doz. 0.00 

Gadelles rouges doz. 0.00 

Conserves de poissons. 

Tres bonne demande. 
Nous cotons: 

Anchois a l'huile (suivant 
format doz 

Caviar % lb. do* 

Caviar % lb. doz. 

Crabes 1 lb. doz. 

Crevettes en saumure 1 lb. 

Crevettes sans saum. 1 lb. 

Finnan Haddies . . . doz. 

Harengs frais importes, 
doz. 

Harengs marines imp doz. 

Harengs aux Tom., imp., 
do . 

Harengs kippered imp. 
doz. 

Harengs canadiens kip- 
pered 

Harengs canadiens. sau- 
ce tomates 

Homards, bte h. ( 1 lb. doz. 

Homards, bte plate, % 
livre 



0.15% 
2.75 

0.00 

0.17 
0.20 

0.22. . 

0.23% 

0.97% 

1.05 

1.20 

3.60 

6.40 



No. 2 

2.60 
3.25 

2.50 

1.95 

1.60 

1.95 

2.17% 

1.97% 

1.45 

1.45 

1.45 

1.77% 

1.60 

2.25 

1.70 

2.25 

1.10 

1.90 

3.25 

1.15 

1.05 

2.74 

1.12% 

1.56 

2.25 

2.40 

2.00 

1.95 

2.40 



2.25 


6.10 


5.16 


5.26 


0.00 


10.25 


3.75 


3.00 


0.00 


1.75 


0.00 


1.30 


1.25 


1.30 


1.40 


1.45 


2.20 


2.26 


2.20 


2.25 


2.20 


2.25 


0.95 


1.00 


0.95 


1.00 


5.40 


5.60 



2.80 2.90 



22 



LE PRIX COURANT, vendredi 7 juillet 1916 



Vol. XXIX— No 28 



Homards, bte plate, 1 lb. 

doz. 

Huitres (solid meat) 6 oz. 

doz. 

Huitres (solid meat) 10 

oz doz. 

Huitres 1 lb. 

Huitres 2 lbs. 

Maquereau, tin, 1 lb., la 

doz 

Morue No. 2 lb. 

Morue No. 1 en quart lb. 
Royans aux truffes et aux 

achards bte. 

Sardines Can. % bte. cse. 
Sardines frangaises, % 

btes 

btes 

Sardines Norvge, % • • 
Sardines frangaises, hi 

boites 

Sardines sans aretes . . 
Saumon Labrador, 100 lbs. 
Saumon Cohoes, Fraser 

River, 1 lb 

Saumon rouge: 

Horse Shoe et Clover 

Leaf, boite basse, % 

lb doz - 

Saumon rouge Sockye, 

(Rivers' Inlet), boite 

haute, 1 lb doz. 

Saumon rouge du prin- 

temps, bte haute, 1 lb. 

doz. 

Saumon Humpback, 1 

lb <* oz - 

Truite des mers, 100 lbs. 



6.60 


1.60 


0.00 


1.40 


0.00 
0.00 
0.00 


2.00 
1.60 
2.90 


1.00 1.06 
(manque) 
0.04% 0.04% 


0.17 
3.75 


0.18 
4.00 


0.17% 

0.23 

0.15 


0.32 
0.61 
0.16 


0.19 
0.24 
0.00 


0.50 
0.25 
8.00 



0.00 160 

1.55 1.67% 

0.00 2.25 

0.00 2.00 

0.00 1.20 

0.00 6.75 



HARENG3 DU LABRADOR 

Quarts 0.00 6.40 

% Quarts 0.00 3.75 

PAPIER D'EMBALLAGE 

Papier brun en rouleaux 0.03% 

Papier Manille en rouleaux 0.04 

Le Papier Manille 13 x 17 est cote 1.00 

SAVON DE CASTILLE 

Le savon de Marseille en morceaux 
se vend $7.00 la caisse et de 17c a 18c 
la. livre, poids net, blanc ou marbre. 

HU1LE DE CASTOR 



Nous cotons: 
Bouteilles de 1 oz 
Bouteilles de 3 oz. 
Bouteilles de 2 oz. 
Bouteilles de 4 oz. 



Grosse Doz. 

. . 5.60 0.50 

..12,50 1.10 

. . 9.00 0.80 

.16.26 1.40 



PEAUX VERTES 

Boeuf inspects No 0.00 0.23 

Boeuf inspecte No. 2 0.00 0.22 

Boeuf inspects No. 3 0.00 0.21 

Veau No. 1 0.00 0.33 

Veau No. 2 0.00 0.31 

Agneau du Printemps 0.55 

FRUITS VERTS ET LEGUMES 

Oignons rouges, le sac. 4.00 4.25 

Oignons d'Espagne, 150 liv 6.25 

Patates sucrees, le panier 3.00 

Oranges Sunkist, la cse 4.50 

Citrons Messina,' size 300 4.75 5.00 

Bananes 2.00 2.75 

Spies, No. 1 le baril 9.00 

Spies No. 2, Empaquetage spe- 
cial baril 6.00 

Peewaukees, Baldwin Stark 

No. 1 le baril 5.00 

Peewaukees, Baldwin, Stark, 

No. 2 le baril 4.50 

Ben Davis, No. 1 5.00 

Winesaps, extra fancy, 163, 175 

et 138, la boite 3.50 

inanas 4.00 6.00 



Poires de Calif ornie, la boite i.60 

Tomates de la Floride,, 

144, 180, le panier 3.25 3.76 

Tomate s de la Floride, 144, 180 

le panier 3.26 3.75 

THE 

Congou commun 0.15 0.21 

ThSs noirs Ceylon: 

Pekoe 0.23 0.26 

Orange Pekoe 0.28 0.33 

Japan commun 0.19 

Japon medium 0.21 

Japan choix 0.25 

Japan choix extra 0.30 

Pinz Suez Young Hyson 0.15 0.18 

Gunpowder commun 0.15 

Gunpowder medium 0.16 

Gunpowder Pea Leaf 0.21 

Gunpowder Pin Head 0.83 

Formosa Oolong 0.36 

HUILE DE FOIE DE MORUE 

Nous cotons: $5. r a $6.00 le gallon. 

Bouteille scarries de 16 onces, $7.00 
la douzaine; chopines, $4.50 la douzal- 
ne; % chopines, $2.80 la douzaine. 

HUILE DE RICIN PHARMACEU- 
TIQUE 

Nous cotons, au quart, par livre, 
32 %c le gallon, $3.25 en estagnon, par 
livre, 0.34 a 0.35c. 

EPINGLES A LINGE 

Epingles ordinaires: 
Boites de 5 grosses, la boite.... 0.86 

Epingles a ressort: 
Boites de 2 grosses, la bte 0.90 

MECHES, BRULEURS ET VERRES 
DE LAMPES 

Nous cotons: 

Mechet. No. 2 lb. 0.30 

Meches No. 1 lb. 0.20 

Meches No. lb. 0.16 

Bruleurs No. 2 doz. 0.95 

Bruleurs No. 1 doz. 0.70 

BrQleurs No. doz. 0.61 

Bruleurs, dessus verre (A) doz. 1.65 
Bruleurs, dessus verre (B) doz. 1.00 
CheminSes (climax) No. 2 doz. 0.66 
Cheminees (climax) No. doz. 0.45 
CheminSes (Bonanza) No. 2 

doz. 0.95 

CheminSes (Bonanza) No 1 

doz. 0.75 

HUILE DE PETROLE 

Nous cotons: 

Pratt's Astral Oil gal. 0.19% 

Standards Acme gal. 0.16 

HUILE DE COTON 

Nous cotons: 
Au baril 1.60 1.60 

PRODUITS CHIMIQUES ET 
DROGUES 

Nous cotons: 

Acide borique, bis d 336 lbs. lb 0.15 

Alun, barils de 336 lbs lb. 0.08 

Alun, barils de 112 lbs lb. 0.09 

Blanc de ceruse, brls de 836 lbs. 

lb. 0.60 

Bois de camp§che lb. 0.10 

Borax en cristaux, brls 

de 336 lbs 0.08% 0.10 

Boules a inites 0.16 0.20 

Camomille lb. 0.00 0.80 

CampSche (Extrait de) 
boites de 12 lbs lb. ? 00 80 



btes 24 lbs, pqt 1 lb., lb. 0.013% 0.14 

Camphre, la livre 0.00 0.75 

Carbonate d'ammoniaque, 

brls 112 lbse\, 4 lbs 0.16 0.20 

Cire blanche lb. 0.40 0.45 

Couperose, brls 370 lbs. lb. 0.02% 0.04 

Creme de tartre lb. 0.60 

Gelatine rouge en feuilles (il n'y en a 

pas sur le marchS). 
Gelatine blanche en feuille 

lb. 0.60 0.80 

doz. 0.00 1.50 

Gomme arabique lb. 0.00 0.45 

Houblon presse lb. 0.20 0.22 

Lesive commune manque 

Lessive commune, grosse, . . manque 
Paraffine pour cierges lb. 0.10 0.12 
Platre a terre, sac 100 lbs., sac 0.70 

Poudre insecticide lb. 0.00 0.50 

Resine blanche lb. 0.03% 0.05 

RSsine G., suiv. quart lb. 0.02% 00.04 
Salpetre en cristaux, brls., 

112 lbs o.OO 0.12 

Sel a Medecine lb. 0.06 0.08 

Soda a pate 112 lbs 0.00 2.40 

Soda a laver, 100 lbs 1.25 1.50 

Soude caustique en mor. 100 lbs. 7.00 

50 lbs. 0.00 

Soufre en batons, brls. 336 

lbs lb. 0.04 0.05 

Vitriol, brls 0.18 0.22 

Soufre moulu, sacs 112 lbs. 0.03 0.08 
Tourteaux de lin moulu, 

sac 1.95 2.10 

VAShLINE 

Nous cotons: 
"Bleu Seal" 

Blanche No 1 grosse 10.00 

Blanche No 2 grosse 9.20 

Jaune No 1 grosse 6.72 

Jaune No 2 grosse 4.40 

BOUGIES, CIERGES ET HUILES 
DE SANCTUAIRE 

Nous cotons: 
B. Paraffine en vrac, boite de 40 lbs.: 
6 a la lb lb. 0.00 0.09% 

12 a la lb lb. 0.00 0.10 

B. Paraffine, 6 a la lb... 0.09% 0.10 

B. Steraique, 14 oz 0.12 0.19 

B. Steraique, 16 oz 0.23 0.24 

B. Steraique, 16 oz 0.23 0.24 

Cierges approuves lb. 0.00 0.37% 

Huile de 8 jours gallon.. 2.50 2.76 

PLATS EN BOIS 
Nous cotons: 

Carres de % lb., crate 500 0.00 1.12% 

Carres de 1 lb., crate 500 0.00 1.12% 

Carres de 2 lbs., crate 500 0.00 1.37% 

Carres de 3 lbs., crate 250 0.00 0.90 

CUVETTES EN BOIS 

Cuvette No. 0, la doz 11.00 

Cuvette No 1, la doz 9.50 

Cuvette No 2, la doz 8.00 

Cuvette No 3, la doz 7.00 

BALAIS 

Nous cotons: 
A longs manches 8.00 

Avec manches ordinaires La doz. 

3 cordes 2.76 

4 cordes 3.10 

5 cordes „ J. 75 

D'enfant, 2 cordes 1.10 

D'enfant, 1 corde 0.95 

Manches de faubert (mop), doz. 1.25 

GRAISSE A ROUES 

On oote: 

Graisse impriale, en lots de gros- 
se doz. 0.57 hi 

Caisse de 4 doz. doz. 0.60 

Graises au mica: 

Boites de 1 lb. (par doz. 

doz 0.90 0.96 

Boites de 3 lbs. (par doz.) doz. 226 



Vol. XXIX— No 28 



LE PRIX COURANT, vendredi 7 juillet 1916 



23 



Table Alphab£tique des Annonces 



Assurance Mont-Royal 26 

Baker & Co. (Walter) 8 
Banque d'Hochelaga . 24 
Banque Nationale ... 24 
Banque Molson .... 24 
Banque Provinciale . . 24 

Banwell Hoxie 30 

Brandram Henderson . 30 

Bowser 7 

British Colonial Fire 

Ass 27 

Brodie & Harvie .... 8 
Bryant, Dunn & Co. . . 24 

Burnett, A 21 

Canadian Johns-Man- 

ville Co 29 

Canada Life Assurance 

Co 26 

Canadian Poster . . . . 36 

Canada Brush 7 

Canadian Shredded 

Wheat 5 

Caron, L. A 23 

Church & Dwight ... 6 



Cie d 'Assurance Mu- 
tuelle du Commerce 26 

City Ice 8 

Clark, Wm 8 

Connors Bros 12 

Copenhagen Snuff ... 47 

Cottam Bart 23 

Couillard, Auguste . . 23 
Cowan 19 

Dom. Canners Co. Ltd. 3 
Douglas (Dewars) . . 39 

et Couvert 

Du Pont Powder .... 29 

Eddy, E. B. Co 11 

Esinhart, & Evans . . 26 

Ewing, S. H. & Sons . 39 

Fairbanks, N. K 4 

Fontaine, Henri .... 23 
Fortier, Joseph 23 

Gagnon, P.-A 23 

Garand, Terroux & Cie 23 
Gillett Co., Ltd. (E. 
W.) 12 



Gonthier & Midgley . 23 
Grand Trunk Railway . 6 

Hebert, L. & H. Cie . 31 
Hiram Walkers .... 43 
H. 0. Company .... 9 

Imperial Tobacco . . . . 13 

Jonas & Cie, H. . Couvert 

Lacaille, Gendreau & 

Cie 8 

La Prevoyance 26 

La Sauvegarde 26 

Leslie & Co., A. C. . . 32 
Liverpool-Manitoba . . 26 
Martin, G. E 23 

Mathieu (Cie J. L.) . . 11 

McArthur, A 32 

McLaren Light 29 

Maxwells, Limited . . 32 
Montbriand, L. R. . . . 23 
Montreal-Canada Ass. 
Co 26 



National Breweries, 

Ltd Couvert 

Nova Scotia Steel Co. 24 

Prevoyants du Canada 
(les) 26 

Ramsay 35 

Rolland & Fils, J. B. . 23 

St. Lawrence Sugar 

Co 11 

Seagram, Jos 42 

Stag 44 

Star Egg 5 

Sun Life of Canada . . 26 

Tanglefoot 15 

United Shoe Machine- 
ry Co Couvert 

Western Ass. Co 26 

Wiser, J. P. & Sons, 
Ltd 39 



Maison Fondee en 1870 

AUGUSTE COUILLARD 

import* nun DB 
Ferrennerle et Qulncalllerle, Verree 

a Vitrei, Pelnturce, etc. 
Speciality Poelca de toutea aortea 

Noa. 312 a 2J» rue St-Paul 
Voutw 12 et 14 Sl-Aaable, MONTREAL 



La maiaon n'a paa de Commle-vojra- 
l»urt et fait beneficier aea clienta de 
cttte economic. Attention toute tpeci- 
ale auz commandea par la malle. Mee- 
aieura lea marchanda de la camparne 
aeront touloura aervia au plus baa prix 
du march*. 



L. A. CARON ™£; 



ione Bell 
MAIN 3S70 

Comptable LicencU 

Institut des Comptables et Au- 

dlteurs de la Province de Quebec, 

48, Notre- Dame O., Montreal. 



OAIN POUR OISEAU est le "Cot- 
-*- tam Bird Seed" fabriquS d*a- 
pres six brevets. MarchanJise de 
confiance; rien ne peut 1'approcher 
comme valeur et comme popularity. 
Chez tous les fournisseurs en gros. 



JOSEPH FORTIER 

Fabricant-Papetier 

Atelier de Reglure, Rellure, Typo- 
graphic. Relief et Gaufrage. Fabri- 
cation de Livres de Compatabilite. 
Formulea et fournituree de Bureau 

210 rue NOTRE-DAME OUEST 

(A>|U «. la rae Sl-PUrra). MONTH 



ALEXANDER BURNETT 

Comptable, Audlteur, Commleaaire 
pour teutea lea Provtneee. 

Regie men t d'affaires de Fa ill i tee 
Bitisse Banque des Mart-hands 

Telephaaa Bell M.ln SSM MONTREAL 



ISlew Victoria Hotel 

H. FONTAINE. Propriataire 

QUEBEC 

L'HOtel des Commia-Voyag-eura 

Plan Americain. Taux, a partir de $2.56 



GARAND, TERROUX & CIE 

Banquiera at Courtlara 

48 rue Notre-Dame Ouest,Montreal 



L. R. MONTBRIAND 

Architecte et Mesureur, 
230 rue St-Andre, Montreal. 



G. E. MARTIN 

Compatble, Liquldateur *t 
Auditaur 

211 Edifice McGill, Montreal 

Tel. Main S126. 



GEO. GONTHIER H. E. MIDGLEY 

Liccncie lost. Compuble Compubla-Incerpore 

GONTHIER & MIDGLEY 

Comptables et Auditeure 
IN RUE ST-FRANCOIS-XAV1ER, • MONTREAL 

Telephone MAIN 2701-510- 
Adreeea telegraphique - "GONTLEY." 



P. A. GAGNON 

COMPTABLE LICENCIE 

(Chartered Aocountant) 
Chambres 815, S16, 817, Edrfiee 

Banqua Quebec. 

11 Place d'Armes, MONTREAL. 

Telephone Bell Main Oil. 



LIVRES POUR 

La Distribution de Prix 1916 

Nous avons l'honneur d'an- 
noncer que nous venons de rece- 
voir une Nouvel Assortlment de 
Livres pour la Distribution des 
Prix. Cette dernlere importation 
off re un ensemble complet d'ou- 
vrages capables de rGpondre aux 
besoins de toutes les conditions 
de l'Enfance et de la Jeunesse 
ChrStienne. Nos series sont de 
tous les formats depuis l'in-32 
jusqu'a la serie in-folio, et sont 
toutes revetues de la haute ap- 
probation des communau 5s ec- 
clesiastiques. 

LA COMPAGNIE J.-B. ROL- 
LAND ET FILS, 
No. S3 rua St-Sulpice, Montreal. 



24 



LE PRIX COURANT, vendredi 7 juillet 1916 



Vol. XXIX— No 28 



LES PETITS ACHATS 

Tel est le titre d'un livret que tous ceux qui font des 
economies devraient lire. lis y trouveront des indica- 
utilea sur la maniere de payer par versements des 
valeura qui rapportent des rentes. 

Pour en recevoir gratuitement un exemplaire il suffit 
d'ecrire a 

M. PAUL de MARTIGNY 

au Bureau de Montreal de la Malson 

BRYANT, DUNN & CO. 

Rue Saint-Francois-Xavier, Nos 84-88 
TELEPHONE MAIN 4960 



LA BANQUE MOLSONS 

INCORPOREE EN 1855 

Siege Social - - Montreal 

Capital Verse $4,000,000 

Fonds de Reserve $4,800,000 

COLLECTIONS 

Collections faites dans tout le Dominion par 
l'entremise de cette banque, et dans toutes les 
parties du monde civilise\ par l'entremise de nos 
agents et reprdsentants. Remboursements 
promptement remis aux plus bas taux d'echange. 

Emissions de Lettres de Credit Commerciales et de 

Lettres Circulaires pour Voyageurs valables 

dans toutes les parties du Globe. 



LA BANQUE NATIONALE 

FONDEE EN 1869 

Capital Autorise $5,000,000 

Capital Verse 2,000,000 

Reserves 1,954,843 



Notre service de billets circulaires pour les voyageurs "Tra- 
vellers Cheques" a donne satisfaction a tous nos clients; nous 
invitons le public a se prevalolr des avantages que nous offrons. 

Notre bureau de Paris, 

10 RUE AUBER, 

est tree propice aux voyageurs canadiens qui visitent l'Europe. 

Nous effeetuons les virementt 'le fonds, les collections, les 
paiements, les credits commerclaux en Europe, aux Etats-Unis 
et au Canada, aux plus bas taux. 



Nova Scotia Steel & Coal Co., 

LIMITED 

MANUFACTURERS 

ACIER en BARRES MARCHAND, MACHINERIE a 
ROUES. TRANSMISSIONS en ACIER COMPRIME 
POLI, TOLES D'ACIER juaqu' a 48 pes de larfte, 
RAILS en "T" de 12, 18. 28 et 40 lbs a la verge, 
ECLISSES, ESSIEUX DE CHARS DE CHEMINS DE 
FER. 

GROSSES PIECES DE FORGE, UNE SPECIALITE 

Mines de Fer, Wabana, Terreneuve. — Mins 

Haut Fourneaux, Fours a Reverbere a Sydney Mines, 
N.-E. — Laminoirs, Forges et Ateliers de Finissage a New 
Glasgow. N.-E. 

Bureau Principal : New Glasgow, N.-E. 



BANQUE PROVINCIALE 

DU CANADA 

CAPITAL AUTORISE $2,000,000 

CAPITAL VERSE ET RESERVE (au 31 dec 1915) . .$1,650,000 

76 Succursales dans les Provinces de Quebec, de l'Ontario et du 

Nouveau Br nswick. 

CONSEIL D' ADMINISTRATION: 

President: M. H. LAPORTE, de la maison Laporte. Martin, 

limitee. Administrateur du credit foncier-franco-canadien. 
Vice-President: W-F CARSLEY. capitaiiste. 
Vice-President: TANCREDE BIENVENU. Administrateur Lake 

of the Woods Milling Co. 
M. G-M BOSWORTH, Vice-President "Canadian Pacific 

Railway Co." 
L'Hon. ALPHONSE RACINE, Conseiller Legislatif, president 

de la maison de gros "Alphonse Racine Limitee." 
M. L-J-O BEAUCHEMIN , de la Librairie Beauchemin Ltee. 
M. M. CHEVALIER, directeur general credit ioncier iranco- 
canadien. 



BUREAU DE CONTROLE 

(Commlasalres-Cenaeurs) 

President: Hon. Sir ALEX. LACOSTE. C. R.. Ex-Juge en 

chef de la Cour du banc du roi. 
Vice-President Docteur E-P LACHAPKLLE, Administrateur 

du credit toncier franco-canadlen. 
L'HON. N. PERODEAU N. P.. Ministre sans portefeuille dans 
le gouvernement de Quebec. 



BUREAU CHEF 
Directeur Gerant General: M. TANCREDE BIENVENU 
M. M.LAROSE.inspecteuren chef; M. J-A TURCOT, inspecteur; 
M. A. THIBAULT, assistant inspecteur; A. GIROUX, secretaire. 
Correspondents a I'Etranger: Etats-Unls: New-York, Boston. 
Buffalo, Chicago; Angleterre, France, Allemagne, Autriche, Italic. 



BANQUE D'HOCHELAGA 


CAPITAL VERSE ET FONDS DE RESERVE $ 7,700 000.00 


TOTAL DE L'ACTIF 


34.615.873.93 


DIRECTEURS: J-A Vaillancourt, President; Hon. F.-L Beique 


C.R., Vice-Piesident, E-H Lemay, Ecr., Alph. Turcotte, Ecr., Hon. J-M 


Wilson, W. Bonner, Ecr., A-A Larocque. Ecr. 


Beaudry Leman, Gerant-General; 


Yvon Lamarre, Inspecteur; J-C 


Thivierge, Controleur: F-G Leduc, 


Gerant du Bureau de Montreal; 


P-A Lavallee, Assistant Gerant. 




BUREAU PRINCIPAL — 95 Rue S-Jacques —MONTREAL 


135 Succursales en Canada, dont void les prlnclpales: 


MONTREAL: 


QUEBEC (Suite): 


95 Rue S-Jacques 


L'Assomption 


1630 Rue S-Jacquea 


Ixmgue-Pointe 


2214 Rue Ontario Et- 


Longueil 


272 Rue S-Catherine Est. 


Louiseville 


737 Avenue Mont-Royal Est. 


Lachine 


1126 Avenue Mont-Royal Est. 


Marieville 


711 Rue S -Catherine Est. 


Mont-Laurier 


1298 Rue Ontario Est 


Pointe-Claire 


Hochelaga 


Quebec: Rue S- Pierre 


1184 Rue S-Denis 


Rue S-Jean 


Notre-Dame de Graces 


S-Roch 


829 Rue Notre-Dame Ouest 


S-Sauveur 


2267 Ave. Papineau 


I imoilou 


Pointe S-Charles 


S Camille de Bellechasse 


Coin Cadieux et Rachel 


S-Claire 


Angle S-Denis et Roy 


S-Ephrem de Tring 


2490 Rue S -Hubert 


S- Gabriel de Brandon 


S-Henri 


S Genevieve de Pierrefonds 


1907 Boulevard S-Laurenl 


S-Genevieve de Batiscan 


191 Rue S-Viateur Quest 


S-Hyacinthe 


3108 Boulevard S-Laurent 


S-Jacques l'Achigan 


Cote des Naiges 


S -Jerome 


Maisonneuve 


S-Justine de Newton 


Outremont 


S-Lambert 


Pointe-aux-Trembles 


S-Laurent 


Rosemont 


S-Pie de Bagot 


Tetraultviile 


S-Remi 


Verdun 


S-Thecle 


Viauville 


Sherbrooke 


Ville Emard 


Sorel 


Villeray 


South-Durham 


QUEBEC: 


Trois-Kivieres 




Trois- Rivieres, Noire- Dame 


Beauhamois 


Valleyfield , 


Berthierville 


Varennes 




Victoriaville 




ONTARIO: Hawkesburv 


Chambly 


Vankleck Hill 




MANITOBA: Winnipeg 




ALBERTA: Edmonton 


Hebertville Station 


SASKATCHEWAN: 


Joliette 


Prince-Albert 


Laprairie 




Tout dep6t d'un dollar ouvre un 


compte a la Banque sui lequel est 


paye deux (ois par annee un inter?! 


au taux d* 3% 1 an. 



Vol. XXIX— No 28 



LE PRIX COURANT, vendredi 7 juillet 1916 



25 



DDooDoaaooDODOooooaDooaooooooooDooooaaooooooooMoo+aoooonoooooooooaoDDoooaooooooooooooo 

I FINANCES f 

a a 

DOOOOOOOOaOOODOOOQOOOOOOOOOaDOOOOOOOOOOOOOOOCIMKJOOOOOOOOOOOOOOCOOOOOCOOOQOOOODOOaOOOOOC 



LA NOTE AMERICAINE 



Depuis le premier jour de la victorieuse offensive 
franco-anglaise il y a dans l'air de Wall Street des ef- 
fluves d'optimisme. On a conscience que les roles sont 
changes et que l'Allemagne a fini de mener le bal. 

La reponse de Carranza a "Wilson est en sornme con- 
ciliante. Mais il faut tenir compte qu'auparavant 
Pershing a fait d'une traite cent milles vers la frontie- 
re. C'est une application. II n'en demeure pas moins 
que par sa moderation, son sang-froid, le gouvernement 
americain est parvenu a, eviter la guerre. Qu'importe le 
sourire des ironistes au president Wilson dont la sa- 
gesse a su epargner des vies humaines par milliers? 

La repartition du coupon et du dividende de juillet 
remettra en circulation $292,000,000. Nous dirons de 
cette somme qu'elle est sans precedent et demontre 
combien formidable est devenue la puissance finan- 
ciere et industrielle des Etats-Unis. 

La guerre vraisemblablement se terminera par l'ef- 
fondrement a la fois militaire et economique de l'un 
des groupes de puissances engagees. Orni l'un ni 1 'au- 
tre ne donne de signes d'epuisement. La force militai- 
re allemande n'a pas faibli et sa force financiere se 



maintient, ainsi que le prouve la fermete du cours du 
mark a New-York. Quant a la force militaire des puis- 
sances de 1 'Entente, elle grandit et leur puissance fi- 
nanciere resiste mieux qu'on n'esperait a l'epreuve 
terrible. Dans ces conditions, il n'est pas permis de 
prevoir la fin de la guerre a breve echeance. Or la con- 
tinuation de la guerre et surtout la continuation de 
1 'offensive franco-anglaise, c'est la multiplication d'ar- 
mes, d'obus et de materiel. C'est la prolongation indo- 
finie de la prodigieuse periode de prosperity que le: 
Etats-Unis et surtout les usines de guerre traversent. 
Prolongation de la guerre europeenne d'une part, dis- 
parition de la menace mexicaine de 1 'autre, c'est l'e- 
claircissement complet de la situation et de ses pers- 
pectives. Cet eclaircissement se produisant a la suite 
d'une baisse tres serieuse, il est permis d'etre franche- 
ment optimiste. Nous prevoyons une longue periode 
heureuse au cours de laquelle les valeurs remonteront 
a, leurs precedents niveaux de hausse. Certaines memes 
le depasseront et de beaucoup. C'est pourquoi, et sur 
la moindre reprise, nous conseillons a, l'operateur de 
s 'engager sur les valeurs actives, les plus atteintes par 
la baisse recente. 

BRYANT, DUNN & CO. 



DANS LA PROVINCE 



(Suite de la page 18). 

Arthabaska 
Donation, Mme Emilie Boutin a Georges Ramsay, Nos. 142, 

143 et 144 St-Paul. 
Vente, F. P. Prince a Alfred Chabot, p. 448 et 449 Warwick 

pour $2,000.29. 
Donation d'un fonds de Commerce, Elzear Lachance a Philip- 
pe Lachance. 
Vente, Girouard a Xavier Prince, V 2 O 23a et % E 23b 7e rang 

Stanfold pour $303. 
Vente. Mme L§a Pinault a Ferdinand Laroche, 521 "Warwick 

pour $3,500. 
Donation, Ferdinand Laroche a Omer Laroche, 439 Warwick. 
Vente, Donat Provencher a Arthur Provencher,, 232 et 233 

Tingwick pour $5,300. 
Vente, J. B. Desharnais a Ernest Rioux p. 220 Warwick pour 

$200. 
Testament, Joseph Rousseau en faveur de Mme Desneiges 

Rondeau, 27-55512 et declaration de deces mentionne V 2 
. ind. 714 et 715 Warwick (a dist.) 
Renonciation, Mme Leonie P6pin a la succ. Celina Pepin. 
Vente, Johnny Carignan a Mme Rosanna Perrault p 454 Ste- 

Victoire, pour $2,075 payees par diverses considerations. 
Testament Olographe, Benjamin Morin en faveur de Mme 

Delphine Arsenault 25-55516 et decl. de dgces ne mention- 

nnnt pas d'immeubles. 
Testament, Joseph Lemire a Mme Marie- Jeanne Lemire 28- 

55517 et decl. de deces mentionnant p 721 Tingwick. 
Retrocession, Donot Provencher a J.-Bte Michaud, p 231 Ting- 
wick. 
Vente, Amanda Cayonnette a Edmond Carignan, 905 Ting- 
wick pour $690 payees comptant 
Vente. Mme Bernadette Champoux a Adelard Smith, 196 Bul- 

strode, pour $1325. 
Testament, Emmanuel Rouleau en faveur de Mme Florino 

Croteau, 2555490 et declaration de deces ne mentionnant 

aucun immeuble 
Vente, Alfred Frechette a Jeffrew Vallieres, 47 et p 45 Prin- 

ceville, pour $2,400. 
Vente, Francois Tousignant a Omer Boucher, p 12, Princevil- 

le, pour $375 payees comptant et vente par Narcisse He- 

mond au meme d'une autre partie du meme No 12 pour 

$25 payees comptant. 
Vente par les Heritiers de Frejus Perrault a Louis Tessier et 

Hormisdas Allard du 1-3 O 172 Bulstrode pour $2,000. 



Vente, Ernest Desilets Sl Anatole Desilets, 7 a 12e rang Simp- 
son, pour $2,500. 

Titre, Comte d' Arthabaska a Alfred Laforest, pour 284 et pour 
285 Horton. 

Testament, Zoel Telleier en faveur de Mme PhilomSne Beian- 
ger 217-55497 et declaration de d6ces mentionnant Y 2 ind. 
de 221 et 222 Warwick. 

Testament, Jean Gagne en faveur de Mme L6da Pinault, 27- 
55498 et declaration de decSs mentionnant 529 et p 48 
Warwick. 

Testament, Pierre Brault en faveur de Mme Josephine Des- 
haies, 27-55499 et declaration de deces mentionnant pour 
176 Warwick. 

Testament, Louis Sevigyn en faveur de Mme Eliza Proven- 
cher, 27-55500 et declaration de decSs mentionnant 251 et 
360 Tarwick. 

Vente, William Ling a Arthur Nourry, 628 et 629 Warwick. 

— Eustache Baril a Georges La veau et autres pour 185 et 186 
Saint -Christophe. 

— Honor6 Gauthier a Nazaire Vidal, 404 Warwick, pour $2,- 
500. 

— J. Emile Tessier a Mile Laur6at Tessier pour 156 War- 
wick pour $700 payees comptant. 

Vitre-Nouvel, Joseph Bolduc a Mme Elizabeth Dorion, droits 
de mines dessus No 362 Ste-H6iene. 

Retrocession, Simeon Tardif a la Compagnie Immobiliere de 
Victoriaville du No 453-45 Sainte-Victoire. 

Titre-Nouvel, Octave Baron a Mme Elizabeth Dorion, des 
droits de mines sur Nos 1, 2 et 3, Sainte-Heifine. 

Vente, Mme Elizabeth Camirand a Honore St-Louis, % N. 41- 
116, Bulstrode, pour $875. 

Vente, Alfred Paris a Th6ophile Paquin, Nos 378, 379 et 380 
Sainte-Heiene, pour $1,500. 

Vente par les heritiers de feu Hector Houie a Mme Marie Mo- 
rin, Nos 159 et 134 et usufruit sur P 183 et 183a et Nos 
132, tous dans Saint-Christophe, pour $1,698.80. 

Vente, Joseph Beaupre a Theodore Roy, 414a et pour 414, St- 
Norbert, pour $1,350 payees comptant. 

Vente, Edouard Courtois a Alfred Courtois, % O 781 pour 
$100 payees comptant. 

Testament, Wilbrod Fortier, 14guant a Mme Desneiges B6 
dard une somme de $1,800. 

Donation, Honorius Grenier a Bernard Boucher et Mme Eve- 
line Grenier son epouse, 385a pour 385, 386 et 304 Sainte- 
Heiene. 

Vente par les heritiers de Gedeon Turmel a Elz6ar Therrien, 
214 Arthabaskaville, pour $00 payees comptant. 



26 



LE PRIX COUEANT, vendredi 7 jiiillet 1916 



Vol. XXIX— No 28 



Let Prevoyantsdu Canada 
Assurance fonds de pension 

Capital Autorise $500,000.0 

Actif du Fonds do Pen- 
sion, le 31 mars 1916 $£19,945.16 

ACHETEZ DES PARTS DE8 
PREVOYANTS DU CANADA. 

Parce que c'est un placement sans 
pareil; 

Parce que c'est avec la plus petite 
prime, la plus grosse rente; 

Parce que c'est la seule Compagnie 
a. "Fonds Social" falsant une sp6- 
cialit6 de Fonds de Pension. 

TOTAL de l'actlf du Fonds de Pen- 
sion seulement: ;'819, 945.16. 

AMTONI LESAGE, Gerant-General. 

BUREAU-CHEF: 

Edifice "DOMINION" 126, 8t-Pierre 

Quebec. 

BUREAU A MONTREAL: 

Chambre 22, Edifioe "La PATRIE"| 

X. LESAGE, Cerent. 



ASSUREZ-VOUS DANS 

La Sauvegarde 

1_ pa pre >aa Taua aanlauaala»anlaiaiii 

OMB «■• *"" d * "''»»"!• ail'alla 

WUt «empi 6 nU. 

2o PARCE '•* '•"••• ••" , »' u » Hberalea 
-..,. qu» aellea da n 'Imparl* «u'.II. 

UUfc temMfnl*. 

3o PARCE ?•■ «V n ''V ••■J ■■»M«wei 

... I li ffntraliU d* c.ll*. •«■ 

(JUt »ulre» «*mpajnl*«. 

L» ii|im at r*ip*rUnca a** 
4o PARCE aa dlracllan aanl una faranlla 
QUE *• * 1 "'** *aur laa annlaa 

futures. 

Par-daaaus lout, alia aal una 

5o PARCE ** m P'l nl * Canadlanna-Fran. 

nnc nlaa al aaa aaaltaua taalaal 

WUt <j, n , |, Pr.vlnca de Qoibat 

■aur la blufncaa daa nltraa. 

SI*** Social i — Angle dea rue* Notre- 
Dame et St-Vlneent, Montreal 



La Compagnie d'Assurance 

Mutuelle du Commerce 

Contre l'lncendle 
Actlf excedant • - $700,000.00 

DEPOT AU GOUVERNEMENT 
•n conformite avec la nouvelle Lol des 
Anurancea de Quebec, 8 Edouard Vil, 

Chap. 09. 
Burtau-Chel : 

151 ram Giroumtd St-Hyaelntht. 



A Propos de la "Canada Life" 

Les agents de la "Canada Li- 
fe" ont fait en 1915 pour $1,- 
000,000 de plus d'affaires en Ca- 
nada que 1'annee precedente. 

La "Canada Life" a pay6 aux 
porteurs de polices, en 1915, $7,- 
822,201, soit plus de $",000,000 
de plus que les paiements pour 
les memes fins de n'importe 
quelle annSe precedente et les 
dividendes des p rteurs de poli- 
ces ont absorbe la majeure par- 
tie de cette somme. 

Le revenu de la "Canada Li- 
fe", en 1915, a e/ de $9,333,- 
632.19, soit le plus eleve dans les 
annales de la cempagnie. 

L'excedent gagne s'est eleve a. 
$1,480,866. 

Le total des d' 'dendes pay6s 
aux porteurs ds polices, en 1915, 
a ete de plus de $2,800,000. 

HERBERT C. COX, 

Prfes.dont et gfirant general. 



ASSURANCES 

Cautionnements 

Judiciaires. 

Garantie de Contrats. 

Fidelite des Employes. 

Vie, Accidents. Maladies, 
Vol, Bris de Glaces, 

Attelages, 
Responsabilite de 

Patrons et Publique, 
Pharmaciens, Automobiles. 

LA PREV0YANCE 

160 rue St- Jacques, Montreal 

TEL. MAIN 1626 
J. C. GAGNE. Gerant-Genera 




BUREAU - CHEF 

Coin de la Rue Dorchester Oueat 
et I'Avenue Union, MONTREAL 

DIRECTEURS: 
J. Gardner Thompson, Presi- 
dent et Directeur-Gerant; Le- 
wis Laing, Vice-President et 
Secretaire; M. Chavelier, Ecr; 
A. G. Dent, Ecr.; T. J. Drum- 
mond, Ecr.; John Emo, Ecr.; 
Sir Alexandre Lacoste; Wm. 
Molson Macpherson, Ecr.; J. 
C. Rimmer, Ecr.; Sir Frede- 
ric Williams-Taylor. LL.D. 



IMPRENABLE 

ACTIF $74,326,423 

Augmentation pour 

1915 $10,138,767 

ASSURANCES EN VI- 

GUEUR $257,404,160 

Augmentation pour 

1915 $ 39,104,325 

SURPLUS NET NON 

DISTRIBUE $ 7,545,591 

Augmentation pour 

1905 $ 1,041,797 

,\Ft OF CANADA 

SIEGE SOCIAL- jyrONTREAL 



WESTERN 

ASSURANCE CO. 

Fondee en 1851 

ACTIF, au-deia de - $3,000,000 

Bureau Principal: TORONTO, 

(Ont.) 

W. R. BROCK, President. 

W. B. MEIKLE, 

Vice-President et Gerant general 

C. C. FOSTER, Secretaire. 
Succursale de Montreal: 

61, RUE SAINT PIERRE 
ROBT. BICKERDIKE, Gerant. 



.'Assurance Mont-Royal 

Compagnie Independent* (Incendlc) 

BUREAUX: EDIFICE LEWIS 

17 Rue St-Jean, Montreal. 

Hon. H. B. Rainville, President. 
E. Clement, Jr., Gerant-General. 



ESINHART & EVANS 

Courtiers d'Assurance 

— BUREAU — 
EDIFICE LAKE OF THE WOODS 

39 Rue St-Sacrement 
Telephone Main S53 MONTREAL 



COMPAGNIE 

MONTREAL- CANADA 

D'Assurance Contre I'lncendie 
Telephone Bell Main 5881 

Aetif $557,885.95 

Reserve $193,071.10 

Autroa Valeura 

paeeivee 20,688.00 

"~ $2^3.759.19 

Surplue pour les assures $344,126.76 

Bureau-Chef: 

EDIFICE DULUTH, 

50 rue Notre- Dame Ouest, 

Angle de la rue St-Sulplce, 

MONTREAL. 

Alfred Dufreene, 

Agent General 



Vol. XXIX— No 28 



LE PRIX COURANT, vendredi 7 juillet 1916 



27 



..annmiirr I "" t """""" immimmmmM— » 

ASSURANCES 



+ 

+ 
+ 
* 
+ 
+ 



+ 
+ 



PERTES PAR LE FEU AU 
CANADA 



Le Nettoyage du Printemps est un 
des Remedes a ce Danger. 

Le Canada continue a subir ses 
enormes pertes causees par le feu, 
en depit des nombreux interets 
qui cherehent a reduire cet epui- 
sement de ses ressources. Au 
cours du mois de mars, une va- 
leur de propriete acquise par le 
travail .au montant de $1,406,000, 
a ete consumee par le feu. Les 
causes habituelles, savoir: poeles 
et tuyaux defectueux, fournaises, 
caloriferes et cheminees surchauf- 
fes, fils electriques defectueux, 
bouts de cigares et cigarettes, en- 
fants jouant avec des allumettes, 
sont les auteurs de la plupart de 
cos pertes. 

On ne fera plus d 'usage, avant 
l'hiver, des divers modes de chauf- 
fage. Un examen attentif de ces 
appareils s 'impose. II faut net- 
toyer: les tuyaux corrodes de- 
vraient etre immediatement rem- 
places. On ne saurait prendre 
trop de precautions contre le feu. 
II detruit vies humaines et pro- 
prietes. Au cours de l'annee der- 
niere, 11 personnes ont ete bru- 
lees a mort. Pour obvier a, ces 
pertes, des precautions simple- 
ment ordinaires s'imposent. On 
concoit diffioilement que des Ca- 
nadiens soient si peu soucieux de 
leurs propres interets et ne don- 
nent pas plus d 'attention a la 
protection contre les incendies. 



LES MEMBRES DIRIGEANTS 

DES SOCIETES MUTUEL- 

LES MANQUENT-ILS 

D 'INITIATIVE? 



L'OPINION DE L'ARCHEVE- 
QUE IRELAND SUR L 'AS- 
SURANCE-VIE 



Le cri universel que l'agrandis- 
sement est impossible, parce que 
toutes les societes connues sont 
representees dans un district ou 
line division, est une de ces no- 
tions basees sur une acceptation 
superficielle des indications exte- 
rieures. Si Ton faisait un recen- 
sement du nombre des membres 
de cbaque societe, dans chaque 
district ou division, et si Ton en 
faisait la comparaison, on trouve- 
rait qu'un grand nombre de noms 
apparaissent a plusieurs reprises 
sur la liste des membres. C'est-a- 
dire que les memes hommes ou 
femmes appartiennent a, deux, 
trois, quatre et cinq societes. En 
d 'autres termes, que dans une vil- 
le de 2,000 habitants, quoique 
chaque societe eut un nombre de 
membres satisfaisant, un tres pe- 
tit pourcentage des 2,000 person- 
nes faisait partie des societes mu- 
tuelles; il s'en suit naturellement 
qu'il y a beaucoup de materiel 
pour chacune d 'elles ; ou toutes de 
s'v implanter, si elles cherchaient 
d'une maniere intelligente ceux 
qui n 'appartiennent a, aucune so- 
ciete, an lieu de perdre leur temps 
parmi les rares exceptions qui font 
partie d 'autres rrdres. 



Voici, (lit le "Forestier Catho- 
lique", l'opinion de l'archeveque 
ii-cland sur la question de l'assu- 
rance; on lui donne une grande 
publieite dans tout le pays: 

"Je ne puis comprendre com- 
ment il pent se faire qu'un seul in- 
dividu qui a un peu de responsa- 
bilite, qui a une famille, des pa- 
rents ou des amis, n'ait pas une 
assurance sur sa vie. Je mets au 
rang des bienfaiteurs de la so- 
ciete et de l'humanite ceux qui se 
servent de l'eloquence, de la poe- 
sie, de la persuasion, pour faire 
assurer la vie de leurs concitoy- 
ens. Je n'estime pas beaucoup 
l'homme qui quitte cette terre 
sans avoir laisse une police d 'as- 
surance sur sa vie, afin que ceux 
qui dependent de lui ne soient pas 
dans la misere ; afin que, s'il a 
des dettes, elles soient payees, 
et que si sa succession n'est pas 
considerable, il puisse etre enterre 
decemment et avec honneur." 

Un homme de New-York ecrivit 
a l'archeveque pour lui demander 
s'il avait reellement exprime cet- 
te opinion. II repondit que c'etait 
en substance ce qu'il avait dit dans 
un discours impromptu et qu'elle 
exprimait ses vues sur ce sujet. 
Puis il ajouta : 

"Je suis tres en faveur de 1'as- 
surance-vie pour tous ceux qui 
peuvent payer les primes." 



BRITISH COLONIAL 

FIRE INSURANCE COMPANY 

EDIFICE ROYAL, 2 PLACE cTARMES, MONTREAL 

CAPITAL AUTORISE, $2,000,000 CAPITAL SOUSCRIT, $1,000,000 

Agents demandes pour les districts non represented 



28 



LE PRIX COURANT, vendredi 7 juillet 1916 



Vol. XXIX— No 28 



+ i 



LES TRIBUNAUX 



* 
* 



JUGEMENTS EN COUR SUPERIEU- 
RE. — PROVINCE DE QUEBEC 

Nap. Bigras vs. J. Sauriol, St-Hyacin- 
the. 

Mtl. Investment and Realty Co., Ltd. 
vs. Jos. Seguin, Whitney, $445. 

J. Astphan vs. J. Arthur Meloche, 
Beauharnois, $250. 

J. J. Duncan and Co. vs. M. K. No- 
lan, Westmount, $220. 



JUGEMENTS EN COUR DE CIR- 
CUIT — PROVINCE DE 
QUEBEC. 

H. Lambert vs. Henri Depractero, Bel- 
oeil, $63. 

La Ville de Lachine vs. Maston Realto 
Co., Ltd., Marton, $1,219. 

V. Pilon vs. Louis Falardeau, Maison- 
neuve, $10. 

P. Z. Machabee vs. Toussaint Norman- 
din Saint-Laurent. $18. 



.J. L. Allard vs. Wilf. St-Germain, St- 
Laurent, $67. 

P. Z. Machabee vs. Toussaint Norman- 
din, St-Laurent, $18. 

J. L. Allard vs. Wilf. St-Germain, St- 
Laurent, $6T. 

Banque Hochelaga vs. L. A. Brochu, 
Montreal, et Jos. Bernier, Verdun, 
$70. 

A. L. Bra u It vs. M. E. Buffy, Toronto, 
$22. 

I. P. Robert vs. P. Trudeau, Maison- 

neuve, $56. 
Wm. Gray and Sons vs. Thomas La- 

londe, N.-D. de la Consolation, $50. 
E. Major vs. G. Leboeuf, Verdun, $22. 
J. G. Duhamel vs. J. A. Nadeau, Drum- 

mondville, $20. 
E. Brisson vs. Emery Vanier, Lachine, 

$43. 
J E. Charbonneau vs. J. Barrett, 

Sault-au-Recollet, $16. 

B. Rabinovitch vs. Art. Gibbs, St- 
Lambert $42. 



Standard Bank of Can. vs. Eug\ Vau- 
trin et al., Sherrington, $36. 

H. Perrault et al. vs. Alf. Chicoine, 
Beloeil, $10. 

J. Marazza vs. P. H. Berry, Lachine, 
$80. 

J. H. R. Bruneau et al vs. Alp. Jettg, 
St-Hyacinthe, $11. 

H. W. Herner vs. Emile Mauger et 

al, Grande-Riviere, $30. 

Lymburner Ltd. vs. Hector Cadieux. 
St-Hyacinthe, $26. 

Wm. Gray and Sons vs. Jos. Lafond, 
Gracefield, $62. 

M. P. S. Corp. vs. Samuel Parrant, La- 
chine, $28. 



ACTIONS EN COUR SUPERIEURE. 
— PROVINCE DE QUEBEC 

Mtl. Public Service Corp. vs. L. A. 
Charbonneau, Greenfield Park, 

$126. 



LES MOTS PAR L'IMAGE 



Outils de Menuiserie 



LEGENDE 




1. Varlope. 

a) nez. 

b) lumiere. 

c) coin. 

d) fer. 

e) talon. 

f) semelle. 

g) fut 

2. Rabot (anglais). 

3. Guillaume. 

4. Guillaume (nez de boeuf). 

5. Vastringue. 

6. Grattoir on plane. 

7. Racloir. 

8. Ciseau a froid. 

9. Checre (ef. Rinfret). 

10. Seie. 

11. Ecrou (bexagonal). 

12. Filiere. t 

13. Jeu de ciseaux. 

14. Ciseau (a. bois). 

a) soie. 

b) embase ou epaule. 

c) collet. 

d) lame. 

15. Fraiseuse (pour Uvaser 1 'ori- 
fice d'un trou dans lequel une 
vis diiit etre inseree). 

16. Filiere en boite. 

17. Taraud (pour f^eter un 
eerou). 

I A suivre pag6 30). 



Vol. XXIX— No 28 



LE PRIX COURANT, vendredi 7 juillet 1916 



29 



LA 



LAMPE WONDER 



(LA LAMPE PUISSANTE) 

est la lampe la plus nouvelle et la plus inge- 
nieuse^qui ait jamais ete lancee sur le mar- 
ch^. Elle produit une lumiSre blanche, 
claire, brillante d'une force de 500 bougies 
pour moiiis de 1-3 de centin par heure. 

Prenez cette lampe des maintenant et ayez 
votre magasin eclaire aussi bien que dans 
les meilleures places de la ville. Elle peut 
§tre installee par n'importe qui. 

Un enfant peut la manier. Absolument sure 
et sans odeur. S'allume avec une allumette, 
tr&s aisement. Pleinement garantie. 

Marchands demandes partout comme agents 
locaux. 



Ecrivez-nous directement pour une installation d'eclai- 
rage independant et a prix coutant. 

MacLaren Light Company 

MERRICKVILLE, ONTARIO 





Alio! le magasin Johnson? J'aimerais es- 
sayer cette TRAPPE A MAIN DU PONT 
que vous avez en etalage. Je reus reunir 
quelques gareons et l'emporter avec nous 
au camp. 

LOUEZ-LUI LA 

Trappe a Main 

(CIBLE MOUVANTE) 



SJfflt 



pour un essai au club, au camp, en bateau, ou pres de la 
maison <lu sportsman. Chaque location signifie plus de pro- 
fits sur la trappe et une vente de cartouches et de clbles. 

FAITES-LE ENTRER DANS LA DANSE 

Place/ dans vos vitrlnes une garniture de fournitures de .irs 
a la cible mouvante. Attirez l'oeil du public. I.iez votre ma- 
gasin a notre encouragement pour le tir a la cible mouvante. 
Faltes partir les fusils. — la location de la TRAPPE A MAIN 
est un coup blen tire. ESSAYEZ-LE. Lesfusils actifs appor- 
tent des dollars dans votre c?isse. 

Commandez la Trappe a Main DU PONT, a la Dominion 
Cartridge Co., Montreal. Ecrivez-nous pour cartes de vi- 
trines et les aides que nous apportons d. ns I' 'encourage- 
ment du tir a la cible mouvante. 

E. I. du Pont de Nemours 
& Compagnie 

Wilmington, Del., E.U. 

TIREURS 

''Vous etes 
bienvenus a u 
tir a la cible 
mouvante. Ve- 
nez et nous 
vous fixerons 
pour le tir." 






J M FIRE EXTINGUISHER 



La 

Marque du 




Meilleur 
Extincteur 



Lorsque vous tenez en magasin l'Extincteur Johns- 
Man ville vous obtenez: 

— un extincteur meilleur etse vendant plus facllement 
avec plus d'arguments pour convaincre, plus d'avan- 
tages et plus de points d'interet pcur votre client 
—une politique de ventes qui exclut tout ce qui n'est 
pas le commerce legitime du detaillant; qui place cha 
que marchand sur un raeme pied d'egalite; qui prote- 
ge votre marche et votre profit: qui ecarte la tenta- 
tion du coupage des prix. 

—des escomptes genereux, quelle que soit l'importan- 
ce de votre commande, cequi permet des petits stocks 
un ecoulement rapide des marchandises et de plus -ros 
profits nets. B 

-l'afflux de ventes provenant d'une campagne de pu- 
blicity continentale intelligemment faite et atteignant 
les automobilistes, les proprietaires d'usines les fabri- 
ques et les maisons. 

Ce qu'obtient votre client 

—plus de protection et une meilleure protection rendue 
certaine par des caracterUtiques nouvelles et exclu- 
sives. 

—plus de souplesse d'operation du fait que cet extinc- 
teur est le seul qui— au gre de l'operateur— peut etre 
pompe et decharge ensuite simultanement ou pompe 
d'abord et decharge par la pression de 1'air creee 
— ces deux modes d'operation permettent le maniement 
effectif de l'extincteur dans les mains de n'importe qui 
mcme dans des endroits etroits. 

Le liquide extincteur .T.-M. pour recharger l'appareil 
est vendu en canistre se detaillant a $1.25. Ce liquide 
ne deteriore pas. n'est pas conducteur et est le seul re- 
commando et garanti pour son action efficace dans l'Ex- 
tincteur J.-M. 

Inspecte et etiquete par les Underwriters' Laborato- 
ries, Inc., Chicago, 111., E.-U. 

^Q Fini Cllivre p assez votre commande a votre mar- 
«PO mi IViVLol cnand de gros ou ecrivez & la suc- 
T OU rilCKei cursale J-M la plus proche, pour 
Crochet CompriS. P lus amples details sur notre politi- 
que d'affaires esquissee ci-dessus. 



The Canadian 

H. W. Johns Manville Co. 



Limited 



Toronto 
Vancouver 



Montreal 
Winnipeg 



Sert plus de gens dans plus de cas 
qu'aucune autre institution de ce gen- 
re, au monde. 




COVERS 

THE CONTINENT^ 

3553 



30 



LB PRIX COURANT, vendredi 7 juillet 1916 



Vol. XXIX— No 28 



(Suite de la page 28) 

18. Alesoir (pour polir l'interieur 
• I 'un tube). 

19. Mandriu. 

20. Meche. 

a( tracoir. 
b) torsade. 

21. Perceuse a main. 

22. Perceuse a conscience. (La 
conscience est la plaque en 
metal sur laquelle on appuie 
la poitrine pour percer). 

23. Serie de meches. 

24. Tariere. 

25. Fer a souder. 

26. Avant-clou, vrille. 

27. Villebrequin 

a) machoires. 

b) mandrin. 

28. Tariere a manivelle. 

29. Forerie. 

30. Valve. 

31. Fausse-equerre ou equerre a, 
bras mobile. 

32. Purgeur (air cock). 

33. Clef a tuyau. 

34. Debouchoir. 

35. Forge portative. 

36. Coupe-tuyau. 

37. Tenaille a tuyau. 
38 Te (eqtiwr* «d T). 

39. Raccords (couplings.) 

40. Lien en equerre. 



Peerless Poultry Fencing 



L. 



Une veritable cloture, non pas du treillage. 

Fortement Stablie et espac6e Gtroitement, une 

barriere complete contre les animaux de toute espece 

Gardez les petits poulets dans la basse-cour lis 

le peuvent passer au travers de notre cloture. 

Elle fait tout et meme plus que ce qu'on peut 

exiger d'une clotuie de basse-cour. Les fils en 

icier durci et pesant du haut et du bas avec les 

intersections laterales retiendront soigneuse- 

ment un char elance ou un animal emporte 

et reprendront immediatement leur lorme 

apres la tension elastique du choc. 

Les fils de ler sont retenus les uns aux 
mtres par le Crochet Peerless. 

Demandez notre Catalogue 

adressez-vous a notre agent leplus 

proche. Nous laisons une ligne 

complete de clotures de ferme el 

crnementalee. Nous avons actu- 

ellement aes agents un p<.u par- 

toui, mais nous en appointe- 

rons d'autres rians les terri- 

toires non designes encore 

Ecrivez aujouid'hui pour 

:evoir notre catalo- 



The Banwell-Hoxie Wire Fence Company, Limited 

WINNIPEG, Man. HAMILTON, Ont. 



N.B.— Extrait de "1,000 mots 
illustres" ($0.25). Se procurer 
aussi "En Garde!" (15c), "En 
frangais" (15c), "Les mots par 
l'image" (25c), " Dictionnaire 



de bon langage" (45c relie). Trois 
sous par volume pour port. 
Adressez : Abbe Blanchard, eglise 
Saint-Jacques, Montreal. 



INCORPORE 

INHERENT 

Dans la PEINTURE "ANGLAISE" B-H, le Blanc de Plomb naturel B-B n'est 
pas un corps distinct separe, mais il devient une partie inseparable constitutive 
de l'emulsion de Peinture, communiquant la vie, la durabilite et la beaute. 

La quantite considerable de Blanc de Plomb naturel B-B dans la PEINTURE 
"ANGLAISE" B-H avec la proportion convenable de Blanc de Zinc et l'Huile de 
Lin pure fournit une peinture de qualite que le commerce peut recommander] et 
soutenir tres surement. 

Information pour agence et litterature envoyee sur 
demande. 



Vol. XXIX— No 28 LE PRIX COURANT, vendredi 7 juillet 1916 31 



Ferronnerie, Quincaillerie, Peintures et 

Vernis, Huiles, Vitres, Materiaux 

de Construction, etc. 

EN GROS SEULEMENT 



« 

K 



\TOS voyageurs sont actuellement en route pour 
* * vous visiter; Us vous offriront les dernieres 
nouveautes de I'annie. 



DESERVEZ quelques minutes d'examen a leurs 
** echantillons, ce ne sera pas du temps perdu 
pour vous. 



¥ EUR collection d f articles est aussi complete 
££ " que possible et presente un assortiment des 

24 plus varies. 2° 



\TOS prix ont ete etablis avec soin, vous ne 
%i * ™ pouvez manquer de les trouver avantageux 



04 et nous esperons que vous voudrez bien nous }° 

o£ donner la faveur de vos ordres, que nous rempli- So 

rons a voire entiere satisfaction. % 



L. H. HEBERT & CIE., Limitee 

- - IMPORTATEURS - - 

297 et 299 rue St-Paul, - - MONTREAL 

w >o< >o7>o< >0<>0< >0<>0<>0<>0<>0< 



32 



LE PRIX COURANT, vendredi 7 juillet 1916 



Vol. XXIX— No 28 



Tenez-vous cette 



HYDRO LAVEUSE SUR BANC 



ELECTRIQUE 



*&vt£>e&^ 




\'OICI une ligne de vente excellente pour 

votre commerce de haute classe — une 

laveuse et tordeuse combinees. La "Hydro" 

Maxwell [est ma- 
noeuvree par un 
moteurdehuit che- 
vaux-vapeur qui 
peut se visser a 
toute commutation 
ordinaire. La tor- 
deuse peut se de- 
placer comme on 
le desire. Toujours 
sous un parfait con- 
trole. Peut etre mise 
en marche par mo- 
teur a gazoline, si 
on le veut. Lave les 
tissus les plus deli- 
cats sans aucun 
danger pour eux. 

Ecrioez pour avoir un catalogue illustre. 

MAWXELLS LIMITED 




ST. MARYS', Ontario. 



(C) 



Toles Galvanisees 




f 



Queen's Head"! 



Le type du genre connu depuis un 
demi-siecle. 
Jamais egalees comme qualite. 



A. C. LESLIE & CO., LIMITED 

- MONTREAL - 



Feutre et Papier 

N'IMPORTE QUELLE QUANTITE 
Toitures Goudronnees (Roofing) pretes Si poser, 2 et >. 
Papiers de Construction. Feutre a Doubler et a Ta- 
pisser. Produits du Goudron. Papier a Tapisser et a 
mprimer. Papier d'Emballage Brun et Manille. 

Fabricants du Feutre Goudronn6 

"BLACK DIAMOND" 

ALEX. McARTHUR & CO., Limited 

82 RUE McGILL, MONTREAL 

Manufacture de Feutre pour Toitures: Rues du Havre 
et Logan. Moulin papier, Joliette, Que. 



+++++*++++*+++++++4«f+4.+++++++*+++++*+++^ 



+ 
+ 

* 
* 



LA CONSTRUCTION 



+ 

+ 
+ 
+ 
+ 



++++++++++**++++++4.++++++++++-M+++++ ++++++++*^ 



Semaine du 24 Juin au 1er Juillet 

Residence, $1,200. Montreal, Que., 
(Ste-Catherine et Guy). Proprietaire 
et contracteur general: C. C. A. Grier, 
1112 Notre-Dame O. Architectes: 
MacVicar et Heriot, 101 Ave. Union. 

Offres demandees pour un theatre, 
$53,000. Montreal, Que., rue Sherbroo- 
ke. Proprietaires et contracteurs gene- 
raux: J. S. Jacos et Wm. Bell, Jacobs 
Bldg. Architecte: D. J. Creighton, 
282 Ste-Catherine O. 

Residence, $10,000. Quebec, (5e rue 
O.). Proprietaire et contracteur gene- 
ral: Alph. Bedard, 433 Saint- Joseph. 

Residence, $3,000. Quebec, Que., 
(Morin). Proprietaire: Adj. Laroche, 
154 Chateauguay. 

Magasin, $25,000. Quebec, rue Crown. 
Proprietaire: G. A. Carette, 100 St- 
Paul. 

Residence, $8,000. Quebec, Que., 
(Aberdeen). Proprietaire: W. Brochu, 
87 Claire-Fontaine. 

Residence, $8,000. Quebec, Que., (St- 
Joachim). Proprietaire: Fort. Gingras, 
36 St-Augustin. Contracteurs gene- 
raux: Jinchereau et Lamonde. 

Eglise, $300,000. Quebec. Proprietai- 
re: La fabrique de St-Roch. Cure: 
Rev. R. Lageux. Architectes: Talbot 
et ionne, 16 St-Joseph. 

Fabrique de pulpe, $200,000. Saint- 
Valician. Proprietaire: International 
Land and Lumber Co., Ltd. Sec: S. 
A. Huntingdon, 285 rue Bank, Ottawa. 



Residence, $4,000. Quebec, Que., 
(Chemin Charlesburg). Proprietai- 

re et contracteur general: Alph. La- 
montagne, 96 rue Bridge. 

Residence, $6,000. Quebec, Que., (9 
rue Scott). Proprietaire: Alf. Coutu- 
re, Ancienne Lorette. Contracteur ge- 
neral: Ulric Trudel, 480 Saint-Fran - 
gois. 

Residence, $3,000. Quebec, rue No- 
tre-Dame-des-Anges. Proprietaire : 
P. Brodrique, 133 N.-D.-des-Anges. 
Contracteur: J. Cote, 366 Saint-Fran- 
gois. 

Magasin et manufacture, $20,000. 
Quebec, Que., (Des Prairies). Proprie- 
taire: St. Lawrence Paper Bag Co., 
103 rue Ste-Marguerite. 

Monastere, $70,000. Proprietaires : 
Reverends Peres du St-Sacrement, 368 
Mont-Royal, Montreal. Architecte : 
Chas. Bernier, 70 St-Jacques, Mont- 
real. 

Residence, $12,000. Quebec, Que., 

St-Eustache). Proprietaire: Hon. 

Cyr. F. Delage, Batisses du Parle- 
ment. Architecte: L. A. Robitaille. 
Batisse Lindsay. 

Eglise, $150,000. Hull, rue Chaudie- 
re. Proprietaire: la Fabrique de Saint- 
R6dempteur. Cure: Rev. J. A. Car- 
riere. Architecte: Chas. Brodeur. 

Residence, $4,500. Montreal, Que., 23- 
5 Sussex. Proprietaire: J. H. Hand, 706 
Grosvenor. Architecte: M. S. Wright. 
204 St-Jacques. 

2 residences, $14,000. Montreal O., 



Que., (Avenue Strathern). Proprie- 
taire et contracteur general: W. Bar- 
nes, Avenue Wolseley. 

Offres demandees pour 2 ecoles. La- 
chine, Que. Proprietaire: La commis- 
sion scolaire des Sts-Anges de Lachi- 
ne. Architectes: Vautrin et Bernier, 
281a St-Andre. 

Residence, $5,000. Quebec, Que., (Du- 
rocher). Proprietaire: J. E. Bedard, 2 
rue Durocher. 

Eglise, $65,000. Montreal, Que., Iber- 
ville. Proprietaire: La corporation ca- 
tholique des Ruthenes, 992 rue Sher- 
brooke Ouest. 

Offres demandees pour pavements. 
$50,000. Hull, Que. Proprietaire: Con- 
seil de Ville. 

Toiture additionnelle au bureau de 
l'echange du telephone. $25,000. Mont- 
real, Que., (rue de l'Hopital). Proprie- 
taire: Cie de Telephone Bell, 118 No- 
tre-Dame O. Architecte: W. J. Carmi- 
chael, Cie de Telephone Bell. Contrac- 
teur general: Anglins Ltd., 65 rue Vic- 
toria. 

Institution, $280,000. Montreal, rue 
St-Laurent. Proprietaire: Institution 
des Sourds-Muets. Architecte: Gau- 
thior et Daoust, 180 St-Jacques. 

Residence, $8,000. Quebec, Que., 
(Stigmates). Proprietaire et contrac- 
teur general: Jos. Cauchon, 364 rue 
Richelieu. 

Residence, $S.000. Quebec, Que., (Ma- 
rie-Louise). Proprietaire: Ferd. C6te. 
109 Marie-Louise. 



Vol. XXIX— No 28 



LE PRIX COURANT, vendredi 7 juillet 1916 



33 



I FERRONNERIE— Marche de Montreal ! 



FERRONNERIE 

PLOMBERIE 
Tuyaux de Plomb 
Les prix sont de $14.00 net pour tuy- 
aux en plomb et de $15.00 net pour 
tuyaux de plomb composition. 

Tuyaux de renvoi en fonte et 
accessoires 
Les escomptes sur les prix de la lis- 
te sont: tuyaux 16gers, 60%; tuyaux 
moyens et extra-forts, 65%, et acces- 
soires legers, moyens et extra-forts, 
70%. 

Tuyaux en fer noir 
Nous cotons, net: 

% 100 pieds 3.00 

% 100 pieds 3.06 

% 100 pieds 3.91 

% 100 pieds 4.72 

1 100 pieds 6.97 

1% 100 pieds 9.43 

1% 100 pieds 11.28 

2 100 pieds 15.77 

2% 100 pieds 23.99 

3 100 pieds 31.37 

3% 100 pieds 37.72 

4 100 pieds 44.69 

Tuyaux en fer galvanise 

Nous cotons, net: 

% 100 pieds 5.43 

% 100 pieds 5.43 

% 100 pieds 6.00 

% 100 pieds 7.65 

1 100 pieds 11.31 

1% 100 pieds 15.30 

1% 100 pieds 18.29 



2 . 
2%. 

3 . 

3y 2 . 

4 



100 


pieds 


24.61 


100 


pieds 


58.90 


100 


pieds 


50 87 


100 


pieds 


61.18 


100 


pieds 


92.49 



Tuyaux en acier 

2 pouces 100 pieds 9.60 

2y 2 pouces 100 pieds 12.25 

3 pouces 100 pieds 13.30 

Zy 2 pouces 100 pieds 15.55 

4 pouces 100 pieds 19.80 

Fer-blanc Charcoal 

Nous cotons: lc. 14 x 20 4.75 

suivant qualite. 

Fer-blanc en Feuilles 

Et par cse $1.00 

(Caisse de 112 feuilles, 108 lbs. net). 
Au Coke — Lydbrook ou 6gal 

I C, 14 x 20, base bte 4.60 

Au charbon — Terre — Dean ou egal 

I C, 20 a 28 bte 9.00 

(Caisse de 112 feuilles net). 
Caisse de 560 lbs.) 
Feuilles etamees 

14 x 60, gauge 26, B. W. G 8.65 

72 x 30, gauge 24, 100 B. W. G... 9.55 

72 x 30, gauge 26, W. B. G 10.15 

Toles galvanisees "Canada" 
Nous cotons: 52 feuilles, $7.10; 60 
feuilles, $7.35. 

Toles noiree 
Feuilles: 

22 a 24 3.55 

26 3.65 

28 3.75 



Toles Noires "Canada" 

51 Feuilles 4.30 

60 Feuilles 4.40 

75 Feuilles 4. go 

Toles galvanisees 
Nous cotons a la caisse Fleur 

Gorbals Queens de 
Best Head Lis 

28 G 5.25 7.25 7.00 

26 G 5.15 7.05 6.80 

22 a 24G 4.60 6.75 6.55 

2 H F. de L. 

18-20 4.75 6.65 635 

Apollo 

10% z.— 28 Anglais 6.75 

28 G— 26 Anglais 6 50 

26 G 6.25 

24 G 6.05 

22 G 5 8 5 

16 a 20 G 5.50 

Moin s d'une caisse, 25c de plus par 
100 livres. 

28 G. Americain equivaut a 26 G 
Anglais. 

Soudure 
Nous cotons: barre demi et demi, 
27 V 2 c; garanti, 28%c; "Wiping", 25y 2 c, 
melal pour plombiers. 

QUINCAILLERIE 
Boulons et noix 
Nous cotons: 

Boulons a voitures Norway ($3.00) 
40 p.c. 

Boulons a voitures carres ($2.40) 60 
et 10 p.c. 



LA CONSTRUCTION 

Offres demandees pour residence de 
professeurs. Caughnawaga, Que. Pro- 
prietaire: Departement des affaires du 
gouvernement du Canada. Contracteur 
general: J. D. McLean, Ottawa. 

Residence, $7,000. Quebec. Que., 
(Aberdeen). Proprietaire et Contrac- 
teur general: Alex. Fackney, 107 St- 
Joachim. 

Residence, $6,000. Quebec, Que., 
(Ste-Therese). Proprietaire: et con- 
tracteur general: Art. Guilmette. 309 
St-Joseph. 

Residence. Quebec, Que., (Aberdeen). 
Proprietaire et contracteur general: 
W. Brochu, 87 Claire-Fontaine. 

Entrepot, $6,000. Quebec, Que., (Ca- 
nardi&re). Proprietaire: E. Latour, 199 
Chemin Canardiere). Contracteur ge- 
neral: Jos. Gravel, 106, 5e, Limoilou. 

Presbytere, $8,000. Aston, Que. Pro- 
prietaire: La Fabrique de St-Raphael. 
Cure: A. Clair. Architectes: Louis Ca- 
ron et Fils, Nicolet. 

Fondations pour ecole, $10,850. Bel- 
oeil, Que. Proprietaire: Commission 
scolaire. Sec: J. P. M. Bedard, Bel- 
oeil. 

Residence, $5,000. Quebec, Que., (St- 
Raphael). Proprietaire: E. Haman, 157 
St. Raphael. 

Manufacture de coton. Chutes Mont- 
morency, Qu4. Proprietaire: Dom. Tex- 
tile Co. 

Residence, $4,000. Quebec, 2e ave. 
Proprietaire: Mme F. X. Turgeon > 105, 
2e avenue. 

Residence, $10,000. Quebec, Que., 
(Ste-Julie). Proprietaire: C. F. Dela- 
ge. Architecte: L. A. Robitaille, Batis- 
se Lindsay. 

2 residences, $11,000. Montreal, Que., 
(Cote St-Antoine). Propri6taires et 



Contracteurs generaux: Tremblay et 
Trudeau, 291 et 293. Avenue Prud'hom- 
me. 

3 plain-pieds, $6,000. Montreal, Que., 
(Cote St-Antoine). Proprietaire et 
contracteur general: W. E. Lambert, 
352 Avenue Marcil. 

Residence, $4,000. Quebec, Que., 
(coin St-Honore). Proprietaire et con- 
tracteur g6n6ral: Ludger Simard, 8e 
Avenue, Limoilou. 

Ecole, $35,000. Montreal, Notre-Da- 
me-de-Graces. Proprietaire: Commis- 
sion scolaire. Sec: J. H. Gagne, 252 
Avenue Marcil. Architectes: Audet et 
Charbonneau, 364 Dorchester. 

Residence, $5,000. Montreal, Qu6., 
(349 Prefontaine). Proprietaire et con- 
tracteur general: H. Brunelle, 122 Pre- 
fontaine. 

Residence, $4,000. Lac aux Saumons, 
Que. Proprietaire: La fabrique du Lac 
aux Saumons. Architecte: P. L6ves- 
que. 115 St-Jean, Quebec. 

Ecole, $20,000. Jonquiere. Proprietai- 
re: Bureau de l'ecole. Architecte: A. 
Lamontagne, Chicoutimi. 

Contrat accorde pour couvent. $15,- 
000. Jonquiere. Architecte: A. Lamon- 
tagne, Chicoutimi. 

Residence. Fraserville, rue de l'E- 
glise. Proprietaire: J. B. Lavoie. 

Manufacture, $7,000. Montreal, rue 
King. Proprietaire: St. Lawrence Wa- 
gon Co., 34 rue King. 

Reparations d'une residence, $2,000. 
St-Hyacinthe. Proprietaire: E. S. Fee, 

Reparation d'une manufacture, des 
dommages causes par le feu. lie Verte, 
Que. Proprietaire: J. P. Bertrand. 

Presbytere et Eglise, $20,000. St- 
Joachim, Que. Proprietaire: La Fa- 
brique de St- Joachim. Cure: R6v. F. 
Lebeq, Ste-Anne-des-Monts. Architec- 
te: P. Raymond, 4" rue Caron, Que- 



bec. 

Theatre. Montreal, Que., (rue Sher- 
brooke.) Proprietaire: Mme With- 
held, aux soins de l'architecte. Archi- 
tecte: D. J. Creighton, 282 Ste-Cathe- 
rine O. 

Eglise. Montreal, Que., (553 rue Da- 
niel Est). Proprietaire: Couvent de la 
Congregation de St-ArsSne. Cure: Re- 
verend J. Decarie, 549 rue Beianger 
Est. Architectes: Viau et Venne, 76 
rue Saint-Gabriel. 

2 cottages, $10,000. Outremont, Que., 
(Boulevard St-Joseph). Proprietaire: 
A. Boyer, 1058 rue Berri. Architecte: 
L .J. Bigonesse, 60 rue Notre-Dame E. 

Ecole, St-Evariste, Que. Secretaire: 
Jos. Boutin. 

Fonderie, $6,000. St-Jerome, Que. 
Proprietaire et contracteur general : 
; Alfred A. Viau. Architecte, L. J. T. De- 
cary, 245 rue Centre, Montreal. 

Hangar, $3,000. Quebec, Que,, (St- 
Andre). Proprietaire: Canadian North- 
ern Railway. Surintendant general: 
W. A. Kingsland. 

Residence, $10,000. Quebec, Qu6., 
(coin ave. Cartier et LaFrance). Pro- 
prietaire: Ad. Delisle, 279 Richa.dson. 
Contracteurs generauxet charpentiers: 
East et Masson, 62 rue St-Nazaire. 

Magasin et boulangerie $4,000. Que- 
bec, St-Nazaire. Proprietaire: E. Dro- 
let, 340 St-Valier. 

2 residences, $10,000. Montreal, Que., 
(Avenue Marlowe). Proprietaire: et 
contracteur general: M. Farrell, 605 
Avenue Lansdowne. 

Residence, $22,000. Outremont, Que., 
(Avenue Rockland). Proprietaire: J. C. 
Gagne, 455 rue Durocher. Architectes: 
W. J. Wright et Fils, Batisse Mecha- 
nics. Contracteur general: Cie de Con- 
struction Lambert, 0-0 Arch. 



34 



LE PRIX COURANT, vendredi 7 juillet 1916 



Vol. XXIX— No 28 



Boulons a voitures ( .00) ; gran- 
deurs % et moindres, 60 p.c; 7-16 et 
au-dessus 45 p.c. 

Boulons a machine, 7% pouce et au- 
dessus, 60 p.c. 

Boulons a machine, 7-16 pouce et au. 
dessus, 50 p.c. 

Boulons a lisse, % et plus petits 50 
p.c. 

Boulons a lisse, 7-16 et plus gros, 45 
pc. 

Noix par bottes de 100 lbs. 

Nous cotons: 

Nois carrees 3c la lb. de la liste 

Boulons a charrue, 50 p.c. 

Broche Barbelee 

La broche barbelee est cotfee a $4.50 
les 100 livres a Montreal. 

Crampes a clotures 

Fer poli 3.95 

Fer galvanisS 4.55 

Broche galvanisee, etc. 

No. a 9, les 100 lbs 4.25 

No. 10, les 100 lbs 4.75 

No. 11, les 100 lbs 4.80 

No. 12, les 100 lbs 4.40 

No. 13, les 100 lbs 4.50 

Poli brute: 

No. 12, les 100 lbs 3.30 

No. 13, les 100 lbs 3.40 

No. 14, les 100 lbs 3.50 

No. 15, les 100 lbs 3.65 

No. 16, les 100 lbs 3.80 

Brule, p. tuyaux, 104 lbs. No. 18 4.25 

Brule, p. tuyaux, 100 lbs., No. 19 4.50 

Extra pour broche huilee, 10c p. 100 

lbs. 

Cloture a Poulailler 

25 pour cent d'escompte. — Tres rare. 

Nous cotons net: 

No. 13, $3.45; No. 14, $3.55; et No. 
15, $3.60. Broche a foin en acier cou- 
pe de longueur, escompte de 25 p.c. sur 
la liste 

Plaques d'acier 

% pouce 100 livres 2.45 

3-16 pouce 100 livres 2.70 

Zinc en feuilles 

Nous cotons: $25.00 a $30.00 les 100 
livres. 

Coudes pour tuyaux 

Nous cotons a la doz.: coudes ronds 
ordinaires 75 feuilles, $1.35; 60 feuil- 
les, $1.60, et polis 60 feuilles, $1.60. 

Broche moustiquaire 

Nous cotons: broche noire, $2.30, 
100 pieds carres. 

Broquettes 

Nouvelle liste. 
Pour boStes a fraises . . 0.75 0.25 
Pour boites a fromage.. 0.75 0.25 

A valises 0.75 025 

A tapis, bleues 0.75 0.25 

A tapis, etamees 0.75 0.25 

A tapis, en barils 0.75 0.25 

Coupees bleues, en doz. 70 et 12% p.c. 
Coupees bleues et % pesanteur, 40 et 

20 p.c. 
Sweeden, coupees bleues et orn£es, en 

doz., 75 p.c. 
A chaussures, en doz. 45 p.c. 
A chaussures, en prts, 1 lb., 60 et 10 p.c. 

Clous de broche 

Nous cotons: $3.75 prix de base f. o. 
b., Montreal. 



Clous a clieval. 

Nou s cotons par boite: No. 7, $2.90; 
No. 8, $2.75; No. 9, $2.60; No. 10, $2.50; 
avec escompte de 10 p.c. 

Fers a cheval 

Nous cotons f.o.b., a Montreal: 

Neverslip crampons, % le cent.... 3.80 

et plus et plus 

No. 2 No. 1 

grand petit 

Fers ordinaires et pesants, le 

qrt 4.40 4.65 

Neverslip crampons 7-16, le cent 2.40 
Neverslip crampons %, le cent.. 2.60 
Neverslip crampons 9-16 le cent 2.80 
Neverslip crampons 5-16, le cent 2.00 
Neverslip crampons %, le cent.. 2.20 

Fer a neige, le qrt 4.15 4.40 

New Light Pattern, le qrt... 4.3 5 4.60 

Fer "Toe Neight" No. 1 a 4 6.75 

Featherweight No. a 4 5.75 

Fers assortis de plus d'une grandeur 
au baril, 10c. a 25c. extra par barii. 

Chaines en fer 

Tres ferme. 

On cote par 100 lbs.: 

3-16 No. 6 10.00 

3-16 exact 5 8.50 

3-16 full 5 7.00 

% exact 3 6.50 

5-16 4.40 

Clous coupes 

Nous cotons, prix de base, $3.40, t. o. 
b., Montreal. 

Fiches on Fer 

% 3.90 

7-16 3.80 

Yt 3.70 

9-16 3.60 

% 3.40 

% 3.30 

1 3.30 

% 3.30 

Vis a bois 

Tete plate, acier 80% 

Tete ronde, acier 75 

Tete plate, cuivre 47% 

Tete ronde, cuivre 45 

Tete plate, bronze 60 

Tete ronde, bronze 57% 

Fanaux 

Wright No. 3 doz. 8.50 

Ordinaires doz. 4.75 

Dashboard C. B doz. 9.00 

No. 2 doz. 7.25 

Peints 50c extra par doz. 

Tordeuses 

Nous cotons: 

Boyal Canadian doz. 47.75 

Colonial Coz. 52.75 

Safety doz. 56.25 

E. Z. E doz. 51.75 

Rapid doz. 46.75 

Paragon doz. 54.00 

Bicycle doz. 60.50 

Moins escompte de 5 pour 100. Forte 
demande. 

Munitions 

L'escompte sur les cartouches cana- 
est tres active. 



Plomb de chasse 

METAUX 

Antimoine 

Le march6 est a la hausse: .40 a .41, 
37.50. 

Pig Iron 

Plomb, 15 11. 

Clarence No. 3 21.00 

Carron Soft 22.50 

Fer en barr* 

Tre s ferme. 

Nous cotons: 

Fer marchand base 100 lbs. 2.80 

Fer forge base 100 lbs. 2.55 

Fer fini base 100 lbs. 2.65 

Fer fini base 100 lbs. 2.65 

Fer pour fers a cheval base 100 lbs. 2.70 
Feuillard mince, 1% a 2 pes. base 3.40 
Feuillard epais No. 10 base 2.85 

Acier en barre 

Tres ferme. 

Nous cotons, net 30 jours: 

Acier doux, base 100 lbs.... 0.00 3.20 

Acier a rivets base 100 lbs.. 2.30 8.20 

Acier a lisse base 100 lbs... 0.00 3.20 

Acier a bandage base 100 lbs 0.00 3.35 
Acier a machine, base 100 

lbs., fini fer 0.00 3.20 

Acier a pince base 100 lbs. 0.00 3.85 

Acier a ressorts base 100 lbs. 0.00 4.50 

Cuivre en lingots 

Nous cotons: .21 a .21% les 100 lbs. 
Le cuivre en feuilles est cot6 a 27c. la 
livre. 

Cables et Cordages 

Best Manilla . . . .base lb. 0.00 0.22 

British Manilla . . base lb. 0.00 0.18 

~isal base lb. 0.00 0.13% 

Lathyarn simple base lb. 0.00 0.13 

Jute . base lb. 0.00 0.10% 

Coton base lb. 0.00 0.25 

Corde a chassis . base lbs. 0.00 0.34 

Tres ferme. 

Nous cotons: 

Jaune et noir, pesant..2.05 les 100 lbs. 

Papiers de Construction 

Plomb, 15 a 16 cents la livre. 

aJune ordinaire, le rouleau 0.00 0.45 

Noir ordinaire, le rouleau . 0.00 0.57 

Goudronne, les 100 lbs 0.00 3.75 

Papier a tapis, les 100 lbs. 0.00 4.00 

Papier a couv., roul., 2 plis 0.00 1.05 

Papier a couv., roul., 3 plis 0.00 1.30 

Charniereg (couplets,) No 840 

Ferme, a la hausse. 
Augments de 75c par 100 lbs. 
1 % pouce 0.60 

1 % pouce 0.75 

2 pouces 0.81 

2% pouces 0.92 

2% pouces 107 

3 pouces 1-30 

Nos 800 et 838 

1 pouce 0.32 

1 % pouce 0.37 

1 % pouce 0.48 

1% pouce 0.69 

2 pouces 0.67 

2% pouces 0.76 

2% pouces 0.81 

2 % pouce s 0.95 

3 pouces 1-07 

3 % pouce; 1-49 



Vol. XXIX— No 28 



LE PRIX COURANT, vendredi 7 juillet 1916 



35 




4 pouces 2.12 

Meme escompte que pour toutes les 

charnieres d'acier poli. 

FERRAILLES 

La lb. 

Cuivre fort et fil de cuivre 0.00 0.11 

Cuivre mince et fonds en 
cuivre 0.0^ 0.09 

Laiton rouge fort 0.00 0.10 

Laiton jaune fort 0.00 0.06 

Laiton mince 0.00 0.06 

Plomb 0.00 0.02% 

Zinc 0.00 0.02 

La tonne 

Fer forge No 1 0.00 12.50 

Fer fondu et debris de 

machines No 1 0.00 16.00 

Plaques de poele 0.00 12.50 

Fontes en acier maila- 
bles 0.00 9.00 

Poeles d'acier 0.00 5.00 

La lb. 

Vieilles claques 0.00 0.00 

PLATRE 

Platre mele de sable, f.o.b. au 

char 5.50 

Platre dur (Hard Wall), f.o.b. 

20 'onnes et plus 10.50 

Platre dur, (Plaster Paris), en 

barils, sur char 2.10 

Etain en lingots 
Nous cotons: $48.00 a $49.00 les 100 
livres. 

Plomb en lingots 
Plus faible: $8.00 a $8.50 fort. 

Zinc en lingots 
Marche tres fort avec une demande 
continue de l'Europe. 



Nous cotons: $30.00 a $32.00 les 100 
livres. 

CAUSTIQUE 

En barils de 100 lbs $7.50 

HUILES, PEINTURES ET 

VITRERIE 

Huile de lin 

Nous cotons au gallon, prix nets: 

huile bouillie, 80c, huile cvrue, 80c. 

Essence de therebenthine 

Ferme. 

Nous cotons 90c le gallon par quan- 
tity de 5 gallons et 75c le gallon pai 
baril. 

Blanc de plomb 
Blanc de plomb pur 100 liv 14.16 



Blanc de plomb 


No. 1 


10.60 


Pitch 




Nous cotons: 
Goudron liquide, 
Goudron pur, 100 


brl 0.00 

lba 0.70 


4.60 
0.85 


Pelntures prepares* 




Nous cotons: 


1.45 


1.90 




1.50 

1.55 


1.95 
1.75 


En boites de 1 lb 0.10 


0.18 


Verres 


a Vitres 




Nous cotons: 


Star 


Double 


100 pieds. 
au-dessous de 26 
35 & 40 


7.80 

8.50 


ou 24 oz. 

11.90 
13.00 




11.75 


15.50 




12.25 


15.85 




13.10 


16.80 



71 a 80 14.75 17.35 

71 a 84 22.75 

85 a 90 24.35 

91 a 94 25.00 

95 a 100 29.00 

Escompte de 2 pour cent. 

VERT DE PARIS 

Barils a pStrole, la liv 0.39% 

Barils a arsenic 0.39% 

Barils en fer de 50 et 100 liv 0.40% 

Barils en fer de 25 liv 0.40% 

Sacs en papier, 1 liv 0.42% 

Boitas en ferblanc, 1 liv 0.43% 

Sacs en papier, % liv 0.44% 



Lisez les Annonces 

DU 

PRIX COURANT 

elles vous donnent les 
meilleures adresses oil 
vous approvisionner. 



36 



LE PRIX COURANT, vendredi 7 juillet 1916 



Vol. XXIX— No 28 



M. le Marchand, 

Vous rendez- vous compte du benefice que vous rea- 
lisez en mettant en evidence des marchandises qui 
sont annoncees dans tout le pays ? 




' 



Un commergant qui ne fait des affaires que dans sa 
localite peut ne pas avoir les moyens de faire de la publi- 
city suruneaussigrandeechelle que les manufacturiers 
dont le commerce s'etend par tout le pays ; MAIS. . . . 

II peut profiter de la publicite deceux-ci en faisant 
un bel etalage dans ses vitrines et en donnant aux ar- 
ticles annonces dans tout le pays une place proemi- 
nente dans son magasin--en faisant--sienne--la--publi- 
cite—des—manufacturiers. 

L'aff iche reproduite ci-dessus, bien coloree, pleine 
de vie, 10' de hauteur par 25' de largeur, s'adresse 
plusieurs fois par jour a plus de 3,500,000 Canadiens. 

Mettez une carte du STAG dans votre vitrine et 
voyez quelle augmentation d'affaires elle vousvaudra. 

Faites votre cette publicite 



ECRIVEZ A LA 



CANADIAN POSTER COMPANY, 

EDIFICE LEWIS, MONTREAL 

Pour la Publicite par VAffiche n'importe ou au Canada. 



Vol. XXIX— No 28 



LE PRIX COURANT, vendredi 7 juillet 1916 



37 



000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000 

o 
a 

aDDoaoaoooooDDooooooooooDODOODOoooooooooooDooaooaooooaDoaooooaoonoooooaooDooDOoocooQOOo 



VINS ET LIQUEURS 



LA LUTTE CONTRE LIVROGNERIE 



Nous venous de lire avec beaucoup d'interet, deux 
articles de la Revue Vinicole, le tres important organe 
commercial, tres repandu parmi les eommercants, l'uu 
de M. Paul Taquet, direeteur de l'Epicier, 1 'autre de 
M. R. Berthaut et intitules le premier "Le via et les 
journaux", le second "Tempete sur un ocean d'eau 
minerale". 

Avant de eommenter ces articles, nous devons rap- 
peler a nos leeteurs la campagne formidable dont nous 
les avons ehtretemis maihtes fois, entreprise par les 
abstentistes contre Palcoolisme. 

[ncontestablement, une lutte contre Pivrognerie, in- 
telligente el methodique est indispensable mais, comme 
il t'allait s'y atteridre, la mesure a ete considerable- 
ment depassee et parmi ceux qui menent la campagne, 
des faux hygienistes enrages, feroces et inconseients 
probablement, s'acharneht, ce qui est un crime, contre 
les produits hygienique.s et sains demandant purement 
et simplemenl leur absolue prohibition. 

('est de la pure demence, de, la folie, qui deviendrait 
meme dangereuse, si ces hommes qui parlent au nom de 
La science, etaient pris tout a fait au serieux. 

Dans son dernier article, M. Paul Taquet se deman- 
de ,avec raison, quels moyens il faut employer pour 
emouvoir les journaux quotidiens et hitter contre les 
exagerations des proh'ibitionhistes qui s'appliquent a 
repandre dans l'opinion publique, des .prejuges medi- 
caux contre la consommation du vin, de la biere et des 
boissons naturelles. Et il se demande comment eclairer 
les journaux quotidiens sur leur erreur et leur injus- 
tice inconscientes. 

Mon Dieu, la solution de la question se trouve assez 
clairement indiquee, dans cette phrase meme. II est ce- 
pendant certain qu'il est d'autres moyens d'obtenir la 
bienveillance et meme 1 'appui de la presse generale et 
le principal consiste a lui demontrer d'une facon abso- 
lue, quel est I'interet superieur de notre pays. 

M. Paul Taquet a trouve un procede particulier, pour 
parvenir a son but :employer 1 'influence des associa- 
tions corporatives regionales a obtenir des medecins 
<\f chaque region, des declarations en faveur du vin, de 
la biere et des liqueurs saines et les faire publier dans 
les journaux. 

Evidemment, mettre nos modernes Esculapes en lut- 
te les mis contre les autres, c'estun moyen pratique au- 
tant qu 'original qui permettra certainement de faire 
jaillir la lumiere et de lutter contre le nefaste alcoo- 
lisme, sans discrediter les produits inoffensifs qui pris 
a doses raisonnables sont loin d 'avoir un effet malfai- 
sant. 

L 'article de M. Berthaut, "Tempete sur un ocean 
d'eaux minerales" est autrement acerbe, combatif, ori- 
ginal et pittoresque que le precedent. 

Ah! s'il existe des ennemis du vin, de la biere et des 
boissons alcooliques, M. Berthaut est, lui, un ennemi 
formidable de Peau, de Peau minerale surtout, et de 
ceux qui out la formidable inconvenance de se deled er 
de cette boisson. 

11 dit h'ur fait, dans un langage image d'un pittores- 



que truculent, a tous ceux qui se permettent de ne pas 
trouver que tout est pour le mieux dans le meilleur des 
mondes, des producteurs vinicoles et des innombrables 
debitants de vins et boissons alcooliques. 

En somme, si tous les veritables brages gens, si tous 
les bons Canadiens, quels qu'ils soient, deplorent I'ivro- 
gnerie qui ronge une partie de la population et serait 
susceptible de la mener a la ruine et a Pavilissemnt, il 
a 'est pas de veritable bon canadien qui n'aime les pro- 
duits alcooliques qui pris a doses raisonnables ont for- 
me les vieilles souches canadiennes et n'ont pas nui a 
nos ai'eux, bien au contraire. 

Pour detruire Pivrognerie, il suffit d'empecher la 
multiplication des debits a Pinfini et prendre en outre 
quelques mesures.legales indispensables ayant a la fois 
une portee materielle et morale, contre ce fleau. 

D 'autre part, il est souhaitable que les vendeurs 
d'eau minerale, de cream soda, de ginger ale ne mani- 
festent pas 1 'ambition ridiculement outree de supplan- 
ter la consommation des vins, bieres et alcools, il n'est 
pas souhaitable non plus que les amateurs de boissons 
injurient a leur tour les buveurs d'eau. Chacun doit 
etre libre de boire ce qui lui plait, mais de grace ! Qu 'on 
n'aille pas pretendre qu'on cesse d'etre un brave hom- 
me parce qu'on a bu un verre de gin ou de whiskey. 

Souhaitons de plus que nos producteurs s'appliquent 
sans cesse a perfectionner leurs produits comme qua- 
lite, ear e'est par la qualite que les boissons alcooliques 
meritent d 'etre defendues contre leurs detracteurs. 



LES PROHIBITIONNISTES ET LES ANTIPROHI 
BITIONNISTES 



Le juge Monet vient de rendre un decision fort in- 
teressante dans une cause de licence dans le district de 
Sherbrooke. II s'agit de la cause de Edouard Bros- 
seau, demandeur vs. La Corporation de la paroisse de 
Saint-George de Henryville et d'autres, defendeurs et 
Joseph Regnier, es-qualite, mis-en-cause. 

Apres avoir expose les faits de la cause, le juge Mo- 
net dit : 

" Je considere que la question de prohibition ou anti- 
prohibition, est une question parfaitement libre. Tout 
d'abord, parce que PEglise n'a jamais pretendu que 
e'etait une faute grave de se prononcer en faveur d'u- 
ne licence pas plus que e'etait une faute de s'opposer a 
Poctroi d'une licence. Sur cette question les hommes 
les plus eminents different d 'opinion sur les meilleurs 
moyens a prendre pour empecher Pivrognerie. Les pro- 
hibitionnistes pretendent que nous devons refuser ab- 
solument toute licence d 'hotel; les antiprohibitionnis- 
tes sont (l'opinion que le meilleur moyen d 'assurer la 
temperance e'est d 'avoir une licence mais control ee 
par Pautorite etablie. 

II ne m'appartient pas, naturellement, de dire (iui 
des deux a raison. 

Je suis pret a admettre avec tout le monde que Pi- 
vrognerie est une des plus grandes plaies au monde 

D 'apres un vieux dicton il y a deux plaies qui affli 
gent Phumanite, le vin et les femmes. La plupart des 
crimes ont leur origine, de pres ou de loin dans une de 



38 



LE PRIX COURANT, vendredi 7 juillet 1916 



Vol. XXIX— No 28 



ccs deux causes. Depuis Noe et le jus de la vigne, il y 
a cu des hommes adonnes a 1 'ivrognerie ; depuis qu'il 
y a des Eemmes il y en a qui out abuse de leur beaute. 

Quand mi crime est cause par l'ivrognerie il est gene- 
ralement assez facile de le retracer; quand il s'agit 
d'un crime mysterieux et que personne ne pent Texpli- 
quer, la police a coutume tie dire: cherchez la femme. 

Cependant, s'il i'allait supprimer les femmes le mon- 
de cesserait d'exister, et si le vin etait supprime on ne 
pourrail plus tlire la messe, puisque e'est le vin que le 
Seigneur a choisi pour le transformer en son sang. 

II ressort de tout cela que la sagesse des temps n'a 
jamais pu reussir a eliminer eompletement les deux 
abus que j'ai mentionnes et qu'il nous est tres bien per- 
mis de penser que le meilleur moyen n'est pas de les 
eliminer eompletement mais de reduire autant que pos- 
sible les ravages qu'ils causent et cela ne saurait se 
faire par ties mesures extremes. II faut toutefois, res- 
pecter l'opinion de eeux qui pensent le contraire, mais, 
je le repete, la question a toujours ete et restera abso- 
lument libre. 

Quant a savoir si le principe d 'influence indue s 'ap- 
plique dans le cas actuel, differentes opinions ont de- 
ja ete emises par les divers tribunaux. Mon opinion est 
que toute signature contre 1 'octroi d'une licence doit 
etre donnee librement, cependant je ne cherclirai pas 
les motifs de telle ou telle signature a moins qu'il ne 
m'ait ete prouve que ces motifs etaient illegitimes et 
defendus par la loi, et si la preuve d 'influence indue 
avait ete faite devant moi, si elle avait ete faite de- 
vant le Conseil, je n'hesiterais pas a renvoyer Taction 
et a maintenir la resolution qui accordait la licence au 
def endeur Dussault. ' ' 

Apres quelques autres considerants le juge declare 
que Taction principale doit etre maintenue et Tinjonc- 
tion temporaire declaree permanente, avec depens con- 
tre le defendeur et contre le Conseil. 



LE VIN TOURNE 



La tourne est comme la piqure, une maladie micro- 
bienne ; Pasteur a etudie le ferment special qui la pro- 
duit et est constitue par des filaments enchevetres ; sous 
son influence, le vin perd sa limpidite et sa couleur, il 
prend une teinte sale, il devient fade et plat, il degage 
de nombreuses bulles d'acide carbonique. 

Dans les recipients fermes, la pression du gaz fait 
suinter le liquide a travers les douves et bomber les 
fonds; le liquide jaillit violemment par les trous de 
fausset, comme si la fermentation alcoolique n 'etait pas 
achevee; e'est pour cette raison que la tourne prend 
egalement le nom de "pousse". 

Toutefois ces phenomenes ne sont pas toujours conco- 
mitants ; la tourne peut etre avancee sans qu'elle soit 
accompagnee d'un degagement gazeux considerable. 

Ces observations ont amene a faire supposer, ou qu'il 
y avait plusieurs ferments distincts agissant avec plus 
ou moins de concordance, ou que le ferment unique 
pouvait evoluer dans des conditions biologiques varia- 
bles produisant des resultats differents. M. Laborde a 
pense que les germes filiformes amenaient suivant les 
circonstances la pousse ou la fermentation manniti- 
que. 

Les vins provenant de vignes mildewsees sont carac- 
terises par une pauvrete et elements qui leur donne 
Tapparence de vins tournes, mais 1 'alteration n'est pas 
la meme,et la confusion n'est pas permise apres une ob- 
servation consciencieuse. 



Si Ton met du vin malade dans un tube de verre, on 
apercoit souvent a Toeil nu des amas formant des ondes 
soyeuses lorsqu'on agite doucement le tube. Une gout- 
te de vin tourne examinee au microscope laisse voir les 
articles caracteristiques. Pour plus de certitude, il est 
bon d'abandonner pendant plusieurs heures le vin dans 
le tube et de decanter avec une extreme precaution, au 
moyen d'un siphon forme d'un mince tube de verre, 
la majeure partie du liquide. Les ferments qui ont 
gagne le fond, s'y sont accumules et il n'y a plus qu'a 
prelever une goutte avec une pipette effilee et a la por- 
ter sur la plaque du microscope. 

A ce sujet nous repeterons ce que nous ecrivions au 
sujet des observations de ce genre : pour conclure, il 
faut non seulement avoir etudie des preparations des 
divers ferments, afin qu'on puisse etre certain de les 
distinguer les uns des autres, meme lorsqu'ils se pre- 
sentent sous forme de melanges complexes. 

On ne doit pas attendre pour traiter un vin tourne 
que Talteration soit trop avancee, car alors il n'y a plus 
qu'a le distiller, les vinaigriers le refusent, parce qu'il 
ne donne plus qu'un produit de mauvais gout. 

Le chauffage est le seul moyen de guerir radicale- 
ment le vin malade; mais on n'a pas toujours un pas- 
teurisateur a sa disposition. II faut rendre au liquide, 
pour aviver sa couleur et relever son gout, une partie 
de son acidite perdue. Comme Taddition d'acide tar- 
trique est interdite pour les vins, on a recours a l'a- 
cide citrique 20 et 50 grammes par hectolitre (50 gram- 
mes est la dose maxima autorisee) cet acide disparait 
partiellement dans la suite. 

Quoique Tacide sulfureux soit sans action sur le fer- 
ment de la tourne, qui est anareobie, il faut sulfiter le- 
gerement, ajouter du tanin, tres peu de colle pour en- 
rober les germes, filtrer a Tabri de Tair et loger dans 
des futs fortement meches places dans des caves bien 
fraiches. 

II ya lieu d'etre tres prudent pour les coupages, que 
Ton serait tente d'effeetuer avec des vins verts, afin de 
faire disparaitre la platitude, car il arrive souvent que, 
meme apres des essais satisfaisants, les composants ne 
s'harmonisenl plus, apres quelques semaines tie melan- 
ge. 



LES SPIRITUEUX EN RUSSIE 



Les vins ne sont pas compris dans les boissons 
interdites. 



La loi sur 1 'interdiction des spiritueux adoptee par 

la Douma avait ete, en premiere analyse, generale- 
ment interpretee comme englobant toute espece de 
boissou alcoolique. On vient d'apprendre que la loi 
contient une clause, qui n'a pas ete publiee; cette clau- 
se fait une exception pour les vins ne contenant pas 
plus de 12 pour cent d'alcool. 

La loi. telle qu'elle avait ete publico a Torigine, au- 
rait signifie la mine pour les immenses interets vinico- 
les du sud de la Russie. tie la Crimee et du Caucase. La 
vente des vins interdits sera autorisee dans les regions 
productrices de vins et dans Les villes tics autres re- 
gions a moins que les autorites locales n'en decident 
autrement. 



Vol. XXIX— No 28 



LE PRIX COURANT, vendredi 7 juillet 1916 



39 



t 1 



i 

+ 
+ 




* 
+ 
+ 
+ 
+ 
+ 
+ 
+ 
+ 



* 

+ 
+ 
* 
* 
+ 
+ 
+ 
+ 
+ 



! 

+ 
+ 

+ 



* 
+ 
* 
+ 
* 
+ 
* 
* 



+ 
+ 
+ 
+ 
+ 

* 
+ 

+ 
+ 
+ 

+ 



* 
* 

* 
+ 
+ 
+ 



+ 
+ 

+ 
+ 
+ 



CETTE MARQUE CELEBRE MISE EN 

Pintes, Chopines, Demi-Chopines et Flasks " Book " 
EST EN VENTE DANS LE MONDE ENTIER 

% C'est la Quintessence m6me du 

f Seigle et du B16 d'Inde melanges. 

T FABRIQUEE PAR 

i 

\ J. P. Wiser & Sons, Limited 

PRESCOTT, Ontario I 

X 'NEW YORK" "CANADA" + 

i $ 

****************************************** 



* 
* 



% 



VENDEZ LE 



GIN de 
BURNETT 



"LE LONDON 
DRY ORIGINAL" 

ABSOLUMENT LE PLUS FIN! 



J. M. DOUGLAS CO 

Seuls Agents au Canada 
MONTREAL 



S. H. Ewing& Sons 

- IMPORTATEURS ET - 
MANUFACTURERS DE 

BOUCHONS 

Coupes a la main et a la machine. 

Marchands de Capsules 
pour bouteilles, de Bro- 
ches d'embouteilleurs, 
d'Etain en feuilles, de 
Fournitures pour Bras- 
seurs, etc., etc., etc. 

Bureau Principal: 

96 rue King, - Montreal 

Telephones — Bell, Main 65; Marchands, 522 

Succursale de Toronto: 29 RUE FRONT, QUEST 



40 



LE PRIX COURANT, vendredi 7 juillet 1916 



Vol. XXIX— No 28 



Cot at ions A Icoo Is Whiskeys Gins Cognacs Rhums 
Champagnes- Vins Eaux Minerales. 



ALCOOLS CANADIENS EN BA- 
RILS 



66 O. P. 



La gall. 



Hiram Walker and Sons, Ltd (3) 

En barils 
Gooderham and Worts (4) 

En barils 6.76 

Montreal Products Co., Ltd. (4) 

En barils 6.60 

General Distilling Co. (3) 

En barils 
Nouveau prix 

J. P. Wiser & Son, Ltd (2) 6.74 

H. Corby Distillery Co., Ltd. (39) 

En barils 

60 O. P. 

Hiram Walker and Sons, Ltd. (3) 

En barils 
Gooderham and Worts (4) 

En barils 6.26 

Montreal Products Co., Ltd. (4) 

En barils 6.00 

General Distilling Co. (3) 

Ditto, 50 O. P. spirits 
H. Corby Distillery Co., Ltd. (39) 

En barils 6.09 

f. P. Wiser & Son. Ltd. 5.20 

RYE WHISKIES 

Le gall. 

I. P. Wiser & Son, Ltd. (2) 2.74 

Rye Whiskey (39) 25 U. P. 2.63 

H. Corby Distillery Co. 

En see 
Hiram Walker and Sons, Ltd. (3) 

En barils, 25 U.P. 
Gooderham and Worts (4) 

En barils 2.76 

Marshall's Royal 

En barils 2.74 

Hiram Walker and Sons, Ltd. (3) 

Canadian Club Whisky en fut 

Imperial Whisky en fut 
Expedies en barils d'environ 42 gal- 
lons. 
Expedies en demi barils d'environ 28 

gallons. 
Expedies en quart de barils d'environ 

10 gallons. 
Hiram Walker and Sons, Ltd. (3) 

Deml- 

A la caisse: Quarts Flasks flasks 
Canadian Club 
Imperial 

Walker's Old Rye, 3 ans de bouteille. 
H. Corby Distillery Co., Ltd. (39) 
Special, de choix 12s 9.90 

Old Dominion 12s 9.85 

Old Dominion 16s 9.66 

Majestic 12s 7.60 

Old Rye 12s 7.50 

Old Rye 40s 10.76 

Whisky blanc 12s 40 U. P. 6.75 

Whisky blanc 16c 40 U. P. 7.25 

Pay Day 36s 40 U. P. 7.75 



Melchers (12) Gold Cross * 

Rouge 15.00 

Vert 7.50 

Violet 7.00 

Wilson's Old Tom, qts (12) 5.75 

Wilson's Old Tom, 24 flks (12) 66.75 

Club Old Tom, qts (12) 7.60 

Club Old Tom (24 flks. (12) 7.60 

Colonial Dry Gin, qts (12) 7.50 

Gordon's London Dry 9.25 

Gordon's Old Tom 9.26 

Gordon's Sloe Gnl 11.60 

Empire Plymouth Gin, qts (12) 8.00 

Empire Sloe Gin, qts (12) 8.60 



Scott & Son, Sloe Gin, qts (2) 8.60 

Scott & Son, Sloe Gin, pts. 9.50 

Red Ribsn Gin (2) 
Rouge 11.26 

Verte 5.75 

Violet 4.50 

Red Top Gin. 
Rouge 11.75 

Verte 6.50 

Violet 5.00 

Greenless & Co., London, Eng. (14) 

"London Ddry", p. cs., 12 bout. 

"Old Tom", p. cs., 12 bout. 

"Old Tom" and "London Dry", 
le gallon, en baril, depuis 

Lawrence A. Wilson Co., Ltd., (14) 

Sloe Gin, la caisse 
Blankenheyn & Nolet's Distillerderij, 
Rotterdam, Hollands (14) 

"Key Brand", caisses rouges, 16 
grandes bouteilles 

"Key Brand", caisses vertes, 12 
bouteilles moyennes 

"Key Brand", caisses violettes, 
24 petites bouteilles 

"Old Geneva Afrikander", 24% 
jars en pierre 

"Old Geneva Afrikander", 12 
jars en pierre 

RHUMS DE LA JAMAIQUE 
J. B. Sherriff & Co., Ltd. (4) 
Bell, par cse 11.50 

Bell, 35 O. P., par gall. 6.50 

Blue Star, 35 O. P., par gall. 6.50 

Rhums (2) c-sl2 c-s 24 c-s 48% 

Qrts. Pts. Splits 

J. W. Turner (2) 8.25 9.25 11.25 

Mendoza & Cie 6.00 7.00 

Norton & King 5.00 32 Flasks 6.50 

COGNACS 
Bisquit Dubouche (3) quts., une 

etoile 
Bisquit Old Liquor Brandy 20 ans 
Bisquit V.V.S.O.P. Brandy 55 ans 

Jas. Hennessy & Co. (4) 
Une etoile $18.00 

Trois etoiles 19.00 

V.O. 2300 

Martel & Co. (1) 
Une etoile 
Trois etoiles 
V. O. 
V. S. O. P. 

Renault & Co. (9) 
S. V. O. 19.00 

Club Brandy 22.00 

50 Years Old 46.00 

Une etoile 12.00 

E. Normandin & Co. (15) 
Special quts 12.00 

V. S. O. P. qts 18.00 

30 ans d'age, qts 26.00 

Boutelleau & Co. (13) 
F. P., pts. 13.75 

F. P., fonce, qts. 12.75 

F. P., qts. 12.75 

F. P. Imp. up. fl. 12.75 

F. P.', 24 fl. 13.75 

Un diamant, qts. 14.75 

Deux diamants, O. B„ qts. 15.75 

Trois Diamants, V.O.B., qts. 16.75 

Quatre diamants X. V. O. B. 

1831, qts. 20.75 

1824, qts 24.75 

P. Frapin & Co. (12) 
Une etoile, qts 12.00 

24 flacnos, 10 onces 12 00 

24 bout. chop. 13.60 

Medical 12.50 

Special, 20 ans 13.75 

Reserve, 25 ans 17.50 

Liqueur, 30 ans 19.00 



Cognac City Distillers' Association, 
Cognac, France (14) 
"Trois Etoiles", vienx brandy, 

p. cs., 12 bouteilles 
"Trois Etoiles", vieux brandy, 

p. cs., 24 demi bouteilles 
"Trois Etoiles", vieu xbrandy, 

p. cs., 32 flasks 
"Cachet d'Or", p. cs., 12 lon- 

gue sbouteilles 
"Doctor's Friend", p. cs., 12 

bouteilles 
"V.O.," vieux brandy fin, p. cs., 

12 bouteilles 
"V.S.O.P.", vieux brandy, fin, 

p. cs., 12 bouteilles 
"X.X.O.," vendange 1875, (long 

cou), p. cs., 2 bouteilles 
Lawrence A. Wilson Co., Ltd). (14) 
Wilson's, V.V.S.O.P.", 1875, cognac- 
brandy, par caisse de 12 quarts 
Jimenez & Lamothe (4) 

*** bout. 

1865 Liqueur bout. 

Ph. Richard (2) 

c-s Qts. 
Ph. Richard S. O. 40 ans 25.00 

Flute 20 ans 17.00 

Medicinal 14.60 

V. S. O. P. 14.75 

Special Reserve 13.00 

V. S. O. 13.00 

V. O. 12.00 

J. M. Boutin & Cie Alligator bord 10.00 
F. Marion XXX 7.00 

Chs. Couturier XXX 9.75 

Parville & Cie XXX 5.75 

Valin & Frere XXX 5.00 

Toutes ces marques de Cognacs 
En caises de 24% Bout. [$1.00 de plus 
En caisse de 24 Flasks [par caisse 
En caisse de 48% Bout. [-2.00 de plus 
En caisse de 48% Flasks [par caisse 
Cognac en Futs Gal. 

Ph. Richard 5.00 6.60 

Ch. Couturier 4.00 4.65 

Parville & Cie 2.70 2.90 



BRAf 


JDY 




P. Frapin & Cie. 






X qts. 




11.76 


Medical 




12.60 


Special (20) 




13.76 


Reserve (25) 




17.00 


Liqueur (30) 




20.00 



WHISKY ECOSSAIS 

Alexander & Macdonald, Scotland (14) 
Sandy Macdonald, p. c. 
Sandy Macdonald, 24 pts. 
Sandy Macdonald, 32 fls. 

Peter Dawson, Limited (12) 

Extra Special qts. 10.76 

Extra Special, pts. 11.66 

Extra Special, 32 flks. 12.25 

Rare Old Liqueur 12.60 

Old Curio 16.50 

Old Mull (3) 12.50 

John Dewars & Sons (16) 

Lots de 5 caisses, 50c de moins par 
caisse. 

Extra Special Liqueurs $19.00 

Special Liqueur 15.00 

Etiquette bleue, qts. 13.50 

Etiquette bleue, pts. 14.60 

Special 13.00 

Wright & Greig, Ltd. (131 

Roderick Dhu qts. 13.00 

Premier, qts. 14.00 

Kilmarnock White Label 12.50 

(Consultez la clef des fournlsseurs. 
page 44). 



Vol. XXIX— No 28 



LE PRIX COURANT, vendredi 7 juillet 1916 



41 



Kilmarnock Red Label -15.60 

Kilmarnock Black Label 18.00 

Grand Liqueur, qts 16.76 

James Watson & Co., Ltd. (18) 

Blue Brand, rd. qts. 11.26 

Blue Band, sq. qts. 11.26 

No. 10, qts 12.60 

Antique 17.60 

Liqueur 1815 20.00 

Mitchell Bros. (2) 

Finest Old Scotch Qrts 12s 14.00 

White Star Qrts 12s 13.00 

Ex. Sp. Liqueur, Qrts 12s 12.00 

Special Reserve Dew Qrts 12s 11.50 

Grey Beard Stone Jars 6 au gall. 11.60 

Mullmore Dew Qrts 12s 7.60 

Robert Dale Qrts 12s 6.00 

Scotland's Pride Qrts 12s 6.00 

Scotch en Futs Gall. 

Mitchell (2) 4.70 6.00 



CHAMPAGNES 



n/loet & Chandon (43) 



1 douz. 2 douz. 
Qts. Pts. 
33.00 35.00 
45.00 48.00 
36.50 37.50 
31.00 22.00 



White Seal (26) 
Imperial Crown Brut 
Brut Imperial (26) 

Pomemry (9) 
Sec ou Extra Sec 
Brut 83.00 86.00 

Prix sur demandes pour 
cuvees 1904 et 1906. 

Vve Clicquot- Ponsardin (55) 
Sec 28.00 30.00 

Brut 30.00 32.00 

Dry Monopole (3), qts. 81.00 

Dry Monopole (3), qts. 33.00 

Louis Duvau, Saumur, qts. 14.00 

Louis Duvau, Saumur, chopines 16.50 
PIPER-HEIDSICK (2) 
Vintage Tres Sec 32.00 34.00 36.00 
Vintage Brut ou Sec 30.00 32.00 34.00 
Moins 10 p.c. Es. commerc. 3 p. c. 30 
jours. 

qt pt sp. . . 

Cardinal (2) 

Caisse 12s 12.60 24s 13.50 48s $14.50 

Paniers 6s 6.50 

12 12.50 

6s 8.76 

12s 7.00 

24s 13.60 

12s 4.00 

Due de Lagrange (2) 
Caisse 12s, $11.00 $12.00 48s. $13.00 
Deutz & Gelderman (14) Bout, '/about. 
Extra Sec, Vintage 1904. 
Brut, Vintage 1904 
Gratien & Moyer (14 Bt. '/ 2 Bt. 

Caisses ou paniere 
G. Roset & C:« (14 
Extra Sec. Vintage 1904. 

WHISKY 1RLANDAIS 

Bushmills Distillery Co. 
Bushmilsl Special Blend, proof, 

qr. casks, per gal. 
Bushmills Special Blend, proof, 

octaves, per gal. 
Bushmills Special Blend, 16 U.P, 

qr. casks, per gal. 
Bushmills Special Blend, 15 U.P. 

octaves, per gal. 
Bushimlls Special Blend, 20 U.P. 

qr, casks, per gal. 
Bushimlls Special Blend, 20 U.P. 

octaves, per gal. 
Old Bushmills Quarts, per case 

WHISKY IRLANDAIS 

Jahn Jameson, 1 6toile_ qts (3) 
John Jameson, 3 etoiles, qts. 

Mitchell & Co., Ltd (2) 
Cruiskeen Lawn, Ord. Qrts 9.00 

Cruiskeen Lawn, Imp. Qrts 14.00 

Cruiskeen Lawn, 4s au gall. 16.00 

Old Irish, Ord. Qrts 8.00 

Old Irish, Imp. Qrts 13.50 



VINS SHERRY 

Domecq delicate olr pale, (qts (3) 

Diaz Hermanos (2) 
Consacrar Pontifical Qrts 
Favorito, Qrts 
Amontillado, Qrts 
Consacrar Pureza Qrts 
Olorozo Qrts 

Vino Para Consacrar Qrts 
Fine Pale Sherry 
Solariego 1807, Qrts 
En futs .95 a 4.75 par 

Gonzales, Byas & Cie, Jerez do la 
Frontera, Espagne (14) 

'•Royal", p. cs. 12 bouteilles 
"Favirota", p. cs., 12 bouteilles 
"Club", p. cs., 12 bouteilles 
"Vino de Pasto", p. cs., 12 bout 
"Cristina", p. cs., 12 bouteilles 
"Fino", p. cs., 12 bouteilles 
"Amontillado", p. cs., 12 bouteilles 
"Idolo", p. cs., 12 bouteilles 
"Oloroso", p. cs., 12 bouteilles 
"Victorioso", p. cs., 12 bout. 
"Jubilee", p. cs., 12 bouteilles 
"Old East India", p. cs., 12 bout. 
"Monarca", p. cs., 12 bout. 

Au gall. 
Pendon 
Claro 
Giralda 
Old Brown 
Amontillado 
Vino de Pasto 
Oloroso 
Las Torres 
Victorioso 
Jubilee 

VINS DE PORT 

Priorato (3) 1 cachet, qts. 

Priorato (3) 3 cachets, qts. 

Rheal Champlain Vinicola (2) c-s 

Minerva 9.50 

Braganza 10.50 

King Emmanuel 12.00 

Doctor's Special 13.00 

Garcia Hijos 8.60 

Manuel Tosta 6.50 

Ventura & Cie 4.50 

Verdi & Cie 3.60 

Rizot & Cie 8.50 
En futs 0.95 a 4.25 le gall. 

J. W. Burmester, Oporto, Portugal (14) 
"Royal Port", p. cs., 12 bout. 
"Cruzado", p. cs., 12 bout. 
"Newfoundland Etyle", p. cs., 12 

bouteilles 
"Rich Douro", p. cs., 12 bout. 
"Toreador", p. cs., 12 bout. 
"Old Crusted", p. cs., 12 bout. 
"Blue Label Royal", p. cs., 12 

bouteilles 
White Port, "Trois Couronnes", 
p. cs., 12 bouteilles 
Extra Lodge p. cs., 12 bout. 

Au gall. 

1 grappe 
Diamant T. 

2 grappes 

3 grappes 

4 grappes 

4 diamants 
3 couronnes 
T. Port Wine 
Tawny 
Ruby Dry 

VINS CLARETS 





Pauhiac 


7.00 8.00 




Chateau Pontet Canet 


8.00 9.00 




Chateau Pape C16ment 


15.00 


16.00 


Barrique ou 


% barrique 


10.50 


Tivoli 1.00 


gallon 


8.50 


12 BtlE 


i. 24% Btls 


8.50 


Vernot & Cie, St-Julien 




8.00 


(2) 


3.25 3.75 


7.00 


V. Pradel & Cie, Medoc 


3.25 3.75 


6.50 


Latreille & C , St-Julien 


2.75 3.23 


22.50 


Fleury & Fils, eMdoc 


2.75 3.25 


gall. 

i 


Bordeaux Claret Co. (4) 

Club 

CStes 

Bon Paysan 

Bon Beourgeois 

St-Julien 

Chateau Brule 

St-Estephe 

Pontet Canet 





SAUTERNES 

A. Delor & Cie (2) 

c-s 12 c-s 24 

Graves 5.00 6.00 

Sauterne 8.00 9.00 

Cambourg et de Barda 

Baril 1.15 

% Baril 1.20 

TARRAGONES 

Juirr.iez A. Lamothe, Malaga, Spair 

; <4\ 

> :n do messe 

VINS DU RHIN 
H. Sichel Sohne, Mayence, Allemagn. 
(14) 

"Laubfenhelmer", qts 
"Niersteiner", qts 
Hocheimer", qts 
'•Rudesheimer", qts 
"Liebfraurr.ilch", qts 
"Rauenthaler", qts 
"Schloss Johannesberg", p. cs., 12 

qts 
"Steinwein", p. cs., 12 qts 
"Sparkling 7 T ock", p. cs., 12 qts 
"Eltinger", p. cs., 12 qts 

"Brauneberger", p. cs., 12 qts 
"Piesporter", p. cs., 12 qts 
"Mosenblumchen", p. cs., 12 qts 
"Berncastler", etiquette bleue 
"Piesporter Goldtropchen", p. cs., 12 

qts 
"Erdner Treppchen", p. cs., 12 qts. 
"Berncasteer Doctor", original, p. cs., 

VINS TONIQUES 

Vin St-Michel (12) 8.50 
Vin Mariani (14) 
Wilson's Invalid's Port (14) 

Bacchus, cs. 12 bout, litre (2) 10.00 

Banyuls Bartissol, 12 qts (2) 8.00 

Red Heart (16) 10.00 

WHISKEYS AMERICAINS 
Cook & Bernheimer (14) La ess 

Bourbon Gold Lion 
Old Valley, pts 

VINS DE BOURGOGNE 

Bourgogne Royal, Chausson fils (3) 

12.00 



A. Delor & 


Cie 


(2) 






Medoc X 








6.00 


Medoc XX 






6.00 


7.00 


Medoc XXX 






6.50 


7.50 


St. Julien 






6.00 


7.00 


Chateau des 


Jacobins 


7.00 




St-Estephe 






6.60 


• 7.60 



Morin, Pere & Fils (2) 

Macon, 12 qts 
Macon, 24 qts 
Beaujolies, 24 qts 
Beaume, 12 qts 
Beaume, 24 pts 
Chablis, 12 qurts 
Chabis, 24 pts 
Pomard, 12 qts 
Pomard, 24 pts 



C-S qrts pts 
7.50 
8.50 
8.60 
8.50 
9.50 
7.50 
8.50 
9.00 
10.00 



42 



LE PRIX COURANT, vendredi 7 juillet 1916 



Vol. XXIX— No 28 



Chambertin, 12 qts 




13.00 


Chambertin, 24 pts 




14.00 


Mousseaux rouge, 12 qts 




15.50 


Mousseaux rouge, 24 pts 




17.50 


Mousseaux La Perdrix, 12 


qts 


15.50 


Marc Bour., 12 qts 




14.60 


Marc Bour., 24 pts. 




15.50 


BOURGOGNES BLANCS 




F. Chauvenet (15) 






Chablis Superieur (1893) 


10.00 


11.00 


Chablis 


8.50 


9.50 








BOURGOGNES ROUGES 




chauvenet (15) 






Chambertin 1904 


15.00 


16.00 


Clos de Vougeot 1900 


25.00 


26.00 


Corton (Clos du oRi) 


13.75 


14.75 


Nuits 


12.00 


13.00 


Pomard 


10.50 


11.50 


Beaune 


9.50 


10.50 


Beaujolais 


8.50 


9.50 


Macon (Choix) 


8.50 


9.50 


LIQUEURS 






Burnett (15) 






London Dry 




9.45 


Old Tom 




9.45 



BOURGOGNES 
Dufouleur Pere & Fils, Nuit, St-Geor- 
ges, France (14) 
"Macon", p. cs., 12 qts 
"Beaujolais", p. cs., 12 qts 
"Moulin a Vent", p. cs., 12 qts 
"Beaune", p. cs., 12 qts 
"Nuits", p. cs., 12 qts 
"Volnay", p. cs., 12 qts 
"Pommard," p. cs., 12 qts 
"Corton", p. cs., 12 qts 
"Chambertin", p. cs., 12 qts 
"Clos Vougeot", p cs., 12 qts 
MADERE 
Cossart Gordon (3), qts. 
VERMOUTH 
Cazalis & Pratt (Frangais) (2) 

qts 7.00 

Noily Pratt French Vermouth 9.00 

MOSELLE 
Cossart Gordon (3), qts. 
Moselle Mousseux 
Muscatel ou Extra Dry 

VINS MOUSSEUX 

Bt. j/ 2 Bt. "4 Bt. 

Ackerman Laurance. 

Dry Royal Pts. 20.00 

Dry Royal Pts. 22.00 

Dry Royal % Pts. 24.00 

EAUX DU BASSIN DE VICHY (2) 



Miller Extralt Malt Pts Brl 

8 doz. 2.10 16.20 

BIERES 

Robert Porter & Co., London, Eng. (14) 
Bull Dog Bass's Ale, qts, doz. 
Bull Dog Ale, pts, doz. 
Bull Dog Ale, splits, doz. 

IMPORTED LAGER 

Pabst Milwaukee Co., Milwaukee 
"Blue Ribbon" Lager, p. bb 

10 doz. pts. 
"Export Beer", in brown bots. 

10 doz. pts 

PORTER ANGLAIS 

Read Brother, Ltd. (12) 
Guinness' Stout, Qrts 3.00 

Guinness' Stout, Pts 1.90 

Guinness' Stout, Nips 1.20 

Porter Anglais Qrts Pt« Splits 

W. E. Johnson & Co. (2) 

Compass Brand 2.00, 1.35 par doz. 
Biere Anglaise Qrts Pts Splits 

Bass Ale, Pts. 

Bass Ale, Nips 

Bass Ale, Nips 

W. E. Johnson & Co. (2) 

3.19, 1.95 par doz. 

Guinness' (14) Pt. Chop. 

Bull Dog Brand 
Bull Dog Brand Nips 

COCKTAILS 

Cook X Bernheimer Co. (14) La cse 
Manhattan, Martini, Tom Gin, 
Vermouth, Gin, Whiskey, Ame- 
rican 11.50 

"Club" (Heubleins) U. S. Stan- 
dard (3) 

Martini, Manhattan, Whisky, 
Vermouth, Tom Gin et caisses 
assorties (3) 



ABSINTHE 



La cse 



Pernod Edouard 15.00 

Pernod Fils 15.00 

Gempp, Pernod (14) 

Jules Pernod, c-s 12 bout, litre (2) 



Curagao, blanc, orange ou to- 
paz, par 12 cruches 16.60 
Kirchswasser, par 12 bout. 16.60 
Maraschino, par 12 bout. 16.60 
C. Terrand (14) 

La petite Chartreuse jaune qts 22.00 
P. Gamier (2) Engheim les Bains. 

LIQUEURS 

P. Gamier Engheim les Bains (2) 

c-s 
12.50 
14.00 
14.00 
13.00 
13.50 



Anisette 

Blackberry Brandy 
Cherry Brandy 
Creme de Cassis 
' Creme de Cacao 



Pts. 12s 
Qurts 12s 
Qurts 12s 
Qurts 12s 

Pts. 12s 

Creme de Mandarine % Li- 
tre 48s 

Creme de Menthe Verte 
Qrts 12s 

Creme de Menthe Verte, % 



Litre 
Creme de Menthe Blanche 



CORDIAUX 



Lawrence A. Wilson Co., Montreal (14) 

Wilson's Blackberry Brandy, p. 
caisse 

"Royal Crown", vieux Black- 
berry Brandy Anglais, p. cs. 

"Hungarian" blackberry bran- 
dy, p. cs. 

BURGUNDY (3) 

Burgundy Royal. Chanson Fils, qts 
LIQUEURS 

Levert &. Schudel, "Real Dutch" (14) 

Anisette, p. cs., 12 bouteilles 16.60 

Apricot Brandy, p. cs., 12 bout. 10.00 

Peach Brandy, p. cs., 12 bout. 10.00 
Creme de Menthe, verte, 12 

bouteilles pyramides 13.60 

Creme de Cassis, p.c.c, 12 bout. 16.50 

Clef a la liste ci-dessus. 

Pour trouver l'agent des marchandises cotees ci-dessus, voyez le numero apres le nom qui correspond aux indi- 
cations suivantes: 



Admirable (2) c-s 50 


bout. 


qts. 


5.60 


Neptune c-s 60 


bout. 


Qrts 7.00 


Sans Rivale 




14 


8.0C 


Limonade du Bassin 


de V 


ichy 


(2) 




c-s 50 c- 


s 100 




Qrts. 


Pts. 


La Savoureuse 


8.00 




10.00 


Ginger Ale Importe 








Marque "Trayder" cork (2) 


pt. 


spt. 






1.15 


0.95 


Crown 




1.16 


0.95 


Lager de Milwaukee 


(2) 


Doz. 


Brl. 


Miller High Life Pts Brl 






10 doz. 






16.00 



23.00 



13.00 



48s 18.00 



Qrts 


12s 


13.00 


Creme de Vanille 


Qurts 12s 


13.00 


Creme de Violette, 


Qrts 12s 


13.00 


Creme de Roses 


V* Litre 48s 


18.00 


Curagao Rouge 


Cruchon 12s 


12.50 


Creme de Curagao 


Cruchon 






48 y 4 Litre 


18.50 


Curagao Rouge 


Marteau 12s 


13.00 


Curagao Triple Sec Blanc 






Litre 12s 


16.50 


Fine Orange 


Qurts 12s 


17.00 


Fine Orange 


Chop. 24s 


18.00 


Fine Orange Art. 


Cruchon 






Litre 12s 


23.00 


Fine Orange Art. 


Cruchon 






% Litre 24s 


25.00 


Fine Anis 


Litre 12s 


23.00 


Fine Anis Art. Cruchon 






•6 Litre 24s 


25.00 


Kirsch Commerce 


Qrts 12s 


14.00 


Kummel Crystallise 


Qurts 12s 


13.00 


Lio.ueur Jaune 


Litre 12s 


19.00 


Liqueur Jaune 


% Litre 24s 


20.50 


Liqueur Verte 


Litre 12s 


20.00 


Liqueur Verte 


V2 Litre 24s 


21.50 


Liqueur d'Or 


Litre 12s 


19.00 


Liqueur d'Or 


Vi Litre 24s 


20.00 


Liqueurs Assorties 


% Litre 48s 


20.00 


Marasquin Jonc 


Qurts 12s 


13.00 


Marasquin Jonc 


% Litre 24s 


14.00 


Marasquin Jonc 


% Litre 48s 


21.00 


Monastine 


Litre 12s 


20.00 


Monastine 


% Litre 24s 


22.00 


Monastine 


hi Litre 48s 


26.00 


Peach Brandy 


Qrts 12s 


16.00 


Pousse Cafe 


Litre 12s 


16.00 


Pousse Cafe 


%, Litre 48s 


20.00 


Prunelle Bourgogne Cru- 




chon 


12s 


17.00 


Sirop de Grenadine 


Litre 12s 


8.50 


Strawberry Brandy 


Qurts 12s 


16.00 



1. John Hope & Co., 18 St-Alexis. 

2. Laporte, Martin, Limitee, 568 St- 
Paul. 

3. Walter Wonham & Sons, 6 St- 
Sacrament. 

4. Gillespies & Co., 12 St-Sacra- 
ment. 

5. General Distilling Co. 



9 Law Young & Co., 28 St-Jean. 

12. Boivin Wilson, 520 St-Paul. 

13. Hudon, Hebert, 41 St-Sulpice. 

14. Lawrence A. Wilson Co., Ltd., 
87 St-Jacques. 

15. J. M. Douglas & Co., 19 St-Ni- 
colaa. 



18. Larue, Patenaude & Carignan, 
Gratton, Limitee, 234 St-Paul. 

39. Corby Distillery Co., 137 Mc- 
Gill. 

43. John Robertson, 68 McGill. 
55. Ch. Brown, 42 Isabella. Toronto. 



Vol. XXIX— No 28 



LE PRIX COURANT, vendredi 7 juillet 1916 



43 




PAR DECISION ROYALE 



"CANADIAN CLUB 

WHISKY 

"IMPERIAL" 

WHISKY 



» 



DISTILLES ET EMBOUTEILLES PAR 



HIRAM WALKER & SONS, LIMITED 

WALKERVILLE, ONTARIO, CANADA. 



ENTREPOTS: 

LONDON, NEW YORK, CHICAGO 

VILLE DE MEXICO 
VICTORIA, C.B., WINNIPEG, MAN. 

Agents: WALTER R. WONHAM & SONS 
6 Rue St-Sacrement, MONTREAL 



44 



LE PRIX COURANT, vendredi 7 juillet 1916 



Vol. XXIX— No 28 



TAB AC 



TAB AC 



STA& 



$TAQ 







La qualite rechercheedu tabac a chiquer "STAG" 
est prouvee tous les jours par l'augmentation 
enorme de ses ventes. 

Vous desirez des profits — Vendez le 



5 TAG 



VENDU PAR TOUS LES MARCHANDS EN GROS 
XBAC TABAC 



STAG 

A CHIQUER^ 



5 TAG 

A CHIQUER^ 



Vol. XXIX— No 28 



LB PRIX COURANT, vendredi 7 juillet 1916 



45 



CIGARES ET TAB ACS 



• • 



**« 



<§> 



NOUVELLES DE LA HAVANE 



Les statistiques ties cigares expedies du port de la 
Havane pendant la premiere qninzaine de juin, mon- 
trent une diminution de plus de deux millions pour les 
cigares exportes en Grande-Bretagne et cet'te diminu- 
tion n'est compensee que partiellement par 1 'augmen- 
tation des envois aux Etats-Unis, au Chili et au Dane- 
mark. 

La Havane a exporte en Angleterre environ 200,000 
cigares de moins que pendant la meme periode de l'an 
dernier, et meme si l'ordre recent permettant qu'un 
tiers de la quantite de cigares importes dans le Royau- 
me-Uni en 1915 soient importes dans les 12 mois a ve- 
nil-, devenait effectif, les affaires de l'annee ne se- 
ra ient pas encore satisfaisantes pour les manufactu- 
riers. 

Sauf la Henry Clay & Bock & Co., qui exporta plus 
de 300,000 cigares nominalement en Grande-Bretagne 
par le dernier voyage du vapeur Mexico, les manufac- 
tures n'aecusent pas de travail pour commandes an- 
glaises, et il est conjecture qu'a l'exception de quel- 
ques commandes du gouvernement pour l'armee et la 
marine, le lot des cigares expedies en Grande-Bretagne 
sera eventuellement reexpedie aux differentes forces 
expeditionnaires anglaises, on aux pays etrangers qui 
sont en relations plus etroites avec Londres et Liver- 
pool. II y a cependant, quelque incertitude que seul 
l'avenir se chargera d'eclaircir. Generalement par- 
lant, le marche est tres calme pour les manufacturiers 
de cigares de la Havane car les commandes ne sont pas 
aussi abondantes. 

A la Havane meme, les affaires commencent a, etre 
plus actives encore qu'il faille attendre juillet pour 
voir les gros arrivages de la nouvelle recolte de Vuelta 
Abajo et de Remedios. Le Partido est arrive des dif- 
ferents escogidas en operation par les moyens electri- 
ques ou a vapeur, en plus grandes quantites et a trou- 
ve une acceptation liberale de la part des manufactu- 
riers de cigares Tampa Clear Havana, car la feuille 
convient a, leurs besoins a, tous points de vue, sauf 
quant au prix. Cependant, "comme il y a un tel af- 
flux d 'argent aux Etats-Unis", et comme chaque ar- 
ticle de consommation a augmente de valeur, les ciga- 
res ne feront que suivre cette augmentation. 

II est ridicule pour le fumeur d'escompter qu'il puis- 
se etre le seul a faire exception a la regie, quand tout 
le monde a a, souffrir des consequences de la guerre et 
de la nature. 

Le marche de la feuille a joui d'une activite mode- 
ree, car pendant ces deux dernieres semaines, il y a eu 
peu de demande de la part des Americains, alors que 
du cote de 1'Europe la demande a ete meilleure, bien 
que la grande difficulte survenue soit l'extreme rare- 
te de bateaux pour prendre les marchandises. 

Les acheteurs de la Regie espagnole ont pris une 
grande quantite de Vuelta Abajo de l'an dernier, mais 
on ignore le nombre exact de balles. 

II y aura une bonne demande continue des republi- 
ques Sud-Amerique pour les sortes de feuilles qui se 
vendent le mieux dans ces divers pays. 

La demande locale a la Havane meme par les manu- 



facturiers de cigares a ete presque nulle en ville, tan- 
dis qu'a la campagne il y a eu plus d 'activite. Les ma- 
nufacturiers de cigarettes sont cependant a la recher- 
che de marchandises convenables de la nouvelle recol- 
te et en achetent en assez bonne quantite. On dit qu'il 
n'y a pas plus de 2,000 balles de Remedios premier ca- 
paduras, pour vente de premieres mains, et qu'on ne 
peut trouver de Remedios de secondes mains que chez 
quelques speculateurs. 

Les yentes durant la derniere quinzaine se sont ele- 
vees a 8,700 balles, qui divisees representaient : Vuelta 
Abajo et Semi Vuelta, 4,500, Partido, 600 (dont 300 de 
la nouvelle recolte) et Remedios 3,600 balles. 

Les acheteurs furent : les Americains, 2,100; les ex- 
portateurs pour TEurope, 4,800; les expediteurs pour 
l'Amerique du Sud, 800; et les manufacturiers locaux 
de cigarettes, 1,000 balles. 

Les receptions de feuilles de tabac de la campagne 
a la ville de la Havane furent: 

Pour la semaine Depuis le 
finissant le 16 juin ler Janvier 

1916 1916 

Vuelta Abajo 4,582 balles 37,703 bailies 

Send Veulta 116 " 2,581 " 

Partido . 52 " 688 " 

Remedios •.. . 571 " 17,912 " 

Oriente 8 " 2,806 " 

Totaux . . . . . . . 5,329 balles 61,690 balles 

Les exportations de cigares par SS. Mexico s'ele- 
vaient a 377 caisses, ou 1,706,826 cigares consignes aux 
differents pays suivants : pour les ports des Etats- 
Unis, 861,819; pour la Grande-Bretagne, 340,500; pour 
l'Australie, 283,200; pour la Republique Argentine, 67,- 
812; pour le Canada, 52,900; pour Gibraltar, 34,295; 
pour la Nouvelle-Zelande, 33,500; poud le Sud-Afri- 
cain, 16,500 et pour l'lle Trinidad, 16,300 cigares. 

Les exportations de feuilles de tabac du port de La 
Havane pour la semaine finissant le 20 juin 1916, se to- 
talisaient par 6,709 balles, qui furent distributes aux 
pays suivants: pour les ports des Etats-Unis, 6,190; 
pour le Canada, 15 ; pour les Pays-Bas, 479 ; et pour la 
Norvege, 25 balles. 

La Co Romeo y Julieta est occupee actuellement au- 
tant que les circonstances le permettent; ses relations 
tres etendues dans tout le monde entier lui assurent 
ton jours des commandes de toutes les parties du glo- 
be. 

Partagas continue a marcher remarquablement bien 
vue la preriode d'accalmie que nous traversons. 

H. Upmann travaille normalement pour l'epoque et 
n'a pas a se plaindre des affaires. 

Punch obtient sa bonne part des ventes du moment. 

Ramon Allones fait un bon commerce avec l'Ameri- 
que du Sud, le Sud-Africain, l'Australie, sans oublier 
les Etats-Unis et le Canada, 
faires dans le Nord et autres pays. 

Hija de Jose Gener est habitue a faire de bonnes af- 



46 



LB PRIX COURANT, vendredi 7 juillet 1916 



Vol. XXIX— No 28 



Por Larranaga, Belunda, Sol et Devesa de Murias, 
• lose Otero, Eden et Flor de P. A. Estanillo, travaillent 
regulierement, mais ue verraient pas d'objection a re- 
cevoir plus de commaudes. 



LES EXPORTATIONS DE CIGARES DE LA 
HAVANE 



En depit de l'embargo les chiffres montrent une 
avance. 



Le sexportations de cigares du port de la Havane, 
eomme montre par les revenus officiels des douanes, 
pendant la premiere moitie de juin 1916, et en compa- 
rison avec 1915 sont comme suit : 

Cigares 

EtatswUnis 1,600,985 

Chili 288,000 

Canada 219,250 

Grande-Bretagne 171,500 

Danemark 153,800 

Australie 128,450 

Bresil 69,690 

Prance 56,500 

Portugal 42,500 

Republique Argentine 39,280 

Etats-Unis de Colombie . 34,000 

Afrique Espagnole 29,150 

Egypte 24,000 

Italie 20,000 

Espagne 18,400 

Suisse 17,500 

Chine 15,000 

Uruguay 12,000 

Panama 10,300 

lies Canaries 9,000 

Guatemala 6,500 

Gibraltar 5,200 

Venezelua 4,000 

Indes Orientales Hollandaises 3,729 

Japon 3,000 

Equateur 2,400 

Norvege 2,000 

Costa Rica 1,900 

Indes Orientales Franchises . . 500 



Total du ler juin au 15 juin 1916 . . 2.989,084 
Total du ler juin au 15 juin 1915 . . 4,338,048 



Diminution durant la premiere quinzaine de 

juin 1916 1,348.964 



Total du lor Janvier au 15 juin 1916. 
Total du ler Janvier au 15 juin 1915. 



51,834,778 
49,012,916 



Augmentation durant les 5Y> premiers mois 

de 1916 " 2,821,862 

Augmentations par pays durant la premiere quin- 
zaine de juin 1916, par comparaison avec 1915: 



Etats-Unis 
Chili .. . 
I >anemark 
( 'anada . . 
Bresil .... 



Cigares 
204,481 
176,675 
153,800 
92,500 
69,690 



France 

Etats-Unis de Colombie 
Afrique Espagnole . . . 

Egypte 

Italie '.- . . 

Suisse . . 

Uruguay 



56,500 
34,000 
29,150 
24,000 
20,000 
17,500 
12,000 



Total 892,296 

Diminutions par pays durant la premiere quinzaine 
de juin 1916, en comparaison avec 1915: 

Cigares 

Grande-Bretagne 2,193,890 

lies Canaries 44,650 

Republique Anglaise 34,234 



Total 2,272,774 



LES ENFANTS ET LA CIGARETTE 



II n'est pas permis de vendre des cigarettes aux petits. 



Pour avoir vendu des spiritueux sans licence, et 
avoir ete pince surtout, le nomme Donat Gilineau, 113 
rue DeMontigny-Est, a ete condamne, cette semaine, a 
75 dollars d 'amende et aux frais ou a trois mois de pri- 
son. 

Le juge Choquet, president de la Cour Juvenile, en- 
tend user de rigueur contre les restaurateurs peu 
consciencieux qui violent la loi en vendant des cigaret- 
tes a des jeunes garcons, ages de moins de 16 ans. 

II est bon de savoir que les petits fumeurs sont eux- 
raerae passibles de la reclusion en ce cas. 

Le juge Choquet a suspendu la sentence, cette fois 
dans le cas de deux jeunes delinquants, mais il a de- 
clare qui se montrerait severe desormais. 



MACHINES A CIGARETTES POUR LA 
RUSSIE 



On pent avoir une idee du penchant des Russes pour 
la cigarette par le fait que la Cameron Machine Com- 
pany de Brooklyn, New- York, constructeurs des Ca- 
meron Principle Litting and Rewinding Machines, est 
en train de remplir un ordre, pour emploi dans l'in- 
dustrie de la cigarette russe de dix machines Cameron. 
Ces dix machines produisent un tonnage de papier a 
cigarettes qui ferait voir rouge le Dr. Peas ou les au- 
tre* Croises partis en guerre contre la fumee. 

La commande coute beaucoup d 'argent et les inge- 
nicurs de M. S. Friede. agents acheteurs, donnerent un 
compte-rendu detaille des merites des autres machines 
avant de ehoisir la Cameron qui a 1 'a vantage d'etre 
deja tres repandue ici et a l'etranger et s'adapte a dif- 
ferent^ besoins qui en assurent la superiorite. 



UN MARCHAND DE TABAC BIEN CONNU QUI 
DISPARAIT 



M. Arthur Bollard, mieux eonnu sous le noni de 
"Alive"' Bollard, le man-hand de tabac, autrefois de 
la rue Yonge a Toronto, puis dernierement Yonge 
Street Arcade, est mort la semaine passee a son domici- 
le, 256 rue Roxborough est, a Page de soixante-six ans, 



Vol. XXIX— No 28 



LB PRIX COURANT, vendredi 7 juillet 1916 fr 



47 




CHIQUER 

COPENHAGEN 




est une ancienne marque de qualite, 
dont la demande augmente constam- 
ment. 

En manquant de "COPENHAGEN" 
vous perdez des ventes et des profits. 



VENDU PAR TOUS LES MARCHANDS EN GROS 




48 



LE PRIX COURANT, vendredi 7 juillet 1916 



Vol. XXIX— No 28 



LA CULTURE DU TABAC 



Recolte — Dessiccation — Livraison 



Recolte. — La recolte du tabac doit etre pratiquee par 
uu temps sec et quand la rosee a disparu. On commen- 
ce par les feuilles basses, tou jours plus hatives, pour 
continuer avec les feuilles medianes et terminer enfin 
par celles de la partie superieure des plants. Au fur et 
a mesure de la cueillette, elles sont placees par petits 
groupes a la surface du sol pour commencer a se fle- 
trir, devenant ainsi plus facilement maniables. 

On les transporte ensuite dans un local ou elles at- 
tendent la mise en guirlandes. II faut avoir soin de les 
disposer ici, non a plat, mais aussi verticalement que 
possible appuyees contre un mur, la pointe en haut. 
Cette precaution a pour but d'eviter la fermentation 
particulierement a craindre dans des tissus gorges de 
liquide. 

On peut aussi proceder a la recolte en tiges. Cette 
methode a l'inconvenient de ne pas permettre la cueil- 
lette des feuilles au fur et a mesure de leur maturite. 

Dessiccation. — "Generalites". — La dessiccation a 
pour effet principal d'eliminer une grande partie de 
l'eau contenue dans les feuilles. Le taux d'humidite, 
voisin de 80 pour cent pour les tabacs verts, tombe a, 
27 pour 100 environ dans les produits seches. 

En outre, la dessiccation fait subir aux tissus toute 
une serie de transformations qui aboutissent de facon 
plus ou moins complete a l'acquisition de certaines 
qualites dont depend la valeur des tabacs. La bonne 
coloration est une des plus importantes. Elle doit etre 
uniforme, brun fonce ou brun clair. Les feuilles, au 
moment de la livraison, doivent etre souples et douces 
au toucher, leurs tissus presentant d'ailleurs, une cer- 
taine resistance a la traction. 

La dessiccation etant accompagnee d'une produc- 
tion considerable de vapeur d'eau, il faut user des dis- 
positions voulues pour que celle-ci ne reste pas au con- 
tact des feuilles ou elle pourrait provoquer des fer- 
mentations ou de la pourriture. Cependant 1 'aeration 
ne doit pas etre trop active, surtout au debut, car les 
produits seches brusquement prennent une coloration 
desavantageuse. C'est a eviter ces deux ecueils que 
consiste surtout le talent des producteurs. 

Nous allons decrire l'une des methodes les plus en 
faveur pour la dessiccation. 

"Mise en guirlandes." — On doit proceder a cette 
operation des que les feuilles ont acquis la souplesse 
voulue. Leurs nervures principales etant percees a 3 
ou 4 pouces de la base, on les enfile sur une ficelle, al- 
ternativement dos a dos et face a face. Une guirlande 
se trouve ainsi constitute. Sa longueur ne depasse pas 
1% verge ; le nombre des feuilles qui la composent est 
tel que, la ficelle etant tendue horizontalement, eom- 
me elle le sera au sechoir, chacune se trouve separee 
de sa voisine par une distance de 3 ou 4 pouces. 

Souvent pour completer le fanage on suspend quel- 
que temps les guirlandes dans une position verticale. 
C'est le "javelage", qui semble favoriser la coloration 
ulterieure des produits. II doit etre interrompu des 
que les feuilles commencent a. jaunir; les guirlandes 
sont alors disposees horizontalement a l'interieur du 
sechoir. 



"Description d'un sechoir." — Le sechoir doit etre 
situe en un lieu presentant de bonnes conditions de sa- 
lubrite et d 'aeration. Sa largeur et sa hauteur n'exce- 
dent pas, d 'ordinaire, 7 verges, sa longueur etant d'ail- 
leurs proportionnee aux besoins de la culture. 

Les parois, generalement en bois, presentent de nom- 
breuses fenetres qui se correspondent deux a deux. 
Pour assurer de facon plus complete l'aeration, il est 
bon de menager des cheminees d'appel dans la toiture. 
Bien entendu, toutes ces ouvertures doivent pouvoir 
etre fermees hermetiquement. 

Des dispositions interieures assez frequemment adop- 
tees sont celles que nous allons indiquer. Les guirlan- 
des sont tendues dans les "plans de pente" entre des 
lattes paralleles qui les supportent. Celles-ci se trou- 
vent elles-memes fixees a des montants verticaux. L'e- 
cart entre les deux lattes voisines ou entre deux files 
de montants verticaux correspond a la longueur d'une 
guirlande et ne doit pas, en consequence, depasser 1% 
verge. 

Les distances a observer entre les guirlandes dans 
un nieine plan de pente et entre deux etages consecu- 
tifs de guirlandes sont respectivement de 15 pouces et 
de 80 pouces environ. 

On menage d'ailleurs des couloirs en nombre suffi- 
sant pour permettre de circuler en surveillant la des- 
siccation. 

Notre description se rapporte, d'ailleurs, a un se- 
choir pour ainsi dire modele. En realite, la plupart des 
planteurs de tabac ne posedent rien qui y reponde ab- 
solument et se contentent d'amenager pour le mieux 
les locaux dont ils disposent : greniers, granges, etc. 

"Depente et mise en masses des guirlandes." — 
Quand le parenchynie des feuilles est sec, quand la ner- 
vure principale elle-meme se trouve a peu pres debar- 
rassee de l'humidite qu'elle contenait, il faut depen- 
dre les guirlandes. Un sejour trop prolonge, a l'arriere- 
saison, des plans de pente, pourrait exposer les feuil- 
les a diverses moisissures. 

Les guirlandes, reunies deux a deux par leur extre- 
mite, sont alors placees sur des perches mobiles qui re- 
poseid elles-memes sur des barres fixes. Cette diposi- 
tion permet de rapprocher ou d'ecarter les produits 
suivant que 1 'atmosphere est seche ou humide. La des- 
siccation se complete ainsi. 

On procede au massage definitif des guirlandes en 
rapprochant autant que possible les perches mobiles. 
Cette operation est pratiquee par un temps sec. Les 
produits constituent alors un groupe compact que l'on 
peut avec avantage entourer de paille afin de le pro- 
teger plus efficacement contre l'humidite. Les masses 
ainsi formers dans la partie la plus saine du sechoir 
rest cut d'ailleurs l'objet d'une certaine surveillance 
destinee surtout a pr6venir les accidents de pourriture 
et de fermentation. Si ceux-ci paraissent a craindre. 
on devrait sans retard, aerer les guirlandes en les ecar- 
tant. 

La methode que nous venous d 'indiquer reste suscep- 
tible de nombreuses variantes. C'est ainsi que certains 
tabacs sont "seches a l'air libre." Les guirlandes sont 

(A suivre page 50) 



Vol. XXIX— No 28 



LE PRIX COURANT, vendredi 7 juillet 1916 



49 



TABACS- -GIC ARES-CIGA RETTES 

NOS PRIX COURANTS 

Marques speciales de marchandises dont les maisons, indiquees en caracteres noirs, ont I'agence ou la representa- 
tion directe au Canada ou que ces maisons manufactured elles-memes. — Les prix indiques le sont 
d'apres les derniers rensei gnements fournis par les agents ou les manufacturiers. 



IMPERIAL TOBACCO COMPANY 

OF CANADA, Limited 

CIGARETTES Le 1,000 

Bouquet, 7s, bolte 350, par bte.. 6.22 

Calabash 11.50 

Columbia, petits cigares 12.50 

Dardanelles "Turques" bouts 

unis 13.00 

Dardanelles "Turques", bouts 

en liSge ou en argent 13.00 

Derby's, bte de 660, par bte $4.30 7.15 

Fatima 20s 

Guinea Gold 

Gloria 7s 

Gold Crest 20s 

Hasan "Turques", bouts en liSge 

ou en or 

Mecca "Egyptiennes", bouts unis 

ou en or 

Mogul "Egyptiennes", bouts unis 

ou en liSge 12.75 

Murad "Turques", bouts unis . 12.75 



Tabacs coupes. 



10.75 
8.50 
6.22 
6.60 

8.80 

8.80 




New Light, Petits cigares .... 8.80 

Old Chum, bouts unis ou en or 8.50 
Old Gold, 6s. bte de 600, la bte 

$4.10 6.83 

Pall Mall, format ordinaire 19.50 

Pall Mall, format royal 26.00 

Players Navy Cut 8.78 





\i t-U~^*fl 


< 

I 

1 

2j 




ftwffiji 
cTtopf 



Richmond Straight Cut, bte de 

10 

Richmond Straight Cut, bte de 

20 

Sweet Caporal 

Sweet Sixteen 7s, bte de 700, la 

botte $4.35 

Sub Rosa, petits cigares 

Cigarettes importees. 
Capstan, douce et medium . . 
Capstan, bte de 10 avec porte- 

cigarettes 

Soussa, importees du Caire, 

Egypte extra fine, No 25 

Soussa, extra fine, No. 80 

Soussa, Khedivial 

Three Castles, bte de fer-blanc, 

50s, bte de carton 10s 

Three Castles, bte de fantaisie . 

Tabacs a Cigarettes. 

B. O, No. 1, 14s 

Sweet Caporal, 15s 



11.60 

11.00 
8.80 

6.22 
8.80 

15.50 

15.50 

21.60 
24.60 
82.60 

19.00 
19.50 

1.18 
1.11 



OLD CHUM 

VTRCtNJfl ryiKi CUT 

SfflOtyKG o 
G) TOBACCO 

RtGitttfita^U^ TmoeMajik 
•mnue TastfcoCiWAW * Canada l - -to 



Old Chum, 12s 

Meerschaum, 12s 

Athlete Mixture, bte en fer- 
blanc, Vt et % lb 

Old Gold, 13s 

Seal of North Carolina, 13s 

Duke's Mixture, "Cut Plug", 1/18 
Duke's Mixture "Granule" sac 1/18 
Old Virginia, pqts V4 et 1 lb.... 

Old Virginia, pqts 1/16 

Bull Durham, sac 1-11 et 1-16.. 

Snap, pqts % et 1-16 

Calabash Mixture, bte % et 1 lb 
Calabash Mixture, bte % lb.... 
Calabash Mixture, imports, bte 

Vs 

Pride of Virginia, imports, bte 

1/10 

Capstan Navy Cut, imports, bte 

% moyen et fort 

Old English Curve Cut, importe 

boite 1/10 

Tuxedo, imports, bolte 1/10 

Lucky Strike, imports, bolte, 

1/10 

Rose Leaf, imports, a chiquer 

pqt s 1 oz 

Tabacs a chiquer importe*. 

Piper Heidsieck 

Casino — 

Pqts y 8 lb., boltes 5 lbs 



0.91 
0.99 

1.60 
1.12 
1.04 
1.04 
1.04 
0.80 
0.70 
1.80 
0.67 
1.46 
1.60 

1.60 

1.60 

1.60 

1.60 
1.60 

1.60 

1.40 

1.40 

0.82 



Pqts 1/10 lb., boltes 5 lbs 0.40 

Pqts Vt lb 

Pqts 1 lb 



0.30 
0.28 

Horse Shoe Solace — 

Pqts 1/12 lb., boltes 5 lbs 0.48 

Pqts Vi lb 0.48 

Pqts 1 lb 0.48 

Pqts 1 lb. avec pipe a 1'intS- 

rieur 0.58 

Boite de fer-blanc, V4 lb 0.63 

Gold Block — 

Sacs 1/14, boltes 6 lbs 0.68 

Sacs 1/9, boltes de 6 lbs 0.68 

Boltes en mStal % lb 0.76 

Brown Shag pour fumer et chiquer — 

Pqts 1/12 lb., boltes de 5 lbs. 0.48 

Pqts Vi lb 0.46 

Pqts 1 lb 0.46 

Signam Cut Plug — 

Sacs 1/14 lb., boltes de 6 lbs. . 0.66 

Pqts 1/12 lb., boltes de 6 lbs. . 0.48 

Pqts Vi lb 0.46 

Carillon (pour fumer et chiquer) — 

Pqcs 1/11 lb., boltes de 6 lbs.. 0.44 

Como — 

Pqts 1 lb. avec pipe a l'ints- 

rieur 6.48 

Lion Brand (CoupS gros pour 
chiquer) — 
Sacs en papier 1/12, boltes 6 

lbs 0.46 




Horse Shoe 

Rose No 1 de Landry 

Rose No 1 de Houde 

Tabacs a chiquer en palettes. 
Moose, 12s, % cads., 12 lbs., 

cads. 18 lbs 

Snowshoe bars, Cs, V4 butts, 12 

lbs 

Stag bars, 6s, % butts, 12 

bte s 6 lbs 

Black Watch, 7%s, % buts, 9% 

lbs, btes 4 lbs 

Bobs, 6s, % cads., 12 lbs., % 

cads.. 6 lbs 

Bobs. 12s, % butts, 12 lbs, btes 

6 lbs 

Currency, 6s, Vs butts, 9 lbs 

Currency Navy, 12s, % cads, 12 

lbs. Vi cads., 6 lbs 

Pay Roll thick bars, 8% butts. 

21 lbs., btes 6 lbs 

Empire Navy bars, 8s, btes 

6 lbs 

Walnut bars, 8s, btes 6 lbs 

EMPIRE BRANCH 
Tabacs a fumer en palettes. 
Pedro bars, 5 6-7, btes 7 lbs.... 
Rosebud bars, 7%, butts 21% 

lbs., btes 6 lbs 

Ivy, 8s, butts 18 lbs., % butt 8 9 

lbs 

Shnmrock bars et plugs, 7%s, 

Ms butts, 12 lbs., btes 6 lbB... 
Derby, 7s, btes 8 lbs 

Tabacs Coupes. 

Great West, sac 9s 

Forest & Stream, bte 1/11 

Forest & Stream, bte Vi, V2 et 1 

lb 

Forest & Stream, Jarre de 1 lb. 

avec humecteur 



0.96 
0.38 
0.40 



0.46 
0.66 
0.48 
0.60 

0.46 

0.46 
0.46 

0.46 

0.68 

0.64 
0.64 

0.67 

0.67 

0.64 

0.57 
0.66 

0.72 
0.89 

0.80 

1.00 




THE B. HOUDE CO., LTD., 
QUEBEC. 
Tabac coupes a fumer. 
Trappeur — 

Pqts 1/12, boltes 6 lbs 0.48 

Sacs 1/14, boltes 6 lbs 0.66 

Bqt 8 % lb 0.40 

Paqt 1 lb 0.40 

Comfort — 
Sacs 1/14, boltes 6 lbs 0.66 



50 



LE PRIX COURANT, vendredi 7 juillet 1916 



Vol. XXIX— No 28 



lbs 0.61 

Tri-Color 

Pqts 1/10, boltes de 5 lbs 0.40 

Houde's No. 1 — 
Pqts 1 lb .avec pipe a l'inte- 

rleur 0.64 

Pqts % lb., boltes de 5 lbs 0.55 

Pqts % lb 0.50 

Pqts 1 lb 0.50 

Valise de fer-blanc. 1 lb 0.54 

Micmac (Coarse Cut Chewing) — 
Sacs en papier 1/12, boltes 5 

lbs 0.45 

Houde's Fine Cut (pour fumer 
et chiquer) — 

Pqts 1/14, boites de 5 lbs 0.60 

Pqts 1/7, boites de 5 lbs 0.60 

Hudson (pour fumer et chiquer)) — 

Pqts 1/14, boites de 3 lbs U.60 

Pqts 1 /7, boltes de 5 lbs 0.60 

Golden Leaf — 

I'qts 1/15, boltes de 5 lbs 0.60 

Pqts %, boltes de 5 lbs 0.60 

Boites de fer-blanc, \k lb 0.68 

Boites de fer-blanc, % lb 0.75 

llainbow — 

Pqts 1/10, boites de 5 lbs 0.80 

Boites de fer-blanc, % lb.... 0.83 

Boites de fer-blanc, \i lb 0.88 

Sacs 1/6 lb., boites de 5 lbs. 0.90 

Champaign — 

Pqts 1/11, boites de 5 lbs 0.85 

Morning Dew — 

Pqts 1/11, boites de 5 lbs 0.85 

Boites en metal, % lb 0.94 

Cremo — 

Pqts 1/15, boltes de 5 lbs 0.60 

Standard — 

Pqts 1/10, boites de 5 lbs 0.80 

Boites en metal, %, lb 0.85 

Jockey — 

Pqts 1/15. boltes de 5 lbs 0.60 




Senator — 

Pqts 1/11, bottes de 5 lbs 0.90 

Sacs 1/6, boltes de 5 lbs 1.00 

Boites en metal, % lb 0.95 

Jolly Good Navy Cut — 

Boltes en metal 1/9, btes 2 lbs. 1.10 

Patriot — 

Boites en metal, 1 lb 0.35 

Handy (Cut Plug)— 

Sacs 1/11, boltes de 5 lbs 0.80 



Alice — 

Sacs 1 lb 0.36 

Cadet— 

Pqt s 1/14, boites de 5 lbs 0.58 

Boites de metal, V4 lb 0.75 

Old Style— 

Pqts 1/11. boites de 5 lbs... 0.85 
Tabac a fumer, coupe naturelle. 

Extra Parfum d'ltalie (Quesnel) — 

Pqts 1/14 boites de 5 lbs 0.56 

Mon Ami (Pure Quesnel) — 

Pqts 1/10, boites de 3 lbs 0.75 

Pqts M> lb 0.60 

Pqts 1 lb 0.60 

"Ligne Spgciale No. 40" — 

Ligne speciale No 40 0.40 

Pqts. 1/10 lb. boites de 5 lhs. 0.40 

Pqts. 1-5 lb. 0.40 

Pqts. % lb. 0.32 

Pqts 1 lb. 0.40 

Ligne Speciale 0.40 

Red Cross — 

Pqts 1/12, boites de 5 lbs 0.48 

Pqts % lb 0.48 

Pqts 1/9, boites de 6 lbs 0.69 

Tiger — 

Pqts 1/12, boites de 5 lbs 0.48 

Montcalm — 

Pqts 1 lb 0.80 

Encore — 

Pqts 1/12,, boltes de 5 lbs 0.48 

Pqts % lb 0.48 

Pqts 1 lb 0.48 

Sacs %, boltes de 5 lbs 0.58 

Rouge et Quesnel — 

Pqt s 1/12, boites de 5 lbs 0.48 

Pqts 1/6 lb 0.46 

Pqts % lb 0.46 

Pqts 1 lb 0.46 

Quesnel — 

Pqts 1/5 lb 0.60 

Pqts Vz lb 0.50 

Pqts 1 lb 0.50 

Houde's Best One Dollar Mixture 
(Quesnel) — 

Pqts 1/11, boltes de 5 lbs 0.90 

Pqts 1/5 lb 0.90 

Pqt 8 Vi lb 0.90 

Pqts 1 lb 0.90 

Napoleon — 

Pqts 1-16 lb., boltes de 5 lbs 0.40 

Bellefeuille — 

Pqts % lb 0.32 

Pqts % lb 0.32 

Pqts 1 lb 0.30 

Houde's Quesnel — 

Pqts 1/16, boites de 5 lbs 0.68 

Pqts 1/9, boites do 5 lbs 0.68 

Prairie— 

Pqts 1/12, boltes de 6 lbs 0.48 

Rouge — 

Pqts %, boltes de 6 lbs 0.32 

Pqts % lb 0.32 

Pqts Vi lb 0.32 

Pqts 1 lb 0.30 

Golden Broom — 

Boites en metal 1/7 0.60 



Houde's Special Parfum d'ltalie — 
Pqts 1/12, boites de 5 lbs 0.48 




Richelieu — 

Pqts 1/12, boites de 5 lbs 0.48 

Tabacs a Cigarettes 
Rugby — 

Btes glissantes 1/10, btes 6 lbs 0.77 
Pqts. 1/16, boites de 6 lbs 0.70 

Pqts % lb 0.70 

Pqts 1 lb 0.70 

Petit Bleu— 

Pqts 1/14, boites de 5 lbs 0.60 

Pqts 1/9, boites de 5 lbs 0.60 

Pqts % lb 0.55 

Pqts 1 lb 0.55 

L. L. V.— 

Pqts Vi lb 0.66 

Pqts 1/14, boites de 5 lbs 0.60 

Petit Poucet — 

Pqts 1/14. boltes de 5 lbs 0.68 

Le Petit Jauhe — 

Pqts 1/14, boites de 6 lbs 0.68 

Calabrese — 

Pqts 1-16, boites de 5 lbs 0.70 

Swoboda — 

Boites glissantes 1/10, btes 6 

lbs 0.74 

Carlo— 

Pqts 1/16, boltes de 5 lbs 0.66 

Ali Baba— 

Pqts 1/16, boites de 5 lbs 0.70 

Pqts 1/11, boites de 5 lbs 0.76 

Boteff— 

Pqts 1/16. boites de 5 lbs 0.70 

"Sunrise — 

Pqts. 1/13, boites de 1 lb. et 6 lbs. 1.05 

Tabacs a cigarettes, turc 
Houde's Turkish — 

Pqts 1/15. boites de 2 lbs 1.16 

Yafa— 

Pqts 1/16, btes de 2 et 5 lbs. 1.26 
Osman — 

Pqts 1/16, boites de 2 lbs 1.26 

Hochfeiner — 

Pqts 1/16. boltes de 2 lbs 1.25 

Palettes pour chiquer 
Spun Roll— 

1/16, boites 1 lb 0.70 

Coupe et Prese Naturel 
Original (Quesnel) — 

Pqts 1/9. boites de 5 lbs 0.70 

Pqts 14 lb., boites de 5 lbs 0.70 



(Suite de la page 48) 

attachees verticalement a des perches mobiles que Ton 
attachees verticalement a des perches mobiles que Ton 
peut, si besoin en est, rassembler sous un hangar afin 
de proteger les produits contre la pluie. Ce systeme 
ne saurait etre employe sans inconvenients pour les 
especes les plus fines. 

Dans certaines contrees, on pratique la dessiccation 
en tiges. C'est ensuite seulement que les feuilles sont 
detachers. * 

"Triage." — Aux divers prix d 'achat correspon- 



dent des types determines de qualites. Les producteurs 
doivent, autant que possible, se conformer a ceux-ci 

dans le triage qn'ils execiitent quelqnes jours avant 
la livraison. 

"Manoquage et emballage." — Au fur et a mesure 
<ln triage on constitue des "manoques" ou bouquets 
(I'lin certain nombre de feuilles (25 ou 30) de qualite* 
identique, Tune d'elles servant de lien aux autres. Les 
manoques reunies en nombre determine (100 on 200) 
formenl des balles. C'est dans eet etat que les tabacs 
sont livres par les plantcurs. 



Vol. XXIX— No 28 LE PRIX COURANT, vendredi 7 juillet 1916 






VOTRE 



» 
« 







♦ 






• 



« 

8 
8 

* 
m 



♦ 

$ 












• 



• 



GARANTIE 



POUR LA 



QUALITE 






United Shoe Machinery Co., Limited 

Montreal Que 




LE PRIX COURANT, vendredi 7 juillet 1916 Vol. XXIX— No 28 






m 




«&* 



>o e 



e 



t 



La meilleure et la plus pure 
qui puisse etre brassee. 



"3 LEADERS" 



DOW 



ALES 
STOUTS 



(Bieres Fortes) 



ET 



\ 



Extrait de Malt 



Les consommateurs qui ne peuvent acheter les Marques Dow chez les marchands de 

leur localite sont pries de s' adresser au "Departement des commandes 

par la poste", 38 Square Chaboillez, Montreal. 

'[u^fu^ru73uenrau7±iLraup[^^ 




onde en 1887 



MONTREAL, vendredi 14 juillet 1916 



Vol. XXIX.— No. 29 




CE QUE LES EPIC IE RS DISENT 



a propos de la 




LEA«" PERRINS 
SAUCE 




&/, La Maison Fraser, Viger & Co., Limited, de Montreal, a la reputation dans 
tout le Canada, d'avoir la clientele de la plus naute classe. Cette maison bien 
connue commai.de toujours a ses clients ses meilleurs articles. 

Dana ses annonces dans les journaux quotidiens, elle attire toujours l'at- 

'//. tension sur "L'Origineile et Authentique Sauce Worcestershire". 



Authentique Sauce Worcestershire 

"LEA & PERRINS" 

Parmi toutes les differentes sauces qui inondent le mar- 
che, la Lea & Perrins, "L'AUTHENTIQUE WORCES- 
TERSHIRE" est toi jours en tete et de beaucoup. Sa sa- 
veur est unique et des plus appetissantes, differente de 
toutes les autres. Nous vendons 1' Authentique Sauce 
Worcestershire Lea & Perrins en trois bouteilles de dif- 
ferentes grandeurs 

Bouteilles moyennes, chacune 60c 

Bouteilles p;tites, chacune 35c 



Cette annonce n'a pas ete sollicitee par nous, et est un frappant exem- 
ple de l'estime dans laquelle est tenue la Sauce Lea & Perrins parmi les 
epiciers r.ussi "oien f.ue parmi les consommateurs. 



J. M. Douglas & Co- 

Agents povr le Canada 



Montreal 

Etabli en 1857 




ME WOW 




LB PRIX COURANT, vendredi 14 juillet 1916. 



Vol. XXIX— No 29 




Dans tout commerce 

II y a un grand nombre d'articles qui, a certaines sai- 
sons, ne se vendent pas et le marchand se creuse la tete 
pour trouver le moyen de s'en debarrasser coute que 
coute. C'est un fait qui ne se produit jamais avec les 

Essences culinaires de Jonas. 




Elles ne connaissent pas de morte-saison. Printemps, 
Ete, Automne et Hiver, la menagere demande les Es- 
sences de Jonas. Avez-vous beaucoup d'articles dans 
votre magasin qui se vendent avec si peu de peine? C'est 
pourquoi votre interet est dene jamais manquer d'avoir 
en stock les 

Essences culinaires de Jonas. 

Manufacturees par 

hENRI JONAS & CIE., MONTREAL. 



Un article de saison 

est un article a ne pas negliger. Si vous mettez bien en 
evidence dans votre magasin ou dans votre vitrine 1' ar- 
ticle du jour, votre clientele pensera a l'acheter. Y-a-t-il 
un article qui soit plus de saison que le 

Vernis Militaire de Jonas? 

Par les temps de pluie ou de poussiere qui ternissent 
rapidement les chaussures, il n'a pas son pareil pour 
l'entretien des chaussures en cuir. Si vous voulez of- 
frir a vos clients un Vernis qui donne un brillant solide 
a la chaussure sans rendommager, offrez-lui, en toute 
confiance, le 

Vernis Militaire de Jonas . 

HENRI JONAS & CIE 

FABRICANTS Maison Fondee en 1870 

173 a 177, RUEST-PAUL, QUEST, - MONTREAL. 



Vol. XXIX— No 29 LE PRIX COURANT, veiidredi 14 juillet 1916. 



UN PROFIT 



Pour Monsieur FEpicier 

Le sucre est d'un prix eleve, 
comme vous le savez. Les 
menageres ne feront pas 
beaucoup de confitures cet- 
te annee a cause du prix 
eleve du sucre. Achetez 
v o t r e appro visionnement 
de confitures des mainte- 
nant, avant l'activite de Fau- 
tomne alors que les prix se- 
ront forces d'augmenter. 

Les confitures de f raises f rai- 
ches de la Marque Aylmer, 
sont pretes a present. 

Uappel a la raison est suf- 
fisant. 

Dominion Canners, Limited 

HAMILTON - - CANADA 



LE PRIX COURANT, vendredi 14 juillet 1916. 



Vol. XXIX— No 29 



PRIX GOURANTS 

Dana 1* liste qui suit sont comprises uniquement les marques speciales de marchandises dont les maisons, lndiquees en ca- 
racteres noirs, ont l'agence ou la representation directe au Canada ou que dea maisons manufacturent elles-mfimes. Les prlx 
lndique> le sont d'apres les derniers renseignements fournis par les agents, reprfesentants ou manufacturiers eux-m§mes. 



WALTER BAKER & CO., LTD. 

Chocolat Premium, pains de % 
liv. et de & lv., bolte de 12 

liv., par liv. 0.37 

Breakfast Cocoa, 

boites de 1-5, 

M. %. 1 et 6 

liv 0.41 

Chocolat sucr6, 
Caracas, ^ et 
% de liv., boi- 
tes de 6 lbs. .0.31 
Caracas Tablets, 
Cartons de 5c, 
40 cartons par 
boite, la boite .1.25 
Caracas Tablets, 
cartons 5c, 20 
cartons par 
boite la boite . 0.65 
Caracas "Assor- 
tis", 33 paq. 
par boite, la 

boite 1.00 

"Diamond", pain 
de 1-6 de liv., boites de 6 liv. 

la liv 0.24 

Chocolat sucr6 Cinquieme, pains 
de 1-5 de liv., boites de 6 liv., 

la livre 0.22 

,-ocoa Falcon (pour soda chaud 
et froid) boites de 1, 4 et 10 liv., 

la livre 0.36 

Les prix ci.dessus son F.O.F., Mont- 
real. 




REGISTERED 
TRADE-MARK 



Chocolat sucre 



BRODIE & HARVIE, LIMITED 

Farines preparers de Brodie La doz. 
"XXX" (Etiquette rouge; pqts. 3 

lbs 1.75 

Pqts. de 6 lbs 3.40 

Superb, pqts de 3 lbs 1.55 

Pqts. de 6 lbs 3.00 

Crescent, pqts. de 3 lbs 1.65 

Pqts. de 6 lbs 3.20 

Buckwheat, pqts. de 3 lbs 1.75 

Pqts. de 6 lbs 3.40 

Griddle-Cake, pqts. de 3 lbs 1.75 

Pqts de 6 lbs 3.40 

Les caisses contenant des paquets de 
1 doz. de 6 livres ou 2 doz. de 3 lbs. a 
20c. chaqus. 

La pleine valeur est remboursee aux 
Caisses retournges completes et en bon 
etat. 

L. CHAPUT, FILS & CIE, LTEE, 
Montreal. 

"PRIMUS" 
The Noir Ceylan et Indien 

Etiquette Rouge, paquets de 1 lb. 

c-s 30 lbs., la livre 0.33 

Etiquette Rouge, paquets % lb., 

c-s 30 lbs., la livre 0.33 

Etiquette Rouge, paquets de V4. 

lb., c-s 29& lbs., la livre 0.33 

Etiquette Argent, paquet3 1 lb. 

c-s 30 lbs., la livre 0.40 

Etiquette Argent, paquets % lb. 

c-s 30 lbs., la livre 0.40 

Etiquette Argent, paquets de % 

lb., c-s 29% lbs., la livre 0.40 



"PRIMUS" 
The Vert Naturel, non colore. 
Etiquette Rouge,, paquets de 1 

lb., c-s 30 lbs., la livre 0.SI 

Etiquete Rouge, paquets de % 

lb., c-s 30 lbs., la livre 0.83 

Etiquete rouge, paquets de % 

lb., c-s 29% lbs., la livre 0.33 

Etiquete Argent, paquets de 1 

lb., c-s 30 lbs., la livre 0.40 

Etiquette Argent, paquets de % 

lb., c-s 30 lbs., la livre 0.40 

Etiquette Argent, paquets de % 

lb., c-s 29% lbs., la livre 0.40 

Prix speciaux pour le gros. 

CHURCH & DWIGHT 
Cow Brand Baking Soda. 

En boites seule- 
ment. 




Empaquete' com- 
rr.e suit: 



Caisses de 96 pa- 
quets de 5c. $3.20 

Caisse de 60 paquets de 1 lb 3.20 

Caisse de 120 paquets de % lb 3.40 

Caisse de 30 paquets de 1 lb., et 

60 paq. melanges, % lb 3.30 

W. CLARK, LIMITED 
Montreal. 
Conserves La doe. 

Corned Beef Compresse. ...%s. $2.00 

Corned Beef Compress^ Is. 3.35 

Corned Beef Compress^ 2s. 6.50 

Corned Beef Compress^ 6s. 23.00 



Le Soda a Pate 
"COW BRAND" 

est toujours fiable, pur, uniforme. 

En raison de sa quality fiable bien con- 
nue, de sa puret6 absolue et de sa force 
le Soda Cow Brand est le grand favori 
de toutes les mdnageres partout. 11 se 
vend constamment et vous rapporte un 
bon profit 

Achetez-en de voire marchand en gros. 

CHURCH & DWIGHT 

LIMITED 
Manufacturers, - - MONTREAL. 


\ DWIGHT S / 




i 


... . 






/T» bi-carbonate ^v 

Baking sodA 


\ 



GRAND TRUNK Sy 1 



AILWAY 
YST F. M 



OUATRE TRAINS 
EXPRESS 
PAR JOUR 



LA VOIE DOUBLE 

MONTREAL ET TOEONTO 

Amenagement superieur. Wagon a compci-tlments 
"Club" au train da 11 h. du solr. 

L" 'INTERNATIONAL LIMITED" 

Le train le plus beau et le plus rapidc du Canada 
Montre&l-Toronto-Chloafo, & 10.16 du matin, tous lea 
Jours. 

MONTREAL-OTTAWA 

8. h. matin, ft h. 05 solr, t us 1 s Jourr. 
t h. 01 matin, 4 h. solr, excepte dimanche. 

MONTREAL QUEBEC 

SHERBROOKE LENNOXVLLLE 

t h. 01 matin, 8 h. 15 solr, tous les Jours, 
•t 4 h. 16 soir, excepte 1* dimanche. 

MONTREAL-PORTLAND 

S h. 01 matin, t b. 15 noir, tous lea Jours. 

EXCURSIONS DE COLONS 

Billets aller et retour pour l'Ouest du Canada, yla Chi- 
cago, chaque march, Jusqu'au 28 octobie. Bons pour deux 
mois. 

BUREAUX DES BILLETS EN VILLE: 
122 rue St-Jacques, Anglo St -Francois -Xavier. Tel. Up- 
town 1187, HOtel Windsor ou gar, Bonaventure, 
Main 8229. 



Vol. XXIX— No 29 



LB PRIX COURANT, vendredi 14 juillet 1916. 



La Force 



qui pousse la vente 

des New Post Toasties 

QUALITE 

— plus la publicite 

L'ecoulement rapide et le bon profit sont un commerce attrayant 
pour l'epicier. 

New Post Toasties prouvent etre les plus parfaits flocons de ble 
d'Inde. Leur saveur differente et meilleure fait de nouveauxadeptes, 
chaque jour; et les clients satisfaits reviennent pour en avoir en- 




core. 



Ventes Garanties! 

CANADIAN POSTUM CEREAL CO., LTD., WINDSOR, ONT. 



Corned Beef Oompresse. . . .14s. 60.00 

Roast Beef %s. 2.00 

Roast Beef Is. 3.35 

Roast Beef 2s. 6.50 

Roast Beef 6s. 23.00 

boulllj Is. 3.35 

Boeuf bouilli 2s. 6.50 



Boeuf fum6 en tranches, pots en 
verre y 2 s. 1.95 





Boeuf bouilli 6s. 23.00 

Veau en geiee V&s. 1.75 

Veau en geiee Is. 3.00 

FSves au lard, Sauce Chili, eti- 
quettes rouge et dor6e, caisse 
de 66 liv., 4 douz. a la caisse. 

la douz. 0.65 

do, 43 liv., 4 douz. la douz. 0.80 
do, grosses boites, 42 liv., 2 

douz la douz. 1.30 

do, boites plates, 51 liv., 2 

douz la douz. 1.70 

Feves a la vegetarienne, avec 
sauce tomates, boites de 42 liv. 1.25 
F£ves au lard, grandeur 1% 

Sauce Chili, la douzaine 1.10 

Sauce Tomates la douzaine 1.10 

Sans sauce la douzaine 1.10 

Si'Z 'sx'"' - so SUT3S suoupoo ap speij 
Pieds de cochons sans os....2s. 5.50 

Langues d'agneau Vis. 1-90 

Boeuf fum6 en tranches, boftes 

de fer-blanc V£s. 1.75 

Boeuf fum6 en tranches, boites 

de fer-blanc Is. 2.80 

Boeuf fume en tranches, pots en 
verre Vis. 1.35 



Boeuf fume en tranches, pots en 
verre Is. 2.95 

Langue, jambon et pate de veau 
y 2 s. 1.50 

Jambon et pate de veau V2S. 1.20 

Viandes en pots 6picees, boites 
en fer.blanc, boeuf, jambon, 
langue, veau, gibier Vis. 0.50 

Viandes en pot epic6es, boites 
en fer-blanc, boeuf, jambon, 
langue, veau, gibier V2S. 1.00 

Viandes en pots de verre, pou- 
let, jambon, langue Vis. 1.45 

Langues Vi s. 2.30 

Langues Is. 4.50 

Langues de boeuf, boites en fer- 
blanc %s. 3.00 

Langues de boeuf, boites en fer- 
blanc Is. 5.50 

Langues de boeuf, boites en fer- 
blanc IV2 8.25 

Langues de boeuf, boites en fer- 
blanc 2s. 10.50 10.75 

Langues en pots de verre . . Is. 6.50 

Langues de boeuf, pots de ver- 
re size 1% 10.50 



Langues de boeuf, pots de ver- 
re 2s. 13.00 

Viande hach6e en "tins" cache- 
tees hermetiquement Is. 1.75 

Viande hachee en "tins" cache- 
tees hermetiquement 2s. 2.85 

Viande hachee en "tins" cache- 
tees hermetiquement 3s. 4.00 

Viande hachee en "tins" cache- 
tees hermetiquement 4s. 5.50 

Viande hachee en "tins" cache- 
tees hermetiquement 5s. 7.00 

Vianche hachee 

En seaux, 25 lbs 0.10 V2 

En cuves, 50 lbs O.lOVi 

Sous verre Is. 2.25 

KETCHUP AUX TOMATES 

Bouteilles, 31 " 8 oz. 2 ?1.35 

Bouteilles, 42 " 12 oz. 2 1.90 

Bouteilles, 56 " 16 oz. 2 2.40 

Ketchup, 1 gallon jar 1.30 

Ketchup, 5 gallon jars par gal. 1.25 

BEURRE DE PEANUT 

Beurre de Peanut, 16 " — V4 — 2 $0.95 
Beurre de Peanut, 24 " — V2 — 2 1.40 
Beurre de Panut, 17 " — 1 — 1 1.85 
Btes carr6es 

Seaux, 24 liv ?0.17 

Seaux, 10 lv 0.18V4 

5 liv 0.20 

Clark's Fluid Beef Cordial, bou- 
teilles de 20 onces, 1 doz. par 

caisse doz. 10.00 

F6ves au lard, sauce tomate, 
etiquette bleue, caisse de 66 
liv., 4 douz. a la caisse, la dou- 
zaine . . , 0.65 

do, 43 liv., 4 douz. la douz. 0.80 



LB PRIX COURANT, vendredi 14 juillet 1916. 



Vol. XXIX— No 29 



do, 42 liv., 2 douz., la douz. 1.30 
do, boltes plates, 51 liv., 2 

douz la douz. 1.70 

do, grosses boites, 68 liv., 2 

douz la douz. 1.90 

do, grosses boltes, 96 liv., 1 

douz la douz. 6.00 

do, grosses boltes, 82 liv., % 

douz la douz. 8.50 

FEVES All LAriD 
Etiquette rose, caisse de 66 liv. 
4 douz. a la caisse . . la douz. 0.65 
do, 43 liv., 4 douz. a la caisse, 

la douz 0.80 

do, 42 liv., 2 douz. a la caisse, 

la douz 1.30 

do, boites plates, 51 liv., 2 douz 

la douz 1.70 

do, grosses boites, 68 liv., 2 

douz la douz. 1.90 

do, grossse boites, 96 liv., 1 

douz la douz. 6.00 

do, grosses boites, 82 liv., % 

douz la douz. 8.50 

Veau en gelee 2s. 4.50 

Veau en gelee 6s 21.00 

Hachis de Corned Beef %s. 1.50 

flachis de Corned Beef... Is. 2.50 

Pachis de Corned 3eef 2s. 4.50 

Beefsteak et oignons V 2 s. 2.00 

Beefsteak et oignons Is. 3.35 

Beefsteak et oignons 2s. 6.25 ■ 

Saucisse de Cambridge Is. 3.00 

Saucisse de Cambridge 2s. 5.50 

Bieds de cochons sans os. . . .YzS. 1.75 

Prix sujets a changements sans avis. 
Commandes prises par les agents su- 
jettes a acceptation. (Produi'.s Ca- 

nada). 



E. W. G1LLETT COMPANY LIMITED 
Toronto. Ont. 



AVIS. — 1. Les prix co- 

t6s dans cette liste sont 

pour marchandises aux 

points de distribution 

de gros dans Ontario et 

Quebec, excepts la ou 

des listes spSciales de 

prix Sieves sont en vi- 

gueur, et ils sont sujets 

a varier sans avis. 

Levain en Tablettes 

'Royal" 

Caisse 36 paquets a 

6c. . . . la caisse $1.25 




BAKING 
POWDER 



Poudre a Pate 


"Magic" 




Ne contient pas 




d'alun La doz. 


6 doz. de 5c 


$0.50 


4 doz. de 4 oz. 


0.75 


4 doz. de 6 oz. 


1.00 


4 doz. de 8 oz. 


1.30 


4 doz. de 12 oz. 


1.80 


2 doz. de 12 oz. 


1.85 


4 doz. de 1 lb. 


2.25 


2 doz. de 1 lb. 


2.30 


ldoz. de2% lbs 


5.30 


Vi doz. de 5 lbs. 


9.60 


2doz.de 6oz.\ 


a la 


1 doz. de 12 oz. j 


cse 


1 doz. de 16 oz J 


$6.00 



LESSIVE 

PARFUMEE DE 

GILLETT 

La cse 

4 doz. a la caisse 
4.30 

3 caisses 4.20 

5 caisses ou plus 4.15 
Soda "Magic" 

la Cse 
No. 1 caisse 60 pqts. 

de 1 lb 3.15 

5 caisses 3.10 

No. 5, caisse de 
100 pqts. de 10 oz. 3.50 

5 caisses 3.40 

Bicarbonate de Soude 
suoerieur de "Gillett"' 
Caque de 100 lbs. 

par caque 3.25 

Barils de 400 lbs. par baril 8.55 

Creme de Tartre 
"Gillett" 
Vt lb. pqts. papier La Doz 
(4 doz. a la caisse) 2.01 
Vz lb. pqts papier 

(4 doz. a la caisse) 3.91 
% lb. Caisses avec cou- 
vert visse 

(4 doz. a la caisse) 4.74 
Par Caisse 





(Assortis) $15.61! 



Vendue en canistre seulement. 

Remise speciale de 5% accordfee sur 
les commandes de 5 caisses et plus de 
la Poudre a Pate "Magic". 



2 doz. pqts V 2 lb. 

4 doz. pqts Vi b. 

5 lb. canistres carries (% douz.) La lb. 
dans la caisse 69c 

10 lbs. caisses en bois 64%c 

25 lbs. seaux en bois 64%c 

100 lbs. en barillets (1 baril ou plus) 60c 



HEINZ Iggll 5.-7 

C> ( :ygy VAMETIES 






HEINZ 

57 



W 



jAZjjgK. 



57 

VARIETIES 






57 



Quand vous vendez les 

57 Varietes 



HEINZ 

57 



VE& 



, -^ -, 



HEINZ 

57 



Sag 



57 



de 



de 



HEINZ 



fc22d 



Vous donnez a vos clients des mar- 
chandises faites au Canada avec des 
Produits Canadiens par des Employes 
Canadiens. 



57 

HIES 



I J. HZ 




Usine Canadienne: Leamington, Ontario 
Entrepots: Toronto et Montreal 



W& 



AJjjjItE 



HEINZ 

57 



57 



sir 



f*m p* mm 57 

ygsi y ,q7 i Llliis 





MANITOBA, 

SASKATCHEWAN, 

ALBERTA, 

WINNIPEG, MACLEOD, 

CALGARY, EDMONTON ET 
STATIONS INTERMEDIATES 

Depart de Montreal 

Chaque MARDI, jusqu 'au 31 octobre. Billets bons 
pour soixante jours. Valables pour les Wagons- 
lits de Touristes sur paiement de la location du lit. 



BUREAUX DES BILLETS: 141-143 St- Jacques, 

= Tel. Bell Main 8125 
Hotel Windsor, Gares Place 
Viger et de la Rue Windsor. 



Vol. XXIX— No 29 



LE PRIX COURANT, vendredi 14 juillet 1916. 



La seule brosse compressee toute 
droite. - - Faite en Canada. 



Toutes les brosses faites 
sur ce MODELE sont 
garanties soutenir l'influ- 
ence de tout liquide sans 
perdre de poils. 

Nous les recommandons 
comme brosses accomplis- 
sant un travail parfait et 
ne s'affaissant absolu- 
ment pas. 




Canada Brush Co., Limited 

AGENTS 

H. R. St. Michel & Co., 19 rue St. Gabriel, Montreal 
Bureau Chef et Usines, St. Jean, N.B. 



II n'y a pas de saison speciale 

%»• ^Polish 

(Fait en Canada) 

O-Cedar Polish a une vente importante et continue 
toute 1'annee. II est employe chaque jour dans dea 
milliers d'interieurs pour nettoyer et polir les meu- 
bles, les planchers et les ouvrages de bois. 

COMMANDEZ-EN 

A VOTRE MAR- 

CHAND DE 

GROS. 

Notre annonce le ven- 
dra pour vous. Vos 
clients ne veulent pas 
d'a r t i c 1 e s similaires. 
Vous n'avez qu'a en fai- 
re l'etalage pour mon- 
trer aux gens que vous 
en avez et vous en ven- 
drez rapidement et con- 
stamment. 

CHANNEL CHEMICAL Ltd., 369 Avenue Saurauren, 
TORONTO. 




WM. H. DUNN 
Montreal. 

Edwards Soups. 

(Potages Granules, Prepares en Irian, 
de), Varietes: Brun — Aux Tomates 
— Blanc, ou assorti. 

Paquets, 5s. Boltes 3 doz. cha- 
que (ascorties) par doz 0.45 

Canistres, 15s. Boites 3 doz., 
grandeur, 4 oz., par doz 1.45 

Canistres, 25c. Boltes 2 doz., 
grandeur. 8 oz., par doz 2.35 

J. M. DOUGLAS & CO. 

Montreal. 

Bleu a laver "Sapphirae". La lb 

Boltes de 14 lbs., pqts de % lb. 

"Union", boites de 14 lbs., pqts. 

de % et 1 lb 0.10 

BORDEN MILK CO., LIMITED 

Montreal. 

Liste de prix pour l'Est, Fort Williams 

inclus. 

Prix au 

Lait condense (sucre) Detaillant 

Marque Reindeer 48 boites 6.70 

Marque Mayflower 48 boites... 6.00 
Marque Clover (4 doz. pa cse.) 5.50 
Lait evapore (non sucre) 
Marque Reindeer Jersey, Bolte 

de Famille (4 doz. par cais- 

se) 4.10 

Marque Reindeer Jersey, Bolte 

d'hotel (2 doz. par caisse)... 4.60 
Marque Reindeer Jersey, Gallon 

(% douz. par caisse) 4.75 

Cafe (avec Lait et Sucre) 
Marque Reindeer (2 doz. par 

cse large) 4.80 

Marque Reindeer (4 doz. par cse 

petite) 6.50 

Cacao Reindeer, (2 doz. par cse. 



large) 4.80 

Limite de fret; 50c par cwt. 
Conditions: Net 30 Jours, sans es- 
compte. 

Lait et Cremes 
Condenses. 
St. Charles "Family 4.10 
St. Charles "Hotel" 4.60 
Lait "Silver Cow" 

48 boltes 6.15 

Purity" 6.00 

Lait condense, 

La cse 



Marque Eagle, 

48 boites .... 6.95 
Marque Gold Seal 

Purity, 48 btes 6.00 
Marque Challenge 
48 boltes .... 5.50 
Lait evapore. 
Marque Peerless "Hotel", 2 doz., 

chaque 4.60 

Marque Peerless "Tall" 4.70 

Marque Peerless "Pour Famille", 

4 doz., chaque 4.10 

Marque Peerless, "Petite Bolte", 

4 doz., chaque 2.00 

(caisses de 48 lbs.), boltes er 
cartons de 3 lbs 8.-7*4 

THE CANADA STARCH CO., LTD. 

Manufacturiers des Marques 

Edwarclsburg. 

Empois de buanderie. La lb. 

Canada Laundry Starch (caisse 

de 40 lbs.) 0.06% 

Canada White Gloss (caisse de 

40 lbs. paquets de 1 lb 0.06% 

Empois No. 1, Blanc ou Bleu, 

(caisses de 48 lbs.), boltes en 

carton de 3 lbs 0.07% 




Kegs No. 1 d'Empois Blanc No. 

1 (caisse de 100 lbs.) 0.06% 

Barils No. 1 (200 lbs.) 0.06% 

Edwardsburg Silver Gloss, pa- 
quets chromo de 1 lb. (30 

lbs) 0.07% 

Empois Silver Gloss (48 lbs.) 

en canistres de 6 lbs 0.08% 

Empois Silver Gloss en boltes 

a coulisse de 6 lbs 0.08% 

Kegs Silver Gloss, gros crls- 

taux (100 lbs.) 0.07^ 

Bensons' Satin (28 lbs.) boltes 
en carton de 1 lb., etiquette 

chromo 0.07^ 

Bensons' Enamel (eau froide) 

(40 lbs.) la caisse 3.00 

Farine de pommes de terre ra- 
fin6e Casco (caisse de 20 lbs. 

en paquets de 1 lb.) 0.12 

Benson's Enamel (eau froide) 

la caisse (40 lbs.) 3.00 

Cellulo''d 

Boite contenant 45 boites en 

carton, par caisse 3.60 

Empois de cuisine. 
W. T. Benson's & Co's. Celebra- 
ted Prepared Corn (40 lbs.).. 0.07 % 
Canada Pure Corn Starch (40 

lbs.) 0.06¥ 

(Boite de 20 lbs., %c en plus). 
Crown Brand. Corn Syrup. 

Par caiss 
Jarres parfaitement cachetees, 3 

lbs., 1 doz., en caisse $2.80 

Boites de 2 lbs., 2 doz., en cais- 
se 2.75 

Boites de 5 lbs., 1 doz., en caisse 3.15 
Boites de 10 lbs,, % doz., en cais- 
se 305 

Boites de 20 lbs., % doz., en 
caisse 3.00 



LE PRIX COUKANT, vendredi 14 juillet ff) 



Vol. XXIX— No 29 



Le Ketchup aux 

Tomates de 

CLARK 




IE MEILLEUR QUI 

SOIT FAIT AU 

CANADA 

Nos conserves 
de la nouvelle sai- 
son sont pretes a 
present a §tre ex- 
pedites. 

i\ n'y entre au- 
cune matiere pre- 
servante ni colo- 
rante ni quoi que 
ce soit de falsifie. 

Garanti 
absolument 

PUR 

Bouteilles de 8 

onces, 12 onces, 

... 16 onces. . . 

2 douzaines 

par caisse. 



Commandez-en a votre fournis- 
seur des maintenant 

W. Clark, Limited, 

MONTREAL 



LACAILLE, GENDREAU & CIE 

Successeurs de CHS. I.ACAILLE & CIE 

Epiciers en Gros 

importateurs de Molasses, St- 
rops, Fruits Sees, Thes, Vino, 
Liqueurs, Sucres, Etc., Etc. 



Sp6ciallte de Vins de Mesfe de 

Sicile et de Tarragone. 

• • • 

329 Rue St-Paul et 14 Rue 8t- 
Dizier, Montreal. 



UN BON VENDEUR 

La Farine Preparee 
de Brodie 

Voyez le Coupon des Epiciers 
dans chaque Carton. 

Brodie & Harvie, Limited, 

Tel. Main 436. MONTREAL 



Barils, 700 lbs 4.00 

Demi-baril 350 livres 4% 

Quart de baril, 175 livres 4% 

Seaux, 25 livres chaque 1.50 

Seaux, 38% livres chaque 2.10 

Seaux, 65 livres chaque 3.15 

Lily White. Corn Syrup. 

Par caisse 
Boites de 2 lbs., 2 doz. par caisse 3.25 
Bo-tes de 5 bs., 1 doz. par caisse 3.65 
Bo-tes de 10 lbs., % doz. par caisse 3.55 
Boites de 20 bs., % doz. par caisse 3.50 
Pois Standard, quality 4 

2s 0.92% 0.95 

DOMINION CANNERS LIMITED 
Liste de prix No. 54 
Ces prix sons ceux d" d6- Ontario 
tail, ceux qui achfr.eront & Quebec 
de bonne heure, ben6ficie- Par doz. 
ront de 2%c par douzuine. Groupe 

A B 

Pointes d'asperges 2 s 2.30 2.32% 

Bouts d'asperges 2s 1.45 1.47% 

Feves Crystal Wax 2s 1.02% 1.05 

F6ves Golden Wax, Mid. 

get Auto 2s 1.25 

Feves Golden Wax 2s 0.92% 0.95 

Feves Golden Wax 3s 1.30 1.32% 

Feves Golden Wax, gals.. 3.75 3.77% 
Feves Red Kidney 2s 0.97% 1.00 
Feves Rouges ou Val 

tine (vertes) 2s 0.92% 0.95 

Feves Refugee (vertes) 3s.l.30 1.32% 
Feves Refugee Midget, Au- 
to 2s 0.00 1.25 

Feves Refugee, gals 3.75 3.77% 

Feves Lima, 2s 1.20 1.22% 

Betteraves en tranches, 

rouge sang, Simcoe 2s.. 0.97% 1.00 
Betteraves entiSres, rouge 

sang, Simcoe 2s 0.97% 1.00 

Betteraves entieres, rouge 

sang, Rosebud 2s 0.00 1.30 

Betteraves en tranches, 

rouge sang, Simcoe, 3s.. 1.32% 1.35 
Betteraves entiSres, rou- 
ge sang, Simcoe 3s 1.37% 1.40 

Betteraves enti&re.-, rou- 
ge sang, Rosebud, 3s 0.00 1.45 

Pois extra fins, tries, qua- 
lite, 1, 2s 1.52% 1.55 

Pois Sweet Wrinkle, qua- 
lite, 2, 2s 1.02% 1.05 

Pois Eearly June, qr.alite 

3s. 2s 0.97% 1.00 

Pois Sweet Wrinkle, qua- 

lite 2 gals 4.30 4.32% 

Pois Eearly June, qualite 

3, gals. 4.15 4.17% 

Pois Standard, qualite 4, 

gals 4.05 4.07% 

Ejinards, table, 2s 1.12% 1.15 

Epinards, table, 3s 147% 1.50 

Epinards. table, gals 4. r '% 4.55 

Perfect Seal Jars 3 lbs., 1 doz in 
case per case 2.70 

HENRI JONAS & C!E 

Montreal. 

Pates Alimentaires "Bertrand" 

La lb. 

Macaroni "Bertrand" 12 %c 

Vermicelle " 12%c 

Spaghetti " 12 %c 

Alphabets " 12%c 

Nouilles " 12%c 

Coquilles " 12%c 

Petites Pates " etc.... 12%c 

Extraits Culinaires "Jonas" La do2. 

1 oz. Plates Triple Concentre $0.88 

2 oz. " " " 1.67 

3 oz. Carrees " " 2.00 

4 oz. " " " 3.50 
8 oz. " " " 6.59 

16 oz. " " " 12.67 

2 oz. Randes. Quintessences 2.09 

2% oz. " *' " 2.34 



La Reputation et le Maintien des 

Preparations de Cacao et 

de Chocolat de 

Walter Baker & Co. 

ont tte etablis par des annees d'affaires 
loyales de fabrication honn8te, une ligne 
de conduite inebranla 
ble quant au maintien 
de la haute qualite des 
marchandises et par 
une publicity large et 
persistante. 



Ceci signifie, pour 
l'epicier, une demande 
constante et croissante 
de la part des clients 
satisfaits, et, a la lon- 
gue, de beaucoup le 
commerce le plus pro- 
fitable. 



Tout et nog rrtarchan- 
disea wont vendues en 
Canada et fabriqueet 
en Canada* 

Registered 
Trade Mark. 

Walter Baker & Co. Limited 

Maison Fondle en 1780 
Montreal, P.Q. Dorchester, Mass. 




Attachez votre 
Confiance 

a la qualite constante du sa- 
von Fels-Naptha. Le merite, 
la publicite et un mot d'aide 
et de suggestion pour les 
femmes en font ton jours nn 
article de vente favori de 
votre magasin et sur lequel 
vous pouvez compter. 

Fels-Naptha aecomplit ex- 
actement ee que disent les 
instructions de Penveloppe. 




Service regulier et glace pure 

THE CITY ICE CO. LIMITED 

Bureau principal: 

295, RUE CRAIG OUEST 

Telephone Main 8605 



oz. " " 4.00 

oz. " " " 7.00 

oz. Carrees Quintessences 7.00 
oz. Carrees Quintessences, 

bouchons emerl 4.00 
oz. Carrees Quintessences, 

bouchon emeri 7.92 

oz. Anchor Concentre 1.05 



Vol. XXIX— No 29 



LE PRIX COURANT, vendredi 14 juillet 1916. 



De succes en succds — chaque annee 

LES ARTICLES D'EDDY 

sont plus faciles a vendre, puree qu'ils grandissent eontinuellement dans la faveur publique et voient 
leur prestige augmenter, du fait de la bonne qualite sans cesse croissante des materiaux employes duns 
leur manufacture. 

En meme temps il y a de plus en plus d'annonces faites pour placer eontinuellement devant 
les yeux du public le nom d'Eddy. 

Les ligues qui se vendent rapidement, les allumettes d'Eddy et les autres articles d'Eddy appor- 
tent des benefices immediats et conservent a vous-mernes et a voire personnel toute I'energie commer- 

ciale. 

Telepbonez a, notre sueeursale de Montreal, rue Saint-Pierre, pour les prix. 



4 oz. " 






" 


1.83 


8 oz. 




" 


3.17 


16 oz. 




" 


6.34 


2 oz. Golden 


Star "ouble 


Force" 0.84 


4 oz. " 


" 


" 


1.50 


8 oz. " 


" 


" 


2.84 


16 oz. 


" 


" 


5.04 


2 oz. Plates 
4 oz. " 
8 oz. 
16 oz. 


Soluble 




0.84 






1.50 


.. 




2.84 


.. 




6.00 






0.55 


2 oz. 








Extraitr a la 


livre 


de $1.10 a 4.00 


Extraits au gallon 


de $7.00 a 25.00 


Memes prix 


pour les 


extraits de tous 


fruits. 








Vernis a ch 


aussures 




La doz. 


Marque Froment, 1 dos 


•., a la caisse 0.75 


Marque Jonas. 


1 doz., 


a la 


caisse 0.75 


Vernis militaire a l'epreuve de l'eau 2.00 


Moutard Frj 


n<jais- ' 


'Jonas" La gr. 


Pony 


2 doz. 


a la 


caisse 8.40 


Small 


2 




ti H 


7.80 


Medium 


2 




** " 


10.80 


Large 


2 ' 




" " 


12.00 


Tumblers 


2 ' 




H ti 


10.80 


Muggs 


2 ' 




" " 


13.20 


Nugget 


2 ' 




■< H 


13.20 


Athenian 


2 ' 




" " 


13.20 


Gold Band Tu 


2 ' 




" " 


13.80 


No. 64 . T > rs 


1 ' 




" '• 


18.00 


No. 65 " 


1 * 




" " 


21.00 


No. 66 " 


1 ' 




" " 


24.00 


Nc. 67 " 


2 ' 




" " 


13.20 


No. 68 " 


1 ' 




" " 


15.00 


No. 69 " 


1 ' 




ii ii 


24.00 


Molasses Jugs 


1 ' 




" " 


21.00 


Jarres, % gal. 


1 ' 




" " 


36.00 


Jarres, % gal. 


% ' 




" " 


54.00 



SlROP 



PH <G®yi0>I^@INl IT 

p'lHlyDiLE pe fom pi MdirMfli m 

^Mathieu 

7 CASSELATOUX 

m Gros flacons, — En Venle pqrtout. 

CIE. J. L. MATHIEU, Prop., . . SHERBROOKE P. Q. 
M Fabricant aussi les Poudres Nervines de Mathieu, le meilleur 

^^. remede contre les raaux de tete, la Nevralgie et les Rhumes Fievreux. 




HUILE A CHARBON ROYALITE 





En bidon de 1 gallon 0.11 

15c pour le bidon. 

MAPL.FLAKE MILLS 

Mapl-Flake (bl6 entier) 3 doz.. 3.30 
Mapl-Flake (b!6 entier) 18 pkgs 1.85 



JOHN P. MOTT & CO. 

Elite, par doz 0.90 
La lb 
Prep'd Cocoa 0.3 
B'fast Cocoa 0.3b 
No. 1 Choc'te 0.33 

Diamond Chocolate 0.25 

Navy Chocolate 0.30 

Cocoa Nibbs 0.35 

Cocoa Shells 0.05 

Confectionery Chocolate 0.22 a 0.26 

Plain Chocolate Liquors ... .0.22 a 0.33 
Vanilla Stick la gr. 1.00 



DONNEZ-LEUR LE MEILLEUR 

Vous ne pouvez mieux faire pour vos propres interets 

St. Lawrence 

Granule 

est le meilleur sucre sur le marche 



10 



LB PRIX COURANT, vendredi 14 juillet 1916. 



Vol. XXIX— No 29 




iJ^JlvlCl O • u ne reputation etablie de commercant bonnete tenant des marchan- 

dises fiables est un actif de valeur et que tout detaillant devrait desirer. Cela ne peut s'obtenir 
que par un effort persistant et determine a tenir les produits que Ton sait devoir plaire au 
client nieme si le profit net de la vente est un peu moindre que celui obtenu ^ur des marques 
sur lesquelles vous ne pouvez vous permettre de risquer votre reputation. Cela vous payera de 
pousser la vente de la poudre a pate "Magic" et les resultats obtenus a la fin de l'annee vous 
surprendront. L 'article est bien annonce et vous n'avez pas a perdre de temps en explica- 
v/ tion au moment de la vente. 

MAGIC BAKING POWDER 

|LA SEULE POUDRE A PATE EN CANADA DONT T0US |llt 

, , / L^l- BISCUIT. CWiSi 

|LE8 INGREDIENTS SONT MARQUE8 SUR V ETIQUETTE l^^zigg 



W 



pklNG 



EIGILLETKBMPANITLIMIIED 

TORONTO, ONT. 



n^oj 



MONTREAL 



WINNIPEG 





o< >0<| 
5?> 




"La Marque Brunwick 
plait toujours" 

Voila ce que dira votre client quand il aura goivte une premiere 
fois les delicieux aliments marins hygieniques, prepares par nous 
dans notre usine ultra-moderne et idealement situee de Black's 
Harbor, N.B. 

Leur qualite et leur popularity sont telles qu'elles vous garantissent un commerce constant 
sans cesse renouvele du jour on vous commencez a les mettre en vitrine dans votre maga- 
sin. 

C'est precisement le temps reve pour partir un meilleur commerce dans votre departement 
de poisson. 

Un stock de la marque Brunswick fera un etalage attrayant qui provoquera de rapides el 
profitables renouvellements de stocks. 

AVEZ-VOUS UN APPROVISIONNEMENT EN MAINS? 

CONNORS BROS., Limited, Black's Harbor, N.B. 

>o<)o< >o< >o< >o< >o< >o( >o< >o< >o< )o< >o< >o< >o< >o< >o< >o< >o< >o< >o< >o{ >o< >o< >o< >o^ 



&5 



w 



jg 

>o< >o 



LE PRIX GOURANT 

REVUE HEBDOMADAIRE 

Commerce, Finance, Industrie, Assurance, Etc. 



EDITEURS 
Compagnie de Publications des Marchands Detailleurs 

du Canada, Limitee, 

Telephone Ett 1185. MONTREAL. 

Echange reliant tcus les services: 

Montreal et Banlieuo . . $2.50 
ABONNEMENT: Canada et Etats-Unis . . 2.00 PAR AN. 
Union Postale, Frs. . . . 20.00 
Bureau de Montreal: 80 rue St- Denis. 

Le Prix Courant, 

Le Journal des Marchands- Detail - 

lours, 
Liqueurs et Tabacs, 
Tissus et Nouveautes. 



Circulation amalgam** 



II n'est pas accepte d'abonncment pour ir,oins d'une anneV 

A moins d'avis contraire par ecrit, adresse directement a 
nos bureaux, 15 jours au moins avant la date d'expiration I'a- 
bonnement est continue de plein droit. 

Toute annee commencee est due en entier. 

L'abonnement ne cesse pas tant que les ar.-erages ne sent 
pas payes. 

Tout cheque pour paiement d'abonnement doit etre fait 
payable "au pair a Montreal." 

Cheques, mandats, bons de poste doivent etre faits paya- 
bles a I'ordre de "Le Prix Courant." 

Prior* d'adresser les lettres, etc., simplemcnt comma suit: 

"LE PRIX COURANT," Montreal. 



Fonde en 1887 



LE PRIX COURANT, vendredi 14 juillet 1916. 



Vol. XXIX— No 29 



L'EDU CATION DE VOS ENFANTS 



CONSEILS AUX JEUNES GENS 



On demandait mi jour a M. Marshall Field, de Chi- 
cago, le Direeteur de la plus grande maison de nou- 
veautes du monde, ee qu'il CQnsiderait comme les fac- 
teurfi essentiels du sucees : 

"Tout d'abord", repondit-il, "je eonseillerais a mi 
jeuue honime de reflechir, avee soiu, sur ses aptitudes, 
el de voir a quoi il est le plus propre. Une fois sa vo- 
cation trouvee, qu'il s'en ecarte le moins possil)le ; 
qu'il apporte du zele et de la volonte dans l'accomplis- 
sement de ses travaux; qu'il etudie consciencieuse- 
ineiit sa tache et 1 'execute avee toute l'intelligence 
donl il esl capable. Puis il s'efforcera de faire appre- 
cier ses services a leur valeur, et sera sur le "qui vi- 
ve" pour tirer parti de toutes les occasions qui se pre- 
senteront. Pour ce qui est des relations, il importe 
avant tout qu'un jeune homme ait des amis dont l'i- 
deal soit eleve : un caractere bien trempe est parmi les 
elements I'oiidanientaux du sucees. Rien n'est plus ne- 
cessaire, en effet, que de savoir commander a ses ap- 
petits, a ses ]>assions, a son besoin de parler, a sa co- 
lere. II faut etre le maitre de ses penchants naturels, 
et non leur eselave. Exercer un absolu controle sur soi- 
meiiic, voila le principal. Pour gouverner les autres, il 
faut pouvoir se gouverner soi-meme. 

"L'economie a aussi sa tres graude importanee si 
l'on vent reussir; et, pourtant, elle est plutot mecon- 
nue. De nos jours, les jeunes gens sont generalement 
portes, a leur debut dans les affaires, vers la depense 
exageree. Sans egard de Leurs appointements, ils se fi- 
gurent qu'ils doivent prendre des habitudes de dissi- 
pation pour montrer qu'ils sold des homines. Chaque 
jour ils gaspillent de vingt a quarante sous a des fu- 
tilites. S'ils mettaient de cote cette petite somme. ils 
possederaient, an bout de quelques annees, plusieurs 
billets de cent piastres qui leur permettraient de trou- 
ver une situation plus importante. 



"Toutefois, je ne veux pas. par lii, faire croife que 
le sucees consiste uniquenieut a acquerir de la fortu- 
ne; je suis loin de le peiiser. et cette idee predoini- 
ne deja trop. 

"Cet empressement vers la richesse, coute (pie cou- 
te, est blamable. On ne saurait que le condamner. 

"II est necessaire, aujourd'hui, d 'inspirer aux jeu- 
nes gens le desir de se former un caractere tel qu'il 
imposera le respect a tons ceux qu'ils rencontreront. 

Voila qui importe bien davantage qu'une grosse for- 
tune. 



REFLEXIONS 



Si vous n'aimez pas L'ouvrage que vous faites ac- 
tuellement, e'est plutot vous que cet ouvrage qu'il faut 
blamer. 

Deniandez-vous: "Cet ouvrage est-il honnete? M'est- 
il agre'able? Ai-je les (pialites necessaires pour le faire 

avee sucees? 

Si vous pouviez repondre a ces trois questions dans 
I 'affirmative, vous n'avez aucune raison de changer 
d'occui)ation et tout doit vous porter a rester ou vous 
etes. Efforcez-vous, alors, de developper votre pou- 
voir de stabilite et votre esprit de suite. 

Beaucoup de jeunes gens, malheureusement, n'ont 
ni le courage, ni le gout de se mettre an travail serieu- 
sement et energiquement. Le sucees. croient-ils, est 
trop difficile a atteindre et ils se contentent de laisser 
les (dioses aller comme le hasard le vent. 

Travailler est. eependant, le meilleur moyen de jias- 
ser le temps agreablement. D'ailleurs, si le monde, eom- 
me on dit, doit fouruir ce qu'il faut pour vivre, e'est a 
nous de nous en emparer. 

La Nature nous a donne des maisons sous forme 
d'arbres, de pierres, etc., ma is il nous faut les cons- 
truire avee ces materiaux qu'elle met a notre disposi- 
tion. 






VOS CLIENTS LE CONNAISSENT COMME ETANT 



TAB AC 



VEND1I PAR VOTRK MARfHANn FN HROS a _..._.._.^ 



A CHIQUER 



12 



LB PRIX COURANT, vendredi 14 juillet 1916. 



Vol. XXIX —1 To 29 



Elle nous a donne PelectricitS, mais nous devc 
maitriser et l'adopter a nos machines. 

Le savoir dont nous avons besoin peat etre puise 
dans les livres, mais il nous i'aut fairc, pour l'acque- 
rir, des efforts d 'intelligence. 

Nos v elements soul sur les anhnaux et dans les 
champs, mais nous devous les transformer pour qu'ils 
qu'ils respondent a nos besoins. 

Tout est done a notre disposition, mais nous ne pou- 
vons eu proiiter que par notre travail. 



UNE CAUSE ORIGINALE 



Limite de prescription dans Quebec et dans Ontario 

Un jugement interessant a ete rendu recemment en 
Cour Supreme par l'lion. Juge Charbonneau, dans le 
cas de Georges L. Slaunton et al, vs. S. B. Townsend. 

Le plaignant reclamait uue somme de $338.65 pour 
services professionnels rendus au defendeur. 

Ce dernier arguait qu'd avait fixe son domicile dans 
la Province de Quebec avant que ces dits services pro- 
fessionnels fussent requis du plaignant et qu'il avait 
toujours, depuis, habite la province; qu'en outre les 
dits services avaient ete rendus avant fevrier 1910 et 
que selon la loi de la Province de Quebec, la somme 
reclamee par le plaignant etait atteinte par la pres- 
cription. A ceci, le plaignant repondait que les dits 
services avaient ete requis par le defendeur dans la 
province d 'Ontario, et qu'aux termes de la loi de la 
province d 'Ontario le temps de prescription est de six 
ans et non de cinq ans comme dans Quebec. 

II s'agissait done de savoir la loi de quelle province 
etait applicable. 

A ce sujet, la Cour considerant que le defendeur 
avait son domicile dans la province de Quebec quand 
il donna des instructions au plaignant et qu'il avait 
toujours garde son domicile dans la dite province de- 
puis ce temps et puisque les derniers services rendus 
le furent le 14 fevrier 1910, il y avait prescription pas- 
se cinq ans pour la reclamation du plaignant, bien 
que la cause de Paction fnt dans l'Ontario. (Article 
2190 et 2260 Par. I, 0.0. 1. Le plaignant a done ete de- 
boute de sa demande et condamtw aux frais. 

En matiere de prescription, il est done evident que 
e'est le domicile du debiteur qui gouverne tout et Par- 
ticle 2190 est bien ciair a ce sujet. 



MEFIONS-NOUS DES PROJETS FANTAISISTES. 



Nul n 'ignore que l'industrie des films de vues ani- 
mees est devenue des plus importantes qui soit depuis 
quelques annees et que les grosses compagnies qui se 
consacrent a leur etablissement realisent d'importants 
profits, tout en pay ant a certains artistes des sal aires 
fantastiques. 

Neanmoins, il ne faudrait pas croire et sur tout ne 
pas faire croire au public que dans cette branche d 'In- 
dustrie, il n'y a qu'a se baisser pour ramasser de Par- 
gent et faire des benefices demesures. 

Nous avons sous les yeux la circulaire d'une compa- 
gnie canadienne en formation, Premier Films Manu- 
facturing Co. of Canada, Ltd., 81 rue Du Pom, a Que- 
bec, qui semble avoir pour objet de se livrer a la pro- 
duction des films, a moins qu'elle ne soit comme tant 
d'autres compagnies du meme genre en porpetuel etat 
de formation pour fins d'appel de capital! 



La dite circulaire pretend que 15,000 theatres des 
[Etats-Unis emploient 90,000 rouleaux par jour, ce qui 
jest en somme admissible, mais nous ne savons sur quoi 
Si! elle base son calcui pour dire que cela represente une 
jj demande de 630,000 rouleaux par semaine alors que 
, chacun sait que, dans la generality, les rouleaux sta- 
tionnent au moins 3 jours dans les differentes salles. 
Un peu plus loin la meme circulaire pretend que les 
vues animees rapportent de $10,00 a $100.00 par jour. 
Ici les mots " vue sanimees" sont intentionnellement 
places pour creer une impression vague parmi les fu- 
turs actiouaires et leur donner a penser qu'il s'agit de 
chaque rouleau de film. Or, la chose est absolument 
fausse, car un rouleau est loin de rapporter pareille 
somme, il ne rapporte que tres difficilement $10.00 par 
jour, a moins qu'il ne s'agisse d'une production extra- 
ordinaire. Pourquoi alors essayer de placer le public 
sous cette impression erronee? 

II nous semble egalement que dans ses calculs luna- 
tiques la dite compagnie se meprend sur le prix de 
vente au Canada des copies qu'elle entend placer sur 
le marche. Nous doutons fort qu'elle en obtienne 15c 
du pied, sauf pour des productions sensationnelles. La 
pratique est la pour demontrer que ce prix n'est pas 
exact. 

Loin de nous la pensee de vouloir decourager une 
initiative serieuse cherehant a implanter l'industrie de 
la production du film au Canada, mais il est aussi de 
notre devoir de mettre en garde le public contre des 
solliciteurs de fonds pour des affaires qui ne semblent 
pas reposer sur des bases serieuses et justes et qui par 
consequent portent atteinte aux entreprises veritable- 
ment dignes d'interet et d 'encouragement. 



LE COMMERCE D EXPORTATION D'ANGLETER- 
RE A AUGMENTE 



Les chiffres de juin de la Chambre de Commerce an- 
glaise montrent que les importations out augmente de 
£11,027,000 et les exportations de £11,041,000. Les ex- 
portations etaient plus importantes qu'en aucun mois 
depuis Janvier 1911, et en exces de £7,000,000 sur juil- 
let 1911, le mois precedant la declaration de la guerre. 
Les principales augmentations dans les importations 
porterent sur: aliments, £5,000,000; lainages, huiles, en- 
grais et produits ehimiques, £6,000,000. Les augmenta- 
tions en exportations porterent principalement sur les 
articles manufactures, dont £3,500,000 etaient des tis- 
sus de coton, £1.250,000 des lainages et £2,000,000 du 
fer et de l'acier. 



LES COMPENSATIONS DES BANQUES EN JUIN 



Les compensations des banques canadiennes pendant 
le mois de juin, s'elevaient a $881,170,470, soit une 
augmentation de $306,722,581, ou 53.9 pour cent de 
plus que le mois correspondant de Pan dernier. Le ta- 
bleau suivant montre les chiffres des six premiers mois 
de 1914. 1915 et 1916: 

1916. 1915. 1914. 

Janvier $747,900 $566,706 $697,728 

Fevrier 644,222 487,296 596 

Mars 715,617 567,575 632,000 

Avril 726,786 575,941 671.705 

Mai 909.167 570,769 701,353 

Juin 881,170 574.448 699,179 



Vol. XXIX— No 29 



LE PRIX COURANT, vendredi 14 juillet 1916. 



13 



DANS LES COMPAGNIES 



TRANSPORTATION BUILDING CO. 



L'etat financier de la Transportation Building Co., 
Ltd. de Montreal presente recemment aux actionnai- 
res laisse voir une legere amelioration dans la situation 
locative du bas de la ville durant l'annee derniere. 
Apres avoir pourvu au fonds d'amortissement et inte- 
rets pour la somme de $14,825 et prevu pour niauvai- 
ses creances, .$4,782, une balance de $16,499 est restee 
comme benefice de l'annee. 

Le total reporte au credit du compte de profits et 
pertes est de $46,015. 



AMES-HOLDEN-McREADY 



L'assemblee annuelle des actionnaires de la Ames- 
Holden-McCready Co., Ltd., s'est tenue dernierement 
a Montreal. Le rapport laisse voir $321,791 de profits 
pour l'annee prenant fin au 30 avril dernier. Apres de- 
duction des interets sur action, des interets sur em- 
prunts, et des mauvaises dettes, le tout representant 
$268,930, le surplus pour l'annee se chiffre a $52,861. 

Le bureau de direction de la Ames-Holden-McCrea- 
dy, Limited, qui compte quatre nouveaux membres est 
compose comme suit pour l'annee a courir : D. Lome 
McGibbon, president ; A. L. Johnson, vice-president ; 
Herbert B. Ames, M.P., vice-president; J. C. Holden, 
Hon. N. Curry, Victor E. Mitchell, Fayette Brown, 
sir Thomas Tait, Shirley Ogilvie, S. J. Letturay, Clar- 
ke S. Jennison, New- York, Hon. Wallace Nesbitt, To- 
ronto ; Hon. C. P. Beaubien et R. E. Dildine. 



LES AFFAIRES DE LA DOMINION STEEL COR- 
PORATION 



Le rapport du president Mark Workman regardant 
la situation presente de la Dominion Steel Corporation 
fourni recemment a l'assemblee annuelle des action- 
naires tenue a Montreal, donne quelques interessantes 
informations en ce qui concerne les affaires de la 
compagnie. Apres avoir passe en revue les operations 
de l'annee et le rapport financier, le president Work- 
man assura que les demandes pour exportation de l'a- 
cier, aussi bien que pour les besoins domestiques, don- 
naient toutes indications qu'un marche tres actif serait 
a esperer pendant de longs mois a venir. 

Pendant ces derniers mois, le president a fait 1 'ins- 
pection complete des differentes proprietes. La qua- 
lite de l'acier qui y est manufacture est meilleure que 
les exigences, et a son avis, les proprietes du charbon 
sont incomparables sur le continent. 

M. Workman estime que les acieries reclameront des 
ameliorations considerables avant qu'on puisse obte- 
nir la plus grande production possible et le prix de re- 
vient le plus bas qu'on puisse obtenir. Le premier pas 
fait dans cette direction fut l'autorisation donnee par 
le president de reconstruire deux des plus vieux hauts- 
fourneaux sur des bases modernes plus perfectionnees. 



La politique de la Cie doit d'etre d'ameliorer son equi- 
pement au fur et a mesure que les benefices le permet- 
tent et c'est de cet esprit d 'initiative que sont animes 
tous ceux qui en composent le bureau de direction. 

Le bureau de direction pour le prochain exercice se 
compose comme suit. Mark Workman, president; Wil- 
liam McMaster, vice-president; Sir H.-M. Pellat, To- 
ronto; Sir H. Montague Allan, Col. Frederic Nicholls, 
Sir William Mackenzie, Brig. -general James Mason, 
Toronto ; George Caverhill, Hon. R. Dandurand, Hon. 
Robert Mackay, W. G. Ross, Hon. David McKeen et 
Hector Mclnnis, C.R., Halifax, et J. H. Plummer. 



AMALGAMATION 



La Canada Cereal Co., Limited, Markham, Ont., a 
ete incorporee avec un capital de $75,000. La compa- 
gnie a acquis les affaires de A. W. Milne, L. A. Schurr 
et de D. Everton Junes. Le moulin Milne a une capa- 
city de 40 barils, et la Canadian Flour & Cereal Meals 
achetee a M. Shurr a une capacite de 40 barils par jour 
pour la manufacture de la farine et des cereales. 



LA PRODUCTION INTENSIVE A GRANBY 



La Granby Consolidated Mining, Smelting & Power 
Company a fait en mai dernier un nouveau record de 
production — 4,729,029 livres de cuivre. La plus haute 
production precedemment avait ete faite en septembre 
de l'an dernier avec 4,199,377 livres. 

En avril dernier la production s'elevait a 3,950,469 
livres, et en mars a 3,555,410 livres, les chiffres de mai 
montrant une augmentation approximative de 800,000 
et 1,200,000 livres, sur ces deux mois. 



CANADIAN CONNECTICUT COTTON CO. 



La Canadian Connecticut Cotton Mills Co., Ltd., 
Sherbrooke, Que., a autorise une emission de $150,000 
additionnels de stock preferentiel, portant le total du 
stock preferentiel emis a $300,000. La nouvelle emis- 
sion couvrira le cout des extensions proposees a Pu- 
rine de Sherbrooke, la ville ayant accepte les propo- 
sitions de la compagnie. 

La toile de pneumatique d 'automobile y est manu- 
factured et le produit a ete l'objet d'une demande ex- 
ceptionnelle depuis que l'usine a commence il y a deux 
ans. 



NOVA SCOTIA STEEL & COAL CO. 



Le dividende regulier du preferentiel a ete declare 
a une recente assemblee des directeurs de la Nova 
Scotia Steel & Coal Co., tenue a New Glasgow, mais 
aucune action n'a ete prise sur la question d'un di- 
vidende sur le stock commun. Rapport fut fait qu 'un 
nouveau record mensuel avait ete etabli en mai et que 



% mm ^ e destructeur de mouches non veneneux 

<j^ I _ _^ ^^^1 _ M. . A. £k? Sans danger, Hygienique, Sur 



^Tanglefoot 




Attrape 50,000,000,000 de mouches 
chaque annee 



14 



LE PRIX COURANT, vendredi 14 juillet 1! 



Vol. XXIX— No 29 



plusieurs records quotidiens avaient aussi ete etablis 
pendant le mois. Les envois comprenaient une grande 
quantite d'obus de 8.8 et de 9.2. La compagnie est a 
construire un steamer a New Glasgow et Ton pense 
qu'il sera pret au service pour l'automne. 



LES BENEFICES DU C.P.R. POUR 1915-1916. 



Avec la publication des profits du C.P.R. pour la der- 
niere semaine de juin, il est possible d'estkner approxi- 
mativement les profits bruts et nets de la compagnie 
pour 1915-16. Ceux-ci ressortent a $128,932,285 et 
$48,939,187 respectivement. Ces chiffres sont interes- 
sants compares a ceux des annees passees qui sont com- 
me suit : 
Annees Brut. Net. 

1915-1916 $128,932,275 $48,939,787 

1914-1915 98,865,208 33,574,627 

1913-1914 129,814,824 42,425,928 

1912-1913 139,395,699 46,245,874 

1911-1912 123.319,541 43,298,241 

1910-1911 104,167,808 36,699.830 



LES VENTES D OBLIGATIONS MUNICIPALES DE 

JUIN 



Les ventes d 'obligations municipales au Canada, en 
juin dernier, comme donnees par le Monetary Times, 
s'elevaient a $4,428,100, contre $2,649,000 pour mai. 
et $2,395,744 pour la periode correspondante de l'an 
dernier. 

1915 1916 

Canada $2,395,744 $4,428,100 

Etats-Unis 2,136,226 



$2,395,744 $6,564,326 
Les ventes d 'obligations municipales au Canada da- 
rant les six premiers mois des trois dernieres annee;. 
furent comme suit : 

1914. 1915. 1916. 

Janvier $1,953,137 $1,784,947 $1,909,441 

Fevrier 5,995,336 3,047,001 1,419,909 

Mars 5,123,176 2,572,357 2,027.741 

Avril 2,847,953 8,603,094 1,979,852 

Mai 6,400,755 3,464,281 2,649.000 

Juin 4,617,857 2,295,744 4,428,100 



MENACE DE DISETTE DE CUIR 



Le gouvernement anglais a mis l'embargo sur le cuir 
et a commande pour ainsi dire tout ce qui etait dispo- 
nible ce qui indique bien la gravite de la situation. 

Cette rarete du cuir en Grande-Bretagne a double 
1 'importation des cbaussures des Etats-Unis en Angle- 
terre avec pour consequence une rarete du cuir aux 
Etats-Unis. D'autres pays d 'Europe places dans la 
meme situation se sont aussi tournes vers l'Amerique 
pour leur besoins jusqu'a ce que le marche americain 
fut embarrasse pour fournir. 

La politique d'armement des Etats-Unis apportera 
encore ses exigences de cuir et 1 'Association des De- 
taillants de Chaussures a organise une conference des 
producteurs de cuir et de clmissures pour discuter des 
methodes de conservation et de controle des produits 
du cuir. 

Comme la question de la disette de cuir a ete large- 
ment discutee par la presse des Etats-Unis, les mar- 
chands se trouvent momentanement sollicites par les 
maisons anxieuses de s 'assurer des stocks suffisants 
pour couvrir de longues periodes et jouissent de ce 
fait, d'une large prosperite. Ce que 1'avenir nous re- 
serve a ce sujet est difficile a predire. 

La situation dans tous les pays d 'Europe est tres cri- 
tique. Selon le "Berliner Tageblatt" le gouvernement 
allemand n'accordera pas de licence d 'exportation pour 
une grosse quantite de semelles de cuir achetee il y a 
quelque temps en Allemagne par les autorites militai- 
res autrichiennes. La Russie et la France ont toutes 
deux mis l'embargo sur tout le cuir exporte. La Fran- 
ce achete des chaussures aux Etats-Unis, au Canada et 
autres pays, bien qu'elle produise encore elle-meme 
une grande proportion de ses besoins. Des experiences 
sont faites avec des semelles en bois en Autriche, et la 
Rnssic eonsidere les tiges en feutre pour remplaeer le 
cuir de la partie superieure de la chaussure. 

Le marche canadien reflete en petit les conditions 
mondiales. Le marche de Test depend principalement 
des cuirs locaux. car la production de l'ouest est ex- 
portee aux EtatsUnis. Les difficultes sont eucore aug- 
mentees par le manque de matieres tannantes, car les 
extraits importes sont tres chers et les marchands y re- 
gardent a noter des ordres a livrer plus tard. On pre- 
dit que les chaussures vcrront leurs prix augmenter de 
$2.00 a $3.00 la paire dans quelques mois. 



La presente 'Grande Guerre" par suite du nombre 
formidable d'hommes qui y sont engages et des me- 
thodes employees a eu d'etranges effets economique:: 
pour tous les pays. Presque toutes les industries sc 
sont trouvees en face de problemes qu'elles ignoraieni 
et si quelques-Uns d'entre eux ont pu etre resolus il 
ri'en est pas de meme pour d'autres qui ne sont pas 
sans creer une certaine inquietude pour 1'avenir. 

A l'heure presente, environ cinquante millions d'hom- 
mes sont soit au front, soit sous les armes, et portent 
en consequence des chaussures de cuir pour une quan- 
tite d'a peu pres un quart de milliard de chaussures 
par an. En outre, d'immenses quantites de cuir sont 
necessaires pour les differents equipements de l'ar- 
mee, de sorte que les nouveaux besoins crees out amene 
une telle rarete du cuir, que les gouvernements des di- 
vers payes affectes ont impose des reglementations 
sur les quantites disponibles. 



ABREUVOIRS 



Necessaires pour desalterer les chevaux et les chiens 
pendant les chaleurs 



Les abreuvoirs, bien que parfois beaucoup negliges, 
sont d'une grande importance dans nos cites et nos 
villes; ils sont meme necessaires pour desalterer les 
chevaux et les chiens. Le public pent toujours trouver 
des moyens d'etancher sa soif ; mais les animaux prives 
de la parole, souffrent de la soif. L 'installation d'a- 
breuvoirs coute peu ; chaque muincipalite devrait en 
etre pourvue. aurtout cedes qui imposent une taxe sur 
les chevauxet les chiens. Ce serait aussi un moyen de 
retenir les oiseaux dans les villes. Les niunicipalites 
depensent beaucoup d'argenl a se procurer des moyens 
de deti-uire les insectes. tandis qu'elles ne font aucun 
effort pour proteger les animaux qui, cependant, sont 
\ e s ennemis naturels de ces animaux nuisibles, 



Vol. XXIX— No 29 



LE PRIX COURANT, vendredi 14 juillet 1916. 



15 



LA SITUATION AGRICOLE 



Un bulletin special public par le Bureau des Recen- 
sements et Statistiqu.es donne le rapport suivant sur la 
condition des recoltes agricoles du Canada a, la fin de 
juin, d'apres les telegrammes recus des Fermes et 
Stations Experimentales du Dominion suivant un ar- 
rangement fait entre le ministefe du Commerce et le 
ministere de 1 'Agriculture. 

PROVINCES MARITIMES 

Dans l'lle du Prince-Edouard, les conditions ont ete 
des plus favorables pour toutes les recoltes. Les tra- 
vaux de printemps furent completes au moins deux se- 
maines phis tot que l'an dernier; des pluies bienfaisan- 
tes tomberent frequemment. Toutes les recoltes de 
grain sont vigoureuses. Les racines et les pommes de 
terre ont en une belle croissance. Dans quelques dis- 
tricts le f'oin est clair, dans d'autres il est tres fort; 
eette recolte sera moyenne. 

Nouvelle-Ecosse, Kentville, juin a ete un mois ex- 
ceptionnellement favorable a, la croissance, venant im- 
mediatement apres un mois tres propice aux semences. 
Toutes les recoltes ont plus belle apparence que d 'ordi- 
naire. 

Amherst. — La temperature de ,piin a ete variable 
et les semences difficiles. La temperature est trop froi- 
de et trop humide pour permettre une bonne croissan- 
ce, l'orge souffre le plus. 

Nouveau-Brunswick, Fredericton. — Avec de la pluie 
en 13 jours differents, les precipitations se sont ele- 
vees a six pouces ; les recoltes sur les terres basses ont 
ete endommagees et les mauvaises herbes etouffent les 
racines. Les herbes et les grains sont generalement 
au-dessus de la moyenne. La superficie en pommes de 
terre est aussi grande qiie l'an dernier, et les semences 
faites de bonne heure ont belle apparence. II reste en- 
core \ine superficie considerable a, ensemencer en na- 
vets et en sarrasin. 

QUEBEC 

Des pluies abondantes ont favorise la croissance des 
herbes et les perspectives sont excellentes pour une 
belle recolte de foin. Les terres basses ont souffert 
d'un exces de pluie. 

Paspebiac, Bonaventure. — Le ble, 1 'orge et 1 'avoine 
ont une tres belle apparence; les pommes de terre sont 
tres bonnes; si les pluies contingent les recoltes seront 
probablenient endommagees ; sur les terres basses il est 
presque impossible d'arracher les mauvaises herbes. 

Rimouski. — Toutes les recoltes ont une tres belle 
apparence, les terres basses seulement ont souffert des 
pluies. 

SainteAnne de la Pocatiere. — Juin a ete frais et 
pluvieux ; les semences tardives et difficiles; le grain 
et le mais fourager sont pauvres sur les terres basses 
non drainees ; la recolte de foin n'a jamais ete plus bel- 
le ; les racines ont eu un bon commencement. Les patu- 
rages sont abondants et les fruits promettent bien. 

Cap Rouge. — Des pluies presque tous les jours. Les 
paturages sont bons et la recolte de foin tres forte; a 
cause d'une trop grande quantite de pluie les trois- 
quarts seulement de la superficie ordinaire furent en- 
semences en grain. Les pommes de terre et le mais 
n'ont pas une belle apparence; toutes les recoltes de 
racines ont bien germe. 

Nominingue, Labelle. — Le foin a une tres belle ap- 



parence, le grain est quelque peu en retard mais pro- 
met bien ; les pommes de terre sont excellentes pour la 
saison et les paturages sont tres bons. 

Lac a la Tortue. — L 'apparence des cereales n'est 
que moyenne, excepte sur les terres elevees, le mais 
bon, les pommes de terre bonnes, les pois tres bons. Les 
pluies frequentes ont cause une abondance de mauvai- 
ses herbes dans les recoltes sarclees et ont inonde les 
terres insuffisamment drainees. 

Lennoxville, Sherbrooke. — Les semences ont ete beau- 
coup retardees, surtout celles du mais et des recoltes 
sarclees ; les f oins sont deux semaines en retard ; les re- 
coltes de grain beaucoup en retard; le mais trois se- 
maines en retard. 

Aubrey, Chateauguay. — Le grain fait prevoir une 
recolte record ; le mais pousse bien ; les pommes de 
terre n'ont pas belle apparence; les autres racines 
poussent bien. 

ONTARIO 
II a ete seme un tiers de moins que dans les annees 
precedentes. L'etat du grain est inegal, et il a beaucoup 
souffert des pluies. Une grande partie ne murira pas 
et sera coupe en fourrage. Pas plus des deux-tiers de 
la superficie consacree au mais l'an dernier furent en- 
semencees cette annee. Dans certains districts aucune 
recolte ne fut ensemencee et l'on devra laisser la terre 
en jacheres d'ete. La recolte de foin est bonne, mais 
il faut une belle temperature pour la sauver. Les pom- 
mes de terre sont en mauvais etat et les racines sont 
en retard. 

PROVINCES DU NORD-OUEST 

Les rapports demontrent que les perspectives pour 
les recoltes de grains sont excellentes dans tout l'ouest, 
mais, comme les recoltes sont environ dix jours en re- 
tard sur l'an dernier, beaucoup dependra de 1 'absence 
des gelees precoces. 

COLOMBIE-BRITANNIQUE 

La saison est trois semaines en retard. En general, 
les recoltes promettent bien, sauf dans l'lle de Van- 
couver ou les recoltes sont au-dessous de la moyenne 
a cause de la secheresse. 



COMMENT LUTTER CONTRE LE "DUMPING"? 



Le Congres americain a discute un projet de loi 
"anti-dumping" ayant pour but d'empecher le dum- 
ping des produits europeens, principalement des pro- 
duits allemands sur le marche americain, apres la 
guerre. 

Le "Journal de Commerce" de New-York estime 
que la majorite des gens qui parlent de legiferer sur 
ce sujet n'ont pas une notion bien exaste ni de ce 
qu'est le dumping ni des difficultes que rencontrerait 
inevitablement toute tentative de regler cette question 
par des mesures legislatives : 

"Tout d'abord, dit-il, comment s 'assurer qu'on se 
trouve en face d'un cas de dumping? On sait qu'on de- 
signe sous le nom de "dumping" la vente a l'etran- 
ger, a des prix inferieurs aux prix de vente de ces me- 
mes articles sur le marche interieur de leur pays d'o- 
rigine, et quelquefois au-dessous du prix coiitant. 

"II est en effet certain qu'il existe des "prix d 'ex- 
portation", c'est-a-dire que certaines industries orga- 



16 



LE PRIX COURANT, vendredi 14 juillet 1916. 



Vol. XXIX— No 29 



nisees en syndicats, cartels ou trusts, ont etabli un sys- 
teme de vente a l'etranger a des prix inferieurs a ceux 
du niarche interieur. Dans certains cas, cette prati- 
que a ete nettement etablie. Mais il est souvent bien 
difficile d 'avoir des preuves indiscutables de cette 
pratique. Quant a savoir si les prix d 'exportation 
sont au-dessous du "prix coutant", c'est encore bien 
plus difficile d'y arriver. L 'experience a montre qu'- 
un grand nombre d 'articles vendus sur le marche ame- 
ricain ont ete fabriques specialement pour l'Amerique 
et ne se sont jamais vendus sur les marches europeens 
et, par consequent, n'ont pas de "prix de marche in- 
terieur." 

"Avant la guerre, nous avions des disputes conti- 
nuelles avec la France a propos de ses porcelaines ex- 
porters chez nous et que notre administration douanie- 
re considerait comme ayant ete sous-estimes. La 
aussi, nous savons par experience combien il est diffi- 
cile d'etablir "la valeur d'un article sur le marche in- 
terieur." Dans certains autres cas, 1 'article exporte 
en Amerique etait beaueoup ou legerement "altere", 
de sorte qu'on ne pouvait plus le comparer facilement 
avec des articles vendus sur le marche interieur. Dans 
d 'autres cas, ou la vente au-dessous du prix coutant a 
ete nettement etablie, les exportateurs en question 
ont demontre qu'il s'agissait des produits " auxiliaries" 
qui n'ont reellement aucun "cout de pi*oduction" re- 
connu. 

"On pourrait multiplier les exemples prouvant l'e- 
norme difficulty de connaitre exactement le cout de la 
production. Quant a obtenir sur ce sujet des rensei- 
gnements veridiques de la part des producteurs eux- 
memes, et cela partout dans l'univers, l'experience a 
demontre que cela est absolument impossible. Et puis, 
il faut reconnaitre que le systeme des prix d 'exporta- 
tion, est pratique universellement. " 

Le "Journal of Commerce" constate que les expor- 
tateurs americains le pratiquent tout aussi genereu- 
sement que leurs concurrents etrangers. Beaueoup 
d 'articles patentes et un grand nombre des produits 
des industries controles par nos trusts, dit-il, sont ven- 
dus a l'etranger a, meilleur marche que chez nous. Ce- 
la a ete prouve plus d'une fois : 

"Or, si cette pratique est condamnable, elle doit l'e- 
tre partout, et si nous trouvons juste de nous proteger 
contre cette pratique par des penalites douanieres, nous 
serons obliges de trouver juste que les pays etrangers 
se protegent par des represailles contre les "prix d 'ex- 
portation" de nos propres exportateurs. Dans le passe, 
les Etats-Unis ont eu, au point de vue douanier, une 
position exceptionnellement favorable dans les marches 
europeens. Mais deja quelque temps avant la guerre 
il y avait des signes precurseurs que nous allions per- 
dre cette position. Maintenant il est malheureusement 
fort probable que la guerre sera suivie par une ere de 
legislation douaniere repressive, et si nous essayons de 
mesures repressives contre les produits europeens on 
peut etre sur que 1 'Europe nous appliquera la meme 
politique et encore avec beaueoup plus de rigueur." 

Le "Journal of Commerce" espere que toutes les 
tentatives faites en vue de prendre des mesures legis- 
latives contre le "dumping" echoueront. 



verez pas cet homme derriere le comptoir d'un maga- 
sin en train de peser des epices ou de mesurer des ru- 
bans ; vous ne les trouverez pas davantage parmi les 
voyageurs de commerce, volant de ville en ville et visi- 
tant les detailleurs. Ces vendeurs sont, evidemment a 
leur place dans leurs departements respectifs, mais 
leur champ d 'action est limite. 

Au contraire, 1 'homme dont nous voulons parler est 
celui qui redige les annonces pour les categories spe- 
ciales de marchandises ; il ecrit ce qu'il a a, dire de ses 
marchandises d'une fa§on convaincante, fait publier 
ces annonces dans les journaux, va tranquillement se 
coucher ,et pendant qu'il dort, sa publicite parle pour 
lui a des millions de personnes. 

La publicite est un art, et un art difficile que posse- 
dent bien peu de personnes: on ignore souvent l'art in- 
fini avec lequel sont redigees et illustrees certaines an- 
nonces; on n'a pas d'idee des peines que coute 1 'elabo- 
ration d'un plan pour une campagne de publicite, de 
sa complexite, des connaissances et des dons naturels 
necessaires pour lui assurer le succes. 



LE TONNAGE DES VAISSEAUX DETRUITS 



L 'HOMME QUI VEND EN DORMANT 



Le meilleur vendeur est l'homme capable de vendre 
des marchandises pendant son sommeil. Vous ne trou- 



Soixante-quatre vaisseaux marchands de toutes sor- 
tes, ayant un tonnage brut de 126,369 ont ete deruits 
pendant le mois de juin, comme resultat des opera- 
tions marines des nations belligerantes. Ces chiffres 
montrent une legere augmentation sur mai, alors que 
le nombre des vaisseaux detruits etait de 63 avec un 
tonnage brut approximatif de 118,994, mais ils sont 
bien au-dessous de ceux d'avril, alors que 90 vaisseaux 
etaient perdus avec un tonnage brut approximatif de 
214,880. 

Les tableaux suivants montrent les pertes des allies, 
des neutres et des allemands en vaisseaux a date : 

Vaisseaux allies detruits 

Nations Tonnes brutes. 

Grande-Bretagne 1,671,892 

France 202.716 

Italie 130,936 

Russie 46,478 

Belgique 25,858 

Japon 16.015 

Canada 3,464 

Totaux 2,097,359 

Vaisseaux neutres detruits 

Nations. Tonnes brutes. 

Norvege 166,308 

Hollande 87,275 

Danemark 40,653 

Suede 46,818 

Grece 23,225 

Espagne 24.186 

Etats-Unis 12,677 

Bresil 2, 58 

Totaux 403.394 

Vaisseaux allemands detruits 
Nations Tonnes brutes 

Allemagne 176,615 

Turquie 18,150 

AutriclH'-Ilongrie 17,478 

Totaux 213,243 



Vol. XXIX— No 29 



LE PRIX COURANT, vendredi 14 juillet 1916. 



17 







The 
Battle Creek 
Toasted Corn 
Flake Co., Ltd., 

of London, Canada 



a etabli une reputation nationale pour ses 
Corn Flakes 

La MARQUE DE COMMERCE de notre 
magnifique SWEETHEART est une ga- 
rantie de qualite. 

Notre publicite effective et etendue est 
une garantie de ventes rapides. 

Les epiciers qui chargent leurs tablettes 
d'imitations et de substituts ne font que 
s'attirer des ennuis et des pertes. 



TOASTED 

CORN 

FLAKES 



HOW tfHUIHE WITHOUT THIS SlCRATUIW 



BATTLE CREEK 
TOASTED CORN FLAKE C0 ft 

London, canaoa'." ' 



7hc JuttU h&oAtrf tot coim, 



Les Kellogg's Toasted Corn Flakes rap- 
portent des ventes rapides, de bons pro 
fits et des clients satisfaits. 

Pourqui se tracasser avec 
d'autres? Notre unique 
produit fait a London, 
Canada. 



BATTLE CREEK TOASTED CORN FLAKE CO., LTD. 

LONDON, CANADA 



L8 



LE PK1X COITRANT, vcndredi 14 juillet 1916. 



Vol. XXIX— No 29 



+ * 

I Le Marche de 1' Alimentation ♦ 

4. 4* 



GRAINS ET FARINES 

MARCHE DE CHICAGO 

A terme: 

Ouver- Ferme- 

ture Haut Bas ture 

Ble: — 
Juillet. . $1.08% $1.09% $1.08% $1.09% 
Sept. . . . l.l" 111% 1-10 l.H'. 

Mais: — 
Juillet. . .77% .78% .77% .77% 
Sept. . . .74% .74% .74% .74% 

Avoine: — 
Juillet . . .40% .41% .40% -41 
Sept 40% .40% -40% .40% 

Cotations au comptant: — 

1 He:- -No 2 rouge, $1.11; No 3 rouge, 
$1.09%; No 2 hard, $1.11; No 3 hard, 
jpi 08 £l $1 10. 

Ma'is:No 2 jaune, 80%c a 81c; No 4 
jaune, 79c a 79%c; No 4 blanc, 78c. 

Avoine: — No 3 blanche, 41c a 41 %c; 
standard, 42%c a42%c. 

Seigle: — Normal. 

Orge:— 63c a 80c. 

Grain de mil: — $8.75. 

Trfele:— $7.00 a $14.00. 

CEREALES 

Ble No. 1 Northern I 

Avoine No. 2 C.W 0.54 

Avoine No. 3 C.W 0.53 

Orge No. 3, C.W 0.82 

Orge No. 4 0.76 

Avoine No. 2 Blanche 0.57 

Avoine No. 3 t Blanche 0.51 

Mai's Jaune .' 0.91 0.92 

LE MARCHE Z.E LA FARINE 

Pa.entes du printemps: 

Royal Household 2 sacs 6.60 

Five Roses 2 sacs 6.60 

Glenora 2 sacs 6.10 

Harvest Queen 2 sacs 6.10 

Fortes a boulanger: 

Bakers Special 2 sacs 5.90 

Manitoba S.B 2 sacs 5.60 

Keetaba, S.B 2 cacs 5.90 

Montcalm 2 sacs 5.90 

Medora 2 sacs 5.40 

Patentes d'Hiver: 

Hurona (a patisserie) . .2 sacs 6.60 

A patisserie 2 sacs 6.10 

Farine de ble-d'Inde, blancs 

pour boulangers 2 sacs 4.70 

Farine de ble-d'Inde pour 

engrais 2 sacs 3.90 

Farine d'avoine: 

Avoine roulee, sacs de 20 lbs. 6.05 

Avoine roulee, baril ' 5.45 

1SSUS DE BLE ET AVOINE 
ROULEE 

Nous cotons: 

Issus de ble: 
Son Man., au char, tonne.... 21.00 
Grue Man., au char, tonne.... 24.00 
Middlings d'Ontario, au char 

tonne 26.00 

Moulee pure, au char 28.00 

Moulee pure, au char. 32.00 31.50 

Marche ferme. 

FOIN PRESSE ET FOURRAGE 

Nous cotons: 

Foin No. 1 22.50 23.00 

Tres bon No. 2 21.50 22.00 

No. 3 18.00 18.50 

No. 2 19.60 20.00 



FROM AGE— BEURRE— OEUFS 

Montreal. 

Prix vendants aux epiclers 

Fr< image doux 17c 

Fromage fort , blanc, a la meule..22c 

au morceau 23c 

Fromage Oko 28c 

Beurre, choix 0.31 0.31c 

Beurre, choix, en blocs d'une livre 31 %c 

Oeuf s f rais 29c 

Choisis 32c 

FROMAGES IMPORTES 

Bonne demande. 
On cote le fromage de Gruyere: 
Fromage, 45c, au morceau, 50c. 
Le fromage de Roquefort se vend 
55c la livre. Tres rare. 

PRODUITS DE LA CAMPAGNE 
Produits de l'erable. — On cote les prix 
suivants: 
Pur sirop d'erable, bolte 

de 8 lbs 85 0.90 

Pur sirop d'erable, bolte 

de 10 lbs 1.00 1.10 

Pur sirop d'erable, bolte 

de 13 lbs 1.25 1.30 

Pur sucre d'erable, \u >. 0.12 0.14 
Miel. — On cote les prlx suivants: 

Miel blanc trefle 0.04 0.15 

Blanc extrait 0.12 0.12% 

Miel sarrasln 0.09 0.10 

Feves. — On cote les prix suivants: 
Choisies a la main, lots de 

choix 5.00 5.25 

3 lbs pickers 4.75 4.80 

5 lbs. pickers 4.50 4.60 

7 lbs. pickers 4.25 4.40 

Pommes de terre. — La saison des 
pommes de terre canadiennes de l'an- 
cienne recolte est terminee en general. 
Quelques chars de pommes de terre de 
la derniere recolte se vendent encore 
cependant a $1.80 le sac ex-voie et 
dans le gros $2.00 le sac ex-magasin. 
La demande a present va principale- 
ment aux fermiers de terres americai- 
nes de la nouvelle recolte et beaucoup 
d'affaires ont ete faites en Red Stars 
a $4.25 le baril en lots de chars et a 
$4.75 a $5.00 dans le gros. 

MARCHE A PROVISION 
Pores vivants, lots de choix, $12.00 a 
$12.25 les 100 lbs., pesees hors chars; 
jambons, 8 a 10 lbs., 23c a 24c la lb., 
jambons, 12 a 14 lbs., 21c a 22c la lb.. 
jambons poids moyens et lourds, de 
19c a 20c; bacon pour breakfast, 23c 
a 24c; bacon de choix Windsor, 25c a 
26c la lb.; bacon de Windsor desosse, 
27c a 28c la lb.; saindoux, qualite "Pu- 
re Leaf," 16c a 16% c la lb. en seaux de 
20 lbs., en bois; saindoux qualite "Pu- 
re Leaf", 15%c a 15%c la lb. en seaux 
de 20 lbs. en ferblanc; saindoux compo- 
se, 13% la lb. en seaux de 20 lbs., en 
bois; saindoux compose, 13c la lb., en 
seaux de 20 lbs., en ferblanc. 

EPICERIE— SUCRES 
Extra granule, sac, les 100 lbs. 8.20 

Extra granule, brl 8.25 

Extra ground, baril, les 100 lbs. 8.55 
Extra ground, % bte, 25 lbs., 100 

lbs 8.95 

No. 1 yellow, baril, les 100 lbs. . 7.85 
No. 1 yellow, sacs, les 100 lbs.. 7.80 
Powdered, bte 50 lbs., les 100 lbs. 8.55 
Powdered, bte. 26 lbs., les 100 

lbs 8.76, 



Paris Lumps, bte. 100 lbs 8.80 

Crystal Diamond, bte. 100 lbs. 

les 100 lbs 8.80 

Crystal Diamond, % bte, 25 lbs. 

les 100 lbs 9.20 

Crystal Diamond, Domino, 20 

cartons, 5 lbs., les 100 lbs... 9.45 
Sucres bruts cristallises, lb... 0.08 

Ces prix s'entendent au magasin du 
vendeur a Montreal. 

MELASSES 
Tres bonne demande: 
Barbade, choix, tonne manque 
Barbade, tierce et qt. manque 
Barbade, demi qrt. ... manque 
Melasse fancy, tonne 0.56 0.66 0.69 
Melasse fancy, tierce 

le quart 0.59 0.59 0.61 

Melasse fancy, % qt. 0.61 0.61 0.64 
Les prix s'entendent: lere colonne, 
pour territoire ouvert; 2e colonne, pour 
territoire combine; 3e colonne, pour 
Montreal et ses environs. 

LARD AMERICAIN 

Ire qualite, le quart 35.50 

2eme qualite le quart 35.00 

SAINDOUX 

Saindoux pur, en tinette 0.18% 

Saindoux pur, en seaux 3.65 

Saindoux pur, en cse de 10 lbs. 0.18% 
Saindoux pur, cse de 3 lb.s... 0.18% 

Saindoux pur, cse de 5 lbs 0.19 

FARINES ET PATES ALIMENTAI- 
RES 
Pates Alimentaires. 
Bonne demande: 
Nous cotons: 

Farine Household, qrt 7.50 

Farine a patisserie Ocean, qrt. 6.70 
Farine d'avoine granulee, sac. 3.00 
Farine d'avoine standard, sac... 3.00 

Farine d'avoine fine, sac 3.00 

Farine d'avoine roulee, baril.. 6.25 

Farine d'avoine roulee, sac 2.75 

Farine de Ble-d'Inde, sac 2.60 

Farine de sarrasin, le sac 3.50 

Banner, Saxon et Quaker Oats, 

et Ogilvie, cse 0.00 4.25 

Cream of Wheat, cse 0.00 5 "" 

Fecule de mai's, le qlte, lb 0.00 0.07% 
Fecule de pomme de ter- 
re qrts. de 1 lb., doz... 0.00 1.50 
Vermicelle, macaroni et 
spaghetti Canadiens 

btes de 5 lbs., lb 0.00 0.07 

En vrac 0.00 0.6% 

Paquets de 1 lb 0.00 0.07 

Nouillettes aux oeufs: 

Pqts de % lb., lb 0.00 0.07% 

Spaghetti, pates assor- 
ties: alphabets, chif- 
fres, animaux, nouilles, 
coudes, importes en 

vrac, lb 0.00 0.11 

En paquets de 1 lb 0.00 0.12% 

Tapioca perle, en sac, lb. 0.11 0.12 
Tapioca perle, en sac, lb. 0.10% 0.11 
Sagou lb. 0.06% 0.07 

VINAIGRE 

Nous cotons, prix nets: 

Bollman, cruches paillees 

gal. imp. cruche 0.00 0.00 

(11 n'y en a plus sur le marche). 

Domestique, triple cru- 
ches paillees. 4 gal. . 
imp cruche 0.00 1.60 

118 grains (proof) le gall. O.C0 0.23 



Vol. XXIX— No 29 



LE PRIX COURANT, vendredi 14 juillet 1916. 



19 



EPICES PURES, GRAINES ET SEL 

Bonne demande courante. 
Nous cotons: 

Allspice moulu lb. 0.00 0.16 

Anis lb. 0.00 0.40 

Clous de girofle moulu.lb. 0.00 0.32 

Canelle en mattes lb. 0.00 0.25 

Clous de girofle entiers.lb. 0.25 0.27 

Chicoree canadienne . .lb. 0.00 0.12 

Creme de tartre lb. 0.00 0.60 

Colza lb. 0.07 0.08 

Gingembre en racine..lb. 0.22 0.25 
Graine de lin non mou- 

lue . . .'. lb. 0.04% 0.06 

Graine de lin mouluc.lb. 0.06 0.07 

Graine de chanvre lb. 0.07% 0.08 

Macis moulu lb. 0.75 1.00 

Mixed spices moulues..lb. 0.00 0.25 

Muscade moulue lb. 0.00 0.50 

Muscade lb. 0.35 0.50 

Piments (clous ronds)..lb. 0.12 0.15 

Poivre blanc rond lb. 0.32 0.35 

Poivre blanc moulu lb. 0.00 0.35 

Poivre noir rond lb. 0.28 0.30 

Poivre noir moulu lb. 0.00 0.28 

Poivre de Cayenne pur..lb. 0.00 0.28 

Whole pickle spice lb. 0.00 0.20 

Sel fin en sac lb. 0.00 1.45 

Sel fin en % de sac lb. 0.00 0.45 

Sel fin, quart, 3 lbs 0.' 3.35 

Sel fin, quart, 5 lbs 0.00 3.25 

Sel fin, quart, 7 lbs 0.00 3.15 

Sel fin, en quart de 280 lbs. 

Ordinary fine 0.00 1.95 

Fine 0.00 2.20 

Dairy 0.00 2.30 

Cheese 0.00 2.50 

Gros sel, sac 0.85 0.95 

Legumes sees, 
Nous cotons: 

Orge mondee (pot), sac. 0.00 3.10 

Feves blanches, (Can.) lb. 0.09% 0.09% 

Orge perlS, sac 4.75 5.50 

Feves jaunes, minot .... 5.55 5.70 
Lentilles rouges, par sac, 

lb 0.11% 0.12% 

Lentilles vertes, par sac, lb. manquent 

Pois verts, No 1 lb. 0.06 0.06% 

Pois casses, le sac lb. 6.00 6.50 

B16-d'Inde a soupe, cass6, 

le sac 0.00 2.90 

RIZ 

La demande est bonne. 

Nous cotons: 

Riz imported: 
Riz Patna, sacs de 112 lb.3. 

suivant qualite lb. 0.05% 0.06% 

Riz Carolina lb. 0.08 0.09 

Riz moulu 0.00 0.07 

Riz souffle (puffed) cse 

de 36 paqjets de 2 ptes 0.00 4.25 

Riz d6cortiqu£s au Canada. 

Les prix ci-dessous s'entendent f.o.b. 
Montreal. 

Qualite B, sac 250 lbs 4.30 

Qualite Cc, sac 100 lbs 4.10 

Sparkle 6.40 

India Bright, sac 100 lbs 4.45 

Lustre 4.40 

Polished Patna 4.60 

Pearl Patna 5.10 

Imperial lac6 Patna 5.80 

Crystal Japan 5.10 

Snow Japan 5.30 

Ice Drips Japan 5.40 

FRUITS SEC8 

Assez bonne demande: 

Nous cotons: 

Dattes et figues: 

Dattes en vrac 0.07 

Dattes en pqts de 1 lb.. 0.00 0.07% 

Raisins de Corinthe. La lb. 
Corinthe, Filiatras, en cartons 

1 lb 0.15 

Corinthe Filiatras, en vrac... 0.14 



Raisins de Malaga. Lb. 

Connaisseur, la bte 2.60 

Extra Dessert, la bte 3.60 

Extra paquets, la bte 4.00 

Royal, la bte 4.25 

Imperial, la bte 5.50 

6 Couronnes, pqts., la bte 5.80 

Excelsior, la bte 6.00 

Raisins Sultana. Lb. 

Cartons, 1 lb 0.00 

En vras 0.00 

Raisins de Valence. Lb. 
Valence fine off Stalk, 

btes de 28 lbs 0.00 0.00 

Valence Selected, btes de 

28 lbs 0.00 0.00 

Valence Layers, 4 cour., 

btes de 28 lbs 0.09 0.09% 

Raisins de Californie. Lb. 

Epepinees, paq. 1 lb fancy 0.00 0.11% 

Epepinees, paq. 1 lb choix 0.00 0.10% 

Noix et Amandes. Lb. 

Amandes Terragone 0.16 0.17 

Amandes Valence 6cale.es 0.40 0.42 

Cerneaux 0.34 0.35 

Avelines 0.15% 0.16% 

Noix de Grenoble Mayette 0.16 0.17 

Noix Marbot 0.14 0.15 

Noix du Bresil 0.20 0.21 

Noix de coco, raphes a, la 

lb 0.21 0.23 

Noix Pecan polies 0.19 0.20 

Noix PScan cass€es 0.00 0.55 

Peanuts roties, Coon . . 0.09 0.09% 

Peanuts roties, G 0.09 0.09% 

Peanut roties, Bon Ton.. 0.12% 0.13 

Fruits evapores. Lb. 

Abrinots, boite 25 lbs 0.00 0.16 

Peches, boites 25 lbs 0.08 0.09 

Poires, boites 25 lbs 0.00 0.13 

Pommes tranch6es, 6va- 

porees, btes de 50 lbs. 0.10% 0.11 

Pelures de fruits. Lb. 

Citron 0.19 0.20 

Citronelle 0.24 0.25 

Oran<e 0.20 0.21 

Pruneaux de Californie Lb. 

Boites de 25 lbs. 

30/40 0.14 

40/50 0.12 

50/60 0.11 

60/70 0.10 

70/80 0.09 

80/90 0.08% 

90/100 08 

CONSERVES ALIMENTAIRES 
Conserves de Legumes 

No. 1 No. 2 

Asperges (Pointes), 2 lbs. 2.75 3.25 
Asperges entieres, can., 2 

lbs 0.00 ?.25 

Asperges Californie, 2% 

lbs 0.00 3.75 

Betteraves tranchSes, 3 

lbs 0.00 1.32% 

Ble-d'Inde, 2 lbs 0.00 0.97% 

Ble-d'Inde en epis, gal.. 0.00 4.75 

Catsup, bte 2 lbs., dos... 0.00 0.65 

Catsup au gal., doz 0.00 5.00 

Champignons hotel, boite 0.21 0.22 

Champignons, ler choix. 0.26 0.27 

Champignons, choix, Ltes 0.24 0.25 

Choux de Bruxellcs imp. 0.17 0.18 

Choux-fleurs 2 lbs. 0.00 1.05 

Citrouilles 3 lbs. 0.00 0.92% 

Citrouilles gal. 0.00 2.45 

Epinards gal. 0.00 4.75 

Epinards 2 lbs. 0.00 1.20 

Epinards 3 lbs. 0.00 1.45 

Feves Golden Wax 2 lbs. 0.00 0.97% 

Feves Vertes 2 lbs. 0.00 0.97% 

Feves de Lima 2 lbs. 0.00 1.30 

Flageolets importfis .. bte 0.16 0.17 

Haricots verts imp. ,bte. 0.00 0.00 



Macedoine de legumes bte 0.14 ^ 

Marinades en seau, 5 gal. 0.00 
Petits pois imp. moyens 

bte. 0.00 

Petits pois imp. mi-fins 

bte. 0.16 

Petits pois imp. fins, bte 0.19 
Petits pois imp. ext. fins 

bte. 0.21 

Petits pois imp. surfins 

bte. 0.22% 

Pois Can., English Garden 

Pois Can., Early June 

Tomates, 3 lbs 0.00 

Tomates, gall o.OO 

Truffes, % boite 5.00 

Conserves de fruits. 
Tres bonne demande. 

Par doz., groupe No. 1 

Ananas coupes en des 
1% lb. 0.00 

Ananas importes ..2% lb. 2.75 

Ananas en tiers (Can.) 
3 lb. 0.00 

Ananas tranches (Can.) 
••• 2 lb. 0.00 

Ananas rapes (emp. Can.) 

2 lbs. 0.00 

Cerises rouges sans noy- 
au 2 lbs. 1.92% 

Fraises, sirop epais, 2 lbs. 2.15 

Framboises, sirop epais 



0.15% 
2.76 

0.00 

0.17 
0.20 

0.22.. 

0.23% 

0.97% 

1.05 

1.20 

3.60 

5.40 



No. 2 

2.60 

3.25 

2.50 
1.95 



2 lbs. 0.00 

sirop 

2 lbs. 0.00 

sirop 

2 lbs. 0.00 



Gadelles rouges, 

6pais 

Gadelles noires 

£pais 

Marinades can. 1 gal. gal. 0.00 

Olives, 1 gal gal. 0.00 

Peches jaunes 2 lbs. 0.00 

Peches 3 lbs. 0.00 

Poires (Bartlett) ...2 lbs. 0.00 

Poires 2 lbs. 0.00 

Pommes Standard . 3 lbs. 0.00 



Mures, sirop 6pais. . . .lbs. 



00 
0.00 



1.50 

1.95 
2.17% 

1.97% 

1.45 

1.45 

1.45 

1.77% 

1.60 

2.25 

1.70 

2.25 

1.10 

1.90 

3.25 

1.15. 

1.05 

2.74 

1.12% 

1.55 

2.25 

2.40 

2.00 

1.95 

2.40 



Pommes Standard . . gal. 
Prunes, Damson, sirop 

epais 2 lbs. 1.10 

Prunes Lombard, sirop 

epais 2 lbs. 1.02% 

Prunes de Californie 

2% lbs. 0.00 

Prunes Greengage, sir p 

epais 2 lbs. 1.10 

Rhubarbe Preserv3d 2 lbs. 0.00 

Cerises blanches doz. 0.00 

Cerises noires doz. 0.00 

Framboises doz. 0.00 

Mures doz. 0.00 

Gadelles rouges doz. 0.00 

Conserves de poissons, 

Tres bonne demande. 

Nous cotons: 
Anchois a l'huile (suivant 

format doz 2.25 6.10 

Caviar % lb. do* 5.15 5.25 

Caviar % lb. doz. 10.00 10.25 

Crabes 1 lb. doz. 3.75 3.00 

Crevettes en saumure 1 lb 0.00 1.76 
Crevettes sans saum. 1 lb. 0.00 1.30 
Finnan Haddiea . . . doz. 1.25 1.30 
Harengs frais imported, 

doz. 1.40 1.45 

Harengs marines imp doz. 2.20 2.25 
Harengs aux Tom., imp., 

do . 2.20 2.25 

Harengs kippered imp. 

doz. 2.20 2.25 

Harengs canadiens kif 

pered 0.96 1.90 

Harengs canadiens, sau- 
ce tomates 0.95 1.00 

Homards, bte h., 1 lb. doz. 5.40 5.60 
Homards, bte plate, % 

Hvro ,,,.,. 2.80 2.90 



20 



LE PRIX COURANT, vendredi 14 juillet 1916. 



Vol. XXIX— No 29 



Homards, bte plate, 1 lb. 

doz. 5.50 5.60 

Huitres (solid meat) 5 oz. 

doz. 0.00 1.40 

Hultres (solid meat) 10 

oz doz. 0.00 2.00 

Huitres * "». 0°° i- 50 

Hultres 2 lbs. 0.00 2.90 

Maquereau, tin, 1 lb., la 

doz 100 1.05 

Morue No. 2 lb. (manque) 

Morue No. 1 en quart lb. 0.04% 0.04% 
Royans aux truffes et aux 

achards bte. 0.17 0.18 

Sardines Can. % bte. cse. 3.75 4.00 
Sardines frangaises, % 

btes 0.17% 0.32 

btes 0.23 0.51 

Sardines Norvge, % ■ ■ 0.15 0.1b 
Sardines frangaises, % 

boites 0.19 0.50 

Sardines sans aretes .. 0.24 0.1b 
Saumon Labrador, 100 lbs. 0.00 8.00 
Saumon Cohoes, Fraser 

River, 1 lb 0.00 1.50 

Saumon rouge: 

Horse Shoe et Clover 

Leaf, boite basse, % 

lb doz. 1.55 1.57% 

Saumon rouge Sockye, 

(Rivers' Inlet), boite 

haute, 1 lb doz. 0.00 2.25 

Saumon rouge du prin- 

temps, bte haute, 1 lb. 

doz. 0.00 2.00 

Saumon Humpback, 1 

lb doz. 0.00 1.20 

Truite desmera. 100 lbs. 0.00 6.75 

HARENGS DU LABRADOR 

Quarta 0.00 6.40 

% Quarta 0.00 3.75 

PAPIER D'EMBALLAGE 

Papier brun en rouleaux °'° 4 1 , 

Papier Manille en rouleaux . . 0.04% 
Le Papier Manille 13 x 17 est cote 1.00 

SAVON DE CASTILLE 

Le savon de Marseille en morceaux 
se vend $7.00 la caisse et de 17c a 18c 
la. livre, poids net, blanc ou marbre. 

HUILE DE CASTOR 

Nous cotons: Grosse Doz. 

Bouteilles de 1 oz 5.50 0.50 

Bouteilles de 3 oz 12,50 1.10 

Bouteilles de 2 oz 9.00 0.80 

Bouteilles de 4 oz. . 16.26 1.40 

PEAUX VERTES 

Boeuf inspects No 0.00 0.23 

Boeuf inspecte No. 2 0.00 0.22 

Boeuf inspects No. 3 0.00 0.21 

Veau No. 1 0.00 0.33 

Veau No. 2 0.00 0.31 

Agneau du Printemps 0.75 

FRUITS VERTS ET LEGUMES 

Oranges Sunkist. la cse 4.50 

Citrons Messina, size 300 4.50 5.00 

Bananes 2.00 2.75 

Peewaukees, Baldwin Stark 

No. 1 le baril 5.00 

Peewaukees, Baldwin, Stark, 

No. 2 le baril 4.50 

Ben Davis, No. 1 5.00 

Winesaps, extra fancy, 163, 175 

et 138, la boite 3.50 

\nanas 4.00 6.00 

Tomates de la Floride,, 

144, 180, le panier 3.25 3.75 

Tomate s de la Floride, 144, 180 



le panier 3.25 8.75 

Patates nouvelles, le panier.4.00 4.25 
Peches, par boite 1.75 2.00 

THE 

Congou commun 0.15 0.21 

Thes noirs Ceylon: 

Pekoe 0.23 0.26 

Orange Pekoe 0.28 0.33 

Japan commun 0.19 

Japon medium 0.21 

Japan choix 0.25 

Japan choix extra 0.30 

Pinz Suez Young Hyson 0.15 0.18 

Gunpowder commun 0.15 

Gunpowder medium 0.16 

Gunpowder Pea Leaf 0.21 

Gunpowder Pin Head 0.33 

Formosa Oolong 0.36 

HUILE DE FOIE DE MORUE 

Nous cotons: $5.^ a $6.00 le gallon. 

Bouteille scarrees de 16 onces, $7.00 
la douzaine; chopines, $4.50 la douzai- 
ne; % chopines, $2.80 la douzaine. 

HUILE DE RICIN PHARMACEU- 
TIQUE 

Nous cotons, au quart, par livre, 
32%c le gallon, $3.25 en estagnon, par 
livre, 0.34 a 0.35c. 

EPINGLES A LINGE 

Epingles ordinaires: 
Boites de 5 grosses, la boite.... 0.85 

Epingles a ressort: 
Boites de 2 grosses, la bte 0.90 

MECHES, BRULEURS ET VERRES 
DE LAMPES 

Nous cotons: 

Meche;. No. 2 lb. 0.30 

Meches No. 1 lb. 0.20 

Meches No. lb. 0.16 

Bruleurs No. 2 doz. 0.95 

Bruleurs No. 1 doz. 0.70 

Bruleurs No. doz. 0.61 

BrOleurs, dessus verre (A) doz. 1.65 
Bruleurs, dessus verre (B) doz. 1.00 
Cheminees (climax) No. 2 doz. 0.65 
Cheminees (climax) No. doz. 0.45 
Cheminees (Bonanza) No. 2 

doz. 0.96 

Cheminees (Bonanza) No 1 

doz. 0.75 

HUILE DE PETROLE 

Nous cotons: 

Pratt's Astral Oil gal. 0.19% 

Standards Acme gal. 0.16 

HUILE DE COTON 

Nous cotons: 
Au baril 1.60 1.60 

PRODUITS CHIMIQUES ET 
DROGUES 

Nous cotons: 
Acide borique, bis d 336 lbs. lb 0.15 

Alun, barils de 336 lbs lb. 0.08 

Alun, barils de 112 lbs lb. 0.09 

Blanc de ceruse, brls de 336 lbs. 

lb. 0.60 

Bois de campeche lb. 0.10 

Borax en cristaux, brls 

de 336 lbs 0.08% 0.10 

Boules a mites 0.16 0.20 

Camomille lb. 0.00 0.80 

Campeche (Extrait de) 

boites de 12 lbs lb. 00 80 



btes 24 lbs, pqt 1 lb., lb. 0.013% 0.14 

Cam^hre, la livre 0.00 0.75 

Carbonate d'ammoniaque, 

brls 112 lbse., 4 lbs 0.16 0.20 

Cire blanche lb. 0.40 0.45 

Couperose, brls 370 lbs. lb. 0.02% 0.04 

Creme de tartre lb. 0.60 

Gelatine rouge en feuilles (il n'y en a 

pas sur le marcht). 
Gelatine blanche en feuille 

lb. 0.60 0.80 

doz. 0.00 1.50 

Gomme arabique lb. 0.00 0.45 

Houblon presse lb. 0.20 0.22 

Lesive commune manque 

Lessive commune, grosse, . . manque 
Paraffine pour cierges lb. 0.10 0.12 
Platre a terre, sac 100 lbs., sac 0.70 

Poudre insecticide lb. 0.00 0.50 

Resine blanche lb. 0.03% 0.05 

Resine G., suiv. quart lb. 0.02% 00.04 
Salpetre en cristaux, brls., 

H2 lbs o.OD 0.12 

Sel a Medecine lb. 0.06 0.08 

Soda a pate 112 lbs 0.00 2.40 

Soda a laver, 100 lbs 1.25 1.50 

Soude caustique en mor. 100 lbs. 7.00 

50 lbs. 0.00 

Soufre en batons, brls. 336 

lb s lb. 0.04 0.05 

Vitriol, brls 0.16 0.18 

Soufre moulu, sacs 112 lbs. 0.03 0.08 
Tourteaux de lin moulu, 

sa -c 1.95 2.10 

VASlrLINE 

Nous cotons: 
"Bleu Seal" 

Blanche No 1 grosse 10.00 

Blanche No 2 grosae 9.20 

Jaune No 1 groaae 6.72 

Jaune No 2 grosse 4.40 

BOUGIES, CIERGES ET HUILE8 
DE SANCTUAIRE 

Nous cotons: 
B. Paraffine en vrac, boite de 40 lbs.: 
6 a la lb lb. 0.00 0.09% 

12 a la lb lb. 0.00 0.10 

B. Paraffine, 6 a la lb... 0.09% 0.10 

B. Steraique, 14 oz 0.12 0.19 

B. Steraique, 16 oz 0.23 0.24 

B. Steraique, 16 oz 0.23 0.24 

Cierges approuves ....lb. 0.00 0.37% 
Huile de 8 jours gallon.. 2.65 2.75 

PLATS EN BOIS 

Nous cotons: 

Carres de % lb., crate 500 0.00 1.12% 

Carres de 1 lb., crate 500 0.00 1.12% 

Carres de 2 lbs., crate 500 0.00 1.37% 

Carres de 3 lbs., crate 250 0.00 0.90 

CUVETTES EN BOIS 

Cuvette No. 0, la doz 11.00 

Cuvette No 1, la doz 9.50 

Cuvette No 2, la doz 8.00 

Cuvette No 3, la doz 7.00 

BALAIS 

Nous cotons: 
A longs manches 8.00 

Avec manches ordinaires La doz. 

3 cordes 2.75 

4 cordes 3.10 

5 cordes 3.75 

D'enfant, 2 cordes 1.10 

D'enfant, 1 corde 0.95 

Manches de faubert (mop), doz. 1.25 

GRAISSE A ROUES 

On cote: 

Graisse imprlale, en lots de gros- 
se doz. 0.57% 

Caisse de 4 doz doz. 0.60 

Graises au mica: 

Boites de 1 lb. (par doz. 

doz 0.90 0.95 

Boites de 3 lbs, (par doz.) doz. 225 



Vol. XXIX— No 29 LE PRIX COURANT, vendredi 14 juillet 1916. 

Table Alphab^tique des Annonces 



21 



Assurance Mont-Royal 24 

Baker & Co. (Walter) 8 

Banque d'Hochelaga . 22 

Banque Nationale ... 22 

Banque Molson .... 22 

Banque Provinciale . . 22 

Barnett, G. & H 26 

Battle Creek Toasted 

Corn Flake Co. ... 17 
British Colonial Fire 

Ass 25 

Brodie & Harvie .... 8 

Bryant, Dunn & Co. . . 22 

Burnett, A. 21 

Canada Life Assuran- 
ce Co 24 

Canada Brush 7 

C. P. R 6 

Canadian Postum ... 5 
Channell Chemical ... 7 
Caron 21 



Church & Dwight ... 4 
Cie d 'Assurance Mu- 
tuelle du Commerce 24 

City Ice 8 

Clark, Wm 8 

Connors Bros 10 

Cottam Bart 21 

Couillard, Auguste . . 21 

Douglas (Lea & Per- 

rin) Couvert 

Disston Saw 30 

Dom. Canners Co. Ltd. 3 

Eddy, E. B. Co 9 

Esinhart & Evans ... 24 

Fells 8 

Fontaine, Henri .... 21 
Fortier, Joseph 21 

Gagnon, P.-A 21 

Garand, Terroux & Cie 21 



Gillett Co., Ltd., (E. 

W.) 10 

Gonthier & Midgley . 21 

Grand Trunk Railway 4 

Hall Coal 29 

Heinz 6 

Imperial Tobacco ... 11 
International Time Re- 
cording Couvert 

Jamieson 31 

Jonas & Cie, H 

.... Couvert interieur 2 

Lacaille, Gendreau & 

Cie 8 

La Prevoyance 24 

La Sauvegarde 24 

Leslie & Co., A. C. ... 30 

Lewis Bros 27 

Liverpool-Manitoba . . 24 

Martin, G. E 21 

Martin-Senour 33 



Mathieu (Cie J. L.) . . 9 

McArthur, A 30 

Maxwells, Limited . . 30 

Montbriand, L. R. . . . 21 
Montreal-Canada Ass. 

Co 24 

Nicholson File 29 

Nova Scotia Steel Co. . 22 

Prevoyants du Cana- 
da (les) 24 

Remington Arms .... 34 
Holland & Fils, J. B. 21 

St. Lawrence Sugar Co. 9 
Sun Life of Canada . . 24 

Tanglefoot 13 

United Shoe Machine- 
ry Co., Ltd . . Couvert 

Western Ass. Co 24 



Maison Fondee en 1870 

AUGUSTE COUILLARD 

IMPORT* r>UK DS 
Ferraanerle et Quincalllerie, Verree 

a Vitrei, Pelnturee, etc. 
Speciality Poelee de toutee aortea 

Not. H2 a U9 rue St-Paul 
Vetatee 12 et 14 Si- Am.bU, MONTREAL 



La maiton n'a paa de Commia-voya- 
purt et fait benfcficier see clients de 
cette economic. Attention toute rpeci- 
ale auz commandet par la malle. Met- 
tleure let marchandt de la campagne 
■eront touloura eervia au plua baa prix 
du march*. 



L. A. CARON,™*; 



lone Bell 
MAIN 1570 

Comptable Licenoie 

Inatltut des Comptablea et Au- 

diteurs de la Province de Quebec, 

48, Notre- Dame O., Montreal. 



pAIN POUR OISEAU est le "Cot- 
■*■ tam Bird Seed" fabrique d'a- 
pres six brevets. MarcharJise de 
confiance; rien ne peut l'approcher 
comme valeur et comme popularity. 
Chez tous les fournisseuis en groa. 



JOSEPH FORTIER 

Fabricant-Papetier 

Atelier de Rcflure, Reliure, Typo- 
graphic Relief et Gaufrage. Fabri- 
cation de Livrei de Compatabilltt. 
Formulea etfournlturea de Bureau 

210 rue NOTRE-DAME OUEST 
(AagU ce U rae St-Plerre). MONTH 



ALEXANDER BURNETT 

Comptable, Audlteur, Commlwalit 
pour toutee lea Provlnoae. 

Reglement d'affaires de Faillite* 
Batisse Banque des Marchands 

Ttl<t>heo. Bell Male UN MONTREAL 



ftew Victoria Hotel 

H. FONTAINE, Proprietaire 

QUEBEC 

L'HOtel des Commis-VoyagTeura 

Plan Amerieain. Taux, 1 partir de $2.50 



GARAND, TERROUX & CIE 

Banquiers at Courtlera 

48 rue Notre-Dame Quest, Montreal 



L. R. MONTBRIAND 

Architecte et Meaureur, 
230 rue St-Andre, Mentreal. 



G. E. MARTIN 

Compatble, Liquidateur «t 
Audlteur 

211 Edifice McGill, Montreal 

Tel. Main 5126. 



GEO. GONTHIER H. E. MIDGLEY 

Liceocie lost. Comptable Comptable-lBcarpore 

GONTHIER k MIDGLEY 

Comptable* et Auditeure 
III RUE ST-FRANCOIS-XAVIER, - MONTREAL 

Telephone MAIN 2701-519 
Adrcaae telefraphlque - "GONTLEY '• 



P. A. GAGNON 

COMPTABLE LICENCIE 

(Chartered Aocountant) 
Chambrea 315, 316, 817, Edifice 

Banque Quebec. 

11 Place d'Armea, MONTREAL. 

Telephone Bell Main 4»1S. 



LIVRES POUR 

La Distribution de Prix 1916 

Nous avons l'honneur d'an- 
noncer que nous venons de rece- 
voir une Nouvel Assortiment de 
Livres pour la Distribution des 
Prix. Cette derniere importation 
offre un ensemble complet d'ou- 
vrages capables de repondre aux 
besoins de toutes les conditions 
de l'Enfance et de la Jeunesse 
Chretienne. Nos series sont de 
tous les formats depuis l'in-32 
jusqu'a la serie in-folio, et sont 
toutes revetues de la haute ap- 
probation des communau is ec- 
clesiastiques. 

LA COMPAGNIE J.-B. ROL- 

LAND ET FIL8, 

No. 53 rua St-Sulpice, Montreal. 



li'J 



LE TRIX COURANT, vendredi 14 .juillet 1916. 



Vol. XXIX— No 29 



Le Manuel du Speculateur 

contient les renseignements les plus Interessants sur les 
valeurs sp6culatives. L'fedition de juillet sera bientot 
pr§te a etre distribute. 

Pour en recevoir gratuitement un exemplaire .il suffit 
de s'adresser a 

M. PAUL de MARTIGNY 

au Bureau de Montreal de la Mataon 

BRYANT, DUNN & CO. 

Rue Saint-Francois-Xavier, Nos 84-88 
TELEPHONE MAIN 4960 



LA BANQUE MOLSONS 

INCORPOREE EN 1855 

Siege Social - - Montreal 

Capital Verse $4,000,000 

Fonds de Reserve $4,800,000 

COLLECTIONS 

Collections faites dans tout le Dominion par 
l'entremise de cette banque, et dans toutes les 
parties du monde civilise\ par l'entremise de nos 
agents et representants. Remboursements 
promptement remis aux plus bas taux d'6change. 

Emissions de Lettres de Credit Commerciales et de 

Lettres Circulaires pour Voyageurs valables 

dans toutes les parties du Globe. 



LA BANQUE NATIONALE 

FONDEE EN 1860 

Capital Autorise $5,000,000 

Capital Verse 2,000,000 

Reserves 1,954,843 



Noire service de billet* circulaires pour let voyageurs 'Tra- 
vellers Cheque*" a donn* satisfaction a tout nos clients; nous 
Invitons le public a se prevalolr des avantages que nous offrons. 

Notre bureau de Paris, 

10 RUE AUBER. 

•st tres propice aux voyageurs canadiens qui visitent TEurope. 

Nous effectuons les viremente de fonds, les collections, les 
palements. les credits commerciaux en Europe, aux Etats-Unis 
et au Canada, aux plus bas taux. 



Nova Scotia Steel & Coal Co., 

LIMITED 

MANUFACTURERS 

AC1ER en BARRES MARCHAND. MACHINERIE a 
ROUES, TRANSMISSIONS en ACIER COMPRIME 
POLI, TOLES D'ACIER Jusqu" a 48 pes de large, 
RAILS en "T" de 12. 18, 28 et 40 lbs a la verge, 
ECLISSES, ESSIEUX DE CHARS DE CHEMINS DE 
FER. 

GROSSES PIECES DE FORGE, UNE SPECIALITE 

Mines de Fer, Wabana, Terreneuve.— Mins 

Haut Fourneaux, Fours a Reverbere a Sydney Mines, 
N.-E. — Laminoirs. Forges et Ateliers de Finissage a New 
Glasgow, N.-E. 

Bureau Principal : New Glasgow, N.-E. 



BANQUE PROVINCIALE 

TTT CANADA 

CAPITAL AUTORISE $2,000,000 

CAPITAL VERSE ET RESERVE (au 31 dec 1915) . .$1,650,000 

75 Succursales dans les Provinces de Quebec, de l'Ontario et du 

Nouveau Brunswick. 

CONSEIL D' ADMINISTRATION: 

President: M. H. LAPORTE, de la maison Laporte. Martin, 

limitee. Administrateur du credit foncier-franco-canadien. 
Vice-President: VV-F CARSLEY, capitaliste. 
Vice-President: TANCREDK BIRNVKNU. Administrateur Lake 

of the Woods Milling Co. 
M. G-M BOSWORTH, Vice-President "Canadian Pacific 

Railway Co." 
L'Hon. ALPHONSE RACINE, Conseiller Lerislatif, president 

de la maison de grot "Alphonse Racine Limitee." 
M. L-J-O BEAUCHEMIN , de la Librairie Beauchemin Lift*. 
M. M. CHEVALIER, directeur general credit toncier iranco- 
canadien. 



Ex-Juge en 



BUREAU DE CONTROLS 
(Commlsaalras-Ceassurs) 
President: Hon. Sir ALEX. LACOSTE, C. 

chef de la Cour du banc du roi. 
Vice-President Docteur E-P LACHAPKLLE, Administratsur 

du credit toncier franco-canadisn. 
L'HON. N. PERODEAU N. P.. Ministre sans portefeuille dant 

le gouvernement de Quebec. 

BUREAU CHEF 
Directeur Gerant General! M. TANCREDB BIENVBNU 

M. M.LAROSE.-nspecteuren chef; M. J-A TURCOT, inspecteur; 
M. A. THIBAULT, assistant inspecteur; A. GIROUX, secretaire. 
Correspondants a I'Etrangen Etats-Unis: New-York, Boston, 
Buffalo, Chicago; Angleterre. France, Allemagne, Autrichs, Italia. 






1 BANQUE D'HOCHELAGA 


CAPITAL VERSE ET FONDS DE RESERVE | 7.700,000.00 


TOTAL DE L'ACTIF 




DIRECTEURS: J-A Vaillancourt, President; Hon. F.-L. Beique 


C.R., Vice-President, EH Lemay, Ecr., Alph. Turcotte, Ecr., Hon. J-M 


Wilson, W. Bonner, Ecr., A-A Larocque, Ecr. 


Beaudry Leman, Gferant-General; 


Yvon Lamarre, Inspecteur; J-C 


Thivierge, Controleur; F-G Leduc, 


Gerant du Bureau de Montreal; 


P-A Lavallee, Assistant -Gerant. 




BUREAU PRINCIPAL— 95 Rue S- Jacques — MONTREAL 


1.15 Succursales en Canada, dont void les principals*: 


MONTREAL: 


QUEBEC (Suite): 


95 Rue S-Jacques 


L'Assornption 
Ixmgue-Pointe 


1630 Rue S-Jacquea 


2214 Rue Ontario Es - 


Lonpueil 


272 Rue S-Catherine Est. 


Louiseviite 


737 Avenue Mont-Royal Est. 


Lachine 


1126 Avenue Mont-Royal Est. 


MarieviUe 


711 Rue S-Catherine Est. 


Mont-Laurier 


1298 Rue Ontario Est 


Pointe-Claire 


Hochelaga 


Quebec: Rue S-PieiTe 


1184 Rue S-Denis 


Rue S-Jean 


Notre-Dame de Graces 


S-Roch 


829 Rue Notre-Dame Ouesl 


S-Sauveur 


2267 Ave. Papineau 


I imoilou 


Pointe S-Charles 


S Camille de BeUechaaae 


Coin Cadieux et Rachel 


S-Claire 


Angle S-Denis et Roy 


S-Ephrem de Tring 


2490 Rue S-Hubert 


S- Gabriel de Brandon 


S-Henri 


S Genevieve de Pierrefonds 


1907 Boulevard S-Laurent 


S-Genevieve de Batiscan 


191 Rue S-Viateur Guest 


S-Hyacinthe 


3108 Boulevard S-Laurent 


S -Jacques I'Achigan 


Cote des Naiges 


S-Jferome 


Maisonneuve 


S -Justine de Newton 


Outremoot 


S-Lambert 


Pointe-aux -Trembles 


S -Laurent 


Rosemont 


S-Pie de Bagot 


Tetraultviile 


S-Remi 


Verdun 


S-Thecle 


Viauville 


Sherbrooke 


Ville Emard 


Sorel 


Villeray 


South-Durham 


OUEBEC: 


Trois-Rivieres 


Amos 


Trois- Rivieres, Notre-Dame 


Beauharnois 


Valleyfield 


Berth iervi lie 


Varennes 


Cabano 


Victoriaville 


Cartierville 


ONTARIO: Hawkesbury 
Vankleek Hill 


Chambly 


Farnham 


MANITOBA: Winnipeg 


Granby 


ALBERTA: Edmonton 


Hebertville Station 


SASKATCHEWAN: 


Joliette 


Prince-Albert 


Laprairie 




Tout depfit d'un dollar ouvre un 


rompte a la Banque sur lequel est 


paye deux fois par aonee un interet 


au taux d' 3% I'an. 



Vol. XXIX— No 29 



LE PRIX COURANT, vendredi 14 juillet 1916. 



23 



000000200000000000 jgoooo 00000000000000000000000000+000000000000000000000000000000000000 



FINANCES 



o 
a 
o 
o 

o 
o 



oaooaaooo loouaaoi aojcaaaaoooaaaaaooaaaaaaoaaraaoaaoaaoaaoaaoooooooaaQoaaoooooaaaoaaaooo 



LA NOTE AMERICAINE 



Le 12 juillet 1916. 

A la surface, la situation demeure la meme, telle est 
du moins 1 'impression qu'on retire du premier coup 
d'oeil d'ensemble. Les valeurs sont attaquees et fle- 
chissent les unes apres les autres et le volume de la li- 
quidation se maiutient. En sorte que si une modifica- 
tion s'est produite, c'est du mauvais cote. Nous di- 
rons en effet que sinon le pessimisme, car le mot est pi- 
re que la chose a exprimer, du moins la fatigue com- 
mence a se manifester dans la clientele. 

11 est interessant d 'observer avec quelle rapidite le 
monde de la Bourse modifie sa pensee. 11 y a (|uelques 
mois, il portait aux uues certaines compazines qu'il 
affecte aujourd'hui de tenir en mepris. Alors pourtant 
leur valeur etait moindre qu'elle ne l'est aujourd'hui, 
puisqu'en ces derniers mois, elles ont ameliore leur si- 
tuation par les benefices enormes qu 'elles n'ont eesse 
de faire. D'ou il suit que les mouvements de Bourse 
n'affeetent que les eoui's et non pas la valeur des ti- 
tres. 

Les baissiers ont dit que les Allies ne passaient plus 
de comamndes aux aeieries americaines et chaque jour 



leur apporte un nouveau dementi. C'est ainsi que la 
Russie a demande des soumissions pour la fourniture 
de 30,000 wagons d'acier. Venant a la suite des autres, 
c'est quelque chose que cette eommande. I) 'autre part, 
les fabricants americains de machines agricoles vien- 
nent de placer des commandes qui portent sur 200,000 
tonnes d'acier. Le prix du cuivre-metal est passe a, Lon- 
dres, en deux jours, de $25 a $40 la tonne. II y a done 
amelioration de la situation par certains cotes. 

Speculativement nous dirons du marche qu'a pen 
de choses pres il est ce qu'il doit etre a cette saison. A 
se reporter aux precedents, on constate qu'il ne s'eloi- 
gne guere de la normale. A-t-on jamais vu un mois de 
juillet actif et favorable aux haussiers? Ce retour en 
arriere permet de penser que les maitres de Wall 
Street, par le temps qui court, vont tacher de fatiguer 
ceux a qui ils n'ont pu faire lacher prise recemment. 
Dans ces conditions, une periode de faibles fluctua- 
tions serait a prevoir. Ce genre de marche est favorable 
aux operations rapides a petits benefices. Aeheter sur 
reaction, vendre sur la premiere reprise, c'est a quo! 
doit se borner pour le moment 1'activite speculative. 



BRYANT, DUNN & CO. 



****** *************************************************************** ^^ 

t L _ ^ * 

* 
* 

* 



LES TRIBUNAUX 



ACTIONS EN COUR SUPERIEURE. 
— PROVINCE DE QUEBEC. 

Credit Metropolitain Ltd. vs. P. Z Mi- 
gnault St-Augustin, $359. 

E. Chartrand vs. Frcs. Letourneux, Le- 
vy, $1.25. 

Credit Metropolitain Ltd. vs. Jules Ed. 
Rouillard, St Gervais. 

Credit Metropolitain Ltd. vs. Geo. Na- 
deau, St-Gervais, $696. 

Christie Brown Co., Ltd. vs. Ville St- 
Pierre. 

Alexina Bourget-Domingue vs. Am- 
herst Parenteau, St-Michel Yamas- 
ka, $499. 

PeJissier et Co. vs. J. B. Alarie, St- 
Frcs. de Sales, $100. 

Massey Harris Co., Ltd. vs. Hector 
Brissette, Longueuil, $130. 

Sam. Shaussman vs. Pruneau et Co., 
Cornwall, $128. 

Howard Smith Paper Mills Ltd. vs. 
Mary Campbell, Quebec, $628. 

W. E. Bonnier vs. Ferd. Gagnon, Mai- 
sonneuve, $1,053. 

Commission Scolaire St-Paul vs. F£lix 
Theoret, St-Eug6ne, Ont., $57. 

Pearl et Blumer vs. Abraham Zusman, 
Jonquieres, $508. 

Leon Viger vs. Jos. Tabatchnik, Lon- 
gueuil, et Harry Friedman, Lon- 
gueuil, $166. 

Oscar David vs. Wilfrid L6pine, Laval - 
trie, $1,595. 

D61ima Dupuis-Venne vs. Nap. Ethier, 
Sorel, $106. 

J. C. Wilson vs. Max Lubin, Lachine, 
$2,630. 

J. Archambault vs. Vitalis Edmond 
Brien, Ottawa, $?,070. 



Jos. Brady vs. J. Beauvais, Verdun, 

$530. 
Lnudger Gravel vs. Alex Ivey_ Bord &, 

Plouffe, $114. 
J. T. Gauvreau vs. David Beaulieu, 

Rosemont, $173. 
Polydore Dansereau vs. Jos. St-Cerny, 

Vercheres, $950. 
J. T. Bisson et al vs. S. P. Tardif, Que- 
bec, $199. 
J. T. Bisson et al vs. J. S. Hebert, 

Thetford Mines, $122. 
Can. Cycle and Motor Supplies Ltd. vs. 

Jos. Maranda, Charney, $105. 
Lariviere Inc. vs. Edmond Chevrier, 

Rigaud, $172. 
Commission Scolaire de St-Paul vs. 

Wilfrid Joron, Outremont. $405. 
Ludger Gravel vs. P. Cyr, et P. Cyr et 

Co., Bromptonville, $101. 
Philomene Labelle vs. F.-D. Lavigueur, 

Beloeil, 2e classe. 
Alphonse Racine Ltd. vs. J. E. C. 

Rousseau, St-Mathias,' $358. 
Cie J. -A. Guillemette Ltd. vs. Succes- 
sion Florence Mailloux et Mme A. 

Lamarre, Longueuil, Ire classe. 
Jas. Clark vs. J. M. Dorion, Lachute, 

$231,918. 
Hurteau, Williams and Co., Ltd. vs. 

Albert Forest, Lachine, $461. 
Succession Marjorie, B. Bate-Guy vs. 

Theresa Adelaide Brennan, West- 
mount, et Mme Wm. L. McKenna, 

Westmount, $3 750. 
C. H. Potter vs. J. ^J. Pigott, Verdun. 

$398. 
Eugenie Chaput vs. Moses Herschen- 

bein, St-Jean, $199. 
Morrisson Quarry Co. vs. E. Dussault, 

Montreal Nord, $150 . 



B. F. .Stirtevent Co. of Can. Ltd. vs. 
St. Lawrence Pulp and Lumber Corp 
Chandler, $6,350. 

Thos. F. Chadburn vs. Sydney C. Phil- 
lips, Westmount, $120. 

H. Eastwood vs. Dom. Bridge Co., La- 
chine, $8,000. 

Credit Metropolitain Ltd. vs. Willie 
Lassalle, Pierreville, $136. 

Jacob Fineberg vs. Thos. M. Morgan, 
Westmount, $2,218. 

Delia Beaudry-Lecoursol vs. Hercule 
Gohier, N.P., St-Laurent, $1,944. 

A. Facine Ltd. vs. J. S. Messier, Va- 
rennes,, $205. 

Moses Lehrer, vs Hamah Pierce et 
Mme Sam. Wolsey, Winnipeg, $1 - 
000. 

Succession Hon. C. S. Rodier vs. Jos. 
Sauriol, St-Hyacinthe, $174. 

Banque d'Hochelaga vs. Albert Viau, 
Verdun, $541. 

Leo. Chas. Meunier vs. Adelmar Tur- 
cot, St-Michel de Laval, $149. 

St. Lawrence Sugar Refineries Ltd .vs. 
C te, Boivin et Cie, Inc., Chicou- 
timi, et J. E. A. Dubuc, Chicoutimi, 
$3,503. 

Louise Pichette vs. Malvina Brousseau 
es qual. Emile Brousseau es qual et 
Ed. Brousseau es qual, Quebec, $1,- 
600. 

Adelard B4dard, Quebec, $500. 

Jos. Rose vs. Albert Viau et Jos. Fali- 
le, Verdun, $1,015. 

J. B. Dubeau vs. Jos. Marceau, Ver- 
dun, $150. 

(A suivre page 34). 



24 



LE PRIX COURANT, vendredi 14 juillet 1916. 



Vol. XXIX— No 29 



Les Prevoyants du Canada 
Assurance fondi de pension 

Capital Autorise .... $500,000.00 
Actif du Fonda de Pen- 
sion, le 30 juin 1916. . $871,994.60 

ACHETEZ DES PARTS DE8 
PREVOYANTS DU CANADA. 

Parce que c'est un placement sans 
pareil; 

Parce que c'est avec la plus petite 
prime, la plus grosse rente; 

Parce que c'est la seule Compagnie 
a. "Fonds Social" falsant une spe- 
ciality de Fonds de Pension. 

TOTAL de l'actlf du Fonds de Pen- 
sion seulement: *819, 945.16. 

ANTONI LESAGE, Gerant-General. 

BUREAU-CHEF: 

Edifice "DOMINION" 126, St-Pierre 

Quebec. 

BUREAU A MONTREAL: 

Chembre 22, Edifice "Le PATRIE"; 

X. LE9AQE, Gerani. 



ASSUREZ-VOUS DANS 

La Sauvegarde 

1o PARCE '•* Tiuiaaaiioaalataalaieui 
n . . «ua caul d. n'imaar la at, 'alia 

WUt tampaaole. 

2o PARCE s " »•''"• "»' * l - " bfc . i, ,V 

..,,. a,ue <allat 4* n Imparl* au alia 

« ut camaaiole. 

3o PARCE ?" «"""V '•■' •<■•«''•«"•• 

nh , I li ftnlralltt da cellea daa 

La .«!«»•• al I'aiparianca da 
4o PARCE aa dlractlon aanl una faraotle 
QUE '* "■"■' ■•<" '•• annlaa 

futuraa. 

Par-oaaaut taut, alia aal una 

60 PARCE « on >M|nla CtBidlanna-Fran- 

niirr aalae al aaa caallaui raalaal 

uub eUna la Preriaae da Qaatec 

aaur la btotfcaa da< ultra*. 

SI*C* Soalal I — Angle da. rue* Notra- 
Dama at St-Vlnaant, Montreal 



La Compagnie d'Assurance 

Mutuelle du Commerce 

Contra 1'Incandla 
Actlf excedant - • 1700.00a o» 

DEPOT AU GOUVERNEMENT 
an conformite avec la nouvelle Loi da* 
Aaaurances de Quebec, H Edouard Vil, 

Chap. 00. 
Bureau-Chef • 
151 rue Glroumrd St-Hyaetnthm. 



A Propos de la "Canada Life" 

Les agents de la "Canada Li- 
fe" ont fait en 1915 pour $1,- 
000,000 de plus d'affaires en Ca- 
nada que l'annee precedente. 

La "Canada Life" a paye aux 
porteurs de polices, en 1915, $7,- 
822,201, soit plus de $", 000,000 
de plus que les paiements pour 
les memes fins de n'importe 
quelle annee precedente et les 
dividendes des r rteurs de poli- 
ces ont absorbe la majeure par- 
tie de cette somme. 

Le revenu de la "Canada Li- 
fe", en 1915, a e'/- de $9,333,- 
632.19, soit le plus eleve dans les 
annales de la compagnie. 

L'excedent gagne s'est eleve a. 
$1,480,866. 

Le total des £ ! dendes payes 
aux porteurs d3 polices, en 1915, 
a ete de plus de $2,800,000. 

HERBERT C. COX, 

President et gerant general. 



ASSURANCES 

Cautionnements 

Judiciaires. 

Garantie de Contrats. 

Fidelite des Employes. 

Vie. Accidents. Maladies, 
Vol. Bris de Glaces, 

Attelages. 
Responsabilite de 
Patrons et Publique, 
Pharmaciens, Automobiles. 

LA PREV0YANCE 

160 rue St-Jacques, Montreal 

TEL. MAIN 1626 
J. C. GAGNE, Gerant-Genera 




BUREAU - CHEF 

Coin de la Rue Dorcheater Oueat 
et I'Arenue Union, MONTREAL 

DIRECTEURS: 
J. Gardner Thompson, Presi- 
dent et Directeur-Gerant; Le- 
wis Laing, Vice-President et 
Secretaire; M. Chavelier, Ecr; 
A. G. Dent, Ecr.; T. J. Drum- 
mond, Ecr.; John Emo, Ecr.; 
Sir Alexandre Lacoste; Wm. 
Molson Macpherson, Ecr.; J. 
C. Rimmer, Ecr.; Sir Frede- 
ric Williams-Taylor, LL.D. 



IMPRENABLE 

ACTIF $74,326,423 

Augmentation . pour 

1915 $10,138,767 

ASSURANCES EN VI- 

GUEUR $257,404,160 

Augmentation pour 

1915 $ 39,104,325 

SURPLUS NET NON 

DISTRIBUE $ 7,645,591 

Augmentation pour 

1905 $ 1,041,797 

O 

SUN Lift OF CANADA 

SlfeOE SOOlAL-jyfONTREAL 



WESTERN 

ASSURANCE CO. 

Fondee en 1851 

ACTIF, au-dela de - $3,000,000 

Bureau Principal: TORONTO, 

(Ont.) 

W. R. BROCK, President. 

W. B. MEIKLE, 

Vice-President et Gerant general 

C. C. FOSTER, Secretaire. 

Succursale de Montreal: 

61, RUE SAINTPIERRE 
ROBT. BICKERDIKE, Gerant. 



I' Assurance Mont-Royal 

Compagnie Independent* (Incendic) 

BUREAUX: EDIFICE LEWIS 

17 Rue St-Jean, Montreal. 

Hon. H. B. Rainville, President. 
E. Clement, Jr., Gerant-General. 



ESINHART & EVANS 

Courtiers d'Assurance 

— BUREAU — 
EDIFICE LAKE OF THE WOODS 

39 Ru» St-Sacremant 
Talaphone Main $53 MONTREAL 



COMPAGNIE 

MONTREAL- CANADA 

D'Assurance Contra I'lncendie 
Telephone Bell Main 6S81 

Actif t667.8M.95 

Reserve $193,071.10 

Autraa Valeura 

passivea 20,688.00 

1218 ,769.19 

Surplua pour laa asaur4e $344,126.76 

Bureau -Chef : 

EDIFICE DULUTH, 

50 rue Notre- Dame Oueat, 

Angle de la rue St-Sulplca. 

MONTREAL. 

Alfrad Dufreene, 

Agent QineVal. 



Vol. XXIX— No 29 



LE PRIX COURANT, vendredi 14 juillet 1916. 



25 



I ASSURANCES | 



L' ASSURANCE-VIE EN 1915. 



Lcs distributions faites par les 
organisations d 'assurance-vie aux 
Etats-Unis et au Canada s'ele- 
vaient a $733,700,000, en 1915. Se- 
lon les ehiffres compulses de la 
jpresse d 'assurance. Cette somme 
depasse de $47,000,000 celle de 
1914. Les pavements dans les deux 
pays pour reclamation apres de- 
res, dot echue et autres benefices 
s'elevaient a $451,300,000. En pri- 
mes, en valeurs au comptant de 
polices echues, en annuities, et en 
payements aux benlficiaires de 
polices einisijs a l'etranger, les 
compazines regulieres des Etats- 
LJnis el du Canada debourserent 
dcs Bommes estimees a $282,400,- 
000. 

Les transactions d 'assurance- 
vie pendant l'annee furent remar- 
quables, le tableau montrant en 
comparaison de celui de 1914 une 
grosse augmentation de polices. 

En fin d'annee, il y avait pres 
de $22,726,000,000 d 'assurances en 
vigueur, soit une augmentation 
de plus de $1,269,000,000. Le nom- 
bre de polices en vigueur mon- 
trent une augmentation de plus de 
42.426,000. 

Les nouvelles emissions des 
compagnies canadiennes augmen- 
taient de plus de $20,000,000. ce 
qui contraste avec la diminution 
de $3,000,000 eonstatee en 1916. II 
De fait pas de doute que 1 'augmen- 
tation des transactions d 'assuran- 
ce-vie au Dominoin etait due lar- 
gement aux lecons de la guerre. 
Les pavements pour reclamation 
apres deces et dots echues aug- 
mentaient d 'environ $2,000,000. 
Les distributions de primes d'e- 
pargnes depassaient celles de 



1914 de pres de $2,575,000. 

Les ehiffres des payements de 
reclamations pour deces et dots 
echues pour l'an dernier en ce qui 
concerne les compagnies ameri- 
caines qui detiennent 94 pour 
cent des affaires, montraient une 
augmentation de $17,180,000 con- 
tre une augmentation de $17,760,- 
000 en 1914. Pour 1913, l'augmen- 
tation etait de $5,530,000; pour 
1912 elle etait de $14,890,000 et 
pour 1911, $13,480,000. 



LES HOMMES QUE VOUS DE- 
VRIEZ SOLLICITER 



Sollicitez le jeune homme qui 
est anxieux de faire des econo- 
mies. L'epargne economique est 
de l'economie, et le meilleur ex- 
emple se trouve dans la protec- 
tion de l'assurance-vie. 

Sollicitez l'homme qui se lance 
dans les affaires pour lui-meme ; 
son assurance-vie sera considered 
et il sera considere comme un 
homme sur lequel on peut comp- 
ter. 

Sollicitez l'homme qui vient 
d'etre promu, qui a une nouvelle 
position ou qui a eu une augmen- 
tation de salaire ; une plus grande 
responsabilite a besoin d'une pro- 
tection adequate. 

Sollicitez le gerant d'une corpo- 
ration commerciale ; la perte d 'un 
tel homme sera considerable, et 
de tels risques doivent etre cou- 
verts. 

Sollicitez l'homme nouvelle- 
ment marie; il a certainement be- 
soin de la protection de l'assuran- 
ee-Vie. 

Sollicitez le marchand qui fait 
des affaires avec un capital em- 
prunte; une telle assurance est 



une avenue de securite; e'est un 
grand facteur dans le monde des 
affaires aujourd'hui. 

Sollicitez l'homme qui a un ami, 
un voisin ou un parent qui vient 
de mourir; il sera en humeur de 
vous entendre. 

Sollicitez l'homme qui est par- 
tiellement assure; il ne s'agit que 
de le convaincre. L'homme qui 
n'est qu'a moitie assure est, dans 
un sens, qu'a moitie d'un homme. 

Sollicitez l'homme qui, recem- 
ment, a hypotheque sa propriete, 
l'assurance-vie la sauvegardera 
pour ses heritiers, au cas ou il 
mourrait. 

Sollicitez l'homme qui vient de 
recevoir un heritage; l'assurance- 
vie lui offre un medium sur et 
certain de le conserver. 



LISEZ 

Regulierement 



LE 





T 



II vous donnera des 
indications sur la 
facon de commer- 
cer et vous tiendra 
au courant des 
prix du marche. 



BRITISH COLONIAL 

FIRE INSURANCE COMPANY 

EDIFICE ROYAL, 2 PLACE cPARMES, MONTREAL 

CAPITAL AUTORISE, $2,000,000 CAPITAL SOUSCRIT, $1,000,000 

Agents demandes pour les districts non representes 



26 



LE PRIX COURANT, vendredi 14 juillet 1916. 



Vol. XXIX— No 29 



000000000000000000000000000000000000000000000000000 300000000000000000000000000000000000 

J FABRIQUE DE LIMES BLACK DIAMOND | 



ETABLIE EN 1863 

Douze Medailles de 

Recompense aux 

Expositions 

INTERNATIONALES 




INCORPOREE EN 1895 

Grand Prix Special 

MEDAILLE D'OR 

Atlanta, 1895. 



Catalogue envoye gratuitement iur demande a tout* pwsonne interessee dans la commerce de limes. 



| G. & H BARNETT COMPANY, 

SPropriete exploitee par la Nicholson File Co. 

ooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo 



Philadelphia, Pa. 



LES MOTS PAR L'IMAGE 



LEGENDE 



Quincaillerie, Tuyauterie, Robi neterie 



1. Grille-pain (toaster). 

2. Batteur a oeufs. 

3. Poissonniere. 

4. Boucharde (rouleau a pointes. 
a 1 'usage des cimentiers.) 

5. Piton. 

6. Tabouret (stool). 

7. Tue-niouches. 

8. Hachoir (et non moulin a 
viande.) 

9. Bee de lampe. 

10. Cai'tel (sorte de pendule). 

11. Bouton (piton). 

12. Echelle a coulisse. 

13. Grattoir (pas gratte-papier) . 

14. Leve-chassis. 

15. Burette (pas bibrette). 

16. Fixe-moustaehe. 

17. Fixe-moustaehe applique. 

18. Bollon (bolt). 

a) tete. 

b) ecrou (hexagonal). 

19. Blaireau. 

20. Crochet plafonnier. 

21. Quadrant de roue. 

a) jante. 

b) rais (masc), et non rais 
(fem.). 

22. Onglier (clip-clap). 

23. Clef a fourche. 

24. Forces. 

25. Pendulette. 

26. Cuillere a pot. 

27. Carnet perpetuel. 

28. Tambour. 

29. Grosse caissc (et non gros 
tambour) . 

30. Panoplie d'outils (fixes a un 
mur). 

31. Petite flute (et non picolo). 




32. Goupille fendue. 

33. Eerou a oreilles (thumb 
screw). 

34. Bcliere (snap). 

35. Pinces a bee plat. 

36. Plomb (pour fil a plomb). 

37. Arrachc-clou. 



38. Raccord (en T). 

39. Raceord (en fourche). 

40. Raccord (en croix). 

41. Pinces a bee rond. 

42. Manche-necessaire. 

N.B.— Extrait de "1,000 mots 
illustres" ($0.25). Se procurer 



aussi "En Garde!" (15c), "En 
frangais" (15c), "Les mots par 
I 'image" (25c), "Dictionnaire 
de bon langage" (45c relie). Trois 
sous par volume pour port. 
Adressez: Abbe Blanchard. eglise 
Saint- Jacques, Montreal. 



Vol. XXIX— No 29 



LE PRIX COURANT, vendredi 14 juillet 1916. 



27 



TREILLAGE DE BASSE-COUR 

La plupait des marchands sont com- 
pletement demunis de stock. 

Nous voulons faire savoir que nous 
avons un stock complet de toutes les 
mailles regulieres, de % a 2 pouces. 

Le Treillage de Basse-Cour 

"WW" 

Galvanise avant d'etre tresse 




Tout notre stock est 
de la 



Mailles de f a 2 pouces 



Marque 
"WW" 



La meilleure au monde 





Mailles de § pouce 

L'illustration ci-dessus dit 
sa propre histoire 

Les Clotures de Basse-Cour "WW" se 
tiennent droites et serrees, ne reclament 
pas de lisse ni en haut ni en bas, sont 
galvanisees apres le tressage. 

Faites en mailles d'un pouce et de deux pouces. 



Cloture de Basse- 
Cour 

MARQUE 

"WW" 



Envoyez vos commandes 
MAINTENANT 

Nous sommes de rapides 
expediteurs 



Treillage de Basse- 
Cour 

MARQUE 

"WW" 



LEWIS BROS., Limited, Montreal 

TOUT CE QUI SE FAIT EN QUINCAILLERIE 

FOURNITURES POUR PLOMBIERS ET CONSTRUCTEURS DE VOIES FERREES. 

ARTICLESdeSPORTS,COUTELLERIE,TOITUREPREPAREE,PEINTURESetVITRES. 



28 



LB PRIX COURANT, veiidredi 14 juillet 1916. 



Vol. XXIX— No 29 



+4^++++*++**+*++*+^*^*+******+++**********++*******^ 



LA CONSTRUCTION 



*++++4.+4.+4i+4.+*+++**+*+4>****+******++++*********++*******+*************^ 



Semaine clu 8 au 15 Juillet 

Eglise, $8,000. Montreal, Saint-Lau- 
rent. Proprietaire: La fabrique de 
I'Enfant Jesus, rue de l'eglise, Saint- 
Laurent. Architectes: Audet et Char- 
bonneau, 364 rue Dorchester. Contrac- 
teur, A. S. Boileau 546 rue Fabre. 

l> residenceset un magasin, $3,800. 
Montreal, Que., (Davidson). Proprie- 
taire: A. Bounader, 2163 rue Ontario 
Est. Architectes: Viau et Venne, rue 
Saint -Gabriel. Contracteur general: F. 
Morissette 1082 De Lorimier. 

Manufacture, $1,000. Montreal, Qu6. 
(1600 rue Saint-Patrick). Proprietai- 
re et contracteur general: Montreal 
Blanket Co., 1600 rue Saint Patrick. 

3 residences, $2,000. Montreal, Que., 
(Iberville). Proprietaire et contracteur 
general: A. Allaire, 2139 rue Ontario 

EntrepSt et manufacture, $8,000. 
Montreal, Que., (rue Bordeau). Pro- 
prietaires et contracteurs generaux: 
J. J. Joubert Ltd., 975 rue Saint-Andre. 

Contrat accorde pour une bouilloire, 
Montreal. Proprietaire: Montreal 

Tramways Co. Architecte: M. Gra 
o-s Montreal Tramways Co. 

Ouvrage pret a commencer pour la 
construction d'une e<-trade. Montreal, 
rue Saint-Daminique. Proprietaire : 
L'Association ties Shamrocks. 697 rue 
Saint -Urbain. Contracteur general : 
Dcakin Construction Co., 37 rue May 

or. 

Garage $1,000. Montreal, Que., (Es- 
planade). Proprietaire: Mme Ghas. 
Gratton, 213 rue Esplanade. Contrac- 
teur general: F. Grothe, 6 rue Cuth- 
hert. 

Magasin et residence, $2,000. Mont- 
re;.'., Que., (473 Notre-Dame). Pro- 
prietaire?: Sperkadas Bros., 473 rue 
Noire-Dame Quest. Contracteur gene- 
ral: D Lalonde, 1,000 Christophe Clo- 
lomli. 

2 residences, $8,000. Montreal, Que., 
(332 Beaconsfield). Proprietaire et 
contracteur general: White Construc- 
tion Co., Ltd., 121 rue Bishop. 

Contrataccorde pour residence 
Montreal, 905 rue Dorchester Ouest. 
Proprietaire: Sir Tbomas Shaughnes- 
sy 905 Dorchester. Arch.: H. E. Prin- 
dle, Edifice New-Birks. Contracteur 
u.neral: Anglins Ltd., 65 rue Victoria. 

Ecole. St-Andre East. Que. Proprie- 
taire: Commission scolaire. Secretai- 
re: C. Dewar. 

Soumissions demandees pour un cou- 
vent. Ste-Therese, Qu6. Proprietaire! 
Rev. Soeurs de la Congregation Notre- 
Dame. Contracteurs: P.eansejmir, Le- 
tourneau Cie, c, rand -Mere. 

Eglise $8,500. Baie Campbell's Que. 
Proprietaire: La fabrique de la Baie 
Campbell, Que. Cure: Rev. .1. Kenp- 
ton. Architected Chas. Brodeur, 63 

Hotel ile Yille. Hull. 

Ecole, $35,000. Montreal, Que.. No- 
tre-Dame-de-Craces. Proprietaire: 

Commission scolaire. Secretaire: .1. H. 
Gagne, 252 avenue Marcil. Arch.: Au- 
det etCharbonneau, 364 Dorchester. 

Contrat accorde pour residence, l,- 
ooo. Outremont, rue Davaar. Proprie 
taire: K. M. Cudden, 1364 Vail Home. 
Arch.: S. Frappier 2238 avenue du 



Pare. Contracteur general: P. Guida- 
zio, 44 Marsolais. 

Contral accorde pom- residence, $8,- 
000. Quebec, Lockwell. Proprietaire : 
E. C. Brochu, 147 rue Cyrille. 

2 residences et 1 magasin, $3,800. 
Montreal, Que., rue Davidson. Pro- 
prietaire: A. Bounader, 2163 rue Onta- 
rio Est. Architectes: Viau et Venne, 
rue Saint-Gabriel Contracteur general: 
Morisette, 1082 rue De, Lorimier. 

Soumissions demandees pour une 
manufacture de mica. Sorel, Que., rue 
Sophie. Proprietaire: Long'borough Mi- 
ning Co., 6 rue Ste-Sophie. II n'a pas 
fait encore rapport pour reforma- 
tion ci-dessus. 

Reparations d'une residence, $5,000. 
win' l.ec. ave. Maple. Proprietaire: C. 
.1. Lockwell, 7 avesue Maple. Contrac- 
teur general: Morissette Ltd., 234 La- 
tourelle. 

Residence, $6,000. Quebec, Que., (Ca 
nardiere). Proprietaire et contracteur 
general: Ed. Bouchard, 185 rue Crown. 
Manufacture, $7,000. Montreal, Que., 
(rue King). Proprietaire: St. Lawren- 
ce Wagon Co.. 34 rue King. Contrac- 
teur genera: B. Shaw, 151 rue Metcal- 
fe. 

4 cottages, $6,400. Verdun, Que., (5e 
avenue). Proprietaire: Wedgewood 
Bldg., Synd., 145 rue St-Jacques. Con- 
tracteur general: 197 Avenue Gait. 

2 residences, $3,600. Montreal, 2 Rich- 
mond. Proprietaire: S. A. Pitt, 488 Ar- 
gyle. Contracteur general: R. Ryan. 
697 Avenue Atwater. 

Entrepot, $40,000. Sherbrooke, Que. 
Proprietaire: Can. Conn., Cotton Mills 
Ltd., Sherbrooke. Ingenieur: C. W. 
Brasey, Batisse Times, New Bedford, 
Mass. 

Garage prive. $2,985. Westmount, (58 
Ave. Aberdeen). Proprietaire: W. M. 
Wier, 58, Ave. Aberdeen. Architectes: 
Barrot, Blackader et Webster, 10 rue 
Cathcart, Montreal. 

Garagev $8,000. Westmount. < 
(Avenue Prince Albert). Proprietaire: 
S. Harrison, :'•-':: Avenue Prince Albert. 
Architecte el contracteur genera 1 : Syd- 
ney Comber. 121 rue Bislop. 

Residence, $8,000. Quebec, Qui 
(Fraser). Proprietaire: L. F. Bur- 
roughs, l -17 Avenue Maple. Architec- 
tes: Steveley et Steveley, 92 rue St- 
Pierre. 

Contrataccorde pour une manufaci u 
re de coton, $'.m),000. Montmorency 

Calls. Que. Proprietaire, Dominion Tex- 
tile Co. Gerant: H. Mills. 

Manufacture de coton, $50,000. Sher- 

br ce, .in, Proprietaire: can. Conn. 

Cotton Mills, i. id.. Sherbrooke. 

2 residences. $3,000. Montreal, Que., 
(Samte-Adele). Proprietaire: H. Bart- 
lett, 3422 Bickerdike. 

Residence, $<S,000. Montreal. 

(Sherbrooke). Proprietaires : Beaupre 

,. t Hii.s rue SI I'aui <>. Conl 

teurs generaux: Bourgon, Gagne et Cie, 
I SS2 Notre-Dame O. 

2 magasins et residence, $8,000. 
Montreal. C te des Neiges. Propria 
re: O. l'revost, 1319 Chemin C te des 



Neiges. Architecte: G. A. Monette, Ba- 
tisse Power. 

Residence, $1,000. Montreal, Que. 
Proprietaire: A. Cartier, 25(J6 Green- 
shields. 

Residence, $1,800. Montreal, Green- 
shields. Proprietaire: M. C. Ball, 3101 
rue Verville. Contracteurs generaux: 
D. Kochenburger Bros., 2743 Saint-Hu- 
bert. 

4 Plain-pieds, $6,000. Montreal, Ho- 
ward. Proprietaire: Jos. Parisien, 299 
Regent. 

2 residences, $11,000. Montreal, Cote 
Saint-Antoine. Proprietaires: Trem- 
blay et Trudeau, 291 avenue Prud'hom- 
me. 

Residence, $22,000. Outremont, rue 
Rockland. Proprietaire: J. C. Gagne, 
465 Durocher. Arch.: W. J. Wright. 

2 magasins, 2 residences, $7,000. 
Montreal, C!te des Neiges. Proprietai- 
re: G. A. Gougeon, 1070a Chemin Cote 
des Neiges. 

Residence, $8,500. Westmount, ave- 
nue Belgium. Proprietaire: Francis 
Hanklin, 2050 avenue du Pare. 

Ecole, $10,000. Quebec, St-Eustache 
et St- Joachim. Proprietaire: Bureau 
de la commission scolaire protestante. 
Arch.: Stavely et Staveley, 92 rue St- 
I'ierre. 

Garage, $40,000. Montreal, Que., (Av. 
tin Pare). Proprietaires et contrac- 
teurs generaux: C. H. Morgan et Co., 15 
I leaver Hall. 

Residence, $17,000. Thetford Mines, 
Que., (rue Johnsor). Proprietaire: A. 
S. Johnson. Architecte: H. G. James, 
Chambre 7, Bloc Whiting, Sherbrooke. 

Magasin, $25,000. Quebec, Que., 
(Crown). Proprietaires: E. et G. A. Ca- 
ret te, 100 rue St-Paul. Proprietaire: 
Name Withheld. Arch.: A. B. Davidson, 
rue Stanislas, Que., et Chambre Bur- 
lington, Montreal. 

Couvent, $15,000. Jonquiere, Que. 
Proprietaire: Bureau de la Commission 
scolaire. Arch: A. Lamontagne, Chi- 
coutimi. 

Ldence, $8,000. Levis, Qu6., (De- 
ziel). Proprietaire: Nap. Maranda, 14 
Deziel. Arch. L. Auger, 39 St-Jean. 

Residence, $10,000. Quebec, Que. 
Proprietaire: C. F. Delage. Arch.: L. 
A. Robitaille, Batisse Lindsay. 

Ecole Normale, $25,000. Rimouski, 
Qu6. Proprietaire: Soeurs Ursulines. 
Arch.: I'. Levesque, 115 rue St-Jean, 
Qu Sb 

3 entrepots. $1,000. Montreal. 107 rue 
Hamilton. Proprietaire: Canadian 
Tube and Iron Co., Ltd. 107 rue Ha- 
milton. 

Ecole, $20,000. Jonquiere, Que. Ar- 
chitecte: A. Lamontagne, Chicoutimi. 

Off res demandees pour reparer une 
eglise, $15,000. St-Louis de Pintendre. 
tjue. Proprietaire: La Fabrique de la 
Congregation. Architecte: L. Auger. 39 

rue St -.lean. Quebec. 

Residence, $10,000. Quebec, Que.. 
(Claire-Fontaine). Proprietaire: Jos. 
L38 Lockwell. Arch.: .1. S. Ber- 
geron, 103 St-Jean. 



Vol. XXIX— No 29 



LE PRIX COURANT, vendredi 14 juillct 1916. 



29 



DANS LAPROVINCE 

BUREAUX D'ENREGISTREMENT 



Temiscouta 
Vente, Alp. Leclerc a Wm. Jean, St-Antonin. 

— Naz. D'Auteuil a Ths. Rioux, Begon. 
Dame C. England a Elz. Dionne, St-Louis, 
Art Lavoie a Ones. Lavoie, St-Louis. 

\Y. W. Thomas a Sef. Morneau, St-Louis. 

— A. D. Grace a Ph. Lizotte, Ste-Rose. 

— Em. Bouchard a Geo. Beaulieu, St-Louis. 
Obligations, Virg Desrosiers a Jos. Fortin, St-Antonin. 

Le Sherif a G. Rioux, Randot. 
Testament, Geo. Levesque a Anais Levesque, T.-Pistoles. 
Eug. Herube a Jos. Desjardins, Begon. 

— Alex. Cote a Ach. Levesque, Denonville. 
Donation, Bug. Painchaux a Delle M. Painchaud. 
Vend-. Jos. Fortin a Eug. Dumont, St-Antonin. 
Hypotheque, Jos. Fortin a Delle O. Fortin, St-Antonin. 
Cession, Alb. Demers et al a La Cie Telephone Nat., Fraser- 

ville. 
Retrocession, Geo. Desjardins a Ls. C6te, Fraserville. 
Remere, Ls. C6t4 a Geo. Lamothe, Fraserville. 
Vente, Lud. Roy a Jos. Soucy, Estcourt. 

Am. Morfn a Alex. Cassistot, Estcourt. 

— Sal. C6t€ a Ones. Charron, Estcourt. 

— Ph. Letourneau a Ph. Beaulieu, Batsford. 

— Paul Boisvert a Ul. C6te, Estcourt. 

— Xavier Morin a L. J. Janelle. 

— H. Harrison a Albert Bouchard, St-Louis. 
R£meVe\ Wm. B£rube et al a Emilius Boucher, St-Louis. 

— Sam. Harrison a Jos. Marquis, St-Louis. 
Vente, Oh. Marquis a Ern. Dube, St-Louis. 
Rem4re\ Aub. Brown a Em. Boucher, St-Louis. 

Elz. Dionne a Hub. Rossignol, St-Louis. 
Vente, ('lis. Vesbec a Elz. Dionne, St-Louis. 

Lud. <v>te a Nap. Mongeau, Estcourt. 
lu'more. Elisee Nadeau a Paul Boisvert, Gosford. 



Levis. 
Obligation, Ernest Begin a Alfred Carrier, Lauzon. 

Maine Ls. Despres a Delle Emma Paradis, L6vis. 

Am£dee Fouquet a Antoine Carrier, St-Jean. 
Maria ge, Eudore Bernier a Mile H. Roy, Lauzon. 

Pamphile Bouffard a Bile Eva Dumont, St-Jean. 

— Johnny Topping a Dlle N. Higgins, St-Jean. 
Vente, Joseph Boutin a Pierre Paradis, St-Lambert. 

— Alfred Lemieux a Vital Ouellet, St-Jean. 
I. Paradis et al a Phileas Cote, Lauzon. 

— Albert Carrier et al a I. D. Plante, Levis. 
Augustin Samson a Dame I. S. Marceau, St-David. 
J. Paradis et al a Onesime Robitaille, Lauzon. 
Joseph Lambert a Joseph Beaurivage, St-Jean. 

Jugement, E. Bouchette a Veuve J. Martin, Levis. 

Main-lev6e, Wm. Chs. Bilodeau et al a Dame J. B. Boutin, St- 
Joseph. 

Execution de rente, Achille Fontaine par deces de Ed. Fontai- 
ne, Bienville. 

Quittance, Dame Jean Demers a Succ. Arthur Demers, St- 
Jean. 

Dame Joseph Berube a Edouard Fontaine, Lauzon. 
Michel Lemieux a Adjutor Lemieux, Levis. 

(A suivre page 34). 



CHARBON 

ANTHRACITE ET BITUMINEUX 

EXPEDIFI P/VR VOIE FERRER OU VOIE D'EAU 
A TOUS ENPROITS DE LA PROVINCE 
DE QUEBEC. 

GEORGE HALL GOAL COMPANY 
OF CANADA, LIMITED 

126 rue St-Pierre, MONTREAL 



De Gros 
Profits 
avec de 
Petits 
Stocks 




Sont fails par 

les marchands 

qui vendent les 

5 Fameuses Limes 

KEARNEY & FOOT 

GREAT WESTERN 

AMERICAN 

ARCADE 

GLOBE 

(Faites au Canada) 

Nous tenons a nos entrepots et chez nos depositaires dans 
tout le pays des stocks importants de toutes les limes de 
notre catalogue. 

Un marchand n'a pas besoin de se charger d'un gros 
stock des Celebres Cinq Marques de Limes pour avoir 
d'importants renouvellements de stock. 
Nous preferons qu'un marchand £puise douze fois par 
par annee son petit stock plutot que de lui vendre un 
gros stock une fois par an et avoir a lui reprendre plu- 
sieurs articles. 

Les marchands qui vendent les Cinq Fameuses Limes 
accaparent une moyenne de 90 pour cent du commerce 
de limes de leur locality. Si vous n'avez pas encore b6- 
neficife de ces grosses affaires, les CeJebres Cinq Mar- 
ques vous aideront a ameJiorer votre vente rapide de li- 
mes. 

Ecrivez-nous pour catalogue et conditions. 

NICHOLSON FILE COMPANY 



Port Hope 



(Marchands en gros Om + o win 

partout) wniano 



30 



DE PRIX COUKANT, vendredi 14 juillet 1916. 



Vol. XXIX— No 29 



Une nouvelle particularite de la 

Baratte " Favorite " 



MAXWELL 



et une qui l'a ren- 
due populaire par- 
tout oil elle est em- 
ployee — est le 

Levier coude 



Aucune autre ba- 
ratte n'a ce levier. 
La poignee peut 
etre ajustee au cen- 
tre, a gauche ou a 
droite, 13. oil on la 
desire, oil elle est 
plus facile a ma- 
noeuvre:. La struc- 
tn 'e est en leger 
cier rigide avec 
tourillons boulon- 
nes. et le baril est 
du meilleur chene 
importe avec cer- 
cles en aluminium. 
Se balance sur 
coussinets a billes 
et est exceptionnel- 
lement facile ama- 
noeuvrer et dura- 
ble. Une baratte qui se vend d'une fagon splendide. 

Hernandez un catalogue illustre des lignes Maxwell (faciles a 




vendre) "easy-to-push" 



Maxwells Limited, St. Mary's, Ont. 



Toles Galvanisees 

"Queen's Head"! 

Le type du genre connu depuis un 
demi-siecle. 
Jamais egalees comme qualite. 



bheg 



A. C. LESLIE & CO., LIMITED 

- MONTREAL - 



Feutre et Papier 

r'IMI'OKTE QUELLE QUANTITE 
Tuiiures Goudronnees (Roofing) pretes a poser, 2 ct S. 
I'apurs de Construction. Feutre a Doubler et a Ta- 
pissser. I'linliiiis du Goudron. Papier a Tapisser et a 
tnprimer. I'apier d'Emballage Brun et Manille. 

Fabricants du Feutre Goudronne 

"BLACK DIAMOND" 

ALEX. McARTHUR & CO., Limited 

82 RUE McGILL, MONTREAL 

Manufacture de Feutre pour Toitures: Rues du Havre 
et Logan. Moulin papier, Joliette, Qu4. 



Un bon ouvrier 

peut faire un ouvrage avec 

n 'importe quel outil, mais.. 

— pas aussi bien, 

— pas aussi rapidement, 

— pas aussi facilement 
qu'avec un bon outil. 



Q 





;■;;* ; j 



LES SCIES DISSTON 

sont des scies pour .e bon ouvrier, attendu qu'un ouvrier experimente est tier de son 
travail et de ses outils. C'est un plaisir que de posseder une SCIE DISSTON et de 
travailler avec. 

Brochure dormant des instructions sur V aiguisage gratis. 

HENRY DISSTON & SONS, INC., Philadelphie, E.U. 



Vol. XXIX— No 29 



LE PRIX COURANT, vendredi 14 juillet 1916. 



31 



+ 

* 
* 

* + 



I FERRONNERIE— Marche de Montreal 



FERRONNER1E 

PLOMBERIE 
Tuyaux de Plomb 
Les prix sont de $14.00 net pour tuy- 
aux en plomb et de $15.00 net pour 
tuyaux de plomb composition. 

Tuyaux de renvoi en fonte et 
accessoires 
Les escomptes sur les prix de la lis- 
te sont: tuyaux 16gers, 60%; tuyaux 
moyens et extra-forts, 65%, et acces- 
soires legers, moyens et extra-forts, 
70%. 

Tuyaux en fer noir 
Nous cotons, net: 



2 

2 Ms 
3 

3% 
4 



.100 
.100 
.100 
.100 
.100 



pieds 
pieds 
pieds 
pieds 
pieds 



24.61 
58.90 
50 87 
61.18 
92.49 



pieds 
pieds 
pieds 
pieds 
pieds 
pieds 
pieds 
pieds 
100 pieds 

3 100 pieds 

3% 100 pieds 

4 100 pieds 

Tuyaux en fer galvanise 

Nous cotons, net: 



%■ 
%. 

1 

iy*. 
i%. 

2 . 



.100 
.100 
.100 
.100 
.100 
.100 
.100 
.100 



Vz. 

%. 
1 . 
ly*. 



.100 
.100 
.100 
.100 
.100 
.100 
.100 



pieds 
pieds 
pieds 
pieds 
pieds 
pieds 
pieds 



3.00 

3.06 

3.91 

4.72 

6.97 

9.43 

11.28 

15.77 

23.99 

31.37 

37.72 

44.69 



5.43 

5.43 

6.00 

7.65 

11.31 

15.30 

18.29 



Tuyaux en acier 
2 pouces 100 pieds 9.60 

2 y 2 pouces 100 pieds 12.25 

3 pouces 100 pieds 13.30 

Zy 2 pouces 100 pieds 15.55 

4 pouces 100 pieds 19.80 

Fer-blanc Charcoal 

Nous cotons: lc. 14 x 20 4.75 

suivant qualite. 

Fer-blanc en Feuilles 

Et par cse $1.00 

(Caisse de 112 feuilles, 108 lbs. net). 
Au Coke — Lydbrook ou egal 

I C, 14 x 20, base bte 4.60 

Au charbon — Terre — Dean ou egal 

I C, 20 a 28 bte 9.00 

(Caisse de 112 feuilles net). 
Caisse de 560 lbs.) 
Feuilles etamees 

14 x 60, gauge 26, B. W. G 8.65 

72 x 30, gauge 24, 100 B. W. G... 9.55 

72 x 30, gauge 26, W. B. G 10.15 

Toles galvanisees "Canada" 
Nous cotons: 52 feuilles, $7.25; 60 
feuilles, $7.50. 

Toles noiree 
Feuilles: 

22 a 24 3.56 

26 3.65 

28 3.75 



Toles Noires "Canada" 

51 Feuilles 4.70 

60 Feuilles 4.75 

75 Feuilles 5.00 

Toles galvanisees 
Nous cotons a la caisse Fleur 

Gorbals Queens de 
Best Head Lis 

28 G 5.25 

26 G 5.15 

22 a 24G 4.60 



7.25 7.00 

7.05 6.80 

6.75 6.55 

2 H F. de L. 

6.65 635 



plus 



6.75 
6.50 
6.25 
6.05 
585 
5.50 
par 



18-20 4.75 

Apollo 

10% z.— 28 Anglais , 

28 G— 26 Anglais 

26 G 

24 G 

22 G 

16 a 20 G 

Moins d'une caisse, 25c de 
100 livres. 

28 G. Americain equivaut a 
Anglais. 

8oudure 

Nous cotons: barre demi et 
30c; garanti, 28M>c; "Wiping", 
metal pour plombiers. 

QUINCAILLERIE 
Boulons et noix 

Nous cotons: 

Boulons a voitures Norway ($3.00) 
40 p.c. 

Boulons a voitures carres ($2.40) 60 
et 10 p.c. 



26 G 



demi, 

25y 2 c, 



Voici l'Ete 



C'est-a-dire la saison de la Peinture 
par excellence 



L<s grands travaux de peinture commencent. Des les premiers rayons de soleil, les maisons, les clo- 
tures, les charettes se parent de vives couleurs eomme la nature elle-meme. Ces couleurs, c'est vous, 
marchands, qui les vendrez si vous recommandez 



isMiwBiiitures 



wmwsnn 



'© 



iS* MARQUES 

'.J* CROWN, ANCHOR, ISLAND CITY AND RAINBOW 

■pQ donnent des resultats qui ne peuvent etre surpasses. 

irk E1Ies sont vendues a un prix raisonnable et sont soutenues par notre reputation et notre garant'"^ 

Jf© On n'a jamais fabrique de meilleure peinture. 

| R. C. JAMIESON & COMPANY, LIMITED 

jS MONTREAL etablie en 1858 VANCOUVER 

i'S PROPRIETAIRES e t DIRECTEURS - P. D. DODDS & CO., Limited 



32 



LE PRIX COURANT, vendredi 14 juillet 1916. 



Vol. XXIX— No 29 



Boulons a voitures ( .00) ; gran- 
deurs % et moindres, 60 p.c. ; 7-16 et 
au-dessus 45 p.c. 

Boulons a machine, 7% pouce et au- 
dessus, 60 p.c. 

Boulons a machine, 7-16 pouce et au. 
dessus, 50 p.c. 

Boulons a lisse, % et plus petit s 50 
p.c. 

Boulons a lisse, 7-16 et plus gros, 45 
pc. 

Noix par boites de 100 lbs. 

Nous cotons: 

Nois carries 3c la lb. de la liste 

Boulons & charrue, 50 p.c. 

Broche Barbelee 

La broche barbel6e est cotee a $4.50 
les 100 livres a Montreal. 

Crampes a clotures 

Fer poli 3.95 

Fer galvanise 4.55 

Broche galvanisee, etc. 

No. a 9, les 100 lbs 4.50 

No. 10, les 100 lbs 4.75 

No. 11, fts 100 lbs 4.80 

No. 12, les 100 11 s 4.65 

No. 13, les LOO lbs 4.75 

Poli brule: 

No. 12, les 100 lbs 3.30 

No. 13, les 100 lbs 3.40 

No. 14, les 100 lbs 3.50 

No. 15, les 100 lbs 3.65 

No. 16, les 100 lbs 3.80 

Brule, p. tuyaux, 10< lbs. No. 18 4.25 

BrQlS, p. tuyaux, 100 lbs., No. 19 4.50 

Extra pour broche huilee, 10c p. 100 

lbs. 

Cloture a Poulailler 

25 pour cent d'escompte. — Tres rare. 

Nous cotons net: 

No. 13, $3.45; No. 14, $3.55; et No. 
15, $3.60. Broche a. foin en acier cou- 
p6 de longueur, escompte de 25 p.c. sur 
la liste 

Plaques d'acier 

% pouce 100 livres 2.45 

3-16 pouce 100 livres 2.70 

Zinc en feuilles 

Nous cotons: $25.00 a. $30.00 les 100 
livres. 

Coudes pour tuyaux 

Nous cotons &. la doz.: coudes ronds 
ordinaires 75 feuilles, $1.35; 60 feuil- 
les, $1.60, et polis 60 feuilles, $1.60. 

Broche moustiquaire 

Nous cotons: broche noire, $2.30, 
100 pieds carrfes. 

Broquettes 

Nouvelle liste. 
Pour boites a fraises . . 0.75 0.25 
Pour boites a fromage.. 0.75 0.25 

A valises 0.75 025 

A tapis, bleues 0.75 0.25 

A tapis, 6tamees 0.75 0.25 

A tapis, en barils 0.75 0.25 

Couples bleues, en doz. 70 et 12% P.c- 
Coupees bleue s et % pesanteur, 40 et 

20 p.c. 
Sweeden, coupfees bleues et ornSes, en 

doz., 75 p.c. 
A chaussures, en doz. 45 p.c. 
A chaussures.en prts, 1 lb., 60 et 10 p.c. 

Clous de broche 

Nous cotons: $3.75 prix de base f. o. 
b., Montreal. 



Clous a clieval. 

Nou s cotons par boite: No. 7, $2.90; 
No. 8, $2.75; No. 9, $2.60; No. 10, $2.50; 
avec escompte de 10 p.c. 

Fers a cheval 

Nous cotons f.o.b., a. Montreal: 

■Neverslip crampons, % le cent.... 3.80 

et plus et plus 

No. 2 No. 1 

grand petit 

Fers ordinaires et pesants, le 

qrt 4.40 4.65 

Neverslip crampons 7-16, le cent 2.40 
Neverslip crampons %, le cent.. 2.60 
Neverslip crampons 9-16 le cent 2.80 
Neverslip crampons 5-16, le cent 2.00 
Neverslip crampons %, le cent.. 2.20 

Fer a neige, le qrt 4.15 4.40 

New Light Pattern, le qrt... 4.35 4.60 

Fer "Toe Neight" No. 1 a 4 6.75 

Featherweight No. a 4 5.75 

Fers assortis de plus d'une grandeur 
au baril, 10c. a. 25c. extra par barii. 

Chatnes en fer 

Tr&s ferme. 

On cote par 100 lbs.: 

3-16 No. 6 10.00 

3-16 exact 5 8.50 

3-16 full 5 7.00 

% exact 3 6.50 

5-16 4.40 

Clous coupes 

Nous cotons, prix de base, $3.40, t. o. 
b., Montreal. 

Fiches en Fer 

% 3.90 

7-16 3.80 

% 3.70 

9-16 3.60 

% 3.40 

% 3.30 

1 3.30 

% 3.30 

Vis a bois 

Tete plate, acier 80% 

Tete ronde, acier 75 

Tete plate, cuivre 47% 

Tete ronde, cuivre 45 

Tete plate, bronze 60 

Tete ronde, bronze 57% 

Fanaux 

Wright No. 3 doz. 8.50 

Ordinaires doz. 4.75 

Dashboard C. B doz. 9.00 

No. 2 doz. 7.25 

Peints 50c extra par doz. 

Tordeuses 

Nous cotons: 

Royal Canadian doz. 47.75 

Colonial doz. 52.75 

Safety doz. 56.26 

E. Z. E doz. 51.75 

Rapid doz. 46.75 

Paragon doz. 54.00 

Bicycle doz. 60.50 

Moins escompte de 10 pour cent. For- 
te demande. 

Munitions 

L'escompte sur les cartouches cana- 
est trfes active. 



Plomb de chasse 

METAUX 

Antimoine 

Le marche est a la hausse: .40 a .41, 
37.50. 

Pig Iron 

Plomb, 15 11. 

Clarence No. 3 21.00 

Carron Soft 22.50 

Fer en barra 

Tre s ferme. 

Nous cotons: 

Fer marchand base 100 lbs. 2.80 

Fer forge base 100 lbs. 2.55 

Fer fini base 100 lbs. 2.65 

Ferfini base 100 lbs. 2.65 

Fer pour fers a cheval base 100 lbs. 2.70 

Feuillard mince, 1% a, 2 pes. base 3.40 

Feuillard 6pais No. 10 base 2.85 

Acier en barre 

Tr6s ferme. 

Nous cotons, net 30 jours: 

Acier doux, base 100 lbs.... 0.00 3.20 

Acier a rivets base 100 lbs. . 2.30 8.20 

Acier a lisse base 100 lbs... 0.00 3.20 

Acier a bandage base 100 lbs 0.00 3.35 
Acier & machine, base 100 

lbs., fini fer 0.00 3.20 

Acier a pince base 100 lbs. 0.00 3.85 

Acier a ressorts base 100 lbs. 0.00 4.50 

Cuivre en lingots 

Nous cotons: .21 a .21% les 100 lbs. 
Le cuivre en feuilles est cotG a 27c. la 
livre. 

Cables et Cordages 

Best Manila . . . .base lb. 0.00 0.22% 

British Manilla . . base lb. 0.00 0.18 

Sisal base lb. 0.00 0.14'_. 

Lathyarn simple base lb. 0.00 0.13 

Jute . base lb. 0.00 0.10% 

Coton base lb. 0.00 0.27 

Corde a. chassis . base lbs. 0.00 0.34 

TrSs ferme. 

Nous cotons: 
Jaune et noir, pesant . 2.15 les 100 lbs. 

Papiers de Construction 

Plomb, 15 a 16 cents la livre. 

aJune ordinaire, le rouleau 0.00 0.45 

Noir ordinaire, le rouleau . 0.00 0.57 

Goudronne, les 100 lbs 0.00 3.75 

Papier a tapis, les 100 lbs. 0.00 4.00 

Papier a couv., roul., 2 plis 0.00 1.05 

Papier a couv., roul., 3 plis 0.00 1.30 

Charnieres (couplets,) No 840 

Ferme, a la hausse. 
Augments de 75c par 100 lbs. 

1 % pouce 0.60 

1% pouce 0.75 

2 pouces 0.81 

2% pouces 0.92 

2% pouces 1.07 

3 pouces 1.30 

Nos 800 et 838 

1 pouce 0.32 

1% pouce 0.37 

1% pouce 0.48 

1% pouce 0.59 

2 pouces 0.67 

2% pouces 0.76 

2% pouces 0.81 

2% pouces 0.95 

3 pouces 1-07 

3% pouce- 1-49 



Vol. XXTX— No 29 



LE PRIX COURANT, vendredi 14 juillet 1916. 



33 



tarn 



PEINTURES ET VERNIS 

MARTIN -SENOUR 



QUALITE 



FAITS EN CANADA 



SERVICE 



Les marchandises faites en Cana- 
da doivent necessairement etre des 
Articles de Qualite pour meriter 
1 'approbation des Canadiens. 

La ligne de Peintures et de Verms 
Martin-Senour a toute la per- 
fection que le genie bumain peut 
obtenir. 

Par consequent nos agents comraer- 
ciaux sont en etat de fournir a leurs 
clients la qualite la plus haute. Ceci 
assure la satisfaction au commergant 
et au consommateur, conserve la clien- 
tele, procure des renouvellements de 
commandes et plus de benefices. 




Les Peintures et Vernis Mai tin 
Senour sont la ligne sur le marche 
pour laquelle on fait le plus de pu- 
blicity. 

Leur vente est poussGe au moyen des 
annonces pubises dans les journaux 
quotidiens, les magazines, les jour- 
naux d'agriculture et rcligieux qui ont 
une grandc circulation clans les cit6s 
et les villes. Ce message de Quality et 
de Service est transports dans tous les 
coins et recoins du pays et lu par des 
millions de personnes. 
L' usage Stendu de brochures envoy6es 
par la poste, les nouvelles idees d'eta- 
lage d'interieur et d'exterieur aident a 
faire de cette ligne celle qui se vend le 
plus facilement et avec le plus de pro- 
fit. 



She MARTIN-SENOUR Go. 

LIMITED 
PRODUCERS OF PAINTS AND VARNISHES 
Chicago MONTREAL Winnipeg 

HALIFAX • LINCOLN • TORONTO 

— — — an— — — — — — ^ffiffMHE— n— «■— a— i 






4 pouces 2.12 

Meme escompte que pour toutes les 
charnieres d'acier poli. 

FERRAILLES 

La lb. 
Cuivre fort et fil de cuivre 0.00 0.11 
Cuivre mince et fonds en 

cuivre 0.0^ 0.09 

Laiton rouge fort 0.00 0.10 

Laiton jaune fort 0.00 0.06 

Laiton mince 0.00 0.06 

Plomb 0.00 0.02% 

Zinc 0.00 0.02 

La tonne 

Fer forge No 1 0.00 12.50 

Fer fondu et debris de 

machines No 1 0.00 16.00 

Plaques de po61e 0.00 12.50 

Fontes en acier mallea- 

bles 0.00 9.00 

Ponies d'acier 0.00 5.00 

La lb. 
Vieilles claques 0.00 0.00 

PLATRE 

Piatre m§16 de sable, f.o.b. au 

char 5.50 

Platre dur (Hard Wall), f.o.b. 

20 tonnes et plus 10.50 

Platre dur, (Plaster Paris), en 

barils, sur char 2.10 

Etain en lingots 
Nous cotons: $48.00 a $49.00 les 100 
livres. 

Plomb en lingots 
Plus faible: $8.00 a $8.50 fort. 

Zinc en lingots 
March6 trSs fort avec une demande 
continue de l'Europe. 



Nous cotons: $30.00 a $32.00 les 100 
livres. 

CAUSTIQUE 

En barils de 100 lbs $7.50 

HUILES, PEINTURES ET 
VITRERIE 
H uile de lin 
Nous cotons au gallon, prix nets: 
huile bouillie, 80c, huile cvrue, 80c. 
Essence de therebenthine 
Ferme. 

Nous cotons 90c le gallon par quan- 
tity de 5 gallons et 75c le gallon pai 
baril. 

Blanc de plomb 

Blanc de plomb pur 100 liv 14.16 

Blanc de plomb No. 1 10.60 

Pitch 
Nous cotons: 

Goudron liquide, brl 0.00 4.50 

Goudron pur, 100 lb3 0.70 0.85 

Peintures preparees 
Nous cotons: 

Gallon 1.45 1.90 

Demi-gallon 1.50 1.95 

Quart de gallon 1.55 1.75 

En boites de 1 lb 0.10 0.18 

Verres a Vitres 
Nous cotons: 

Star Double 

Pouces unis ou 16 oz. ou 24 oz. 

100 pieds. 

au-dessous de 26 7.80 11.90 

35 a 40 8.50 13.00 

41 a 50 11.75 15.50 

51 a 60 12.25 15.85 

61 a 70 13.10 16.80 



71 a 80 14.75 17.35 

71 a 84 22.75 

85 a 90 24.35 

91 a 94 25.00 

95 a 100 29.00 

Escompte de 2 pour cent. 

VERT DE PARIS 

Barils a petrole, la liv 0.39% 

Barils a arsenic 0.39% 

Barils en fer de 50 et 100 liv 0.40% 

Barils en fer de 25 liv 0.40% 

Sacs en papier, 1 liv 0.42% 

Boit3s en ferblanc, 1 liv 0.43% 

Sacs en papier, % liv 0.44% 



Lisez les Annonces 

DU 

PRIX COURANT 

elles vous donnent les 
meilleures adresses oil 
vous approvisionner. 



34 



LB PRIX COURANT, vendredi 14 juillet 1916. 



Vol. XXIX— No 29 



DANS LA PROVINCE 

(Suite de la page 29). 

— Societe Construction Levis a Delles Saintpierre, Lauzon. 

— J. A. Patry a Adolphe Paquet, Lauzon. 

— Alphonse St-Pierre a J. H. Poire et al, Lauzon. 

Vente a remere, Joseph Morrissette a Gedeon Fortin, St-Jo- 

seph. 
Donation, Dame Veuve Joseph Lapierre a Adelard Lapierre, 

St-Romuald. 
Testament, Joseph Lapierre, St-Romuald. 

— Jacques Tobin, Levis. 



Rimouski 
Decl. erreur, Andre Chamberland a Violette Lumber Co., St- 

Joseph. 
Quittance, F. X. Chasseur a Aug. et Ant. Halle, St-Donat. 
Obligation, Aug. et Ant. Halle U Anselme Cote, St-Donat. 
Quittance, Joseph Labbe a Pierre Ouellet, Ste-Flavie. 
Vente, Pierre Ouellet a Samuel Bernier, Ste-Flavie. 

— Joseph Ross a Pierre Ouellet, Ste-Flavie. 
Main-levee, Talbot Ltee a Alphonse Ross, Ste-Blandine. 
Quittance, Chs. Desilets a Emile Lepage, Rimouski. 

— Samuel Rondeau, Esq. a Pierre Proulx, Ste-Blandine. 

— Joseph Madore a Joseph Damour, Ste-Flavie. 
Obligation, Joseph Damour a George Levasseur, Ste-Flavie. 
Jugement, A. C. Landry a Joseph Ouellet, Ste-Flavie. 
Vente, F. X. Pelletier a Joseph Anctil, Ste-Angele. 

— Marcel Lebrun a Joseph Cote, Ste-Flavie. 

— Marcel Lebrun a Herm. Aubin, Ste-Flavie. 
Transport, F. X. Pelletier a Wilfrid Guimont, Ste-Angele. 
Vente, J. B. Belanger a Joseph Dufour, St-Gabriel. 

— Herm. Bouillon a Nap. Berube et al, St-Donat. 

— Philippe Plante a Andre Chamberland, St-Joseph. 



Dorchester 
Mariage, A. Langelier a Delle R. Anna Turcotte. 

— W. Demers a Delle A. Giguere. 

— A. Poulin a Delle M. Binette. 

— H. Giguere a Delle A. Binette. 

— G. Poulin a Delle A. Maheux. 
Avis, J. Fournier a Begist, Frampton. 
Obligation, Z. Lacroix a S. Jacques, Cranbourne. 
Mariage, D. Giguere a Delle M. Lagrange. 
Resiliation, E. Breton a A. Breton, Ware. 



Vente, E. Breton a J. B. Lacroix, Ware. 

— O. Pelchat a J. Pelchat, Buckland. 

— O. Pelchat a V. Brochu', Buckland. 
Declaration, A. Lachance a Regist. 
Vente, J. Gagnon a J. Rioux, St-Maxime. 

— Sherif de Beauce a J. Grenier, Watford. 

— O. Veilleux a A. Ferland, Watford. 

— J. Gilbert a E. Lacroix, Watford. 
Echange, J. Pelchat a V. Brochu, Buckland. 
Vente, O. Pelchat a E. Pelchat, Buckland. 

— A. Drapeau a Chs. Pelchat, Buckland. 

— V. Lacroix a O. Richard, Buckland. 

— G. Blais a A. Lacroix, Buckland. 
Vente, G. Richard a J. Filion, Buckland. 
Testament, Dame C. Goupil a E. Labrecque. 
Avis, E. Labrecque a Regist., St-Malachie. 
Transport, J. Gagnon et al a A. Tanguay. 
Testament, J. Veilleux a Dame P. Mathieu. 
Vente, J. Morrissette a A. Tanguay, Langevin. 
Mariage, P. Soucy a Delle J. Remillard. 

Octroi, Gouvernement Provincial a Z. Lacroix, Cranbourne 

Testament, J. Hinse a J. Fournier. 

Donation, A. Lacroix a A. Lachance, Buckland. 

Echange, Ls. Blais a G. Blais, Buckland. 

Vente, J. Pelchat a G. Lachance, Buckland. 

— J. Filion a Mission St-Nazaire, Buckland. 

— O. Richard a E. Richard, Buckland. 

— Z. Lacroix a A. Lacroix, Cranbourne. 

— E. Veilleux a J. Nadeau'et Cie, Watford. 

— E. Richard a J. Perreault, Ware. 

Donation, Dame S. Labrecque a J. Fournier, Frampton. 
Vente a Rente, J. Gagne a J. Fontaine, Ware. 
Obligation, A. Lacroix a I. Lacrasse, Cranbourne. 
Quittance, J. A. Caron a L. Caron 

— A. Gagnon a W. Lessard 

— I. Lacombe a L. Marceau 

— Dame P. Lemieux a H. Samson 

— M. Richard a G. Richard 

— O. Richard a G. Richard 

— J. Fournier a A. Girard 

— Dame V. Lacasse et al a H. Lacass 

— J. F. Breton a E. Breton 

— A. et A. Breton a P. C. M. Dechene 

— J. Belanger a M. Lacroix 

— J. Corriveau a G. Blais 

— F. Richard a G. Richard 
Main-levee. F. Laflamme a Regist. 



$475.00 

750.00 

950.00 

500.00 

200.00 

200.00 

350.00 

300.00 

100.00 

100.00 

50.00 

55.00 

75.00 



TRIBUNAUX 

(Suite de la page 23.) 

JUGEMENTS EN COUR DE CIR- 
CUIT. — PROVINCE DE 
QUEBEC. 

Wm. Rennie Co., Ltd. vs. E. C. Joyal, 
Co., Ltd., Caplan River, $60. 

Harvey Chemical Co. vs. Lachapelle 
Co., St-Jovite, $35. 

A. Tremblay vs Hector alias Jos Tes- 
sier, Maisonneuve, $10 



Granger Freres Ltee vs. A. Meloche «i 

Cie, Ste-Genevieve. $12. 
O. Chagnon vs. Nap. Barette, St-Isido- 

re, $18. 
A. Lamontagne vs. Cephas Cote, St- 

Hilaire, $75. 
F. X. Vincent vs. C. F. Halsey, St-Pier- 
re, $41. 
L. Gravel vs. Jos. Dewittville, L'As- 

somption, $47 
L. Gravel vs. E, Authier, L'Assomption, 

$48. 
J. L. Perron vs. J. A. Deguire, St-Lau- 

rent, $16. 



J. P. Lamarche vs. A. E. Desrosiers 
St-Celestin. $10. 

B. Melancon vs. A. E. Desrosiers, St- 
Celestin, $10. 

J. R. Labelle vs. J. P. Boudrau, Grand - 
Mere, $94 

Standard Bank of Can. vs. Felix Le- 
febvre, Paquetville, $36. 



Vjfi* 



-T»* 



-C^JB 



Les plus difficiles de 
vos clients devien- 
les plus dociles qui soient, si vous leur 
vendez Remington UMC — fusils et cartou- 
ches. 

Pour une cartouche a poudre noire, il n'y 
a rien d'egal a la "New Club", une chaude favorite de- 
puis plus de 30 ans, tandis que les "Arrow'', "New 
Club" et "Remington" representent ce qu'il y a de 
au monde, dans les cartouches a poudre sans 

Remington Arms Union Metallic 

Cartridge Company ^ . ....-t > 

(Contracteurs pour les Gouvernemcnts 
imperial et Coloniaux Britanniques) 
WINDSOR, Ont. 
LONDRES, Angl., NEW YORK, E.U. 



mieux 
fumee. 



SPORTSMEtfS'l 
HEADOUARTEP* 



NEW YORK 
Marchand en Gros Parloul. 



iV/Afea 



my.™?, 



'///>'' 



Succession Feld. 
Lachine. 



JUGEMENTS EN COUR SUPERIEU- 
RE. — PROVINCE DE QUE- 
BEC. 

P. Guilmette vs. C. E. Larouche He 

Verte, $421. 
M. Leger vs. Wilf. Brunet, Ste-Anne 

de Bellevue, $117. 
Pearl Slutskey vs. 

Cowansville, $400. 
J. Trerrien vs. M. Lubin 

$1,046. 
Banque d'Hochelaga, vs. Norbert Forr- 

taine, Montreal, $902. 
Perron et Cie vs. D. J. MacDonald. 

Westmount, $195. 
Alphonse Racine Ltd. vs. H. Lamarche 

Staneville, $200. 
Marie-Rose " Labelle vs. j. b. Wilson. 

Outremont, $2,870. 
P. M. Hayes vs. M. P. Rodden. West* 

mount. 
P. M. Hayes vs. S. C. Philips, W.-si- 

monnt. 
Mathews Moody Sons Co, vs. John 

Rohill. North Bay. 
MatheWS Mood] Sons Co. vs. Thomas 

Coil. in. North Hay. 
S lard Bank of Can. vs. Loon Blan- 

chette, Rimouski. 



Vol. XXIZ— No 29 



LE PRIX COURANT. vendredi 14 juillet 1916. 



MACHINERIEblCORDONNERIE 

Pour tous Travaux depuis la mise 
en Forme jusqu'au Finissage 



TRADE 




MARK 



Systemes Goodyear 

pour Cousu-Trepointe et 

Gousu - Chausson 



Machines "Consolidated' 

a monter d'apres la 

Methode Manuelle 



Presses 

a decouper les Tiges 

Modeles C. 



Machines Rapides 

"Standard" 

A visser les semelles 



Machines Davey a 
cheviller bois 
avec bigorne 



Machines a Enfoncer les clous protege-talon — Machines 
a Estamper, a Charger, a Poser, a Fraiser, a Gouger, a Verrer 
et a Finir les Talons — Machines a clouer "Loose Nailer " et 
Machines a Bonbouter — Machines a Cimenter, a Poncer et 
a Parer — Machines a Entoiler les Premieres, "Serie Gem" — 
Machines a Poser les Oeillets — Oeillets, Cambrillons, 
Brosses, etc. : : : : : 

United Shoe Machinery Co. of Canada, Limited 

Montreal, Quebec. 



LE PRIX COURANT, vendredi 14 juillet 1916. 



Vol. XXIX— No .29 



Voici comment il travaille 



L'Employe pointe son numero 
L'Enregistreur fait le reste. 

C'est-a-dire — 

II imprime la minute exacte a 
laquelle Temploye est venu 
travailler. 

II imprime la minute exacte a 
laquelle il quitte son travail. 

A la fin de la semaine vous ob 
tenez, pour votre feuille de 
paye, un rapport exact de la 
somme de travail que vous 
avez regue pour le montant 
d'argent paye. 

Le cylindre blanc dans la vi- 
gnette, montre la feuille heb- 
domadaire. 

Le mecanisme d 'impression se meut automati- 
quement de la eolonne d 'entree a la colonne 
de sortie et vice versa, aux heures reglees. 
Egalement d'un jour a 1 'autre. 

Vous remontez simplement l'horloge une fois 
par seuaine. 



Entierement Auto- 
matique 




Vue de l'lnterieur d'un Enregistreur a Cadran. 
Garde sous clef et serrure. 



Enregistreur de Temps a Cadran International 

La plupart des maisons les plus prosperes du monde emploient ee systeme, certains equi- 
pements comprenant des donzaines d 'International. Le manufacturier moderne ainierait 
autant se passer de lumiere que de son Enregistreur de temps. II verifie son achat le plus 
important — la main-d'oeuvre, et le protege eontre la sorte la plus courante de malhonne- 
tete — le vol de temps, et sa consequence — une feuille de paye incorrecte. 

Nous avons un Enregistreur de Temps pour VOTRE COMMERCE. 

International Time Recording Company of 

Canada, Limited 




Manufacture 

Rue Anderson, Toronto 

Tel. Coll. 7393. 



F. E. MUTTON, W. A. WOOD, Jr., Agent des Ventes 

Gerant General. Edifice Cartier, Montreal. 

Coin des rues McGill et Notre-Dame. 




onde en 188? 



MONTREAL, vendredi 21 juillet 1916 



Vol. XXIX.— No. 30 




Qualites de Premier Ordre 

Lorsque Ton achete des Chaussures Systeme Dominion Rubber, on pent compter sur des qualites de pre- 
mier ordre. Cette protection est appreciee de plus en plus par le commerce de tout le Canada. 

Les Qualites de Premier Ordre 

sont notre premiere preoccupation 

Les qualites du Systeme Dominion Rubber eombinees avec la valeur et le service du Systeme Dominion 
Rubber, valent bien (pie vous achetiez des Chaussures du Systeme Dominion Rubber. 

Quel q\ie soit ce doirt vous ayiez besoin en fait de chaussures en Caoutchouc, ecrivez a notre 
succursale la plus proehe, on a notre Bureau Principal, et votre demande y recevra prompte 
et courtoise attention. 

CANADIAN CONSOLIDATED RUBBER CO., LIMITED, 

MONTREAL, RQ. 

28 Succursales "de Service" dans tout le Canada 



LE PRIX C()[ T RANT. vendredi, 21 juillct 19 1 



Vol. XXIX— No 30 



Essences Culinaires de Jonas 



LES ESSENCES QUI SE VENDENT PARTOUT ET TOUJOURS 



JONAS' 

TRIPLE 

CONCENTRE 



JONAS 

TWPJCONCESTIBIII 

EXTRACT 
VANILL A 

DIPLMtA AWARDED Bt 

THE COUNCIL Or MTtt 

BKD MANUFACTURI3 

PREPARED BV 

Henri Jonas aCg 

MONTREAL 

awn MEW YOHKl 



1 OZ. 



I 2 oz. 



Prix par 
Grosse 

$10.50 



20.00 




JONAS' 
ROYAL 

QUINTESSENCE 



4 oz. 



8 oz. 



Prix par 
Grosse 

$48.00 



ys.oo 




SOLUBLE" 



Prix par 
Grosse 

$10.00 
18.00 
34.00 
60.00 



JONAS' 

TRIPLE 

CONCENTRE 



%5T*<£m 




Prix par 
Grosse 

$ 24.00 

42.00 

79.00 

152.00 




JONAS' 
ROYAL 

QUINTESSENCE 





Prix par 
Grosse 


2 oz. 


$25.00 


2y 4 oz. 


28.00 


5 oz. 


48.00 


8 oz. 


84.00 


8 oz. carre 


84.00 




"ANCHOR" 

PUR 
CONCENTRE 



_ PUR _^ 

lemon; 

rftuuioujrc -» I 
iCREAMrij 

IcusTAnos - ; 



2 oz. 

4 oz. 

8 oz. 

16 oz. 



Prix par 
Grosse 

$12.60 
22.50 
38.00 
76.00 




"LONDON" 



Prix par 
Grosse 

1 oz. "London "$6.50 
2oz. " 10.00 







4 
8 
16 oz. 



"GOLDEN 
STAR" 

Double Force 



Prix par 
Grosse 

$10.00 
18.00 
34.00 
60.00 



oz. 
oz. 
oz. 




ESSENCE A LA 

MESURE 

pour les confi- 

seurs 



Essence 
a la livre 



Ext. 

X 

XX 

XXX 

xxxx 
xxxxx 



$1.10 
1.40 
1.75 
2.25 
2.75 
3.25 
4.00 



Essences de Jonas, en bouteilles, Jarres, Barillets et Barils pour Confiseurs, 
Fabricants de CrSme a la dace, Etc., Etc. Prix $7.00 a $15 le gallon, suivant 
qualite. Qualites Speciales et Prix Speciaux *par Contrat. 

HENRI JONAS & CIE., 



FABRICANTS 

MAISON FONDEE EN 1870 

173 a 177 Rue St.Paul, Quest, 



MONTREAL 



Vol. XXIX— No 30 LE PRIX COURANT, vendredi, 21 juillet 1916 



UN PROFIT 



Pour Monsieur PEpicier 

Le sucre est cTun prix eleve, 
comme vous le savez. Les 
menageres ne feront pas 
beaucoup de confitures cet- 
te annee a cause du prix 
eleve du sucre. Achetez 
v o t r e appro visionnement 
de confitures des mainte- 
nant, avant Tactivite de Fau- 
tomne alors que les prix se- 
ront forces d'augmenter. 

Les confitures de f raises f rai- 
ches de la Marque Aylmer, 
sont pretes a present, 

L'appel a la raison est suf- 
fisant. 

Dominion Canners, Limited 

HAMILTON - - CANADA 



LE PBIX COURANT, vendredi, 21 juillet 1916 



Vol. XXIX— No 30 



PRIX COURANTS 

Dans la llste qui suit sont comprises uniquement les marques speclales de marchandises dont les maisons, lndinnPes on <h- 
racteres noirs, ont l'agence ou la representation direct* au Canada ou que ces maisons manufactured elles-mfines. Les prut 
tndiques le sont d'apres les derniera renseignements fournis par les agents, representants ou manufacturiers 



ii.\ -m i. ii s. 



WALTER BAKER & CO., LTD. 

Chocolat Premium, pains de % 
liv. et de % lv., boite de 12 

liv., par liv 0.37 

Breakfast Cocoa, 

boites de 1-5, 

%, %. 1 et 5 

liv 0.41 

Chocolat sucre, 
Caracas, % et 
% de liv!, boi- 
tes de 6 lbs. .0.31 
Caracas Tablets, 
Cartons de 5c, 
40 cartons par 
boite, la boite .1.25 
Caracas Tablets, 
cartons 5c, 20 
cartons par 
boite la boite . 0.65 
Caracas "Assor- 
tis", 33 paq. 
par boite, la 

boite 1.00 

Chocolat sucre "Diamond", pain 
de 1-6 de liv., boites de 6 liv. 

la Hv 0.24 

Chocolat sucre Cinquieme, pains 
de 1-5 de liv., boites de 6 liv., 

la livre 0.22 

■ocoa Falcon (pour soda chaud 
et froid) boites de 1, 4 et 10 liv., 

la livre 0.36 

Les prix ci.dessus son F.O.F., Mont- 
real. 




REGISTERED 
TRADE-MARK 



BRODIE & HARVIE, LIMITED 
Farines preparers de Brodie La doz. 
"XXX" (Etiquette rouge; pqts. 3 

lbs 1.75 

Pqts. de 6 lbs 3.40 

Superb, pqts de 3 lbs 1.55 

Pqts. de 6 lbs 3.00 

Crescent, pqts. de 3 lbs 1.65 

Pqts. de 6 lbs 3.20 

Buckwheat, pqts. de 3 lbs 1.75 

Pqts. de 6 lbs 3.40 

Griddle-Cake, pqts. de 3 lbs 1.75 

Pqts de 6 lbs 3.40 

Les caisses contenant des paquets de 
1 doz. de 6 livres ou 2 doz. de 3 lbs. a 
20c. chaque. 

La pleine valeur est remboursee aux 
Caisses retournees completes et en bon 
etat. 

L. CHAPUT, FILS & CIE, LTEE, 
Montreal. 

"PRIMUS" 
The Noir Ceylan et Indien 

Etiquette Rouge, paquets de 1 lb. 

c-s 30 lbs., la livre 0.33 

Etiquette Rouge, paquets % lb., 

c-s 30 lbs., la livre 0.33 

Etiquette Rouge, paquets de % 

lb., c-s 29% lbs., la livre 0.33 

Etiquette Argent, paquetj 1 lb. 

c-s 30 lbs., la livre 0.40 

Etiquette Argent, paquets % lb. 

c-s 30 lbs., la livre 0.40 

Etiquette Argent, paquets de % 

lb., c-s 29% lbs., la livre 0.40 



"PRIMUS" 
The Vert Naturel, non colore. 
Etiquette Rouge,, paquets de 1 

lb., c-s 30 lbs., la livre 0.33 

Etiquete Rouge, paquets de % 

lb., c-s 30 lbs., la livre 0.33 

Etiqjuete rouge, paquets de % 

lb., c-s 29% lbs., la livre 0.C3 

Etiquete Argent, paquets de 1 

lb., c-s 30 lbs., la livre 0.40 

Etiquette Argent, paquets de % 

lb., c-s 30 lbs., la livre 0.40 

Etiquette Argent, paquets de % 

lb., c-s 29% lbs., la livre 0.40 

Prix speciaux pour le pros. 

CHURCH & DWIGHT 
Cow Brand Baking Soj/a. 

En I ■ il i ■■;■ scule- 
ment 

Empaquete com- 
rr.e suit: 




Caisses de 96 pa- 
quets de 5c. $3.20 

Caisse de 60 paquets de lib 3.20 

Caisse de 120 paquets de % lb 3.4u 

Caisse de 30 paquets de 1 lb., et 

60 paq. melanges, % lb 3.30 

W. CLARK, LIMITED 
Montreal. 
Conserves La doz. 

Corned Beef Compresse. ...%s. $2.00 

Corned Beef Compresse Is. 3.35 

Corned Beef Compresse 2s. 6.50 

Corned Beef Compresse 6s. 23.00 



Un article qui se vend constamment, c'est 

GOLD DUST 

Ayez un etalage de Gold Dust dans un endroit ou 
les femmes puissent le voir, et votre approvisionne- 
ment disparaitra rapidement,mais nelaissezpascelui- 
ci baisser, attendu que la demande est constante et 
persistante. Chaque femme a employe Gold Dust 
pour s'epargner du travail de quelque fagon— elle Tai- 
me- et notre publicite repandue partout suggere 
constamment de nouvelles fagons de faire usage de 
Gold Dust. 

II ne vous reste qu'a rappeler Gold Dust aux clientes 
quand elles viennent dans votre magasin pour obte- 
nir une commande. 




.t-n-e- f AIRBANK 



COMPANY 



LIMITED 
MONTREAL 



"Laissez les JUMEAUX GOLD DUST faire votre ouvrage." 



Vol. XXIX— No 30 



LE PRIX COURANT, vendredi, 21 juillet 1916 



Recommandez le Soda "Cow 
Brand" a la Menagere 




/n SI-CARBONATE » x 

Baking sodA 



que ce soit une menagere depuis nombre 
de lunes ou de quelques lunes seulement. 
elle appreciera la quallte fiable absolue de 
ce fameux soda. II est pur, de grande for- 
ce et est le grand favori des culsinieres 
partout. 

Emwagasinez-en— Votre marchand en gros en a 

CHURCH & DWIGHT 

LIMITED 

Manufacturers 

MONTREAL 




For Safe 

E gi 
Handling 



Tout aussi pratique, tour, aussi profitable pour 
la livraison a bicyclette que pour la livraison en 
voiture ou en auto; II y a la meme protection ab- 
solue — la meme £eonomie de dollars et de cen- 
tins, comme toujours lorsqu'on se sert des 
Transporteurs a oeufs Star. 

Renseignez-vous sur les avantages 
de la livraison par les Transporteurs 
a oeufs Star. Ecrivez-nous pour 
notre brochure No 208. 



STAR EGG 
CARRIER & 
TRAY M'FG 
COMPANY 



1523 

JAY STREET 
ROCHESTER 

NEW YORK 




Corned! Beef Compresse 14s. 60.00 

Roast Beef Vz s. 2.00 

Roast Beef Is. 3.35 

Roast Beef - 2s. 6.50 

Roast Beef 6s. 23.00 

uf bouilli Is. 3.35 

Boeuf bouilli 2s. 6.50 



Boeuf fume en tranches, pots en 
verre %s. 1.95 






Boeuf bouilli 6s - 23 - 00 

en gelee &S. 2.00 

Veau en gelee Is. 3.00 

Feves au lard. Sauce Chili, eti- 
quettes rouge et doree, caisse 
de 66 liv., 4 douz. a la caisse. 

la douz. 0.65 

do, 43 liv., 4 douz. la douz. 0.80 
do,' grosses boites, 42 liv., 2 

douz la- douz - i- 30 

do. boites plates, 51 liv., 2 

douz la douz - 1 ' 70 

Feves a la Vegetarienne, avec 
sauce tomates, boites de 42 liv. 1.25 
Feves au lard, grandeur 1% 

Sauce Chili, la douzaine 1-10 

Sauce Tomates la douzaine 1.10 

Sans sauce la douzaine 1-10 

Pieds de cochons sans os Is. 2.75 

Pieds de cochons sans os 2s. 5.50 

Boeuf fume en tranches, boites 

de fer-blanc %s< 1 - 75 

Boeuf fume en tranches, boites 

de fer-blanc Is. 2.80 

Boeuf fume en tranches, pots en 
verre . *s. 1-35 



1.50 
1.20 



0.50 



Boeuf fume en tranches, pots en 
verre Is. 2.95 

Langue, jambon et pate de veau 
Vzs. 

Jambon et pat6 de veau %s. 

Viandes en pots epicees, boites 
en fer.blanc, boeuf, jambon, 
langue, veau, gibier %s. 

Viandes en pot epicees, boites 
en fer-blanc, boeuf, jambon, 
langue, veau, gibier %s. 1.00 

Viandes en pots de verre, pou- 
let, jambon, langue Y*a. 1.45 

Langues . V2S. 

Langues Is. 

Langues de boeuf, boites en fer- 
blanc %s. 

Langues de boeuf, boites en fer- 
blanc Is. 

Langues de boeuf, boites en fer- 
blanc . 1% 

Langues de boeuf, boites en fer- 
blanc 2s. 10.50 

Langues en pots de verre . Is. 

Langues de boeuf, pots de ver- 
re size 1% 10.50 



5.00 



5.50 



8.25 



10.75 



Langues de boeuf, pots de ver- 
re 2s. 13.00 

Viande hach6e en "tins" cache- 
tees hermetiquement Is. 2.00 

Viande hachSe en "tins" cache- 
tees hermetiquement . . . .2s. 3.25 

Viande hach&e en "tins" cache- 
tees hermetiquement 3s. 4.55 

Viande hach&e en "tins" cache- 
tees hermetiquement 4s. 6.25 

Viande hachee en "tins" cache- 
tees hermetiquement 5s. 8.00 

Vianche hachee 

En seaux, 25 lbs 0.12 

En cuves, 50 lbs 0.12 

Sous verre 2.30 

KETCHUP AUX TOMATES 

Bouteilles, 31 " 8 oz. 2 ...$1.35 

Bouteilles, 42 " 12 oz. 2 1.90 

Bouteilles, 56 " 16 oz. 2 2.40 

Ketchup, 1 gallon jar 1.S0 

Ketchup, 5 gallon jars par gal. 1.26 

BEURRE DE PEANUT 

Beurre de Peanut, 16 " — % — 2 $0.95 
Beurre de Peanut, 24 " — % — 2 1.40 
Beurre de Panut, 17 " — 1 — 1 1.86 
Btes carrees 

Seaux, 24 liv $0.17 

Seaux, 10 lv 0.18% 

5 liv 0.20 

Clark's Fluid Beef Cordial, bou- 
teilles de 20 onces, 1 doz. par 

caisse doz. 10.00 

Feves au lard, sauce tomate, 
etiquette bleue, caisse de 66 
liv., 4 douz. a la caisse, la dou- 
zaine 0.65 

do, 43 liv., 4 douz. la douz. 0.80 



LE PRIX COURANT, vendredi, 21 juillet 1916 



Vol. XXIX— No 30 



do, 42 liv., 2 douz., la douz. 1.30 
do, boltes plates, 51 liv., 2 

douz la douz. 1.70 

do. grosses boltes, 68 liv., 2 

douz la douz. 1.90 

do, grosses boltes, 96 liv., 1 

douz la douz. 6.00 

do, grosses boites, 82 liv., % 

douz la douz. 8.50 

FEVES AU LAKD 
Etiquette rose, caisse de 66 liv. 
4 douz. a la caisse . . la douz. 0.65 
do, 43 liv., 4 douz. a la caisse, 

la douz 0.80 

do, 42 liv., 2 douz. a la caisse, 

la douz 1.30 

do, boltes plates, 51 liv., 2 douz 

la douz 1.70 

do, grosses boites, 68 liv., 2 

douz la douz. 1.90 

do, grossse boltes, 96 liv., 1 

douz ...la douz. 6.00 

do, grosses boites, 82 liv., % 

douz la douz. 8.50 

Veau en geiee 2s. 4.50 

Veau en gel6e 6s 21.00 

Hachis de Corned Beef %s. 1.50 

Hachis de Corned Beef... Is. 2.50 
pachis de Corned Beef.... 2s. 4.50 

Beefsteak et oignons Y2S. 2.00 

Beefsteak et oignons Is. 3.35 

Beefsteak et oignons 2s. 6.25 

Vaucisse de Cambridge Is. 3.00 

laucisse de Cambridge 2s. 5.50 

/ieds de cochons sans os....%s. 1.75 
Prix sujets a changements sans avis. 
Commandes prises par les agents su- 
jettes a acceptation. (Produi'.s Ca- 

nada). 

WM. H. DUNN 
Montreal. 

Edwards Soups. 

(Potages Granules, Prepares en Irian. 

de), Varietes: Brun — Aux Tomates 

— Blanc.ou assort!. 
Paquets, 5s. Boltes 3 doz. cha- 

que (assorties) par doz 0.45 

Canistres, 15s. Boltes 3 doz., 

grandeur, 4 oz., par doz 1.45 

Canistres, 25c. Boites 2 doz., 

grandeur, 8 oz., par doz 2.35 

J. M. DOUGLAS & CO. 
Montreal. 
Bleu a laver "Sapphirae". La lb 

Boites de 14 lbs., pqts de % lb. 
"Union", boites de 14 lbs., pqts. 

de % et 1 lb 0.10 

BORDEN MILK CO., LIMITED 
Montreal. 
Liste de prix pour l'Est, Fort Williams 
inclus. 

Prix au 
Lait condense (sucre) Detaillant 

Marque Reindeer 48 boites 6.70 

Marque Mayflower 48 boites... 6.00 
Marque Clover (4 doz. pa cse.) 5.50 
Lait 6vapor6 (non sucrfe) 
Marque Reindeer Jersey, Bolte 
de Famille (4 doz. par cais- 
se) 4.10 

Marque Reindeer Jersey, Bolte 

d'hotel (2 doz. par caisse)... 4.60 
Marque Reindeer Jersey, Gallon 

( % douz. par caisse) 4.75 

Cafe (avec Lait et Sucre) 
Marque Reindeer (2 doz. par 

cse large) 4.80 

Marque Reindeer (4 doz. par cse 

petite) 6.50 

Cacao Reindeer, (2 doz. par cse. 



E. W. GILLETT COMPANY LIMITED 
Torontoi Ont. 



AVIS.— 1. Les prix co- 
tes dans cette liste sont 
pour marchandises aux 
points de distribution 
de gros dans Ontario et 
Quebec, excepte la ou 
des listes speciales de 
prix eieves sont en vi- 
gueur, et ils sont sujets 
a varier sans avis. 
Levain en Tablettes 
'Royal" 
Caisse 36 paquets a 
5c. . . . la caisse $1.25 




Poudre a Pate 


"Magic" 




Ne contient pas 




d'alun La doz. 


6 doz. de 5c 


$0.50 


4 doz. de 4 oz. 


0.75 


4 doz. de 6 oz. 


1.00 


4 doz. de 8 oz. 


1.30 


4 doz. de 12 oz. 


1.80 


2 doz. de 12 oz. 


1.85 


4 doz. de 1 lb. 


2.25 


2 doz. de 1 lb. 


2.30 


ldoz. de 2% lbs 


6.30 


% doz. de 5 lbs. 


9.60 


2doz.de 6oz.| 


a la 


1 doz. de 12 oz. ) 


cse 


1 doz. de 16 oz J 


$6.00 



liiljt* THt WHITEST. UOHngl 



Hagic 

BAKING 
POWDER 



Vendue en canistre seulement. 

Remise speciale de 5% accordee sur 
les commandes de 5 caisses et plus de 
la Poudre a Pate "Magic". 



LESSIVE „ 
PARFUMEE DE 
GILLETT 

La cse 

4 doz. a la caisse 
4.30 

3 caisses 4.20 

5 caisses ou plus 4.15 
Soda "Magic" 

la Cse 
No. 1 caisse 60 pqts. 

del lb 3.15 

5 caisses 3.10 

No. 5, caisse de 
100 pqts. de 10 oz. 3.50 

5 caisses 3.40 

Bicarbonate de Soude 
superieur de "Gillett"' 
Caque de 100 lbs. 

par caque 3.25 

Barils de 400 lbs. par baril 8.55 

Creme de Tartre 
"Gillett" 
% lb. pqts. papier La Doz. 
(4 doz. a la caisse) 2.04 
Y> lb. pqts papier 

(4 doz. a la caisse) 3.91 
Y 2 lb. Caisses avec cou- 
vert visse 

(4 doz. a la caisse) 4.71 
Par Caisse 




SodA 

S 4lERAT<!* 

t. W GILLETT CQ LTD 




(Assortis) $15.66 



2 doz. pqts 14 lb. 

4 doz. pqts % b. 

5 lb. canistres carrees (% douz.) La lb. 
dans la caisse 6Sc 

10 lbs. caisses en bois 64^c 

25 lbs. seaux en bois 64%c 

100 lbs. en barillets (1 baril ou plus) 60c 



4.80 



large) 

Limite de fret; 50c par cwt. 
Conditions: Net 30 Jours, sans es- 
compte. 

Lait et Cr£mes 
Condenses. 
St. Charles "Family 4.10 
St. Charles "Hotel" 4.60 
Lait "Silver Cow" 

48 boltes 6.15 

Purity" 6.00 

Lait condense, 

La cse 



Marque Eagle, 

48 boites .... 6.95 
Marque Gold Seal 

Purity, 48 btes 6.00 
Marque Challenge 
48 boites .... 5.50 
Lait evapore. 
Marque Peerless "Hotel", 2 doz., 

chaque 4.60 

Marque Peerless "Tall" 4.70 

Marque Peerless "Pour Famille", 

4 doz., chaque 4.10 

Marque Peerless, "Petite Bolte", 

4 doz., chaque 2.00 

(caissea de 48 lbs.), bolte* %r 
cartons de 3 lbs - 3.C7% 

THE CANADA STARCH CO., LTD. 

Manufacturiers des Marques 

Edwardsburg. 

Empois de buanderie. La lb. 

Canada Laundry Starch (caisse 

de 40 lbs.) 0.06% 

Canada White Gloss (caisse de 

40 lbs. paquets de 1 lb 0.06% 

Empois No. 1, Blanc ou Bleu, 
(caisses de 48 lbs.), bottes en 
carton de 3 lbs 0.07% 




Kegs No. 1 d'Empois Blanc No. 

1 (caisse de 100 lbs.) 0.06% 

Barils No. 1 (200 lbs.) 0.06% 

Edwardsburg Silver Gloss, pa- 
quets chromo de 1 lb. (30 
lbs) 0.07% 

Empois Silver Gloss (48 lbs.) 

en canistres de 6 lbs 0.08% 

Empois Silver Gloss en boltes 

a coulisse de 6 lbs 0.08% 

Kegs Silver Gloss, gros cris- 

taux (100 lbs.) 0.07^ 

Bensons* Satin (28 lbs.) boltes 
en carton de 1 lb., etiquette 
chromo 0.07^ 

Bensons' Enamel (eau froide) 
(40 lbs.) la caisse 3.00 

Farine de pommes de terre ra- 
finee Casco (caisse de 20 lbs. 
en paquets de 1 lb.) 0.12 

Benson's Enamel (eau froide) 
la caisse (40 lbs.) 3.00 

Cellukvd 

Boite contenant 45 boltes en 

carton, par caisse 3.60 

Empois de cuisine. 

W. T. Benson's & Co's. Celebra- 
ted Prepared Corn (40 lbs.).. 0.07 % 

Canada Pure Corn Starch (40 

lbs.) 0.06V 

(Bolte de 20 lbs., %c en plus). 
Crown Brand. Corn Syrup. 

Par caiss 

Jarres parfaitement cachetees, 3 
lbs., 1 doz., en caisse $2.80 

Boites de 2 lbs., 2 doz., en cais- 
se 2.75 

Boites de 5 lbs., 1 doz., en caisse 3.15 

Boites de 10 lbs., % doz.. en cais- 
se 3.05 

Boites de 20 lbs., % doz.. en 
caisse 3.00 



Vol. XXIX— No 30 



LB PRIX COURANT, vendredi, 21 juillet 1916 




Pour vous assurer de plus gros revenus de votre com- 
merce d'oeufs vous devez donner la garantie que les 
oeufs que vous vendez sont frais. En agissant ainsi, non 
seulement vous augmentez vos profits, mais encore vous 
donnez satisfaction a vos clients et la satisfaction de vos 
clients est votre plus gros actif. 

Le MIREUR D'OEUFS "DAYLIGHT ELECTRIC" vous 
permettra d'accomplir cela. II peut etre manie par une ou 
deux personnes. Deux personnes peuvent facilement nsirer 
parfaitement de deux cents a trois cents douzaines d'oeufs 
par heure. 

Nous avons decide de supprimer 1'interme.diaire, de re- 
duire le prix a son plus bas niveau possible et d'expe- 
dier directement au commerce, donnant ainsi aux detail- 
lants le benefice de la commission des agents. Prix $10 00 
f.o.b. ehars, Ann Arbor. 

A. E. JENNINGS CO., 

435 DETROIT ST., ANN ARBOR, MICH., E.U.A. 



IH:M!»iMKIifc«M 



OUATRE TRAINS 
EXPRESS 
PAR JOUR 



LA VOIE DOUBLE 

MONTREAL ET TORONTO 

Amenagement superieur. Wagon a compt-.timents 
"Club" au train de 11 h. du soir. 

L'" INTERNATIONAL LIMITED" 

Le train le plus beau et le plus rapide du Canada 
Montreal -Toronto -Chicago, a 10.15 du matin, toua lea 
Joura. 

MONTREAL-OTTAWA 

I. h. matin, R h. 05 soir, t us 1 s jourr. 
9 h. 01 matin, 4 h. soir, excepts dimanche. 

MONTREAL-QUEBEC 

SHERBROOKE LENNOXVLLLE 

S h. 01 matin, 8 h. 15 soir, tous lea Jours, 
et 4 h. 16 soir, except* le dimanche. 

MONTREAL-PORTLAND 

8 h. 01 matin, 8 h. 15 soir, toua les jours. 

EXCURSIONS DE COLONS 

Billets aller et retour pour l'Ouest du Canada, via Chi- 
cago, chaque mardi, jusqu'au 28 octobre. Bona pour deux 
mole. 

BUREAUX DES BILLETS EN VILLE: 
123 rue St-Jacques, Angle St -Francois -Xavier. T*l. Up- 
town 1187, Hotel Windsor ou gar, Bonaventure, 
Main 8229. 




La Gazoline fait 
marcher VAuto 



Elle le fait aussi 
s'arreter 



Ni animal, ni machine ne peuvent marrher a moins d'e- 
tre nourris — et l'automobile moderne a un vigoureux ap- 
petit. II serait peut-etre plus logique d'appeler cela une 
soif — mais il y a des gens qui s'en offusqueraient. Ainsi 
done, regulierement l'automobiliste doit acheter de la 
gazoline, et il prefere toujours l'acheter a une 



"Sentinelle Rouge 



99 




la station de ravitaillememt 



II y a un lieu vacant devant votre magasin qui pourrait 
bien etre occupe pour fins de "livraison" par le systeme 
Bowser. Faites s'arreter les automobilistes pour la ga- 
zoline et ils reviendront pour acheter des fournitures 
pour leurs machines et pour s'approvisionner des choses 
dont ils ont besoin dans la maison. 

Le proprietaire ordinaire d'un Equipement Bowser re- 
nouvelle son stock de gazoline environ 50 fois par an. 
Vous n'hesiteriez pas longtemps a acheter une "vitrine- 
comptoir" pour toute autre ligne qui vous renouvellerait 
votre argent plus que rapidement — pourquoi des lors he- 
siter a installer une pompe Bowser? 

L'equipement de la "Sentinelle Rouge" illustre ci-dessus 
n'est qu'un des nombreux modeles de pompes mesurant 
automatiquement et de systemes d'emmagasinage que 
nous manufacturons. Nous faisons des appareils pour le 
maniement du petrole, de la peinture, des huiles lubri- 
fiantes et volatiles de toute espece, et une demande pour 
explication descriptive et informations concernant tout ce 
qui regarde cette ligne ne vous engagera en rien vis-a- 
vis de nous. 

S. F. Bowser & Company, Inc. 

66-68 Ave. Fraser, - TORONTO, ONT. 

Bureaux de ventes dans tous les centres et representants partout 



LE PRIX COURANT, vendredi, 21 juillet 1916 



Vol. XXIX— No 30 



Le Ketchup aux 

Tomates de 

CLARK 




LE MEILLEUR QUI 

SOIT FAIT AU 

CANADA 

Nos conserves 
de la nouvelle eai- 
son sont pretes a 
present a etre ex- 
pediees. 

il n'y entre au- 
cune matiere pre- 
servante ni colo- 
rante ni quoi que 
ce soit de falsifie. 

Garanti 
abaolument 

PUR 

Bouteilles de 8 

onces, 12 onces, 

... 16 onces. . . 

2 douzaines 

par caisse. 



Commandez-en a votre fournis- 
seur des maintenant 

W. Clark, Limited, 

MONTREAL 



LACAILLE, GENDREAU & CIE 

Suoce»..ur» de CHS. I.ACAILLE A CIE 

Epiciers en Gros 

Importateurs do M6lassea, 81- 

rops, Fruits 8eos, Thes, Vina, 

Liqueurs, Sucrea, Etc., Etc 



Speciallte de Vlns de Mecre de 
Slclle et de Tarragon*. 

• • • 

820 Rue St-Paul et 14 Rue St- 
Dlzier, Montreal. 



UN BON VENDEUR 

La Farine Preparee 
de Brodie 

Voyez le Coupon des Epiciers 
dans chaque Carton. 

Brodie & Harvie, Limited, 

Tel. Main 436. MONTREAL 



I '.arils, 700 lbs 4.00 

Demi-baril 350 livres 4% 

Quart de baril, 175 livres 4% 

Seaux, 25 livres chaque 1.50 

Seaux, 38% livres chaque 2.10 

Seaux, 65 livres chaque 3.15 

Lily White. Corn Syrup. 

Par caisse 

Boites de 2 lbs., 2 doz. par caisse 3.25 
Bo-tes de 5 bs., 1 doz. par caisse 3.65 
Bo-tes de 10 lbs., % doz. par caisse 3.55 
Boites de 20 bs., % doz. par caisse 3.50 
Pois Standard, qualite 4 

2s 0.92% 0.95 

DOMINION CANNERS LIMITED 

Liste de prix No. 54 

Ces prix sons ceux d" d6- Ontario 

tail, ceux qui ache.eront & Quebec 

de bonne heure, beneficie- Par doz. 

ront de 2%c par douzaine. Groupe 

A B 

Pointes d'asperges 2 s 2.30 2.32% 

Bouts d'asperges 2s 1.45 1.47% 

Feves Crystal Wax 2s 1.02% 1.05 

Feves Golden Wax, Mid. 

get Auto 2s 1.25 

Feves Golden Wax 2s 0.92% 0.95 

Feves Golden Wax 3s 1.30 1.32% 

Feves Golden Wax, gals.. 3.75 3.77% 
Feves Red Kidney 2s 0.97% 1.00 
Feves Rouges ou Val 

tine (vertes) 2s 0.92% 0.95 

Feves Refugee (vertes) 3s.l.30 1.32% 
Feves Refugee Midget, Au- 
to 2s 0.00 1.25 

Feves Refugee, gals 3.75 3.77% 

Feves Lima, 2s 1.20 1.22% 

Betteraves en tranches, 

rouge sang, Simcoe 2s.. 0.97% 1.00 
Betteraves entieres, rouge 

sang, Simcoe 2s 0.97% 1.00 

Betteraves entieres, rouge 

sang, Rosebud 2s 0.00 1.30 

Betteraves en tranches, 

rouge sang, Simcoe, 3s.. 1.32% 1.35 
Betteraves entieres, rou- 
ge sang, Simcoe 3s 1.37% 1.40 

Betteraves entierer, rou- 
ge sang, Rosebud, 3s 0.00 1.45 

Pois extra fins, tries, qua- 
lite, 1, 2s 1.52% 1.65 

Pois Sweet Wrinkle, qua- 
lite, 2, 2s 1.02% 1.05 

Pois Eearly June, qualite 

3s. 2s 0.97% 1.00 

Pois Sweet Wrinkle, qua- 

lite 2 gals 4.30 4.32% 

Puis Eearly June, qualite 

3, gals. 4.15 4.17% 

Pois Standard, qualite 4, 

gals 4.05 4.07% 

Ejinards, table, 2s 1.12% 1.15 

Epinards, table, 3s 1.47% 1.50 

Epinards, table, gals 4/'% 4.55 

Perfect Seal Jars 3 lbs., 1 doz In 
rn so per case 2.70 



La Reputation et le Maintien des 

Preparations de Cacao et 

de Chocolat de 

Walter Baker & Co. 

ont ete etablis par des annees d'affaires 
loyalea de fabrication honnSte, une ligne 
de conduite inebranla 
ble quant au maintien 
de la haute qualite det 
marchandises et par 
une publicity large et 
persistants. 



Ceci signifie, pour 
I'epicier, une demande 
constante et croissante 
de la part des client! 
satisfaits, et, a la lon- 
gue, de beaucoup le 
commerce le plus pro- 
fitable. 



Toutms nog marchan- 
disms wont oendumt an 
Canada at fabriqueet 
an Canada. 

Registered 
Trade Mark. 

Walter Baker & Co. Limited 

Maison Fondee en 1780 
Montreal, P.Q. Dorcheiter, Mas*. 




Service regulier et glace pure 

THE CITY ICE CO. LIMITED 

Bureau principal: 
295, RUE CRAIG OUEST 

Telephone Main 8605 



HENRI JONAS & CIE 

Montreal. 

Pates Alimentaires "Bertrand' 



Macaroni 

Vermicelle 

Spaghetti 

Alphabets 

Noullles 

Coqullles 

Petites Pates 



La lb. 

'Bertrand" 12%c 

12%c 

12%c 

12%c 

12%c 

12%c 

12%c 



etc. 



Extraits Culinaires "Jonas" I 

1 oz. Plates Triple Concentre 

2 oz. " 

3 oz. Carr6es " " 

4 oz. " " 
8 oz. " 

16 oz. 
2 oz. Rondes Quintessences 
2% oz. " 
6 oz. " 
8 oz. " 

8 oz. Carrees Quintessences 
4 oz. Carrees Quintessences, 

bouchons emerl 
8 oz. Carrees Quintessences, 

bouchon emeri 
2 oz. Anchor Concentre 



j. doz. 

$0.88 
1.67 
2.00 
3.60 
6.59 

12.67 
2.09 
2.34 
4.00 
7.00 
7.00 

4.00 

7.92 
1.05 



Vol. XXIX— No 30 



LE PRIX COURANT, vendredi, 21 juillet 1916 



De succes en succes — chaque annee 

LES ARTICLES D'EDDY 

sont plus faciles a vendre, parce qu'ils grandissent continuellement dans la faveur publique et voient 
leur prestige augmenter, du fait de la bonne qualite sans cesse croissante des materiaux employes dans 
leur manufacture. 

En meme temps il y a de plus en plus d'annonces faites pour placer continuellement devant 
les yeux du public le nom d'Eddy. 

Les lignes qui se vendent rapidement, les allumettes d'Eddy et les autres articles d'Eddy appor- 
tent des benefices immediats et conservent a vous-memes et a votre personnel toute l'energie commer- 
eiale. 

Telephonez a notre succursale de Montreal, rue Saint-Pierre, pour les prix. 



4 oz. 

8 oz. 
16 oz. 

2 oz. Golden 

4 oz. " 

8 oz. 
16 oz. 

2 oz. 

4 oz. 

8 oz. 
1 6 oz. 

1 oz. 

2 oz. 
Extraits 
Extraiis 



Star "ouble Force" 



1.83 
8.17 
6.34 

0.84 

1.60 

2.8< 
50 , 

Soluble 0.84 

1.50 

2.84 

6.00 

London 0.55 

0.84 

a la livre de $1.10 a 4.00 
au gallon de $7.00 a 25.00 



SlROP 



Plates 



MSmes prix pour 1 
fruits. 



>s extraits de tous 



Vernis a chaussures 



La doz. 



Marque Froment, 1 doz., a la caisse 0.75 
Marque Jonas, 1 doz., a la caisse 0.75 
Vernis militaire a l'epreuve de l'eau 2.00 

Moutard Frangaiso "Jonas" La gr. 



PIE ©@yoi^®JNI IT 
ft' HUILE PH FOIIE Pi MORUE DE 

Mathieu 

CASSELATOUX 

Gros flacons, — En Vente pqrtout. 
CIE. J. L. MATHIEU, Prop., . . SHERBROOKE P. Q. 
Fabricant aussi les Poudres Nervines de Mathieu, le meilleur 
remede contre les maux de tete, la Nevralgie et les Rhumes Fievreux. 



Pony 




2 doz. 


a la caisse 8.40 


Small 




2 " 


7.80 


Medium 




2 " 


10.80 


Large 




2 " 


" " ' 12.00 


Tumblers 




2 " 


' 10.80 


Muggs 




2 " 


13.20 


Nugget 




2 " 


13.20 


Athenian 




2 " 


13.20 


Gold Band Tu 


2 " 


13.80 


No. 64 r > 


r s 


1 " 


18.00 


No. 65 " 




1 " 


21.00 


No. 66 " 




1 " 


24.00 


Nc. 67 " 




2 " 


" " " 13.20 


No. 68 " 




1 " 


15.00 


No. 69 " 




1 " 


24.00 


Molasses 


Jugs 


1 " 


21.00 


Jarres, Yi 


gal. 


1 " 


36.00 


Jarres, % 


gal. 


Mi " 


64.00 





HUILE A CHARBON ROYALITE 





En bidon de 1 gallon 0.11 

15c pour le bidon. 

MAPL.FLAKE MILLS 

Mapl-Flake (bl6 entier) 3 doz.. 3.30 
Mapl-Flake (ble entier) 18 pkgs 1.85 



JOHN P. MOTT & CO. 

Elite, par doz 0.90 
La lb 

Prep'd Cocoa 0.3 

B'fast Cocoa 0.34. 

No. 1 Choc'te 0.33 

Diamond Chocolate 0.26 

Navy Chocolate 0.30 

Cocoa Nibbs 0.35 

Cocoa Shells 0.05 

Confectionery Chocolate ....0.22a 0.26 
Plain Chocolate Liquors . . . .0.22 a 0.33 
Vanilla Stick la gr. 1.00 



DONNEZ-LEUR LE MEILLEUR 

Vous ne pouvez mieux faire pour vos propres inter£ts 

St. Lawrence ^ 

Granule 

est le meilleur Sucre sur le marche 



10 



LE PRIX COURANT, vendredi, 21 juillct 1916 



Vol. XXIX— No 30 



SAVON 

The GENUINE, empaquete 100 mor- 
ceaux par calsse. 




AGENCES 

AGENCES 

LAPORTE, MAR- 
foLA \ TIN. LIMITEE 

1I |M j Legumes Importes 

LE "SOLEIL" 

Asperges 
En Branches Geantes, 1 kilo, 60s 26.00 
Fines, 1 kilo, 50s 21.00 

Flageolets 

Extra Fins, Yz kilo, 100s 14.50 

Moyens, y 2 kilo, 100s 12.00 

Divers 
Fonds d'Artichauts, hi kilo, 100s 33.00 

Sou pea 

Oseille, y 2 kilo, 100s 10.00 

Creme de Celeri, hi kilo, 100s.. 7.50 

Savons de Castillo 
Le Soleil 72% d'huile d'Olive Caisse 

C-s 100 more, 10% oz 10.00 

C-s 100 more, 7 oz 6.00 

Caisse de 1000 more, de 1% oz. 12.00 

Eau de Vichy 

Admirable 50 Btles 6.00 c/s 

Neptune 50 " 7.50 " 

Sans Rivale 50 " 8.00 " 

Limonade de Vichy 

La Savoureuse 50 Btles 11.00 c/s 

Eau Minerals Naturelle 

Evian-Source Cachat 50 Btles 9.50 c/s 

Ginger Ale et Soda Importes 

Ginger Ale Trayder's — 

c/s 6 doz., chop. 1.15 doz. (liege 

■ ou couronne) 

c/s 6 doz., Yi btl doz. 0.95 

Club Soda Trayder's — 

c/s doz., Splits, Y* btles — doz. 0.95 

c/s 6 doz., chop doz. 1.05 

Kola Tonique Trayder's — 

c/s 6 doz., chop 1.05 doz. 

c/s 6 doz., Yl btl 0.95 doz. 

Extrait de Malt. 
Miller de Milwaukee, cs 2 doz. 4.25 c-s 
Miller de Milwaukee, Brl. 8 doz 

16.20 Brl 

Lagar Beer 

Millear's High Life, Barll 10 

doz 15.50 Brl. 

Porter Anglais de Guiness doz. 

Johnson & Co. c/s 4 doz. Btles 3.10 
Johnson & Co. 8 doz. % Btles.. 1.95 
Johnson & Co. c/s 10 doz. Btles. 1.40 

Bire Anglaise de Bass doz. 

Johnson & Co. c/s 4 doz. Btles.. . 
Johnson & Co. c/s 4 doz. % Btls 2.00 
Johnson & Co. c-s 10 doz. hi Btls 1.35 



Fruits et Legumes en Conserves 
Marque "Victoria" 

Poires 24 tins 2 lbs.. .1.50 doz. 

Fraises 24 tins 2 lb j... 1.80 " 

Pommes 24 tins 3 lbs... 1.00 " 

Tomates 24 tins 3 lbs.. 1.20 " 

Ble-d'Inde 24 tins 2 lbs.. 0.90 " 

Poisson Marque "Victoria" 

Saumon 48 Btes 1 lb. haute.. 2.25 doz. 
Sardines c/s 100 Yi Btes 9.50 c-s 

Th6 du Japon 

Marque Victoria, c/s 9L lbs 30 lb. 

Thes Noirs 

Marque Victoria, tins de 30 & 50 lbs. 38 
Marque Princess, tins de 20 & 50 lbs. 35 

IMPERIAL TOBACCO COMPANY 

OF CANADA, Limited 

CIGARETTES Le 1,000 

Bouquet, 7s, boite 350, par bte.. 6.22 

Calabash 11.50 

Columbia, petits cigares 12.50 

Dardanelles "Turques" bouts 

unis 13.00 

Dardanelles "Turques", bouts 

en liege ou en argent 13.00 

Derby's, bte de 660, par bte $4.30 7.15 

Fatima 20s 10.75 

Guinea Gold 8.50 

Gloria 7s 6.22 

Gold Crest 20s 6.50 

Hasan "Turques", bouts en liege 

ou en or 8.80 

Mecca "Egyptiennes", bouts unis 

ou en or 8.80 

Mogul "Egyptiennes", bouts unis 

ou en liege 12.75 

Murad "Turques", bouts unis . 12.75 




New Light, Petits cigares .... 8.80 

Old Chum, bouts unis ou en or 8.50 
Old Gold, 6s. bte de 600, la bte 

$4.10 6.83 

Pall Mall, format ordinaire 19.60 

Pall Mall, format royal 26.00 

Players Navy Cut 8.70 




Sweet Caporal 8.80 

Sweet Sixteen 7s, bte de 700, la 

botte $4.35 6.22 

Sub Rosa, petits cigares 8.80 

Cigarettes importees. 
Capstan, douce et medium . . 16.50 
Capstan, bte de 10 avec porte- 

cigarettes 16.50 

Soussa, importees du Calre, 

Egypte extra fine. No 26 21.80 

Soussa, extra fine, No. 30 24.50 

Soussa, Khedivial 32.60 

Three Castles, bte de fer-blanc, 

50s, bte de carton 10s 19.00 

Three Castles, bte de fantaisie . 19.50 

Tabacs a Cigarettes. 

B. C, No. 1, 14s 1.18 

Sweet Caporal, 15s l.Si 

Tabacs coupes. 



Richmond Straight Cut, bte de 

10 11.60 

Richmond Straight Cut, bte de 
20 ... , ,. ..,. 11.00 



OLDCHUM 

VTRHNym/IKEClIT 

5fl20r\lHC 
o) TOBACCO 

'■mm*. bwceCawr, 0**0* l--. 



Old Chum, 12s 0.M 

Meerschaum, 12s 0.99 

Athlete Mixture, bte en fer- 
blanc, Vt et Yt. lb 1.10 

Old Gold. 13s 1.12 

Seal of North Carolina, 18b 1.04 

Duke's Mixture, "Cut Plug", 1/1$ 1.04 

Duke's Mixture "Granule" sac 1/13 1.04 

Old Virginia, pqts % et 1 lb 0.80 

Old Virginia, pqts 1/16 0.70 

Bull Durham, sac 1-11 et 1-18.. 1.80 

Snap, pqts Ye. et 1-16 0.87 

Calabash Mixture, bte Y, et 1 lb 1.41 

Calabash Mixture, bte % lb 1.10 

Calabash Mixture, import*, bte 

% l.M 

Pride of Virginia, import*, bte 

1/10 1.60 

Capstan Navy Cut, imports, bte 

hi moyen et fort 1.60 

Old English Curve Cut, importe 

boite 1/10 1.60 

Tuxedo, importe, boite 1/10 1.50 

Lucky Strike, importe, boite, 

1/10 1.60 

Rose Leaf, imports, a chlquer 

pqts 1 oz 1.40 

Tabacs a chiquer importes. 

Piper Heidsieck 1.40 

Casino— 

Pqts % lb., boltes 6 lbs 0.32 

Pqts 1/10 lb., boltes 6 lbs 0.40 

Pqts Yx lb 0.80 

Pqts 1 lb 0.28 

Horse Shoe Solace — 

Pqts 1/12 lb., boltes 6 lbs 0.48 

Pqts Y* lb 0.48 

Pqts 1 lb 0.48 

Pqts 1 lb. avec pipe a l'inte- 

rieur 0.68 

Boite de fer-blanc, Y» lb 0.6$ 

Gold Block- 
Sacs 1/14, boltes 6 lbs 0.6$ 

Sacs 1/9, boltes de 5 lbs 0.68 

Boltes en metal hi lb 0.76 

Brown Shag pour fumer et chlquer — 

Pqts 1/12 lb., boltes de 6 lbs. 0.48 

Pqts hi lb 0.46 

Pqts 1 lb 0.46 

Signam Cut Plug — 

Sacs 1/14 lb., boltes de 6 lbs. . 0.68 

Pqts 1/12 lb., bottes d* 5 lbs. . 0.48 

Pqts hi lb 0.48 



Vol. XXIX— No 30 



LE PRIX COURANT, vendredi, 21 juillet 1916. 



11 






S^«a>; 












C'est le temps pour les Marchands 
de gagner plus d'argent 



Les manufacturiers sont plus oc- 
cupes que jamais ;beaucoup a" en- 
tre eux travail lent jour et nuit. 

La main d'oeuvre est tres recher- 
chee; les ouvriers ont des salaires 
plus eleves que jamais. 

Des millions de piastres passent 
entre les mains des marchands, 
toutes les semaines. 

Vous ne pouvez en obtenir vo- 
tre part, si vous n y adoptez pas 
les methodes modernes. 

Rappelez-vous que votre succes 
en affaires depend de I* informa- 
tion exacte reque en temps op- 
portun. 

En lisant "LE PRIX COURANT" regulierement toutes 
les semaines, vous verrez dans les pages d'annonces ce 
que les manufacturiers et les marchands de gros ont a 
vous dire et a vous offrir, tandis que dans les pages de 
matiere a lire vous puiserez les methodes pour conduire 
avec succes votre commerce. Chaque numero vaut a lui 
seul, par les renseignements precieux qu 'il fournit, le prix 
de V ahonnement d'un an. 

LE PRIX COURANT, 

80 RUE ST -DENIS 




































12 



LE PRIX COURANT, vendredi, 21 juillet 1916 



Vol. XXIX— No 30 




Ri 






a 



Epiciets : Les pains de Levure Royal, comme tous les autres 
produitsde cette Compagnie, et a cause de leur qualite superieure, 
sont depuis longtemps reconnus comme les meilleurs du Canada, 
lis donnent depuis st longtemps une satisfaction parfaite que tout*? 
tentative d' experimentation over des marques inconnues peut en- 
trainer et' entrainera la perte de clients precieux 

ROYAL YEAST 



'"St 

ik 



' :< *aiaau*£iiiiiw 



Fait un Pain Parfait P£ 



ewgillett company limited 



SiPl 



smSm TORONTO, ONT. CSBSISH 

^S&Gizjs£g0 WINNIPEG MONTREAL 1 ^ 

SLUE LABEL BLUE LABEL 



i ti«ifl 






Aliment d'ete nourissant qui 
s f impose a la menagere 

Avec la venue des jours chauds d'ete. la menagere esl tout naturellemenl 

portee a reehercher les aliments appetissants qui sont faeiles a preparer, 
et qui lui assurent ainsi plus de temps a la fraieheur du dehors. 

Poussez done 

Les Aliments Marins de la 

Marque Brunswick 

et vous verrez combien la menagere s'empressera d 'en profiter. Le produit par excellence pour lui 
procurer ses mets nourrissants sans le tracas et I'ennui d'une preparation fatiguantq. 

La grande variete que vous pouvez lui offrir lui permet de servir des plats delicieux presque a cha- 
que repas. 

Vendez-vous la marque Brunswick f Voyez quels sunt vos besoms el eommandez-en aujourd'hui. 

CONNORS BROS., Limited, Black's Harbor, N.B. 



LE PRIX COURANT 

REVUE HEBDOMADAIRE 

Commerce, Finance, Industrie, Assurance, Etc. 



EDITEURS 
Compagnie de Publications des Marchands DetailUurs 

du Canada. Limit**, 

Telephone Est 1185. MONTREAL. 

Echange reliant tous les services: 

Montreal et Banlieu* . . $2.60 
ABONNEMENT: Canada et Etafs-Unis . . 2.00 PAR AN. 
Union Postale, Frs. . . . 20.00 
Bureau de Montreal: 80 rue St- Denis. 

Le Prix Courant, 

Le Journal dss Marchands- Detail- 
Uurs, 
Liqueurs *t Tabacs, 
Tissus et Nouveautes. 



Circulation amalgams* 



II n'est pas accepte d'abonnoment pour moins d'une annse. 

A moins d'avis contraire par ecrit, adress6 directemsnt a 
nos bureaux, 15 jours au moins avant la date d'expiration I'a- 
bonnement est continue de plein droit. 

Toute annee commences est due en entier. 

L'abonnement ne cesse pas tant que les arrearages n* sent 
pas payee. 

Tout cheque pour paiement d'abonnement doit *tre fait 
payable "au pair a Montreal." 

Cheques, mandats, bons de post* doivent etro fait* pays* 
bles a I'ordre de "Le Prix Courant." 

Priere d'adresser les lettres, etc., simplement comme suit: 

"LE PRIX COURANT," Montreal. 



Fonde en 1887 



LE PRIX COURANT, vendredi, 21 juillet 1916 



Vol. XXIX— No 30 



LE COMMERCE DE DETAIL 



L 'Education professionnelle au point de vue commercial. 



Trop sou vent, pour la multitude, le commerce est 
one branche qui ne demande aucune connaissance spe- 
ciale, la grace infuse doit vous arriver des que vous 
ouvrez boutique. 

II nous revient cette phrase exquise de candeur d'u- 
ne mere presentant sa jeune fille au directeur d'une 
maison de detail: "Nous voulions la mettre dans l'en- 
seignement, mais elle n'est pas tres travailleuse, alors 
comme elle n'avait de gout pour rien, nous avons tout 
de suite pense a la mettre dans le commerce." 

Ceci resume absolument 1 'impression generale, soit 
que le commerce ne demande aucune aptitude ni etu- 
de, et que chacun, des lors qu'il sait lire, ecrire et 
compter, peut y faire bonne figure. 

No\is desirous refuter une telle opinion et demontrer 
comment un enseignement professionnel serait utile 
aux jeunes gens pour apprendre le commerce. 

Causons aujourd'hui de celui de detail et envisa- 
geons-en les diverses faces. Le commerce de detail est 
divise en deux categories tres distinctes et fonciere- 
ment eoncurrentes. Nous voulons dire, d'une part, le 
grand magasin et l'etablissement a succursales multi- 
ples, et d 'autre part, le negociant dirigeant et exploi- 
tant sa propre maison. 

Pour la premiere categorie, il ne nous appartient pas 
dans eet article d'en discuter l'utilite ou Taction ne- 
t'aste au point de vue social. 

II serait interessant de savoir si les intelligences qui 
sont agglomerees et toutes les capacites qui sont drai- 
m'es par ces grosses affaires sous une direction unique, 
ne donneraient pas plus de ressources a. la nation en 
gardant leur individualite. 

Toutefois, il est permis d'af firmer que dans le petit 
commerce ou la femme est la collaboratrice directe de 
son mari et travaille avec lui a l'edification de la for- 
tune mutuelle, il y a au point de vue de la societe, une 



situation bien superieure a celle de la famille desunie 
par le travail distinct du mari dans une maison, de la 
femme dans l'autre et des enfants seuls a la maison. 

La repopulation et l'education saine de l'enfance 
sont surtout basees sur la famille unie. Aucune situa- 
tion n'est' comparable a celle du commergant qui, au 
milieu des siens etablit, surveille et augmente son pa- 
trimoine, ne tenant que de lui la reussite de ses affai- 
res. 

Cette parenthese fermee, revenons a la question 
professionnelle. 

Dans le grand magasin, l'enseignement est evidem- 
ment beaucoup moins utile. 

Le vendeur regoit la marcbandise toute etiquetee, il 
n'a qu'a la placer a son rayon et la donner lorsque le 
client la lui demande. 

Le travail se trouvant divise, il n'est pes besoin de 
connaissances etendues et l'art de la vente se trouve 
eonsiderablement amoindri par ce fait meme que le 
client regarde , examine, choisit sur les comptoirs et 
prefere le plus souvent ne pas etre importune par les 
conseils d'un vendeur. 

Dans la speciality, la question est toute autre, et 
puisque nous voulons envisager dans cet article quelle 
sera la meilleure ecole, disons de suite que la, est vrai- 
ment le criterium. En effet, le commercant qui n'oc- 
cupe que quelques employes doit etre a, la fois l'ache- 
teur pour avoir des assortiments reguliers, et le ven- 
deur a qui le client veut avoir affaire souvent en per- 
sonne. 

En resume, le commergant qui dirige lui-meme son 
entreprise, c'est l'audace dans les affaires, la prudence 
dans les achats, l'initiative dans la publicite, 1 'esprit 
courtois dans les relations du vendeur. 

Comment acquerra-t-il ces qualites? En vivant jeune 
dans le milieu ou ces qualites se developpent le mieux. 



♦^♦♦♦^^^^♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦^♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦^ ♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦«>♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦* 

* V0S CLIENTS LE CONNAISSENT COMME ETANT TAB AC | 



e %<mJMw3£ieww^ ^krn S X JB^ u 



VENDU PAR VOTRE MARCHAND EN GROS " f^ CHIQUER 

♦ ♦♦•)♦»♦»♦♦♦»»»♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦»♦»»»♦»♦♦♦♦♦♦♦»♦♦♦♦♦ ♦♦♦♦♦♦^«H»«K»^»^^H»»< »»»»^»»^^ ♦♦♦♦♦♦ 



14 



LE PRIX COURANT, vendredi, 21 juillet 1916 



Vol. XXIX— No 30 



bref dans le magasin de petite ou de moyenne impor- 
tance. 

La il apprendra l'art de 1 'achat, c'est-a-dire cette au- 
daee du joueur qui risque souveut une grosse somme 
but riuconnu, et qui, a la fin de l'hiver prevoit ce qu il 
faudra faire pour l'hiver prochain et l'achete au bon 
moment af in d'etre bien place dans ses prix. II ap- 
prendra a prevoir, a combiner, a etudier un modele 
qui lui sera personnel et qui lui permettra de prendre 
une place preponderante sur ses confreres. 

Enfin ,il apprendra dans 1 'achat a savoir le gout 
qui prevaut chez ses concitoyens et ce qui sera suscep- 
tible de plaire. 

II apprendra Tart de la vente. II y a, en effet, une 
phsycologie tres amusante chez le vendeur, quand, en 
face de son client, il doit deviner de quelle fagon le 
prendre pour lui faire acheter ce que lui, vendeur, 
veut lui vendre. 

II doit connaitre la mentalite, nous dirions presque 
de son adversaire, et quand il la possede, e'est a lui de 
le pousser ou de le retenir dans l'achat selon les mte- 
rets de sa maison. 

II apprendra les etalages; en effet, disposer aveo 
art de la marchandise sur des glaces ou des trmgles, 
afin que de cette reunion de choses diverses il sorte un 
ensemble harmonieux, represente une connaissance 
tres speciale. 

L'etalage ne consiste pas seulement a disposer des 
ombrelles ou des piles de serviettes en domes ou en py- 
ramides, et a cote de l'etalage qui impressionne parce 
qu'il represente des colonnades et le temple de 1 'amour 
en serviettes eponge, comme le charcutier le fait en 
saindoux, a cote de cet etalage qui est bon quelquefois 
cbaque annee pour son originalite il y a le bon petit 
etalage simple mais qui rapporte. 

Tont est la! au-dessus de l'etalage a effet, nous pre- 
ferons la marchandise mise a l'epoque ou elle doit etre 
mise pour que l'acheteur en ait envie et disposee d'une 
facon suffisamment simple pour qu'il voit une chaus- 
sette, une eravate, au lieu d'essayer de dechiffrer ce 
qu'est cette petite chose pelotonnee ou ces coques qui 
se dressent ou s'evantaillent. 

La publicite? L 'employe l'apprendra aussi chez le 
petit commercant et il saisira ses f aeons de faire, se 
reservant de se les assimiler plus tard s'il s'etablit a, 
son compte. 

II y a toute une echelle de nuances dans l'art de fai- 
re la publicite, elle doit etre diverse et se conformer 
a 1' esprit du lieu. 

Enfin, pour la question comptabilite, la pratique 
qu'il verra journellement completera tres heureuse- 
ment ce qu'il aura pu apprendre clans les ecoles spe- 
ciales. 

Nous avons expose ce que le jeune homme employe 
dans une specialite bien dirigee pouvait apprendre. 

Si vous voulez qu'il se forme autrement que par la 
pratique, donnez-lui comme professeur de commerce 
applique, non pas un rheteur, mais un commercant im- 
bu des idees enoncees ci-dessus, et qui, mieux que tout 
autre, fera de lui un bon employe. 

Ce bon employe pourra plus tard, mettant a. profit 
les connaissances qu'il a recues, devenir un petit pa- 
tron, et comme tel, nous le repetons, il apportera une 
part plus effective dans 1 'edification du bloc social de 
son pays. 



DE TOUT UN PEU 



Le Canada, grace a sa position geographique et mal- 
gre sa genereuse contribution en hommes et en matie- 
res, beneficie commercialement de la guerre europe- 
ene. Cela est demontre par les statistiques suivantes : 
d'apres le rapport annuel du departement de commer- 
ce se terminant en fevrier dernier nous constatons sur 
1 'annee precedente un excedent notable dans les 
echanges commerciaux du Canada. Les importations 
canadiennes accusent une augmentation de $30,788,- 
769.44 ou 7.4 p.c. et les exportations generates un sur- 
plus de $27,618,675.00 ou 66.8 p.c. Dans ce chiffre il est 
important de noter que les exportations de produits 
canadiens ont augmente de $288,896,486.00 ou 19.3 p.c. 
tandis que l'exportation des marchandises de prove- 
nance etrangere ont diminue de 12,729,735.00 ou 25.8 
p.c. 

Tous les produits canadiens accusent un surplus 
clans l'exportation a 1 'exception des euirs, des peaux 
et du bois de pulpe. Ce dernier article qui interesse 
particulierement la province de Quebec a diminue de 
$656,832.00 mais fort heureusement la pulpe fabriquee 
suit une augmentation progressive. Ainsi en 1915, il a 
ete enregistre un surplus de $1,568,677.00 et en 1916 
$1,474,517.00. 

Apparemment le commerce de bois semble souffrir 
le plus mais aussitot la paix retablie il reprendra son 
ancienne activite car ce dont l'homme a le plus besoin 
apres la nourriture et l'habillement, e'est de se mettre 

a l'abri. 

# # # 

# # * 

La International Paper Company a l'intention de 
construire des usines considerables au Canada. Les 
plans sont prepares pour 1 'erection d'un moulin a pa- 
pier d'une capacite de 200 tonnes par 24 heures. La 
compagnie fabrique du papier a journal, de la pulpe 
de bois moulu et de la pulpe de sulphite. La construc- 
tion va commencer aussitot que les soumissions pour 

les materiaux seront regues. 

# • # 

La guerre a beaucoup contribue a faire connaitre a 
l'etranger, et particulierement, a l'Angleterre, aux 
Etats-Unis et a la France les ressources du Canada. Les 
Americains ont fourni deja au Canada a de bonnes 
conditions des millions de dollars et s'empresseront, 
quand la paix sera signee, d'installer ici des succursa- 
les de leurs usines et manufactures; l'Angleterre. la 
France, l'ltalie et la Russie seront plus que jamais 
d'excellents debouches pour les produits agricoles, 
forestiers, miniers, etc., et, grace a l'immigration on 

pourra exploiter ces richesses sur une grande echelle. 

# # * 

La situation economique s'est merveilleusement 
amelioree depuis quelques mois. A la fin de 1914 et 
pendant une grande partie de 1915 l'avenir de maintes 
compagnies industrielles qui encaissent aujourd'hni 
des benefices considerables ne semblait nullement bril- 
lant; mais plusieurs d'entre elles qui avaient pris des 
commandes de munitions de guerre afin de pouvoir 
eontinuer leurs operations sont retournees a leur pre- 
miere industrie avec avantage. 

# » * 

Le commerce de bois de construction est tres aetif. 
surtout le commerce d 'exportation. Des quantity con- 
siderables de bois quittent les ports canadiens tons les 
jours, en route pour l'Europe. Le bois est aussi en 
grande demande aux Etats-Unis. 



Vol. XXIX— No 30 



LE PRIX COURANT, vendredi, 21 juillet 1916 



"15 



aaooacoaaooaooaoDonooaoooooooaaooaoooooiK»oooooiKmoiXH2ooooc«waoaaoiKiooo«oiKmoaiwioooaooo« 
a S 

Documents et Informations f 

a a 

OOOOOOOOOOOOOOOOOOCKH>OCHBOCK>OOOOCHKHM»00^ 



LA CONSTRUCTION 



"Quand le batiment va, tout va," dit le proverbe. 

Or, la construction, qui a langui pendant des mois 
apres la declaration de la guerre, a repris par tout le 
Canada une activite des plus encourageantes. 

Le mois de mai, dans quatre-vingt-quatre villes de 
I 'Est, des permis de construction pour line valeur de 
$3,256,388 ont ete pris, contre $2,624,124 en mai 1915, 
soit une augmentation de $632,264. Pour 13 villes de 
l'Ouest 1 'augmentation s'est elevee a $264,684. 

A Montreal, les permis du mois de mai representent 
une valeur de $767,069 contre $435,805 pour avril der- 
nier et $529,167 pour mai 1915, soit une augmentation 
de $237,902 sur ce dernier mois. 

M. Andrew J. Eken, de Montreal, vice-president de 
la "George Fuller Construction Co.", disait recem- 
men-t a un journaliste que les perspectives de l'indus- 
trie du batiment sont, actuellement, plus brillantes 
qu'elles ne l'etaient avant la guerre. L 'activite dans la 
construction des manufactures, ajoutait-il, est parti- 
culierement remarquable. On construit, en outre, une 
demi-douzaine d'elevateurs a, grain de l'Atlantique au 
Pacifique. On pensait, il y a un an, que le Canada 
possedait un nombre suffisant d'elevateurs, mais la phe- 
nomenale recolte de l.'annee derniere a prouve que Ton 
se trompait et la commission du port de Montreal a 
trouve necessaire d'en faire construire un nouveau. 

Quand la paix sera faite, toujours selon M. Eken, la 
construction sera encore beaucoup plus active, car no- 
tre expansion economique prendre tres rapidement des 
proportions extraordinaires. 

L 'amelioration du marche aux immeubles de Mont- 
real et de la banlieue se maintient et ne peut tarder a 
s'accentuer. 



L'INDUSTRIE ET L 'AGRICULTURE 



Dans 1'industrie, le travail est toujours abondant. 
On constate une activite extraordinaire pour la saison 
actuelle dans la cordonnerie. 

La fabrication des munitions de guerre est loin de 
ralentir. 

On estime qu'en general la production des grandes 
manufactures du Canada augmentera de cinquante 
pour cent cette annee. 

Quant a la production agricole, elle semble devoir 
etre excellente, quoi qu'en disent les pessimistes. La 
surabondance de pluie que nous avons eue aura peut- 
etre nui a certaines recoltes dans les provinces de Que- 
bec et d 'Ontario; mais, comme le fait remarquer le mi- 
nistre federal de 1 'Agriculture, elle a beaucoup favorise 
la croissance du foin et de l'herbe qui seront, en gran- 
de partie, transformed en produits laitiers et en vian- 
de de boucherie clans les fermes. En 1915, la recolte du 
foin, dans ces deux provinces, valait environ cinquan- 
te millions de dollars. Elle sera certainement beaucoup 
plus considerable cette annee, et les cultivateurs pour- 
ront en profiter pour augmenter leurs troupeaux afin 
d'etre en mesure de faire face, dans leur propre inte- 
ret, a la demande de bestiaux qui sera enorme apres la 
guerre. 

II y a, en effet, un brillant avenir pour l'eleveur ca- 



nadien qui aura su tirer parti de la situation creee en 
Europe par le grand conflit. Dans les pays qui pren- 
nent part a ce dernier, le nombre de bestiaux, nul ne 
l'ignore, a beaucoup diminue, et quand les millions 
d'bommes aujourd'hui sous les armes rentreront dans 
leurs foyers, apres avoir ete pendant longtemps plus 
ou moins prives de nourriture, ils seront, naturelle- 
ment, on ne peut mieux disposes a faire une grande 
consommation de viandes fraiches. En outre les ele- 
veurs, qui se hateront de reconstituer leurs troupeaux 
devront, a cette fin, s'adresser a l'etranger et, princi- 
palement, au Canada et aux Etats-Unis qui sont rela- 
tivement peu eloignes d'eux. 



LA GUERRE ET LES DETTES DES NATIONS 



Dans un article de "Atlantic", M. W.^S. Rossiter, 
un statisticien d 'experience, en relations depuis de lon- 
gues annees avec le Bureau de Recensement des Etats- 
Unis analyse les obligations a l'heure presente, des na- 
tions en guerre. 

Calculant la proportion de la dette'nationale pour 
chaque pays, qui existait avant la declaration de guerre 
et representant un siecle ou plus de dettes accumulees, 
ajoutant les grosses sommes des dettes de la guerre, 
il trouve que l'interet charge sur les dettes reunies des 
nations concernees s'eleve a, $2,300,000,000 annuelle- 
ment. 

M. Rossiter fait une comparaison interessante entre 
les dettes nationales en Europe a la fin de l'epoque 
Napoleonnienne, il y a un siecle et les dettes des me- 
mes nations de nos propres jours. Iltrouve que la Gran- 
de-Bretagne en 1816 supportait une dette egale a, un 
tiers de la richesse nationale. 

Puisque la richesse nationale a augmente considera- 
blement, il est possible d 'augmenter le poids de la det- 
te par tete, mais le degre auquel cette augmentation 
peut etre poussee reste encore indetermine. II trouve 
que depuis 1816 l'augmentation de population dans les 
differents pays a ete tellement importante que meme 
s'il y avait une grosse augmentation de la dette, la 
dette par tete resterait sensiblement la meme que celle 
d'il ya cent ans. 

M. Rossiter trouve que, selon les autorites compe- 
tentes, les dettes contractees par les puissances en 
guerre pour pourvoir simplement a la fin de la se-" 
conde annee, pour depenses resultant de la guerre, se 
repartissent comme suit : 

Emprunts de guerre des nations 
au 15 mars, 1916. 

Pays Sommes Unites Dollars 

Allemagne . . . 34,681,000,000 Marks $8,254,078,000 
Gde-Bretagne . 1,662,000.000 £ . 8,077,320,000 

France 40,576,827,566 Francs 7,425,559,444 

Autriche- Hon-> 

grie 524,200,000 £ 2,547,500.000 

Russie 8,073,000,000 Roubles 4,117,533.110 

Italie 8,212,000,000 Lires 1,478,160,000 



Total $31,900,150,554 

En outre, dans le court espace do moins de deux ans, 
les puissances actuellement en guerre ont contracte des 



16 



LE PRIX COURANT, vendredi, 21 juillet 1916 



Vol. XXIX— No 30 



obligations im tiers plus grandes que le total de leur 
dette avant que la guerre commenca. 

Consideranl les premieres dettes et les recentes det- 
tes de guerre simplement comuie partie des obligations 
totales, les dettes nationales des nations en guerre reu- 
nies apparaissent maintenant comme suit: 

Pays Dette Par tete 

Allemagne $13,114,078,000 192 

France 12,358,459,444 310 

Grande-Bret agne . . . 11,269,768.463 242 

Russie 8,710,233,110 61* 

Autricbe-IIongrie. . . 6,338,300,000 124 

Italic . 4,015,080.000 113 

Belgique 825,518,000 106 

Total $56,631,437,017 Moyenne 145 



*Basee sur la population de la Russie d 'Europe. 



LES FORETS DU CANADA 



II y a encore an Canada des centaines de millions 
d 'acres de forets dont le bois est propre au commerce, 
soit pour la construction on la confection de la pulpe. 
D serait difficile d'enumerer ici toutes les categories 
fl'arbres qui poussent dans ces vastus limites, mais par- 
mi les varietes les plus importantes se trouvcnt le pin, 
I'epinette, 1'erable, le chene, le peuplier, le cedre, l'or- 
me. le frene et le noyer. Cbaque province du Dominion 
a ses forets et cbaque foret. pour ainsi dire, a ses ca- 
racteristiques particulieres. 

La partie ouest de 1 'Alberta, ou naissent les Rocheu- 
ses, est couverte de forets de grande valeur, tandis que 
la superficie forestiere de la Colombie-Anglaise est es- 
timee a 180,000,000 d 'acres et celle de la province de 
Quebec a 130,000,000 d 'acres. Les immenses regions 
boisees de 1 'Ontario, du Manitoba, de la Nouvelle- 
Ecosse, du Nouveau-Brunswick et du Yukon fournis- 
sent encore cbaque annee des quantites enormes de 
bois de toutes sortes pour le marche. 



POISSON COMESTIBLE MIS DE COTE 



Du poisson rejete jusqu'a present est une acquisition 
pour la table 



B est probable que plusieurs personnes ne se soucie- 
raient guere de s'aventurer a. manger des produits a 
comestibilite douteuse ; c'est pourtant ce qu'ont fait 
les employes de la station biologique de St. Andrews, 
N.B. Depuis deux saisons, ils se sont fait servir a la 
table commune differcntes sortes de poissons qui sont 
general ement laisses de cote ; et, a leur surprise, ils en 
out troiive plusieurs de delicieux. 

II y a, par exemple, une espece d'anguille verte qui 
a ete surnommee "mere-d'anguilles", parce qu'elle 
est vivipare. Les plus grandes pesent environ deux 
livres. Le personnel biologique a trouve que sa chair 
etait blanche et d'une saveur exquise, et a declare que 
c'etait un des meilleurs poissons comestibles. II y a une 
grande quantite de ce genre d'anguilles sur le litto- 
ral de l'Atlantique; cependant on n'a guere reconnu 
jusqu'ici sa valeur alimentaire. 



Un autre poisson, que l'on n 'utilise pas au Canada, 
et qui, moins la tete, se vend facilement sur les mar- 
ches anglais, c'est le loup marin. C'est sans doute sa 
laideur qui indispose le monde contre lui. Cependant, 
ceux qui en ont mange disent que sa chair, plus blanche 
que celle du fletan, est delicieuse, savoureuse et ex- 
quise. Le loup marin pese de 15 a 20 livres. On en 
prend de grandes quantites dans les Provinces Mariti- 
mes, mais on les jette de cote, ear on les suppose de 
nulle valeur. 

La baudroie ou le diable marin, un autre poisson 
d'une laideur extraordinaire, et qui atteint quelquefois 
une longueur de cinq pieds, est de la meme categoric 
La queue, dont la chair est ferme, est tres bonne a 
manger. Decapitee, la baudroie a ete vendue sur les 
marches de Londres depuis quelques annees; elle com- 
mande un bon prix et est considered comme un bon 
poisson. 



PROSPERITE 



L'ouvrage est particulierement abondant dans les 
filatures et les cordonneries. On sait que la Russie a 
commande aux Etats-Unis et au Canada des millions de 
paires de bottes et l'on attend d'autres ordres de Fran- 
ce, d'Angleterre et d'ltalie. Quant a la fabrication des 
projectiles elle est loin de se ralentir. 

Le rapport annuel de la compagnie Holden-McCrea- 
dy accuse une augmentation de 34 pour cent dans les 
ventes et un benefice superieur a celui de l'annee der- 
niere. Cette compagnie a regu environ 75 pour cent 
de commandes domestiques pour l'automne prochain 
de plus que l'annee derniere. Les perspectives sont 
done tres encourageantes pour elle. 

Les marchands de chaussures en detail disent, pour 
leur part, que le commerce des articles d 'ete. est excel- 
lent et que la seule difficulte pour eux est d'obtenir les 
marchandises dont ils ont besoin pour faire face a la 
demande du public. 

Les marchands et les teinturiers de fourrure out des 
commandes qui les tiendront tres ocexvpes jusque vers 
le milieu de l'annee prochaine. 

La prosperity des acieries canadiennes est demon- 
tree dans le dernier rapport de la "Dominion Steel 
Co." dont les recettes nettes ($7,004,316) ont ete le 
double de celles de 1915 et de 50 pour cent plus ele- 
vees que celles de 1913. 

La "Penman Manufacturing Co.", vient d'acheter 
a Faterford Junction un local de 260 pieds sur 60 dans 
lequel elle installera sans delai une carderie de laine 
qui comptera dix-huit cardes. Selon la "Dry Goods 
Review", presque toute la production d'automne de 
cette compagnie est placee d'avance. 

Une compagnie du meme genre que la Penman, la 
"Henson Knitting Co., Ltd.", qui vient d'obtenir une 
charte du gouvernement federal, doit s'etablir prochai- 
nement a Montreal pour y fabriquer des bas. des sous- 
veteinents, des chandails, etc. 



La progression des benefices, a mesure que s'etend 
le marche ouvert a une industrie, est une perspective 
qui seduit tous les homines d'affaires. C'est elle qui, 
par un calcul tres simple, montre que les millions de- 
penses en publicity sont remunerateurs. 



Vol. XXIX— No 30 



LE PRIX COURANT, vendredi, 21 juillet 1916 



17 



LE FRANQAIS ET L'ANNONCE 



Est-il opportun dans La redaction des annonces, d'em- 
ployer, de preference un terme exact, le terme anglais, 
parce qu'il est plus populaire et mieux compris? 

II est vrai que la pubiieite n'est pas une oeuvre d'e- 
ducation— dans l'esprit de ceux qui la font— mais cela 
n'empeche pas que de fait les annonces ont un incroya- 
ble effet sue le langage populaire. 

Les neologismes commerciaux necessites par les 
inventions et les ameliorations constantes passent chez 
le peuple par la voie de I'annonce. S'il s'agit d'une 
uouveaute. pourquoi ne pas choisir un bon mot fran- 
cais, bien dans le genie de notre langage? 

Pourquoi les Canadiens-francais ne favorisent-ils pas 
leur langue toutes les fois qu'ils peuvent le faire sans 
uuire a leur commerce? Le financier ne doit pas l'etre 
a outrance; il doit se rappeler qu'il a des compatrio- 
ts et une patrie e1 faire sa part pour le bien commun. 

Si les articles annonces ne sont pas d 'invention ame- 
ricaine el qu'ils ont un equivalent franc&is, pourquoi 
ae pas prendre le mot francais? Je donne comme ex- 
emple: "mop, sweater, toaster, rug". 

Si I'annonce est illustree, le mot anglais n'est pas du 
tout necessaire, ear la gravure parle aux yeux. II suf- 
I'ira de mettre : "vadrouille, cbandail, grille-pain, car- 
pet te". Tout le monde comprendra. 

S'il n'y a pas de gravure, on pourra ajouter entre 
parentheses, en lettres moins voyantes, le mot anglais: 

VADROUILLE (mop). 

CHAN HAIL (sweater). 

GRILLE-PAIN (toaster). 

CARPETTE (rug). 

On pretend que cela augmentera les frais (I'annonce. 
Pas d'une facon appreciable, si le meme mot est repe- 
te plusieurs fois, il ne sera pas necessaire de repeter le 
mo1 explicatif. Apres quelques annonces, le mot fran- 
gais sera devenu populaire et le mot anglais sera su- 
perflu. L'imprimeur ou le peintre faisant la cbose a 
l'entreprise, ne prendront certainement pas un sou de 
plus pour la typographic ou le lettrage du mot anglais. 
De sorte qu'il sera it difficile d'expliquer comment le 
budget d'annonce d'une maison serait greve a cause de 
cela. 

Contrairement a ce que dit la "Pubiieite", je crois 
que cela ajoutera a la clarte du texte. 

Supposons que tous les Canadiens-francais eompren- 
nent le mot anglais, on n'en pent dire de meme des 
et rangers de langue franchise qui liront ces annonces. 
lis ne comprendront pas le mot anglais. En mettant 
les deux mots, on atteint deux categories differentes de 
personnes. 

Si par la on enleve un pen d 'attraction au texte, 
dun autre cote on tire l'oeil et on attire beaueoup 
1 'attention a cause de da noiaveaute de la chose et aussi 
parce qii'on a appris a nos lecteurs des mots qu'ils 
ignoraient. Combien sont nembreuses les personnes 
qui ont constamment dans l'esprit un point d 'interro- 
gation : 

— Comment se dit done cela en francais"? 

En ces jours de lutte, il y a un mouvement general 
en faveur de 1 'assainissement de notre langue et de nos 
sentiments. On porte plus d'interet au francais, on 
est friand du terme propre, du mot precis. Le client 
sera lmireux d'apprendre des mots nouveaux sans se 
deranger, sans avoir a fouiller le dictionnaire, ee que 
taut de gens negligent de faire. II se dira que le ven- 
deur a le souci et le respect de sa langue qu'il propage 



et a laquellc il tient. Au fond de sa memoire, il conser- 
vera le nora du vendeur ainsi que celui de Particle an- 
nonce pour 1'acheter au momnt propiee. II pensera 
a tout eela, alors qu'une annonce ordinaire avec les 
mots "sweater, toaster, mop, rug", n'aurait attire ni 
son oeil ni son attention. 

Je n'en veux d 'autre exemple que le fait suivant: 

Un jour, un zele de la cause francaise rencontre un 
de ses amis tapissier et meublier. 

— Quand vas-tu finir, lui dit-il, d'annoncer des 
"rugs" dans les journaux? Parle-nous done de lino- 
leums, de carpettes, de moquettes, de descentes de lit, 
de devants de foyer, de devants de lavabo, mais de gra- 
ce, purge-done tes annonces du mot ' ' rug ' ' ! 

Quelque temps apres, les deux amis se rencontrent. 

— Merci, dit le tapissier, de ton bon conseil. Je n'ai 
jamais vendu autaut de "rugs" que depuis que j 'an- 
nonce des linoleums, des carpettes, des moquettes, des 
descentes de lit, des devants de foyer et des devants 
de lavabo. 

Etienne BLANCHARD, P.S.S., 



PROTECTION DES FORETS 



L'etat du Maine vote la somme annuelle de $71,400 
affectee a des fins forestieres. On en depense $69,000 
en protection contre l'incendie, $1,000 pour pepiniere 
et travail de reboisement, et le reste en recherches et 
publications. 

Au Masachusetts, la somme annuelle de $83,000 est 
votee pour des travaux forestiers, dont $33,000 sont af- 
fectes en protection contre l'incendie, $10,000 pour les 
pepinieres et le reboisement, et $20,000 pour achats et 
maintien de domaines forestiers. Le reste, $20,000, 
couvre les depenses d 'administration de publication et 
de recherches. 

Au cours des semaines d'ete ce sera le temps 
de faire des jardins de famille, sur les coins de terre 
meme les plus negliges. Ne serait-ce qu'en vue du re- 
sultat materiel, le jardin devrait etre le complement 
de chaque foyer. On juge generalement d'un homme 
par l'apparence de ce qui l'entoure. 

La culture et l'entretien d'un jardin influent sur le 
cote moral et sentimental du foyer, effets que Ton ne 
peut estimer par des resultats materiels. Ces avantages 
sont demontres par l'experience d'un ouvrier et de sa 
femme habitant un village-jardin a, Hull, Angleterre. 
lis louaient une maison $1.80 par semaine, ayant ha- 
bite anterieurement un autre logement loue $1.20 par 
semaine. En expliquant comment il pouvait solder 
1 'augmentation de loyer, l'ouvrier dit que tout en pay- 
ant en loyer de 60 cents de plus par semaine, il econo- 
misait encore 12 cents. La maison precedemment occu- 
pee lui coutait $1.20 de loyer et 96 cents de biere, to- 
tal $2.16 ; celle occupee aetuellement lui revient a $1.80 
de loyer et 24 cents de biere, total $2.04. Ce sont les 
attractions entourant le nouveau logement qui ont pro- 
duit cette difference. La culture du jardin produit 
l'attachement au foyer et un effet salutaire sur le mo- 
ral de ceux qui y ont contribue, ainsi que sur celui des 
voisins. 

Les societes d 'horticulture et autres organisations 
locales ne sauraient mieux faire que d'eneourager la 
culture du jardin de famille ear non seulement le jar- 
din egaye le foyer, mais l'effet general qui en ressort 
dans une municipal ite est la creation d'un eontraste 
entre l'amour ou la negligence des habitants a l'egard 
du cote economique et esthetique de la vie. 



18 



LE PRIX COURANT, vendredi, 21 juillet 1916 



Vol. XXIX— No 30 



"COMPAGNIE GHIMlQUE, 
LIMITEE." 

Avis est donno au public que, en ver- 
tu de la loi des compagnies de Que- 
bec, il a i'tt'' accord^ par le Lieute- 
nant -G'ouverneur de la province de 
Quebec, des lettres patentes, e:i date 
du vingt-quatri&me jour ile juin 1916, 
corstituant en corporation .MM. Kuge- 
ne Prfivost, colnptaple, de Montreal ; 
Henri Arthur Raymond Laileur, ge- 
rant, d'Outremont; Joseph Amtdee 
Lamarche, avocat et Conseil du Roi; 
Alderic Blain, avocat, et Leon Joseph 
Mouton, comptable, de Montreal; dans 
les buls suivants : 

Manufacturer, acheter, vendre tou- 
tes sortes de produits chimiques, pro- 
ver.ant de la distillation des bois 
francs, alcool de bois, acetate de 
chaux, acetone, goudron, charbon de 
bois, acides, ainsi que tons articles 
pouvant etre employes dans la fabri- 
cation de ces produits et en rapport 
avec le genre d'affaires de la compa- 
gnie et en faire le commerce sous tou- 
tes ses formes; 

Fabriquer, produire de la vapeur et 
de l'electricite pour :e chauffage, l'e- 
clairage, la force motrice ct generale- 
ment pour les besoins de la compagnie, 
en vendre le surplus, sujet a tous les 
lois et rsglements provinciaux et mu- 
nicipaux a cet effet, et ce dans le com- 
te de Labelle; 

Acheter, construire ou autrement ac- 
querir ou louer les etablissements, 
usiries, ateliers, immeubles, limites a. 
bois, appareils, machines, outillage, 
forces motrices, locomotives, wagons 
et autres equipements, naviies, cales, 
bateaux, aqueducs, usines a gaz, usi- 
ncs electriques, canaux et auvres cours 
d'eau, chemins de fer, voies de gara- 
ge, et autres moyens de transport ne- 
cessaires ou servant aux besoins de la 
compagnie et aux productions' de l'in- 
dustrie de la compagnie, a. leur utili- 
sation et k leurs applications; 

Demander, procurer, recevoir, ache- 
ter, detenir, posseder, exploiter, vendre, 
louer ou acquerir autrement, utiliser 
ou ceder tous brevets, octrois, licences, 
baux ou concessions ■■'onferant & tous 
droits exclusifs ou limites relative- 
ment a toute invention, lormule, pro- 



i .''de, decouverte, article ou chose uti- 
le pour 1'une quelconque des fins de la 
compagnie; el utiliser, exercer, deve- 
lopper ou accorder des permis pour 
l'usage des uiens ou droits ainsi regus 
acquis ou les faire valoir pour le 
nv < ■ i : \ ; 

Louer vendre, ameliorer, develop- 
per, echanger, faire valoir ou autre- 
ment disposer de la totality ou d'au- 
cune partie de la propriety et de l'ac- 
ti:' de la compagnie en consideration 
de ce qu'elle jugera avantageuse, y 
compris des parts, debentures ou va- 
leurs d'aucune autre compag ne; 

Acquerir comme commerce ou In- 
dustrie en operation, en tout ou en 
partie des actions d'autres compagnies 
et faire l'acquisition de l'aetif et de 
l'achalandage de toute compagnie, 
personne on societe exploitant une In- 
dustrie ou commerce quelconque et 
payer ces acquisitions totalement ou 
partiellement en obligations, en deben- 
tures ou en parts de la compagnie ac- 
quittees et non sujettes a. appel, et ven- 
dre, louer ou autrement disposer des 
dits biens en tout ou en partie; 

Payer toutes les depenses ncidentes 
a la promotion de cette compagnie et 
sa constitution en corpor." tion ainsi 
que les services rendus en rapport 
avec cette constitution ou promotion 
en argent ou en actions entierement ac- 
cuittees de cette compagn : e, ou partie 
en argent et partie en a^i^ns liberies 
de la compagnie; 

Payer pour tous services rendus a la 
compagnie ou reqnis par elle ou pour 
toute acquisition de la compagnie en 
actions liberees de la compag, lie ou en 
deniers comptants, ou pane en ac- 
tions iiberees de la compagnie et partie 
in deniers comptants, 

Se fusionner avec aucune autre com- 
pagnie dont les objets sont semblables 
et donner en garantie les biens-meu- 
bles de la compagnie, ou donner les 
deux especes en garantie pour assurer 
le paiement de tels bons, obligations 
OU autres valenrs et de toul emprunt 
de deniers faits pour les fins de la com- 
pa unie; 

Emprunter des deniers sir le credit 
de la compagnie; 

Tout pouvoir aocorde dans aueun 



des paragraphes ci-dessus ne sera li- 
mite ou restreint par induction ou de- 
duction des termes d'aucun autre pa- 
ragraphe, sous le nom de "Compa- 
gnie Chimique, Lmitee", avec un fonds 
social de trois cent cinquante mille 
piastres ($350,000.00), divise en sept 
mille cinq cents (7,500) actions ordi- 
nances de vingt piastres ($20.00), cha- 
cune, et de dix mille actions preferen- 
ticiies avec participation cumulative 
au taux de huit par cent de la valeur 
au pair de $20.00 chacune sujettes aux 
termes et conditions suivantes: 

Chaque souscripteur d'actions pre- 
ferentielles sur paiement final de ces 
dites actions aura droit de recevoir un 
bonus de 50 p.c. de leur valeur nomi- 
nale d'actions communes de $20.00 cha- 
cune entierement liberees. 

Les porteurs des actions preferentiel - 
les avec participation cumulative au- 
ront droit de recevoir sur les benefices 
nets de chaque annee un dividende 
preferentiel fixe au taux de huit pour 
cent, et tel dividende declare sur Its 
benefices nets obtenus durant l'annee. 
ou accumules antftt ieuremont, sera 
paye cumulativement le premier jour 
de Janvier, chaque annee. Ces actions 
preferentielles auront relativement au 
capital et aux dividendes declares, pri- 
maute de rang sur les tctions ordinai- 
res; 

Ce dividende a huit pour cent, sur les 
actions preferentielles. sera paye en 
n'importe quelle annee preferablement 
aux actions ordinaires; 

Les porteurs des dites actions pre- 
ferentielles auront droit de participer 
simuitanement avec les porteurs des 
actions ordinaires, dans l e surplus des 
benefices qui restera chaque annee, 
apres le paiement du dividende fixe 
susdit pour les actir.ns preferentielles 
et dans le dividende de chaque telle 
annee pour le montant paye sur les ac- 
tions ordinaires. 

La principale place d'affaires de la 
corporation, est dans la cite de Mont- 
real. 

Date du bureau du seretaire de la 
province, ce vingt-quatrieme jour de 
juin 1916. 

C.-.T. SIMARD, 
4-f Sous-secretaire de la province. 



I LES TRIBUNAUX j 



JUGEMENTS EN COUR SUPE- 

RIEURE. — PROVINCE 

DE QUEBEC. 

Pelissier et Cie v. Cie Alexandria Pa- 
per, Alexandria, $1,906. 

Cie J. Matterson Ltee v Henri Parent, 
S.-Amable, $379. 

Hudon et Orsali Ltee v. Hermen 
Omer Veronneau, La chine,. 

Boucher et Crotty v. F.-B. Wheatley, 
Outremont, $200. 

La Cie Mini&re Vallee S. -Maurice v. 
Arthur Desnoyers, S. -Vincent de 
Paul, $124. 

A. Prudhoinme Fils Ltee v. S. Lan- 
glois, Granby, $215. 

H.-H. Hatfield v. A. Dubuc, Verdun, 
$669. 

E. Chartrand v. Frcs. Letourneux Le 
vy. $125. 

R.-C. Stevenson v. Wilbrod Landry, 
Lacolle, $718. 

M.-C. Bezner v. Sender Smilovitz, S.- 
Pierre. 



Bureau de l'eeole S.-Paul V. Ed. Isa- 
belle. S. -Michel, $64. 

H.-P. Paquet v. Jos. Dandurand, Ou- 
tremont, $3,247. 

A. Cardinal v. Alph. laurin, Cartier- 
ville, $522. 

J. -A. Cote v. Cote, Boivin et Cie, He- 
bertville Stat.; COtfe, Boivon et Cie, 
Chicoutimi et J.-E.-A. Dubuc, Chi- 
coutimi, $10,005. 

Emmery Laporte v. Ovlla Langlois, S.- 
Madeleine, $5,000. 

Xorbert Laporte V. Ovila Langlois. S.- 
Madeleine, $5,000. 

Albert Lasalle, M.D. v. John Foster, 
Chambly Canton. $125. 

Wm. Gray and Sons Campbell v. Jos. 
i'oudrier, N.-D. de la Meroi, $131. 

Holt, Renin w et Cie Lt6e v. .I,ian-B. 
de Pedro, Westmount, $i.0S9. 

.1 -P. Theriault v. J.-B, Roy, L'Ange 
Gardien, $725. 

Ar,. Pacaud et a 1 , v. United Garment 

Workers of America. 

J. Goldstein et Cie v. Solomon Silver- 



man, Quebec, et H. Silverman , I 

Cie, Quebec, $108. 
Enfants Mineurs de Grnest Gohier v. 

D.-A. Lafortune. S. -Lambert, $267. 
Antoinette-Joyal Veronneau v. H.-O- 

mer Veronneau. Lachine, 2e classe. 
Fashion Craft Mfg Ltee V. Robert 

Tax lor. R. Holcombe. Pointe Claire. 

$354. 
Standar Bank of Can. v. P. Ernond, S.- 

Frs.-Xavitr Viger, ^ i 08. 
L. P. Gates v. V.-E. Brien, Ottawa. 
Frank O'Shea v. Mne Janus Anearn, 

Westmount, $195. 



JUGEMENTS EN COUR DE CIR- 
CUIT — PROVINCE DE 
QUEoEr 

B. Melaneon v. Mm« Edouard l.adou- 

eeur, S.-Julie. $25. 
P. Beaudoin v. .!.-]>. ■'.rev Verdun, ^13. 
M. Emond v. Honore Plcard, Yaudreuil. 

$20. 



Vol. XXIX— No 30 LE PRIX COURANT, vendredi, 21 juillet 1916 



19 





Arretez— Regardez --Entrez 

VOUS ne profitez pas completement de votre apportunite pour les ven- 
tes d'ete si vos vitrines ne sont pas garnies des articles de vacances, 
Avec les centaines de personnes qui vont a la campagne pendant l'ete, 
vous avez des centaines d'opportunites de vendre a ces gens ce qui leur 
est'necessaire pour leurs vacances. 

A present, tandis que le commerce se relantit dans les autres lignes, dres- 
sez un etalage de vitrine Eveready pour les vacances et faites entrer les 
passants dans votre magasin. 

Rappelez-vous qu'il n'y a pas une bourse plus large et genereuse 
que la bourse des vacances. 

Signez et mettez a la poste a present, le coupon attache ci-dessous. Des 
cartes ornementales et de vitrines vous seront expedites par retour du 
courrier. 

Canadian National Carbon Co., Limited 

TORONTO, - - ONTARIO 



wm 



EVEREADY 

SAFETY LIGHTS 




Envoyez-moi 

les details com- 
plets sur vos gar- 
nitures de vitrines 
gratuites et vos aides 
pour la vente, ainsi que 
y' vos conditions pour les mar- 
/chands. (4S^ 




Norn. 



Adresse. 



20 LE PRIX COURANT, vendredi, 21 juillet 1916 Vol. XXIX— No 30 

I Le Marche de l'Alimentation f 

+ 



GRAINS ET FARINES 

MARCHE DE CHICAGO 

A terme: 

Ouver- Ferme- 

ture Haut Bas ture 

Ble: — 
Sept.. . .$1.11% $1.12% $1.11% $1.12% 
Dec. . . 1.14% 1-16 1.13% I- 15 

Mais: — 
Sept. ... 74% 75% 74% 74% 
Dec. . . . 64% 65% 63% 64% 

Avoine: — 
Sept.. . . 40% 40% 40 40% 

Dec 42% 42% 42 42 V* 

Cotations au comptant: — 

Bl e: — No. 2 rouge, nouveau, $1.16%; 
No. 3 rouge, nominal; No. 2 hard, 
vieux, $1.10 a $1.12%. 

Mai's:— No. 2 jaune, 81c a 81 %c; No. 
4 jaune, 79c a 80c; No. 4 blanc 75c a 
76c. 

Avoine: — No. 3 blanche, 40%; stan- 
dard, 42c. 

Seigle : — Nominal. 

Orge: — 65c a 78c. 

Graine de Mil: — $8.50. 

Trefle: — $7.00 a $14.00. 

CEREALE8 

Ble No. 1 Northern 1-28 

Avoine No. 2 C.W 0.54 

Avoine No. 3 C.W 0.53 

Orge No. 3, C.W 0.86 

Orge No. 4 0.84 

Avoine No. 2 Blanche 0.51% 

Avoine No. 3, Blanche 0.50% 

Mais Jaune 0.91 0.93 

LE MARCHE L.E LA FARINE 

Pa'entes du printemps: 

Royal Household 2 sacs 6.60 

Five Roses 2 sacs 6.60 

Glenora 2 sacs 6.10 

Harvest Queen 2 sacs 6.10 

Fortes a boulanger: 

Bakers Special 2 sacs 5.90 

Manitoba S.B 2 sacs 5.60 

Keetaba, S.B 2 sacs 5.90 

Montcalm . . 2 sacs 5.90 

Medora 2 sacs 5.40 

Patentee d'Hiver: 

Hurona 01 patisserie) . .2 sacs 6.60 

A patisserie 2 sacs 6.10 

Farine de ble-d'Inde, blancs 

pour boulangers 2 sacs 4.70 

Farine de ble-d'Inde pour 

engrais 2 sacs 3.90 

Farine cl'avcine: 

Avoine roulee, sacs de 20 lbs. 6.05 

Avoine roulee, baril 6.45 

ISSUS DE BLE ET AVOINE 
ROULEE 

Nous cotons: 

Issus de ble: 
Son Man., au char, tonne.... 21.00 

Grue Man., au char, tonne 24.00 

Middlings d'Ontario, au char 

tonne 26.00 

Moulee pure, au char 28.00 

Moulee pure, au char. 32.00 81.50 

Marche ferme. 

FOIN PRESSE ET FOURRAGE 

Nous cotons: 

Foin No. 1 21.00 21.50 

Tres bon No. 2 20.00 20.50 

No. 2 18.00 18.50 

No. 3 17.00 17.50 



0.90 

1.10 

1.30 
0.14 

sulvants: 
0.04 0.15 



5.25 
4.80 
4.60 
4.40 



FROM AGE— BEURRE— OEUFS 

Montreal. 

Prix vendants aux epiclers 

Fromage doux 17c 

Fromage fort ,blanc, a la meule..22c 

au morceau 23c 

Fromage Oko 28c 

Beurre, choix 0.31 0.31c 

Beurre, choix, en blocs d'une livre 31 %c 

Oeufs f rais 29c 

Choisis 32c 

FROMAGES IMPORTES 
Bonne demande. 
On cote le fromage de Gruyere: 
Fromage, 45c, au morceau, 60c. 
Le fromage de Roquefort se vend 
55c la livre. Tres rare. 

PRODUITS DE LA CAMPAGNE 
Produits de l'erable. — On cote les prix 
sulvants: 
I'ur sirop d'erable, botte 

de 8 lbs 85 

Pur slrop d'erable, bolte 

de 10 lbs 1.00 

Pur slrop d'erable, botte 

de 13 lbs 1.26 

Pur sucre d'erable, la >. 0.12 

Miel. — On cote les prto 
Miel blanc trifle.. . . 

Blanc extrait 0.12 0.12% 

Miel sarrasln 0.09 0.10 

Feves. — On cote les prix sulvants: 
Choisies a la main, lots de 

choix 5.00 

3 lbs pickers 4.75 

5 lbs. pickers 4.50 

7 lbs. pickers 4.25 

Pommes de terre. — La saison des 
pommes de terre canadiennes de l'an- 
cienne recolte est terminee en general. 
Quelques chars de pommes de terre de 
la derniere r£colte se vendent encore 
cependant a $1.80 le sac ex-voie et 
dans le gros $2.00 le sac ex-magasin. 
La demande a present va principale- 
ment aux fermiers de terres americai- 
nes de la nouvelle rfecolte et beaucoup 
d'affaires ont etg faites en Red Stars 
a $4.25 le baril en lots de chars et a 
$4.75 a $5.00 dans le gros. 

MARCHE A PROVISION 
Pores vivants, lots de choix, $11.75 a 
$12.00 les 100 lbs., pes£es hors chars; 
pores appretes fraichement tu§s des 
abattoirs $16.00 a $16.25 les 100 lbs.; 
jambons, 8 a 10 lbs., 23c a 24c la lb., 
jambons, 12 a 14 lbs., 21c a 22c la lb., 
jambons poids moyens et lourds, de 
19c a 20c; bacon pour Ireakfast, 25c 
bacon de choix Winlsor, 25c a 
26c la lb.; bacon de Windsor dfisosse, 
27c a 28c la lb.; saindoux, qualite "Pu- 
re Leaf," 16c a 16 %c la lb. en seaux de 
20 lbs. ( en bols; saindoux qualite "Pu- 
re Leaf", 15%c a 16%c la lb. en seaux 
de 20 lbs. en ferblanc; saindoux compo- 
se, 13% la lb. en seaux de 20 lbs., en 
bois; saindoux compose, 13c la lb., en 
seaux de 20 lbs., en ferblanc. 

EPICERIE— SUCRES 
Extra granule, sac, les 100 lbs. 8.20 

Extra granule, brl 8.26 

Extra ground, baril, les 100 lbs. 8.65 
Extra ground, % bte, 25 lbs., 100 

lbs 

No. 1 yellow, baril, les 100 lbs. . 
No. 1 yellow, sacs, les 100 lbs.. 
Powdered, bte 50 lbs., les 100 lbs. 
Powdered, bte. 26 lbs., les 100 
lbs 8.76 



8.96 
7.85 
7.80 
8.55 



Paris Lumps, bte. 100 lbs 8.80 

Crystal Diamond, bte. 100 lbs. 

les 100 lbs 8.80 

Crystal Diamond, % bte, 25 lbs. 

les 100 lbs 9.20 

Crystal Diamond, Domino, 20 

cartons, 5 lbs., les 100 lbs. . . 9.46 
Sucres bruts cristallises, lb... 0.08 

Ces prix s'entendent au magasin du 
vendeur a Montreal. 

MELASSES 

Tres bonne demande: 
Barbade, choix, tonne manque 
Barbade, tierce et qt. manque 
Barbade, demi qrt.. .. manque 
Melasse fancy, tonne 0.56 0.66 0.5J 
Melasse fancy, tierce 

le quart 0.69 0.59 0.61 

Melasse fancy, % qt. 0.61 0.61 0.64 
Les prix s'entendent: lere colonne, 
pour territoire ouvert; 2e colonne, pour 
territoire combine; 3e colonne, pour 
Montreal et ses environs. 

LARD AMERICAIN 

Ire qualite, le quart 35.50 

2eme qualite le quart 35.00 

SAINDOUX 

Saindoux pur en tinette 0.18% 

Saindoux pur, en seaux 3.65 

Saindoux pur, en cse de 10 lbs. 0.18% 
Saindoux pur, cse de 3 lb.s... 0.18% 

Saindoux pur, cse de 5 lbs 0.19 

FARINES ET PATES ALIMENTAI- 

RES 

Pates Alimentaires. 

Bonne demande: 

Nous cotons: 

Farine Household, qrt 7.6O 

Farine a patisserie Ocean, qrt. 6.70 
Farine d'avoine granulee, sac. 3.00 
Farine d'avoine standard, sac... J. 00 

Farine d'avoine fine, sac 3.00 

Farine d'avoine roulee, baril.. 6.25 

Farine d'avoine roulfee, sac 2.76 

Farine de Ble-d'Inde, sac 2.60 

Farine de sarrasin, le sac 3.60 

Banner, Saxon et Quaker Oats, 

et Ogilvie, cse 0.00 4.25 

Cream of Wheat, cse 0.00 5"" 

Fecule de mai's, le qlte, lb 0.00 0.07% 
Fecule de pomme de ter- 
re qrts. de 1 lb., doz... 0.00 1.S0 
Vermicelle, macaroni et 

spaghetti Canadiens 

btes de 6 lbs., lb 0.00 0.07 

En vrac 0.00 0.6% 

Paquets de 1 lb 0.00 0.07 

Nouillettes aux oeufs: 

Pqts de % lb., lb 0.00 0.07% 

Spaghetti, pates assor- 

ties: alphabets, chif- 

fres, animaux, nouilles, 

coudes, importes en 

vrac, lb 0.00 0.11 

En paquets de 1 lb 0.00 0.12% 

Tapioca perle, en sac, lb. 0.10 0.11 
Tapioca perle, en sac, lb. 0.10 0.11 
Sagou lb. 0.08 0.09 

VINAIGRE 

Nous cotons, prix nets: 

Bollman, cruches paillees 

gal. imp. cruche 0.00 0.00 

(II- n'y en a plus sur le marche). 

Domestlque, triple cru- 
ches paillees, 4 gal. 
imp. cruche 0.00 1.60 

1X9 grains (proof) le gall. 0.00 0.23 



Vol. XXIX— No 30 



LE PRIX COURANT, vendredi, 21 juillet 1916 



21 



EPICES PURES, GRAINES ET SEL 

Bonne demande courante. 
Nous cotons: 

Allspice moulu lb. 0.00 0.16 

Anis lb. 0.00 0.40 

Clous de girofle moulu.lb. 0.00 0.32 

Canelle en mattes lb. 0.00 0.25 

Clous de girofle entiers.lb. 0.25 0.27 
Chicoree canadienne ..lb. 0.00 0.12 

Creme de tartre lb. 0.00 0.60 

Colza lb. 0.07 0.08 

Gingembre en racine..lb. 0.22 0.25 
Graine de lin non mou- 

lue lb. 0.04% 0.06 

Graine de lin moulue..lb. 0.06 0.07 

Graine de chanvre lb. 0.07% 0.08 

Macis moulu lb. 0.75 1.00 

Mixed spices moulues..lb. 0.00 0.25 

Muscade moulue lb. 0.00 0.50 

Muscade lb. 0.35 0.50 

Plments (clous ronds)..lb. 0.12 0.15 

Poivre blanc rond lb. 0.32 0.35 

Poivre blanc moulu lb. 0.00 0.35 

Poivre noir rond lb. 0.28 0.30 

Poivre noir moulu lb. 0.00 0.28 

Poivre de Cayenne pur..lb. 0.00 0.28 

Whole pickle spice lb. 0.00 0.20 

Sel fin en sac lb. 0.00 1.45 

Sel fin en % de sac lb. 0.00 0.46 

Quart, 2% lbs 3.65 

Sel fin, quart, 3 lbs 0.0 3.35 

Sel fin, quart, 5 lbs 0.00 3.25 

Sel fin, quart, 7 lbs 0.00 3.15 

Sel fin. en quart de 280 lbs. 

Ordinary fine 0.00 1.95 

Fine 0.00 2.20 

Dairy . . 0.00 2.30 

Cheese 0.00 2.50 

Gros sel, sac 0.85 0.95 

Legumes sees, 

Nous cotons: 

Orge mondee (pot), sac. 0.C0 3.10 

Ffrves blanches, (Can.) lb. 0.10 0.10% 

Orge perle, sac 4.75 5.50 

FSves jaunes i minot .... 5.70 6.00 
Lentilles rouges, par sac, 

lb 0.11% 0.12% 

Lentilles vertes, par sac, lb. manquent 

Pois verts, No 1 lb. 0.06 0.06% 

Pois casses, le sac lb. 6.00 6.50 

BlG-d'Inde a soupe, cassG, 

le sac 0.00 2.90 

RIZ 

La demande est bonne. 

Nous cotons: 

Riz imported: 
Riz Patna, sacs de 112 lbs. 

suivant qualite lb. 0.05% 0.06% 

Riz Carolina lb. 0.08 C.0» 

Riz moulu 0.00 0.07 

Riz souffle (puffed) cse 

de 36 paquets de 2 ptes 0.00 4.25 

Riz dGcortiques au Canada. 

Les prix ci-dessous s'entendent f.o.b. 
Montreal. 

Qualite B, sac 250 lbs 4.30 

Qualite Cc, sac 100 lbs 4.10 

Sparkle 6.40 

India Bright, sac 100 lbs 4.45 

Lustre 4.40 

Polished Patna 4.60 

Pearl Patna 5.10 

Imperial lac6 Patna 5.80 

Crystal Japan 5.10 

Snow Japan 5.30 

Ice Drips Japan 5.40 

FRUITS SECS 

Assez bonne demande: 

Nous cotons: 

Dattes et figues: 

Dattes en vrac 0.07 

Dattes en pqts de 1 lb.. 0.00 0.07% 

Raisins de Corinthe. La lb. 
Corinthe, Filiatras, en cartons 

1 lb 0.15 

Corinthe Filiatras, en vrac... 0.14 



Raisins de Malaga. Lb. 

Connaisseur, la bte 2.60 

Extra Dessert, la bte 3.60 

Extra paquets, la bte 4.00 

Royal, la bte 4.25 

Imperial, la bte 5.50 

6 Couronnes, pqts., la bte 5.80 

Excelsior, la bte 6.00 

Raisins Sultana. Lb. 

Cartons, 1 lb 0.00 

En vras 0.00 

Raisins de Valence. Lb. 

Valence fine off Stalk, 

btes de 28 lbs 0.00 0.00 

Valence Selected, btes de 

28 lbs 0.00 0.00 

Valence Layers, 4 cour., 

btes de 28 lbs 0.09 0.09% 

Raisins de California. Lb. 

EpgpinSes, paq. 1 lb fancy 0.00 0.11% 

EpSpinees, paq. 1 lb choix 0.00 0.10% 

Noix et Amandes. Lb. 

Amandes Terragone 0.16 0.17 

Amandes Valence 6cal6es 0.40 0.42 

Cerneaux 0.34 0.35 

Avelines 0.16% 0.16% 

Noix de Grenoble Mayette 0.16 0.17 

Noix Marbot 0.14 0.16 

Noix du BrGsil 0.20 0.21 

Noix de coco, rapees a la 

lb 0.21 0.23 

Noix Pecan polies 0.18 0.20 

Noix Pecan cassees 0.00 0.65 

Peanuts roties, Coon . . 0.09 0.09% 

Peanuts roties, G 0.09 0.09% 

Peanut roties, Bon Ton.. 0.12% 0.13 

Fruits eva pores. Lb. 

Abrinots, boite 25 lbs 0.00 0.16 

Peches, boites 25 lbs 0.08 0.09 

Poires, boites 25 lbs 0.00 0.13 

Pommes tranch6es, 6va- 

porees, btes de 60 lbs. 0.10% 0.11 

Pelures de fruits. Lb. 

Citron 0.19 0.20 

Citronelle 0.24 0.25 

Oran.?e 0.20 0.21 

Pruneaux de California Lb. 

Boites de 25 lbs. 

30/40 0.14 

40/50 0.12 

50/60 0.11 

60/70 0.10 

70/80 0.09 

80/90 0.08% 

90/100 0.08 

CONSERVES ALIMENTAIRES 

Conserves de Legumes 

No. 1 No. 2 

Asperges (Pointes), 2 lbs. 2.76 3.25 
Asperges entires, can., 2 

lbs 0.00 ?.26 

Asperges Calif ornie, 2% 

lbs 0.00 8.76 

Betteraves tranchfies, 3 

lbs 0.00 1.32% 

Ble-d'Inde, 2 lbs 0.00 0.95 

Ble-d'Inde en 6pis, gal.. 0.00 4.75 

Catsup, bte 2 lbs., do*j... 0.00 0.65 

Catsup au gal., doz 0.00 5.00 

Champignons hotel, boite 0.00 0.00 

Champignons, ler choix.. 0.00 0.00 

Champignons, choix, btes 0.00 0.00 

Choux de Bruxellcs imp. 0.17 0.18 

Choux-fleurs 2 lbs. 0.00 1.05 

Citrouilles 3 lbs. 0.00 0.92% 

Citrouilles gal. 0.00 2.46 

Epinards gal. 0.00 4.75 

Epinards 2 lbs. 0.00 1.20 

Epinards 3 lbs. 0.00 1.45 

Feves Golden Wax 2 lbs. 0.00 0.97% 

Feves Vertes 2 lbs. 0.00 0.97% 

Feves de Lima 2 lbs. 0.00 1.30 

Flageolets importes .. bte 0.16 0.17 

Haricots verts imp. .bte. 0.00 0.00 



Macedoine de legumes bte 0.14% 0.15^4 
Marinades en seau, 5 gal. 0.00 ?.75 
Petits pois imp. moyens 

bte. 0.00 

Petits pois imp. mi-fins 

bte. 0.16 

Petits pois imp. fins, bte 0.19 
Petits pois imp. ext. fins 

bte. 0.21 

Petits pois imp. surfins 

bte. 0.22% 0.23% 

Pois Can., English Garden 0.95 

Pois Can., Early June 1.00 ' 

Tomates, 3 lbs 0.00 1.15 

Tomates, gall o.OO 

Truffes, % boite 5.00 

Conserves de fruits. 

Tres bonne demande. 

Par doz., groupe No. 1 
Ananas coupes en des 

1% lb. 0.00 

Ananas imported ..2% lb. 2.75 
Ananas cntiers (Can.) 

3 lb. 0.00 2.50 

Ananas tranches (Can.) 

2 lb. 0.00 1.95 

Ananas rapes (emp. Can.) 

2 lbs. 0.00 

Cerises rouges sans noy- 



0.00 

0.17 
0.20 

0.22. 



3.60 
5.40 



No. 2 

2.50 
3.25 



1.50 



au 



Fraises, sirop epais, 
Framboises, sirop 



rouges. 



noires 



can. 



2 lbs. 1.92% 
2 lbs. 2.15 
epais 
2 lbs. 0.00 
sirop 
...2 lbs. 0.00 
, sirop 
...2 lbs. 0.00 
gal. gal. 0.00 

0.00 

0.00 

Olives, 1 gal gal. 0.00 

Peches Jaunes 2 lbs. 0.00 

Peches 3 lbs. 0.00 

Poires (Bartlett) ...2 lbs. 0.00 

Poires 2 lbs. 0.0C 

Pommes Standard . 3 lbs. 0.00 
Mures, sirop epais 
Pommes Standard 
Damson, 



Gadelles 
epais . 

Gadelles 
6pais . , 

Marinades 

2 gaJ$. 

3 gals. . 



00 
0.00 



1.95 
2.17% 

1.97% 

1.45 

1.45 

0.80 

1.35 

1.90 

1.77% 

1.60 

2.25 

1.70 

2.25 

1.10 

1.90 

3.25 



1.10 


1.12% 


0.00 


1.65 


0.00 


2.25 


0.00 


2.40 


0.00 


2.00 


0.00 


1.95 


0.00 


2.40 



.lbs 

gal 

Prunes, Damson, sirop 

epais 2 lbs. 1.10 1.15 

Prunes Lombard, sirop 

epais 2 lbs. 1.02% 1.05 

Prunes de Californie 

2% lbs. 0.00 2.74 

Prunes Greengage, sir p 

epais 2 lbs, 

Rhubarbe Preserved 2 lbs. 0.00 
Cerises blanches ....doz. 

Cerises noires doz. 

Framboises doz. 

Mures doz. 

Gadelles rouges doz. 

Conserves de poissons 

Tr£s bonne demande. 

Nous cotons: 
Anchois a l'huile (suivant 

formp.t doz 2.25 

Caviar % lb. doz 5.15 

Caviar % lb. doz 10.00 

Crabes 1 lb. doz 3.75 

Crevettes en saumure 1 lb 
Crevettes sans saum. 1 Ih 
Finnan Haddies . . . doz. 
Harengs frais imported. 

doz. 1.40 

Harengs marines imp doz. 2.20 
Harengs aux Tom., imp., 

do 

Harengs kippered imp 

doz 

Harengs canadiens kip- 
pered 

Harengs canadiens. sau- 
ce tomates 0.95 1.00 

Homards, bte h., 1 lb. doz. 6.40 6.60 
Homards, bte plate, % 

livre 2.80 2.90 



e.oo 
o.oo 

1.26 



6.10 
6.25 
10.25 
3.00 
1.76 
1.30 
1.30 

1.45 
2.25 



2.20 2.26 



2.20 2.25 



0.95 1.00 



22 



LB PRIX COURANT, vendredi, 21 juillet 1916 



Vol. XXIX— No 30 



Homards, bte plate, 1 lb. 

doz. 5.60 B.«0 

Huitres (solid meat) 6 oz. 

doz 0.00 1.80 

Huitres (solid meat) 10 

oz doz. 0.00 2.90 

Maquereau, tin, 1 lb., la 

doz 100 1.05 

Morue No. 2 lb. (manque) 

Morue No. 1 en quart lb. 0.04% 0.04% 
Royans aux truffes et aux 

achards bte. 0.17 0.18 

Sardines Can. % bte. cse. 3.75 4.00 
Sardines franchises, % 

btes 0.17% 0.32 

btes 0.23 0.51 

Sardines Norvge, % ■ ■ 0.15 0.16 
Sardines franchises, % 

boites 0.19 0.50 

Sardines sans aretes . . 0.24 0.25 
Saumon Labrador, 100 lbs. 0.00 8.00 
Saumon Cohoes, Fraser 

River, 1 lb 0.00 1.50 

Saumon rouge: 

Horse Shoe et Clover 

Leaf, boite basse, % 

lb doz. 1.55 1.57% 

Saumon rouge Sockye, 

(Rivers' Inlet), boite 

haute, 1 lb doz. 0.00 2.25 

Saumon rouge du prin- 

temps, bte haute, 1 lb. 

doz. 0.00 2.00 

Saumon Humpback, 1 

lb doz. 0.00 1.20 

Chums, 'boite' haute, lb... 0.00 0.95 
Truite des mers, 100 lbs. 0.00 6.75 

HARENGS DU LABRADOR 

Quarts °.00 «•*» 

% Quarts 0.00 3.75 

PAPIER D'EMBALLAGE 

Papier brun en rouleaux °'° 4 1/ 

Papier Manille en rouleaux .. 0.04 k 
Le Papier Manille 13 x 17 est cote 1.00 

SAVON DE CASTILLE 

Le savon de Marseille en morceaux 
se vend $7.00 la caisse et de 17c a 18c 
/a livre, poids net. blanc ou marbre. 

HUILE DE CASTOR 

Nous cotons: Grosse Doz. 

Bouteilles de 1 oz 5.50 0.50 

Bouteilles de 3 oz 12,50 1.10 

Bouteilles de 2 oz 900 0.80 

Bouteilles de 4 oz. . 16.26 1.40 

PEAUX VERTES 

Boeuf inspecte No 0.00 0.23 

Boeuf inspecte No. 2.... 0.00 0.22 

Boeuf inspecte No. 3 0.00 0.21 

Veau No. 1 0.00 0.33 

Veau No. 2 0.00 0.31 

Agneau du Printemps 0.75 

FRUITS VERTS ET LEGUMES 

Oranges Sunkist, la cse 4.50 

Citrons Messina, size 300 4.50 5.00 

Bananes 2.00 2.75 

Peewaukees, Baldwin Stark 

No. 1 le baril 5.00 

Peewaukees, Baldwin, Stark, 

No. 2 le baril 4.50 

Ben Davis, No. 1 5.00 

Winesaps, extra fancy, 163, 175 

et 138, la boite 3.50 

Ananas 4.00 5.00 

Tomates de la Floride,, 

144, 180, le panier 3.25 3.76 

Tomates de la Floride, 144, 180 



le panier 3.25 3.75 

Patates nouvelles, le panier.4.00 4.25 
Peches, par boite 1.75 2.00 

THE 

Congou commun 0.15 0.21 

Thes noirs Ceylon: 

Pekoe 0.23 0.26 

Orange Pekoe 0.28 0.33 

Japan commun 0.19 

Japon medium 0.21 

Japan choix 0.25 

Japan choix extra 0.30 

Pinz Suez Young Hyson 0.15 0.18 

Gunpowder commun 0.15 

Gunpowder medium 0.16 

Gunpowder Pea Leaf 0.21 

Gunpowder Pin Head 0.33 

Formosa Oolong 0.36 

HUILE DE FOIE DE MORUE 

Nous cotons: $5. r n a $6.00 le gallon. 

Bouteille scarrees de 16 onces, $7.00 
la douzaine; chopines, $4.50 la douzai- 
ne; % chopines, $2.80 la douzaine. 

HUILE DE RICIN PHARMACEU- 
TIQUE 

Nous cotons, au quart, par livre, 
32%c le gallon, $3.25 en estagnon, par 
livre, 0.34 a 0.35c. 

EPINGLES A LINGE 

Epingles ordinaires: 
Boites de 5 grosses, la boite.... 0.85 

Epingles a ressort: 
Boites de 2 grosses, la bte 0.90 

MECHES, BRULEURS ET VERRES 
DE LAMPES 

Nou s cotons: 

Mechet No. 2 lb. 0.30 

Meches No. 1 lb. 0.20 

Meches No. lb. 0.16 

Bruleurs No. 2 doz. 0.95 

Bruleurs No. 1 doz. 0.70 

Bruleurs No. doz. 0.61 

Bruleurs, dessus verre (A) doz. 1.65 

Bruleurs, dessus verre (B) doz. 1.00 

Cheminees (climax) No. 2 doz. 0.65 

Cheminees (climax) No. doz. 0.45 
Cheminees (Bonanza) No. 2 

doz. 0.95 

Cheminees (Bonanza) No 1 

doz. 0.75 

HUILE DE PETROLE 

Nous cotons: 

Pratt's Astral Oil gal. 0.19% 

Standards Acme gal. 0.16 

HUILE DE COTON 

Nous cotons: 
Au baril 1.50 1.60 

PRODUITS CHIMIQUES ET 
DROGUES 

Nous cotons: 

Acide borique, bis d 336 lbs. lb 0.15 

Alun, barils de 336 lbs lb. 0.08 

Alun, barils de 112 lbs lb. 0.09 

Blanc de ceruse, brls de 336 lbs. 

lb. 0.60 

Bois de campeche lb. 0.10 

Borax en cristaux, brls 

de 336 lbs 0.08% 0.10 

Boules a mites 0.16 0.20 

Camomille lb. 0.00 0.80 

Campeche (Extralt de) 

boites de 12 lbs lb. ? 00 80 



btes 24 lbs, pqt 1 lb., lb. 0.013% 0.14 

Cam^hre, la livre 0.00 0.75 

Carbonate d'ammoniaque, 

brls 112 lbfe., 4 lbs 0.16 0.20 

Cire blanche lb. 0.40 0.45 

Couperose, brls 370 lbs. lb. 0.02% 0.04 

Creme de tartre lb. 0.60 

Gelatine rouge en feuilles (il n'y en a 

pas sur le marche). 
Gelatine blanche en feuille 

lb. 0.60 0.80 

doz. 0.00 1.50 

Gomme arabique lb. 0.00 0.45 

Houblon presse lb. 0.20 0.22 

Lesive commune manque 

Lessive commune, grosse, . . manque 
Paraffine pour cierges lb. 0.10 0.12 
Platre a terre, sac 100 lbs., sac 0.70 

Poudre insecticide lb. 0.00 0.50 

Resine blanche lb. 0.03% 0.05 

Resine G., suiv. quart lb. 0.02% 00.04 
Salpetre en cristaux, brls., 

112 lbs o.03 0.12 

Sel a Medecine lb. 0.06 0.08 

Soda a pate 112 lbs 0.00 2.75 

Soda a laver, 100 lbs 1.25 1.50 

Soude caustique en mor. 100 lbs. 7.00 

50 lbs. 0.00 

Soufre en batons, brls. 336 

lbs lb. 0.04 0.05 

Vitriol, brls 0.16 0.18 

Soufre moulu, sacs 112 lbs. 0.03 0.08 
Tourteaux de lin moulu, 

sac • 1.95 2.10 

VASl-LINE 

Nous cotons: 
"Bleu Sear- 
Blanche N ° 1 grosse 10.00 

Blanche No 2 grosse 9.20 

Jaune No 1 grosse 6.72 

Jaune No 2 grosse 4.40 

BOUGIES, CIERGES ET HUILES 
DE SANCTUAIRE 

Nous cotons: 
B. Paraffine en vrac, boite de 40 lbs.: 
6 & la lb lb. 0.00 0.09% 

!2 S. la lb lb. 0.00 0.10 

B. Paraffine, 6 a la lb... 0.09% 0.10 

B. Steraique, 14 oz 0.12 0.19 

B. Steraique, 16 oz 0.23 0.24 

B. Steraique, 16 oz 0.23 0.24 

Cierges approuves lb. 0.00 0.37% 

Huile de 8 jours gallon.. 2.65 2.75 

PLATS EN BOIS 

Nous cotons: 

Carres de % lb., crate 600 0.00 1.12% 

Carres de 1 lb., crate 600 0.00 1.12% 

Carres de 2 lbs., crate 500 0.00 1.37% 

Carres de 3 lbs., crate 250 0.00 0.90 

CUVETTES EN BOIS 

Cuvette No. 0, la doz n.oo 

Cuvette No 1, la doz 9.50 

Cuvette No 2, la doz 8.00 

Cuvette No 3, la doz 7. 00 

BALAIS 
Nous cotons : 

A longs manches 3.00 

Avec manches ordinaires La doz. 

3 cordes 2.75 

4 cordes 3.10 

5 cordes 3.75 

D'enfant, 2 cordes 1.10 

D'enfant, 1 corde 0.95 

Manches de faubert (mop), doz. 1.25 

GRAISSE A ROUES 

On cote: 

Graisse impriale, en lots de gros- 
se doz. 0.57% 

Caisse de 4 doz doz. 0.60 

Graises au mica: 

Boites de 1 lb. (par doz. 
doz 0.90 0.96 

Boftes de 3 lbs, (par doz.) doz. Ill 



Vol. XXIX— No 30 



LE PRIX COURANT, vendredi, 21 juillet 1916 



23 



Table Alphab^tique des Annonces 



American EverRca- 

dy 18 

Assurance Mont-Royal 26 

Baker & Co. (Walter) 8 
Ban que d'Hoehelaga . 24 
Banque Nationale ... 24 

Banque Molson 24 

Banque Provinciale . . 24 

I'xi user 7 

Brandram Henderson 31 
British Colonial Fire 

Ass 27 

Brodie & Harvie .... 8 
Bryant, Dunn & Co. . . 24 
Burnett. A 23 

Canada Brush 30 

Canada Life Assuran- 
ce Co 26 

Canadian Consolidated 
Rubber Couvert 



Caron 23 

Church & Dwight ... 5 

City Ice 8 

Cie d Assurance Mu- 
tuelle du Commerce 26 

Clark, Wm 8 

Connors Bros 12 

Cottam Bart 23 

Couillard, Auguste . . 23 

Dom. Canners Co., 
Ltd 3 

Eddy, E. B. & Co. . . . 9 
Esinhart & Evans .... 26 

Fairbanks 4 

Fontaine, Henri 23 

Fortier, Joseph 23 

Gagnon, P.-A 23 

Garand, Terroux & Cie 23 



Gillett Co., Ltd. (E, 

W.) 12 

Gonthier & Midgley . . 23 
Grand Trunk Railway 7 

Imperial Tobacco ... 13 

Jennings A. E., Co. . . 7 

Jonas & Cie, H 

. Couvert interieur 2 

Lacaille, Gendreau & 

Cie 8 

Lake of the Woods . . 

Couvert 

La Prevoyance 26 

La Sauvegarde 26 

Leslie & Co., A. C. . . 30 
Liverpool-Manitoba . . 26 

Martin, G. E 23 

Mathieu (Cie J. L.) . 9 
McArthur, A 30 



MacLaren Light Co. . . 30 

Maxwells, Limited . . 30 

Montbriand, L. R. . . . 23 
Montreal-Canada Ass. 

Co 26 

Nova Scotia Steel Co. 24 

Prevoyants du Cana- 
da (les) 26 

Ramsay 33 

Roll and & Fils, J.-B. . . 23 

S. Lawrence Sugar Co. 9 

Star Egg 5 

Sun Life of Canada . . 26 

United Shoe Machine- 
ry Co., Ltd. . . Couvert 



Western Ass. Co. 



26 



Malson FundGe en 1870 

AUGUSTE COUILLARD 

IMPORT* r«U» DB 
Perrenoerle et Qulnculllerle, Verrea 

* Vitrei, Pentuni, etc. 
Speclalitei Fotlea da toutea aortee 

Noa. 212 a 2lt rue Sr-Paul 
Vautw 12 at 14 Sl-AmMa, MONTREAL 



La raajton n'a paa de commla-voya- 
I»urt at fait bineocier •<•» clients de 
cetta econoraie. Attention toute ipeci- 
aie aux commandee par la malle. M«- 
alaura lea marchanda de la campirnt 
•erent touloura aerria au plua baa prlx 
du march*. 



.-A. V^AIVUll, MAIN 28 



Bell 
2870 

Comptable licencie 

Inatltut des Comptables et Au- 

diteurs de la Province de Quebec, 

48, Notre- Dam* O., Montreal. 



DAIN POUR OISEAU est le "Cot- 
■*■ tam Bird Seed" fabrique d'a- 
pres six brevets. Marchar.Jise de 
conf lance; rlen ne peut l'approcher 
comme valeur et comrae popularity. 
Chez tous les fournisseurs en gros. 



JOSEPH FORTIER 

Fabrloa nt • Pa Bet lor 

Atelier de reflure, reliure, typo 
graphla, relief et gaufrage. fabr - 
cation de livree de compatabilltt. 
Pormulea etfournitures de bureau 

210 OUEST ru« NOTRE-DAME 

(U|U a. U rM S.-Plane). MONTREAL 



ALEXANDER BURNETT 

Comptable, verificnteur, commiwaire 
pour toulei lea Provlneea. 

Rfcj-lement d'affairee de faiUite* 
Batisse Banque de* Marchands 

T«*ph«i. Ball M.lo SSM MONTREAL 



TVeo; Victoria Hotel 

H. FONTAINE, Proprietalre 

QUEBEC 

L'Hotel des Commls-VoyasTeure 

Plan Amiricain. Taui, a partir de $159 



GARAND, TERROUX & CIE 

Banquiere at Courtiers 

48 Quest rue Notre-Dame,Montreal 



L.-R. MONTBRIAND 

Archltecte et Meaureur, 
230 rue 8t-Andro, Mentreal. 



G.-E. MARTIN 

Compatblo, Liquldatsur et 

Audlteur 

211 Edifice McGill, Montreal 

Tel. Main 5126. 



GEO. GONTHIER H.-E. MIDGLEY 

Liceacie Init. Comptable Compuble-Iacerpore 

GONTHIER & MIDGLEY 

Comptable* et Auditeura 
l»J RUE ST-FRANCOIS-XAVIER, ■ MONTREU 

Telephone MAIN 2701-619 
Adraaae telegraphique - "GONTLEY." 



P.-A. GAGNON 

COMPTABLE LICENCIE 

(Chartered Accountant) 
Chambrea 315, 316, 817, Edlfloe 

Banque Quebec 

11 Place d'Armes, MONTREAL. 

TelAphone Bell Main 4912. 



LIVRES POUR 

La Distribution de Prix 1916 

Nous avons l'honneur d'an- 
noncer que nous venons de rece- 
voir un nouvel assortiment de 
livres pour la distribution des 
prix. Cette derniere importation 
offre un ensemble complet d'ou- 
vrages capables de repondre aux 
besoins de toutes les conditions 
de l'enfance et de la jeunesse 
chretienne. Nos series sont de 
tous les formats depuis l'in-32 
Jusqu'a la serie In-folio, et sont 
toutes revetues de la haute ap- 
probation des communautes ec- 
clesiastiques. 

LA COMPAQNIE J.-B. ROL- 

LAND ET FILS, 

No. 53 rue St-Sulpice, Montreal. 



24 



LE PRIX COURANT, vendredi, 2l juillet 1916 



Vol. XXIX— No 30 



Le Manuel du Speculateur 

contient les renseignements les plus interessants sur les 
valeurs spexulatives. L/Sdition de juillet sera bientot 
prete a etre distribute. 

Pour en recevoir gratuitement un exemplaire ,il suffit 
de s'adresser a 

M. PAUL de MARTIGNY 

•u Bureau da Montreal de la Malaon 

BRYANT, DUNN & CO. 

Rue Saint-Francois-Xavier, Nos 84-88 
TELEPHONE MAIN 4960 



LA BANQUE MOLSONS 

FONDEE EN 1855 

Siege social - - Montreal 

Capital verse $4,000,000 

Fonds de reserve 4,800,000 

COLLECTIONS 

Collections faites dans tout le Dominion par 
l'entremise de cette banque, et dans toutes les 
parties du monde civilise\ par l'entremise de nos 
agents et repr£sentants. Remboursements 
promptement remis aux plus bas taux d'6change. 

Emissions de lettres de credit commerciales et de 

lettres circulaires pour voyageurs valables 

dans toutes les parties du Globe. 



LA BANQUE NATIONALE 

KONDEE EN 1840 

Capital autorise $5,000,000 

Capital verse 2,000,000 

Reserves 1,954,843 



Notre service de billets circulaires pour les voyageurs 
"Travellers Cheques" a donne satisfaction a tous nos 
clients; nous invitons le public a se prevaloir des avan- 
tages que nous offrons. 

Notre bureau de Paris, 

10 RUE AUBER, 
est tres propice aux voyageurs canadiens qui visitent 
I'Europe. 

Nous effectuons les virements de fonds, les rembour- 
sements, les encaissements, les credits commerciaux en 
Europe, aux Etats- Unis et au Canada aux plus bas taux. 



Nova Scotia Steel & Coal Co., 

LIMITED 

MANUFACTURERS 

ACIER en BARRES MARCHAND, MACHINERIE ■ 
ROUES, TRANSMISSIONS en ACIER COMPRIME 
POLI, TOLLS U ACIER Juiqu' a 48 pea de large, 
RAILS en "T" de 12, 18, 28 et 40 lbs a la Terfte. 
BCLISSES, ESSIEUX DE CHARS DE CHEMINS DE 
FBR. 

GROSSES PIECES DE FORGE, UNE SPECIALITE 

Minei de Per, Wabana, Terreneuve. — Mint 

Haut Fourneaux, Fours a Reverbere a Sydney Mine*. 
N.-E. — Laminoirs, Forget et Ateliers de Finissage a New 
Glasgow. (N.-E) 

Bureau principal : New Glasgow (N.-E) 



BANQUE PROVINCIAL^ 

DU CANADA 

CAPITAL AUTORISE $2,000,000 

CAPITAL VERSE ET RESERVE (au 31 dec. 1916) . . 1,650.000 

7( Succursales dans les Provinces du Quebec, de l'Ontarlo et du 

Nouveau Br.-nswick. 

CONSEIL D' ADMINISTRATION: 

President: M. H. LAPORTE, de la maison Laporte. Martin, 

limitee. Administrateur du credit foncier-franco-canadien. 
Vice-President: W-F CARSLEY, capitaliste. 
Vice-President: TANCREDE BIENVENU. Administrateur Lake 

of the Woods Milling Co. 
M. G-M BOSWORTH, Vice-President "Canadian Pacific 

Railway Co." 
L'Hon. ALPHONSE RACINE, Conseiller legislatif, president 

de la maison de grot "Alphonse Racine limitee." 
M. L-J-O BEAUCHBMIN , de la Librairie Beauchemin Ltee. 
M. M. CHEVALIER, directeur general Credit toncier franco- 
canadien. 



BUREAU DE CONTROLS 

J Com miss aires -cense urs) 
'ALEXANDRE LACOSTE, C. R., ex-juge en 
chef de la cour du banc du roi. 
Vice-President Docteur E-P LACHAPELLB. Administrateur 

du Credit toncier franco-canadlen. 
L'HON. N. PERODEAU N. P.. Ministre sans portefeuille dans 
le gouvernement du Quebec. 

BUREAU PRINCIPAL 
Directeur gerant gentralt M. TANCREDE BIENVENU 
M. M. LAROSE.inspecteuren chef; M.J-A TURCOT, inspecteur; 
M. A. THIBAULT, assistant inspecteur; A. GIROUX, secretaire. 
Correspondents a I'EtranSer: Etats-Unls: New-York, Boston, 
Buffalo, Chicago; Angleterre, France, Allemagne, Autriche, Italic. 



BANQUE D'HOCHELAGA 


CAPITAL VERSE ET FONDS DE RESERVE $ 7.700.000.M 


TOTAL DE L'ACTIF 


34.515.871.M 


DIRECTEURS: J- A Vaillancou 


rt. President; Hon. F.-L Beique 


C.R., Vice-President. E-H Lemay, Ecr ., Alph. Turcotte, Ecr., Hon. J M 


Wilson. W. Bonner. Ecr, A-A Larocque. Ecr. 


Beaudry Leman, gerant-general; 


Yvon Lamarre. Inspecteur; J-C 


Thivierge. controleur; F-G Ledoc, 


gerant du bureau de Montreal; 


P-A Lavailee, assistant gerant. 




BUREAU PRINCIPAL— 95 F 


ue S- Jacques— MONTREAL 


lS5 Succursales en Canada, dont volcl les prlnclpales: 


MONTREAL: 


QUEBEC (Suite): 


95 Rue S- Jacques 


L'Assomption 
I-ongue- Pointe 


1830 Rue S. -Jacques 


2214 est Rue Ontario 


Loneueil 


272 est Rue S. -Catherine 


Louise ville 


737 est Avenue Mont-Royal 


Lachine 


1126 est Avenue Mont-Royal 


MarieviUe 


711 est Rue S. -Catherine 


Mont-Laurte/ 


1298 est Rue Ontario 


Pointe -Claire 


Hochelaga 


Quebec: Rue S. -Pierre 


1184 Rue S.-Denu 


Rue S.-Jean 


Notre-Dame de Graces 


S.-Roch 


829 ouest Rue Notre-Dame 


S.-Sauveur 


2267 Ave. Papineau 


1 imoilou 


Pointe S. -Charles 


S.-Camille de Bellechaase 


Angle Cadieux et Rachel 


S. -Claire 


Angle S. -Denis et Roy 


S.-Ephrem de Tring 


2490 Rue S. -Hubert 


S. -Gabriel de Brandon 


S. -Henri 


S. -Genevieve de Pierrefonds 


1907 Boulevard S. -Laurent 


S. -Genevieve de Batiscan 


191 ouest Rue S.-Viateur 


S.-Hyacinthe 


3108 Boulevard S. -Laurent 


S -Jacques l'Achigan 


Cote des Naiges 


S. -Jerome 


Maisonneuve 


S. -Justine de Newton 


Outremont 


S -Lambert 


Pointe-aux-Trembles 


S. -Laurent 


Roeemont 


S.-Pie de Bagol 


Tetraultviile 


S.-Remi 


Verdun 


S.-Thecle 


Viauville 


Sherbrooke 


Ville Emard 


Sorel 


Villeray 


South-Durham 


QUEBEC; 


Trois-Rivieres 


Amos 


Trois-Rivieres, Notxe-Dame 


Bcauharnois 


Valleyfield 


Berthierville 


Varennes 




Victoriaville 


Cartierville 


ONTARIO: Hawkesbury 


Charnbly 


Vankleek Hill 


Farnham 


MANITOBA: Winnipeg 


Granby 


ALBERTA: Edmonton 


Hebertville Sution 


SASKATCHEWAN: 


Joliette 
Laprairie 


Prince- Albert 




Tout depot d'un dollar ouvre un 


compte a la Banque sur lequel est 


pay* deux fois par an nee un interet au taux d» 3% 1 an 



Vol. XXIX— No 30 LE PRIX COURANT, vendredi, 21 juillet 1916 25 

a vnaaa oooooa aaooaa aaoooooooe»oe«HCH»ooopooooooooooc«+ooooooocHM»oPOoaoao»oiM»«oooo»oo«»«o0 

1 FINANCES 



S - oaacooa aaoaao oooeoooooocooooooopoooowoaooeoi 
LA NOTE AMERICAINE 



a 
g 

£ 

a 
iooaooaooooooaaoooa oaaaoaoooooo 



A tout acces de fievre, d 'enthousiasnie ou de decon- 
ragement succede une prostration, un accablement. 
Pendant eette periode dont la duree est proportionnel- 
le a la gravite de la crise qui l'a precedee, l'organisme 
se repose, recupere des forces. Ce n'est que plus tard, 
lorsqu'il sera de nouveau en possession de son energie, 
que Faction lui reviendra possible. Et ce qui est vrai 
ile riiomme, Test aussi de la Bourse. 

II seuible que le mduvement prolonge de baisse au- 
quel nous avons assiste ait enfin pris son plein deve- 
loppement. On admet generalement a Wall Street que 
nous ne reverrons pas les cours d 'extreme depreciation 
de vendredi. II y a de bonnes raisons de croire que les 
baissiers sont inquiets, qu'ils cherchent a se couvrir. 
Surtout ils dissimulent leurs operations de couverture 
par crainte de se faire pincer cruellement, comme il 
Leur arrive parfois. C'est pourquoi nous voyons de- 
puis samedi, le marche dans un marasme apparent. Les 
valours sent lourdes. Quelques-unes, attaquees brusque- 
ment, cedent du terrain, sans que Ton puisse compren- 
dre a premiere vue le pourquoi de ces attaques. Le vo- 
lume des affaires est maigre et le monde de Wall Street 
est sans euthousiasme. 

Si les precedents constituent un enseignement, il est 
permis de penser que nous sommes entres dans une 
phase de faible interet speculatif. Les baissiers se ren- 
dent compte que par la violence de leurs coups ils n'ont 
pu faire lacber prise a tous les petits speculateurs. Ils 
vont tenter de les fatiguer par des journees sans mou- 
vement se succedant sans interruption. Ils esperent re- 
ussir par la fatigue et l'ennui, la ou la force a echoue. 
Mais certains petits speculateurs sont tenaces et ont la 
poigne ferme, d'autant plus que selon le proverbe tin 
nomme averti en vaut deux. 

Tout bien considere nous avons pleine confiance en 
une reprise proebaine. Nous estimons que ceux qui 
achetent aux cours actuels, pour pen qu'ils aient de la 
patience, eneaisseront dans un procbain avenir de subs- 
tantias benefices. 

BRYANT,' DUNN & CO. 



LE MARCHE DU ZINC 



Le prix de tous les metaux a fort augmente en 1915, 
mais pour aucun la hausse n'a ete aussi accentuee que 
pour le zinc. La "France Economique et Financiere" 
note que les Etats-Unis ont vu, Fan dernier, la produc- 
tion de zinc tripler de valeur et atteindre environ cent 
vingt millions de dollars : 

"En temps normal, la production mondiale du zinc 
est d 'environ un million de tonnes; en 1913, elle etait 
chiffree par la "Metallgesechaft" a, 997.913 tonnes 
provenant d 'Europe a, concurrence de 67 0/0, et des 
Etats-Unis a concurrence de 33 0/0. Les principaux 
I inM luct curs europeens etaient l'Allemagne avec 280.- 
000 tonnes, la Belgique avec 200,000 tonnes, l'Autri- 



che et l'ltalie avec 22,000 tonnes. On peut done dire 
que la moitie de la production mondiale du zinc pro- 
vient de pays qui sont isoles du reste du monde par la 
guerre. La production franchise s'elevait, avec un pe- 
tit appoint de l'Espagne, a un peu plus de 70,000 ton- 
nes, et celle de l'Angleterre a environ 60,000 tonnes ; 
mais la production des usines de ces deux pays doit 
etre actuellement reduite dans une grande proportion. 
La Hollande produit environ 24,000 tonnes et la Nor- 
vege arrive peut-etre a 10,000 tonnes. La Grande-Bre- 
tagne est le plus gros importateur ; elle en fait venir 
pour environ 135,000 tonnes." 

En 1915, la production americaine est passee de 353,- 
000 tonnes a 490,000. On estime que le chiffre de 700,- 
000 tonnes sera atteint cette annee. Quant aux varia- 
tions de prix, elles ont suivi la marche suivante : 

"Au moment ou la guerre a eclate, le metal se tenait 
aux environs de 21 livre sterling et demie. En septem- 
bre ,il montait a 25 liv. st. 14 pour flechir en octobre et 
novembre et se retablir a 27 liv. st. 8 en decembre et 
atteindre par bonds 105 liv. st. en juin. En aout, il re- 
tombe a 72 liv. st. et reste un peu au-dessous de ce cours 
en septembre et octobre, puis il rebondit ensuite a pres 
de 93 liv. st. en novembre et, au debut de 1916, il at- 
teint de nouveau le cours de 100 liv. st. Sa moyenne 
s'etablissait ainsi a 69 liv. st. 18 en 1915, contre 22 liv. 
st. 19 en 1914." 

On croit que le developpement de la production va 
amener une baisse de prix, mais il serait temeraire 
d'esperer un retour procbain aux prix normaux du 
metal. 



LENTENTE FINANCIERE ANGLO-IT ALIENNE 



Une entente vient d'etre signee a Londres entre la 
"London County and Westminster Bank Limited" et 
le "Credito Italiano" en vue de la constitution d'une 
compagnie anglaise sous la raison sociale "The British- 
Italian Corporation." Le capital est de 5 millions de 
dollars. 

Un groupement analogue est constitue en Italie sous 
le nom de "Compagnie Italo-Britanico", avec un ca- 
pital de dix millions de lire. Le but vise par ces deux 
compagnies financieres est le developpement des rela- 
tions economiques entre l'Angleterre et l'ltalie. Les 
deux compagnies travailleront en complet accord entre 
elles pour la creation de nouvelles entreprises commer- 
ciales et industrielles en Italie. 

Tous les journaux anglais sont d 'accord pour approu- 
ver 1 'entente conclue entre les deux banques en vue de 
la creation de nouvelles institutions financieres ayant 
pour objet de rendre plus etroites et plus faciles les re- 
lations commerciales anglo-italiennes. 

Les journaux anglais font surtout observer qu'il ne 
s'agit point d 'organiser en Italie une domination eco- 
nomique anglaise, mais simplement d'etablir une loyale 
collaboration commerciale et industrielle dont les deux 
contractants retireront des benefices egaux. 



26 



LE PRIX COURANT, vendredi, 21 juillet 1916 



Vol. XXIX— No 30 



Les Prevoyantsdu Canada 
Assurance fonds dg pension 

Capital Autorise .... $500,000.00 
Actif du Fonds de Pen- 
sion, le 30 juin 1916. . $871,994.60 

ACHETEZ DES PARTS DE8 
PREVOYANTS DU CANADA. 

Parce que c'est un placement sans 
pareil; 

Parce que c'est avec la plus petite 
prime, la plus grosse rente; 

Parce que c'est la seule Compagnie 
a "Fonds Social" falsant une spe- 
ciality de Fonds de Pension. 

TOTAL de l'actif du Fonds de Pen- 
sion seulement: f 819,946.16. 

ANTONI LE8AGE, Gerant-General. 

BUREAU-CHEFi 

Edifice "DOMINION" 126, StPlerre 

Quebec. 

BUREAU A MONTREAL! 

Chambre 22, Edifloe "La PATRIE") 

X. LE8AQE, Gerant. 



ASSUREZ-VOUS DANS 

La Sauvegarde 



S.. T.ui..nl.u..l...nt.,.ui 
1<J» Ceai it n lm,.rl. .a'.ll. 
eeiaitfnle. 

S.. M>i<*t ••■! flu. llbiraUe 
<|U. eelle* it nlmj.rl. qu.il. 
omptfoU. 

S«» Jir.nlU. .,nl iiiperlearea 
* It lealrilltt d. t.ll.. 4.. 
iotr.. ,.«,?.,. I... 

La •*!•••• et I'eiperlaace i, 
u dlr»ctl*n udi an* gtnalie 

<U auttia ,<*, l.i ■■■«•• 

futures. 

Flf-JuMI II. Ml «.. 

««bM|bU Clladl.an.-Frti. 

JiIm t\ ... upliiui niiiii 
• ■• U P'Of Inc. d. Qetb« 
MUf I* b«oUc. 4(1 BltrCI. 



Sl«c« Social ■ — Anil, da* ruu Notre- 
Dama at St-Vlneaat, Montreal 



1o PARCE 
QUE 

2o PARCE 
QUE 

3o PARCE 
QUE 

4o PARCE 

QUE 

6o PARCE 
QUE 



La Compagnie d'Aasurance 

Mutuelle du Commerce 

Contra I'lncendle 
Aetif axcadant - • f700.000.6a 

DEPOT AU GOUVERNEMENT 
*n conformlte avec la nouvelle Lol dea 
Aeaurancea de Quebec, K Edouard Vil. 

Chap. 00. 
Bureau-Chef : 

IS1 rum Girouard St-Hymelnthe. 



A Propos de la "Canada Life" 

Les agents de la "Canada Li- 
fe" ont fait en 1915 pour $1,- 
000,000 de plus d'affaires en Ca- 
nada que l'annee precedente. 

La "Canada Life" a pay6 aux 
porteurs de polices, en 1915, $7,- 
822,201, soit plus de $',000,000 
de plus que les paiements pour 
les memes fins de n'importe 
quelle annee pr6c6dente et les 
dividendes des p rteurs de poli- 
ces ont absorbe la majeure par- 
tie de cette somme. 

Le revenu de la "Canada Li- 
fe", en 1915, a e'/ de $9,333,- 
632.19, soit le plus elev6 dans les 
annates de la ccmpagnle. 

L'excedent gagne s'est eleve a 
$1,480,866. 

Le total des C dendes payes 
aux porteurs da polices, en 1915, 
a ete de plus de $2,800,000. 

HERBERT C. COX, 

Presldont et gfirant general. 



ASSURANCES 

Cautionnements 

Judiciaires. 

Garantie de Contrats. 

Fidelite des Employes. 

Vie, Accidents. Maladies, 
Vol, Bris de Glaces, 

Attelages, 
Responsabilite de 

Patrons et Publique, 
Pharmaciens, Automobiles. 



LA PREVOYANCE 

160 rue St- Jacques, Montreal 

TEL. MAIN 162S 
J. C. GAGNE, Gerant-Genera 




BUREAU - CHEF 

Coin da la Rue Oorchaater Onaat 
et I' Avenue Union, MONTREAL 

DIRECTEURS: 
J. Gardner Thompson, Presi- 
dent et Directeur-Gerant; Le- 
wis Laing, Vice-President et 
Secretaire; M. Chavelier, Ecr; 
A. G. Dent, Ecr.; T. J. Drum- 
mond. Ecr.; John Emo, Ecr.; 
Sir Alexandre Lacoste; Wm. 
Molson Macpherson, Ecr.; J. 
C. Rimmer, Ecr.; Sir Frede- 
ric Williams -Taylor, LL.D. 



IMPRENABLE 

ACTIF $74,326,423 

Augmentation pour 

1915 $10,138,767 

ASSURANCES EN VI- 

GUEUR $257,404,160 

Augmentation pour 

1915 $ 39.104,325 

SURPLUS NET NON 

DISTRIBUE $ 7,545,591 

Augmentation pour 

1905 $ 1,041,797 

SUNLlFt OF CANADA 

S1EOB SOOlAL-JrtONTREAL 



WESTERN 

ASSURANCE CO. 

Fondee en 1851 

ACTIF, au-dela de - $3,000,000 

Bureau Principal: TORONTO, 

(Ont.) 

W. R. BROCK, President. 

W. B. MEIKLE, 

Vice-President et Gerant general 

C. C. FOSTER, Secretaire. 

Succursale de Montreal: 

61, RUE SAINT PIERRE 
ROBT. BICKERDIKE, Gerant. 



.'Assurance Mont-Royal 

Compagnie Independante (Incendic) 

BUREAUX: EDIFICE LEWIS 

17 Rue St-Jean, Montreal. 

Hon. H. B. Rainville, President. 
E. Clement, Jr., Gerant-General. 



ESINHART & EVANS 

Courtiers d' Assurance 

— BUREAU — 
EDIFICE LAKE OF THE WOODS 

39 Rue St-Sacrement 
Telephone Main SS3 MONTREAL 



COMPAGNIE 

MONTREAL- CANADA 

D'Aasurance Contra I'lncendle 
Telephone ■ell Main SS81 

Actlf $667,886.96 

Reserve $193,071.10 

Autr** Valeura 

paaaivea 20,688.00 

" |2 < 8, 759.1» 

Surplus pour lee aeeures $344,126.76 

Bureau -Chef : 

EDIFICE DULUTH, 

50 rue Notre- Dame Oueet. 

Ancle de la rue St-Sulplce. 

MONTREAL. 

Alfred Dufreene, 

Agent General 



Vol. XXIX— No 30 



LE PRIX COURANT, vendredi, 21 juillet 1916 



27 



+ t 

* 
* 
* 
+ 



ASSURANCES 



,|.+ + .MM|. + +++4«|M|..|..f++^+4M|Mi.**^.*.|«M.^^ 



LES COMPAGNIES DASSU- 
RANCE AU CANADA 



Selon le rapport du surinten- 
dant de l'assurance du Canada, 
pour l'annee terminee le 31 de- 
cernbre dernier, il y avait au 15 
mai dernier, 182 compagnies 
d 'assurance licenciees sous la sur- 
veillance du departement des fi- 
nances. La nature des affaires 
transigees par ces compagnies 
etaient comme suit: 

Assurance- vie, 59 ; assurance-vie, 
•'•valuation; assurance-feu, 89; as- 
surance-accident, 25; assurance- 
accident et maladie combines, 5; 
assurance-garantie, 18; assurance 
machines a vapeur, 8; assurances- 
devantures. 22; assurance contre 



le vol, 12 ; assurance des envois 
enregistres, etc., 11; assurance 
contre la maladie; 29; assurance 
des titres. 1; assurance contre la 
tempete ; assurance pour le betail, 
2; assurance contre les intempe- 
ries et la grele, 15; assurance-au- 
tomobiles (comprenant risques de 
feu), 14; assurance automobile 
(non compris le risque de feu), 
20 ; assurance contre les fuites, 8 ; 
assurance pour l'eclairage, explo- 
sion, etc., 5. 

Les depots pour la protection 
des debentures de polices, places 
entre les mains de 1 'honorable re- 
ceveur general, s'elevaient pour 
ces compagnies, au 15 mai 1916, 
a $89,737,444.42 de garanties dont 
detail ci-dessous : 



Garanties du gouvernement canadien $ 5,109,160.35 

Garanties provinciales canadiennes 10,784,215.90 



824,371.15 
1,732.473.85 
207,000.00 
151,000.00 
2,020,000.00 
100,000.00 
60,000.00 
35,971.33 
164,320.20 
440,000.00 
(iaranties municipales canadiennes 55,350,773.32 



Garanties du gouvernement anglais 

Garanties coloniales anglaises 

Obligations des Etats-Unis 

Obligations de 1 'Etat de New-York 

Obligations du Massachusetts 

Obligations de Rhode-Island 

Obligations de l'Etat de Californie . . 
Obligations du gouvernement japonais 
Obligations du gouvernement beige . . . . 
Obligations du port de Montreal. 



Actions de banques 

Actions d'emprunt de compagnies . . .. 
Garanties de chemins de fer canadiens 

Obligations de Columbia 

Rentes francaises 

Depots temporaires en argent 



20,000.00 

1,272,266.65 

10,945.624.99 

30,000.00 

479,926.68 

5,400.00 



Total $89,737,444.42 



II y avait aussi deposes avec les 
fidei-commissaires canadiens, en 
conformite avec la loi, $29,408,- 
387.76. ce qui fait un total de 
$119,145,832.18 pour la protection 



des debentures de polices, soit une 
augmentation de $7,650,685.46 
depuis le dernier rapport. 

La distribution de la somme to- 
tale de $119,145,832.18 retenue 



comme mentionne ci-dessus pour 
la protection des detenteurs de 
polices dans les differentes clas- 
ses, est comme suit: 

Vie $86,654,876.43 

Feu 14,596,050.44 

Feu et divers. 14,617,449.15 
Accidents, ga- 
ranties, vitri- 
nes, etc 3,277.456.16 



$119,145,832.18 



Les polices d 'assurance-vie ont 
en moyenne une valeur d'a peu 
pres deux mille piastres chacune, 
reparties parmi toutes les classes 
de personnes, de ce fait, le plus 
grand pourcentage des deten- 
teurs, sont dans des circonstances 
plus ou moins confortables. Les 
polices industrielles ont une moy- 
enne de moins de cent cinquante 
piastres chacune, et sont emises 
principalement pour les travail- 
lants, a, cause de la facilite dans 
la methode et les montants des 
paiements. Le but est d 'ordinaire 
de fournir des fonds mortuaires. 

La mutualite est faite pour par- 
tager les peines d'un homme aus- 
si bien que ses joies. Si nous pou- 
vions lire l'histoire secrete de nos 
ennemis, nous pourrions trouver 
dans la vie de chaque homme as- 
sez de souffrance pour desarmer 
toute hostility. 

La mutualite a accompli des re- 
sultats merveilleux durant le de- 
mi-siecle ecoule. Combinee avec 
des methodes commerciales, sa 
sphere d'utilite sera plus grande 
a, l'avenir. 

Encouragez le nouveau membre 
a devenir un membre actif. . Qui 
sait, peut-etre qu'un jour il sera 
capable de devenir un membre 
dirigeant de l'ordre. 



BRITISH COLONIAL 

FIRE INSURANCE COMPANY 

EDIFICE ROYAL, 2 PLACE d'ARMES, MONTREAL 

CAPITAL AUTORISE, $2,000,000 CAPITAL SOUSCRIT, $1,000,000 

Agents demandei pour les districts non representee 



28 



LE PRIX COURANT, vendredi, 21 juillet 1916 

LES MOTS PAR L'IMAGE 



Vol. XXIX— No 30 



LEGENDE 



EXERCISEUR, HUILIER, MUSEROLLE, etc. 



1. Exerciseur. 

2. Exerciseur (en usage). 

3. Extenseur. 

4. Extenseur (en usage). 

5. Anneleur. 

6a. Sechoir (ferme). 
6b. Sechoir (ouvert). 

7. Boutons de manchettes. 

8. Garniture de boutons. 

9. Porte-parapluie. 
lO.Menagere. 

11. Huilier. 

12. Lave-vitres. 

13. Service a liqueurs. 

14. Vadrouille. 

1"). Vadrouille (avec torchon). 

16. Muserolle. 

17. Cavecon. 

18. Bracelets. 

19. Jeu, serie (de poids). 

20. Bracelets. 

21. Bracelets metalliques. 

COMMENTAIRES 

1 et 2. — La seule culture phy- 
sique que connaissaient nos a'ieux 
etait le travail manuel qui, au 
point de vue du developpement et 
de 1 'assouplissement des muscles, 
vaut bien toutes les inventions 
modernes. Parmi ces dernieres, on 
peut compter "1 'exerciseur" (fig. 
1 et 2) que les Anglais nomment 
"body extensor." 

2 et 3. — L 'exerciseur favorise 
le developpement athletique de 
toutes les parties du corps hu- 
niaiii; "1 'extenseur" est borne 
dans son usage au renforcement 
des bras seulement. 

5. — Pour empecher le terrain 
cultive d'etre fouille, bouleverse 
par le groin puissant des pour- 
ceaux, les cultivateurs y fixent 
un anneau qui rend tres sensible 
cette charrue nouveau genre de 
ces infatigables laboureurs. De 
cette faqon les pourceaux devien- 
nent incapables de continuer leurs 
degradations. Avant d'etre fixe 
au groin t j e 1 'animal, 1 'anneau est 




entr 'ouvert. On le met dans l"'an- 
neleur" que Ton ferme en serrant. 
L 'anneau, en se fermant aussi, 
transperce la partie superieure du 
groin et y demeure attache. Im- 
posible alors de fouiller et de de- 
vest er les champs et les jardins. 
II faut dire "anneler" et non 
"alener" un pourceau. Nos culti- 
vateurs emploient aussi les mots 
"embrocher" et "enclaver." 



N.B.— Extrait de "1,000 mote 
illustres" ($0.25). Se procurer 
aussi "En Garde!" (15c), "En 
francais" (15c), "Les mots par 
l'image" (25c), "Dictionnaire 
de bon langage" (45c relie). Trois 
sous par volume pour port. 
Adressez: Abbe Blanchard, eglise 
Saint-Jacques, Montreal. 



! LA CONSTRUCTION ? 

* * 

++++++++ . ! . +++++++ .M«++++4"f4H'+++++++++^ 



Semaine du 15 au 22 Juillet 

Salle, Montreal, Quebec, rue Univer- 
site. Proprietaire: Synod Hall, 461 
Universite. Arch.: Turner et Carless, 
49 Beaver Hall Hill. 

Cottage, $7,000. Outremont, Maple- 
wood. Proprietaire: E. Berthiaume, 
a-s La Presse. Montreal . Arch.: S. 
Dansereau, 56 Ave. Maplewood. 

Bureau, $8,000, Montreal rue NotrO' 



Dame. Proprietaire: Steel Co. of Ca- 
nada, Notre-Dame. Arch.: J. S. Archi- 
bald, 314 rue Dorchester O. 

Banque, $15,000. Mont-Joli, Que. 
Proprietaire: Banque Nationale 75 rue 
S. -Pierre. Arch.: P. Levesque, 115 rue 
S.-Jean. 

Offres demandees pour residence. 
$6,000. Levis. Proprietaire: E.-D. La- 
casse, 4 S.-Julien. Arch.: L, Auger 39 
rue S,-Jean, Quebec. 



Manufacture, $10,000. S.-Louls, Que. 
Proprietaire: La Fabrique de la Con- 
gregation. Cure: Louis Carrier. Arch.: 
L. Auger, 39 rue S.-.Tean, Quebec. 

Contral accord^ pour une maisoq 
$10,000. Sherbrooke, rue Drummoni 
Proprifetaire: A. M. Sangster, rue 
Drummond. Arch.: u.-.i. James, ron- 
ii i.i. ur general: M. Tremblay, 75 rue 
Windsor Est, Sherbrooke. 



Vol. XXIX— No 30 



LE PRIX COURANT, vendredi, 21 juillet 1916 



29 



"THE WOODLANDS GOLF AND 
COUNTRY CLUB, IN- 
CORPORATED. 



Avis est donne au public qu'en ver- 
lu ilc la loi des compagnies de Que- 
bec, il a ete accords par le Lieutenant- 
Gouyerneur de la province de Quebec, 
des lettres patentes en date du dix- 
me jour de mai 1916, constituant 
en corporation MM. Albert-Devereux 
Thorton et Charles Orlando Clark, 
manufacturiers, de la cite de West- 
mount, Herbert Barclay Muir, surin- 
tendant, George Henry Edmond Blaik- 
lock, agent d'immeubles, Hermann- 
Harvey Vachell Koelle, agent, et Geor- 
tilipa Telford, agent de la cite de 
Montreal, pour les fins suivantes: 

Organiser, administrer, s'adonner 
aux, pratiquer les jeux de golf, tennis, 
de la navigation en yacht, en chaloupe, 
en canot-automobile, des raquettes, 
ilt is quilles, de la marche a la raquet- 
: pa tinage, du courlis ainsi que 
tous et chacun des jeux, sports ou amu- 
sements d'ete ou d'hiver ou d'aucune 
autre saison, soit par l'initiative per- 
sonnels ou par l'organsation; 

Promouvoir, organiser, administrer 
ou developper aucune corporation ou 
agnie dont les objets sont sem- 
blables; 

Acheter, construire, entretenir, ex- 
ploiter, louer des maisons de clubs ou 
d'autres batisses et edifces convenant 
aux fns de la compagnie; 

Acheter, acquerir, detenir, posseder, 
vendre, transporter, hypothequer, 
echanger, louer ou autrement disposer 
d'aucun immeuble, terrain ou biens- 
fonds suivant que la corporation le ju- 
gera avantageux; 

Developper, ameliorer et tracer des 
routes, egouts, aqueducs et aucune au- 
tre amelioration sur aucune de ces 
proprietes a l'usage de la compagnie, 
vendre l'exeedent de son approvision- 
nement d'eau, suivant sa decision, 
ainsi qu'aucune partie de ses proprie- 
te* non requises pour ses fins deve- 
lopper, ameliorer et y decrire des lots 
a batir des rues, ruelles, squares ou 
autrement faire valoir telle propriete, 
fa ire, construire, batir et entretenir 
des chemins, des ponts, egouts, aque- 



ducs et autres moyens de communica- 
tion internes ou ameliorations, mai- 
sons et autres batisses necessaires. 
pour occuper ou ameliorer aucune tel- 
le propriete, les vendre, louer, hypo- 
thequer ou autrement les aliener; 

Demander, et tenir un club licencie 
pour la vente des boissons alcooliques 
aux membres du club et a leurs invi- 
tes, conformement aux Lois de la pro- 
vince de Quebec; 

Ouvrir et entretenir des restaurants, 
a l'usage du dit club; 

Tenir des remises et boutiques de 
reparation en rapport avec icelui, et 
faire le commerce d'articles de sport 
de toute espece; 

Acquerir et assumer aucun commer- 
ce semblable exerce par aucune per- 
sonne ou compagnie suivant des con- 
ditions a determiner et emettre des 
parts acquittees en paiement total ou 
partiel ou d'iceiui; 

Payer aucune propriete, droit, privi- 
leges ou autres choses necessaires ou 
les services rendus a la corporation en 
actions liberees de son fonds social; 

Prendre et detenir des mortgages, 
des biens et hypotheques pour garan- 
tir le paiement du prix d'achat d'au- 
cune propriete vendue par la compa- 
gnie, ou aucune somme d'argent a el- 
le due par les acheteurs de ces pro- 
prietes, pour construction ou autres 
ameliorations; 

.Vfendre, louer ou autrement disposer 
de la totalite ou d'aucune partie de la 
propiete ou de l'entreprise de la com- 
pagnie en consideration de ce qu'elle 
croira convenable et particulicrement 
pour des ports, des debentures, obli- 
gations ou valeurs d'aucune autre 
corporation; 

Se fuaionner avec aucune autre 
compagnie dont les objeis sont totale- 
ment ou partiellement semblahles a 
ceux mentionnes aux presentes y sous- 
crire des actions pour garantir l'ex§- 
cution des contrats par aucune person- 
ne ou compagnie; 

Emettre et repartir des parts ac- 
quittees de la compagnie incorporee 
par les presentes en paiement total ou 
partiel d'aucune commission, service a 
elle rendu, d'aucun commerce fran- 



chise, entreprise, propriety, droit, pou- 
voir, bail, licence, immeuble, actions, 
obligations, debentures et autres pro- 
prietes et droits qu'elle pourra legale- 
ment acquerir en vertu des pouvoirs 
conferes par les presentes; 

Acquerir et exercer aucun autre 
commerce, entreprise, pouvoir ou droit 
susceptible d'etre convenablemont ex- 
erce en rapport avec les objets preci- 
tes, qui peuvent lui profiler drecte- 
ment ou indirectement a atteindre se& 
fins; 

Souscrire, ou autrement prendre, de- 
tenir, transporter ou negocier et dispo- 
ser du capital-actions des parts, obli- 
gations ,ou autres valeurs d'aucune au- 
tre compagnie avec laquelle elle a des 
relations d'affaires ou qui exerce au- 
cun commerce ou une Industrie sem- 
blable au sien ou commerce en tout ou 
en partie, ou aucun autre commerce 
ou industrie susceptible d'etre exerce 
par la presente corporation; 

Faire, tirer, accepter, endosser, payer 
et emettre des billets promissoires, 
lettres de change, connaissements! 
mandats ou autres instruments nego- 
ciables et transportables; 

Distribuer a ses actionnaires, en na- 
ture ou autrement, tel que decide, au- 
cune creance de la compagnie et parti - 
culierement des parts, obligations, de- 
bentures ou autres valeurs d'aucune 
autre compagnie constitute pour assu- 
mer la totalite ou aucune partie de 
l'actif ou du passif de la presente; 

Faire et ex6cuter tous autres actes 
se rattachant aux fins et objets preci- 
t6s, ou conduisant a leur realisation, 
sous le nom de "The Woodlands Golf 
and Country Club, incorporated", avec 
un fonds social de cinquante mille 
piastres ($50,000.00), divise en cinq 
cents parts (500) de cent piastres 
($.1.00.00) chacune. 

La principale place d'affaires de la 
corporation est en la ville de DeT.ery, 
comte de Chateauguay. 

Date au bureau du secretaire de la 
province, ce dix-septieme lour de mai 
1916. 

O. J. SI MAR D. 
Assistant -secretaire de la province. 



CONSTRUCTION— Suite 

Reservoir, $2,100. Montreal, Laurier 
av. Proprietaire: Consumers Gasoline 
Supply Co., 40 rue Hospital Contrac- 
teurs generaux: Church, Ross and Co., 
40 rue Hospital 

Residence, $6,000. Quebec, 6 ave. Li- 
moilou. Proprietaire: Elz. Breton, 75 
Latourelle. 

Residence, $5,000. Quebec, rue S.- 
Malo. Proprietaire: Louis Fleury, 74 S.- 
Agnes. Contracteur general: V. Pa- 
rent, 49 S.-Frangois. 

i rages, $10,500. Westmount, 4 
Crescent. Proprietaire: O.-H. Timmins, 
4 Pare Crescent. Arch.: J. Archibald, 
314 rue Dorchester. Contracteur gene- 
ral: Ed. Carrigan, 218 ave, Ballanty- 
no. 



Contrat accorde pour couvent. Hull, 
S.-Redempteur. Proprietaires: Les 

Soeurs de la Croix, Ottawa. Adresse: 
R6v. Soeur Demers, rue Water, Otta- 
wa. Architecte: Chas. Brodeur, 63 Ho- 
tel de Ville. 

Magasins, $10,000. Montreal, rue S.- 
Viateur. Proprietaire: E. Emery, 4289 
Western. II n'a pas ete fait encore rap- 
port pour l'information ci-dessus. 

Ecole, S.-Jean de la Croix. Proprie- 
taire: La Fabrique de S.-Jean de la 
Croix. Architecte: C. Bernier, 70 rue 
S. -Jacques, Montreal. 

Ecole, $250,000. Montreal, Que. Pro- 
prietaire: La commission scolaire de 
S.-Gregoire le Thaumaturge. Sec: C. 
Chamberland, 880 Mont-Royal est. Ar- 
chitecte: C. Bernier, 70 rue S. -Jacques, 
Montreal, 



Garage, $10,000. Montreal, 97 Work- 
man. Proprietaire: Montreal Light 
Heat, Edifice Power. Contracteurs ge- 
neraux: Reid, McGregor. 511 S.-Cathe- 
rine Ouest. 

Maison, $50,000. Montreal, Que., av. 
du Pare. Proprietaires: Messieurs Cha- 
pleau et Lecavalier, 65 rue Cherrier. 
Architecte: C. Bernier, 70 rue S.- Jac- 
ques. Contracteurs genSraux: Gaurtin 
et Bouchard, 410 Parthenais. 50 x 100, 
fondations en ciment et en pierre, 
construit en brique. 

Garage, $7,000. Montreal, Que., rue 
Mill. Proprietaires: Wm. Davies Cie, 
314 rue Dorchester ouest. Contracteurs 
g6n6raux: Reid, McGregor et Reid, 511 
S. -Catherine ouest. Construit en ci- 
ment, toiture en feutre et en grayois, 



30 



LE PRIX COURANT, vendredi, 21 juillet 1916 



Vol. XXIX— No 30 



Vendez a vos clients la Laveuse 



)> 



'Puritan Motor 
de MAXWELL 



CJne parfaite et 
complSte laveuse 
automatique qui 
marche par le 
pouvoir d'eau de 
la pression natu- 
relle obtenue du 
robinet. Ne re- 
quiert aucun soin 
et fait le travail 
en une fraction du 
temps requis par 
toute autre m£- 
thode. Simple et 
facile a manoeu- 
vrer. Pas de par- 
ties dedicates, se 
cassant ou se de- 
rangeant. 

LA "PURITAN" DE MAXWELL 

Le moteur est du type a mouvement alternatif 
ou de va-et-vient — le meilleur et le plus satis- 
faisant de tous les modeles de moteur a pou- 
voir d'eau. Les valves sont faites pour regis- 
ter a Taction du gravier ou du sable. Ecrivez 
aujourd'hui pour demander un Catalogue. 

MAXWELLS LIMITED, ST. MARY'S, Ont. 




La seule brosse c ompressee toute 
droite. - - Faite en Canada. 



Toutes les brosses faites 
sur ce MOD EL E sont 
garanties soutenir Finflu- 
ence de tout liquide sans 
perdre de poils. 

Nous les recommandons 
comme brosses accomplis- 
sant un travail parfait et 
ne s'affaissant absolu- 
ment pas. 




Canada Brush Co., Limited 

AGENTS 

H. R. St. Michel & Co., 19 rue St. Gabriel, Montreal 
Bureau Chef et Usines, St. Jean, N.B. 



Toles Galvanisees 



i Jfe : Queen s Head ! 



BmniftJ 



Le type du genre connu depuis un 
demi-siecle. 
Jamais egalees comme qualite. 



A. C. LESLIE & CO., LIMITED 

- MONTREAL - 



Feutre et Papier 

N'IMPORTE QUELLE QUANTITE 

Toitures Goudronn6es (Roofing) prates a poser, 2 et 1. 

Paplers de Construction. Feutre a Doubler et & Ta- 

pisser. Produits du Goudron. Papier a Tapisser et a 

mprimer. Papier d'Emballage Brun et Manllle. 

Fabricants du Feutre Goudronng 

"BLACK DIAMOND" 

ALEX. McARTHUR & CO., Limited 

82 RUE McGILL, MONTREAL 

Manufacture de Feutre pour Toitures: Rues du Havre 
et Logan. Moulin papier, Jollette, Qu4. 



LA 



LAMPE WONDER 



(LA LAMPE PUISSANTE) 

est la lampe la plus nouvelle et la plus ing6- 
nieuse qui ait jamais 6t6 lanc6e sur le mar- 
ch^. Elle produit une lumi&re blanche, 
claire, brillante d'une force de 500 bougies 
pour moins de 1-3 de centin par heure. 

Prenez cette lampe d&s maintenant et ayez 

votre magasin 6clair6 aussi bien que dans 

les meilleures places de la ville. Elle peut 
etre installed par n'importe qui. 

Un enfant peut la manier. Absolument sure 
et sans odeur. S'allume avec une allumette, 
tr£s ais£ment. Pleinement garantie. 

Marchands demand^ partout comme agents 
locaux. 



Ecrivez-nous directement pour une installation d'6clai- 
rage independant et a prix coutant. 

MacLaren Light Company 

MERRICKVILLE, ONTARIO 




Vol. XXIX— No 30 



LE PRIX COURANT, vendredi, 21 juillet 1916 



31 



| FERRONNERIE— Marche de Montreal I 

+ * 



FERRONNERIE 

PLOMBERIE 
Tuyaux do Plomb 
Les prix sont de $14.00 net pour tuy- 
aux en plomb et de $15.00 net pour 
tuyaux de plomb composition. 

Tuyaux de renvoi en fonte et 
accessoires 
Les escomptes sur les prix de la lis- 
te sont: tuyaux legers, 60%; tuyaux 
moyens et extra-forts, 65%, et acces- 
soires legers, moyens et extra-forts, 
70%. 

Tuyaux en for noir 
Nous cotons. net: 
Ms 



100 pieds 

% 100 pieds 

% 100 pieds 

% 100 pieds 

1 100 pieds 

1% 100 pieds 

1% 100 pieds 

2 100 pieds 

2% 100 pieds 

3 100 pieds 

3 % 100 pieds 

4 V100 pieds 

Tuyaux en for galvf nise 

Nous cotons, net: 
% 



1 

1%. 

1%. 



.100 
.100 
.100 
.100 
.100 
.100 
.100 



pieds 
pieds 
pieds 
pieds 
pieds 
pieds 
pieds 



3.00 

3.06 

3.91 

4.72 

6.97 

9.43 

11.28 

15.77 

23.99 

31.37 

37.72 

44.69 



5.43 

5.43 

6.00 

7.66 

11.31 

15.30 

18.29 



2 , 
2%. 

3 . 
3^. 

4 . 



.100 
.100 
.100 
.100 
.100 



pieds 
pieds 
pieds 
pieds 
pieds 



24.61 
58.90 
50 87 
61.18 
92.49 



Tuyaux en acier 
2 pouces 100 pieds 9.60 

2 % pouces 100 pieds 12.2b 

3 pouces 100 pieds 13.30 

3% pouces 100 pieds 15.56 

4 pouces 100 pieds 19.80 

Fer-blanc Charcoal 

Nous cotons: lc. 14 x 20 4.79 

suivant qualite. 

Fer-blanc en Feuilles 

Et par cse $1.00 

(Caisse de 112 feuilles, 108 lbs. net). 
Au Coke — Lydbrook ou egal 

I C, 14 x 20, base bte 4.60 

Au charbon — Terre — Dean ou egal 

I C, 20 a 28 

(Caisse de 112 feuilles net). 
Caisse de 560 lbs.) 
Feuilles etamees 
14 x 60, gauge 26, B. W. G... 
72 x 30, gauge 24, 100 B. W. 
72 x 30, gauge 26, W. B. G... 

Toles galvanisees "Canada" 
Nous cotons: 52 feuilles, $7.25; 60 
feuilles, $7.50. 

Toles noiree 
Feuilles: 

22 a 24 3.66 

26 3.65 

28 3.76 



.bte 9.00 



. 8.65 
. 9.55 
.10.16 



Toles Noires "Canada" 

51 Feuilles 4.70 

60 Feuilles 4.75 

75 Feuilles 5.00 

Toles galvanisees 
Nous cotons a la caisse Fleur 

Gorbals Queens de 
Best Head Lis 
28 G 5.25 



24G. 



18-20 



5.15 
4.60 



4.75 



7.25 7.00 
7.05 6.80 
6.75 6.55 
2 H F. de L. 
6.65 635 



6.75 
6.50 
6.25 
6.05 
585 
5.50 
par 



a 26 G 



Apollo 

10% z.— 28 Anglais 

28 G— 26 Anglais 

26 G 

24 G 

22 G 

16 a 20 G 

Moins d'une caisse, 25c de plus 
100 livres. 

28 G. Americain 6quivaut 
Anglais. 

Soudure 

Nous cotons: barre demi et 
30c; garanti, 28y 2 c; "Wiping", 
metal pour plombiers. 

QUINCAILLERIE 
Boulons et noix 

Nous cotons: 

Boulons a voitures Norway 
40 p.c. 

Boulons a voitures carr6s ($2.40) 60 
et 10 p.c. 



demi, 

25y 2 c, 



($3.00) 



Quebec est Prospere 



VEC quantite de travail profitable pour tout le monde dans ses villes, et de bonnes recoltes en 
perspective sur ses fermes, la grande Province Franchise jouit d'une abondante prosperite. 



A 

Quand les gens sont prosperes, ils donnent plus de soins a 1 'apparence de leurs maisons et a leurs 
batisses de ferme — et ils achetent de la peinture plus genereusement. 

Ils sont aussi plus particuliers sur la qualite de la peinture — parce qu'ils desirent et peuvent se 
permettre de pretendre a la meilleure. 

Le marchand qui vend la 

Peinture Anglaise B-H 

est prepare pour prof iter de l'opportunite offerte par ces temps prosperes. Avee une Agence de 
Brandram-Henderson vous voyez venir a vous de bons profits et des clients entierement satisfaits. 



Ecrivez pour plus amples renseignements 



32 



LE PRIX COURANT, vendredi, 21 juillet 1916 



Vol. XXIX— No 30 



Boulons a voitures ( .00) ; gran- 
deurs % et moindres, 60 p.c; 7-16 et 
au-dessus 45 p.c. 

Boulons a machine, 7% pouce et au- 
dessus, 60 p.c. 

Boulons a machine, 7-16 pouce et au. 
dessus, 50 p.c. 

Boulons a lisse, % et plus petits 50 
p.c. 

Boulons a lisse, 7-16 et plus gros, 45 
pc. 

Noix par bottes de 100 lbs. 

Nous cotons: 

Nois carrees 3c la lb. de la liste 

Boulons a charrue, 50 p.c. 

Broche Barbelee 

La broche barbelee est cotee a $4.50 
les 100 livres a Montreal. 

Crampes a clotures 

Fer poli 3.95 

Fer galvanise 4.55 

Broche galvanisee, etc. 

No. a 9, les 100 lbs 4.50 

No. 10, les 100 lbs 4.75 

No. 11, les 100 lbs 4.80 

No. 12, les 100 lbs 4.65 

No. 13, les 100 lbs 4.75 

Poli brQle: 

No. 12, les 100 lbs 3.30 

No. 13, les 100 lbs 3.40 

No. 14, les 100 lbs 3.60 

No. 15, les 100 lbs 3.65 

No. 16, les 100 lbs 3.80 

Brule, p. tuyaux, 10< lbs. No. 18 4.25 

BrQle, p. tuyaux, 100 lbs., No. 19 4.50 

Extra pour broche huilee, 10c p. 100 

lbs. 

Cloture a Poulailler 

25 pour cent d'escompte. — Tres rare. 

Nous cotons net: 

No. 13, $3.45; No. 14, $3.55; et No. 
15, $3.60. Broche a foin en acier cou- 
pe de longueur, escompte de 25 p.c. sur 
la liste 

Plaques d'acier 

% pouce 100 livres 2.45 

3-16 pouce 100 livres 2.70 

Zinc en feuilles 

Nous cotons: $25.00 a $30.00 les 100 
livres. 

Coudes pour tuyaux 

Nous cotons a la doz.: coudes ronds 
ordinaires 75 feuilles, $1.35; 60 feuil- 
les, $1.60, et polis 60 feuilles, $1.60. 

Broche moustiquaire 

Nous cotons: broche noire, $2.30, 
100 pieds carres. 

Broquettes 

Nouvelle liste. 
Pour boites a f raises . . 0.75 0.26 
Pour boites a fromage.. 0.75 0.26 

A valises 0.75 026 

A tapis, bleues 0.76 0.25 

A tapis, etamees 0.76 0.25 

A tapis, en barils 0.76 0.26 

Coupees bleues, en doz. 70 et 12% p.c. 
Coupees bleues et % pesanteur, 40 et 

20 p.c. 
Sweeden, coupees bleues et ornees, en 

doz., 75 p.c. 
A chaussures, en doz. 45 p.c. 
A chaussures.en prts, 1 lb., 60 et 10 p.c. 

Clous de broche 

Nous cotons: $3.75 prix de base f. o. 
b., Montreal. 



Clous a ciieval. 

Nou s cotons par bolte: No. 7, $2.90; 
No. 8, $2.75; No. 9, $2.60; No. 10, $2.50; 
avec escompte de 10 p.c. 

Fers a cheval 

Nous cotons f.o.b., a Montreal: 

Neverslip crampons, % le cent.... 3.80 

et plus et plus 

No. 2 No. 1 

grand petit 

Fers ordinaires et pesants, le 

qrt 4.40 4.65 

Neverslip crampons 7-16, le cent 2.40 
Neverslip crampons %, le cent.. 2.60 
Neverslip crampons 9-16 le cent 2.80 
Neverslip crampons 5-16, le cent 2.00 
Neverslip crampons %, le cent. . 2.20 

Fer a neige, le qrt 4.15 4.40 

New Light Pattern, le qrt... 4.35 4.60 

Fer "Toe Neight" No. 1 a 4 6.75 

Featherweight No. a 4 5.75 

Fers assortis de plus d'une grandeur 
au baril, 10c. a 25c. extra par barii. 

Chaines en fer 

Tres ferme. 

On cote par 100 lbs.: 

3-16 No. 6 10.00 

3-16 exact 6 8.50 

3-16 full 6 7.00 

% exact 3 6.50 

5-16 4.40 

Clous coupes 

Nous cotons, prix de base, $3.40, f. o. 
b., Montreal. 

Fiches en Fer 

% , 3.90 

7-l« . . 3.80 

% 3.70 

9-16 3.60 

% 3.40 

% 3.30 

1 3.30 

% 3.30 

Vis a bois 

Tete plate, acier 80% 

Tete ronde, acier 76 

Tete plate, cuivre 47% 

TSte ronde, cuivre 46 

Tete plate, bronze 60 

Tete ronde, bronze 57% 

Fanaux 

Wright No. S doz. 8.60 

Ordinaires doz. 4.75 

Dashboard C. B doz. 9.00 

No. 2 doz. 7.25 

Peints 50c extra par doz. 

Tordeuses 

Nous cotons: 

Royal Canadian doz. 47.75 

Colonial doz. 62.76 

Safety doz. 66.25 

B. Z. E doz. 61.76 

Rapid doz. 46.75 

Paragon doz. 54.00 

Bicycle doz. 60.50 

Moins escompte de 10 pour cent. For- 
te demande. 

Munitions 

L'escompte sur les cartouches cana- 
est tres active. 



Plomb de chasse 

METAUX 

Antimoine 

Le marche est a la hausse: .40 a .41 
37.50. 

Pig Iron 

Plomb, 15 11. 

Clarence No. 3 21.00 

Carron Soft 22.50 

Fer en barro 

Tres ferme. 

Nous cotons: 

Fer marchand base 100 lbs. 2.80 

Fer forge base 100 lbs. 2.55 

Fer fini base 100 lbs. 2.65 

Fer fini base 100 lbs. 2.65 

Fer pour fers a cheval base 100 lbs. 2.70 
Feuillard mince, 1% a 2 pes. base 3.40 
Feuillard epais No. 10 base 2.85 

Acier en barre 

Tres ferme. 

Nous cotons, net 30 jours: 

Acier doux, base 100 lbs 0.00 3.20 

Acier a rivets base 100 lbs. . 2.30 3.20 

Acier a lisse base 100 lbs... 0.00 3.20 

Acier a bandage base 100 lbs 0.00 3.35 
Acier a machine, base 100 

lbs., fini fer 0.00 3.20 

Acier a pince base 100 lbs. 0.00 3.8.5 

Acier a ressorts base -100 lbs. 0.00 4.50 

Cuivre en lingots 

Nous cotons: .21 a .21% les 100 lbs. 
Le cuivre en feuilles est cote a 27c. la 
livre. 

Cables et Cordages 

Best Manila . . . .base lb. 0.00 0.22% 

British Manilla . . base lb. 0.00 0.18 

Sisal base lb. 0.00 0.14% 

Lathyarn simple base lb. 0.00 0.13 

Jute base lb. 0.00 0.10% 

Coton base lb. 0.00 0.27 

Corde a chassis . base lbs. 0.00 0.34 

Tres ferme. 

Nous cotons: 
Jaune et noir, pesant . 2.15 les 100 lbs. 

Papiers de Construction 

Plomb, 15 a 16 cents la livre. 

aJune ordinaire, le rouleau 0.00 0.45 

Noir ordinaire, le rouleau . 0.00 0.57 

Goudronne, les 100 lbs 0.00 3.75 

Papier a tapis, les 100 lbs. 0.00 4.00 

Papier a couv., roul., 2 plis 0.00 1.06 

Papier a couv., roul., 3 plis 0.00 1.30 

Charnieres (couplets,) No 840 

Ferme, a la hausse. 
Augmente de 76c par 100 lbs. 
1% pouce 0.60 

1 % pouce 0.75 

2 pouces 0.81 

2% pouces 0.92 

2% pouces 1.07 

3 pouces 1.30 

Nos 800 et 838 

1 pouce 0.32 

1% pouce 0.87 

1% pouce 0.48 

1% pouce 0.59 

2 pouces 0.67 

2% pouces 0.76 

2% pouces 0.81 

2% pouces °- 95 

3 pouces 1.07 

3% pouce- 1.4ft 



Vol. XXIX— No 30 



LE PRIX COURANT, vendredi, 21 juillet 1916 



33 



■■■:■■■■- 



GRANDE VALEUR 



II y a dans chaque botte de Peinture Ramsay la 
plus grande valeur que nous puissions y mettre. 
Les meilleurs ingredients, un melange fait avec 
soin et adresse, ainsi qu'une bonne et honnete me- 
sure imperiale sont garantis par cette maison qui 
existe et est bien connue en Canada depuis 73 ana. 

Pouvez-vous obtenir ailleurs une valeur egale? 




THE P|GWT« ,A, "T TO PAINT RIGHT 

ncvcr|_QP"Pon your shelves 



4 pouces 2.12 

Meme escompte que pour toutes les 
charnieres d'acier poli. 

FERRAILLES 

La lb. 
Cuivre fort et fil de cuivre 0.00 0.11 
Cuivre mince et fonds en 

cuivre 0.01 0.09 

Laiton rouge fort 0.00 0.10 

Laiton jaune fort 0.00 0.06 

Laiton mince 0.00 0.06 

Plomb 0.00 0.02% 

Zinc 0.00 0.02 

La tonne 

Fer forge No 1 0.00 12.50 

Fer fondu et debris de 

machines No 1 0.00 16.00 

Plaques de poele 0.00 12.50 

Fontes en acier mallea- 

bles 0.00 9.00 

Poeles d'acier 0.00 5.00 

La lb. 
Vieilles claques 0.00 0.00 

PLATRE 

Platre mele de sable, f.o.b. au 

char 5.50 

Platre dur (Hard Wall), f.o.b. 

20 tonnes et plus 10.50 

Platre dur, (Plaster Paris), en 

barils. sur char 2.10 

Etain en lingots 
Nous cotons: $48.00 a $49.00 les 100 
livres. 

Plomb en lingots 
Plus faible: $8.00 a $8.50 fort. 

Zinc en lingots 
Marche tres fort avec une demande 
continue de l'Europe. 



.$7.50 



ET 



Nous cotons: $30.00 a $32.00 les 100 
livres. 

CAUSTIQUE 

En barils de 100 lbs 

HUILES, PEINTURES 
VITRERIE 
Huile de lin 
Nous cotons au gallon, prix nets: 
huile bouillie, 80c, huile cvrue, 80c. 
Essence de therebenthine 
Ferme. 

Nous cotons 90c le gallon par quan- 
tity de 5 gallons et 75c le gallon pai 
baril. 

Blanc de plomb 



Blanc de plomb 
Blanc de plomb 


pur 
No 


100 liv,., 
1 


. . ,14.16 
10.60 


Pitch 






Nous cotons: 
Goudron liquide, 
Goudron pur, 100 


brl 

lb* 


0.00 

0.70 


4.60 
0.85 


Peintures preparers 




Nous cotons: 




1.45 


1.90 


Quart de gallon . 




1.55 


1.95 
1.75 


En boites de 1 lb 


0.10 


0.18 


Verres a Vitres 




Nous cotons: 

Pouce s unls . . . 
100 pieds. 
au-dessous de 26 

35 a 40 

41 a 50 

51 a 60 


Star 
. . .ou 16 oz. 

7.80 

8.50 

11.76 

12.25 


Double 
ou 24 oz. 

11.90 
13.00 
16.50 
15.85 


61 a 70 




.. 13.10 


16.80 



71 a 80 14.75 17.35 

71 a 84 22.75 

85 a 90 24.35 

91 a 94 25.00 

95 a 100 29.00 

Escompte de 2 pour cent. 

VERT DE PARIS 

Barils a petrole, la liv 0.39% 

Barils a arsenic 0.39% 

Barils en fer de 50 et 100 liv 0.40% 

Barils en fer de 25 liv 0.40% 

Sacs en papier, 1 liv 0.42% 

Boitss en ferblanc, 1 liv 0.43% 

Sacs en papier, % liv 0.44% 



Lisez les Annonces 



DU 



PRIX COURANT 

elles vous donnent les 
meilleures adresses oil 
vous approvisionner. 



34 



LE PRIX COURANT, vendredi, 21 juillet 1916 



Vol. XXIX— No 30 



DANS LA PROVINCE 



BUREAUX D'ENREGISTREMENT 



ARTHABASKA 
Titre Nouvel, Calixte Lemieux a Mme Elizabeth Dorion, droits 

de mines sur Nos 269 et 270 S.-Helene. 
Vents, Mme Marie Dorion a Henri Houle, 79 S.-Christophe 

pour $2,350. 
Testament de Joseph Paquin en faveur de Marie Milette 3,055,- 
528 et decl. de deces mentionnant y 2 ind. P 257 Bulstrode. 
Vente, Wilfrid Cantin a Alcide Lafontaine, P 60, S.-Paul, pour 
$2,830. 

— Gonzague Lavigne a Camille Lavigne, 29 et 30 S.-Helene, 
pou- $1,900. 

Testament, Roch Martin en faveur de Mme Victoria Plourde, 

3105531 et decl. de deces mentionnant % ind. de % N E, 

100C. Tingwick. 
Transport de droits successifs par E.-Denis Corbett a' Mme M.- 

)■:. Corbett. 
Vente, Mme Victoria Plourde a P.-Donat Pard, % N.-E. 1000 

Tingwick, pour $1,000. 

— Ernest Courtois a P.-Donat Pard P N.-O. 991, Tingwick et 
autre partie du meme No 991 pour $1,200. 

— Clovis Baril a Joseph Maheu p 150, Arthabaskaville, pour 
$500 payees comptant. 

— Gamelis Desilets a Joseph Bellavance, 216, 217 (a dist.) p 
j I . 213 et 214, p 131 et 133 et p 130, S.-Helene, pour $3,400. 

— F.-X. Blanchette a l'abbe P.-F. Pratte, p 867, Warwick, 
pour $775. 

— Georges Laplante a Mile Leda Taillon, p 393 S.-Victoire, 
pour $45 payees comptant. 

— Aime Metivier a Donat Rousseau, Ms S.-O., 565, Warwick, 
pour $100. 

— Emelie Langevin a Leandre S.-Onge, 45 S.-Victoire, pour 
$500 payees comptant. 

— J. -Amedee Ouellet a Omer Boucher, 925, Tingwick, pour 
$800. 

— D.-W. Fenton etautres a Frangois Tousignant, 15a 6e rang, 
Staijfold, pour $2,500. 

— The Victoriaville Chair Co. a Paul Tourigny, 368 26 et plu- 
si.-urs autres, S.-Victoire, pour $12,365.52 payees comptant. 

— Philippe Plourde a Clodomir Ayotte, 1134 et 1135, Tiny- 
winck ,pour $3,500. 

— Paul Tourigny a la Canadian Rattan Chair Co., 368-21 a 
368-25, 368-30 a 368 53 et 368 26 a 368-29, S.-Victoire, pour 
$35,000. 

Retrocession, Almedat Boucher a Samuel et Napoleon Roux, p 
414 S.-Victoire. 

Ver.te a remere, Cyrille Fournier a Mederic Houle, de tous 
elicits sur No 372, Bulstrode, pour $20. 

Decl. d'herSdite constatant que Desir6 Lambert et Mme Jo"6- 
yhine Lambert sont les seules heritieres de Mme Adelia 
Lambert, decedee abintestas. 

Vente, Napol6on Labrecque a Joseph Moreau, x k N.-O. 109, S.- 
Paul, pour $1,000. 

— Edmond Brisson a Alphonse Brisson, p E 822 Bulstrode, 
pour $30 payes e comptant. 

— Alphonse Brisson a Joseph Boisclair, p E 822 Bulstrode, 
pour $150 payees comptant. 

Joseph Arthur Lambert a Jacob Letarte, p 159, S.-Victoi- 
re, pour $1,500 payees comptant. 

Titre, Sherif D.-A. a Eloi Richard, 3a et 3c ler rang Stanfoid, 
pou • $1,500 payees omptant. 

Vente, Honore Vallieres a Napoleon Roy, 297 et 288, Artha- 
baskaville, pour $2,850. 

Joseph Poisson a Henry Bernard, 13a S.-Norbert, pour 

$1,500. 

Mile Esther Gagnon a Henry Bernard, 131 S.-Norbert, 

pour $1,500. 

Testament, Joseph Dubois en faveur de Mme Victorien Dubois 
et decl. de deces mentionnant *4 ind. p 454, S.-Victoire. 

Donaton. Mme Obeline Morin a Alfred Desharnais. 63 et 64 
Tingwick. 

Testament, Francois Fortin en faveur de Mme Genevieve Jaf- 
ques et decl. de deces mentionnant V2 ind. la, lc et Id et 
le lOe rang Brandford, p N.-O. des Nos 17, 18, 20 et 21 
Bulstrode. 

DORCHESTER. 

Obligation, A. Lacroix a I. Lacasse, Cranbourne. 

Ri mere, J. Poulin a Delle R. Bisson, S. -Benjamin. 

Vente, N.-T. Turgeon et Cie a A. Rodrigue, Watford. 

— Vente, A. Rodrigue a D. Roy. 

— .1. Boutin a P. Paradis, S.-Isidore. 

— J. Chabot a L. Chabot, S.-Claire. 



Testament, Dame O. Audet a L. Maure. 
Avis, L. Maure a Registrateur, S.-Henedine. 
Don, J. Drouin a J. Drouin, S. -Marguerite. 
Vente, J. Fortin a O. Larivere, Watford. 

— P. Charbonneau a L. Fourner, S. -Clare. 
Testament, W-O. Farrel a Dame A. Couture. 
Avis, Dame A. Couture a PC-gistrateur, Frampton. 
Vente, J. Lacasse a J. AsseHn, S.-Claire. 

— H. Bernier a J. Bolduc, S.-Henedine. 
Obligation, C. Roy a J. Fournier, Standon. 
Vente, J. ParS a P. Charbonneau, Frampton. 
Don, Dame H. Fleury a O. Duquet, S. -Madeleine. 
Vente, L. Audet a A. Audet, Frampton. 

— Dame M. Maure a O. Deblois, S. -Marguerite. 
Mariage, T. Poulin a Delle M. Parent. 

Remere, A. Grenier a Delle D. Guilmette, Watford. 

— Dame V. Rainville a D. Roy, Watford. 
Obligation, C. Giroux a N. Roy, Watford. 
Vente, A. Larochelle a J.-W. Poulin, Watford. 

Remere, G. L6tourneau a Caisse Populaire de S. -Prosper, Wat 

ford. 
Vente. Dame M. Bouchard a A. Giroux, Watford. 
Remer§, J. Fleury a E. Caron, Langevin. 
Vente, A. Cloutier a N. Roy, Langevin. 

— E. Royer jnr a S. Auclair, Langevin. 

— X. Mercier a M. Cliche, Watford. 
Main-levee, O. C6t6 a R6gist., S.-Claire. 

Quittance, T. Butler a J. McCowan, $300.00 

— C. Caron a L. Genest, 400.00 
Declaration, Dame A. Couture k Regist. 
Quittance, C. Jacques a A. Grenier, 200.00 

— N. Loignon a G. Letourneau, 700.00 

— Dame J. B. Morin a Jos. Fleury, 500.00 

— A. Beaumont a E. Rouleau, 2,000.00 

— Dame L. A. Collette et al a J. Loubier et al, 2,425.00 
Main-lev6e, Old Col. Trust Co. a Brown Corporation, S. -Ben- 
jamin. 

LEVIS 
Vente, Edouard Lambert a Carl Heumoun, S.-Romuald. 

— Jacob Boucher a Joseph Lafrenaye, S.-Etienne. 

— Le College de Levis a Emile Turgeon, Levis. 

— Dame Philippe Dorval a J. O. Turgeon, Levis. 

— Ferdinand Plante k Philippe Begin Levis. 

— R£v. D. Pelletier a Albert Poire\ Bienville. 

— Phydime Guay a Aurele Carrier, S. -Joseph. 

— R6v. H. Bernier a Henri Dalmont, Lauzon. 

— J.-Bte. Lemieux a Benjamin Desrochers, S.-.Iean. 

— The LSvis Dry Dock Co. a J. -A. Giroux, Lauzon. 

— Dame Armand Gagnon a Amedee Latulippe, Bienville. 
Obligation, Achille Fontaine a la Caisse Pop. S.-Joseph, Lau- 
zon. 

Testament, Jacques Jobin, L6vis. 

Mariage, Alphonse Gosselin a Delle Eugenie Demers, S. -Nico- 
las. 

— J.-Bte Lemelin a Delle Alma Pellerin, Lauzon. 
Transport, Aurele Poirier a Phydime Guay, Lauzon. 
Rectification de rente viagere, Pierre Bussieres du deces de P 

Bussieres, S. -Henri. 
Quittance, Rev. H. Bernier a Henri Dalmont, Lauzon. 

— Joseph Royer a Dame F.-X. Dion, Levis. 

— Charles Poire a Ferdinand Plante, Levis. 

L'ISLET 
Vente, Gaspard Labbe a Arthur Marneau, S.-Perpetue. 

— Thomas P£pin a The^phile Pelletier, S. -Marcel. 
Retrocession, Anselme Lebel a Enoch Talbot, S.-Marcel. 
Vente, Polycarpe Pelletier a Alfred Mercier, S.-Marcel. 

— Aug. Daigle a Albert Avanie, S.-Perpetue. 
Quittance, Jos. Dancause a Polycarpe Pelletier, S.-Marcel. 
Vente, Pierre Thibault a Georges Pelletier, L'Iselt. 
Rem£re\ Am£dee Bernier a Joseph Bernier, S.-Marcel. 
Quittance, Paul Lab£ a Arthur Talbot, L'Islet. 

Vente, J. -A. Picard a Hosanna Jean. S.-Pamphile. 
Donation, Jos. Cloutier a Jos. Cloutier, S.-Pamphile. 
Obligation, J.-B. Bougeault k Cecilia Belanger, S.-Pamphile. 
Quittance, Narcisse Fortier k Auguste Ouellet, S.-Pamphile. 

— Chs. Pichette a Achille Deschene, S.-Pamphile, 
Vente, Alph. Caouette a Chs. Lecours, S.-Marcel. 
Garantie, Chs. Lecours a La Banque Nationale, S.-Marcel. 
Vente, Jos. Giasson a P.-H. Gaudreau, L'Islet. 

— Hosanna Chouinard a Eug. Franooeur, S.-.Iean. 

— Seroule Dumas a Eug. Franooeur, S.-.Iean. 

— Fortunat Gagnon a Salustre Desch§ne, S.-Jean. 
Testament, Vve Martial Caron a Amede> Caron. S.-Aubert. 
Decl. deces, Vve Martial Caron a Amedee Caron, S.-Aubert. 



Vol. XXIX— No 30 



LE PRIX COURANT, vendredi, 21 juillet 1916 




^ 




LA LOGIQUEde laCHAUSSURE h LACET 

Vous ne pouvez pas faire cPerreur en 
achetant des chaussures a lacet en ce 
moment. 
Elles ont toujours ete la principale 
marchandise de conf iance et, main- 
tenant, elles sont aussi a la mode, 
de sorte que tout contribue a les 
recommander. 

Chaussure a lacet signifie ajuste- 
ment rapide, ventes rapides— pas 
e clients qui viennent deman- 
der des reparations gratuites. 
Ceci est maintenant plus que ja- 
mais un point a considerer, car 
.les bottines de coupe haute 
n'ont jamais eu bonne apparen- 
ce quand elles sont a boutons, et 
tout bouton additionnel est un 
probleme pour l'ajustement. Les 
chaussures/ie coupe haute a lacet, 
au contraire, sont d'un ajustement 
facile et ont bonne apparence. Les 
lacets constituent un systemed'atta- 
che ajustable, ils rencontrent et sa- 
sfontautomatiquement lesnombreu- 
conditions d'ajustement qui, lorsque 
haussures sont a boutons, exigent du 
temps, P attention d'un expert et des frais 
es. 

Lussures a lacet ne demeurent pas longtemps 
tablettes. Elles sont en demande maintenant 
et elles Ie seront davantage encore la saison prochaine. 
Vous connaissez votre commerce, mais si vous avez 
de l'indecision sur ce que vous devez acheter, pen- 
chez du cote des chaussures a lacet; c'est la seule 
chose logique que vous deviez faire. 

United Shoe Machinery Company 
of Canada, Limited 

Toronto MONTREAL, QUE. Quebec 



LE PRIX COURANT, vendredi, 21 juillet 1916 



Vol. XXIX— No 30 



Vendez la f arine qui repond 
a tous les besoins 

Deux manieres d'augmenter ses ventes de farine: en laissant s'accroitre la 

population — chose d'assez longue attente et qui ne depend pas entierement 

de sa propre volonte — ou en inspirant de nouveaux d§sirs culinaires c'..ez la 
menagere de son district actuel. 

C'est pourquoi le succes assure attend le detailleur qui fournit le premier & sa 
clientele. 

La Farine 

Five Roses* 

pour Pain-Gateaux- Poudings Patisseries 



Par l'entremise de la qualite superfine de cette farine 
autant que de la celebre CUISINIERE FIVE ROSES, 
dont deja. la distribution totale depasse (dans les deux 
langues) les 300,000 exemplaires, nous sommes en 
bonne voie de faire connaitre 2l toute menagere am- 
bitieuse les avantages a tirer d'une farine vraiment 
superieure. 

Et nous augmentons en meme temps les ventes du de- 
tailleur en donnant a sa clientele plus de 1,001 sug- 
gestions culinaires et lui assurant le succes. Exigez 
la marque FIVE ROSES de votre fournisseur en gros, 
ou adressez-vous k la compagnie. 

LAKE OF THE WOODS MILLING CO., Limitee 

MONTREAL -lac des bois" QUEBEC 

Capacite Journaliere: 24,700 Sacs 

* GARANTIE NON BLANCHIE—NON MELANGEE 




--■.....„■ ^ ir •--•■-- — ' \i I 



- 1 / #m 




REGISTER^ 



FIVE ROSt 





■ ■■■I 



III ■•••••III 




onde en 1887 



MONTREAL, vendredi 28 juillet 1916 



Vol. XXIX.— No. 31 



mm 





^bcl 1 ,11 d,, 'onaI pfof«Hona4 arn5 

"Oesrrhe signature- 1,/f 



Les Produits Laitiers 
de Bord 




Conviennent tout a fait, aussi parfaitement pour 1' usa- 
ge quotidien de la famille toute entiere, que pour ceux 
qui campent, qui vont en pique-nique et en vacances. 

De fait, pour beaucoup de menageres, la purete abso- 
lue, la richesse et les qualites naturelles conservees des 
Produits Laitiers de Borden, les rendent preferables aux 
produits frais, particulierement pendant les jours chauds d'ete. 

Voici, M. l'Epicier, une magnifique occasion pour vous de vous assurer une part 
de la demande sans cesse croissante pour les produits de Borden. Laissez 
vos etalages de vitrine et de comptoir attirer l'attention sur ces "Leaders" 
dequalite. Des ventes meilleures suivront. Commandez un approvi- 
sionnement de produits de Borden maintenant. 

BORDEN MILK CO., LIMITED 

"Xeaders of Quality" 

MONTREAL 




LE I aIX COUR- A .NT, vcndredi 28 juillet 1916 



Vol. XXIX -No 31 





eiiieures essences 



C'est le seul moyen d'attirer et de retenir la clien- 
tele des nienageres soigneuses. Lorsque l'une d'elles 
vient a votre magasin et vous demande une essence cu- 
linaire, elle entend naturellement la meilleure, car de la 
qualite de 1 'essence depend la qualite du mets. 

Par consequent, donnez-lui les 

Essences Culinaires de Jonas 



et vous vous assurerez sou constant patronage ainsi que 
celui de ses amies et connaissances. Soyez assure qu'il 
n'y a pas dc meilleurs agents de publicity que les fem- 
mes. Si vous voulez qu'elles soient en votre faveur, 
donnez-leur toujours ce qu'il y a de mieux. Tout ce 
qu'on peut mettre de qualite dans une bouteille d 'es- 
sence se trouve dans les 





ESSENCES CULINAIRES DE JONAS 

Henri Jonas & Cie., 



FABRICANTS, 
MAISON FONDLE EN 1870 



173 a 177 rue St-Paul Quest, - Montreal 




ISTRACTOP 

VANILLA 




Vol. XXIX— No 31 LE PRIX COURANT, vendrecti 28 juillet 1916 



La Nouvelle Confiture de Fraises 1916 
Est Actuellement Prete dans la Marque 

de Confiance 

"Aylmer" 

Vous agirez sagement si 
vous en achetez une bonne 
quantite des a present. 

Le sucre est cher cette an- 
nee et la menagere ne fera 
pas beaucoup de confitu- 
res elle-meme. 

Cela laisse entrevoir un 
gros courant d'affaires en 
automne et des prix plus 
eleves. 

Notre conseil est celui-ci 
—ACHETEZ A PRE- 
SENT. 

Dominion Canners, Limited 

HAMILTON - - CANADA 



LE PRIX COURANT, vendredi 2S juillet 1916 Vol. XXIX— No 31 



Quelqu'un a-t-il deja repondu a 

vos besoins ? 



Si les necessities de reparations de la part de vos clients 
n'ont pas encore ete prises en consideration d'une f a^on 
entierement satisf aisante (et par cela, nous voulons de- 
signer par des personnes equipees comme nous sommes 
en mesure de le f aire) cela sera avantageux pour vous 
de nous ecrire des maintenant pour un catalogue et des 
informations completes en ce qui concerne les conditions 
avantageuses dans lesquelles nous plaqons nos machines 
chez les detaillants de chaussures. Nous serions heu- 
reux aussi de vous fournir toutes les informations speci- 
fiques dont vous pourriez avoir besoin regardant cette 
partie merveilleuse et sans cesse croissante d'un com- 
merce de chaussures. 
• 

Nous sommes les pionniers de ce commerce. Nos ma- 
chines ont acquis une haute reputation par Pexcellence 
de leur construction et leur durability. Elles sont en 
usage parmi les marchands-detaillants de chaussures 
et les reparateurs de chaussures les plus prosperes, et 
avec ces machines nous fournissons un service qui n'a 
d'egal que celui que nous avons etabli dans la grande 
industrie de la chaussure du pays. 

Votre demande d'information ne vous engage en rien 
vis-a-vis de nous. Nous serons heureux de repondre a 
vos questions. 

UNITED SHOE MACHINERY COMPANY 
OF CANADA, LIMITED 

MONTREAL - - QUE. 

122 Rue Adelaide Ouest, TORONTO 492 Rue St-Valier, QUEBEC 

179 Rue King Ouest, BERLIN 



Vol. XXIX— No 31 



LE PRIX COURANT, vendredi 28 juillet 1916 



PRIX COURANTS 

Dans la liBte qui suit sont comprises uniquement les marques spGciales de marchandises dont les malsons, lndiquees en ca- 
racteres noirs, ont l'agence ou la representation directe au Canada ou queces maisons manufacturent elles-m6mes. Les prlx 
indiquCs le sont d'apres les derniers renseignements fournis par les agents, representants ou manufacturers eux-memes. 



WALTER BAKER & CO., LTD. 

Chocolat Premium, pains de % 
liv. et de % lv., boite de 12 

liv., par liv 0.37 

Breakfast Cocoa, 

boites de 1-5, 

%. %, 1 et 6 

liv 0.41 

Chocolat sucre\ 
Caracas, % et 
% de liv., boi- 
tes de 6 lbs. .0.31 
Caracas Tablets, 
Cartons de 5c, 
40 cartons par 
boite, la boite .1.25 
Caracas Tablets, 
cartons 5c, 20 
cartons par 
boite la boite . 0.65 
Caracas "Assor- 
tis", 33 paq. 
par boite, la 

boite 1.00 

Chocolat Sucre "Diamond", pain 
de 1-6 de liv., boites de 6 liv. 

la liv 0.24 

Chocolat sucre Cinquieme, pains 
de 1-E de liv., boites de 6 liv., 

la livre 0.22 

T>coa Falcon (pour soda chaud 
et froid) boites de 1, 4 et 10 liv., 
la livre 0.36 

Les prix ci.dessus son F.O.F., Mont- 
real. 




REGISTERED 
TRADE-MARK 



BRODIE & HARVIE, LIMITED 

Parines pr6parees de Brodie La doz. 

"XXX" (Etiquette rouge; pqts. 3 

lbs 1.75 

Pqts. de 6 lbs 3.40 

Superb, pqts de 3 lbs 1.55 



Pqts. de 6 lbs. 



3.00 



Crescent, pqts. de 3 lbs 1.65 

Pqts. de 6 lbs 3.20 

Buckwheat, pqts. de 3 lbs 1.75 

Pqts. de 6 lbs 3.40 

Griddle-Cake, pqts. de 3 lbs 1.75 

Pqts de 6 lbs 3.40 

Les caisses contenant des paquets de 

1 doz. de 6 livres ou 2 doz. de 3 lbs. a 

20c. chaqua. 
La pleine valeur est remboursee aux 

Caisses retournees completes et en bon 

etat. 

L. CHAPUT, FILS & CIE, LTEE, 
Montreal. 

"PRIMUS" 
The Noir Ceylan et Indien 

Etiquette Rouge, paquets de 1 lb. 

c-s 30 lbs., la livre 0.33 

Etiquette Rouge, paquets % lb., 

c-s 30 lbs., la livre 0.33 

Etiquette Rouge, paquets de % 

lb., c-s 29% lbs., la livre 0.33 

Etiquette Argent, paqueta 1 lb. 

c-s 30 lbs., la livre 0.40 

Etiquette Argent, paquets % lb. 

c-s 30 lbs., la livre 0.40 

Etiquette Argent, paquets de % 

lb., c-s 29%, lbs., la livre 0.40 



"PRIMUS" 
The Vert Naturel, non color6. 
Etiquette Rouge,, paquets de 1 

lb., c-s 30 lbs., la livre 0.18 

Etiquete Rouge, paquets de % 

lb., c-s 30 lbs., la livre 0.33 

Etiquete rouge, paquets de % 

lb., c-s 29% lbs., la livre 0.33 

Etiquete Argent, paquets de 1 

lb., c-s 30 lbs., la livre 0.40 

Etiquette Argent, paquets de % 

lb., c-s 30 lbs., la livre 0.40 

Etiquette Argent, paquets de %, 

lb., c-s 29%, lbs., la livre 0.40 

Prix sp6ciaux pour le gros. 

CHURCH & DWIGHT 
Cow Brand Baking Soda. 

En boites seule- 
ment. 

Empaquete com- 
rre suit: 



V DWIGHT'S 




ȣT/ 



Bakino^sodA 



Caisses de 96 pa- 
quets de 5c. $3.20 

Caisse de 60 paquets de 1 lb 3.20 

Caisse de 120 paquets de % lb 3.40 

Caisse de 30 paquets de 1 lb., et 

60 paq. melanges, % lb 8.30 

W. CLARK, LIMITED 
Montreal. 
Conserves La dot. 

Corned Beef Compress6 %s. $2.00 

Corned Beef Compresse . . . . Is. 3.50 

Corned Beef Compresse.... 2s. 7.50 

Corned Beef Compresse 6s. 25.00 



Comman- 
dez 



V J-fSdar a Present 



(Fait au Canada). 



La vente d'O-Cedar cet automne, sera le double de 
celle de n'importe quelle saison prec6dente. Etes- 
vous prets? Les merites exceptionnels d'O-Cedar 
s'imposent a la menagere avisee et notre grosse cam- 
pagne de publicite refraichit la memoire de toutes 
les femmes. 



Commandez-en a votre 



des 



T 



Vos clients en font usa 
ge tout le temps, mais 
ils en useront trois ou 
quatre fois autant cet 
automne, c'est pourquoi 
vous devriez le mettre 
en etalage et leur faire 
ir quo vous en 
avez. 






XsS> 



CHANNEL CHEMICAL Ltd., 369 Avenue Saurauren, 
TORONTO. 




B SI-CARBONATE ». 

AKING SODA 



'•COW BRAND" la marque toujours 
digne de confiance dans ses resultats. 

Aucun autre soda sur le march e 
n'est aussl connu de la bonne 
menagfire que le "Cow Brand". 
II est fameux pour ses icsultats 
absolument certains, sa force, sa 
purete. Recommandez-le a tou- 
tes. 

Prenoz-en en stock, votre mar- 
chand en gros en s. 

CHURCH & DWIGHT 



Manufacturers 

MONTREAL 



LIMITED 



LE PRIX COURANT, vendredi 28 juillet 1916 



Vol. XXIX— No 31 



Corned Beef Compresse 14s. 60.00 

Roast Beef %s. 2.00 

Roast Beef Is. 3.50 

Roast Beef 2s. 7.50 

Roast Beef 6s. 25.00 

Boeuf bouilli Is. 3.50 

Boeuf bouilli 2s. 7.50 



Boeuf fume en tranches, pots en 
verre ^s. 2.25 






Boeuf bouilli 6s. 25.00 

Veau en gelee %s. 2.00 

Veau en gelee Is. 3.00 

Feves au lard, Sauce Chili, eti- 
quettes rouge et doree, caisse 
de 66 liv., 4 douz. a la caisse. 

la douz. 0.70 

do, 43 liv., 4 douz., la douz. 0.85 
do, grosses boites, 42 liv., 2 

douz la douz. 1.40 

do, boites plates, 51 liv., 2 

douz la douz. 1.75 

Feves a la Vegetarienne, avec 

sauce tomates, boites de 42 liv. 1.40 
Feves au lard, grandeur 1% 

Sauce Chili, la douzaine 1.15 

Sauce Tomates, la douzaine ... 1.15 

Sans sauce la douzaine 1.15 

Pieds de cochons sans os....ls. 2.75 
Pieds de cochons sans os....2s. 5.50 
Boeuf fume en tranches, boites 

de fer-blanc %s. 1.85 

Boeuf fume en tranches, boites 

de fer-blanc Is. 2.80 

Boeuf fume en tranches, pots en 
verre %,s. 1.50 



Boeuf fume en tranches, pots en 
verre Is. 3.25 

Langue, jambon et pat6 de veau 
y 2 s. 1.50 

Jambon et pate de veau %s. 1.20 

Viandes en pots epicees, boites 
en fer.blanc, boeuf, jambon, 
langue. veau, gibier Y<s. 0.50 

Viandes en pot epicees, boites 
en fer-blanc, boeuf, jambon, 
langue, veau, gibier %s. 1.00 

Viandes en pots de verre, pou- 
let, jambon, langue ^s. 1.50 

Langues Vfcs. 

Langues Is. 

Langues de boeuf, boites en fer- 
blanc %s. 3.50 

Langues de boeuf, boites en fer- 
blanc Is. 6.25 

Langues de boeuf, boites en fer- 
blanc 1% 9.50 

Langues de boeuf, boites en fer- 
blanc 2s. 10.50 13.00 

Langues en pots de verre . Is. 

Langues de boeuf, pots de ver- 
re size 1% 12.00 



Langues de boeuf, pots de ver- 
re 2s. 14.00 

Viande hachee en "tins" cache- 
tees hermetiquement Is. 2.00 

Viande hachee en "tins" cache- 
tees hermetiquement . . . .2s. 3.25 

Viande hachee en "tins" cache- 
tees hermetiquement 3s. 4.55 

Viande hachee en "tins" cache- 
tees hermetiquement 4s. 6.25 

Viande hachee en "tins" cache- 
tees hermetiquement 5s. 8.00 

Vianche hachee 

En seaux, 25 lbs 0.12 

En cuves, 50 lbs 0.12 

Sous verre 2.3ft 

KETCHUP AUX TOMATES 

Bouteilles, 31 " 8 oz. 2 $1.35 

Bouteilles, 42 " 12 oz. 2 1.80 

Bouteilles, 56 " 16 oz. 2 2.40 

Ketchup, 1 gallon jar 1.30 

Ketchup, 5 gallon jars par gal. 1.26 

BEURRE DE PEANUT 

Beurre de Peanut, 16 " — % — 2 $0.95 
Beurre de Peanut, 24 " — % — 2 1.40 
Beurre de Panut, 17 " — 1 — 1 1.85 
Btes carrees 

Seaux, 24 liv $0.1t 

Seaux, 10 lv 0.184 

5 liv 0.20 

Clark's Fluid Beef Cordial, bou- 
teilles de 20 onces, 1 doz. par 

caisse doz. 10.00 

Feves au lard, sauce tomatftf 
etiquette bleue, caisse de 66 
liv., 4 douz. a la caisse, la dou- 
zaine C.90 

do, 43 liv., 4 douz., la douz. 0.85 



IB? 



HEINZ 

57 



IH 



,l^!WJ7 



HEINZ 

57 






Pi 

«IIES 



r^t 



i HEINZ 

i57 



m 




Quand vous vendez les 

57 Varietes 



de 



HEINZ 

57 



de 



HEINZ 



^Sga 



Vous donnez a vos clients des mar- 
chandises faites au Canada avec des 
Produits Canadiens par des Employes 
Canadiens. 



57 

MIES 



■3EP 



57 



H. J. HEINZ 




m 



SE& 



HEINZ 

57 






Usine Canadienne: Leamington, Ontario 
Entrepots: Toronto et Montreal 



HEINZ 1 

57 



u 






57 



HEINZ 

57 



57 

VAWET1ES 



HEINZ 

57 



w$ 



57 

MIES 



IFPACIFIQUE 
CANADIEN 



Excursions de Colons 

MANITOBA, 

SASKATCHEWAN, 

ALBERTA, 

WINNIPEG, MACLEOD, 

CALGARY, EDMONTON ET 
STATIONS INTERMEDIATES 

Depart de Montreal 

Chaque MARDI, jusqu 'au 31 octobre. Billets bons 
pour soixante jours. Valables pour les Wagons- 
lits de Toiiristes sur paiement de la location du lit. 



B UREAL X DES BI LLET S: 141-143 St- Jacques, 

= Tel. Bell Main 8125 
Hotel Windsor, Gares Place 
Viger et de la Rue Windsor. 



Vol. XXIX— No 31 



LE PRIX COURANT, vendredi 28 juillet 1916 



GRAND TRUNK r s 4 y's l t% v 



OUATRE TRAINS 
EXPRESS 
PAR JOUR 



LA VOIE DOUBLE 

MONTREAL ET TORONTO 

Am6nagement supGrleur. Wagon a compcrtlmanta 
"Club" au train da 11 h. du soir. 

L'" INTERNATIONAL LIMITED" 

La train la plus beau et le plus rapide du Canada 
Montreal-Toronto-Chloago, a 10. IS du matin, toua lea 
Jours. 

MONTREAL OTTAWA 

8. h. n.atin, R h. 05 solr, t us 1 3 Jour.-. 
J h. 01 matin, 4 h. solr, excepts dlmanche. 

MONTREAL-QUEBEC 
SHERBROOKE LENNOXVLLLE 

8 h. 01 matin, 8 h. IB solr, tous les jo'irs. 
et 4 h. 16 soir, excepts le dimanche. 

MONTREAL-PORTLAND 

8 h. 01 matin, 8 h. 15 soir, tous les Jours. 

EXCURSIONS DE COLONS 

Billets aller et retour pour l'Ouest du Canada, via Chi- 
cago, chaque mardi, Jusqu'au 28 octobre. Bons pour deux 
moi2. 



BUREAUX DES BILLETS EN VILLE: 
122 rue St-Jacques, Angle St-Francois-Xavier. T41. Up- 
town 1187, Hotel Windsor ou garj Bonavantura, 
Main 8229. 



La seule brosse compressee toute 
droite. - - Fute en Canada. 



Toutes les brosses faites 
sur ce MODELE sont 
garanties soutenir l'influ- 
ence de tout liquide sans 
perdre de poils. 

Nous les recommandons 
comme brosses accomplis- 
sant un travail parfait et 
ne s'affaissant absolu- 
ment pas. 




Canada Brush Co., Limited 



-AGENTS- 



H. R. St. Michel & Co., 19 rue St. Gabriel, Montrea 
Bureau Chef et Usines, St. Jean, N.B. 



do, 42 liv., 2 douz., la douz. 1.40 
do, boltes plates, 51 liv., 2 

douz la douz. 1.75 

do, grosses boltes, 68 liv., 2 

douz '. . . .la douz. 2.00 

do, grosses boltes, 96 liv., 1 

douz la douz. 6.25 

do, grosses boltes, 82 liv., Y 2 

douz la douz. 9.00 

FEVES AU LAP.D 
Etiquette rose, caisse de 66 liv. 
4 douz. a la caisse . la douz. 0.70 
do, 43 liv., 4 douz. a la caisse, 

la douz 0.85 

do, 42 liv., 2 douz. a la caisse, 

la douz 1.40 

do, boltes plates, 51 liv., 2 douz 

la douz 1.75 

do, grosses boltes; 68 liv., 2 

douz la douz. 2.00 

do, grossse boltes, 96 liv., 1 

douz. . ; la douz. 6.25 

do, grosses boltes, 82 liv., % 

douz la douz. 9.00 

Veau en gelee 2s. 4.50 

Veau en gelSe 6s 21.00 

Hachis de Corned Beef %s. 1.50 

Pachis de Corned Beef... Is. 2.50 
Pachis de Corned Beef.... 2s. 4.50 

Beefsteak et oignons y z s. 2.00 

Beefsteak et oignons Is. 3.35 

Beefsteak et oignons 2s. 6.50 

\iaucisse de Cambridge Is. 3.00 

laucisse de Cambridge 2s. 5.50 

/ieds de cochons sans os....%s. 1.75 
Prix sujets a changements sans avis. 
Commandes prises par les agents su- 
Jettes a acceptation. (Produi'.a Ca- 
nada), 



E. W. GILLETT COMPANY LIMITED 
Toronto, Ont. 



AVIS. — 1. Les prix co- 
tes dans cette liste sont 
pour marchandises aux 
points de distribution 
de gros dans Ontario et 
Quebec, exeepte la ou 
des listes speciales de 
prix Sieves sont en vi- 
gueur, et ils sont sujets 
& varier sans avis. 
Levain en Tablettes 
'Royal" 
Caisse 36 paquets a 
5c. . , . la caisse $1.25 

Poudre a Pate 
"Magic" 

Ne contient pas 





Magic 
baking 

P0WDEB 



5c 

4 oz. 
6oz. 
8oz 



d'alun 
6 doz. de 
4 doz. de 
4 doz. de 
4 doz. de 
4 doz. de 12 oz. 
2 doz. de 12 oz. 
4 doz. de 1 lb. 
2 doz. de 1 lb. 

1 doz. de2% lbs 
Vi doz. de 5 lbs. 

2 doz. de 6 oz 
1 doz. de 12 oz. 
1 doz. de 16 oz 



La doz. 

$0.50 

0.75 

1.00 

1.30 

1.80 

1.85 

2.25 

2.30 

6.30 

9.60 

a la 

cse 

$6.00 



LESSIVE 

PARFUMEE DE 

GILLETT 

La cse 

4 doz. a la caisse 
4.30 

3 caisses 4.20 

5 caisses ou plus 4.15 
Soda "Magic" 

la Cse 
No. 1 caisse 60 pqts. 

de 1 lb 3.15 

5 caisses 3.10 

No. 5, caisse de 
100 pqts. de 10 oz. 3.50 

5 caisses 3.40 

Bicarbonate de Soude 
superieur de "Gillett"' 
Caque de 100 lbs. 

par caque 3.25 

Barils de 400 lbs. par baril ...... 8.55 

Creme de Tartre 
"Gillett" 

14 lb. pqts. papier La Doz, 

(4 doz. a la caisse) 2.0i 
V2 lb. pqts papier 

(4 doz. a la caisse) 3.9) 
Vz lb. Caisses avec cou- 

vert visse 

(4 doz. a la caisse) 4.71 
Par Caisse 





Vendue en canistre seulement. 

Remise speciale de 5% accordee sur 
les commandes de 5 caisses et plus de 
la Poudre d, Pate "Magic", 



(Assortis) $15.6(1 



2 doz. pqts V 2 lb. 

4 doz. pqts y± b. 

5 lb. canistres carrees (V 2 douz.) La lb. 
dans la caisse 6Sc 

10 lbs. caisses en bois 64V2C 

25 lbs. seaux en bois 64%c 

100 lbs. en barillets (1 baril ou plus) 60c 



LB PRIX COURANT, vendredi 28 juillet 1916 



Vol. XXIX— No 31 



Le Ketchup aux 

Tomates de 

CLARK 




LE MEILLEUR QUI 

S01T FAIT AU 

CANADA 

Nos conserves 
de la nouvelle sai- 
son sont pretes a 
present a §tre ex- 
pedites. 

i\ n'y entre au- 
cune matiere pre- 
servante ni colo- 
rante ni quoi que 
ce soit de falsifie. 

Garanti 
abeolument 

PUR 

Bouteilles de 8 

onces, 12 onces, 

... 16 onces. . . 

2 douzaines 

par caisse. 



Commandez-en a votre fournis- 
seur de* maintenant 

W. Clark, Limited, 

MONTREAL 



LACAILLE, GENDREAU & CIE 

Sucee.seur. de CHS. LACAILLE & CIE 

Epiciers en Groa 

importateurs de Molasses, St- 
rops, Fruits 8eos, Thes, Vino, 
Liqueurs, 8'uores, Etc., Etc. 



Speciality de Vlns de Meene de 

Sicile et de Tarragon*. 

• • • 

820 Rue St- Paul et 14 Rue 8t- 
Dlzier, l^ontrial. 



UN BON VENDEUR 

La Farine Preparee 
de Brodie 

Voyez le Coupon des Epiciers 
dans chaque Carton. 

Brodie & Harvie, Limited, 



Tel. Main 436. 



MONTREAL 



f 



Sur Demande 

personnelle des marchands- 
detaillants Anti Drudge's 
Cook Book est envoy e (gra- 
tuitement par Fels-Naptha, 
Phila, E.U.A. 

II est etincelant, bon et rem- 
pli de gais propos qui aident 
au travail de maison. (II 
parle aussi de l'emploi de 
Fels-Naptha). 

Beaucoup de vos clients vous 
remereieront pour ces nou- 
velles — 




WM. H. DUNN 
Montreal. 

Edwards Soups. 

(Potages Granules, Prepares en Irian. 

de), Varietes: Brun — Aux Tomates 

— Blanc, ou assort!. 
Paquets, 5s. Boltes 3 doz. cha- 
que (assorties) par doz 0.45 

Canistres, 15s. Boltes 3 doz., 

grandeur, 4 oz., par doz 1.45 

Canistres, 25c. Boltes 2 doz., 

grandeur. 8 oz., par doz 2.35 

J. M. DOUGLAS & CO. 
Montreal. 

Bleu a laver "Sapphirae". La lb 

Boltes de 14 lbs., pqts de hi lb. 
"Union", boltes de 14 lbs., pqts. 

de % et 1 lb 0.10 

BORDEN MILK CO., LIMITED 

Montreal. 

Liste de prix pour l'Est, Fort Williams 

inclus. 

Prix au 

Lait condense (sucrS) DStaillant 

Marque Reindeer 48 boltes 6.70 

Marque Mayflower 48 boltes... 6.00 
Marque Clover (4 doz. pa cse.) 5.50 



La Reputation et le Maintien des 

Preparations de Cacao et 

de Chocolat de 

Walter Baker & Co. 

ont ete etablis par des annees d'affaires 
loyalet de fabrication honn?te, une ligne 
de conduite inebranla 
ble quant au maintien 
de la haute qualite des 
merchandises et par 
Une publicity large et 
persistante. 



Ceci signifie, pour 
l'epicier, une demande 
constante et croissante 
de la part de» clients 
satisfaits, et, a la lon- 
gue, de beaucoup le 
commerce le plus pro- 
fitable. 



Toutea nos marchan- 
dises sont vendue* en 
Canada cf fabriquee* 
en Canada. 

Registered 
Trade Mark. 

Walter Baker & Co. Limited 

Maison Fond6e en 1780 
Montreal, P.Q. Dorchetter, Ma$». 




Service regulier et glace pure 



T 



Bureau principal: 

295, RUE CRAIG OUEST 

Telephone Main 8605 



Lait 6vapor£ (non sucr€) 
Marque Reindeer Jersey, Bolte 
de Famille (4 doz. par cais- 
se) 4.10 

Marque Reindeer Jersey, Bolte 

d'hCtel (2 doz. par caisse)... 4.60 
Marque Reindeer Jersey, Gallon 

(% douz. par caisse) 4.75 

Cafe (avec Lait et Sucre) 
Marque Reindeer (2 doz. par 
cse large) 4.80 



SlROP 

BE <G®yi§>Ir3@lNl ET 
D'HUIILE PE F©HE PH MORUE DE 

Mathieu 



CASSE LA TOUX 



/ 

m Gros flacons, — En Ven/e pqrtout. 

CIE. J. L. MATHIEU, Prop., . . SHERBROOKE P. Q. 
A Fabricant aussi Ies Poudres Nervines dc Mathieu, le meilleur 
^L^ remede contre les maux de tete, la Nevralgie et les Rhumes Fievreux, 




Vol. XXIX— No 31 



LE PRIX COURANT, vendredi 28 juillet 1916 



De succes en succes — chaque annee 

LES ARTICLES D'EDDY 

sont plus f aciles a vendre, parce qu 'ils grandissent continuellement dans la f aveur publique et voient 
leur prestige augmenter, du fait de la bonne qualite sans cesse croissante des materiaux employes dans 
leur manufacture. 

En meme temps il y a de plus en plus d'annonces faites pour placer continuellement devant 
les yeux du public le nom d'Eddy. 

Les lignes qui se vendent rapidement, les allumettes d'Eddy et les autres articles d'Eddy appor- 
tent des benefices immediats et conservent a vous-memes et a votre personnel toute l'energie commer- 
ciale. 

Telephonez a. notre succursale de Montreal, rue Saint-Pierre, pour les prix. 



Marque Reindeer (4 doz. par cse 
petite) 6.60 

Cacao Reindeer, (2 doz. par cse. 

large) 4.80 

Llmlte de fret; 50c par cwt. 
Conditions: Net 30 jours, sans es- 

compte. 

Lait et Cremes 
Condenses. 
St. Charles "Family 4.10 
St. Charles "Hotel" 4.60 
Lait "Silver Cow" 

48 boltes 6.15 

Purity" 6.00 

Lait condense, 

La cse 



Marque Eagle, 

48 boltes .... 6.95 
Marque Gold Seal 

Purity, 48 btes 6.00 
Marque Challenge 
48 boltes .... 5.50 
Lait Gvapore. 
Marque Peerless "Hotel", 2 doz., 

chaque *- 6 ° 

Marque Peerless "Tall" 4.70 

Marque Peerless "Pour Famille", 

4 doz., chaque 4-1° 

Marque Peerless, "Petite Bolte". 

4 doz., chaque 2.00 

(caisses de 48 lbs.), bolt** «r 

cartons de 3 lbs 8.*7% 

THE CANADA STARCH CO., LTD. 

Manufacturers des Marques 

Edwardsburg. 

Empois de buanderie. L» lb. 

Canada Laundry Starch (caisse 

de 40 lbs.) ° 06 % 

Canada White Gloss (caisse de 

40 lbs. paquets de 1 lb 0.06% 

Empois No. 1, Blanc ou Bleu, 




(caisses de 48 lbs.), bottes en 
carton de 3 lbs 0.07% 

Kegs No. 1 d'Empois Blanc No. 

1 (caisse de 100 lbs.) 0.06% 

Barils No. 1 (200 lbs.) 0.06% 

Edwardsburg Silver Gloss, pa- 
quets chromo de 1 lb. (30 
lbs) 0.07% 

Empois Silver Gloss (48 lbs.) 
en canistres de 6 lbs 0.08% 

Empois Silver Gloss en boltes 
a coulisse de 6 lbs 0.08% 

Kegs Silver Gloss, gros cris- 

taux (100 lbs.) 0.07% 

Bensons' Satin (28 lbs.) boltes 
en carton de 1 lb., etiquette 
chromo 0.07^ 

Bensons' Enamel (eau frolde) 
(40 lbs.) la caisse 3.00 

Parine de pommes de terre ra- 
finee Casco (caisse de 20 lbs. 
en paquets de 1 lb.) 0.12 

Benson's Enamel (eau frolde) 
la caisse (40 lbs.) 3.00 

Cellukrd 

Bolte contenant 45 boltes en 

carton, par caisse 3.60 

Empois de cuisine. 

W. T. Benson's & Co's. Celebra- 
ted Prepared Corn (40 lbs.).. 0.07 % 

Canada Pure Corn Starch (40 

lbs.) 0.06y 

(Bolte de 20 -lbs., %c en plus). 

Crown Brand. Corn Syrup. 

Par caiss 
Jarres parfaitement cachetfies, 3 

lbs., 1 doz. t en caisse $2.80 

Boltes de 2 lbs., 2 doz., en cais- 
se 2.75 

Boltes de 5 lbs., 1 doz., en caisse 3.15 
Boltes de 10 lbs,, % doz., en cais- 
se 3.05 



Boltes de 20 lbs., % doz., en 

caisse 3 00 

Barils, 700 lbs 4.00 

Demi-baril 350 livres 4^4 

Quart de baril, 175 livres 4% 

Seaux, 25 livres chaque 1.50 

Seaux, 38% livres chaque 2.10 

Seaux, 65 livres chaque 3.15 

Lily White. Corn Syrup. 

Par caisse 
Boltes de 2 lbs., 2 doz. par caisse 3.25 
Bo-tes de 5 bs., 1 doz. par caisse 3.65 
Bo-tes de 10 lbs., % doz. par caisse 3.55 
Boltes de 20 bs., % doz. par caisse 3.50 
Pois Standard, qualite 4 

2s 0.92% 0.95 

DOMINION CANNERS LIMITED 
Liste de prix No. 54 
Ces prix sons ceux d" de- Ontario 
tail, ceux qui ach&.eront & Quebec 
de bonne heure, benCficie- Par doz. 
ront de 2%c par douzaine. Groupe 

A B 

Pointes d'asperges 2 s 2.30 2.32% 

Bouts d'asperges 2s 1.45 1.47 % 

Feves Crystal Wax 2s 1.02% 1.05 

Feves Golden Wax, Mid. 

get Auto 2s 1.25 

F6ves Golden Wax 2s 0.92% 0.95 

FSves Golden Wax 3s 1.30 1.32% 

F£ves Golden Wax, gals.. 3.75 3.77% 
F6ves Red Kidney 2s 0.97% 1.00 
Feves Rouges ou Val - 

tine (vertes) 2s 0.92% 0.95 

FSves Refugee (vertes) 3s.l.30 1.32% 
Feves Refugee Midget, Au- 
to 2s 0.00 1.26 

Feves Refugee, gals 3.76 3.77% 

Feves Lima, 2s 1.20 1.22% 

Betteraves en tranches, 

rouge sang, Simcoe 2s.. 0.97% 1.00 



RECHERCHEZ LE "DIAMOND" 



LE 

St. Lawrence 




Granule 



est le plus beau sucre qui se fasse. Vous ferez ce que vous devez en don- 
nant a vos clients le meilleur sucre pendant la Saison des Confitures. 



10 



LE PRIX COURANT, vendredi 28 juillet 1916 



Vol. XXIX— No 31 






_ Fir: 
SmbdinJs^^ Qtutrrr 




SARDINES IN OIL 

MOtf O BV 

BUd^Hartour, 



Un veritable stimulant d'affaires pour 
votre departement de poisson 

Ce n 'est qu'en tenant des produits d'une purete reconnue, que 
vous pouvez esperer etablir d'une facon permanente des ventes 
de poisson profitable. 

Prenez en stock la sorte dont les qualites appetissantes et hygie- 
niques s'imposent au plus difficile: 

Les Aliments Marins 

DE LA 

MARQUE BRUNSWICK 

Les aliments marins de la Marque Brunswick plaisent, parce que la qualite y est, la 

qualite delicieuse et agreable au palais qui resulte du soin dans la preparation et du 

choix minutieux de la peche de la saison. 

C'est la raison pour laquelle ceux qui en usent une premiere fois en deviennent des 

acheteurs asssidus — la Marque Brunswick est irresistible. 

Renouvelez votre stock avec les articles suivants : 




1 SARDINES A L'HUILE, 

KIPPERED HERRING, 



HARENGS SAUCE TOMATE, 



FINNAN HADDIES, 
(boites ovales et rondes), 
CLAIMS. 



CONNORS BROS., Limited, Black's Harbor, N.B. 




LE PRIX COURANT 

REVUE HEBDOMADAIRE 

Commerce, Finance, Industrie, Assurance, Etc. 



EDITED R3 

Compagnie de Publications des Marchands Detailleurs 

du Canada* Limit**, 

Telephone Est 1185. MONTREAL. 

Echange reliant tout les services: 

Montreal et Banlieu* . . $2.50 
Canada et Etats-Unis . . 2.00 PAR AN. 
Union Postale, Frs. . . . 20.00 
80 rue St- Denis. 

Le Prix Courant, 

L* Journal des Marchands- Detail- 

leurs, 
Liqueurs et Tabacs, 
Tissus et Nouveautes. 



ABONNEMENT 
Bureau de Montreal 

Circulation amalgams* 



II n'est pas accepte d'abonnoment pour moins d'un* innit 

A moins d'avis contraire par ecrit, adresse dir*ctem*nt a 
nos bureaux, 15 jours au moins avant la dat* d'*xpirati*n I'a- 
bonnement est continue de plein droit. 

Toute an nee commence* est du* *n *nti*r. 

L'abonnement ne cesse pas tant que les arrerage* n* sent 
pas payes. 

Tout cheque pour paiement d'abonn*m*nt doit etre fait 
payable "au pair a Montreal." 

Cheques, mandats, bona d* post* doivent etr* faita paya- 
bles a I'ordre d* "L* Prix Courant." 

Prier* d'a dresser les lettres, etc., simplement oomme suit: 

"LE PRIX COURANT," Montreal. 



Fonde en 1887 



LE PRIX COURANT, vendredi 28 juiUet 1916 



Vol. XXIX— No 31 



QUAND UNE "OCCASION" N'EST-ELLE PAS UNE OCCASION ? 



Dans notre dernier numero, nous avons dit qu'une 
'occasion*' est une transaction dans laquelle l'une des 
deux parties a i'avantage sur l'autre, et que des mar- 
chandises endoniinagee^, defraichies, salies, des arti- 
cles imparfaits, des "seconds", ainsi que des marchan- 
dises qui ne sont plus de saison, ne peuvent etre consi- 
derees comine "occasions" puisque leur valeur a de- 
em. 

Aussi loin que nous pouvons reraonter dans nos sou- 
venirs, il fut tou jours d 'usage, dans le annonces des 
magasins a rayons, chaque fois qu'une "occasion" etait 
offerte, de mentionner une valeur comparative de 1 'ar- 
ticle qu'ils pretendaient vendre a prix d 'occasion. 

Nous sornraes heureux de noter la premiere excep- 
tion Canadienne a cette regie seculaire. 

Le 12 avril dernier, la maison Goodwin Limitee, pu- 
bliait l'annonee d'une vente speciale dans laquelle tou- 
te mention de valeurs comparatives etait omise. Ceti 
innovation exigeait une explication et voici comment 
le redacteur d 'annonces de cette maison l'explique : 

"Vous remarquerez que dans nos annonces 
'pour notre vente d 'Anniversaire, nous ne 
: mentionnons pas de Prix Regulier comme va- 
; leur comparative. La raison en est qu'il est 
: difficile d'etablir ce qu'est un prix regulier. 
Ainsi ce qui constituerait la valeur regulie- 
re d'une, paire de bottes au Klondyke, serait 
une valeur decidement exageree pour cette 
meme paire de bottes a Montreal, et le prix re- 
gulier d'un article dans un magasin peut fort 
bien ne pas etre celui d'un autre magasin. De 
meme dans un magasin, le prix exceptionnel 
d'aujourd'hui peut fort bien etre le prix re- 
gulier de demain. Vous constatez done qu'il 



"est impossible d'etablir un prix qui constitue 
"une veritable valeur comparative." 

C'est la un signe des temps — e'est une indication de 
l'orientation que prend la publicite. 

La faussete d'idee qu'on est force d'exagerer les va- 
leurs en faisant de l'annonee a ete etablie par des mar- 
chands americains pratiques qui ont obtenu des re- 
sultats merveilleux de leur publicite en s'en tenant a 
la verite — la verite pure et simple — et qui ont demon- 
tre que la verite etait un des plus puissants moyens 
d 'attraction dont on puisse se servir en faisant de la 
publicite. 

II y a quelque temps la maison Bloomingdale, un des 
grands magasins a rayons de New- York, laneait une 
vente de meubles, et dans ses annonces, appliquait la 
1 honnetete avec un prefixe ou un suffixe 
etait au fond de la malhonnetete, decrivait les articles 
mis en vente en termes simples et comprehensibles. 

En plein centre de l'annonee, occupant un espace 
considerable et par consequent dispendieux, ils expli- 
querent les termes techniques du commerce des meu- 
bles. Ainsi, ils expliquerent que le terme "meuble en 
acajou" signifiait que ces meubles etaient recouverts 
d'un placage en acajou, pour les embellir ainsi que 
pour empecher le bois de travailler, que le terme "fini 
acajou" designait des meubles teints de fagon a imi- 
ter l'apparence de l'acajou et que le terme "tout aca- 
jou" designait des meubles faits entierement d 'aca- 
jou. 

Le resultat de cette publicite fut que quand des 
clients avaient ete attires au magasin par cette an- 
nonce et qu'ils y faisaient un achat, ils le faisaient avec 
confiance — ils savaient ce qu'ils achetaient, ils en 
etaient satisfaits et eontinueront a l'etre tant que ces 
meubles resteront dans leur maison. 

V0S CLIENTS LE CONNAISSENT COMME ETANT TA B AC 



'%c7ttmae£i&mmit Styri ^ *^^C 






VENDU PAR VOTRE MARCHAND EN GROS 



♦ ♦ 



A CHIQUER 



12 



LE PRIX COURANT, vendredi 28 juillet IS 



Vol. XXIX— No 31 



Dans son "Credo du publiciste" Walter G. Bryan, 
dit que tous lcs redacteurs d'annonces devraient sous- 
crire a la proposition suivante : 

JE CROIS FERMEMENT QUE : 

LA A^ERITE est la pierre angulaire de tout com- 
merce honorable et qui arrive au succes — la ve- 
rite non seulement sur les imprimes, mais dans 
toutes les phases des operations qui s'occupent 
de la creation de la publication et de la distri- 
bution de la publicite. 

Combien de redacteurs de publicite au Canada se- 
raient prets a souscrire a. ce code de Morale profes- 
sionnelle ? 



REGLEMENTATION POUR LES MARCHANDS DE 
FRUITS 



II est un texte de loi provinciale dont on ne parait 
pas s'occuper tres serieusement dans la plupart des 
quartiers de la ville. C'est celui qui oblige les ven- 
deurs de fruits ou de legumes a placer leurs marchandi- 
ses a une hauteur de deux pieds au moins du trottoir 
ou du plancher, afin qu'ils soient autant que possible 
eloignes de la poussiere. 

Pour une contravention de cette nature, la loi peut 
obliger celui qui s'en est rendu coupable a payer $10 
d 'amende la premiere f ois et $15 pour chaque autre 
recidive, deux jours apres que la premiere offense a 
ete commise. 

Or une simple visite aux marches locaux ou aux eta- 
lages des marchands de fruits, faisant commerce un 
peu partout, montre, de toute evidence, la profondeur 
de l'oubli dans lequel est tombe ce reglement impor- 
tant au point de vue de l'hygiene publique. 

II n'est guere d'endroits ou ne prevale un abandon 
supreme des legumes et des fruits a la souillure des 
microbes ambiants. 

Les uns et les autres sont exposes a la porte des ma- 
gasins a une hauteur considerablement au-dessous de 
celle de deux pieds mentionnee dans les previsions re- 
glementaires. 

Voici ce qu'a declare a ce sujet, le Dr Elzear Pelle- 
tier, secretaire du bureau provincial d 'hygiene: 

"II ineombe, dit-il, aux autorites municipales de 
s'occuper serieusement de cette question. La redac- 
tion meme du reglement indique quelles sont les me- 
sures protectrices qu'il convient d 'adopter contre la 
poussiere et les saletes de la rue et ces mesures doi- 
vent etre observees de fagon a satisfaire les autorites 
municipales. 

Le bureau provincial en semblable matiere n'exerce 
qu'une juridiction de surveillance. 

Son devoir est d'agir des qu'il s'apercoit que telle 
ou telle municipalite ne remplit pas le sien." 

A son tour, le Dr Boucher, directeur du service mu- 
nicipal d 'hygiene, s'est exprime a, peu pres comme suit 
sur le sujet: 

"Nous avons effectue, deelare-t-il, de nombreuses 
ameliorations sous ce rapport. 

"II est difficile en pratique, d'intenter la-dessus des 
poursuites. Une intervention se produit presque tou- 
jours a. un moment, tendant a. faire tomber les proce- 
dures ou a faire prevaloir certaines circonstances atte- 
nuantes. Cependant beaucoup de progres ont ete ae- 



complis par l'emploi de moyens persuasifs. Ainsi 
avons-nous induit les marchands de volailles et les con- 
fiseurs a proteger leurs marchandises contre la poussie- 
re et les mouches et nos efforts ont ete couronnes d'un 
succes marque. Quant aux vendeurs de fruits et de legu- 
mes nous les avons egalement avertis de la necessite 
de laisser entre leurs articles et la surface du trottoir 
un espace d'au moins deux pieds, conformement a la 
loi. II n'y a pas de reglement qui enjoigne aux mar- 
chands de cette categorie de recouvrir fruits et legu- 
mes. En l'absence de toute mesure sous ce rapport 
nous parvenons neanmoins a atteindre le meme but au 
moyen dela persuasion. II importe aussi que toutes les 
menageres et tous les cuisiniers prennent le soin de la- 
yer soigneusement les fruits achetes avant de les livrer 
a la consommation. " 



ESSENCE DE CITRON 



Le bureau federal d 'inspection des produits alimen- 
taires vient de publier le resultat d'une analyse de 223 
echantillons d 'essence de citron recueillis chez des de- 
taillants de toutes les parties du Dominion. 

Par un decret en date du 17 octobre 1912, l'adminis- 
tration federale a defini 1 'essence de citron comme 
une essence aromatique extraite du zeste de citron ou de 
l'huile de citron, et contenant, avec une proportion 
plus ou moins elevee des terpenes d'huile de citron. 
au moins deux-cinquiemes pour cent de citral tire de 
l'huile de citron. Cette definition admet que la presen- 
ce des terpenes dans une proportion de 90 pour cent 
n'a qu'une influence secondaire sur les proprietes aro- 
matiques du produit. Les constituants aromatiques sont 
essentiellement le citral et la citronnelle, ainsi que 
d 'autres substances qui ne sont presentes qu'en faible 
quantite. 

Sur les 223 echantillons examines, 68 etaient eti- 
quetes par le fabricant comme des composes ne repon- 
dant pas neccssairement a la definition legale. Parmi 
les autres, offerts dans le commerce comme authenti- 
ques, pas moins de 69 ne contenaient pas la proportion 
requise de citral, et par suite sont declares falsifies par 
les aiialystes officiels. 

Les inspecteurs ont toutefois soin de declarer que cet 
falsification n'implique aucune presomption de frau- 
de. Elle est un accident de la fabrication et resulte de 
l'emploi de methodes d&fectueuses dans la prepara- 
tion, et non d'une intention de tromper sur la qualite 
du produit. 



L'AUTOMOBILISME EN RUSSIE 



Le gouvernement russe est resolu a encourager le 
developpement sur son sol de l'industrie de l'automobi- 
lisme. II s'est fait, dans ce but, autoriser a employer 
une somme de plus de cinquante millions de roubles a 
la construction de quatre nouvelles usines. La premiere 
usine de fabrication de moteurs sera organisee en 
Siberie. La depense prevuo est do huit millions et de- 
mi de roubles. Uns fois monte. L'6tablissement roce- 
vra de l'lntendanco militaire la commande de trois mil- 
le automobiles. 



Vol. XXIX— No 31 LE PRIX COURANT, vendredi 28 juillet 1916 13 

OOOUOOOOOOOfeO«KKK>OiHK>OOOOOOC»OC«OOOOC«0000000000« 

I Documents et Informations f 

o g 

aooooa odchsoo aoaooa oooooooooooooaoofloooooooo oooooaaoooaa aooo aoaaaoaa a ooooa ooooooc ooaooou 

L'ENTENTE ECONOMIQUE DES ALLIES LA "STANDARD IDEAL" A ETE VENDUE 



On sait que les allies ont tenu a Paris les 14, 15, 16 et 
17 juin dernier une grande conference econoniique a 
L'effet de cimenter une entente destinee a lutter contre 
rAllemagne sur le terrain economique. 

Les reconnnandations qui y furent faites couvrent 
trois periodes : la periode de la guerre, la periode de re- 
construction dans ceux des pays ou des parties de pays 
qui out ete sous 1'occupation enneinie, et la periode de 
la paix. La substance de ces reconnnandations est la 
suivante : 
Le periode de guerre. 

Co-ordination des lois et reglements dans les pays 
allies, prohibant le commerce avec l'ennemi. 

Embargo absolu sur les importations de marchandi- 
ses ou articles venant des pays ennemis. 

Sequestration du controle des affaires possedees ou 
tenues en operation par des sujets ennemis. 

Mesures severes pour restriction des approvisionne- 
ments ennemis. 

La periode de reconstruction. 

Le pro jet de renovation consiste a assurer aux pays 
souffrant d'actes de destruction, de requisition injus- 
te, la restoration de leurs materiaux bruts, de leurs 
exploitations industrielles et agricoles, de leur betail 
e1 de leur flotte commerciale ou de les aider a, se re- 
equiper eux-memes. 

Ne pas reconnaitre aux puissances ennemies, pour 
une periode a etre fixee par consentement le traite- 
ment de "la nation la plus favorisee." 

Conservation pour les pays allies et echanges entre 
eux de leurs ressources naturelles. 

Mesures de protection contre le "dumping" ennemi 
et pour empecher les sujets ennemis dans les pays al- 
lies de s 'engager clans les industries qui concernent la 
defense nationale ou l'independance economique. 
La periode de paix. 
Mesures a etre prises. 

Rendre les pays allies independants des pays enne- 
mis en materiel brut et en materiels manufactures es- 
se utiels au developpement normal de leurs activites 
economiques. 

Paciliter et ameliorer l'echange de leurs produits. 
Assimiler }es lois regissant les patentes, indications 
d'origine et marques de commerce et adopter une pro- 
cedure identique en ce qui concerne les patentes, les 
marques de commerce et les droits d'auteurs litterai- 
res et artistiques qui ont pris existence dans les pays 
ennemis pendant la guerre. 



L 'INDUSTRIE CHIMIQUE ANGLAISE 



On annonce une fusion de deux principales compa- 
gnies de l'industrie chimique anglaise, la "Brunner 
Maud & Co.". et la "Castrier-Kelluar Alkali." 

Le capital de ces deux compagnie sest superieur a 
cinq millions de livres sterling. 

Cette fusion a ete estimee utile pour donner plus de 
chances de succes a la concurrence contre l'industrie 
chimique allemande. 



La nouvelle compagnie prendra possession immedia- 

tement. 



L'usine de la "Standard Ideal" a ete vendue cette 
semaine a L.-M. Wood, president de la Standard Che- 
mical Co., et ses associes au nombre desquels est M. 
W.-D. Ross, ancien gerant-general de la Banque Metro- 
politaine et de Cluff Bros., Toronto. 

La nouvelle compagnie prendra possession immedia% 
tement et en outre des lignes d'affaires qu'elle a en 
operation actuellement, elle s'adjoindra la manufacture 
des obus. 

Cette nouvelle est certainement pour plaire au mon- 
de commercial, et il ne fait aucun doute que la Stan- 
dard Ideal sous sa nouvelle direction prendra un essor 
remarquable auquel nous serons les premiers a ap- 
plaudir. 



LES BENEFICES DES COMPAGNIES MARITIMES 
BRITANNIQUES 



On commence a avoir des bases certaines pour ap- 
precier 1 'importance des benefices dont l'etat de guer- 
re a permis la realisation aux compagnies maritimes 
britanniques. C'est ainsi qu'on releve dans le bilan de 
la "White Star line" qu'apres avoir paye un impot 
de guerre de cinquante pour cent, la Compagnie a pu 
chiffrer ses benefices a 10 millions de dollars. Le taux 
du dividende s'est eleve a 68 pour cent. 



LA PENETRATION ECONOMIQUE DU JAPON EN 

CHINE 



Une Societe industrielle sino-japonaise a obtenu la 
concession du droit d 'exploitation de gisements de mi- 
neral de fer a Jantzi dont 1 'importance serait conside- 
rable. La Societe qui exploitera cette concession est 
constitute au capital de cinquante millions de yens. 



LE PETROLE EN TURQUIE 



Le ministere du Commerce en Turquie a accorde a 
la "Standard Oil Company" l'autorisation de proceder 
a des sondages en Syrie en vue de 1 'exploitation de la 
nappe petrolifere de 1 'existence de laquelle on se croit 
assure. II convient de noter qu'avant la guerre exis- 
tait une Societe ottomane, subventionnee par des capi- 
talistes anglais, se proposant d 'exploiter le petrole sy- 
rien. Des forages avaient ete commences a El-Mokrin. 
La guerre a oblige a arreter ces travaux. 



LE COMMERCE DES ETATS-UNIS EN RUSSIE 



Depuis le debut de la guerre, les relations commer- 
ciales des Etats-Unis avec la Russie ont pris un deve- 
loppement remarquable. Alors qu'en 1912, 1 'expor- 
tation des Etats-Unis en Russie atteignait a peine 
vingt-sept millions de dollars, cette exportation a at- 



14 



LE PEIX COUEANT, vendredi 28 juillet 1916 



Vol. XXIX— No 31 



teint en 1915 une valeur de quinze millions de dollars. 

Plus dim tiers de cette exportation a ete dirige" sur 
Vladivostock, "via" Canal de Panama, route la plus 
courte et qui est neanmoins de dix mille milles. Le 
reste de 1 'exportation s'est porte sur Arkangel. 

La fermeture temporaire du Canal de Panama et les 
diffieultes creees par les sous-marins dans la Mediter- 
ranee ont oblige beaucoup de navires americains allant 
a Yladivostick de prendre la route du Cap de Bonne- 
Esperance, route bien plus longue, d'une distance de 
16,000 milles. Si Ton ajoute a cela les 16,000 kilome- 
tres de chemins de fer de Vladivostock a Moscou ou a 
Petrograd, on peut se faire une idee des diffieultes 
eprouvees par la Russie pour ses approvisionnements. 



LE RENFLOUEMENT DES BATEAUX COULES 



UN TRUST DU CUIVRE 



D'apres des informations recues de New- York par 
l'"Agence Economique et Financiere", le bruit court 
que les grandes compagnies cupriferes ont conclu un 
accord tendant a la fixation des prix du cuivre. On an- 
nonce egalement qu'elles etudient un pro jet relatif au 
controle mondial de ce marche. 



LA QUESTION DU CHARBON EN ANGLETERRE 



Encore qu'elle soit plus a l'abri que ses allies, la 
Grande-Bretagne n'est pas sans se preoccuper du de- 
veloppement de la crise du charbon. Elle s'ef force d'en 
attenuer les perils. Dans ce but une circulaire a ete 
adressee par le "Board of Trade" aux consommateurs 
de charbon et specialement aux entreprises de gaz et 
d'electricite. II est recommande avec insistance d'eco- 
nomiser le combustible. La rarefaction de celui-ci, de- 
clare la circulaire, est due a ce que, tandis que la pro- 
duction du charbon est, en raison de la rarefaction de 
la main-d'oeuvre, au-dessous de la normale, les deman- 
des de la consommation s'accroissent chaque jour, tant 
a l'Angleterre qu'a, l'etranger. Au cours du dernier 
semestre, on a remedie a cette situation par une reduc- 
tion graduelle de 1 'exportation a destination des pays 
neutres, mais, a cet egard, le "maximum" de ce qui 
pouvait etre fait parait atteint. II ne faut pas perdre 
de vue, en effet, que la fourniture du charbon aux pays 
neutres constitue une arme excellente pour les nego- 
ciations commerciales avec ces pays. Cela serait une 
tres mauvaise politique de supprimer entierement ce 
genre d 'exportation. 

C'est par consequent ,affirme la circulaire, un devoir 
patriotique pour les consommateurs anglais de reduire 
leur consommation au plus strict minimum possible. 

La circulaire fait remarquer que dans beaucoup de 
villes la lumiere pour l'eclairage pourrait etre beau- 
coup plus reduite qu'elle ne Test, de maniere a dimi- 
nuer d'au moins dix pour cent la consommation de 
charbon. On constate cependant que beaucoup de 
compagnies productrices de gaz et d'electricite n'ont 
pas reduit leur consommation de charbon en propor- 
tion egale a la reduction de l'eclairage public et pri- 
ve. 

Le "Boord of Trade "avertit les compagnies et les 
consommateurs en general qu'il enverra de temps en 
temps des inspecteurs pour verifier si les prescriptions 
d 'economic ont ete observees. Dans les cas de non ex- 
ecution le gouvernement n'hesiterait pas a prendre des 
mesures coercitives. 



Un grand nombre de bateaux coules depuis le debut 
de la guerre par les sous-marins allemands transpor- 
taient des especes et des lingots d'or. On a vu dans 
ce fait, aux Etats-Unis, la possibilite de realiser une 
fructueuse operation en se livrant au renflouement de 
ces batiments. Une compagnie s'est creee a New- 
York sous le nom de "Compagnie sous-marine trans- 
oceanique" et a mis a l'etude le repechage du char- 
gement du "Lusitania", qu'on estime coule par un 
fond qui n'excede pas cent vingt verges. Les promo- 
teurs de cette entreprise estiment pouvoir retirer des 
eaux des marchandises d'une valeur globale de trois 
cent millions de dollars. 

Le president de la Compagnie est le vice-amiral 
Chester et le capital est fourni par un groupe de grands 
banquiers americains. En outre, les principales com- 
pagnies d 'assurances maritimes participent, elles aus- 
si, financierement a l'entreprise et recevront 10 pour 
cent du total des benefices nets. 



LA CONSOMMATION DE LACIER 



La consommation d'acier qui se fait en Europe de- 
puis le debut des hostilites depasse toutes les previ- 
sions. Des deux cotes des millions de tonnes d'acier 
sont transformers en projectiles. D 'autre part, les 
Etats-Unis en exportent une grande quantite dont la 
plus grande partie va en France. Le "Journal de Com- 
merce", de New- York, a eu l'idee de dresser un ta- 
bleau dont il a emprunte les donnees aux chiffres offi- 
ciels. Ce tableau se resume ainsi : 

Quantite de tonnes d'acier exportee en France 

Des De 

Etats-Unis 1 'Angleterre 



Entre aout-decembre 1914 

Annee 1915 

Janvier et fevrier 1916 . . , 

Totaux 



Tonnes 

11.530 

426.002 349.297 

112,295 96,755 



538,297 457.582 



II convient de noter que ces chiffres etablissent que 
l'exportation des Etats-Unis "est quadruple et l'expor- 
tation anglaise en France sept fois superieure a celles 
d'avant la guerre. 

"En somme, l'exportation des barres d'acier en 
France depuis le debut de la guerre jusqu'au ler mar?; 
1916 s'eleve a un million de tonnes. II faut ajouter 
l'enorme exportation d'obus tout faits ou demi-faits 
qui s'eleve a. plus d'un million de tonnes." 

Le Canada y a egalement contribue avec une moyen- 
ne de cinq cent mille tonnes d'acier par an. 

On peut affirmer qu la guerre a deja consomme" defi 
dizaines de millions de tonnes d'acier dans le but de 
decimer des armees, de pulveriser des fortcivsses. de 
boulverser des tranchees et de detruire des navires. 



]j<\ publicity est une science. Elle a ses regies, ses ax- 
iomes, ses procedes. ses ecoles. ses maitres. ses genies. 



Vol. XXIX— No 31 



LE PRIX COURANT, vendredi 28 juillet 1916 



15 



DooooaoooDOoooocraDoaaoDoo0OoooDOOOOooonooflOOOOOoeHj)wcH3oaanoflooBoaDoooooaoaoonoooooooacH3 

a 

a 

a 

o 

o 

a 

oaoaaaoaoaooaaaoaaaaooooaaaDaciaooonoaooaaooaoooaaaoaaaaaaaoaoaaooooaaaonooaaooaoaoaaaQo 



Renseignements Divers 



L' ORGANISATION 

Le Resume comparatif . 

Comment un commergaut peut surveiller dans 
tous ses details, la maniere dont marchent ses 
affaires, et cela, grace a vm Resume de chaque 
journee. 

Que le chef d'une maison s 'attache a tous les details 
de son affaire, qu'il le fasse lui-meme au besoin, mais 
importe que, chaque jour, il etablisse un resume de 
tout ce qui s'est passe, afin qu'il puisse avoir, devant 
les ycux, un etat tres exact de la situation, a la fin de 
la journee. 

II y a cinq choses qui sont indispensables, en tant 
qu 'informations a, un negociant: les recettes, les de- 
bours, l'argent en caisse, les factures a payer, a. encais- 
ser. 

Toutes ces informations peuvent d'ailleurs lui etre 
fournies en bloc sur une seule fiche qui indique tout 
ce qui est necessaire. Dans la premiere colonne sont 
inscrites les recettes de la journee. Aucun chiffre n'a 
de signification en lui-meme : on ne peut en effet don- 
ner une valeur a, qui que ce soit, a moins qu'il n'existe 
une unite de comparaison ; aussi, ce rapport des recet- 
tes quotidiennes doit-il etre accompagne du meme rap- 
port de la journee correspondante dans l'annee qui pre- 
cede. Ce second rapport figure dans la deuxieme co- 
lonne. 

De meme, la troisieme colonne montrera les debours 
du jour, accompagnes de ceux d'il y a un an. 

Les recettes et les ventes ne se confondent pas, il doit 
exister une colonne speciale pour le total des ventes de 
la journee, avec en regard celui des ventes de la jour- 
nee correspondante, un an plus tot. 

Le montant des factures a payer, c'est-a-dire le mon- 
tant des sommes dues, est egalement un facteur de 
grande importance pour le negociant. Aussi doit-il en 
connaitre continuellement le total exact ; une colonne 
sera reservee pour la journee de l'annee en cours, une 
autre pour celle de l'annee preeedente, afin qu'on puis- 
se comparer. 

Voila tout ce qui doit etre reporte etant d'absolue 
necessite, sur cette carte quotidienne, mais il est encore 
deux choses importantes qu'un homme d'affaires doit 
connaitre et etudier, quotidiennement. Nous voulons 
dire, par la, une liste des traites et factures qui arri- 
vent a, echeance le lendemain, sans oublier l'escompte 
reserve a, chacune d'elles. En outre, le chef d'une mai- 
son doit avoir une liste des affaires importantes qui, 
chaque jour, le concernent : contrats, assurances, etc. 

Cette revue quotidienne est etablie de fagon a servir 
pendant 31 jours. A la fin de chaque mois, les colonnes 
qui representent les regus et les depenses doivent abou- 
tir a un total qui 1 'addition des chiffres du mois. 



LE SECRET DE LA FABRICATION DE L'ACIDE 
PHENIQUE RETROUVE PAR UN ITALIEN 

II y a peu de temps, Edison a trouve le moyen de fa- 
briquer l'acide phenique (phenol cristallise), produit 
d'une impoi'tance exceptionnelle. non seulement parce 
(|ii'il est un disinfectant de premier ordre, mais encore 
parce qu'il sert a preparer un explosif de haute puis- 



sance: l'acide picrique, et qu'il est matiere premiere 
pour la fabrication de l'acide salicylique, de l'aspirine, 
etc. 

La decouverte d 'Edison avait suscite un grand inte- 
ret parce que, comme Ton sait, les produits medici- 
naux etaient devenus, pour ainsi dire, le monopole de 
l'industrie allemande. Celle-ci, ayant reussi par des 
moyens honnetes, et d'autres qui l'etaient moins, a, of- 
frir la marchandise au plus bas prix, avait fait tarir la 
production des autres pays. Le "Scolo" ecrit a ce su- 
jet: 

"L'acide phenique, en particulier, etait, dans sa pres- 
que totalite, d 'importation allemande, et l'ltalie le sait 
bien, elle qui, depuis la rupture des relations commer- 
ciales avec les Empires du Centre, a vu monter le prix 
de ce precieux disinfectant de 35c a, $6.00 les 2 livres, 
alors meme qu'il est possible de s'en procurer. 

"Le secret de la fabrication etait precisement.... un 
secret, et il resta tel jusqu'a, ce qu'on ait annonce tout 
recemment qu 'Edison 1 'avait trouve de son cote; mais 
en meme temps on sut qu'il avait cede la totalite de sa 
production (12,000 livres par jour) a, un Allemand qui 
veut empecher les Allies d 'employer cette matiere pour 
la preparation de l'acide picrique et des munitions qui 
en derivent. 

"Or, voici qu'a Turin, un chimiste sarde, ancien pre- 
parateur a l'Universite de Cagliari, le docteur Silvio 
Manis, aurait egalement resolu le probleme qui fit pei- 
ner l'esprit versatile d 'Edison. Depuis quelques mois de- 
ja, M. Manis, apres de patientes tentatives et des ef- 
forts malheureusement limites par ses modestes dispo- 
nibilites financieres, a reussi a produire de l'acide phe- 
nique et son produit commence a, circuler. Mais il doit 
faire face a des difficultes presque insurmontables 
pour se procurer les matieres premieres dont il a be- 
soin, consistent surtout en huiles medicinales, requisi- 
tionnee par 1'autorite militaire." 

Les journaux italiens demandent que ces difficultes 
soient aplanies et que le Dr Manis soit mis a meme de 
poursuivre ses interessants travaux dans les meilleures 
conditions possibles. 



Si votre produit est destine a, une elite, servez-vous 
des journaux qui atteignent 1 'elite — si votre produit 
est destine aux masses, servez-vous des journaux his 
par les masses— MAIS si vous voulez atteindre 1'elite 
et les masses, servez-vous des magazines et des jour- 
naux. 



UN MAGASIN NOUVEAU A L 'ISLET 

M. J. -A. Dionne, un des commercants les plus avanta- 
geusement connus de 1 'Islet fut victime on avril dernier 
d'un grave incendie qui detruisit completement son ma- 
gasin. Pour satisfaire aux besoins de sa clientele. M. J.- 
A. Dionne s'est install! provisoirement dans un autre lo- 
cal, tandis qu'on fait diligence ponr roconstruire avec 
tout le luxe et le confort possible le magasin du sympa- 
thique commercant, Lorsque les travaux seront termi- 
nes, ce sera un plaisir pour la population de 1 'Islet de se 
rencontrer dans le nouveau local de M. J.-A. Dionne qui, 
comme on le sait a pour principe, de bien sei-vir ses clients 
et de leur donner toujours satisfaction. 



16 



LE PRIX COURANT, vendredi 28 juillet 1916 



Vol. XXIX— No 31 



I LES TRIBUNAUX j 



ACTIONS EN COUR SUPERIEURE. 
— PROVINCE DE QUEBEC 



Lamothe et Cie v. B. Meunier, Mai- 
sonneuve. 



JUGEMENTS EN COUR SUPERIEU- 
RE. — PROVINCE DE QUEBEC 



Montreal Abattoirs v. M. Filiatraull, 
S.-Therese Blainvillt. $217. 

L. Corriveau v. Lucy O'Connor, L'An- 
se Si Louise. 

J. Comtois v. Zephirin Pesant, S. -Mi- 
chel, $5,800. 

Wm. Galbraith v. G Monette, S. -Leo- 
nard de Port-Maurice, $164. 

E. Major v. Joshua Tobin, Ottawa, 
$108. 

Jas. Robertson v. I Gohier, S. -Laurent 
$532. 

Henri Deslauriers v. F. Forgot, Mai- 
sonneuve, $309. 

Geo. McFadden v. R Schofield, Lon- 
gueuil, $175. 

Pelletier v. Henri Ladouceur, Bellerive, 
$167. 

Issie Debensky v. John Warz, West- 
mount, $190. 

J. -A. Marchand v. Ovila Castonguay, 
S.-Lazare, $100. 

Pelletier, L.-B. et M. v. Alex. Robert, 
La Tortue, $159. 

J.- A. Lamarre v. Alex. Deschamps, S- 
Clothilde, $201. 

Frcs. Villeneuve v. Emery Lebrun, S. - 

Scholastique, $532. 

AmedSe Therrien v. Riordon Pulp and 
Paper Co. Ltd., Montreal.et Wilfrid 
Giroux, La Conception Ire classe. 

Lea S. -Laurent v. Jos. Cadorette, New 
Liverpool, 2me clasne. 

La Cie Miniere Vallee S. -Maurice v. 
Abandius, S. -Vincent de Paul, $16!'. 

Fleur Angle Clough-Brouillette v. J.- 
A. Legault, S.-Genavieve, $1,007. 

H. Groulx v. Thomas Boily, Longue- 
Pointe. 

Geo. Paquette v. Wilfrid Chartrand, 
Pointe-Fortune, $117. 

Dorina Robin-Siguoin v. H. Charete, 
Sault au Recollet, $765. 

L.-P. Jarry et al v. Geo.-D. Liontos, 
Agrinon Greece, et Nicholas G Psar- 
ris, Trickala Greece, $20,000. 

Renfrew Machinery Co Lt6e v. Alfred 
Chamberland, S. -Andre, Lac -5 - 
Jean, et Arthur Chamberland La Tu- 
que, $143. 



JUGEMENTS EN COUR SUPREIURE 
— PROVINCE DE QUEBEC 



J.-C. Wilson v. Max. Lubin, Lachine, 
$26.45. 

Int. Harvester v. F. Bel!and > Barry Ri- 
ver. 

Wilson et Lafleur v. Pierre D'Auteuil, 
Malbaie, $210. 

Banque d'Hochelaga v. Albert Viau. 
Verdun, $541. 

Pauze et Gohier v. L.-J. Letourneau, 
Grand'Mere, $305. 



JUGEMENTS EN COUR DE CIR- 
CUIT — PROVINCE DE 
QUEBEC. 



Montreal Dairy v. J.-N Bouge, Terre- 
bonne, $22. 

Beaudoin Lt6e v. Jos. Roy, Greenfield 
Park, $56. 

Mme E. Tremblay et vir v. Jos. Belle- 
feuille, Maisonneuve $11. 

Goodwins Ltee v. C. Wilkinson Ver- 
dun, $28. 

A. Lussier v. A. Burnett, Verdun, $53. 

Frost et Wood v. L. Casaille, Acton 
Vale, $38. 

Martin Senour v. D. Lalonde, S.-Timo- 
thee, $17. 

E. Mayor v. J. McKeown, Verdun, $78. 

H.-U. Jesmer v. Armand Legault, S.- 
Genevieve. $40. 

O. Savard v. A.-B. LavallGe, Sorel, 
$24. 



ACTIONS EN COUR SUPERIEURE. 
—PROVINCE DE QUEBEC. 



J.-E. Levesque v. La Cie Nationale 
d'Imeubles. Montreal, $900. 

Mederic Martin v. L.-A. Bourdon, 
Montreal, $100. 

Hoo Long v. Ling Hing, Montreal, 
$430. 

H.-W. Levine v. La Ville de Montreal. 
Montreal, $13,427. 

Thos.-M. Morgan v. Bernard Pollack. 
Montreal. 

C.-M. Lindsay v. Hubert Lubin, Mont- 
real. 

C.-M Lindsay v. Jean Versailles, Mont- 
real, $254. 

C.-M. Lindsay v. Edward Walsh, Mont- 
real, $143. 

Abraham Costin et al v. Gitil Weber; 
Mme David Solomon; Mme Rachel 
Coveler et Mme Isidore Docks,, $14o. 

Rachel Jooelensky v. Isaac Frank, 

$420. 

Dessaulles et Cie v. F.-X.-A. Carriere, 
et Jas. Cuddy, $100. 

Luigi Martha v. C. P. R., $2,000. 

Couvrette, Sauriol, Ltee v. P.-L. Sau- 
cier, $239. 

Edmond Robillard v. Vincenzo Morat- 
ta, $205. 

S.-A. Rouleau, M.D. v. Chas. Ed- 
wards, $160. 

Rose Paris -Lajeuness-j v. M. T. Co , 
$1,000. 

Hebrew Merchant Loan Ass. v. B. 
Herscovitch, Jacob Rosenfield, DicU- 
ey Cohen et Union Ptg. Co. 



J. Desrosiers v. Mont Stone Specialties, 
Montreal, $197. 

Jos. Thibault v. Ls. Gau, Montreal, 
$168. 

G. Gavares v. Fiola, Montreal, $120. 

Mme E. Goulet v. Nap. Dugal, Mont- 
real, $102. 

Rose Martel v. Eus&be Soucy, Mont- 
real. 

Rose Martel v. Chas. Ouellette, Mont- 
real. 

A. Hamelin v. J.-E. Robin, Montreal, 
$2,792. 

H. Villeneuve v. J.-D. Latulippe, Mont- 
real, $114. 

Helen Blatz v. Jos.-F.-Theo. Lauran- 
ce, Montreal, $198 

Vincent Taranto v. Hercule Cantara 
Montreal, $576. 

Jos. Plouffe v. Jos. Lesage, Montreal, 
$396. 

F.-X. Lessard v. Pierre Bilodeau, 
Montreal, $155. 

Rose-Annie Lantermann v. Chas. 
Klocksfsky, et F. Arondviez, Mont- 
real, $111. 

Mortimer Cie.. Lt6e v. G.-H. Whitney, 
Montreal, $24,641. 



JUGEMENTS EN COUR DE CIR- 
CUIT — PROVINCE DE 
QUEBEC 

P. Saurette v Ferd. Paquette, Montreal, 

$36. 
P. Charlebois v. Ad£lard Martineau. 

Montreal, $61. 
H. Robinson v. Mme A.-V. Cardinal, 

Montreal, $80. 
Frost et Wood Cie v Treffle Monti, 

Montreal, $10. 




II vous donnerades 
indications sur la 
facon de commer- 
cer et vous tiendra 
au courant des 
prix du marche. 



Vol. XXIX— No 31 



LE PRIX COURANT, vendredi 28 juillet 1916 



17 



Cowan's Cocoa 
* Perfection ^^^ Brand* 

Cette annee, mettez de l'avant ce 
cacao splendide. Fait en Canada par 
des Canadiens, il a juste la saveur qui 
plait au public canadien-f rangais. Nos 
prix sont justes pour le commergant 
et le consommateur, et notre cacao ne contient que 
les meilleurs grains de cacao melanges a la perfec- 
tion. II est fabrique dans la fabrique de cacao et de 
chocolat la mieux outillee et la plus moderne au 
monde. Envoyez vos commandes a votre fournis- 
seur— il a ce cacao. 





C O CO A SiCHO CO LATE 






18 



LE PRIX COURANT, vendredi 28 juillet 1916 



Vol. XXIX— No 31 



* i 

Le Marche de rAlimentation 

i + 



GRAINS ET FARINES 

MARCHE DE CHICAGO 
A terme: 

Ouver- Ferme- 

ture Haut Baa ture 

Sept.' .$1.11% $1.12% $1.11% $1.12% 
Dec. . '. 1.14% LIB 1-13% 1.15 

Mai's: — '•_. 

Sept. . . • 74% 75% 74% 74% 
Dec. ... 64% 65% 63% 64% 

Avoine: — 
Sept.. . . 40% 40% 40 40% 

Dec 42% 42% 42 42% 

Cotations au comptant: — 

;3i e: No. 2 rouge, nouveau, $1.16%; 

No. 3 rouge, nominal; No. 2 hard, 
vieiix, $1.10 a $1.12%. 

Mais:— No. 2 jaune, 81c a 81%c; No. 
4 jaune, 79c a 80c; No. 4 blanc 75c a 
76c. 

Avoine: — No. 3 blanche, 40%; stan- 
dard, 42c. 

Seigle : — Nominal. 

Orge: — 65c a 78c. 

Graine de Mil:— $8.50. 

Trefle:— $7.00 a $14.00. 



CEREALES 



Ble No. 1 Northern . . . 

Avoine No. 2 C.W 

Avoine No. 3 C.W. . . . 

Orge No. 3, C.W 

Orge No. 4 

Avoine No. 2 Blanche 
Avoine No. 3, Blanche 
Mai's Jaune 



0.91 



LE MARCHE LE LA FARI 
Patentee du printempa: 

Royal Household 2 sacs 

Five Roses 2 sacs 

Glenora 2 sacs 

Harvest Queen 2 sacs 

Fortes a boulanger: 

Bakers Special 2 sacs 

Manitoba S.B 2 sacs 

Keetaba, S.B 2 cacs 

Montcalm 2 sacs 

Medora 2 sacs 

Patents* d'Hiver: 
Hurona (a patisserie) . .2 sacs 

A patisserie 2 sacs 

Farine de ble-d'Inde, blancs 

pour boulangers 2 sacs 

Farine de ble-d'Inde pour 

engrals 2 sacs 

Farine d'avoine: 
Avoine roulSe, sacs de 20 lbs. 
Avoine roulee, baril 

ISSUS DE BLE ET AVOINE 
ROULEE 

Nous cotons: 

Issus de ble: 
Son Man., au char, tonne.... 21.00 
Grue Man., au char, tonne.... 24.00 
Middlings d'Ontario, au char 

tonne 26.00 

Moul6e pure, au char 28.00 

Moulee pure, au char. 32.00 81.50 

Marche ferme. 

FOIN PRESSE ET FOURRAGE 

Nous cotons: 

Foin No. 1 21.00 21.50 

Tres bon No. 2 20.00 20.50 

No. 2 18.00 18.50 

No. 3 17.00 17.50 



1.28 
0.54 
0.53 
0.86 
0.84 
0.51% 
0.50% 
0.93 
NE 

6.60 
6.60 
6.10 
6.10 

5.90 
5.60 
5.90 
5.90 
5.40 

6.60 
6.10 

4.70 

3.90 

5.05 
5.45 



FROM AGE— BEURRE— 0EUF8 

Montreal. 

Prix vendants aux epiciers 

Fromage doux 17c 

Fromage fort , blanc, a la meule..22c 

au morceau 23c 

Fromage Oko 28c 

Beurre, choix 0.31 0.31c 

Beurre, choix, en blocs d'une livre 31 %c 

Oeufs frais 29c 

Choisis 32c 

FROMAGES IMPORTES 

Bonne demand*. 

On cote le fromage de Gruyere: 

Fromage, 45c, au morceau, 60c. 

Le fromage de Roquefort ae vend 
55c la livre. Tres rare. 

PRODUIT8 DE LA CAMPAGNE 

Produita de l'erable. — On cot* lea prix 
suivants: 
Pur sirop d'erable, bolte 

de 8 lbs 81 0.90 

Pur sirop d'erable, bolte 

de 10 lbs 1.00 1.10 

Pur sirop d'erable, bolte 

de 13 lbs 1.26 1.30 

Pur sucre d'erable, le. >. 0.12 0.14 

Miel. — On cote lea prix suivants: 

Miel blanc trefle 0.04 0.15 

Blanc extrait 0.12 0.12% 

Miel sarrasln 0.09 0.10 

Feves. — On cote les prix suivants: 
Choisies a la main, lots de 

choix 5.00 5.25 

3 lbs pickers 4.75 4.80 

5 lbs. pickers 4.50 4.60 

7 lbs. pickers 4.25 4.40 

Pommes de terre. — La salson des 
pommes de terre canadienn^s de l'an- 
cienne recolte est terminee en general. 
Quelques chars de pommes de terre de 
la derniere recolte se vendent encore 
cependant a $1.80 le sac ex-voie et 
dans le gros $2.00 le sac ex-magasin. 
La demande a present va principale- 
ment aux fermiers de terres americai- 
nes de la nouvelle recolte et beaucoup 
d'affaires ont ete faites en Red Stars 
a $4.25 le baril en lots de chars et a 
$4.75 a $5.00 dans le gros. 

MARCHE A PROVISION 

Pores vivants, lots de choix, $11.75 a 
$12.00 les 100 lbs., pesees hors chars; 
pores appretes fraichement tues des 
abattoirs $16.00 a $16.25 les 100 lbs.; 
Jambons, 8 a 10 lbs., 23c a 24c la lb., 
jambons, 12 a 14 lbs., 21c a 22c la lb., 
jambons poids moyens et lourds, de 
19c a 20c; bacon pour 1 reakfast, 25c 
bacon de choix Winlsor, 25c a 
26c la lb.; bacon de Windsor dSsosse, 
27c a 28c la lb.; saindoux, qualite "Pu- 
re Leaf," 16c a 16%c la lb. en seaux de 
20 lbs., en bois; saindoux qualite "Pu-. 
re Leaf, 15%c a 16%c la lb. en seaux 
de 20 lbs. en ferblanc; saindoux compo- 
st, 13% la lb. en seaux de 20 lbs., en 
bois; saindoux compose, 13c la lb., en 
seaux de 20 lbs., en ferblanc. 

EPICERIE— 8UCRE3 
Extra granule, sac, les 100 lbs. 8.20 

Extra granule^ brl 8.25 

Extra ground, baril, les 100 lbs. 8.55 
Extra ground, % bte, 25 lbs.. 100 

lbs 8.95 

No. 1 yellow, baril, les 100 lbs. . 7.85 
No. 1 yellow, sacs, les 100 lbs.. 7.80 
Powdered, bte 50 lbs., les 100 lbs. 8.56 
Powdered, bte. 26 lba., lea 100 

lbs 8.76 



Paris Lumps, bte. 100 lbs 8.80 

Crystal Diamond, bte. 100 lbs. 

les 100 lbs 8.80 

Crystal Diamond, % bte, 25 lbs. 

les 100 lbs 9.20 ■ 

Crystal Diamond, Domino, 20 

cartons, 5 lbs., les 100 lbs... 9.45 
Sucres bruts cristallises, lb... 0.08 

Ces prix s'entendent au magasin du 
vendeur a Montreal. 

MELASSES 

Tres bonne demande: 
Barbade. choix, tonne manque 
Barbade, tierce et qt. manque 
Barbade, demi qrt. ... manque 
Melasse fancy, tonne 0.56 0.66 0.69 
Melasse fancy, tierce 

le quart 0.59 0.59 0.61 

Melasse fancy, % qt. 0.61 0.61 0.64 

Les prix s'entendent: lere colonne, 
pour territoire ouvert; 2e colonne, pour 
territoire combine; 3e colonne, pour 
Montreal et ses environs. 

LARD AMERICAIN 

Ire qualite, le quart 35.50 

2eme qualite le quart 35.00 

SAINDOUX 

Saindoux pur en tinette 0.18% 

Saindoux pur, en seaux 3.65 

Saindoux pur, en cse de 10 lbs. 0.18% 
Saindoux pur, cse de 3 lb.s... 0.18% 

Saindoux pur, cse de 5 lbs 0.19 

FARINES ET PATES ALIMENTAI- 

RES 

Pates Alimentairea. 

Bonne demande: 

Nous cotons: 

Farine Household, qrt 7. B0 

Farine a patisserie Ocean, qrt. 6.70 
Farine d'avoine granulee, sac. 1.00 
Farine d'avoine standard, sac... J. 00 

Farine d'avoine fine, sac 3.00 

Farine d'avoine roulee, baril.. 6.25 
Farine d'avoine roulee, sac... 2.76 

Farine de Ble-d'Inde. sac 2.60 

Farine de sarrasin, le sac 3.60 

Banner, Saxon et Quaker Oats, 

et Ogilvie. cse 0.00 4.26 

Cream of Wheat, cse 0.00 5 " 

Fecule de mai's, le qlte, lb 0.00 0.07% 
Fecule de pomme de ter- 
re qrts. de 1 lb., doz... 0.00 1.60 
Vermicelle, macaroni et 

spaghetti Canadlens 

btes de 6 lbs., lb 0.00 0.07 

En vrac 0.00 0.6% 

Paquets de 1 lb 0.00 0.07 

Nouillettes aux oeufs: 

Pqts de % lb., lb 0.00 0.07% 

Spaghetti, pates assor- 

ties: alphabets, chif- 

fres, animaux, noullles, 

coudes, Imported en 

vrac, lb 0.00 0.11 

En paquets de 1 lb 0.00 0.12% 

Tapioca perl£, en sac, lb. 0.10 0.11 
Tapioca perlS, en sac, lb. 0.10 0.11 
Sagou lb. 0.08 0.09 

VINAIGRE 

Nous cotons, prix nets: 

Bollman, cruches paillees 

gal. imp. cruche 0.00 0.00 

(II n'y en a plus sur le marche). 

Domestique, triple cru- 
ches paillees, 4 gal. 
imp. cruche 0.00 1.(0 

118 grains (proof) le gall. 0.00 0.23 



Vol. XXIX— No 31 



LE PRIX COURANT, vendredi 28 juillet 1916 



19 



EPICES PURES, GRAINES ET SEL 

Bonne demande courante. 

Nous cotons: 

Allspice moulu lb. 0.00 0.16 

Anis lb. 0.00 0.40 

Clous de girofle moulu. lb. 0.00 0.32 

Canelle en mattes lb. 0.00 0.25 

Clous de girofle entiers.lb. 0.25 0.27 

Chicoree canadienne ..lb. 0.00 0.12 

Creme de tartre lb. 0.00 0.60 

Colza lb. 0.07 0.08 

Gingembre en racinc.lb. 0.22 0.26 
Graine de lin non mou- 

lue lb- 0.04% 0.06 

Graine de lin moulue..lb. 0.06 0.07 

Graine de chanvre lb. 0.07% 0.08 

Macis moulu lb. 0.75 1.00 

Mixed spices moulues..lb. 0.00 0.26 

Muscade moulue lb. 0.00 0.50 

Muscade lb. 0.35 0.50 

Piments (clous ronds)..lb. 0.12 0.16 

Poivre blanc rond lb. 0.32 0.35 

Poivre blanc moulu lb. 0.00 0.35 

Poivre noir rond lb. 0.28 0.30 

Poivre noir moulu lb. 0.00 0.28 

Poivre de Cayenne pur.. lb. 0.00 0.28 

Whole pickle srice lb. 0.00 0.20 

Sel fin en sac lb. 0.00 1.45 

Sel fin en % de sac lb. 0.00 0.46 

Quart, 2% lbs 3.65 

Sel fin, quart, 3 lbs 0.0 3.36 

Sel fin, quart, 6 lbs 0.00 3.25 

Sel fin, quart, 7 lbs 0.00 3.15 

Sel fin, en quart de 280 lbs. 

Ordinary fine 0.00 1.95 

Fine 0.00 2.20 

Dairy 0.00 2.30 

Cheese 0.00 2.50 

Gros sel, sac 0.85 0.95 

Legumes sees, 

Nous cotons: 

Orge mondee (pot), sac. 0.00 3.10 

Feves blanches, (Can.) lb. 0.10 0.10% 

Orge perle, sac 4.75 5.60 

Feves jaunes. minot 5.70 6.00 

Lentilles rouges, par sac, 

lb 0.11% 0.12% 

Lentilles vertes, par sac, lb. manquent 

Pois verts, No 1 lb. 0.06 0.06% 

Pois casses, le sac lb. 6.00 6.60 

Ble-d'Inde a soupe, casse, 

le sac 0.00 2.90 

RIZ 

La demande est bonne. 

Nous cotons: 

Riz importes: 
Riz Patna, sacs de 112 lbs. 

suivant qualite lb. 0.05% 0.06% 

Riz Carolina lb. 0.08 0.09 

Riz moulu . 0.00 0.07 

Riz souffle (puffed) cse 

de 36 paquets de 2 ptes 0.00 4.25 

Riz decortiques au Canada. 

Les prix ci-dessous s'entendent f.o.b. 
Montreal. 

Qualite B, sac 250 lbs 4.30 

Qualite Cc, sac 100 lbs 4.10 

Sparkle 6 - 40 

India Bright, sac 100 lbs 4.45 

Lustre 4 - 40 

Polished Patna 4 -60 

Pearl Patna 6 - 10 

Imperial lac6 Patna 6.80 

Crystal Japan 5.10 

Snow Japan 5 -30 

Ice Drips Japan 6.40 

FRUITS SEC8 

Assez bonne demande: 

Nous cotons: 

Dattes et figues: 

Dattes en vrac 0.07 

Dattes en pqts de 1 lb.. 0.00 0.07% 

Raisins de Corinthe. La lb. 
Corinthe, Filiatras, en cartons 

lib... 0.15 

Corinthe Filiatras, en vrac... 0.14 



Raisins de Malaga. Lb. 

Connaisseur, la bte 2.60 

Extra Dessert, la bte 3.60 

Extra paquets, la bte 4.00 

Royal, la bte 4.25 

Imperial, la bte 5.60 

6 Couronnes, pqts., la bte 5.80 

Excelsior, la bte 6.00 

Raisins Sultana. Lb. 

Cartons, 1 lb . .' 0.00 

En vras 0.00 

Raisins de Valence. Lb. 
Valence fine off Stalk, 

btes de 28 lbs 0.00 0.00 

Valence Selected, btes de 

28 lbs 0.00 0.00 

Valence Layers, 4 cour., 

btes de 28 lbs 0.09 0.09% 

Raisins de Californie. Lb. 

Epepinees, paq. 1 lb fancy 0.00 0.11% 

Epepinees, paq. 1 lb choix 0.00 0.10% 

Noix et Amandes. Lb. 

Amandes Terragone 0.16 0.17 

Amandes Valence ecalees 0.40 0.42 

Cerneaux 0.34 0.35 

Avelines 0.16% 0.16% 

Noix de Grenoble Mayette 0.16 0.17 

Noix Marbot 0.14 0.16 

Noix du Bresil 0.20 0.21 

Noix de coco, rapees a la 

lb 0.21 0.23 

Noix Pecan polies 0.19 0.20 

Noix P6can cassfees 0.00 0.56 

Peanuts r6ties. Coon . . 0.09 0.09% 

Peanuts rOties, G 0.09 0.09% 

Peanut roties, Bon Ton.. 0.12% 0.13 

Fruits eva pores. Lb. 

Abricots, boite 25 lbs 0.00 0.16 

Peches, boltes 25 lbs 0.08 0.09 

Poires, boltes 26 lbs 0.00 0.13 

Pommes tranchees, eva- 

porees, btes de BO lbs. 0.10% 0.11 

Pelures de fruits. Lb. 

Citron 0.19 0.20 

Citronelle 0.24 0.26 

Orange 0.20 0.21 

Pruneaux de Californie Lb. 

Boltes de 25 lbs. 

30/40 0.14 

40/50 0.12 

50/60 0.11 

60/70 0.10 

70/80 0.09 

80/90 0.08% 

90/100 0.08 

CONSERVES ALIMENTAIRES 

Conserves de Legumes 

No. 1 No. 2 

Asperges (Pointes), 2 lbs. 2.76 8.25 
Asperges entires, can., 2 

lbs 0.00 2.25 

Asperges Californie. 2% 

lbs 0.00 3.76 

Betteraves tranchees, > 

lbs 0.00 1.32% 

Ble-d'Inde, 2 lbs 0.00 0.95 

Ble-d'Inde en fepis, gal.. 0.00 4.76 

Catsup, bte 2 lbs., doa... 0.00 0.65 

Cats'ip au gal., doz 0.00 6.00 

Champignons hotel, boite 0.00 0.00 

Champignons, ler choix.. 0.00 0.00 

Champignons, choix, btes 0.00 0.00 

Choux de Bruxellcs imp. 0.17 0.18 

Choux-fleurs 2 lbs. 0.00 1.05 

Citrouilles 3 lbs. 0.00 0.92% 

Citrouilles gal. 0.00 2.46 

Epinards gal. 0.00 4.76 

Epinards 2 lbs. 0.00 1.20 

Epinards 3 lbs. 0.00 1.45 

Feves Golden Wax 2 lbs. 0.00 0.97% 

Feves Vertes 2 lbs. 0.00 0.97% 

Feves de Lima 2 lbs. 0.00 1.30 

Flageolets importer .. bte O.li 0.17 

Haricots verts imp. .bte. 0.00 0.00 



Macfidoine de legumes bte 0.14% 
Marinades en seau, 6 gal. 0.00 
Petits pois imp. moyens 

bte. 0.00 

Petits pois imp. mi-fins 

bte. 0.16 

Petits pois imp. fins, bte 0.19 
Petits pois imp. ext. fins 

bte. 0.21 

Petits pois imp. surfins 

bte. 0.22% 

Pois Can., English Garden 

Pois Can., Early June 

Tomates, 3 lbs 0.00 

Tomates, gall 0.00 

Truffes, % boite 5.00 

Conserves de fruits. 

Tres bonne demande. 

Par doz., groupe No. 1 
Ananas coupes en des 

1% lb. 0.00 

Ananas imported ..2% lb. 2.76 
Ananas ontlers (Can.) 

3 lb. 

Ananas tranches (Can.) 

2 lb. 

Ananas rapes (emp. Can.) 

2 lbs. 0.00 

Cerises rouges sans noy- 
au 2 lbs. 1.92% 

Fraises, sirop epais, 2 lbs. 2.16 
Framboises, sirop gpais 

2 lbs. 0.00 

sirop 
...2 lbs. 0.00 
, sirop 
...2 lbs. 0.00 
gal. gal. 0.00 



0.16% 
2.76 

0.00 

0.17 
0.20 

0.22.. 

0.23% 

0.95 

1.00 

1.15 

3.60 

6.40 



No. 2 

2.(0 
3.26 



0.00 2.60 



0.00 



rouges, 



noires 



Gadelles 

epais 
Gadelles 

epais 

Marinades can. 1 

2 gals, 

3 gals 

Olives, 1 gal gal. 

P5ches jaunes 2 lbs. 

PSches 3 lbs. 



0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
00 
0.00 



l.»( 

1.50 

1.96 
2.17% 

1.97% 

1.45 

1.46 

0.80 

1.35 

1.90 

1.77% 

1.60 

2.25 

1.70 

2.21 

1.10 

1.90 

3.21 

1.16 

1.06 

3.74 

1.12% 

1.61 

2.25 

2.40 

2.00 

1.96 

2.40 



Poires (Bartlett) ...2 lbs. 

Poires 2 lbs. 

Pommes Standard . 3 lbs. 
Mures, sirop epais. .. .lbs. 
Pommes Standard . . gal. 
Prunes, Damson, sirop 

epais 2 lba. 1.10 

Prunes Lombard, sirop 

epais 2 lbs. 1.02% 

Prunes de Californie 

2% lbs. 0.00 

Prunes Greengage, sir p 

epais 2 lbs. 1.10 

Rhubarbe Preserved 2 lbs. 0.00 
Cerises blanches ....doz. 0.00 

Cerises noires doz. 0.00 

Framboises doz. 0.00 

Mures doz. 0.00 

Gadelles rouges doz. 0.00 

Conserves de poissons. 

Tres bonne demande. 

Nous cotons: 
Anchois a l'huile (suivant 

format doz 2.26 6.10 

Caviar % lb. doa 5.16 6.36 

Caviar % lb. doz. 10.00 10.36 

Crabes 1 lb. doz 3.76 3.00 

Crevettes en saumure 1 lh 0.00 1.76 
Crevettes sans saum. 1 lb 0.00 1.30 
Finnan Haddies . . . doz. 1.25 1.30 
Harengs frais importes. 

doz. 1.40 1.46 

Harengs marines imp doz. 2.20 2.26 
Harengs aux Tom., imp.. 

do . 2.20 2.25 

Harengs kippered imp. 

doz. 2.20 2.26 

Harengs canadiens kip- 
pered 0.95 1.00 

Harengs canadiens. sau- 
ce tomates 0.96 1.00 

Homards, bte h., 1 lb. doz. 6.40 6.(0 
Homards, bte plate, % 

llvre 2.30 3.90 



20 



LE PRIX COURANT, vendredi 28 juillet 1916 



Vol. XXIX— No 31 



Homards, bte plate, 1 lb. 

doz. B.50 6.80 

Huitres (solid meat) 6 oz. 

doz 0.00 1.80 

Huitres (solid meat) 10 

oz doz. 0.00 2.90 

Maquereau, tin, 1 lb., la 

doz 1.00 1.06 

Morue No. 2 lb. (manque) 

Morue No. 1 en quart lb. 0.04% 0.0494 
Royans aux truffes et aux 

achards bte. 0.17 0.1* 

Sardines Can. ft bte. cse. 3.75 4.00 
Sardines franchises, ft 

btes 0.17ft 0.82 

btes 0.21 0.61 

Sardines Norvge, ft ■ ■ 0.15 0.16 
Sardines franchises, ft 

boites 0.19 0.50 

Sardines sans aretes . . 0.24 0.25 
Saumon Labrador, 100 lbs. 0.00 8.00 
Saumon Cohoes, Fraser 

River, 1 lb 0.00 1.60 

Saumon rouge: 

Horse Shoe et Clover 

Leaf, bolte basse, ft 

lb doz. 1.56 1.57ft 

Saumon rouge Sockye, 

(Rivers' Inlet), bolte 

haute, 1 lb doz. 0.00 2.25 

Saumon rouge du prin- 

temps, bte haute, 1 lb. 

doz. 0.00 2.00 

Saumon Humpback, 1 

lb doz. 0.00 1.20 

Chums, boite haute, lb... 0.00 0.95 
Truite des mers, 100 lbs. 0.00 6.76 

HARENGS DU LABRADOR 

Quarts 0.00 6.40 

ft Quarts 0.00 $.76 

PAPIER D'EMBALLAGE 

Papier brun en rouleaux 0.04 

Papier Manille en rouleaux .. 0.04ft 
Le Papier Manille 13 x 17 est cote 1.00 

SAVON DE CASTILLE 

Le savon de Marseille en morceaux 
se vend $7.00 la caisse et de 17c a 18c 
/a livre, poids net, blanc ou marbre. 

HUILE DE CASTOR 



Nous cotons: 
Bouteilles de 1 oz 
Bouteilles de 3 oz. 
Bouteilles de 2 oz. 
Bouteilles de 4 oz. 



Grosse Doz. 

... 5.60 0.50 

...12,50 1.10 

... 9.00 0.80 

...16.26 1.40 



PEAUX VERTES 

Boeuf inspecte No 0.00 0.23 

Boeuf inspecte No. 2 0.00 0.22 

Boeuf inspecte No. 3 0.00 0.21 

Veau No. 1 0.00 0.33 

Veau No. 2 0.00 0.31 

Agneau du Printemps 0.75 

FRUITS VERTS ET LEGUMES 

Oranges Sunkist > la cse 4.50 

Citrons Messina, ' size 300 4.50 5.00 

Bananes 2.00 2.75 

Peewaukees, Baldwin Stark 

No. 1 le baril 5.00 

Peewaukees, Baldwin, Stark, 

No. 2 le baril 4.50 

Ben Davis, No. 1 5.00 

Winesaps, extra fancy, 163, 175 

et 138, la boite 3.50 

ananas 4.00 6.00 

Tomates de la Florid*,, 

144, 180, le panler 3.26 S.76 

Tomates de la Floride, 144, 110 



le panler 1.26 1.76 

Patates nouvelles, le panier.4.00 4.25 
Peches, par boite 1.75 2.00 

THE 

Congou commun 0.16 0.21 

Thes noirs Ceylon: 

Pekoe •• . 0.23 0.26 

Orange Pekoe 0.28 0.83 

Japan commun 0.19 

Japon medium 0.21 

Japan choix 0.25 

Japan choix extra 0.30 

Pinz Suez Young Hyson 0.15 0.18 

Gunpowder commun 0.16 

Gunpowder medium 0.16 

Gunpowder Pea Leaf 0.21 

Gunpowder Pin Head 0.88 

Formosa Oolong 0.86 

HUILE DE FOIE DE MORUE 

Nous cotons: $5. r a 86.00 le gallon. 

Bouteille scarrees de 16 onces, $7.00 
la douzaine; chopines, $4.60 la douzai- 
ne; ft chopines, $2.80 la douzaine. 

HUILE DE RICIN PHARMACEU- 
TIQUE 

Nous cotons, au quart, par livre, 
32ftc le gallon, $3.25 en estagnon, par 
livre, 0.84 a 0.35c. 

EPINGLE8 A LINGE 

Epingles ordinaires: 
Boites de 5 grosses, la bolte 0.86 

Epingles a ressort: 
Boites de 2 grosses, la bte 0.90 

MECHES, BRULEURS ET VERRES 
DE LAMPES 

Nous cotons: 

Meches.. No. 2 lb. 0.80 

Meches No. 1 lb. 0.20 

Meches No. lb. 0.16 

BrQleurs No. 2 doz. 0.96 

BrQleurs No. 1 doz. 0.70 

BrOleurs No. doz. 0.61 

BrQleurs, dessus verre (A) doz. 1.65 
BrQleurs, dessus verre (B) doz. 1.00 
Cheminees (climax) No. 2 doz. 0.66 
Cheminees (climax) No. doz. 0.46 
Cheminees (Bonanza) No. 2 

doz. 0.95 

Cheminees (Bonanza) No 1 

doz. 0.75 

HUILE DE PETROLE 

Nous cotons: 

Pratt's Astral Oil gal. 0.19 ft 

Standards Acme gal. 0.16 

HUILE DE COTON 

Nous cotons: 
Au baril 1.60 1.60 

PRODUITS CHIMIQUE8 ET 
DROGUES 

Nous cotons: 

Acide borique, bis d 336 lbs. lb 0.16 

Alun, barils de 336 lbs lb. 0.08 

Alun, barils de 112 lbs lb. 0.09 

Blanc de ceruse, brls de 336 lbs. 

lb. 0.60 

Bois de camp§che lb. 0.10 

Borax en cristaux, brls 

de 336 lbs 0.08ft 0.10 

Boules a mites 0.16 0.20 

Camomille lb. 0.00 0.80 

CampSche (Extralt de) 

bottes de 12 lbs lb. J 00 80 



btes 24 lbs, pqt 1 lb., lb. 0.013ft 0.14 

Camphre, la livre 0.00 0.75 

Carbonate d'ammoniaque, 

brls 112 lbse., 4 lbs 0.16 0.20 

Cire blanche lb. 0.40 0.45 

Couperose, brls 370 lbs. lb. 0.02ft 0.04 

Creme de tartre lb. 0.60 

Gelatine rouge en feuilles (il n'y en a 

pas sur le marche). 
Gelatine blanche en feuille 

lb. 0.60 0.80 

doz. 0.00 1.60 

Gomme arabique lb. 0.00 0.45 

Houblon presse lb. 0.20 0.22 

Lesive commune manque 

Lessive commune, grosse, . . manque 
Paraffine pour cierges lb. 0.10 0.12 
Platre a terre, sac 100 lbs., sac 0.70 
Poudre insecticide ....lb. 0.00 0.50 

Resine blanche lb. 0.03ft 0.06 

Resine G., suiv. quart lb. 0.02% 00.04 
Salpetre en cristaux, brls., 

112 lbs 0.03 0.12 

Sel a Medecine lb. 0.06 0.08 

Soda a pate 112 lbs 0.00 2.75 

Soda a laver, 100 lbs 1.25 1.60 

Soude caustlque en mor. 100 lbs. 7.00 

50 lbs. 0.00 

Soufre en batons, brls. 836 

lbs lb. 0.04 0.05 

Vitriol, brls 0.16 0.18 

Soufre moulu, sacs 112 lbs. 0.03 0.08 
Tourteaux de lin moulu, 

sac . 1.96 2.10 

VASFLINE 

Nous cotons: 
"Bleu Seal" 

Blanche No 1 grosse 10.00 

Blanche No 2 grosse 9.20 

Jaune No 1 grosse 6.72 

Jaune No 2 grosse 4.40 

BOUGIES, CIERGES ET HUILES 

DE SANCTUAIRE 
Nous cotons: 
B. Paraffine en vrac, bolte de 40 lbs.: 

6 a la lb lb. 0.00 0.09ft 

12 a la lb lb. 0.00 0.10 

B. Paraffine, 6 a la lb... 0.09ft 0.10 

B. Steraique, 14 oz 0.12 0.19 

B. Steraique, 16 oz 0.23 0.24 

B. Steraique, 16 oz 0.23 0.24 

Cierges approuves lb. 0.00 0.37 ft 

Huile de 8 jours gallon.. 2.65 2.75 

PLATS EN BOIS 

Nous cotons: 

Carres de ft lb., crate 500 0.00 1.12 ft 

Carres de 1 lb., crate 500 0.00 1.12 ft 

Carres de 2 lbs., crate 500 0.00 1.37 ft 

Carres de 3 lbs., crate 250 0.00 0.90 

CUVETTES EN BOIS 

Cuvette No. 0, la doz 11.00 

Cuvette No 1, la doz 9.50 

Cuvette No 2, la doz 8.00 

Cuvette No 3, la doz 7.00 

BALAIS 

Nous cotons: 
A longs manches 3.00 

Avec manches ordinaires La doz. 

3 cordes 2.75 

4 cordes 3.10 

5 cordes 3.76 

D'enfant, 2 cordes 1.10 

D'enfant, 1 corde 0.95 

Manches de faubert (mop), doz. 1.25 

GRAISSE A ROUES 

On cote: 

Graisse impriale, en lots de gros- 
se doz. 0.67 ft 

Caisse de 4 doz doz. 0.60 

Graises au mica: 

Boites de 1 lb. (par doz. 

doz 0.90 0.96 

Boites de 3 lbs, (par doz.) doz. 126 



Vol. XXIX— No 31 



LE PRIX COURANT, vendredi 28 juillet 1916 



21 



Table Alphab^tique des Annonces 



Arlington 40 

Assurance ' Mont-Royal 24 

Baker & Co. (Walter) 8 
Bauque d'Hochelaga . 22 
Banque Nationale ... 22 
l'>;inque Molson .... 22 
Banque Provineiale . . 22 

Barnett, G. & H 26 

Borden Milk . . . Couvert 
British Colonial Fire 

Ass 25 

Brodie & Harvie .... 8 
Bryant, Dunn & Co. . . 22 
Burnett, A 21 

Canada Brush 7 

Canada Life Assuran- 
ce Co 24 

Canadian Jolms-Man- 

ville 29 

Caron, L.-A 21 

Channel Chemical ... 5 
Chipman Holton .... 47 
Church & Dwight .... 5 

City Ice 8 

Cie d Assurance Mu- 
tuelle du Commerce 24 



Clark, Wm 8 

Connors Bros 10 

Cottam Bart 21 

Couillard, Auguste . . 21 

C. P. R 6 

Cowan 17 

Disston Saw 32 

Dominion Textile Couvert 
Dom. Canners Co., 

Ltd 3 

Dominion Wadding . . 38 

Eddy, E. B. & Co. . . . 9 
Esinhart & Evans ... 24 
Eveleigh, J & Co. ... 45 
Exposition Provineiale 
de Quebec 33 

Fels 8 

Fontaine, Henri .... 21 
Fortier, Joseph 21 

Gagnon, P.-A 21 

Garand, Terroux & Cie 21 
Gillett Co., Ltd. (E. 
W.) 10 



Gipe-Hazard 42 

Garneau 37 

Gonthier & Midgley . . 21 

Greenshields, Ls 34 

Grand Trunk Railway 7 

Hall Coal 23 

Heinz 6 

Imperial Tobacco .... 11 

Jonas & Cie, H 

.... Couvert interieur 2 

Jamieson 31 

Jennings, A.-E. Co. ... 23 

Kingston Hosiery .... 46 

Lacaille, Gendreau & 

Cie 8 

Laporte-Martin . Couvert 

La Prevoyance 24 

La Sauve garde 24 

Leslie & Co., A. C. ... 28 

Lewis Bros 27 

Liverpool-Manitoba . . 24 



Martin, G.-E 21 

Martin, P.-P. & Cie ... 41 
Mathieu (Cie .-L.) . . 8 

McArthur, A 28 

Maxwells, Limited ... 28 
Montbriand, L.-R. ... 21 
Montreal-Canada Ass. 
Co 24 

Nicholson File 28 

Nova Scotia Steel Co. 22 

Parsons & Parsons . . 43 

Pink 30 

Prevoyants du Cana- 
da (les) 24 

Racine 39 

Rolland & Fils, .-B 21 

Schofield Woollen Co. 36 
Sun Life of Canada . . 24 

United Shoe Machi- 
ne Ltd 4 

Western Ass. Co. ... 24 



Maison Fondee en 1170 

AUGUSTE COUILLARD 

IMPORT A TRUK DI 

Ferronncrie ct Qulncalllerle, Verrea 

* Vitrei, PelnturM, etc. 
Speclallte: Petite de toutee aortee 

Nee. 212 a 21* rue St-Paul 
Voutea 12 et 14 Sl-AeuU., MONTREAL 



La maiaon n'a paa de commie-voya- 
f*ura at fait benfeficier aea clients de 
cette economic. Attention toute tpeci- 
aie aux commandea par la malic Mm- 
aieura lea marchande de la campagne 
•erent toutoura aervia au plus baa priz 
du march*. 



I A TAR HIM Telephone Bell 
Li. -A. tftlVUn, MAIN 157» 

Comptable licencia 

Institut des Comptables et Au- 

dltaurs de la Province de Quebec, 

48, Notre- Dams O., Montreal. 



PAIN POUR OISEAU est le "Cot- 
tam Bird Seed" fabrique d'a- 
pres six brevets. MarchanJise de 
confiance; rien ne peut l'approcher 
comme valeur et comme popularity. 
Chez tous les foumisseurs en gros. 



JOSEPH FORTIER 

Fabrics nt-Papetier 

Atelier de reglure, rellure, typo- 
graph!*, relief et gaufrage. fabri- 
cation de livrea de compatabiliti. 
Formule* et four nit urea de bureau 

210 OUEST rue NOTRE-DAME 
(tail* *> la ra* S.-Platre). MONTUAL 



ALEXANDER BURNETT 

Comptable, verificateur, commiasaire 
p*ur teutee lea Prevlnaee. 

Rcfflement d'affaires de faiUite* 

Batisse Btnque des Marchands 

Tli«*hM>. B.U Mala UN MONTUAL 



Aeu; Victoria Hotel 

H. Fv")NTAINE, Proprietalre 

QUEBEC 

L' Hotel des Commls-Voyaajeurs 

Plan AmerieaJn. Tain, a sartir de $2.50 



GARAND, TERROUX & CIE 

Banquiers st Ceurtisrs 
48 Quest rue Norre-Dame r Montriil 



L.-R. MONTBRIAND 

Archltecte et Mesureur, 
230 rue St-Andre, Montreal. 



G.-E. MARTIN 

Compstble, Liquldateur et 
Auditeur 

211 Edifice McGill, Montreal 

Tel. Main S126. 



GEO. GONTHIER H.-E. MIDGLEY 

Liceacit In.t. Compublt Compuble-Iacerpore 

GONTHIER & MIDGLEY 

Comptable* et Auditeur* 
1M RUI ST-FRANCOIS-XAVIER, - MONTUAL 

Telephone MAIN 2701-519 
Adreeee telcfraphique - "GONTLEY." 



P.-A. GAGNON 

COMPTABLE LICENCIE 

(Chartered Aocountant) 
Chambres 815, S16, 817, Ediflee 

Banque Quebec 

11 Plaoe d'Armes, MONTREAL. 

Telephone Bell Main 4113. 



LIVRES POUR 

La Distribution de Prix 1916 

Nous avons l'honneur d'an- 
noncer que nous venons de rece- 
voir un nouvel assortiment de 
livres pour la distribution des 
prix. Cette derniere importation 
offre un ensemble complet d'ou- 
vrages capables de repondre aux 
besoins de toutes les conditions 
de l'enfance et de la jeunesse 
chretienne. Nos series sont de 
tous les formats depuis l'in-32 
jusqu'a la serie in-folio, et sont 
toutes revenues de la haute ap- 
probation des communautes ec- 
clesiastiques. 

LA COMPAGNIE J.-B. ROL- 
LAND ET FIL8, 
No. 63 rue St-Sulpice, Montreal. 



22 



LE PRIX COURANT, vendredi 28 juillet 1916 



Vol. XXIX— No 31 



Le Manuel du Speculateur 

contient les renseignements les plus interessants sur les 
valeurs sp6culatives. L'edition de juillet sera bientot 
prete a etre distribute. 

Pour en recevoir Kiatuitement un exemplaire, il suffit 
de s'adresser a 

M. PAUL de MARTIGNY 

au Bureau de Montreal de la Malaon 

BRYANT, DUNN & CO. 

Rue Saint-Francois-Xavier, Nos 84-88 
TELEPHONE MAIN 4960 



La Banque Molsons 

FONDEE EN 1855 

Capital Verse $4,000,000 

Fonds de Reserve 4,800,000 



SIEGE SOCIAL 



MONTREAL. 



Succursales dans 96 des principales villes du 
Canada. Agents et correspondants dans les prin- 
cipales villes des Etats-Unis et dans tous les 
pays du monde. 



LA BANQUE NATIONALE 

FONDEE EN 1S«0 

Capital autorise $5,000,000 

Capital verse 2,000,000 

Reserves 1,954,843 



Notre service de billets circulaires pour les voyageurs 
"Travellers Cheques" a donne satisfaction a tous nos 
clients; nous invitons le public a se prevaloir des avan- 
tages que nous offrons. 

Notre bureau de Paris, 

10 RUE AUBER, 
est tres propice aux voyageurs canadiens qui visitent 
I'Europe. 

Nous effectuons les virements de fonds, les rembour- 
sements, les encaissements, les credits commerciaux en 
Europe, aux Etats-Unis et au Canada aux plus bas taux. 



Nova Scotia Steel & Coal Co., 

LIMITED 

MANUFACTURIERS 

ACIBR en BARRES MARCHAND, MACHINKRIB a 
ROUES, TRANSMISSIONS en ACIER COMPRIME 
POM, TOLES D'ACIER juaqu' a 48 pee da large. 
RAILS an "T" de 12, 18, 21 et 40 Iba a la verge, 
ECLISSES, ESSIEUX DE CHARS DE CHEMINS DE 
FER. 

GROSSES PIECES DE FORGE, UNE SPECIALITE 

Minaa de Far, Wabana, Terreneuve. — Min» 

Haul Fourneaux. Four* a Rtverbere a Sydney Minaa, 
N.-E. — Laminoira, Forges et Ateliers de Finissage a New 
Glaifow, (N.-E) 

Bureau principal : New Glasgow (N.-E) 



BANQUE PROViNCIALE 

DU CANADA 

CAPITAL AUTORISB »2 000 000 

CAPITAL VERSE ET RESERVE (au 31 dec. 1915) . . i,65o!oOO 

7« Succursales dana lea Provincea du Quebec, de l'Ontario et du 

Nouveau Brunswick. 

CONSEIL D'ADMINISTRATION: 

r *f? i tV? ti Si- Pi- LAPORTE. da la maiaon Laporte. Martin, 

limitee. Adminiatrateur du credit foncier-franco-canadien. 
Vlca-Preatdentt W-F CARSLEY, capitaliate. 

Vlce-Pr*eldent: TANCREDB BIENVENU, Adminiatrateur Lake 
of the Wood* Milling Co. 

M ' ,F:, M BOSWORTH. Vice-President "Canadian Pacific 
Railway Co." 

L'Hon. ALPHONSE RACINE, Conieiller legislatif, president 

de la maiaon de groa "Alphonae Racine limitee." 
M. L-J-O BEAUCHKMIN , de la Librairie Beauchemin Ltta. 
M. M. CHEVALIER, directeur general Credit loncier franco- 
canadien. 



ex-jugc en 



BUREAU DE CONTROLE 

(Com miss air es-censeurs) 
Prealdenti Hob. sir ALEXANDRE LACOSTE. C. I 

chef de la cour du banc du roi. 
Vice-President Docteur B-P LACHAPBLLE. Adminiatrateur 

du Credit toncier franco-canadian. 
L'HON. N. PBRODEAU N. P.. Miniatre sans portefeuille dans 

la gourernement du Quebec. 

BUREAU PRINCIPAL 
Dlractaur garant general) M. TANCREDB BIENVBNU 

M. M.LAROSB.inspecteuren chef; M. J-A TURCOT, inspecteur 
M. A. THIBAULT, assistant inspecteur; A. GIROUX, secretaire! 
Correspondants a I'Etrangeri Etata-Unls: New-York, Boston, 
Buffalo, Chicago; Angleterre, Franca, Allemagnc, Autricbe, Italia. 



BANQUE D'HOCHELAGA 


CAPITAL VERSE ET FONDS DE RESERVE. . . $ 7 700 00* M 


TOTAL DE L'ACTIF 




DIRECTEURS: J-A Vaillancourt, President; Hon. F.-L Beique 
C.R., Vice-Pteaident, E-H Lemay, Ecr., Alph. Turcotte, Ecr., Hon J-M 


Wilson, W. Bonner, Ecr, A-A Larocque, Ecr. 


Beaudry Leman, gerant-general 


Yvon Lamarre, Inapecteur; J-C 


Thivierge. controleur; F-G Leduc, 


gerant du bureau de Montreal; 


P-A Lavailee, assistant gerant. 




BUREAU PRINCIPAL— 95 Rue S.- Jacques— MONTREAL 


ISS Succursales en Canada, dont void lea prlnclpalaa: 


MONTREAL: 


QUEBEC (Suite): 


95 Rue S. -Jacques 


L'Assomption 
Ix>ngtie- Pointe 


1830 Rue S. -Jacques 


2214 est Rue Ontario 


Longueil 


272 est Rue S. -Catherine 


LouiseviUe 


737 est Avenue Mont-Royal 


Lachine 


1126 est Avenue Mont-Royal 


MarieviUe 


711 est Rue S. -Catherine 


Mont-Laurier 


1298 est Rue Ontario 


Pointe -Claire 


Hochelaga 


Quebec: Rue S. -Pierre 


1184 Rue S. -Denis 


Rue S.-Jean 


Noure-Dame de Graces 


S.-Roch 


A29 ouest Rue Notre- Dame 


S.-Sauveur 


2267 Ave. Papineau 


I imoilou 


Pointe S. -Charles 


S.-Camille de BeUechaase 


Angle Cadieux et Rachel 


S. -Claire 


Angle S. -Denis et Roy 


S.-Ephrem de Tring 


2490 Rue S. -Hubert 


S. -Gabriel de Brandon 


S. -Henri 


S. -Genevieve de Pierrefonds 


1907 Boulevard S. -Laurent 


S. -Genevieve de Batiscan 


191 ouest Rue S.-Viateur 


S.-Hyacinthe 


3108 Boulevard S. -Laurent 


S -Jacques l'Acbigan 


Cote des Naigee 


S. -Jerome 


Maiaonneuve 


S. -Justine de Newton 


Outremont 


S -Lambert 


Pointe-auz-Tremblee 


S. -Laurent 


Roaemont 


S.-Ple de Bagot 


Tetraultvule 


S.-Remi 


Verdun 


S.-Thecle 


ViauviUe 


Sherbrooke 


Ville Emard 


Sorel 


Villeray 


South-Durham 


QUEBEC: 


Trois- Rivieres 


Amos 


Trois-Rivieres, Notre Dame 


Beauhamois 


Valleyfield 


Berth ierville 


Varennes 


Cabano 


Victoriavitle 


Cartierville 


ONTARIO: Hawkesbury 


Chambly 


Vankleek Hill 


Farnham 


MANITOBA: Winnipeg 


Granby 


ALBERTA: Edmonton 


Hebertville Station 


SASKATCHEWAN: 


Joliette 


Prince-Albert 


Laprairie 




Tout depot d'un dollar ouvre un 


compte a la Banque sur lequel est 


pay* deux fois par annee un interet i 


tu taux d* 3% 1'an 






Vol. XXIX— Nc 31 



LE PRIX COURANT, vendredi 28 juillet 1916 



23 



oonooc aooooo oooooo jaooon 0000*000000000000000000000+000000 oooomoooooo oooooo c 



FINANCES 



oooooe 000 oooooo oooooo a 00000 oooooo oooooo oooooo 1 

LA NOTE AMERICAINE 



La fluctuation des cours est invariablement la resul- 
tante des forces souvent difficiles a discerner, parfois 
contradictoires. Ce serait une erreur d'admettre que 
la hausse et la baisse se produisent au hasard et sans 
rime ni raison. II est cependant des jours ou l'abdica- 
tion de son esprit de recherche eviterait a l'observa- 
teur une tache ardue. II semble bien en fermeture que 
l'on soit au soir de l'un d'eux. 

Les facteurs du raarche sont excellents et pourtant 
les cours flechissent. L'etat trimestriel de situation du 
I'. S. Steel depasse les esperances. A lui seul il etait 
susceptible de determiner un courant de hausse gene- 
ralise a toutes les industrielles. Or non seulement les 
industrielles out flechi mais le Steel lui-meme n'a pas 
monte. Le Pressed Steel a declare un dividende or- 
dinaire de .+1.00. Depuis le 27 Janvier 1915, cette com- 
pazine n'avait rien distribue a ses actionnaires. Or, 
malgre la reprise du dividende, le cours de Paction a 
flechi. L'etat de situation du Distillers etablit que 
les recettes nettes ressortiront en fin d'exercice a 11 
p.c. Ce pourcent des recettes etait inespere; le cours 



mo aooooo 0000 00000000 oooooooaoaoo 

a flechi. On prevoit aujourd'hui que les recettes du 
Alcohol ressortiront a 46 p.c. ; le cours baisse de facon 
prononcee. De toutes les grandes compagnies indus- 
trielles, de tous les chemins de fer nous arrivent des 
chiffres de recettes meilleurs les uns que les autres et 
tous flechissent plus oil moins: Alors quoi? 

II y a qu'a toutes les forces de hausse dont 1 'enume- 
ration precede, trois forces de baisses sont opposees. 
Or nous devons constater que depuis deux jours ellcs 
I'emportent. La question est de savoir si elles l'em- 
porteront pendant longtemps. Nous ne le croyons pas, 
nous nous empressons de le dire. L 'information pent 
etre fausse, que PAngleterre se reserve d'annuler en 
septembre ses commandes, c'est la premiere de ses for- 
ces. En tous cas les compagnies ont du s'asurer un 
dedit dans le cas d'annulation, c'est elementaire. La li- 
quidation de 1 'Europe vient ensuite, mais n'a pas une 
grande importance. Le troisieme facteur de baisse et le 
plus serieux, c'est la liquidation des baissiers, et celui- 
ci ne peut durer. 

II semble que sur reaction les valeurs soient bonnes 
a, prendre. L'operateur devra toutefois eviter de se 
surcharger. 

BRYANT, DUNN & CO. 




Pour vous assurer de plus gros revenus de votre com- 
merce d'oeufs vous devez donner la garantie que les 
oeufs que vous vendez sont frais. En agissant ainsi, non 
seulement vous augmentez vos profits, mais encore vous 
donnez satisfaction & vos clients et la satisfaction de vos 
clients est votre plus gros actif. 

Le MIREUR D'OEUFS "DAYLIGHT ELECTRIC" vous 
permettra d'accomplir cela. II peut etre mani6 par une ou 
deux personnes. Deux personnes peuvent facilement niirer 
parfaitement de deux cents a trois cents douzaines d'oeufs 
par heure. 

Nous avons decide de supprimer l'intermediaire, de re- 
duire le prix a son plus bas niveau possible et d'expe- 
dier directement au commerce, donnant ainsi aux detail- 
lants le benefice de la commission des agents. Prix $10 00 
f.o.b. chars, Ann Arbor. 

A. E. JENNINGS CO., 

435 DETROIT ST., ANN ARBOR, MICH., E.U.A. 



SAVOIR FAIRE SES ACHATS EST UN 

GROS AGENT DE SUCCES 

DANS LE COMMERCE. 



En consultant les annonces qui figu- 
rent dans le "PRIX COURANT" vous 
obtenez les adresses des meil leures mai- 
sons ou vous approvisionner au mieux 
de vos interets. 



CHARBON 

ANTHRACITE ET BITUMINEUX 

EXPEDIE PAR VOIE FERREE OU VOIE D'EAU 
A TOUS ENDROITS DE LA PROVINCE 
DE QUEBEC. 

GEORGE HALL COAL COMPANY 
OF CANADA, LIMITED 

126 rue St-Pierre, MONTREAL 



24 



LE PRIX COURANT, vendredi 28 juillet 1916 



Vol. XXIX— No 31 



Let Prevoyants du Canada 
Assurance fonds de pension 

Capital Autorise .... $500,000.00 
Actif du Fonds da Pen- 
sion, le 30 juin 1916. . $871,994.60 

ACHETEZ DES PARTS DE8 
PREVOYANTS DU CANADA. 

Parce que c'est un placement sans 
pareil; 

Parce que c'est avec la plus petite 
prime, la plus grosse rente; 

Parce que c'est la seule Compagnio 
a "Fonds Social" faisant una «p6- 
clalitg de Fonds de Pension. 

TOTAL de l'actif du Fonds de Pen- 
sion seulement: S 8 19, 946.1 6. 

ANTONI LESAGE, Qerant-Qeneral. 

BUREAU-CHEFt 

Edlfloe "DOMINION" 126, 8t-Pierre 

Quebec 

BUREAU A MONTREAL] 

Chambre 22, Edifioe "La PATRIE") 

X. LE8AQE, Gerant. 



ASSUREZ-VOUS DANS 

La Sauvegarde 

1a rarpp '•• Ttui ■■■! awti malum 

QUE f»mpi|nle. 

2o PARCE s " '• 1 ! l "'.""i »' M \ ,lb *'. ,l ,V 

,-s i i r- V* tellea 4* a lm»*rt* *.u til* 

QUE c«i>M|nii. 

3o PARCE ■" *"S£!SV*} «"««»•• 

..._ I It flaarallt* d* «cll*. «•■ 

QUtl lulrm <tmp>fnUa. 

La ••!•■•• *t I'tiplriaac* 4* 
4o PARCE u dlrtclloa ••nl un* giriatU 
QUE '* •■••' , ■•■' '** •■»*>• 

latere*. 

Ptr-d*uua t.ul, all* **t un* 
5 Q PARCE «*mp««ale C*a*dl*ae*-Fraa- 

QUE ", d , i, p,*,|ac* d. Qa'ttet 

•*ar I* afntft** do nlir.i 

Sttfa Social I — Angle da* run Notra- 
Dunt at St-Vlnawnt, Montreal 



La Compagnie d'Assurance 

Mutuelle du Commerce 

Contra I'lncendle 
Acdf eicadant • • $700, 000. 0* 

DEPOT AU GOUVERNEMENT 
an conformitt avec la nouvelle Lol das 
Aaaurancet de Quebec, H Edouard Vil. 

Chap. 00. 
Bureau-Chel : 

1S1 ram Gtroumrd St-Hyatinthm. 



A Propos de la "Canada Life" 

Les agents de la "Canada Li- 
fe" ont fait en 1915 pour $1,- 
000,000 de plus d'affaires en Ca- 
nada que l'annee prGcedente. 

La "Canada Life" a paye aux 
porteurs de polices, en 1915, $7,- 
822,201, soit plus de $",000,000 
de plus que les paiements pour 
les memes fins de n'importe 
quelle annSe prGcedente et les 
dividendes des p rteurs de poli- 
ces ont absorbe la majeure par- 
tie de cette somme. 

Le revenu de la "Canada Li- 
fe", en 1915, a fttfi de $9,333,- 
632.19, soit le plus elevfe dans les 
annales de la compagnie. 

L'excedent gagne s'eat eleve a 
$1,480,866. 

Le total des dividendes payes 
aux porteurs de polices, en 1916, 
a ete de plus de $2,800,000. 

HERBERT C. COX, 

Presldont et gerant general 



ASSURANCES 

Cautionnements 

Judiciaires. 

Garantie de Contrats. 

Fidelite des Employes. 

Vie, Accidents, Maladies, 
Vol, Bris de Glaces, 

Attelages, 
Responsabilite de 

Patrons et Publique, 
Pharmaciens, Automobiles. 

LA PREVOYANCE 

160 rue St- Jacques, Montreal 

TEL. MAIN ItU 
J. C. GAGNE, Gerant-Gen6ra 




> ASSURANCE COMPANY* 



BUREAU - CHEF 

Coin de la Rue Dorcbeater Oueal 
et I'ATenue Union, MONTREAL 

DIRECTEURS: 
J. Gardner Thompson, Presi- 
dent et Directeur-Gerant; Le- 
wis Laing, Vice-President et 
Secretaire; M. Chavelier, Ecr; 
A. G. Dent, Ecr.; T. J. Drum- 
mond, Ecr.; John Emo, Ecr.; 
Sir Alexandre Lacoste; Wm. 
Molson Macpherson, Ecr.; J. 
C. Rimmer, Ecr.; Sir Frede- 
ric Williams-Taylor, LL.D 



IMPRENABLE 

A.CTIF $74,326,423 

Augmentation pour 

1915 $10,138,767 

ASSURANCES EN VI- 

GUEUR $257,404,160 

Augmentation pour 

1915 $ 39,104,325 

SURPLUS NET NON 

DISTRIBUE $ 7,545,591 

Augmentation pour 

1905 $ 1,041,797 




WESTERN 

ASSURANCE CO. 

Fondee en 1851 

ACTIF, au-dela de - $3,000,000 

Bureau Principal: TORONTO, 

(Ont.) 

W. R. BROCK, President. 

W. B. MEIKLE, 

Vice-President et Gerant general 

C. C. FOSTER, Secretaire. 
Succursale de Montreal: 

61, RUE SAINT PIERRE 
ROBT. BICKERDIKE, Gerant. 



.'Assurance Mont-Royal 

Compagnie Independents (Incendie) 

BUREAUX: EDIFICE LEWIS 

17 Rue St-Jean, Montreal. 

Hon. H. B. Rainville, President. 
E. Clement. Jr., Gerant-General. 



ESINHART & EVANS 

Courtiers d'Assurance 

— BUREAU — 

EDIFICE LAKE OF THE WOODS 

39 Rue St-Sacrement 

Telephone Main 553 MONTREAL 



Vol. XXIX— No 31 



LB PRIX COURANT, vendredi 28 juillet 1916 



25 



I ASSURANCES § 

* * 

****** f+++***+*+++*+*++**^+*****+*4"******^^ 



LORSQUE LA PRIME DE RE- 

NOUVELLEMENT DE LA 

POLICE DEVIENT 

DUE 



Ce qu'un homme perd lorsqu'il la 
laisse expirer 



L'homme qui vient de conclu- 
re avec succes un marche quel- 
"conque, et a qui revient un profit 
legitime et honnete, a le droit 
d'etre fier et satisfait de lui-me- 
me. 

Mais il doit arreter de penser a, 
ce seul marche, et de suite il doit 
so remettre a l'oeuvre pour en ef- 
fectuer un autre, car un seul 
tnoineau ne fait pas un ete, et une 
entreprise commerciale ne se sou- 
tient ni ne peut mourir que d'u- 
ne seule transaction. Cette seule 
transaction satisfaisante ne sera 
pas snffisante. Elle ne lui donnera 
qu'une satisfaction temporaire, 
ma is iion du contentement. 

Lorsqu 'un homrae a paye sa pri- 
me annuelle sur sa police d 'assu- 
rance .il s 'assure une annee en- 
tiere de contentement. Son esprit 
sera debarrasse* d'une inquietude 
persistante — ■ la. pensee du bien- 
etre de sa famille, au cas ou il 
viendrait a mourir durant douze 
mois. Pendant cinquante-deux se- 
maines, il peut s 'absorber comple- 
tement dans les affaires et termi- 
ner toutes sortes de eontrats, sa- 
chant que le bien-etre de sa fem- 
me et de ses enfants est assure. 
Aucun sentiment de malaise sur 
leur compte ne pourra distraire 
ses pensees ni affaiblir son juge- 
ment et son courage. 

Mais qu'advient-il de l'homme 
qui ne rencontre pas sa prime 



lorsqu 'elle devient due? S'il sa- 
vait ce qu'il va manquer — com- 
bien son efficacite comme homme 
d'affaires sera diminuee par un 
sentiment de malaise et d 'incerti- 
tude — il n'est pas exagere de di- 
re qu'il fera tout en son pouvoir 
pour payer cette prime. II sera 
peut-etre oblige de faire quelque 
sacrifice pour avoir 1 'argent. Ou- 
tre la perte, pour sa femme et 
ses enfants, de leur protection, si 
sa prime n'est pas payee, eela 
vaut certainement le sacrifice de 
beaucoup de petites choses de lu- 
xe personnelles — des necessites 
raeme, pour pouvoir s 'assurer ce 
contentement de .douze mois. Un 
petit peu plus deconomie, un pe- 
tit peu moins de plaisir et d 'in- 
dulgence, avec 1 'assurance d'une 
assurance acquise et acquittee, se- 
ra rendue cent fois a cet homme, 
par une plus grande efficacite 
commerciale. 



L 'ASSURANCE-VIE AUGMEN- 
TE L 'EFFICACITE 

Un point important a conside- 
rer et sur lequel on ne peut trop 
peser durant cette Campagne 
d 'Efficacite est 1 'influence que 
1 'assurance-vie exerce pour aug- 
menter 1 'efficacite de l'homme qui 
paie les primes — le detenteur de 
police. 

A un degre plus ou moins grand, 
tous les hommes ont des soucis. 
Les soucis entravent 1 'efficacite, 
et de tous les soucis des hommes. 
le plus mortel et le plus persis- 
tant est celui qui concerne le con- 
fort et 1'avenir de sa famille. 
L'objet supreme de la lutte est la 
conservation de la famille. Com- 



ment un revenu ordinaire peut 
etre converti en un revenu qui as- 
surera le confort et le bonheur 
de la famille, "question qui tra- 
casse eternellement le cerveau" 
de la plupart des hommes. Ceci 
est la cause d'une tension mora- 
le et qui use physiquement. 

Dans de tels cas, il n'y a aucun 
doute que 1 'assurance-vie "rem- 
plit en quelque sorte ce vide." 
Pour un petit pourcentage de son 
revenu — toujours possible d'e- 
pargner — un homme peut se cre- 
er un revenu. Ceci tend a alleger 
son fardeau mental. 

Beaucoup d'energie mal diri- 
gee est restauree, encore une fois, 
a. un effort efficace. Son esprit 
devient plus gai, et la gaiete en- 
gendre la confiance, et la con- 
fiance engendre l'activite. Et 
l'activite bien dirigee conduit a 
la prosperite. — Equitable Agen- 
cy Items. 



REGARDANT L'AVENIR 



"Je vois venir le jour ou le Re- 
venu Mensuel constituera au 
moins de cinquante a soixante- 
quinze pour cent du volume des 
affaires faites par les grandes 
compagnies. Le Revenu Mensuel 
n'est non-seulement un assuran- 
ce-vie ordinaire, ni une assuran- 
ce-vie a paiement limite, ni une 
assurance a, dotation, mais c'est 
quelque chose de mille fois meil- 
leur — c'est tout ceci, plus la pro- 
tection. La seule veritable protec- 
tion au monde. C'est pour ces rai- 
s'ons que je crois que c'est la 
meilleure chose au monde.".. Ro- 
bert J. Mix. 



BRITISH COLONIAL 

FIRE INSURANCE COMPANY 

EDIFICE ROYAL, 2 PLACE d'ARMES, MONTREAL 

CAPITAL AUTORISE, $2,000,000 CAPITAL SOUSCRIT, $1,000,000 

Agents demandes pour les districts non represents* 



26 



LE PRIX COURANT, vcndredi 28 juillet 1916 



Vol. XXIX— No 31 



oooooooaoooooooaoooooooaoooooooooooooooooooooooooooaoaooaooooooooaooaoooooooooaooaooooo 

o 
o 

§ 
g 



FABRIQUE DE LIMES BLACK DIAMOND 



ETABLIE EN 1863 

Douze Medaillesde 

Recompense aux 

Expositions 

INTERNATIONALES 




INCORPOREE EN 1895 

Grand Prix Special 

MEDAILLE D'OR 

Atlanta, 1895. 



Catalogue enroy* rratuitement »ur demand* a tout* paraonne int«r«ne« dan* la commerce da lima*. 



G. & H BARNETT COMPANY, - - 

Propriete exploitee par la Nicholson File Co. 



Philadelphia. Pa. 



o 

o 

000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000 



LES MOTS PAR L'IMAGE 



LEGENDE 

1. Fusil. 

a) ame (vide interieur du ca- 
non; b) guidon; c) canon; d) 
embouchoir ; e) fut; f) culas- 
se; g) cbien; h) pontet; i) 
gachette; j) poignee; k) cros- 
se; 1) talon. 

2. Grelottiere (bande de gre- 
lots). 

3. Gilet (veste, de vest), 
a) gousset. 

4. Surtout. 

5. Clef. 

a) anneau; b) tige; c) pan- 
neton. 
5A Hamegon. 

a) empile; b) hampe; c) 
courbure ; d) dard. 

6. Salamandre. 

7. Sabot. 

8. Etau. 

a) mors; b) branche ; c) ma- 
nivelle; d) branche. 

9. Echelle a coulisse. 

a) echelon. 

b) montant. 

10. Broche (epinglette). 

11. Poulain (slip). 

COMMENTAIRES 

3. — Gilet vetement court et 
sans manches qui se porte sur la 
chemise. C'est a tort qu'on l'ap- 
pelle veste (de l'anglais vest). 

a) Outre cette sorte de poche, 
on appelle encore gousset le creux 
de l'aisselle et aussi cette piece 
en caoutchouc qu'on place a l'ais- 
selle dans un vetement et que 
nous appelons "dessous de bras." 

4. — Surtout: grande piece de 
vaisselle qu'on place au milieu de 
la table comme ornement. 

6. — Salamandre: poele mobile a 
combustion lente. Les salaman- 
dres, croyait-on, jouissaient du 
privilege de traverser la flamme 
sans se bruler, d'ou le nom don- 
ne a cette sorte de poele pour en 



FUSIL, HAMEQON, ETAU. ETC. 
2 




fnarquer la duree et la resistan- 
ce. Les Canadiens lui donnent un 
nom aussi pittoresque qui rappel- 
le la lenteur de la combustion. lis 
] 'appellent tortue. 

7. — Sabot: plaque de fer qu'on 
met. dans les descentes, so\is Tu- 
ne des roues d'une voiture pour 
rempecher de tourner, 



N.B.— Extrait de "1.000 mots 
illustres" ($0.25). Se procurer 
aussi "En Garde!" (15c), "En 
frangais" (15c), "Les mots par 
1 'image" (25c), "Dictionnaire 
de bon langage" (45c relie). Trois 
sous par volume pour port. 
Adressez: Abbe Blanchard, eglise 
Saint-Jacques, Montreal. 



Vol. XXIX— No 31 



LE PRIX COURANT, vendredi 28 juillet 1916 



27 



De Bons Profits et des Ventes 

Rapides pour vous 

PENSEZ-Y: c'est un veritable bicycle pour garcons et filles de 4 a 8 ans — une bicyclette 
pour en fonts — que vous pouvez vendre $12.50 seulement, tout en faisant encore un 
bon profit ! 

Iimaginez ee qui arrivera lorsque les gar§ons et les fillettes de votre localite verrout un "Little Hum- 
mer" avec son cadre rouge brillant, sa selle ajustable en cuir, ses pedales et son guidon. lis en voudront 
tons un, c'est certain! 



Voila le temps des amusements hy- 
gieniques pour la jeunesse et 
"Little Hummer" attirera l'atten- 
tion des parents plus particuliere- 
tnent parce qu'il permet aux en- 
fants de se debattre au dehors, 
dans l'air pur et le soleil, develop- 
pant ainsi la sante, la souplesse et 
la confiance en soi. 



SE DETAILLE A 

$12^ 

tout en donnant un bon profit 



"Litt 




Soyez le premier a introduire le 
"Little Hummer" dans votre lo- 
calite et obtenez le profit qu'il 
procure. Par suite du taux mini- 
mum de cette sorte de fret, trois 
"Little Hummers" vous seront 
transported a. peu pres au meme 
prix qu'un. 

Envoyez votre commande aujour- 
d'hui. 



SE DETAILLE A 

>.50 



$12 



tout en donnant un bon profit 



CE N'EST PAS UN JOUET, MAIS BEL ET BIEN UN VRAI BICYCLE 

POUR GARCONNETS ETjFILLETTES DE QUATRE A HUIT ANS 



DESCRIPTION: 



HAUTEUR : De la selle jusque par ter- 
re, la selle fixee au plus haut. 27 

pouces. 
HAUTEUR DU CADRE— 14 pouces. 
ECARTEMENT DES ROUES— 31 pou- 
. ces. 
CADRE — Tube de % pouce, fourche 

incassable en acier oval. 
ROUES — En acier, 16 pouces de dia- 

metre. Vingt rayons — Roulement a, 

billes. 
CAOUTCHOUC— Bande de caoutchouc 



de % pouce. 
SELLE — Dessus en cuir, ressorts, type 

a, coussin confortable et ajustable. 
CHAINE — Type du bicycle regtilier, 

3-16 par un pouce, acier trempe. 
GUIDON — Tube de % pouce, plaque 

nickel, genre du guidon regulier de 

motoeyclette. 
FINI — Cadre email rouge clair; roues 

email noir ; les autres parties pla- 

quees nickel, comprenant poignees, 

siege, garnitures de la selle, pedalier. 



LEWIS BROS., LIMITED, MONTREAL 

DISTRIBUTEURS EN GROS -- TOUT CE QUI SE FAIT EN QUINCAILLERIE 

FOURNITURES POUR PLOMBIERS ET CONSTRUCTEURS DE VOIES FERREES. 
ARTICLES deSPORTS,COUTELLERIE,TOITUREPREPAREE,PEINTURESetVITRES. 



28 



LE PRIX COURANT, vendredi 28 juillet 1916 



Vol. XXIX— No 31 



Vous trouverez ce Hachoir a Aliments 
"HOME 65" DE 



*&JW£>e$L 




une des lignes 
se vendant le 
mieux que vous 
ayez jamais te- 
nues. 

Le hachoir 
"Home 65" est 
une nouvelle ma- 
chine compre- 
nant tous les der- 
ni er s perfection- 
n e m e n t s. Fait 
dans la grandeur 
e talon pour fa- 
mine et bien plus 
fort que le type 
ordinaire de ha- 
choir. Le couver- 
cle s'adapte juste, 
re n d a n t le ha- 
choir impermea- 
ble. Le cylindre 
ouvert du bout le 
rend facile a net- 
to ye r . Fourni 
a vec differentes 
plaques coupan- 
tes. 




MAXWELLS LIMITED, St. Mary's, Ont 



(Fi 



Tdles Galvanisees 




I 



"Queen's Head"! 

Le type du genre connu depuis un 
demi-siecle. 
Jamais egalees comme qualite. 



A. C. LESLIE & CO., LIMITED 

- MONTREAL - 



Feutre et Papier 

r^'IMPORTE QUELLE QUANTITE 

Toltures Goudronn6es (Roofing) prates a poser, 2 et 3. 

Papiers de Construction. Feutre a Doubler et a Ta- 

pisser. Prodults du Goudron. Papier a Taplsser et a 

rnprimer. Papier d'Emballage Brun et Manille. 

Fabricants du Feutre Goudronne 

"BLACK DIAMOND " 

ALEX. McARTHUR & CO., Limited 

$2 RUE McG/LL, MONTREAL 

Manufacture de Feutre pour Toiturea: Rues du Havre 
et Logan. Moulin papier, Joliette, Que. 



nnnnnn 



FILE 
FILOSOPHY 



m 



^4 



98 



USA 



ez 



£2 



NICHOLSON FILE CO.. 

PROV1DENCE.R.I.U.S.A. 



Vous devriez en avoir une Copie 

Nous desirons placer entre les mains de tous les lecteurs du PRDC COURANT, un 

exemplaire de cette petite brochure. Sa lecture est d'un grand interet parce 

au'elle met en evidence l'appreciation des manufacturiers modernes de 

limes et la part qu'ont les limes dans le developpement efficace 

de l'atelier. 

Nous avons passe des annees a apprendre aux 

manufacturiers, aux chefs d',ateliers et aux travail - 

leurs que c'est perdre du temps et de l'argent 

que d'employer une lime quand elle a at- 

teint "son point d'inefficaciteV' Le re- 

sultat s'est traduit par une importante 

augmentation dans la demande 

pour les Limes des celebres Cinq 

Marques. 



I I 1 I I 



Les Marchands qui ont vendu les 
Cinq Fameuses Marques de Limes 
ont eu une demande remarquable 
pour toutes leurs lignes, a tel point 
qu'ils vendent a present 90% des 
limes vendues au Canada. 




KEARNEY & FOOT 
GREAT WESTERN 

AMERICAN 
ARCADE GLOBE 

(Faites au Canada) 

NICHOLSON FILE CO., Port Hope, 

(Marchands en Gros Partout) 



Ont. 



Vol. XXIX— No 31 



LB PRIX COURANT, vendredi 28 juillet 1916 



29 



I FERRONNERIE— Marche de Montreal ! 

T + 

* * 



FERRONNERIE 

PLOMBERIE 
Tuyaux de Plomb 
Les prix sont de $14.00 net pour tuy- 
aux en plomb et de $15.00 net pour 
tuyaux de plomb composition. 

Tuyaux de renvoi en fonte et 
accessoires 
Les escomptes sur les prix de la lis- 
te sont: tuyaux legers, 60%; tuyaux 
moyens et extra-forts, 65%, et acces- 
soires legers, moyens et extra-forts, 
70%. 

Tuyaux en fer noir 
Nous cotons, net: 

% 100 pieds 3.00 

% 100 pieds 3.06 

% 100 pieds 3.91 

% 100 pieds 4.72 

1 100 pieds 6.97 

1% 100 pieds 9.43 

1% 100 pieds 11.28 

2 100 pieds 15.77 

2 Vi 100 pieds 23.99 

3 100 pieds 31.37 

3% 100 pieds 37.72 

4 100 pieds 44.69 

Tuyaux en fer galvanise 

Nous cotons, net: 

% 100 pieds 5.43 

% 100 pieds 5.43 

% 100 pieds 6.00 

% 100 pieds 7.65 

1 100 pieds 11.31 

1% 100 pieds 15.30 

1% 100 pieds 18.29 



2 , 
2%. 

3 . 
3%. 

4 . 



.100 
.100 
.100 
.100 
.100 



pieds 
pieds 
pieds 
pieds 
pieds 



24.61 
58.90 
50 87 
61.18 
92.49 



Tuyaux en acier 

2 pouces 100 pieds 9.60 

2% pouces 100 pieds 12.25 

3 pouces 100 pieds 13.30 

3*6 pouces 100 pieds 15.55 

4 pouces 100 pieds 19.80 

Fer-blanc Charcoal 

Nous cotons: lc. 14 x 20 4.75 

suivant quality. 

Fer-blanc en Feuille* 

Et par cse $1.00 

(Caisse de 112 feuilles, 108 lbs. net). 
Au Coke — Lydbrook ou egal 

I C, 14 x 20, base bte 4.60 

Au charbon — Terre — Dean ou egal 

I C, 20 a 28 bte 9.00 

(Caisse de 112 feuilles net). 
Caisse de 560 lbs.) 
Feuilles etamee« 

14 x 60, gauge 26, B. W. G 8.65 

72 x 30, gauge 24, 100 B. W. G... 9.55 

72 x 30. gauge 26, W. B. G 10.15 

Toles galvanisees "Canada" 
Nous cotons: 52 feuilles, $7.25; 60 
feuilles, $7.50. 

Toles noiree 
Feuilles: 

22 a 24 3.li 

26 3.66 

28 3.75 



Toles Noires "Canada" 

51 Feuilles 4.70 

60 Feuilles 4.75 

75 Feuilles 5.00 

Toles galvanisees 
Nous cotons a la caisse Fleur 

Gorbals Queens de 
Best Head Lis 

28 G 5.25 7.25 7.00 

26 G 5.15 7.05 6.80 

22 a 24G 4.60 6.75 6.55 

2 H F. de L. 

18-20 4.75 6.65 635 

Apollo 

10% %.— 28 Anglais 6.75 

28 G— 26 Anglais 6.50 

26 G 6.25 

24 G 6.05 

22 G 585 

16 a 20 G 5.50 

Moing d'une caisse, 25c de plus par 
100 livres. 

28 G. Americain equivaut a 26 G 
Anglais. 

Soudure 
Nous cotons: barre demi et demi. 
30c; garanti, 28%c; "Wiping", 25%c. 
metal pour plombiers. 

QUINCAILLERIE 
Boulons et noix 
Nous cotons: 

Boulons a voitures Norway ($3.00) 
40 p.c. 

Boulons a voitures carres ($2.40) 60 
et 10 p.c. 




EXTINCTEUR J-M 



II est plus facile a employer 



L'operateur peut, comme il lui plait, pomper le jet en pompant a la 
main ou le lancer par compression, par la pression de l'air emma- 
gasine d'avance. Cette derniere methode est inappreciable pour 
pattre les foyers difficiles a a teindre, ou la manipulation de la 
pompe serait malais§e ou impossible. Le J-M est le seul extinc- 
teur du type un quart, ayant ces deux modes d'operation distinc- 
tifs. 

Le bee du levier donne a l'operateur le controle absolu du jet et 
du feu. II n'y a pas de fluide perdu — chaque goutte compte. II est 
efficace sur tous les commencements d'incendie, y compris ceux provoques par la 
le, la graisse et le petrole. 

Le fluide extincteur J-M est aussi un non conducteur et peut etre employe sans danger sur les 
arcs Slectriques de haut voltage. Le fluide est vendu en bidons d'un quart se detaillant a 31.- 
25c. C'est le seul liquide recommand* et garanti pour usage dans l'Extincteur J-M. 




COVERS 

THE CONTINENTVC 

azoline, l'hui- 



II est plus facile a vendre- 



L'Extincteur J-M a beaucoup de qualit£s pour la vente. 

Sa superiority d'operation augmente eonsiderablement les possibilities de ventes. 

Inspects et £tiquete par les Underwriters' Laboratories Inc., Chicago, 111., E.U.A. II n'est distri- 

bu£ que par les intermediates legitimes du commerce. Cela veut dire, pas de concurrence d§- 

loyale sur votre chemin. Les escomptes sont genereux et strictement maintenus. lis sont uni- 

formes, quel que soit le nombre d'extincteurs achetes. 

Le temps est venu. Toute maison, toute automobile et tout bateau devraient etre proteges. Pour- 

quoi ne pas acheter l'extincteur le plus nouveau et le plus perfectionne? Si votre fournisseur ne 

peut vous fournir un J-M, ecrivez a la plus proche succursale J-M. 



d»0 Fini Cuivre 
«pO ou Nickel 
Crochet Compris. 



The Canadian 
H. W. Johns Manville Co. Limited., 

Toronto Montreal 

Vancouver Winnipeg 



30 



LE PRIX COURANT, vendredi 28 juillet 1916 



Vol. XXIX— No 31 



Boulons a voitures ( .00) ; gran- 
deurs % et moindres, 60 p. a; 7-16 et 
au-dessus 45 p.c. 

Boulons a machine, 7% pouce et au- 
dessus, 60 p.c. 

Boulons a machine, 7-16 pouce et au. 
dessus, 50 p.c. 

Boulons a lisse, % et plus petits 50 
p.c. 

Boulons a lisse, 7-16 et plus gros, 45 
pc. 

Noix par boites de 100 lbs. 

Nous cotons: 

Nois carrees 3c la lb. de la liste 

Boulons a charrue, 50 p.c. 

Broche Barbelee 

La broche barbelee est cotee a $4.50 
les 100 livres a Montreal. 

Crampes a clotures 

Fer poli 3.95 

Fer galvanise 4.55 

Broche galvanisee. etc. 

No. a 9, les 100 lbs 4.50 

No. 10, les 100 lbs 4.75 

No. 11, les 100 lbs 4.80 

No. 12, les 100 Its 4.65 

No. 13, les 100 lbs 4.75 

Poli brOle: 

No. 12, les 100 lbs 3.30 

No. 18, les 100 lbs 3.40 

No. 14, les 100 lbs 3.50 

No. 15. les 100 lbs 3.65 

No. 16, les 100 lbs 3.80 

Brule, p. tuyaux, 10* lbs. No. 18 4.25 

Brule, p. tuyaux, 100 lbs.. No. 19 4.50 

Extra pour broche huilee, 10c p. 100 

lbs. 



Cloture a Poulailler 

25 pour cent d'escompte. — Trea rare. 

Nous cotons net: 

No. 13, $3.45; No. 14, $3.55; et No. 
15, $3.60. Broche a foin en acier cou- 
pe de longueur, escompte de 25 p.c. sur 
la liste 

Plaques d'acier 

% pouce 100 livres 2.45 

3-16 pouce 100 livres 2.70 

Zinc en feuilles 

Nous cotons: $25.00 a $30.00 les 100 
livres. 

Coudes pour tuyaux 

Nous cotons a la doz.: coudes ronds 
ordinaires 75 feuilles, $1.35; 60 feuil- 
les, $1.60, et polis 60 feuilles, $1.60. 

Broche moustiquaire 

Nous cotons: broche noire, $2.30, 
100 pieds carres. 

Broquattes 

Nouvelle liste. 
Pour boites a fraises . . 0.75 0.26 
Pour boites a fromage.. 0.75 0.25 

A valises 0.75 025 

A tapis, bleues 0.75 0.25 

A tapis, etamees 0.75 0.25 

A tapis, en barils 0.75 0.26 

Coupees bleues, en doz. 70 et 12% p.c. 
Coup6es bleues et & pesanteur, 40 et 

20 p.c. 
Sweeden, coupees bleues et ornSes, en 

doz., 75 p.c. 
A chaussures, en doz. 45 p.c. 
A chaussures, en prts, 1 lb., 60 et 10 p.c. 



Clous de broche 

Nous cotons: $3.75 prix de base f. o. 
b., MontrSal. 

Clous a cheval. 

Nous cotons par bolte: No. 7, $2.90; 
No. 8, $2.75; No. 9, $2.60; No. 10, $2.50; 
avec escompte de 10 p.c. 

Fers a cheval 

Nous cotons f.o.b., a Montreal: 

Neverslip crampons, % le cent. . . . 3.80 

et plus et plus 

No. 2 No. 1 

grand petit 

Fers ordinaires et pesants, le 

qrt 4.40 4.65 

Neverslip crampons 7-16, le cent 2.40 
Neverslip crampons y 2 , le cent.. 2.60 
Neverslip crampons 9-16 le cent 2.80 
Neverslip crampons 5-16, le cent 2.00 
Neverslip crampons %, le cent. . 2.20 

Fer a neige, le qrt 4.15 4.40 

New Light Pattern, le qrt... 4.35 4.60 

Fer "Toe Neight" No. 1 a 4 6.75 

Featherweight No. a 4 5.75 

Fers assortis de plus d'une grandeur 
au baril, 10c. a 25c. extra par barii. 

Chaines en fer 

Trds ferme. 

On cote par 100 lbs.: 

3-16 No. 6 10.00 

3-16 exact 5 8.50 

3-16 full 6 7.00 

M, exact 3 6.60 

5-16 4.40 

Clous coupes 

Nous cotons, prix de base, $3.40, f. o. 
b., Montreal. 




LES 0UTILS DE BUCHERON 
DE PINK 



Les outils Etalons dans toutes les provinces 
du Dominion, en Nouvelle Zelande, Aus- 
tralie, etc. 

Nous manufacturons toutes sortes d'outils 
de bucheron — L6gers et de Bonne Dur6e. 

TELEPH. LONGUE DISTANCE, No. 87 

Demandez notre catalogue et notre liste de prix. 

Vendus dans tout le Dominion par tous les 
Marchands de ferronnerie en gros et en 
detail. 



THOS. PINK Co., Limited 

Manufacturers d'OUTILS de BUCHERON 

PEMBROOKE - ONTARIO 







Vol. XXIX— No 31 



LE PRIX COURANT, vendredi 28 juillet 1916 



31 



17 • • 1>|7|. ' C'est-a-dire la saison de la Peinture 
V OlCl 1 HjLC par excellence 

Les grands travaux de peinture commencent. Des les premiers rayons de soleil, les maisons, les clo- 
tures, les charettes se parent de vives couleurs comme la nature elle-meme. Ces couleurs, c'est vous, 
marchands, qui les vendrez si vous recommandez 




UJltuTBS 



wmiEsnn 



MARQUES 
CROWN, ANCHOR, ISLAND CITY AND RAINBOW 

donnent des resultats qui ne peuvent €tre surpasses. 
J«^ Elles sont vendues a un prix raisonnable et sont soutenues par notre reputation et notre garant'" 

On n'a jamais fabrique de meilleure peinture. 

R. C. JAMIESON & COMPANY, LIMITED 

MONTREAL ETABLIE EN 1888 VANCOUVER 

PR0PRIETA1RES et DIRECTEURS ■ P. D. DODDS & CO., Limited 



Fiches en Fer 



% • • 
7-ie 
% . 

9-16 

% . . 
% . . 
1 . . 
% . 



3.90 
3.S0 
3.70 
3.60 
3.40 
3.30 
3.30 
3.30 



Vis a bois 



Tete plate, acier . . 
Tete ronde, acier . . 
Tete plate, cuivre . 
TSte ronde, cuivre . 
T6te plate, bronze . 
Tete ronde, bronze 



80% 

76 

47% 

45 

60 

57% 



Fanaux 



Wright No. 3 doz. 8.50 

Ordinaires doz. 4.75 

Dashboard C. B doz. 9.00 

No. 2 doz. 7.25 

Peints 50c extra par doz. 

Tordeuses 

Nous cotons: 

Royal Canadian doz. 47.76 

Colonial doz. 52.76 

Safety doz. 56.25 

E. Z. E doz. 51.76 

Rapid doz. 46.75 

Paragon doz. 54.00 

Bicycle doz. 60.50 

Moins escompte de 10 pour cent. Por- 
te demande. 

Munitions 

L'escompte sur les cartouches cana- 
est tres active. 



Plomb de chasse 

METAUX 

Antimoine 

Le marche est a la hausse: .40 a .41, 
37.50. 

Pig Iron 

Plomb, 15 11. 

Clarence No. 3 21.00 

Carron Soft 22.50 

Fer en barre 

Tre a ferme. 

Nous cotons: 

Fer marchand base 100 lbs. 2.80 

Fer forge base 100 lbs. 2.55 

Fer fini base 100 lbs. 2.65 

Fer fini base 100 lbs. 2.65 

Fer pour fers a cheval base 100 lbs. 2.70 

Feuillard mince, 1% a 2 pes. base 3.40 

Feuillard 6pais No. 10 base 2.85 

Acier en barre 

Tres ferme. 

Nous cotons, net 30 Jours: 

Acier doux, base 100 lbs.. . . 0.00 3.20 

Acier a rivets base 100 lbs.. 2.30 3.20 

Acier a lisse base 100 lbs... 0.00 3.20 

Acier a bandage base 100 lbs 0.00 3.36 
Acier a machine, base 100 

lbs., fini fer 0.00 3.20 

Acier a pince base 100 lbs. 0.00 3.85 

Acier a ressorts base 100 lbs. 0.00 4.50 

Cuivre en lingots 

Nous cotons: .21 a .21% les 100 lbs. 
Le cuivre en feullles est cote a 27c. la 
livre. 



0.22y 2 

0.18 

0.14% 

0.13 

0.10% 

0.27 

0.34 



Cables et Cordages 

Best Manila . . . .base lb. 0.00 
British Manilla . . base lb. 0.00 

Sisal base lb. 0.00 

Lathyarn simple base lb. 0.00 

Jute base lb. 0.00 

Coton base lb. 0.00 

Corde a chassis . base lbs. 0.00 

Trds ferme. 

Nous cotons: 
Jaune et noir, pesant . 2.15 les 100 lbs 

Papier* de Construction 

Plomb, 15 a 16 cents la livre. 
aJune ordinaire, le rouleau 0.00 
Noir ordinaire, le rouleau . 0.00 
100 lbs 0.00 



Goudronne, les 
Papier a tapis 
Papier a couv., 
Papier a couv., 



les 100 lbs. 0.00 
roul., 2 plis 0.00 
roul., 3 plis 0.00 

Charnieres (couplets,) No 840 



0.45 
0.57 
3.75 
4.00 
1.06 
1.30 



Ferme, a la hausse. 

Augmente de 75c par 100 lbs. 

1% pouce 0.6O 

1% pouce 0.75 

2 pouces 0.8I 

2% pouces 0.92 

2 % pouces i.o7 

3 pouces i.3o 

Nos 800 et 838 

1 pouce o.32 

1% pouce o.37 

1 % pouce 0.48 

1 % pouce o.69 

2 pouces 0.67 

2% pouces 0.76 

2% pouces 0.81 

2% pouce s 0.95 

3 pouces 1,07 

3% pouce* 1.49 



32 



LE PRIX COTJRANT, vendredi 28 juillet 1916 



Vol. XXIX— No 31 






Un bon ouvrier 

peut faire un ouvrage avec 

rtimporte quel outil, mais.. 



— pas aussi bien, 

— pas aussi rapidement, 

— pas aussi facilement 
qu'avec un bon outil. 




LES SCIES DISSTON 

sont des scies pour le bon ouvrier, attendu qu'un ouvrier experimente est fier de son 
travail et de ses outils. C'est un plaisir que de posseder une SCIE DISSTON et de 
travailler avec. 

Brochure dormant des instructions sur V aiguisage gratis. 

HENRY DISSTON & SONS, INC., Philadelphie, E. U. 







... 2.12 


Meme escompte que pour toutes le» 
charnieres d'acier poli. 


FERRAILLES 




Cuivre fort et fil de cuivr< 
Cuivre mince et fonds ei 


i 0.00 

0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 
0.00 

I 

0.00 

0.00 
0.00 

0.00 
0.00 

0.00 


La lb. 
0.11 

0.09 




0.10 
0.06 
0.06 




0.021* 
0.02 
ja tonne 
12.50 


Fer fondu et debris de 
Fontes en acier mallea- 


16.00 
12.50 

9.00 
5.00 




La lb. 
0.00 



5.50 



PLATRE 

Platre mele de sable, f.o.b. au 

char 

Platre dur (Hard Wall), f.o.b. 

20 tonnes et plus 10.50 

Platre <dur, (Plaster Paris), en 

barils, sur char 2.10 

Etain en lingots 
Nous cotons: $48.00 a $49.00 les 100 
livres. 

Plomb en lingots 
Plus faible: $8.00 a $8.50 fort. 

Zinc en lingots 
Marche tres fort avec une demande 
continue de l'Europe. 



Nous cotons: $30.00 a $32.00 les 100 
livrea. 

CAUSTIQUE 

En barils de 100 lbs $7.50 

HUILES, PEINTURES ET 

VITRERIE 

Huile de lin 

Nous cotons au gallon, prix nets: 

huile bouillie, 80c, huile cvrue, 80c. 

Essence de therebenthine 

Ferme. 

Nous cotons 90c le gallon par quan- 
tity de 5 gallons et 75c le gallon pai 
baril. 

Blanc de plomb 

Blanc de plomb pur 100 liv 14.16 

Blanc de plomb No. 1 10.60 

Pitch 
Nous cotons: 



Goudron liquide, brl 
Goudron pur, 100 lbs 


0.00 

0.70 


4.50 
0.85 


Pelntures p 


reparees 




Nous cotons: 


1.45 


1.90 




1.50 


1.95 




1.55 


1.75 




0.10 


0.18 


Verres a 


Vitres 




Nous cotons: 


Star 


Double 


100 pieds. 
35 a. 40. 


ju 16 oz. 

, 7.80 
... 8.50 


ou 24 oz. 

11.90 
13.00 




... 11.75 


15.50 


51 a, 60 


. . . 12.25 


16.85 




... 13.10 


16.80 



71 a 80 

71 a 84 


14.75 


17.35 
22.75 


85 a 90 




24.35 


91 a 94 




25.00 


95 a 100 




29.00 



Escompte de 2 pour cent. 

VERT DE PARIS 

Barils a petrole, la liv 0.39% 

Barils a arsenic 0.39% 

Barils en fer de 50 et 100 liv 0.40% 

Barils en fer de 25 liv 0.40% 

Sacs en papier, 1 liv 0.42% 

Boitss en ferblanc, 1 liv 0.43% 

Sacs en papier, % liv 0.44% 



Lisez les Annonces 

DU 

PRIX COURANT 

elles vous donnent les 
meilleures adresses ou 
vous approvisionner. 



Vol. XXIX— No 31 



LE PRIX COURANT, vendredi 28 juillet 1916 



33 



LA CONSTRUCTION 



Semaine du 22 au 29 juillet 

2 cottages, $7,000 chacun; Outre- 
mont, ave. Rockland. Proprietaire: M. 
Dagenais, 1C55 avc. Laurier. Arehitee- 
te. R. Montbriand, 230 rue S. -Andre. 
Construit en brique et en pierre, fonda- 
tion en ciment, toiture en feutre et en 
gravois. 

Ecole, $3,000. S.-Felicien, comte du 
Lac S.-Jean. Proprietaire: Bureau de 
la commission scolaire. Secretaire: 
Ceiestin Boulay. 

Ecole, $2,000. Normandin, comte du 
Lac S.-Jean. Proprietaire: Bureau de 
la commission scolaire. Secretaire: J.- 
S. Theberge. 

Ecole S. -Agnes de Dichfield. Pro- 
prietaire: Bureau de la commission 
scolaire Secretaire: L. Lippe, Lac M6- 
tic. 

rScole, $2,000. Riviere au Dore. Pro- 
taire: Bureau de la commission 
scolaire. Contracteur general: Ludger 
Lepage, S.-Felicien, comte du Lac S.- 
Jean. 

Ecole, $1,200. Notre-Dame du Lac. 
Proprietaire: Bureau de la commission 
scolaire. Secretaire: E. Dumont. 

Ecole, $2,000. S.-Lin. Proprietaire: 
Bureau de la commission scolaire. Se- 
cretaire: J. Archambault. 

Ecole, $1,000. S. -Germain de Kamou- 
raska. Proprietaire: Bureau de la com- 
mission scolaire. Secretaire: Jos. Dion- 
ne. 

Ecole, $1,200. S.-Eleuthere. Proprie- 
taire: Bureau de la commission sco- 
laire. Secretaire: Louis Tardif. 

Ecole, $1,500. S.-Zepheming, comte 
Yamaska. Proprietaire: Bureau de la 
commission scolaire. Secretaire: Edm. 
Rousseau. 

Ecole, $1,000. S.-Brigitte des Saults. 
Proprietaire: Bureau de la commission 
scolaire. Secretaire: J. -A. Jutras. 

2 cottages, $7,000 chacun. Outre- 
ment, Que., ave. Rockland. Proprietai- 
re: M. Dagenais, ]055 ave. Laurier. 
Architecte, R. Montbriand, 230 S.-An- 
dr6. 

Contrat accorde pour un entrepot, 
$17,000. Montreal, 875 rue S.-Catheri- 
ne ouest. Proprietaire: Guaranteed Pu- 
re Milk, 875 rue S. -Catherine ouest. 
Architectes: Hutchinson, Wood, Edifi- 
ce Royal Assurance. 

Ecole, $8,000. S.-Anne de Stukely, 
Que. Proprietaire: Bureau de la com- 
mission scolaire. Secretaire: Louis A- 
res. Contracteur general: M. Boileau, 
Sherbrooke. , J 

Contrat accorde pour un presbytere 
et une eglise, S.-Elie d'Orford, Que. 
Proprietaire: La Fabrique. Cure: Rev. 
E.-B. De Beaufort. Architecte: M. 
Audet, 361 rue Dorchester, Sherbroo- 
ke. Contracteur general: O. Boileau, 
1 rue Sanborn, Sherbrooke. 

Ecole, $1,200. S.-Leonard, comte Ni- 
colet. Proprietaire: Bureau de la com- 
mission scolaire. Secretaire: Joseph 
Picher. 

$1,000. S.-Eulalie, comte Nicolet. 
Proprietaire: Bureau de la commission 
scolaire. Secretaire: Felix Cormier. 

Ecole, $1,000. S.-George de Beauce. 
Proprietaire: Bureau de la commission 
scolaire. Secretaire: Alph. Catellier, 
S.-Georeg E. Contracteur general: Jos. 
Gilbert, S.-George Est. 

Contrat accorde pour une manufac- 
ture de coton, $9,000. Montmorency 



Falls, Que. Proprietaire: Dom. Textile 
Co. President: H. Mills. Contracteurs 
generaux: A.-F. Byers et Cie Ltee, 340 
rue Universite, Montreal. 

Soumissions demandees pour une 
ecMe, S. -Henri de Montreal. Proprie- 
taire: Bureau de la commission scolai- 
re, 3 Place S. -Henri. Secretaire: M. 
Henrichon. Architectes: McDuff et Le- 
mieux, 320 rue S. -Catherine. 

Garage, $40,000. Montreal, ave. du 
Pare. Proprietaire: H. Morgan, 15 Bea- 
ver Hall Hill. 

Contrat accorde pour un entrepot, 
$40,000. Sherbrooke, Que. Proprietai- 
res: Can. Conv. Cotton Mills, Sher- 
brooke. Ingenieur: W. Brasay, edifice 
Times, New-Bedford, Mass. 

Ecole, $5,000. S. -Adelaide, Que., com- 
te Gasp6. Proprietaire: Bureau de la 
commission scolaire. Secretaire: C. 
McKenna. 

Ecole, $30,000. Thetford Mines, Qu6. 
Proprietaire: Bureau de la commission 
scolaire. Secretaire: C. Tachereau. 

Ouvrage pret a commencer pour un 
pouvoir electrique. Bagotville, Que. 
Proprietaire: La soci6te d'Eclairage et 
d'Energie Electrique de Chicoutimi. 
Contracteur general: Arthur Ouellette, 
Chicoutimi. 

Ecole, $25,000. Cote S.-Michel, Que. 
Secretaire: Dr M. Jarry, S. -Leonard de 
Port-Maurice, Comte Laval. 

Residence, $4,500. Sherbrooke, Que., 
36 rue Magog. Proprietaire: M. Ro- 
bins, 6 rue Walton. Architecte: E. Nel- 
son, 100 rue Wellington. 

Fondations pour residence, $4,500. 
Montreal, rue S-Denis. Proprietaires: 
Levesque et Charlemagne, 317 rue 
Beaudry. 

3 residences, $4,000. Montreal. Pro- 
prietaire: P. Levasseur, 412, 7i6me 
ave. 

Ouvrage pret a commencer pour une 
manufacture de mica. Sorel, Que., an- 
nexe Victoria et Ramsay. Proprietaire: 
N. Withheld, edifice Main. 

Residence, $3,000. Montreal, Qu6. 
816 Universite. Proprietaire: Succes- 
sion Jack, 816 Universite. Contracteur 
general: J. Wighton, 19 rue Sussex. 

Ecole, $8,000. Longue-Pointe, Que. 
Proprietaire: Bureau de la commission 
scolaire. Secretaire: Dr A.-Pilon, 716 
rue Monsabre. 

Ecole, $140,000. S.-Gr6goire le Thau- 
maturge, Que. Proprietaire: Bureau 
de la commission scolaire. Secretaire: 
N. Chamberland, annexe Marie-Anne 
et Gamier. 

Contrat accorde pour une eglise, $8,- 
500. Sampbell's Bay, Que. Proprietai- 
re: La Fabrique de Campbell's Bay. 
Cure: Rev. J. Kempton. Arch.: Chas. 
Brodeur, 63 rue Hotel de Ville, Mull. 
Contrat accorde pour residence. 
Montreal, Que., 905 rue Dorchester 
ouest. Proprietaire: Sir Thomas 

Shaughnesy, 905 Dorchester. Archi- 
tecte: E. Prindle, edifice New Birks. 
Contracteurs generaux: Anglins Ltee. 
65 rue Victoria. 

Contrat accorde pour ecole. S. -Mau- 
rice, comte M6gantic. Proprietaire: 
Bureau de la commission scolaire. 
Contracteur general: C. Delphis, S.- 
Laurent. 

Ouvrage pret a commencer pour une 
eglise, $4,000. Montreal, rue S. -Denis. 
Proprietaire: La Fabrique S. -Jacques, 
rue S. -Denis. Contracteur general: M. 
Gratton, 82 Mercier. 




1 

SIX JOURS 

D'etonnantes et incomparables 



innovations 



PROFITEZ 

des excursions a taux tres 

reduits pour ne pas manquer 

cet attrayant et solennel 

RENDEZ-VOUS 

De toutes les families de la Province 



LA COMMISSION DE L'EXPOSITION 
PROVINCIALE DE QUEBEC 

L'Hon. Cyrille F. Delage, President Hod. 
COMITE EXECUTIF: 
M. D. O. L'Esperance, President, 
M. L. A. Cannon. C.R.. M.P.P., 

I er Vice-President. 
M. Jos. Picard, 2eme Vice-President, 
M. J. A. Collier, Tresorier, 
MM. J. H. Fortieret Elzear Tutcotte, 
M. Georges Morisset, Secretaire. 

Pour plus ample* renseignements, s'adresser a 

GEORGES MORISSET. 
Sec. Adminiitrateur, Hfltel-de-Ville, Quebec. 




34 



LE PRIX COURANT, vendredi 28 juillet 1916 



Vol. XXIX— No 31 




Les Marchandises Nouvel- 
les d'Automne 

N 



OS voyageurs sont actuellement en route avec des echantillons de notre 
ligne complete d'articles d'automne, que nous montrons egalement a 
nos magasins de Montreal. 



Un assortiment varie et multiple comprend des Etoffes Anglaises et Ecossaises 
pour manteaux, des Etoffes a Couverture, des Etoffes pour manteaux de sport, 
des Draps-Polo, des Velours, des "Peau de Peche", des Etoffes Russes pour 
vetements, des Chinchillas, des Diagonales, des Cheviotes dans toutes les 
nuances les plus fashionables. II comprend aussi des Velours blancs et des 
Teddy Bear et Polaires blancs et couleurs pour enfants. 

Un assortiment complet de "World's Craze" — Peluche Seal (Listers), Sealet- 
tes Cordees, Velours Francais du Nord, Noir et de Couleur, Peau de Pou- 
lain et Czarina, le Nouveau Tissu de Fourrure pour Costumes, en outre un 
vaste assortiment de Nouveautes et de Garnitures Courantes, Serges, etc. 

Nous avons recu ces articles en quantites suffisantes pour faire face a toutes 
les demandes raisonnables, et nous les avons actuellement en stock a notre 
magasin de Montreal. Commandez de bonne heme! 

Nous garantissons une livraison rapide et certaine de toutes 
marchandises commandees a nos representants. 

GREENSHIELDS LIMITED 

"Tout ce qui se fait en Nouveautes" 

19 Square Victoria - Montreal 



Vol. XXIX— No 31 



LE PRIX COURANT, vendredi 28 juillet 1916 



35 




Section dut" Prix Courant " 



Vol. XVII. 



MONTREAL, JUILLET 1916 



No. 7 



A UTOMNE 19 16 

UN COUP D'OEUIL SUR LES NOUVEAUX STYLES 



Pour l'accommodation des lecteurs qui desirent jus- 
te avoir les faits saillants des styles de la nouvelle sai- 
son nous donnons le sommaire rapide qui suit : — 

SILHOUETTES DES ROBES 

Les lignes ajustees se voient enormement mais le 
type moyen-age semi-ajuste est egalement en faveur. 
Quelques-uns des effets de blouse russe se rencontrent 
aussi. Les robes de jeunes filles ont la taille legere- 
ment elevee. Les fermetures devant et derriere sont 
tres employees. 

BLOUSES 

Les corsages colores pour s'assortir aux costumes 
sont de grand style. Les nuances pastel et blanc se 
vendront tres librement. Le corsage debordant de la 
jupe est en vogue. 

SILHOUETTES 

La tendance pour des effets plus ajustes au-dessous 
de la taille avec de l'ampleur au-dessous est une modi- 
fication tres importante. 

LA TAILLE 

La preference va a la taille normale, mais les effets 
de taille haute et basse sont aussi en evidence. 

JUPES 

Los jupes semi-circulaires sont largement adoptees. 
On emploie aussi de longues tuniques. Les effets a plis 
reviennent en bonne position. Les jupes tailleur me- 
surent de 2% a 3y 2 verges, les robes habillees de 4 a 6 
verges. La jupe legerement plus longue sera accep- 
tee. Des draperies par intervalle et des polonaises 
sont egalement une caracteristique des robes habillees 
d'nn caractere extreme. Les redingotes et les drape- 
ries en longue ligne sont bonnes. Les jupes godantes 
ticnnent leur place et les jupes plissees viennent en- 
suite. 



LES MANCHES 

Les manches longues continuent a dominer. Quel- 
ques-unes des robes d'apres-midi ont des manches de 
trois-quarts ou la longueur du coude. Les manches 
ajustees apparaissent dans beaueoup des facons tail- 
leur, mais dans les vetements plus habilles les man- 
ches montrent de l'ampleur au-dessus et au-dessous du 
coude. Les manches a gigot et les effets flottants, de 
meme que les bouffants a l'epaule et au coude sont 
parmi les nouveautes. 

LES COLS 

Les finis de cou sont une caracteristique importante. 
Les cols hauts sont en bonne faveur la plupart ouvrant 
sur la gorge. Les effets de cape, de col marin et de 
col japonais sont egalement en evidence. 

LES JAQUETTES DES COSTUMES 

Les effets ondulants aussi bien que les effets de li- 
gne droite sont employes ; les styles ajustes sont prefe- 
rables. Les longueurs des jaquettes de costumes sont 
generalement de 32 a 36 pouces, mais les plus courtes 
tout comme les plus longues sont employees large- 
ment. 

LES MANTEAUX DE FOURRURE 

Quelques-uns sont en ligne droite avec des jupes am- 
pies jusqu'a 186 pouces de tour; d'autres egalement a 
la mode sont en effet cintre avec jupe ondulante a 
partir de la taille. Les larges ceintures de fourrure un 
peu plus bas que la taille sont une nouveaute. 

PARURES DE FOURURES 

Les effets d'animaux en echarpe et en manchon et 
les capes d'epaule avec de petits manchons ronds sont 
les articles qui tiennent la tete mais toutes les formes 
de capes sont bonnes. Les manchons sont plutot pe- 
tits. Us peuvent etre ronds en forme de melon ou 
plats. 



Section Tissus et Nouveautes, 



36 



LE PRIX COURANT, vendredi 28 juillet 1916 



Vol. XXIX— No 31 



^ti&tot^t 




LINSHrinkaBLE 

UNDERWEAR FOR MEN 



St. George "Hoolnap" 

Le Sous-Vetement qui repond a toutes les exigences du client le plus dif- 
ficile. La surface interieure du tissu est "duvetee" par notre procede 
special, de sorte que chaque vetement a la douceur de la soie — et la 
ehaleur et la duree de la laine pure. L 'etiquette "St-George" est re- 
cherchee par les hommes qui desire nt un sous-vetement d'un confort 
supreme. 

TheSCHOFIELD WOOLLEN COMPANY, Limited 

OSHAWA, ONTARIO 



SOUS-VETEMENTS EN MOUSSELINE 

Le crepe de chine est l'article predominant. Les tis- 
sus des plus belles qualites sont en faveur avec moins 
de garnitures tapageuses. 




CORSETS 

Les vetements bien que plus ajustes ne necessitent 
aucun changement radical dans les lignes de corset. 

BRASSIERES 

Les styles ajustes dans les robes indiquent une aug- 
mentation de la consommation des brassieres d'un ajus- 
tage confortable du type boutonne devant. Les ban- 
deaux seront sans aucun doute de bonne vente. 



L 'INDUSTRIE COTONNIERE EN RUSSIE 



Modele de robe a plis. 



L'industrie cotonniere se developpe depuis quelques 
annees en Russie dans des conditions remarquables. 
Cela est du surtout a ce que la Russie est le seul pays 
ou une industrie cotonniere considerable s'alimente en 
grande partie de coton indigene. En 1906 le coton rus- 
se, provenant du Caucase et surtout de l'Asie centrale, 
ne donnait que 38 pour cent de la quantite employee 
par les filatures du pays; en 1913, il donnait deja 54 
pour cent. 

La superficie des terres employees pour la culture 
du coton s'accroit regulierement. surtout dans l'Asie 
centrale, qui donne neuf-dixiemes du coton russe. Elle 
s'est meme accrue durant les annees 1914 et 1915. Au- 
jourd'hui les besoins de la consommation en Russie 
sont couverts dans la proportion de 74 pour cent par 
le coton russe et 8 pour cent par le coton des pays li- 
mitrophes d'Asie. II n'y a pas a s'adresser a Petranger 
que pour 18 pour cent. 

Le nombre des broches dans les filatures russes etait 
en 1914 de 9,213,000; la quantite de fils de coton pro- 
duite s'elevait a 23,588,444 pouds. Quant aux usines 
textiles, elles occupaient en 1912 (statistique la plus iv- 
cente) 224.000 metiers et ont produit en 1913 19.600.- 
000 pouds de tissus. 

La grande difficult^ a surmonter par l'industrie co- 
tonniere pendant la guerre a reside dans la penurie 
de couleurs. importees ordinairemeut presqiie exclusi- 
vement d'Allemagne. L 'importation cossant, les prix 
des couleurs furent quintuples et meme decuples. Afin 
de remedier a, cet 6tat de choses, des fabriques de ma- 
tieres colorantes ont ete fondees; par ailleurs les re- 
serves de matieres colorantes ont convert les besoins 
immediats et enfin Pimpovtation d'Angleterre pour 
ces articles a passe do 0.5 millions do roubles en 1914 
a 2.6 millions en 1915. 



Section Tissus et NouveautSs. 



Vol. XXIX— No 31 LE PRIX COURANT, vendredi 28 juillet 1916 37 



>o 



GARNEAU LIMITEE 



Nouveautes en Gros P 



QUEBEC 









Seuls Agents pour les Serges 

" RENOMMEE " 

et les Etoffes a Robes 

"SPHINX" 









Salles d'Echantillons : 

MONTREAL, OTTAWA, TROIS-RIVIERES, HALIFAX 



O 

O 

Section Tissus $t Nouveautes. 



38 



LE PRIX COURANT, vendredi 28 juillet 1916 



Vol. XXIX— No 31 



CARACTERISTIQUES DE LA MODE 



L'individualite est la caracteristique dominante des 
articles de mode produits pour la nouvelle saison. De-, 
puis quelque temps les manufacturiers canadiens de 
vetements et autres articles de mode pour les femmes 
s'^fforcent de rencontrer cette demande pour l'indi- 
vidualite exactement comme les couturiers americains 
l'ont rencontree avec succes. Cette saison le succes 
remporte par nos manufacturiers dans cette direction 
a atteint un point qui, il y a quelque temps aurait ete 
considere comme presque impraticable pour les pro- 
ductions sur une vaste echelle, ceci est du a la partici- 
pation du marchand detaillant qui a donne sa large co- 
operation aux manufacturiers. 

On peut dire que les resultats seront apparents dans 
les magasins du pays et se traduiront par un service 
plus complet et plus satisfaisant pour les clients par 
suite de l'habilete a rencontrer plus etroitement le de- 
sir de chacun d'eux. 

Les sources de styles. — L 'inspiration des styles pour 
la nouvelle saison est tiree de celle du second empire, 
de la periode Louis XV et de l'epoque semi-barbare 
qui nous est connue sous le nom de Moyen-Age. 

Sur ces styles d'epoque viennent se greffer d 'autres 
idees empruntees aux costumes des paysans russes et 
polonais. 

La richesse des etoffes. — Toutes ces influences se 
manifestent non seulement dans la forme des vete- 
ments mais aussi dans les tissus. Ainsi beaucoup de 
riches tissus — velours, soie, velours de coton, brocarts, 
e t c , — S ont employes. Parmi ceux-ci les effets 
bordes montrent clairement la raison pour laquelle ils 
ont ete introduits. Les effets de fourrures luxueuses, 
de dentelles metalliques, de draps d'or et d 'argent, de 
perles sont predominents. _ 

Lignes courbes en faveur. — Une des modifications les 
plus notables de la mode est 1 'effort fait actuellement 
pour forcer 1 'adoption de courbes plus accentuees dans 
la ligne du corps comme represente par la production 
de vetements d'un ajustage plus confortable et leur 
acceptation par les elegantes. Neanmoins la taille bas- 
se et les effets de la taille courte ont aussi leurs adep- 
tes. Les formes extremes en effet serre sont regar- 
dees avec suspicion par les marchands detaillants. La 
plupart des manufacturiers aussi n'ont adopte cette 
innovation que dans sa forme la plus conservatrice se 
rendant parfaitement compte des difficultes que les 
vetements ajustes creent pour les detaillants en ma- 
tiere de transformation. 

Quelque peu deconcertes par le manque de besoins 
d 'alterations pendant la vogue prolonged des vete 
ments de lignes droites, les detaillants ne sont guere 
disposes a revenir aux lignes plus ajustees. En d 'autres 
termes, ils acheteront moderement d'abord, des arti- 
cles ajustes et suivront activement le mouvement des 
modifications. 

La tendance pour effets ajustes, specialement appa- 
rente dans les corsages de robes, est aussi une caracte- 
ristique de quelques costumes et manteaux separes. 

Quelques-unes des nouvelles robes ont des corsages 
qui forment une pointe devant, a laquelle la jupe est 
attachee. Dans d 'autres, le corsage et la jupe sont 
joints a la taille, avec le haut fait en lignes ajustees 
serrees. 

Les effets de taille courte sont aussi en evidence, 
particulierement dans les vetements de jeunes filles et 



de femmes minces. 

La plupart des corsages se boutonnent devant, avec 
quelque fermeture sur le cote ou le centre du dos. La 
fermeture dans le dos, qui fut montree d'une fagon li- 
mitee l'an passe, prend actuellement un peu plus d 'ex- 
tension. 

La taille basse est une des caracteristiques des styles 
Moyen-Age, qui, comme dit precedemment, sont parmi 
les points saillants de la nouvelle saison. 

Les finis de cou. — 

II y a de fortes indications que le col haut aura une 
acceptation plus generale qu'en aucun autre temps 
depuis que les effets hauts furent lances. Presque tou- 
tes les maisons de Paris montrent des robes, costumes, 
manteaux et blouses avec des cols hauts de formes 
nouvelles. Beaucoup de ces cols sont droits dans le 
dos et coupes en ouverture sur le devant. 

Le col japonais lance par Premet, est un moyen-ter- 
me entre les effets de col haut et de col bas. Etant de 
forme oblongue, le col laisse le cou libre de tous co- 
tes. La portion se tenant droite sur les cotes et de- 
vant donne 1 'effet de hauteur. 

Les cols plats en formes de fantaisie, comprenant 
les cols marins et les cols capes sont employes de fa- 
con assez importante sur les robes, costumes, corsages 
et manteaux. 

Quelques-uns des cols hauts ont en supplement une 
simple, double ou._jtriple cape, qui tombe sur les epau- 
les. Le col haut est fait de telle sorte qu'il parait ega- 
lement bien ouvert ou ferme. 



OUATE 

EN PAQUETS 

Garantie exempte de fils et au- 
tres matieres 6trangeres inertes. 

OUATE DE COTON : 

"NORTH STAR" 
"CRESCENT" 

"PEARL" 

La qualite, pour cette saison, est 
encore meilleure que jamais. C'est 
la meilleure pour le prix. Fabri- 
quee avec du bon coton pur — pas 
de dechets. Demandez la Ouate en 
paquets "North Star", "Cres- 
cent", et "Pearl." 



Section Tissus et Nouveautes. 



Vol. XXIX— No 31 LE PRIX COURANT, vendredi 28 juillet 1916 39 



Un Stock de plus 

d'un Million de Dollars 

de Grande Bretagne, de France, des Etats- 

Unis, et de nos propres Usines et autres 

manufactures Canadiennes 



Toutes les lignes regulieres de Marchandises 



Faites vos assortiments 

pour vos Besoins de la saison presente 

Commandez a present 

pour VAutomne et VHiver prochains 



LES PRIX SONT AVANTAGEUX 

Nous manufacturons dans des usines des plus moder- 
nes : des Chemises fines pour hommes, Chemises de tra- 
vail, Salopettes, Vestons de Fumeurs et des Chaus- 
settes. 

Alphonse Racine Limitee 

Negociants en Nouveautes et Manufacturiers 

60-80 rue St. Paul Ouest - Montreal, Canada 

SALLES D'ECHANTILLONS A 
OTTAWA, QUEBEC, TROIS-RIVIERES, SHERBROOKE, et SYDNEY, N.E. 



Section Tissus et Nouveautes. 



40 



LE PRIX COURANT, vendredi 28 juillet 1916 



Vol. XXIX— No 31 



LES FACONS NOUVELLES 



JUPES DE MODELES VARIES 



LARGEURS ET LONGUEURS DES JUPES 



Les robes ont frequeinment des jupes de coupe com- 
pliquee. Ceci est particulierement vrai pour les robes 
d 'apres-inidi et cedes du soir encore que quelques ju- 
pes separees soieut aussi tres tourmentees dans leur 
confection. Parmi les nouvelles jupes sont cedes avec 
longues tuuiques. Quelques-unes sont legerement dra- 
pees mais la majorite pend en plis droits. Beaucoup 
des nouvelles robes de vide ont la jupe soit en effet 
polonaise soit en effet redingote. 

La vogue pour jupes a plis est tres marquee. Dans 
certaines jupes les plis couteaux partent de la ceinture 
ou de l'empiecement. D'autres sont plissees sur les co- 
tes avec des panneaux devant et derriere. Les groupes 
de plis sont egalement employes. Les plis Cartridge 
groupes devant ou derriere ou aux hanches sont em- 
ployes tres couramment dans beaucoup des nouvelles 
robes . 

Pour les costumes tailleur la jupe semi-circulaire 
continue a etre en grande faveur. Les poches et les 
ceintures quoique en vogue depuis deja longtemps ap- 
paraissent dans les nouvelles formes sur la plupart des 
jupes de costumes et des jupes separee. 



Les jupes tailleur sont de largeur normale, 2Vfc a 3V2 
verges, sauf dans les formes a plis qui naturellement 
sont beaucoup plus larges. Pour les costumes plus ha- 
billes cependant, les jupes vont de 4 a 6 verges, et quel- 
ques-unes sont meme plus larges encore. 

Par suite du penchant pour l'individualite il y'a une 
grande variete dans les longueurs des jupes. La ten- 
dance est pour des jupes legerement plus longues que 
cedes de la saison passee, les jupes normales sont a en- 
viron 8 pouces du sol mais des jupes plus courtes sont 
montrees pour les femmes minces et jeunes. 

L'EMPLOI DES FOURRURES 

Une caracteristique notable est le genereux emploi 
des garnitures de fourrures en bandes etroites tout 
aussi bien qu'en bandes de 10 a 18 pouces de largeur. 
La fourrure est aussi employee pour les cols, les revers, 
les manchettes, les boutons, etc. Les fourrures em- 
ployees comprennent des especes dispendieuses teUes 
que le kolinsky mink, le lynx, le renard, la taupe, le 
castor, le seal et l'hermine. Dans les couleurs le bleu 
sombre predomine pour les costumes et les robes tail- 
leur. 




AUKORA 



■A 



COLUMBIA 



PILGRIM 



,; MAV.ELOWER |j 



/« 



ECLIPSE- 



W WB 



AVIS AU COMMERCE 

DE GROS ET DE DETAIL 




M. le Marchand, 

Avez-vous jamais compare les Faux-Cols "ARLINGTON" avec 
toutes les autres sortes que vous pouvez avoir en magasin, au point de vue: 
1 — Du poids des materiaux. 
2 — De la resistance des boutonnieres. 
3 — De la symetrie du faux-col. 
4 — De l'espace pour l'ajustement de la cravate. 
5 — L 'aspect general. 

6 — La satisfaction que vous procurez a vos clients? 
Nous avons la Marque CHALLENGE a $2.00 la douzaine. 
RUBBER a $1.90 

PYRALIN a $1.60 

Tous faits de materiaux plus lourds de 33 J % que toutes les speciali- 
ties qu'on vous offre. Examinez et voyez qui vous donne la plus haute 
valeur pour votre client, avant d'acheter un autre article que les 
"FAUX-COLS ARLINGTON" 

THE ARLINGTON COMPANY OF CANADA LUTED 

58 AVENUE FRASER - - - TORONTO, Ont 

Representant dans l'Ouest, R. J. Qiiigley, Winnipeg, Man. 
Representant dans l'Ontario, J. A. Chantler & Co., Toronto. 
Reoresentant dans l'Est, Duncan Bell. Montreal. Que" 



M' 65 . i 



s^fSsfljH^Hj 



CSSOHSSIXEg 



* ' 



SAPPHO 






Vol. XXIX— No 31 



LB PRIX COURANT, vendredi 28 juillet 1916 



41 



II y a une hausse dans les lainages 



C'est pourquoi nous conseillons 
a nos clients de placer au plus 
tot, leurs commandes en fait de JQc! 
lainages et tous articles en laine qje 
pour homme et pour femme. . njH 



Nous sommes capables de vendre aux 
memes prix qu'avant la hausse 



Nous avons un magnifique 
assortiment de Tweeds a 
Costumes (Cheviote). C'est 
le temps de faire vos achats 
et de prof iter de nos conditions 
avantageuses. 

Si vous ne pouvez venir nous voir, ou commander a nos 
voyageurs, envoyez-nous votre ordre par lettre, nous 
y apporterons nos meilleurs soins. 



P. P. Martin & Cie, Limitee 

Fabricants et Marchands de Nouveautes 

FONDEE EN 1843 

50 Rue St-Paul Ouest, - MONTREAL 

Telep. Main 6730 
Salles d'echantillons : 



QUEBEC, 7 Rue Charest 
SHERBROOKE, Hotel Grand Central 



TROIS-RIVIERES, 82 Rue Royale 
OTTAWA, 166 Rue Sparke 



Section Tissus et Nouveautes. 



42 



LE PRIX COURANT, vendredi 28 juillet 1916 



Vol. XXIX— No 31 



Les bleus clairs, tels que le bleu beige et le bleu de 
Copeubague sout employes pour les robes d 'apres-niidi 
pour les garnitures et pour les doublures. 

Le bleu pour etre porte le soir est en teinte pastel. 
Les teintes pastel de toutes couleurs sont en effet en 
extreme favour daus les robes de soirees particuliere- 
ment cedes pour jeune femme. Beaucoup des bleus 
pales out uu effet argente. Le bleu marine est souvent 
eclaire par du violet sombre, du gris, du bleu beige ou 
du vert. 

LES VIOLETS ET LES GRIS 

Les nuances variees de violets, particulierement les 
nuances mure et prune sont employees pour les costu- 
mes, les manteaux et les robes. La pourpre royale est 
remarquee pour les manteaux de soiree et comme gar- 
niture sur les robes de ville. 

Les gris dans les teintes les plus claires ont une gran- 
de vogue pour les robes habillees d'apres-midi et les 
gris plus sombres, particulierement le gris taupe, sont 
employes pour costumes de ville et manteaux. 

Les costumes, les manteaux et les robes en marron 
tete de negre continuent a etre en vedette dans les ex- 
positions pour l'automne. Le vert chasseur est em- 
ploye pour des vetements semblables. Les nuances 
chaudes de vert, de violet, de bleu et de mais sont choi- 
sies dans les satins et velours pour vetements habilles. 

Les couleurs les plus claires telles que le corail, le 
bleu beige, le rose, le vert et le jaune sont employes 
sur une grande echelle pour les robes du soir. 

LES TISSUS VELUS 

Les tissus velus auront un large emploi. Pour les 
manteaux les peluches seal et les pelucbes de nouyeau- 
te sont en grande faveur. Les velours sont aussi tres 
employes pour manteaux. 

Le velvet en noir, aussi bien qu'en riches coloris est 
choisi pour les manteaux, les costumes et les robes, il 
est egalement largement employe pour fins de garni- 
tures. Le violet en teintes plus claires est tres appre- 
cie pour robes et manteaux du soir. 

Les soies en fini satin de toute espece sont particulie- 
rement recommandables. 

La peau de soie et la faille ont quelques adeptes. Les 
taffetas rayes, quadrilles et de nouveaute sont pris 
pour les robes, pour les jupes de sport et pour les cor- 
sages. Le taffetas en couleurs plus claires est accepte 
pour les robes de soirees. 

Le crepe de soie transparent est pointe pour les cor- 
sages separes pour les manches et garnitures de robes. 
Le crepe militaire est employe a un certain degre pour 
les robes. Les chiffons et les voiles seront a nouveau 
largement employes pour les robes de soirees. 



LAINAGES ET WORSTEDS 

Pour les costumes tailleur, les jupes et les manteaux 
les gabardines, les serges et les popelines maintiennent 
leur vogue. Les carreaux de velours de laine sont em- 
ployes sur une large etendue pour les manteaux et les 
costumes avec des carreaux et des ecossais plus larges 
pour manteaux d 'automobile et de manteaux de sport. 
Les lainages rayes sont particulierement en faveur 
pour jupes separees. Les brocatelles seront fortement 
representees dans les costumes et les manteaux et quel- 
ques-unes des robes nouvelles seront faites de ces tis- 
sus. 

On montre quelques robes de duvetine. Ce tissu et 
autres similaires sont aussi employes pour costumes et 
manteaux . 

LA LONGUEUR DES JAQUETTES 

Un changement notable dans la jaquette du costume 
est 1 'augmentation de la longueur. Beaucoup atteignent 
le genou et quelques-unes sont meme plus longues. La 
plupart des modeles montrent l'effet a juste au-dessus 
de la taille, mais l'ampleur est frequemment introduite 
au-dessous de ce point, quelques fois sur les cotes, d 'au- 
tres fois dans le dos, dans certains cas tout autour. 

On montre egalement les jaquettes en ligne droite. 

Les ceintures ne sont pas aussi proeminentes qu 'el- 
les l'etaient, mais elles apparaissent cependant sur 
quelques-uns des costumes de sport et des costumes 
tailleur. Dans beaucoup de cas la ceinture n'apparait 
que dans les cotes, dans le dos ou le devant. 

La plupart des costumes montrent la taille normale, 
certains cependant ont la taille legerement elevee tan- 
dis que d 'autres encore affectent nettement l'effet 
moyen-age. 

LES MANTEAUX SEPARES 

Presque tous les manteaux separes sont assez longs 
pour couvrir la robe ayant une longueur de 45 a 48 
pouces, presque tous ont le large effet godant, dans 
beaucoup de modeles le godant part de la ligne des 
epaudes, dans d 'autres ils part de la taille, la partie su- 
perieure montrant le nouvel effet ajuste. 

Les plus nouvelles blouses sont de couleurs sombres 
pour s'harmoniser avec les costumes. Elles montrent 
une grande quantite de broderies a la main et de mo- 
tifs perles a la main mais sont de coupe simple avec de 
larges revers. Quelques-unes ont des effets de Qfilet. 
Du plissage et des effets de piques a la machine sont 
aussi employes. Les corsages en nuances pastel et en 
blanc sont montres dans un large assortiment pour le 
commerce plus ordinaire. 




DES FAITS 



IPE-HAZARD STORE SERVICE CO., LTD. 
97 Rue Ontario, Toronto, Canada 




Nous pouvons remplir plus de fonctions par 
notre moderne systeme transporteur a fit et 
avec plus de promptitude et de precision 
qu'avec aucune autre machine dece ?cnrc. Cela 
signifie que nous pouvons atteindre plus de 
points dans un magasin et ce, d'une facon 
meillcure et plus satisfaisante que jamais ob- 
tenue precedemment. Rappelez-vous notre 
essai de dix jours. Vous etes invite a nous 
mettre a l'epreuve. 

Ecrivez-nous pour notre nouveau 
Catalogue G 



Section Tissus et Nouveautes. 



761. XXIX— No 31 



LE PRIX COURANT, vendredi 28 juillet 1916 



43 



l(ANT[(RACK l(ANT((RACK K^K^K K ANT K^ AC lf K^K^ ^K^ VANtytvW 

l^TRAOtj^NAW j^ J^TRAOt | ^ NARK j^ | ^T RAH | ^ HARK j ^ | ^TRAH | ^ NARK | ^ | ^TRADl | ^ MARK | ^ |\ TRAOC | V WMK l\ I V TRADE j \ NARK |\ 

KantKracK est votre Meilleur Ami 

|\ ANT |\ R AC|^ combat pour le meilleur parmi les Faux-Cols. 

KantI(racI( combat pour les relations d'affaires loyales— n'usurpant aucun droit, ne discreditant aucun article. 

Ky I* combat pour le maintien des prix, pensant que le marchand-detaillant digne de con fiance ne recherche pas la con- 
antKracK currence par le coupage des prix. 

jy\NT|y?AcK combat pour le Progres dans les Faux-Cols doubles toiles. 

Laissez-nous vous envoyer noire assortiment d'essai 

Representant a Montreal : Pour la Province de Quebec 

J. L. RACICOT, 1820 Rue Clark, Montreal, P.Q. 

THE PARSONS & PARSONS CANADIAN CO., "' 







R 



r ANT|(RACK KANT|(RACK KANT|(RACl( [(ARRACK K^K^IC K^K^K K^K^OY 

: |\ ,Mi "l\ IV^'IX^IX |\ T, ""|\"*" K |\ l^'IX^-lY |\™0f|^HA*,|^ I^TRAoej^Kl^ | ^TRAH |\ NARK [\ 



LES MANCHES ET LES COLS 



Les Blanches sont longues, les cols sont hauts, re- 
versibles ou bas. La preference est actuellement pour 
les effets bas mais on escompte que le col haut aura 
une tres grande faveur a, mesure que la saison avance- 
ra. 

Les corsages pour etre portes en dehors de la jupe 
sont pour la plupart de tres belle qualite. 

Les tissus pour corsages sont principalement le cre- 
pe de soie transparent, le crepe de Chine, le chiffon, la 
dcntelle et le taffetas avec une forte consommation de 
tissus a surface satinee. 

LES MANTEAUX DE FOURRURE 



L INDUSTRIE DE LA SOIE AUX ETATS- 
UNIS 



On remarque les lignes ajustees dans les manteaux 
do fourrure. La plupart de ceux-ci ont un large go- 
dant clans la section jupe. Beaucoup des manteaux 
de fourrure sont de forme sac cependant. Les lon- 
gueurs varient de 36 a 52 pouces, presque tous les meil- 
leurs modeles sont garnis de fourrures contrastantes. 
Les manches sont plus larges qu'elles ne l'ont jamais 
etc depuis quelques saisons. 

LES PARURES EN FOURRURE 

Les echarpes d'animaux sont quelque peu rempla- 
ceos par des capes, des collerettes et de largs etoles. 

Los manchons sont de tailles variees et peuvent etre 
ronds, de forme melon, demi-ronds ou plats. 



La prosperity de l'industrie de la soie continue a se 
manifester aux Etats-Unis dans des conditions remar- 
quables. Les rapports elabores par les syndicats ou- 
vriers constatent qu'il n'y a pas un seul ouvrier ayant 
quelques connaissances dans la filature auquel le tra- 
vail fasse defaut. C'est surtout a Paterson que les fa- 
briques sont en activite continuelle. Dans plusieurs 
on travaille jour et nuit sans arriver a satisfaire a la 
demande croissante. Plus de vingt mille metiers sont 
en action permanente et on n 'arrive pas a trouver les 
ouvriers qui seraient necessaires pour les conduire. 

Plusieurs industriels sont en train d'agrandir leurs 
installations et meme de construire des etablissements 
nouveaux. 

D'apres le rapport de l'inspecteur des constructions 
industrielles il y aura cette annee a Paterson de nou- 
velles filatures de soie dont la construction coutera 
plus d'un million de dollars. 

II y a en ce moment dans la region plus de vingt- 
quatre mille ouvriers employes dans l'industrie de la 
soie. Lorsque les nouvelles constructions seront ter- 
minees, il y en aura plus de trente mille. 

II y a en ce moment aux Etats-TJnis pres de 350 fabri- 
ques de soiries, dont 40 se sont, avec des eapitaux va- 
riant entre 5.000 et 220.000 dollars, constitutes en 1915. 

Section Tissus et NouveautSs. 



44 



LE PRIX COURANT, vendredi 28 juillet 1916 

A TR AVERS LA MODE 

POUR LES DEMOISELLES ET LES ENFANTS 



Vol. XXIX— No 31 



LES TOURS DE COU DE DAMES 

Les styles couservatifs marqueut la nouvelle saison 
en ce qui concerne les tours de cou. Les garnitures de 
manchettes et de col auront particulierement du suc- 
ces par suite de la vogue des robes foneees en serge, en 
satin et en taffetas de fantaisie. 

L'idee de cape continuera a avoir son influence sur 
la taille et la forme du col separe. Les nouveaux ef- 
fets de chale seront aussi remarques. La tendance a 
1 'usage d'effets legerement roules deviendra de plus en 
plus prononcee, a, mesure que la saison avancera. Les 
fichus, les plissages et les hauts motifs de cols, avec ou 
sans jabot, seront representes. 

L'organdi, le crepe de soie torse et le satin lavable 
seront les articles de tete. La broderie a la main ren- 
contrera beaucoup de faveur. 

DENTELLES METALLIQUES ET DE COULEUR 

L'interet dans les dentelles se manifestera principa- 
lement dans les effets de fantaisie surtout du'rant la 
premiere partie de la saison. Les nouveautes dans 
lesquelles le metal figure en combinaisons avec des cou- 
leurs dedicates auront les premiers honneurs. L 'argent 
aura la preference, principalement sur les voiles en 
teintes telles que rose, bleu de Copenhague et or. De 
riches nouveautes en couleur avec dessins en or se- 
ront representes. 

Une attraction renouvelee sera donnee aux bandes. 
Des volants jusqu'a, 27 pouces auront une part de la 
la demande. 

Les voiles de soie unis continueront a, etre a la mo- 
de. La dentelle Chantilly, la maline et les fines den- 
telles au filet prendront de 1 'importance parmi le com- 
merce de luxe, a, mesure que l'hiver avancera. 

JUPONS DE SOIE 

Les couleurs plus claires apparaissent dans la plu- 
part des jupons de soie de prix eleve. Les taffetas 
de soie tiennent encore la premiere place dans les ju- 
pons, mais les satins glaces sont aussi en evidence. Les 
largeurs varient de 2% a 6 verges. 

CORSETS ET BRASSIERES 

II y a peu de changement dans les styles de corsets, 
car les devants courbes introduits avec succes la sai- 
son derniere ont prevu les exigences des lignes ajus- 
tees, maintenant en vogue. 

La tendance de la presente mode indique fortement 
une augmentation de l'usage des brassieres, speciale- 
ment dans les meilleures qualites faites de dentelle ou 
de broderie, ou de toile a, mouchoir brodee a la main 
ou garnie de la plus fine dentelle. 



Les soies douces sont aussi combinees avec des co- 
tons et des dentelles. Avec la ligne ajustee qui prevaut 
plus fortement, on pent eonclure que la brassiere bou- 

lonmV dans le dos aura les plus grosses ventes. 

Section Tissus et Nouveautes, 



LES CARACTERISTIQUES DES CHAPEAUX 

Le velours panne, en noir, en bleu corbeau et en 
Bourgogne, sera la plus elegante fourniture pour cha- 
peau destine a l'usage general. Les feutres et les ve- 
leurs brodes, en delicates couleurs prevaudront pour 
le sport dans les commencements de l'automne. 

Dans les formes, les Napoleon et les tricornes sont a 
noter. Les canotiers a calotte haute et les sachets 
bords jockey seront une caracteristique de la mode. 

Les garnitures consisteront principalement en nou- 
veaux motifs metalliques, en or et en argent, en ailes 
et en oiseaux, en grosgrain, en faille et en rubans me- 
talhqnes, et en bandes et bordures de fourrures. 

LES VETEMENTS DE DEMOISELLES 

Comme d 'habitude, les styles dans les vetements de 
demoiselles se rapprochent etroitement de ceux des 
grandes personnes. La difference est ordinairement 
dans les touches de garnitures plus voyantes et dans 
l'adoption d'idees plus extremes. 

Les styles Moyen-Age et les effets de taille courte 
sont particulierement adoptes au port des jeunes fem- 
mes. 

LES MANTEAUX D 'ENFANTS 

Les manteaux faits avec un effet de rippe autour du 
bas sont tres en vogue pour les petites robes. Frequem- 
ment, ils ont une ceinture a la taille legerement elevee 
ou legerement au-dessous de la ligne normale. Les nou- 
velles formes de cols, similaires a ceux des vetements 
de femmes, et les manches de nouveaute donnent a ces 
manteaux une apparence tres elegante.. Les plis sont 
employes, a une considerable etendue sur beaucoup des 
nouveaux modeles. 

Les tissus de velours et les draps sont tous deux em- 
ployes. Les garnitures de fourrure sont un gros fac- 
teur de ces manteaux. 

LES ROBES D ENFANTS 

Les robes d'enfants pour le port journalier. sont de 
nouveau faites en lignes simples telles que les robes 
russes. les Norfolk et les robes "marin". Les Guimpes 
et les empiecements se rencontrent aussi largement. 

Les robes de soie et de velours a cotes sont confec- 
tionnees a un degre considerable pour le port de l'a- 
pres-midi. Pour les parties, le chiffon, le voile et le 
taffetas sont bien considered. 

II y a une augmentation marquee dans les produc- 
tions de vetements en Crepe de Chine. La couleur chair 
y figure largment. 

Les garnitures luxueuses ont fait place aux orne- 
ments plus simples comme les motifs do perlos. Quel- 
ques modelos fastueux sont garnis avec de la dentelle 
de voilage so multiplieront pour l'automne. Les des- 
sins de ramage et do petites bordures seront en vue 
dans beaucoup de styles. 

Le noir sera do premiere importance, mais les nou- 
veautes extremes montrant dos couleurs riches et me- 
talliques seront primordiales. Lo brun africain conti- 
nuera a etre la couleur oourante favorite. Pour le port 



Vol. XXIX— No 31 



LE PRIX COURANT, vendredi 28 juillet 1916 



45 



du dehors tot dans la saison, les nouveautes en voile 
de chiffon continueront a etre appreciees. Des bordu- 
res profondes de chiffon sur voilette a, maille seront 
preferees pour etre portees avec des chapeaux de feu- 
tre et de velours de couleurs claires. 

L'INTERET DANS LES RUBANS 

Le soutien donne aux decorations de rubans pour 
les chapeaux d'automne, par les chapeliers de Paris, 
rcnforcera materiellement l'interet pour cet accessoi- 
re. Pour cette fin, de lourds effets grosgrain seront 
employes, comme le seront aussi des failles legeres et 
des nouveautes metalliques. 

Les largeurs etroites domineront. 

Comme les robes, de larges rubans de satin et des fail- 
les taffetas seront bien accueillies specialement pour 
la confection de ceintures et d'echarpes. 

LES GANTS LONGS ET DE COULEUR 

Les gants au poignet domineront cet automne et cet 
hiver. Le gant long, cependant, gagnera en faveur 
dans la saison avancee specialement pour le port avec 
des robes de soirees. 

En broderies, les idees de contraste continueront a, 
etre le grand chic. La tendance pour l'usage des ef- 
fets serablables fera neanmoins son chemin, surtout 
dans les lignes de haute nouveaute. Les larges brode- 
ries continueront a avoir la preference. Le gros mou- 
vement sera dans la combinaison de blanc et noir.- Dans 
les couleurs, le brun africain, le bleu-marine, le vert 
bouteille et les nuances ambre auront leur part d 'at- 
tention. 





Qualite 

Extraordinaire ! 

5 Caracteristiques Exclusives 

Placez sous les yeux de vos 
clients les cinq caracteristi- 
ques speciales du Sous-VSte- 
ment "Imperial" et leur 
bon-sens d'economie vous 
gagnera les ventes. 

Le Sous-Vetement "Im- 
perial" a toutes les qualites 
distinctives qui caracterisent 
le sous-vgtement de premier 
ordre, avec en outre les points 
speciaux suivants : 

La couture det epaules 
repliee 

La collerette ajustee 
confortablement 
Le pont d'un ajustage 
commode 
La fourche fermee 
Manchettes et bas des 
jambes en tricot 
perfectionne 
Le Sous-Vetement "Im- 
perial" se fait encombinai- 
son9 ou en deux morceaux 
pour vous permettrede satis- 
faire a la preference de vos 
clients. Mais, il n'y a pas 
de difference dans la satisfac- 
tion del'ajustageconfortable, 
qu'on choisisse la combinai- 
son ou le sous-vetement de 
deux morceaux. 

Enlevez la " mauvaise herbe" de vos rayons et recoltez le plus 
grand profit du Sous-Vetement qui sevend rapidement; V "Imperial" 
— le sous-vetement avec cinq points de superiority. 

Ecrivez pour echantillons 

KINGSTON HOSIERY CO. 

KINGSTON, - - - ONT. 




Un nouveau sac attrayant 
a un prix attrayant 




EVELEIGH 

No. 307 

Leatherette forte repoussee 
en couleurs noir et brun. 

Serrure et crochets bronze. 
Doublure imitation cuir. 
Durera autant que les sacs 
en cuir bon marche. 

16 pouces $1.65 
18 pouces $1.85 




MONTREAL 

"Les Grands Fabricants de Valises" 



Section Tissus et Nouveautes. 



46 



LB PRIX COURANT, vendredi 28 juillet 1916 

aaoooonaooonoooDaDOOoDODoooooooaooooooDO 

L'HABILLEMENT MASCULIN 

aaoaaoooooaaanoa aoaaaoaooaoa aoaaaa a 

LES MOTS PAR L'IMAGE 



Vol. XXIX— No 31 



oooaooooooaooooooaoooooooooooaaooooaoooooaoooooaooooaaoaooooooaoooooooooooooaoooaoaaoaa 

o o 

o t »i ¥ a r>n i t -1 t\ yrnx inn a n a o/^t tt tx t o 

§ 

a a 

000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000900000000000000000000000000 



LEGENDE 



1. Habit (de ceremonie). 

2. Cravate nouee. 

3. Cache-col. 

2. Chapeau de soie. 

5. Jaquette (morning coat). 

6. Cravate papillon. 

7. Cravate plastron. 

8. Chapeau melon. 

9. Veston droit. 

10. Manchette. 

11. Faux-col. 

12. Cravate a nouer. 

13. Botte cuissiere. 
a) tirant. 

14. Bouffante (sout-ent. culotte), 
et non bloomers. 

15. Salopette (overhall). 

16. Habit de communiant. 

17. Brassard. 

18. Brodequin. 

19. Veston croise. 

20. Pendentif (fob). 

a) mousqueton. 

b) tourillon. 

c) medaillon. 

21. Costume touriste. 

22. Costume cycliste. 
a) canotier. 

24. Couvre-nuque. 

25. Impermeable (raincoat). 

26. Casquette a, rabat. 

27. Porte-complet. 

COMMENTAIRES 

1. — Quand nous parlons de ce 
genre de costume, il faut eviter 
de dire "etre en full dress" que 
de mauvais ou de malins interpre- 
tes traduisent par "fon de reste". 
On dit: etre en habit (sous-enten- 
du de ceremonie). Familierement, 
on pent dire : queue de morue, 
mais non "queue d'hirondelle". 

L 'habit est done ce vetement 
d'homme, en drap noir, dont les 



Habits de luxe et de fatigue 




basques, echancrees sur les ban- 
dies sont pendantes par derriere. 
2. — C'est a, tort qu'on donne 
le nom, de "col" a la cravate 
nouee. La cravate nouee demeure 
tou jours en cet etat, tandis que 
la cravate a nouer (fig 12) doit 
etre faite ou defaite chaque fois 



qu'on la met ou l'enleve. 

3. — Cache-col qui se porte l'hi- 
ver entre le veston (coat) et le 
paletot (overcoat) de fa^on a pro- 
teger le con et la gorge contre le 
froid et a dissimuler le faux-col 
(fig. 11). 



Le gain — telle est la raison d'etre de la publicite. Si 
un fabricant etend le cercle de ceux auxquels il vend, 
il reduit les frais generaux de sa fabrication ; sa pro- 
duction, devenant a la fois plus intense et plus regu- 
liere, est plus lucratiye a tons les points de vue. 



La publicite est uno science qui a sa technique, ses re- 
gies, fort eompliqiu'is. ses ealculs presque inf aillibles ; 
un art qui utilise toutes les ressourbes de la photogra- 
vure, de la lithographie, des dessins e1 des eoulenrs, 



Section Tissus et Nouveautes. 



Vol. XXIX— No 31 



LE PRIX COURANT, vendredi 28 juillet 1916 



47 



"Little Darling" 
et "Little Daisy" 

Vous savez qu'ils sont hors-ligne 
comme Bas d y Enfants 

Pour toutes les meres en n'im- 
porte quelle partie du Canada, 
qui s'interessent aux bas d'en- 
fants, ces deux lignes bien eta- 
blies arrivent en premiere li- 



gne. 

Ii a fallu des annees, pour arri- 
ver a ce perfectionnement et a 
cette position dominante. 
Seule l'epreuve de duree pou- 
vait etablir une telle popularite. 
Cette popularite s'etend au 
marchand qui vend avec faeili- 
te ces bas d'une duree si con- 
nue. 

"Little Darling" a le talon et 
le bout du pied en soie — toutes 
les tailles pour enfants jusqu'a 
sept ans. "Little Daisy" —avec 
talon et le bout du pied renfor- 
ce. — Enfants jusqu'a 12 ans. 
En rose, bleu de ciel, cardinal, 
noir, tan et creme. 



Jib 



^SP: 



# 



X 



COMMANDEZ-EN A VOTRE MARCHAND EN GROS. 

<jGmded ' 



Les plus grands manufacturiers de bas du Canada 



HAMILTON 



ONTARIO 



Manufactures a Hamilton et Wetland, Ontario 



Seuls agents pour la vente? 
E. H. WALSH & CO., TORONTO 

Chaque paire de 
par cette 



Succursales: 
MONTREAL ET WINNIPEG 



\\ \i#// "* k as est protegee 

^'VNV '*//^S Marque de Commerce 



Section Tissus et Nouveautes. 



48 



LE PRIX COURANT, vendredi 28 juillet 1916 



Vol. XXIX— No 31 



'COMPAGNIE CHIM'QUE, 
LIMITIE." 



Avis est donne au public que, en ver- 
tu de la loi des compagnies de Que- 
bec, il a ete accords par le Lieute- 
nant -Gouverneur de la province de 
Quebec, des lettres patentes, en date 
du vingt-quatrieme jour de juin 1916, 
constituant en corporation MM. Euge- 
ne Pr6vost, comptaple, de Montreal ; 
Henri Arthur Raymond Laileur, ge- 
rant, d'Outremont; Joseph Amedee 
Lamarche, avocat et Conseil du Roi; 
Alderic Blain, avocat, et L6on Joseph 
Mouton, comptable, de Montreal; dans 
les buts suivants : 

Manufacturer, acheter, vendre tou- 
tes sortes de produits chimiques, pro- 
ver.ant de la distillation des bois 
francs, alcool de bois, acetate de 
chaux, acetone, goudron, eharbon de 
bois, acides, ainsi que tons articles 
pouvant etre employes dans la fabri- 
cation de ces produits et en rapport 
avec le genre d'affaires de la compa- 
gnie et en faire le commerce sous tou- 
tes ses formes; 

Fabriquer, produire de la vapeur et 
de l'electricite pour le chauffage, l'e- 
clairage, la force motrice et generale- 
ment pour les besoins de la compagnie, 
en vendre le surplus, sujet a tous les 
lois et raglements provinclaux et mu- 
nicipaux a cet effet, et ce dans le com- 
te de Labelle; 

Acheter, construire ou autrement ac- 
querir ou louer les etablicsements, 
usines, ateliers, immeubles, limites a 
bois, appareils, machines, outillage, 
forces motrices, locomotives, wagons 
et autres equipements, naviies, cales, 
bateaux, aqueducs, usines a gaz, usl- 
ncs electriques, canaux et auvres cours 
d'eau, chemins de fer voies de gara- 
ge, et autres moyens de transport ne- 
cessaires ou servant aux besoins de la 
compagnie et aux productions de l'in- 
dustrie de la compagnie, a leur utili- 
sation et a leurs applications; 

Demander, procurer, recevoir, ache- 
ter, detenir, posseder, exploiter, vendre, 
louer ou acquerir autrement, utillser 
ou eeder tous brevets, octrois, licences, 
baux ou concessions oonferant a tous 
droits exclusifs ou limites relative- 
ment a toute invention, formule, pro- 
eede, decouverte > article ou chose uti- 
le pour l'une quelconjue des fins de la 
compagnie; et utiliser, exercer, deve- 
lopper ou accorder des permis pour 
l'usage des biens ou droits ainsi regus 
ou acquis ou les faire valoir pour le 
mieux; 

Louer. vendre, ameliorer, develop - 
per, echanger, faire valoir ou autre- 
ment disposer de la totalitS ou d'au- 
cune partie de la propriete et de 1'ac- 
t if de la compagnie en consideration 
de ce qu'elle jugera avantageuse, y 
compris des parts, debentures ou va- 
leurs d'aucune autre compag:iie; 

Acquerir comme commerce ou In- 
dustrie en operation, en tout ou en 
partie des actions d'autres compagnies 
et faire l'acquisition de 1'a.ctif et de 
l'achalandage de toute compagnie, 
personne ou societe exploitant une In- 
dustrie ou commerce quelconque et 
payer ces acquisitions totaKment ou 
partiellement en obligations, en deben- 
tures ou en parts de ia compagnie ac- 
quires et non sujettes a appel, et ven- 
dre, louer ou autrement disposer des 
dits biens en tout ou on partie; 

Payer toutes les depenses ncidentes 
a la promotion de cette compagnie et 
sa constitution en corporation ainsi 



que les service? rendus en rapport 
avec cette constitution ou promotion 
en argent ou en actions entierement ac- 
qu it tees de cette compagn 1 ", ou partie 
en argent et partie en a^Hnnt liberies 
de la compagnie; 

Payer pour tous services rendus a la 
compagnie ou requis par elle ou pour 
toute acquisition de la compagnie en 
actions 1ib4r6es de la oompag,iie ou en 
deniers comptants, ou par re en ac- 
tions iiberees de la compagnie et partie 
tn deniers comptants-, 

Se fusionner avec aucune autre com- 
pagnie dont les objets sont semblables 
et donner en garantie les biens-meu- 
bles de la compagnie, ou donner les 
deux especes en garantie pour assurer 
le paiement de tels bons, obligations 
ou autres valeurs et de tout emprunt 
de deniers faits pour les fins de la com- 
pagnie; 

Bmprunter des deniers sur le credit 
de la compagnie; 

Tout pouvoir accorde dans aucun 
des paragraphes ci-dessus ne sera li- 
mits ou restreint par induction ou de- 
duction des termes d'aucun autre pa- 
ragraphe, sous le nom de. "Compa- 
gnie Chimique, Lmitee", avec un fonds 
social de trois cent cinquante mille 
piastres ($350,000.00), divise en sept 
mille cinq cents (7,500) actions ordi- 
naires de vingt piastres ($20.00), cha- 
cune, et de dix mille actions prefferen- 
tioiies avec participation cumulative 
au taux de huit par cent de la valeur 
au pair de $20.00 chacune sujettes aux 
termes et conditions suivantes: 

Chaque souscripteur d' actions pre- 
ferentielles sur paiement final de ces 
dites actions aura droit de recevoir un 
bonus de 50 p.c. de leur valeur nomi- 
nee d'actions communes de $20.00 cha- 
cune entierement Iiberees. 

Les porteurs des actions preferentiel- 
les avec participation cumulative au- 
ront droit de recevoir sur les benefices 
nets de chaque annee un dividende 
preferentiel fixe au taux de huit pour 
cent, et tel dividende declare sur les 
benefices nets obtenus durant l'annee, 
ou accumules anterieureiicnt, sera 
paye cumulativement le premier jour 
de Janvier, chaque annee. Ces actions 
preferentielles auront relativement au 
capital et aux dividendes declares, pri- 
maute de rang sur Us actions ordinal - 
res; 

Ce dividende a huit pour cent, sur les 
actions preferentielles, sera paye en 
n'irnporte quelle annee pref emblement 
aux actions ordinaires; 

Les pcrteurs des dites actions pre- 
ferentielles auront droit de participer 
simultanement avec les porteurs des 
actions ordinaires, dans le surplus des 
benefices qui restera chaque annee, 
apres le paiement du dividende fixe 
susdit pour les actir.ns preferentielles 
et dans le dividende de chaque telle 
annee pour le montant paye sur les ac- 
tions ordinaires. 

La principale place d'affaires de la 
corporation, est dans la cite de Mont- 
real. 

Date du bureau du seretaire de la 
province, ce vingt -quatrieme jour de 
juin 1916. 

C.-.T. SIMARD, 
4-f Sous-secretaire de la province. 



"THE WOODLANDS GOLF AND 
COUNTRY CLUB, IN- 
CORPORATED. 



Avis est donne au public qu'en ver- 
tu de la loi des compagnies de Que- 



bec, il a ete accorde par le Lieutenant - 
Gouverneur de la province de Quebec, 
des lettres patentes en date du dix- 
septieme jour de mai 1916, constituant 
en corporation MM. Albert-Devereux 
Thorton et Charles Orlando Clark, 
manufacturiers, de la cite de West- 
mount, Herbert Barclay Muir, surin- 
tendant, George Henry Edmond Blaik- 
lock, agent d' immeubles, Hermann- 
Harvey Vachell Koelle, agent, et Geor- 
ge Philips Telford, agant de la cite de 
Montreal, pour les fins suivantes: 

Organiser, administrer, s'adonner 
aux, pratiquer les jeux de golf, tennis, 
de la navigation en yacht, en chaloupe, 
en canot-automobile, des raquettes, 
des quilles, de la marche a la raquet- 
te, du patinage, du courlis ainsi que 
tous et chacun des jeux, sports ou amu- 
sements d'ete ou d'hiver ou d'aucune 
autre saison, soit par l'initiative per- 
sonnels ou par l'organsation; 

Promouvoir, organiser, administrer 
ou developper aucune corporation ou 
compagnie dont les objets sont sem- 
blables; 

Acheter, construire, entretenir, ex- 
ploiter, louer des maisons de clubs ou 
d'autres batisses et edifces convenant 
aux fns de la compagnie; 

Acheter, acquerir, detenir, possSder, 
vendre, transporter, hypothequer, 
echanger, louer ou autrement disposer 
d'aucun immeuble, terrain ou biens - 
fonds suivant que la corporation le ju- 
gera avantageux; 

Developper, ameliorer et tracer des 
routes, 6gouts, aqueducs et aucune au- 
tre amelioration sur aucune de ces 
proprietes a l'usage de la compagnie, 
vendre l'excedent de son approvision- 
nement d'eau, suivant sa decision, 
ainsi qu'aucune partie de ses proprie- 
tes non requises pour ses fins deve- 
lopper, ameliorer et y decrire des lots 
a batir des rues, ruelles, squares ou 
autrement faire valoir telle propriete, 
faire, construire, batir et entretenir 
des chemins, des ponts, egouts, aque- 
ducs et autres moyens de communica- 
tion internes ou ameiiorationss, mai- 
sons et autres batisses necessaires 
pour occuper ou ameliorer aucune tel- 
le propriete, les vendre, louer, hypo- 
thequer ou autrement les aliener; 

Demander, et tenir un club licencie 
pour la vente des boissons alcooliques 
aux membres du club et a leurs invi- 
tes, conformement aux Lois de la pro- 
vince de Quebec; 

Ouvrir et entretenir des restaurants 
a l'usage du dit club; 

Tenir des remises et boutiques de 
reparation en rapport avec icelul, et 
faire le commerce d'articles de sport 
de toute esp&ce; 

Acquerir et assumer aucun commer- 
ce semblable exerce par aucune per- 
sonne ou compagnie suivant des con- 
ditions a determiner et emettre des 
parts acquittees en paiement total ou 
partiel ou d'icelui; 

Payer aucune propriete, droit, privi- 
leges ou autres choses necessa.res ou 
les services rendus a la corporation en 
actions Iiberees de son fonds social", 

Prendre et detenir des mortgages, 
des biens et hypoth§ques pour garan- 
tir le paiement du prix d'achat d'au- 
cune propriete vendue par la compa- 
gnie, ou aucune somme d'argent a el- 
le due par les acheteurs de ces pro- 
prietes, pour construction ou autres 
ameliorations; 

.Vendre, louer ou autrement disposer 
de la totalite ou d'aucune partie de la 



Vol. XXIX— No 31 



LE PRIX COURANT, vendredi 28 juillet 1916 



49 



propiete ou de l'entreprise de la com- 
pagnie en consideration de ce qu'elle 
croira convenable et particulicrement 
pour des ports, des debentures, obli- 
gations ou valeurs d'aucune autre 
corporation; 

Se fusionner avec aucune autre 
compagnie dont les objets sont totale- 
ment ou partiellement semblables a 
ceux mentionnes aux presentes y sous- 
crire des actions pour garantir l'exS- 
cution des contrats par aucune person- 
ne ou compagnie; 

Emettre et repartir des parts ac- 
quittees de la compagnie incorporee 
par les presentes en paiement total ou 
partiel d'aucune commission, service a 
elle rendu, d'aucun commerce fran- 
chise, entreprise, propriele, droit, pou- 
voir, bail, licence, immeuble, actions, 
obligations, debentures et autres pro- 
prieties et droits qu'elle pourra legale- 
ment acquerir en vertu des pouvoirs 
conferes par les presentes; 

Acquerir et exercer aucun autre 
commerce, entreprise, pouvoir ou droit 
susceptible d'etre convenablemont ex- 
erce en rapport avec les objets pr6ci- 
tes, qui peuvent lui profiler drecte- 
rnent ou indirectement a atteindre ses, 
fins; 

Souscrire, ou autrement prendre, de- 
tenir, transporter ou negocier et dispo- 
ser du capital -actions des parts, obli- 
gations ,ou autres valeurs d'aucune au- 
tre compaenie avec laquelle elle a des 
relations d'affaires ou qui exerce au- 
cun commerce ou une industrie sem- 
blable au sien ou commerce en tout ou 
en partie, ou aucun autre commerce 
ou industrie susceptible d'etre exerce 
par la presente corporation; 

Faire, tirer, accepter, endosser, payer 
et emettre des billets promissoires, 
lettres de change, connaissements, 
mandats ou autres instruments nego- 
ciables et transpoitables ; 

Distribuer a ses actionnaires, en na- 
ture ou autrement, tel que deciae, au- 
cune creance de la compagnie et parti- 
culicrement des parts, obligations, de- 
bentures ou autres valeurs d'aucune 
autre compagnie constitute pour assu- 
mer la totalite ou aucune partie de 
l'actif ou du passif de la piesente; 

Faire et executer tons autres actes 
se rattachant aux fins et objets preci- 
tes, ou conduisant a leur realisation, 
sous le nom de "The Woodlands Golf 
and Country Club, incorporated", avec 
un fonds social de cinquante mille 
piastres ($50,000.00), divise en cinq 
cents parts (500) de cent piastres 
($100.00) chacune. 

La principale place d'affaires de la 
corporation est en la ville de DeLery, 
comte de Chateauguay. 

Date au bureau du secretaire de la 
province, ce dix-septieme jour de mai 
1916. 

C. J. SIMARD. 
Assistant -secretaire de la province. 



"PROVINCIAL LUMBER COMPA- 
NY, LIMITED". 

Avis est donne au public qu'en ver- 
tu de la loi des compagnies de Que- 
bec, il a ete accorde par le lieutenant - 
gouverneur de la province de Quebec, 
des lettres patentes en date du onzieme 
jour de juillet 1916, constituant en cor- 
poration MM. Charles J.-E. Charbon- 
neau, notaire, Bernard Molangon, no- 
taire, George Nelpha Clermont, agent, 
Louis Joseph Labrosse, agent, et Alex- 
andre Turgeon, etudiant-en.-droit, de 



la cite de Montreal, pour les fins sui- 
vantes: 

Exercer le commerce du bois sous 
toutes ses formes, ainsi que tous les 
autres commerces qui s'y rattachent, 
y compris l'achat, la vente et le ne- 
goce de toutes les sortes de bois de 
charpente et de construction, bois scie, 
equarri et coupe, ainsi que de tous au- 
tres produits forestiers; 

Exercer sous toutes ses formes le 
commerce de manufacturier et commer- 
gant des billots, bois de charpente, 
pulpe, bois de pulpe, papier et autres 
articles et materiaux dans lesquels en- 
tre le bois ou dont il fait partie; exer- 
cer aucun autre commerce de fabrica- 
tion, achat, vente, travail des metaux, 
des verres, de la poterie, ou des arti- 
cles employes dans l'ebenisterie et 
l'art decoratif; 

Acquerir par achat, bail, louage, 
echange ou autrement et detenir des 
terres, des reserves forestieres ou 
des droits de coupes, des droits de gre- 
ve, licences, pouvoirs d'eau et interets 
en iceux, et y faire des constructions, 
les developper et autrement les utili- 
ser et ameliorer; 

Acheter, acquerir, louer, posseder, 
eriger, amSnager, entretenir et exploi- 
ter des moulins a scie, a pulpe et a pa- 
pier ainsi que des manufactures; 

Construire , acquerir ou louer ou au- 
trement exploiter des usines pour la 
generation de la force a vapeur, pneu- 
matique, electrique, hydraulique ou au- 
tre pouvoir ou force, et produire, cr6- 
er, developper, acquerir par bail, achat 
ou autrement la vapeur, l'energie elec- 
trique, pneumatique, hydraulique ou 
autre pour servir a aucun des objets 
et usages auxquels elles s'adaptent ; 
le tout et sur les propriety de la com- 
pagnie seulement; 

Demander, entretenir, enregistrer, 
louer, acquerir et detenir, vendre, lou- 
er, aliener, et accorder aucun permis a 
leur sujet, ou autrement faire valoir 
aucun brevet d'invention, perfection- 
nement de procedes, marques et noms 
de commerce, ou autres choses sem- 
blables necessaires ou utiles a aucune 
des fins de la corporation; 

Louer, vendre, administrer, deve- 
lopper, echanger, faire valoir ou autre- 
ment disposer de toutes ou d'aucune 
des propriety de la compagnie ainsi 
que de son actif en consideration de ce 
qu'elle jugera avantageux, y compris 
les actions, les debentures ou valeurs 
d'aucune autre corporation; 

Conclure aucun arrangement relatif 
au partage des benefices, a l'union des 
interets, a la cooperation, au risque 
conjoint, a la concession reciproque 
ou autre avec aucune personne ou com- 
pagnie exergant, engagee dans, ou sur 
le point de s' engager dans, aucun com- 
merce ou genre d'affaires que la pre- 
sente corporation est autorisee a exer- 
cer ou dans lequel elle se trouve en- 
gagee, ou se fusionner avec cette per- 
sonne ou cette compagnie; 

Prendre ou autrement acquerir des 
parts, des obligations, debentures et 
autres valeurs d'aucune compagnie 
dont les objets sont totalement ou par- 
tiellement semblables a ceux enume- 
res aux presentes, et les vendre, les 
detenir, les reemettre avec ou sans 
garantie, ou autrement les negocier; 

Prelever et aider a prelever de l'ar- 
gent, au moyen de bonus, prSt, pro- 
messe, endossement, garantie d'obliga- 
tions, de debentures ou d'autres va- 
leurs, ou autrement, pour aucune com- 



pagnie ou corporation, garantir l'ex,- 
cution des contrats par aucune telle 
compagnie ou corporation ou par au- 
cune personen avec laquelle la compa- 
gnie sera en relations d'affaires; 

Placer les argents disponibles de la 
compagnie de la maniere qui sera de 
temps a autre determinee; 

Distribuer a ses actionnaires, en na- 
ture, aucune propriety de la corpora- 
tion, et specialement les parts, deben- 
tures ou valeurs d'aucune compagnie 
appartenant a la presente ou dont el- 
le pourra disposer; 

Faire toutes et aurune des choses 
que les presentes autorisent, soit seu- 
les soit conjointement, comme fac- 
teurs, fiduciahes ou agents; 

Payer a meme les fonds de la corpo- 
ration, ou avec l'approbation des ac- 
tionnaires, en parts, ou en deniers et 
en parts, toutes les depenses relatives 
a la formation, a 1' organisation, a la 
publication et a l'obtention de la char- 
te de la compagnie, et remunerer au- 
cune personne ou corporation pour ser- 
vices rendus a la compagnie en sous- 
crivant la souscription d'aucun nombre 
d'actions de son capital, ou d'aucune 
de ses obligations, debentures ou au- 
tres valeurs; 

Payer par emission de debentures, 
d'obligations ou d'autres valeurs, aus- 
si employer et appliquer le surplus de 
ses recettes ou benefices accumules 
mis en reserve d'apres la loi a l'achat 
ou a l'acquisition de propriete, a l'a- 
chat et a ^acquisition de son propre 
capital de temps a autre, jusqu'a con- 
currence, d e la maniere et suivant les 
conditions que determinera le bureau 
ie direction; 

Les pouvoirs enumeres dans chaque 
paragraphe ne seront en aucune sorte 
limites ou restreints par reference aux 
termes d'aucun autre paragraphe ou 
par inference d'iceux; 

Accomplir tous autres actes qui se- 
ront necessaires a la bonne realisation 
des susdits objets, sous le nom de 
"Provincial Lumber Company, limi- 
ted," avec un fonds social de vingt 
mille piastres ($20,000.00), divise en 
deux mille parts (2,000) de dix pias- 
tres ($10.00) chacune. 

La principale place d'affaires de la 
corporation sera en la cite de Mont- 
real . 

Date du bureau du secretaire de la 
province, ce onzieme jour de juillet 
1916. 

C.-J. SIMARD, 
4f Sous -secretaire de la province. 
C.-J.-E. CHARBONNEAU, 

Notaire, procureur des requerants. 



LA CONSTRUCTION 

(Suite de la page 33) 

Synagogue, $8,000. Montreal, rue S.- 
Notain. Proprietaire: La corporation 
Adath Jeshuen, 841 Blvd. S. -Laurent. 
Contracteur general: M. Fromson, 68 
ave. Coloniale. 

Contrat accorde pour. \ine eglise. 

Contrat accorde pour une eglise. 
Stanstead, Que. Cure: Rev. X. Cheva- 
lier. Architectes: Audet et Charbon- 
neau, 37 rue King, Sherbrooke. 

Contrat accorde pour une ecole. $8,- 
000. S.-Cyrille, Que., Comte l'Islet. 
Proprietaire: Bureau de la commission 
scolaire. Secretaire: N. Allaire. Con- 
tracteur general: J. S.-Hilaire, S.-Ro- 
muald. 

Ecole. Bucklano, comte Bellechasse. 
Proprietaire: Bureau de la commission 
scolaire. Secretaire: Eusebe Chabot. 



50 



LE PRIX COURANT, vendredi 28 juillet 1916 



Vol. XXIX— No 31 



DANS LA PROVINCE 



BUREAUX D'ENREGISTREMENT 
Temiscouata. 



Vente, Ov. Dumont a Jules Beaupre, N.-D. Lac. 

— Jules Beaupr6 a Sam. Beaupre, N.-D. Lac. 

— Am. Morin a A.-D. Le-s»esque, Estcourt. 

— Ones. Beaulieu a Alf. Berube, S.-Louis. 

— Phil. Roy a Phil. Lavoie, N.-D. Lac. 
Remere, Abr. Saucier a Jos. Dube, Cabano. 
Vente, Jos.-P. Dionne a Alex. Lavoie, S.-Louis 
Obligation, Alf. Dufour a Isid. Plourde, S.-Murchie. 
Vente, J.-B. Morneau a Jos. Levasseur. 
Obligation, Ph. Lavoie a Dame Alf. Dube, N.-D. Lac. 
Vente, Frs. Lavoie a Sam. Beaupre, N.-D. Lac. 

— Jos. Desjardins a J.-Bte Pelletier, S.-Louis. 

— Jos. Lavoie a Val. Beaulieu, S.-Rose. 

Obi igation, Jos. Saindon a Chs. Mercier, praserville. 
Vente, J.-F. Levesque a Lud. Ouellet, Cabano. 

— Ean Simard a Alf. Simard, Demers. 

— Emile Damboise a Ir. Gagnon, Hocquart. 

— Val. Beaulieu a Dame J. -A. Cote, S.-Rose. 
Remere, Robt. S.-Hilaire a Jos. Heroux, Estcourt. 
Vente, Chs. Marquis a R. S.-Pierre, S.-Louis. 
Cession, Alf. Ouellet a J.-L. Gagne, S.-Rose. 

Donation, Leon Bourgoin a Alphee Bourgoin S.-Antonion. 
Vente, Jos. Beaulieu a Art. Denis, Demers. 

— Paul Therriault a Jos. Dube, Denonville. 
Ths. Morin' a D. et N. Garneau, Whitworth. 

— P. Berube et al a Brown Corporation, Armand. 

Dame N. Garneau a Brown Corporation, "Whitworth. 

— Ls. Gosselin k Brown Corporation, Demers. 

— J.-Bte Morin a Val. Beaulieu, Demers. 

— Eug. Damboise a Emile Damboise, Randot. 
Obligation, Jos. Beaulieu a Dame Hhs. Leblond, T. -Pistoles. 
Vente, Isaac Gagnon a Brown Corporation, Viger. 

ARTHABASKA 
Vente, Thomas Beaudet a Louis Marcoux, p 41 Princeville, 
pour $1,000. 

— Madame Eloi'se Therrien a Charlemagne Marchand, ag., et 
5a lie rang, Blandford, pour $1,400. 

— Joseph Gagne a Frederic Gagne, 352 S.-Norbert, pour $5,000. 
Declaration d'heredite a la Succession John Fenton, etablis- 

sant Wm. Denis Fenton, Madame Annie Fenton et Mada- 
me Harry Helen Fenton, heritiers et propretaires du No 
15a, 6e rang, Stanfold, et vendus depuis a Fre. Tousi- 
gnant. 

Vente, Joseph Levasseur a Polycarpe Laprise, 22a, 21g et 21h, 
8e rang, Stanfold, pour $3,500. 

Transport, Pierre Perreault a Gedeon Frechette, de $1,500 
dues par Emile Carignan. 

Vente, Willie Lavigne a Pierre Perreault, P. S. O. 797, 798 et 
799 Warwick, pour $4,400. 

■ — Alph. Drapeau a Hercule Houle, p. 277 Bulstrode, pour 
$700. 

■ — Donat Beaulieu a Frangois Cote, P. O. 316, B'lstrode, pour 
$1,200. 

Declaration de deces, Madame Christine Miller autorisant Cle- 
ophas Carignan a donner quittance. 

Vente, Phileas Blanchet a David Cloutier, 305 Arthabaskavil- 
le et p. 512 S.-Victoire, pour $2,500. 

Mariage, Antonio Montreuil a Mile Rose- Alma Fauch-n 

Echange, F.-X Lacoursiere a F.-X. Vanasse, p. o. 35, Horton. 

Vente, Oscar Girouard a P. -Daniel Brie, 8b 8e rang, Stan- 
fold, pour $2,400. 

— Noe Lavigne a Francois Vezina, 5d lOe rang, Stanfold, 
pour $3,400. 

Mariage, Alfred Vincent a M.lle Bernadette Boucher et dona- 
tion par Hubert Vincent a Alfred Vincent, p. 829 et 830, 
Warwick. 

Vente, Clovis Desruisseaux a Fortunat Montreuil, P. E. 4b, ler 
rang, Stanfold, pour $1,700. 

— Honore Soucy a Alphonse Morin, % E. 142, Bulstrode, 
pour $500. 

— Madame Adele Lupien a Gedeon Beauchesne, p. 228, S.- 
Norbert, pour $500 payees comptant. 

— Phileas Gagnon a Adelard GauGthier, p. 53, 361 et 362 
S.-Paul, pour $700 payees comptant. 

— Adolphe Poisson a Madame Aline Beauchesne, P. N.-E., 
103a, 104, 105, Arthabaskaville, pour $1,000. 

Retrocession, Madame Marie-Trottier et Arthur Turgeon a 
Calixte Belleau, 369-73 et 369-74, S.-Victoire. 

Cession, Henri Deshaies a Napoleon Charest, p. 139, S.-Vic- 
toire. 

— Donat Charland a Azarie Lefebvre, p. 409. 



Vente, Luc Thibaudeau a J. Z. Auger, % ind., 2 parties, 326 
S.-Victoire, pour $3,250 payees comptan\ 

— Ovide Girard a Omer S.-Germain, p. N.-E. 39, Bulstrode, 
pour $75 payees comptant. 

— Hercule Poirier a Ernest Soucy fils, Yz N.-E. 9, cent, lie 
rang Maddington, pour $2,000. 

■ — Georges Ramsay a Abraham Ramsay, % 142, 143 et 144, 
S.-Paul, pour $800. 

Donation, Charles Verville a Ernest Vervill«, 155, 157 et 196, 
S.-Christophe. 

Vente, Madame Corinne Lavigne a Athanase Lavigne, p. N.-E. 
414b, S.-Norbert, pour $600. 

Testament, Madame Marguerite Therrien a Joseph Trottier et 
declaration de d6c£s mentionnant % ind. 291 et 292, S.- 
Norbert. 

Jugement de la Cour Sup&rieure declarant Euchariste La- 
chance, proprietaire du No 34, Princeville (a dist.). 

Donation, Arthur Dufresne et ux a Wallace Dufresne, 1-3 Est, 
424, Bulstrode. 

Mariage, Louis Perreault fils a Mile Alphonsine Dion. 

Vente, Adrien Chouinard a Joseph Binette, p. N.-E. des Nos 
382, 383 et 384, S.-Helene, pour $300. 

— Edmond Luneau a William Houle, No 47 et p. N.-E. No 
46, S.-Norbert, pour $1,100. 

Vente par le meme a Eugene Camire, No 52 S.-Norbert, pour 
$1,000. 

Testament de l'abbe F.-Edouard Baril en faveur de l'Hotel- 
Dieu d'Arthabasak et a Mgr l'Eveque de Nicolet. 

Donation, Alfred Martel et ux a oseph Martel, p. O. 465, Bul- 
strode. 

Echange, .-O. Bourbeau a Emile Bourbeau, le ler cedant 434 
S.-Victoire et le deuxi&me cgdant 321 et droit de passage 
sur p. N.-O., 320 S.-Victoire. 

Bail a loyer, Madame Belzemire Bouchard a McKercher et 
Cie d'un magasin situe sur No 331, S.-Victoire, moyen- 
nant $50 par mois pour 5 ans. 

Donation, Madame Julie Poisson a Alphone Jolibois, 268 S.- 
Norbert. 

Mariage, Treffle Desruisseaux a Mile M. Colomba Bryere et 
declaration de deces mentionnant % in. 925 (a dist.) et p 

S.-O. 924, Warkick. 

Vente, Mile Adeline Forgues a Pierre Durand, 269 Princeville, 
pour $1,200 payees comptant. 

— Joseph Gagne a Willie Gagne, A3 etc., He rang, Stanfold, 
pour $2,000. 

Testament, Madame Rose-de-Lima Lafrance a Ludger Lemay 
et declaration de deces mentionnant reclamation sur par- 
ties 38 et 39 Horton. 

Declaration, Ludger Lemay pere a Ludger Lemay fils % ind. 
p. 38 et 39, Horton. 

Testament, Madame Luce Lachance a Desire Landry et de- 
claration de deces mentionnant une rente fonciere de $8.00, 
affectant p. 211, Horton. 

Donation, Ludger Landry a Nathaniel Land.y, p. "6 et 77 Hor- 
ton, 6-55654. 

Renonciation par Anatole Desilets de ses droits successifs a 
Calixte D6silets sur 7b, 12e rang Simpson, et donation par 
Calixte D6silets a Charles Desilets du dit 7b, 12e rang 
Simpson. 

Vente, Albert Lainesse a J. E. Lainesse, p. 22, 12e rang et P 21, 
3e rang, etc., Blandford, pour $2,100. 

RIMOUSKI 

Contrat mariage, Wilfrid Berube a Eugenie Damour Rimous- 

ki. 
Extension deiai, Veuve Sam. Cote a Conrad Proulx, S.-Blan- 

dine. 
Contrat mariage, Cyprien Lepage a Leda Dube, Rimouski. 
Obligation, Charles Pelletier a Josue Fournier S.-Mercellin. 

— Pierre Ceiestin Halie a Joseph Dube, S.-Donat. 
Hypotheque, Anthime Halie a Joseph Dub6, S.-Donat. 
Vente, R-v. P. T. Sirois a Anthime Parent, SacreCcoeur. 
Testament, Louis Proulx a Fluminie Vignola, S.-Blandine. 
Vente, Veuve Louis Proulx a Alfred Leblond, S.-Blandine. 

— J.-B. Lepage a Felix Lavoie, S.-Blandine. 

Quittance, Vve Antoine Lavoie a Joseph Langlois, S.-Anaclet. 
Obligation, Theophile Gagne a Josue Fournier, S.-Simon. 
Retrocession, Joseph Langlois a Frs. Blanchet! S.-Flavie. 
Obligation, Narcisse Lantagne fils a Narcisse Lantagne pere 
S. -Gabriel 

Quittance, Narcisse Lantagne pere a Narcisse Lantagne fils 

S.-Gabriel. # 

Vente, J.-B. Proulx a Francois Brillant, S.-Blandine. 



V«l. XXIX— No 31 LE PRIX COURANT, vendredi 28 juillet 1916 

{0 Votre Opportunite {8| 

Au moment ou les prix de la plupart des denrees augmentent, et diminuent vos profits, nous 
croyons devoir vous offrir une liste de produits de premiere qualite a des prix an-dessous de leur 
valeur actuelle. 

Ces diverses marchandises ayant ete aehetees avant les hansses recentes. il nous fait plaisir de 
vous les offrir aux prix ci-dessous : — 

1.000 e/s Pois Standard Marque Sunset 24/2s 0.90 doz. 

1.000 " Cerises Rouges sans noyaux Sirop Epais 24/2s 1.15 " 

1.700 " Framboises Rouges sirop epais 24/2s 1.35 " 

600 ■• Pommes r.C.B. gallons 6s/gallons 2.50 " 

700 " Peebes dorees Sirop Epais marque Garden City 24/2s 1.50 " 

400 " Pruneaux de la Californie 25s 70/80 .09 lb. 

400 " Pruneaux de la Californie 25s 90/100 .08 " 

65 H/C Tbe Noir Y T Congou 60 lbs. net 15 " 

Etant donne l'instabilite du marcbe actuel, ces prix sont sujets a cbangement sans avis. 

si vous connaissez ees diverses marques envoyez votre eommande immediatement afin de vous 
assuici- votre part. Si non. demandez-nous des echantillons. 



A ARRIVER - - A TAutomne 

800 c/s de Confitures Millars 
Fraises — Framboise s — Gadelles Noires 
Is et 2s — Caisses 4 doz. — Casques 12 doz. 
Demandez nos prix. — lis sont les plus bas. 



Laporte, Martin, Limitee 

■ ■ ^ . Epiciers en Gros 

IS) 584 rue S.-Paul Quest, Montreal 




LE PRIX COURANT, vendredi 28 juillet 1916 



Vol. XXIX— No 31 




Les Clientes 

Comptent S ur la Qualite 

avec cette Marque de Commerce 

Chaque saison qui passe — printemps, ete, automne 
et meme hiver — ajoute au prestige et a la preferen- 
ce marquee dans tout le Canada pour 

Les Tissus de Coton 

Dominion Textile 

"Faits au Canada" 

Les femmes apprennent par l'experience satis- 
faisante, qu'elles peuvent toujours compter si 
la meme texture, le beau fini, les couleurs inal- 
terables et les qualites veritables de duree des 
tissus "Dominion Textile". 

Les Tissus imprimes "Magog" 

Les Mousselines "La Pauline" 

Les Galateas "Steelclad" 

Les "Tissus pour Tabliers" 

Les Flanelles "Kimono" 

Les "Rockfast" Drills 
— de fait les tissus de coton de toute 
espece. 

Les marchands les plus prosperes sont 
ceux qui etudient et satisfont de sembla- 
bles preferences de la part de leurs 
clients. 

Dominion Textile Co. Limite 



MONTREAL 



TORONTO 



MANUFACTURIERS DE 
200 qualites de tissus imprimes en 30,000 modeles; 1,000 qualites 
Gris, Blancs, Toiles pour draps. Cambresine, etc. 





r onde en 1887 



MONTREAL, vendredi 4 aout 1916 



Vol. XXIX.— No. 32 



Par Brevet 

Special 
Fournisseur 




de 

Sa Ma jest e 

LE ROI 



DEWAR'S 

Scotch Whiskies 



Pour l'Est du Canada 



AGENTS ■"— — 

J. M. DOUGLAS & CO., MONTREAL 



Bureaux Chefs pour les Etats-Unis et le Canada, Dewar Building, 
Bank Street, New-York, E.U.A. 



LE PRIX COURANT, vendredi 4 aout 1916 



Vol. XXIX— No 32 




\^L MESS/A/4 
LEMONADE POWDER 




r °senheim&jonas 



Montreal 



MOST PRACTICAL THINO 

F ° R EVENING PARTIES 

AND FAMILY USE 



pour Limonade 



il?r ? MARK ' ENTERED ACCORD 
nr, T ° ACT OF PARLIAME"; 
?L C »NADA IN THE YEAR OjE 
J»OusftND EIGHT HUNDRED 
,N0 SEVENTY-FOUR BY 

ROSENHEIM & JONAS 
oV H EOFF,CEOFTHE MINISTER 
^AGRICULTURE UNDER N? 3 
&°523 IN THE TRADE MAP" 

EGlSTER 
Itll'ff MANUFACTURING °£ 
VvTi , LERS SELLING |MITATI0"| 
^ BE PROSECUTED .TO THE 

ULL EXTENT OF THE LAW 

H ENRl JONAS & CO- 

S °LE PHOPRieTOFlS 




est protegee par une marque de fabrique per- 
petuelle, obtenue conformement a Facte du 
Parlement du Canada en Pannee mil huit cent 
soixante-quatorze par 

ROSENHEIM & JONAS 

et enregistree au bureau des ministres de Pagri- 
culture sous le titre No. 3 Folio 523 sur le re- 
gistre des Marques de fabrique. 

Les fabricants ou vendeurs d'imitations seront 
poursuivis avec toute la rigueur de la loi. 

HENRI JONAS & CIE., 

SEULS PROPRIETAIRES, 

MONTREAL 



Directions pour l'usage de la poudre a 
Limonade "MESSINA" 

Dissolvez 1 a 2 cuillerees a the dans un verre d'eau, 
il n'y a pas besoin de sucre. 

Le contenu de ce paquet fournira § gallon de bonne 
limonade. 



Vol. XXIX— No 32 LE PRIX CoURANT, vendredi 4 aout 1916 



La Nouvelle Confiture de Fraises 1916 
Est Actuellement Prete dans la Marque 

de Confiance 

"Aylmer" 

Vous agirez sageinent si 
vous en achetez une bonne 
quantite des a present. 

Le sucre est cher cette an- 
nee et la menagere ne fera 
pas beaucoup de confitu- 
res elle-meme. 

Cela laisse entrevoir un 
gros courant d'affaires en 
automne et des prix plus 
eleves. 

Notre conseil est celui-ci 
—ACHETEZ A PRE- 
SENT. 

Dominion Canners, Limited 

HAMILTON - - CANADA 






LE PRIX COURANT, vendredi 4 aout 1916 



Vol. XXIX— No 32 



PRIX^ COURANTS 

Dana la liste qui suit sont comprises unlquement les marques speciales de marchandises dont les maisons, lndiquees en ca- 
racteres noirs, ont l'agence ou la representation directe au Canada ou que cea maisons manufacturer^ elles-mSmes. Les prix 
lndlques le sont d'apres les derniers renseignements fournis par les agents, representants ou manufacturiers eux-mSmes. 



WALTER BAKER & CO., LTD. 

Chocolat Premium, pains de % 
liv. et de % lv., bolte de 12 

liv., par liv 0.87 

Breakfast Cocoa, 

boites de 1-5, 

%, %. 1 et 5 

Hv 0.41 

Chocolat sucrft, 
Caracas, % et 
% de Hv., boi- 
tes de 6 lbs. .0.31 
Caracas Tablets, 
Cartons de Be, 
40 cartons par 
boite, la boite .1.25 
Caracas Tablets, 
cartons 5c. 20 
cartons par 
boite la boite . 0.65 
Caracas "Assor- 
tis", 33 paq. 
par boite, la 

boite 1.00 

Chocolat sucre "Diamond", pain 
de 1-6 de liv., boites de 6 liv. 

la liv 0.24 

Chocolat sucre Cinquieme, pains 
de 1-5 de liv., boites de 6 liv., 

la livre % 0.22 

,.ocoa Falcon (pour soda chaud 
et froid) boites de 1, 4 et 10 liv., 
la livre 0.36 

Les prix ci.dessus son F.O.F., Mont- 
real. 




REGISTERED 
TRADE-MARK 



BRODIE & HARVIE, LIMITED 

Parines preparees de Brodie La doz. 
"XXX" (Etiquette rouge; pqts. 3 

lbs 1.76 

Pqts. de 6 lbs 3.40 

Superb, pqts de 3 lbs 1.55 

Pqts. de 6 lbs 3.00 

Crescent, pqts. de 3 lbs 1.65 

Pqts. de 6 lbs 3.20 

Buckwheat, pqts. de 3 lbs 1.76 

Pqts. de 6 lbs 3.40 

Griddle-Cake, pqts. de 3 lbs 1.76 

Pqts de 6 lbs 3.40 

Les caisses contenant des paquets de 
1 doz. de 6 livres ou 2 doz. de 3 lbs. a 
20c. chaqua. 

La pleine valeur est remboursee aux 
Caisses retournees completes et en bon 
etat. 

L. CHAPUT, FILS & CIE, LTEE, 
Montreal. 

"PRIMUS" 
The Noir Ceylan et Indian 

Etiquette Rouge, paquets de 1 lb. 

c-s 30 lbs., la livre 0.83 

Etiquette Rouge, paquets % lb., 

c-s 30 lbs., la livre 0.83 

Etiquette Rouge, paquets de % 

lb., c-s 29% lbs., la livre 0.33 

Etiquette Argent, paquet3 1 lb. 

c-s 30 lbs., la livre 0.40 

Etiquette Argent, paquets % lb. 

c-s 30 lbs., la livre 0.40 

Etiquette Argent, paquets de % 

lb., c-s 29% lbs., la livre 0.40 



"PRIMUS" 
The Vert Nature!, non colore. 
Etiquette Rouge,, paquets de 1 

lb., c-s 30 lbs., la livre 0.11 

Etiquete Rouge, paquets de % 

lb., c-s 30 lbs., la livre 0.83 

Etiquete rouge, paquets de % 

lb., c-s 29% lbs., la livre 0.38 

Etiquete Argent, paquets de 1 

lb., c-s 30 lbs., la livre 0.40 

Etiquette Argent, paquets de % 

lb., c-s 30 lbs., la livre 0.40 

Etiquette Argent, paquets de % 

lb., c-s 29% lbs., la livre 0.40 

Prix speciaux pour le gros. 

CHURCH & DWIGHT 
Cow Brand Baking Soda. 

En boites seule- 
ment. 

Empaquete com- 
rr.e suit: 

Caisses de 96 pa- 
quets de 5c. $3.20 

Caisse de 60 paquets de 1 lb 3.20 

Caisse de 120 paquets de % lb 3.40 

Caisse de 30 paquets de 1 lb., et 
60 paq. melanges, % lb 3.30 

W. CLARK, LIMITED 
Montreal. 
Conserves 

Corned Beef Compresse... 
Corned Beef Compresse... 
Corned Beef Compresse... 
Corned Beef Compresse... 




La doz. 

%s. $2.00 

Is. 3.50 

2s. 7.50 

6s. 25.00 



GOLD DUST 

se vendd'un bout deVanneeaV autre 

Le grand avantage de Gold Dust, a votre point devue, 
e'est qu'il se vend chaque jour de l'annee. La me a- 
gere a beaucoup d'occasions d'en faire usage l'ete et 
Thiver, et meme plus encore le printemps et l'au- 
tomne. 

Gold Dust fait faire au marchand des benefices 
constants. 

Notre vaste publicite, pratiquement dans tous les 
genres et de toute nature, cree constamment de nou- 
veaux acheteurs— et des qu'on en a fait usage on ne remplace ja- 
mais Gold Dust. 

Les clients satisfaits sont la vie de votre commerce. Et e'est Gold 
Dust qui les satisfait. 




THE N. K. fT J± R B A N K COMPANY 



LIMITED 



tt 



MONTREAL 

Laissez les JUMEAUX GOLD DUST faire votre ouvrage. 



t f 



Vol. XXIX— No 32 



LE PRIX COURANT, vendredi 4 aout 1916 




Les transporteurs d'oeufs Star permettent a 
63% de vos collegues epiciers d'empaqueter, 
de choisir et de mirer leurs oeufs en moins de 
temps qu'il vous en faut pour remplir simple- 
meet un sac de papier ou un carton. Et le 
mieux de tout, c'est que cela augmente les pro- 
fits de leur departement d'oeufs, de centaines 
de dollars chaque annee. 

Les transporteurs d'oeufs Star feront 
la meme chose pour vous. 
Notre brochure S-174 vous dira com- 
ment. Ecrivez-nous pour en recevoir 
une co pie. 



STAR EGG 
CARRIER & 
TRAY M'FG 
COMPANY 



1523 

JaY street 
rochester 

NEW YO RK 





Une Veritable 

Grillade 

toute de Ble 



Les amateurs de veritables grillades 
toutes de ble auront leur gout satis- 
fait et trouveront une veritable va- 
leur alimentaire dans 



Triscuit 



la gauffre de ble pur en feuillete. Triscuit 
est fait de la meme maniere que le Biscuit 
Shredded Wheat avec cette seule difference 
qu'il est enferme dans un gauffrieret roti a 
l'electricite. Different de beaucoup d'autres 
prqduits designes aussi comme etant de pure 
farine de ble, Triscuit est bien compose in- 
tegralement de ble, y compris l'enveloppe 
du ble qui est si utile pour stimuler le fonc- 
tionnement des intestins. 

Vous devriez toujours avoir en stock cette 
gauffrette delicieuse croustillante et croquan- 
te. Elle est delicieuse man- 
gee avec du beurre, du fro- 
| mage doux ou de la marme- 
lade. 

The 

Canadian Shredded 
Wheat Co., Ltd. 

Niagara Falls, Ont. 

62-U 




Corned Beef Compress6. . . .14s. 

Roast Beef y 2 s. 

Roast Beef Is. 

Roast Beef .2s. 

Roast Beef _, . . 

Boeuf bouiili Is. 

Boeuf bouiili 2s. 





Boeuf fume en tranches, pots en 
verre i£s. 2.25 




Boeuf bouiili 6s. 25.00 

Veau en geiee Yzs. 2.00 

Veau en geiee Is. 3.00 

Feves au lard, Sauce Chili, eti- 
quettes rouge et doree, caisse 
de 66 liv., 4 douz. a la caisse. 

la douz. 0.70 

do, 43 liv., 4 douz., la douz. 0.85 
do, grosses boites, 42 liv., I 

douz la douz. 1.40 

do, boites plates, 51 liv., 2 

douz la douz. 1.75 

Feves a la V6g6tarienne, avec 

sauce tomates, boites de 42 liv. 1.40 
Feves au lard, grandeur 1% 

Sauce Chili, la douzaine 1.15 

Sauce Tomates, la douzaine ... 1.15 

Sans sauce la douzaine 1.15 

Pieds de cochons sans os Is. 2.75 

Pieds de cochons sans os....2s. 5.50 
Boeuf fum6 en tranches, boites 

de fer-blanc %s. 1.85 

Boeuf fume en tranches, boites 

de fer-blanc Is. 2.80 

Boeuf fume en tranches, pots en 
verre J4s. 1.50 



Boeuf fum6 en tranches, pots en 
verre is. 3.25 

Langue, jambon et pate de veau 
%s. 1.50 

Jambon et pate de veau %s. 1.20 

Viandes en pots epicees, boites 
en fer.blanc, boeuf, jambon, 
langue, veau, gibier *4s. 0.50 

Viandes en pot epicees, boites 
en fer-blanc, boeuf, jambon, 
langue, veau, gibier %s. 1.00 

Viandes en pots de verre, pou- 
let, jambon, langue ^s. 1.50 

Langues %s. 

Langues Is. 

Langues de boeuf, boites en fer- 
blanc %s. 3.50 

Langues de boeuf, boites en fer- 
blanc Is. 6.25 

Langues de boeuf, boites en fer- 
blanc \Vi 9.50 

Langues de boeuf, boites en fer- 
blanc 2s. 10.50 13.00 

Langues en pots de verre . Is. 

Langues de boeuf, pots de ver- 
re size 1% 12.00 



Langues de boeuf, pots de ver- 
re 2s. 14.00 

Viande hachee en "tins" cache- 
tees hermetiquement Is. 2.00 

Viande hachee en "tins" cache- 
tees hermetiquement . . . .2s. 3.25 

Viande hachee en "tins" cache- 
tees hermetiquement 3s. 4.55 

Viande hachee en "tins" cache- 
tees hermetiquement 4s. 6.25 

Viande hach6e en "tins" cache- 
tees hermetiquement 5s. 8.00 

Vianche hachee 

En seaux, 25 lbs 0.12 

En cuves, 50 lbs 0.12 

Sous verre 2.30 

KETCHUP AUX TOMATES 

Bouteilles, 31 " 8 oz. 2 .$1.35 

Bouteilles, 42 " 12 oz. 2 1.90 

Bouteilles, 56 " 16 oz. 2 2.40 

Ketchup, 1 gallon jar 1.30 

Ketchup, 5 gallon jars par gal. 1.26 

BEURRE DE PEANUT 

Beurre de Peanut, 16 " — % — 2 $0.95 
Beurre de Peanut, 24 " — % — 2 1.40 
Beurre de Panut, 17 " — 1 — 1 1.8S 
Btes carrCes 

Seaux, 24 liv $0.n 

Seaux, 10 lv 0.18V4 

5 liv 0.20 

Clark's Fluid Beef Cordial, bou- 
teilles de 20 onces, 1 doz. par 

caisse doz. 10.00 

Feves au lard, sauce tomate, 
etiquette bleue, caisse de 66 
liv., 4 douz. a la caisse, la dou- 
zaine C.90 

do, 43 liv., 4 douz., la douz. 0.85 



LE PRIX COURANT, vendredi 4 aout 1916 



Vol. XXIX— No 32 



do. 42 liv., 2 douz., la douz. 1.40 
do, boltes plates, 51 llv., 2 

douz la douz. 1.75 

do. grosses boltes, 68 llv., 2 

douz la douz. 2.00 

do. grosses boltes, 96 llv., 1 

douz la douz. 6.25 

do, grosses boltes, 82 llv., % 

douz la douz. 9.00 

FEVES AU LAT.D 
Etiquette rose, caisse de 66 liv. 
4 douz. a la caisse . la douz. 0.70 
do, 43 liv., 4 douz. & la caisse, 

la douz 0.85 

do, 42 liv., 2 douz. &. la caisse, 

la douz 1.40 

do, boStes plates, 51 liv., 2 douz 

la douz 1.75 

do, grosses boltes, 68 liv., 2 

douz la douz. 2.00 

do, grossse boltes, 96 liv., 1 

douz la douz. 6.25 

do, grosses boltes, 82 liv., % 

douz la douz. 9.00 

Veau en gelee 2s. 4.50 

Veau en gelee 6s 21.00 

Hachis de Corned Beef....%s. 1.50 
Hachis de Corned Beef... Is. 2.50 
Pachis de Corned Beef.... 2s. 4.50 

Beefsteak et oignons %s. 2.00 

Beefsteak et oignons Is. 3.35 

Beefsteak et oignons 2s. 6.50 

Saucisse de Cambridge Is. 3.00 

fcaucisse de Cambridge 2s. 5.50 

/ieds de cochons sans os %s. 1.75 

Prix sujets a, changementa sans avis. 
Commandes prises par les agents su- 
jettes a. acceptation. (Produce Ca- 

nada). 



E. W. GILLETT COMPANY LIMITED 
TorontOf Ont. 



AVIS. — 1. Les prix co- 

t6s dans cette liste sont 

pour marchandises aux 

points de distribution 

de gros dans Ontario et 

Quebec, excepts la oil 

des listes spSciales de 

prix Aleves sont en vi- 

gueur, et ils sont sujets 

a varier sans avis. 

Levain en Tablettes 

'Royal" 

Caisse 36 paquets a 

6c. . . . la caisse $1.25 



Poudre a Pate 
"Magic" 

Ne contient pas 




lli*tiTME WHITEST llOKtBjl 



Magic 
baking 
powder 

EiSajijuH.tJgfl 



5c 

4 oz. 
6oz. 
8oz. 



d'alun 
6 doz. de 
4 doz. de 
4 doz. de 
4 doz. de 
4 doz. de 12 oz. 
2 doz. de 12 oz. 
4 doz. de 1 lb. 
2 doz. de 1 lb. 

1 doz. de 2% lbs 
Vz doz. de 5 lbs. 

2 doz. de 6 oz. 
1 doz. de 12 oz. 
1 doz. de 16 oz 



La doz. 

$0.50 

0.75 

1.00 

1.30 

1.80 

1.85 

2.25 

2.30 

6.30 

9.60 

a la 

cse 

$6.00 



LESSIVE v 
PARFUMEE DE 
GILLETT 

La cse 

4 doz. a la caisse 
4.30 

3 caisses 4.20 

5 caisses ou plus 4.15 
Soda "Magic" 

la Cse 
No. 1 caisse 60 pqts. 

de 1 lb 3.15 

5 caisses 3.10 

No. 5, caisse de 
1C0 pqts. de 10 oz. 3.50 

5 caisses 3.40 

Bicarbonate de Soude 
sunerieur de "Gillett"' 
Caque de 100 lbs. 

par caque 3.25 

Barils de 400 lbs. par baril 8.58 

Creme de Tartre 
"Gillett" 
Vi lb. pqts. papier La Doz, 
(4 doz. a la caisse) 2.04 
*4 lb. pqts papier 

(4 doz. a la caisse) 3.91 
% lb. Caisses avec cou- 
vert vissS 

(4 doz. a la caisse) 4.71 
Par Caisse 





(Assortis) $15.61 



"Vendue en canistre seulement. 

Remise sp6ciale de 5% accordSe sur 
les commandes de 5 caisses et plus de 
la Poudre a Pate "Magic". 



2 doz. pqts *A lb. 

4 doz. pqts % b. 

5 lb. canistres carries (% douz.) La lb. 
dans la caisse 6Sc 

10 lbs. caisses en bois 64&c 

25 lbs. seaux en bois 64%c 

100 lbs. en barillets (1 baril ou plus) 60c 



Le Soda a Pate 
"COW BRAND" 

est toajours fiable, pur, uniforme 

En raison de sa quality fiable bien con- 
nue, de ea purete' absolue et de sa force 
le Soda Cow Brand est le grand favori 
de toutes les menageres partout. 11 se 
rend constamment et vous rapporte un 
bon profit 

Achetez-en de votre marchand en gros. 

CHURCH & DWIGHT 

LIMITED 
Manufacturers, - - MONTREAL. 


||\ DWIGHTS / 






- : : ■■ : — 


' 






COW BRAND), 




i 








■If IGTe TQ.OCMARHIftSO 






||/ Baking sodA 





GRAND TRUNK 



RAILWAY 
SYSTEM 



OUATRE TRAINS 
EXPRESS 
PAR JOUR 



LA VOIE DOUBLE 

MONTREAL ET TORONTO 



Am£nagement sup£rieur. Wagon a 
"Club" au train de 11 h. du aolr. 



(jomp;.. tlmente 



L'" INTERNATIONAL LIMITED" 

Le train le plus beau et le plua rapide du Canada 
Montreal-Toronto-Chlcago, & 10.11 du matin, toua lea 
Jours. 

MONTREAL-OTTAWA 

t. h. n.atin, R h. 06 aolr, t ua 1 3 jour.-. 
9 h. 01 matin, 4 h. aolr, except* dimanche. 

MONTREAL-QUEBEC 

SHERBRO OKE LENNOX VILLE 

8 h. 01 matin, 8 h. 15 aolr, tous lea Jo ira. 
et 4 h. 16 soir, excepts le dimanche. 

MONTREAL-PORTLAND 

t h. 01 matin, 8 h. 15 soir, toua le.) jours. 

EXCURSIONS DE COLONS 

Blllsts aller et retour pour l'Oueat du Canada, via, Chi- 
cago, chaque mardi, Jusqu'au 28 octobre. Bona pour deux 
mols. 

BUREAUX DES BILLETS EN VILLE: 
122 rue St-Jacques, Angle St-Francois-Xavier. Tel. Up- 
town 1187, HOtel Windsor ou srnr. Bon&venture. 
Main 8X29. 



Vol. XXIX— No 32 



LE PRIX COURANT, vendredi 4 aout 1916 




Pour vous assurer de plus gros revenus de votre com- 
merce d'oeufs vous devez dormer la garantie que les 
oeufs que vous vendez sont frt^is. En agissant ainsi, non 
seulement vous augmentez vos profits, mais encore vous 
donnez satisfaction a vos clients et la satisfaction de vos 
clients est votre plus gros actif. 

Le MIREUR D'OEUFS "DAYLIGHT ELECTRIC" vous 
permettra d'accomplir cela. II peut etre manie par une ou 
deux personnes. Deux personnes peuvent facilement mirer 
parfaitement de deux cents a trois cents douzaines d'oeufs 
par heure. 

Nous avons decide de supprimer l'intermfediaire, de r6- 
duire le prix a son plus bas niveau possible et d'exp§- 
dier directement au commerce, donnant ainsi aux dgtail- 
lants le benefice de la commission des agents. Prix $10 00 
f.o.b. chars, Ann Arbor. 

A. E. JENNINGS CO., 

435 DETROIT ST., ANN ARBOR, MICH., E.U.A. 



La seule br o sse c o mpressee tou te 
droite. - - Faite en Canada. 



Toutes les brosses faites 
sur ce MOD EL E sont 
garanties soutenir l'influ- 
ence de tout liquide sans 
perdre de poils. 

Nous les recommandons* 
comme brosses accomplis- 
sant un travail parfait et 
ne s'affaissant absolu- 
ment pas. 




Canada Brush Co., Limited 

AGENTS 

H. R. St. Michel & Co., 19 rue St. Gabriel, Montreal 
Bureau Chef et Usines, St. Jean, N.B. 




La Gazoline fait 
marcher VAuto 



Elle le fait aussi 
s 9 arreter 



Ni animal, ni machine ne peuvent mar her a moins d'e- 
tre nourris — et l'automobile moderne a un vigoureux ap- 
p§tit. II serait peut-etre plus logique d'appeler cela une 
soif — mais il y a des gens qui s'en offusqueraient. Ainsi 
done, rGgulierement, l'automobiliste doit acheter de la 
gazoline, et il pr6f6re toujours l'acheter a une 



"Sentinelle Rouge 



99 




la station de ravitaillememt 

II y a un lieu vacant devant votre rrn.gasin qui pourrait 
bien etre occupe pour fins de "livraison" par le systeme 
Bowser. Faites s'arreter les automobilistes pour la ga- 
zoline et ils reviendront pour acheter des fournitures 
pour leurs machines et pour s'approvisionner des choses 
dont ils ont besoin dans la maison. 

Le proprietaire ordinaire d'un Equipement Bowser re- 
nouvelle son stock de gazoline environ 50 fois par an. 
Vous n'hesiteriez pas longtemps a acheter une "vitrine- 
comptoir" pour toute autre ligne qui vous renouvellerait 
votre argent plus que rapidement— pourquoi des lors he- 
siter a installer une pompe Bowser? 

L'equipement de la "Sentinelle Rouge" illustre ci-dessus 
n'est qu'un des nombreux modeles de pompes mesurant 
automatiquement et de systemes d'emmagasina b c que 
nous manufacturons. Nous faisons des appareils pour le 
maniement du pgtrole, de la peinture, des huiles lubri- 
fiantes et volatiles de toute espece, et une demande pour 
explication descriptive et informations concernant tout ce 
qui regarde cette ligne ne vous engagera en nen vis-a- 
vis de nous. 

S. F. Bowser & Company, Inc. 

66-68 Ave. Fraser, - TORONTO, ONT. 

Bureaux de ventes dans tcus les'centres et representants partout 



LB PRIX COURANT, vendredi 4 aout 1916 



Vol. XXIX— No 32 



Le Ketchup aux 

lomates de 

CLARK 



LE MEILLEUR QUI 

SOIT FAIT AU 

CANADA 

Nos conserves 
de la nouvelle sai- 
son sont pretes a 
present a etre ex- 
pedites. 

£1 n'y entre au- 
cune matiere pre- 
servante ni colo- 
rante ni quol que 
ce soit de falsifie. 

Garanti 
absolument 

PUR 

Bouteilles de 8 

onces, 12 onces, 

... 16 onces. . . 

2 douzaines 

par caisse. 



Commandez-en a votre fournis- 
<eur des maintenant 

W. Clark, Limited, 

MONTREAL 




LACAiLLE, GENDREAU & CIE 

Imunui da CHS. LACAILLE k CIEj 

Epiciers en Gros 

Importateurs da Malaaaea, St- 
rops, Fruit* 8eos, This, Vina, 
Liquour*, Suorea, Etc., Eto 

• • • 

Sptclalita d« Vina da Marce de 
Slctle at da Tarragona. 



S29 



Rue St-Paul at 14 Rua tt- 
Dlzlar, fc-ontraal. 



UN BON VENDEUR 

La Farine Preparee 
de Brodie 

Voyez le Coupon des Epiciers 
dans chaque Carton. 

Brodie & Harvie, Limited, 

Tel. Main 436. MONTRE ,L 



WM. H. DUNN 
Montreal. 

Edwards Soups. 

(Potages Granules, Prepares en Irian, 
de), Varietes: Brun — Aux Tomates 
— Blanc, ou assort!. 

Paquets, 6s. Boltes 3 doz. cha- 
que (assortles) par doz 0.45 

Canlstres, 16s. Boltes 3 doz., 
grandeur, 4 oz., par doz 1.46 

Canlstres, 26c. Boltes 2 doz., 
grandeur, 8 oz., par doz 2.35 

J. M. DOUGLAS & CO. 

Montreal. 

Bleu a laver "Sapphirae". La lb 

Boltes de 14 lbs., pqts de \i lb. 
"Union", boltes de 14 lbs., pqts. 
de % et 1 lb 0.10 

BORDEN MILK CO., LIMITED 

Montreal. 

Liste de prix pour l'Est, Fort Williams 
inclus. 

Prix au 
Lait condense (sucre) Detaillant 

Marque Reindeer 48 boltes 6.70 

Marque Mayflower 48 boltes... 6.00 

Marque Clover (4 doz. pa ■ cse.) 5.50 

Lait evapore (non sucre) 

Marque Reindeer Jersey, Bolte 
de Famille (4 doz. par cais- 
se) 4.10 

Marque Reindeer Jersey, Bolte 
d'hatel (2 doz. par caisse)... 4.60 

Marque Reindeer Jersey, Gallon 
(hi douz. par caisse) 4.76 

Cafe (avec Lait et Sucre) 

Marque Reindeer (2 doz. par 
cse large) 4.80 

Marque Reindeer (4 doz. par cse 
petite) 6.60 

Cacao Reindeer, (2 doz. par cse. 

large) 4.80 

Limite de fret; 50c par cwt. 
Conditions: Net 30 Jours, sans es- 

compte. 

Lait et Cremes 
Condenses. 
St. Charles "Family 4.10 
St. Charles "Hotel" 4.60 
Lait "Silver Cow" 

48 boltes 6.15 

Purity" 6.00 

Lait condense, 

La cse 

Marque Eagle, 

48 boltes .... 6.95 
Marque Gold Seal 

Purity, 48 btes 6.00 
Marque Challenge 
48 boltes .... 6.60 
Lait evapore. 
Marque Peerless "Hotel", 2 doz., 

chaque 4.60 

Marque Peerless "Tall" 4.70 

Marque Peerless "Pour Famille", 

4 doz., chaque 4.10 

Marque Peerless, "Petite Bolte", 

4 doz., chaque 2.00 

(caisses de 48 lbs.), bolte* ejr 
cartons de 3 lbs ..... 8.-7% 

THE CANADA STARCH CO., LTD. 

Manufacturiers des Marques 
Edwardaburg. 

Empois de buanderle. La lb. 

Canada Laundry Starch (caisse 

de 40 lbs.) O.O6V2 

Canada White Gloss (caisse de 

40 lbs. paquets de 1 lb 0.07 




La Reputation et le Maintien des 

Preparations de Cacao et 

de Chocolat de 

Walter Baker & Co. 

ont ete etablis par des ahnees d'affaires 
ioyales de fabrication honnfte, une ligne 
de conduite inebranla 
ble quant au maintien 
de la haute qualite des 
marchandises et par 
une publicity large et 
persistants 

Ceci signifie, pour 
1'epicier, une demands 
constante et croissante 
de la part des clients 
satisfaits, et, a la Ion- 
gut, de beaucoup le 
commerce le plus pro- 
fitable. 

Toutma not marchan- 
diem* «on( vendue* en 
Canada ef fabriquiet 
en Canada. 

Registered 
Trade Mark. 

Walter Baker & Co. Limited 

Malson Fondee en 1780 
Montreal, P.Q. Dorchester, Mass. 




Service regulier et glace pure 

THE CITY ICE CO. LIMITED 

Bureau principal: 
295, RUE CRAIG OUEST 

Telephone Main 8605 



Empois No. 1, Blanc ou Bleu, 
(caisses de 48 lbs.), boltes en 
carton de 3 lbs 0.07 V4 

Kegs No. 1 d'Empois Blanc No. 

1 (caisse de 100 lbs.) 0.07 

Barils No. 1 (200 lbs 0.07 

Edwardsburg Silver Gloss, pa- 
quets chromo de 1 lb. (30 
lbs.) 0.O8 

Empois Silver Gloss (48 lbs.) 

en bidons de 6 lbs 0.08 & 

Empois Silver Gloss en boltes 

a coulisse de 6 lbs 0.08% 

Kegs Silver Gloss, gros crls- 

taux (100 lbs.) 0.07% 

Bensons' Satin (28 lbs.) boltes 
en carton de 1 lb., etiquette 
chromo 0.07% 

Bensons' Enamel (eau froide) 
(40 lbs.) la caisse 3.00 

Farine de pommes de terre ra- 
finee Casco (caisse de 20 lbs. 
en paquets de 1 lb.) 0.12% 

Celluloid 

Boite contenant 45 boltes en 

carton, par caisse 3.75 

Empois de cuisine. 

W. T. Benson's & Co's. Celebra- 
ted Prejared Corn (40 lbs.) 0.08 

Canada Pure Corn Starch (40 

lbs.) 0.06% 

(Bolte de 20 lbs., %c en plus). 

Crown Brand. Corn Syrup. 

Par caiss 
Jarres parfaitement cachetees, 3 
lbs., 1 doz., en caisse 3.00 



Vol. XXIX— No 32 



LE PRIX COURANT, vendredi 4 aoiit 1916 




TOIHC 

AVEC 

BANANES 

ET 

CREME 





Sunny Jim Dit: 



"Coupez en tranches une banane bien mure dans un plat de flocons 
dores de "FORCE" croquante — ajoutez-y du sucre et de la creme — et 
vous obtenez un METS nourrissant et qui plait au palais. Pour les 
gens qui n'ont pas beaucoup de gout pour le breakfast, cette combi- 
naison procure une nourriture delicieuse entre toutes et facile a digerer." 

Assurez-vous que la banane est bien mure— parce qu'alors, la fecule se 
transforme en un "sucre" facilement digestible. Juste comme la cuis- 
son au malt, le procede de "FORCE" transforme la fecule du ble en 
elements facilement digestibles. 

Essayez la "FORCE" avec des bananes. Donnez-en 
aux enfants. Voyez combien elle sera aimee. 

Le texte ci-dessus est tire des grandes annonces de "FORCE" dans les journaux de 
cette semaine. II apportera des affaires aux epiciers qui font savoir a leurs clients qu'ils 
vendent de la "FORCE". Voulez-vous cooperer avec nous et en faire un etalage cette 
semaine? 

The H-O. Company - Hamilton 



10 



LE PRIX COURANT, vendredi 4 aout 1916 



Vol. XXIX— No 32 




SIX JOURS 

D'etonnantes et incomparables 



innovations 



PROFITEZ 

des excursions a taux tres 

reduits pour ne pas manquer 

cet attrayant et solennel 

RENDEZ-VOUS 

Da iouies les families de la Province 



LA COMMISSION DE L'EXPOSITION 
PROVINCIALE DE QUEBEC 

L/Hon. Cyrille F. Delage. President Hon. 
COMITE EXECUTIF: 
M. D. O. L'Esperance. President. 
M. L. A. Cannon. C.R.. M.P.P., 
., . ler Vice-President, 

M. Jos. Picard. 2eme Vice-Prfeident, 
M.J. A. Collier. Tresorier, 
MM.J.H. Fortieret Elzear Turcotte. 
M. Georges Moriaiet. Secretaire. 



Pour plus ample* rerueignemenb, s'adreuer a 
GEORGES MORISSET. 

Sec- Administrates. Hdtel-de- Ville, Quebeo. 




Boltes de 2 lbs., 2 doz., en cais- 

se 3.00 

Boites de 5 lbs., 1 doz., en caisse 3.40 
Bottes de 10 lbs,, % doz., en cais- 
se 3.30 

Bottes de 20 lbs., M doz., en 

caisse 3.25 

Barils, 700 lbs 0.04% 

Demi-baril 350 livres 0.04y 2 

Quart de baril, 175 livres 0.04% 

Seaux, 25 livres chaque 1.60 

Seaux, 38% livres chaque 2.25 

Seaux, 65 livres chaque 3.50 

Lily Whit*. Corn Syrup. 

Par caisse 
Boltes de 2 livres., 2 doz. par caisse 3.50 
Boites de 5 lbs. t 1 doz. par caisse 3.90 
Boites de 10 lbs., % doz. par caisse 3.80 
Boites de 20 lbs., % doz. par caisse 3.75 
Pois Standard, qualite 4 

2s 0.92% 0.95 

DOMINION CANNERS LIMITED 

List* do prix No. 04 

Ces prix sons ceux d" de- Ontario 

tail, ceux qui ache\eront & Quebec 

de bonne heure, b6neficie- Par doz. 

ront de 2%c par douzalne. Group* 

A B 

Polntes d'asperges 2 S....2.S0 2.82% 

Bouts d'asperges 2s 1.46 1.47% 

Feves Crystal Wax 2s 1.02% 1.05 

Feves Golden Wax, Mid. 
get Auto 2s 1.26 

Feves Golden Wax 2s 0.92% 0.96 

Feves Golden Wax 8s 1.30 1.82% 

Feves Golden Wax, gals.. 3.76 8.77% 

Fives Red Kidney 2s 0.97% 1.00 

Feves Rouges ou Val - 
tine (vertes) 2s 0.92% 0.95 

Feves Refugee (vertes) Ss.1.80 1.82% 

Fives Refugee Midget, Au- 
to 2s 0.00 1.2B 

Feves Refugee, gals 8.75 8.77% 

Feves Lima, 2s 1.20 1.22% 

Betteraves en tranches, 
rouge sang, Slmcoe 2s.. 0.97% 1.00 

Betteraves entieres, rouge 
sang, Simcoe 2s 0.97% 1.00 

Betteraves entieres, rouge 

sang, Rosebud 2s 0.00 1.30 

Betteraves en tranches, 
rouge sang, Simcoe, 3s.. 1.82% 1.85 

Betteraves entieres, rou- 
ge sang, Simcoe 3s 1.37% 1.40 

Betteraves entieres, rou- 
ge sang, Rosebud, 3s.... 0.00 1.45 

Pois extra fins, tries, qua- 
lite, 1, 2s 1.62% 1.65 

Pois Sweet Wrinkle, qua- 
lite, 2, 2s 1.02% 1.06 

Pols Eearly June, qualite 

3s. 2s 0.97% 1.00 

Pols Fweet Wrinkle, qua- 
lite 2 gals 4.80 4.32% 

Pois Eearly June, qualite 

3. gals. 4.15 4.17% 

Pois Standard, qualite 4, 

gals 4.05 4.07% 

Ejlnards, table, 2s 1.12% 1.16 

Epinards, table, 3s 1.47% 1.60 

Epinards. table, gals 4/'% 4.65 

Perfect Seal Jars 3 lbs., 1 doz in 
case per case 2.70 

HENRI JONAS A CIE 

Montreal. 

Pates Alimentaires "Bertrand" 

Lain 

Macaroni "Bertrand" 12%c 

Vermtcelle " 12%c 

Spaghetti " 12%c 

Alphabets " 12%c 

Nouilles " 12%c 

Coquilles " 12%c 

Petites Pates " etc,.. 12% c 



Extraits Culinaires "Jonaa" Lu doz. 

1 oz. Plates Triple Concentre $0.88 

2 oz. " " •' i,67 

3 oz. Carr6es " " 2.00 

4 oz. " " " 8.50 
8 oz. " " " 8.59 

16 oz. " " " 12.67 

2 oz. Rondes Quintessences 2.09 

2% oz. " " " 2.34 

5 oz. " " " 4.00 
8 oz. " " " 7.00 
8 oz. Carrees Quintessences 7.00 
4 oz. Carr6es Quintessences, 

bouchons emerl 4.00 
8 oz. Carrees Quintessences, 

bouchon emeri 7.92 

2 oz. Anchor Concentre 1.05 

4 oz. " " 1.83 

8 oz. " " 3.17 

16 oz. " " 8.34 

2 oz. Golden Star "ouble Force" 0.84 

4 oz. " '• " " i.Bo 

8 oz. " " " " 2.8< 

16 oz. " " " " 6.01 

2 oz. Plates Soluble 0.84 

4 oz. " " i.5o 

8 oz. " " 2.84 

16 oz. " " 5.00 

1 oz. London 0.66 

2 oz. " o.84 

Extraits a la livre de $1.10 & 4.00 
Extraits au gallon de $7.00 a 25.00 

Memes prix pour l^s extraits de tous 
fruits. 

Vornis a chaussures La doz. 

Marque Froment, 1 doz., a la caisse 0.76 
Marque Jonas, 1 doz., a la caisse 0.75 
Vernis militaire a l'epreuve de l'eau 2.00 

Moutard Francalss "Jonas" La gr. 

Pony 2 doz. a la caisse 8.40 

Small 2 7.80 

Medium 2 10.80 

Large 2 " 12.00 

Tumblers 2 10.80 

Muggs 2 13.20 

Nugget 2 " 13.20 

Athenian 2 13.20 

Gold Band Tu 2 " " " " 13.80 

No. 64 .V» 1 ' " 18.00 

No. 65 " 1 " " " " 21.00 

No. 66 " 1 24.00 

Nc. 67 " 2 13.20 

No. 68 " 1 " 15.00 

No. 69 " 1 ' 24.00 

Molasses Jugs 1 21.00 

Jarres, % gal. 1 36.00 

Jarres, % gal. % 64.00 

HUILE A CHARBON ROYALITE 




En bidon de 1 gallon 0.11 

15c pour le bidon. 

MAPL. FLAKE MILLS 

Mapl-Flake (bie entier) 3 doz.. 3.30 
Mapl-Flake (bie entier) 18 pkgs 1.85 

JOHN P. MOTT 61 CO. 

Elite, par doz 0.90 
La lb 
Prep'd Cocoa 0.3" 
B'fast Cocoa 0.3* 
"^l^^" No. 1 Choc'te 0.31 
Diamond Chocolate 0.24 




Vol. XXIX— No 32 



LE PRIX COURANT, vendredi 4 aout 1916 



11 



De succes en succes — chaque annee 

LES ARTICLES D'EDDY 

sont plus faciles a vendre, parce qu'ils grandissent continuellement dans la faveur publique et voient 
leur prestige augmenter, du fait de la bonne qualite sans cesse croissante des materiaux employes dans 
leur manufacture. 

En meme temps il y a de plus en plus d'annonces faites pour placer continuellement devant 
les yeux du public le nom d'Eddy. 

Les lignes qui se vendent rapidement, les allumettes d'Eddy et les autres articles d'Eddy appor- 
tent des benefices immediats et conservent a vous-memes et a votre personnel toute l'energie commer- 

ciale. 

Telephonez a. notre succursale de Montreal, rue Saint-Pierre, pour les prix. 




^tVS-'fcNFtfMO 



Navy Chocolate 0.30 

Cocoa Nibbs 0.35 

Cocoa Shells 0.05 

Confectionery Chocolate 0.22 a 0.26 

Plain Chocolate Liquors ... .0.22 a 0.33 

Vanilla Stick la gr. 1.00 

SAVON 
The GENUINE, empaquete 100 mor- 
ceaux par caisse. 

'<i* ^-K-w S*i, M-K-^ I- 

AGENCES 

AGENCES 

LAPORTE, MAR- 
^k^ft 1 TIN. LIMITEE 

1 HjJJS ^ Legumes Importes 

LE "SOLEIL" 
Asperges 

En Branches Geantes, 1 kilo, 50s 26.00 
Fines, 1 kilo, 50s 21.00 

Flageolets 

Extra Fins. V 2 kilo, 100s 14.50 

Moyens, y 2 kilo, 100s 12.00 

Divers 
Fonds d'Artichauts, y 2 kilo, 100s 33.00 

Soupes 

Oseille, % kilo, 100s 10.00 

Creme de Celeri, Y 2 kilo, 100s.. 7.50 

Savons de Castillo 
Le Soleil 72% d'huile d'Olive Caisse 

C-s 100 more, 10% oz 10.00 

C-s 100 more, 7 oz 6.00 

Caisse de 1000 more, de 1% oz. 12.00 



SlROP 

®E, (£®yi0)l^©!Ni 
D'MlLE PI F©BE Pi 



IT 



ie m 




Nathieu 

CASSE la toux 

Gros flacons, — En Vente pqrtout. 
CIE. J. L. MATHIEU, Prop., . . SHERBROOKE P. Q. 
Fabricant aussi les Poudres Nervines de Mathieu, le meilleur 
remede contre les maux de tete, la Nevralgie et les Rhumes Fievreux. 




Eau de Vichy 

Admirable 50 Btles 6.00 c/s 

Neptune 50 " 7.50" 

Sans Rivale 50 " 8.00" 

Limonade de Vichy 

La Savoureuse 50 Btles 11.00 c/s 

Eau Mineralo Naturelle 
Evian-Source Cachat 50 Btles 9.50 c/s 

Ginger Ale et Soda Importers 
Ginger Ale Trayder's — 
c/s 6 doz., chop. 1.15 doz. (liege 

ou couronne) 

c/s 6 doz., % btl doz. 0.95 

Club Soda Trayder's— 

c/s doz., Splits, % btles— doz. 0.95 



c/s 6 doz., chop doz. 1.05 

Kola Tonique Trayder's — 

c/s 6 doz., chop 1.05 doz. 

c/s 6 doz., 14 btl 0.95 doz. 

Extrait de Malt. 
Miller de Milwaukee, cs 2 doz. 4.25 c-s 
Miller de Milwaukee, Brl. 8 doz 

16.20 Brl 

Lag-r Beer 
Millear's High Life, Baril 10 

doz 15.50 Brl. 

Porter Anglais de Guiness doz. 

Johnson & Co. c/s 4 doz. Btles 3.10 
Johnson & Co. 8 doz. % Btles.. 1.95 
Johnson & Co. c/s 10 doz. Btles. 1.40 



RECHERCHEZ LE "DIAMOND" 



LE 

St. Lawrence 




ranu 



le 



est le plus beau sucre qui se fasse. Vous ferez ce que vous devez en don- 
nant a vos clients le meilleur sucre pendant la Saison des Confitures. 



LE PRIX COURANT, vendredi 4 aout 1916 




GILLETT'S LYE 




G% LEr *fc 





Epiders : La Lessive Gillett est toujours et en 
tout temps un article de forte vente parce qu'il y a 
tant de manieres par lesquelles ce merveilleux net- 
toyeur et disinfectant aide les femmes dans leurs 
travaux d ' interieur j ournaliers ! La Lessive Gillett est 
tellenent connue de la menagere canadienne que la 
seule chose que vous ayez a faire pour prendre votre 
part des ventes et profits croissants est de la placer 
en vue sur votre comptoir et d'en parler a vos clients. 

Vendez 1'article d'origine et ecartez les nombreuses 
especes "tout aussi bonnes". 



LA LESSIVE DE GILLETT CONSUME LA CRASSE 
EWGILLETT COMPANY LIMITED 

^ WINNIPEG TORONTO, ONT.^MONTREAL 







UE BRUNSWICK 

poussera vos ventes d' aliments marins en conserves 

Vous savez d'ailleurs par experience, que le montant d'affaires 
que vous faites dans toute ligne particuliere depend entiere- 
ment de la qualite des marchandises. C'est la premiere raison 
pour laquelle il va de votre interet de vendre la populaire 

Marque d'Aliments Marins 
BRUNSWICK 

Ces aliments marins sains et delicieux font appel irresistiblement aux palais les plus 

difflciles. Le soin extraordinaire apporte au choix, a la preparation et a la mise en boi- 

tes des produits Brunswick sont une garantie positive de ventes renouvelees et de 

clients satisfaits. 

Essayez les merites de vente de ces produits alimentaires marins du Canada. Ecrivez- 

nous pour un approvisionnement d'essai, aujourd'hui m§me, et notez le resultat d'un 

etalage de vitrine. 

Voici la liste de la Marque Brunswick 




« 

M 



i SARDINES A L'HUILE, 

KIPPERED HERRING, 

HARENGS SAUCE TOMATE, 



FINNAN HADDIES, 
(boites ovales et rondes), 
CLAIMS. 



CONNORS BROS., Limited, Black's Harbor, N.B. 



9i 

| 

I 



LE PRIX COURANT 

REVUE HEBDOMADAIRE 

Commerce, Finance, Industrie, Assurance, Etc. 



EDITEURS 

Compagnie de Publications des marchands detaillants 
du Canada, Limitee, 
Telephone Est 1185. MONTREAL 

Bureau de Montreal: 80 rue S.- Denis. 

Montreal et Banlieue . . $2.50) 
ABONNEMENT -J Canada et Etats-Unis . . 2.00 [ PAR AN 

Union Postale, frs 20.00 J 

LE PRIX COURANT 
Le Journal des marchands detail- 
Circulation fusionnee -j lants 

Liqueurs et Tabacs 
^.Tissus et Nouveautes 



II n'est pas accepte d'abonnement pour moins d'une annee. 

A moins d'avis contraire par ecrit, aclresse directement a 
nos bureaux, quinze jours au moins avant la date d'expiration 
I'abonnement est continue de plein droit. 

Toute annee commencee est due en entier. 

L'abonnement ne cesse pas tant que les arrerages ne sont 
pas payes. 

Tout cheque pour paiement d'abonnement doit etre fait 
payable au pair a Montreal. 

Cheques, mandats, bons de poste doivent etre faits paya- 
bles a I'ordre du Prix courant. 

Priere d'adresser les lettres, etc., simplement comme suit: 
"LE PRIX COURANT," Montreal. 



Fond6 en 1887 



LE PRIX COURANT, vendredi 4 aout 1916 



Vol. XXIX— No 32 



La Prosperity Americaine: est-elle Reelle et Permanente? 



Trois rapports vraiment saisissants ont ete publies 
recemment en ee qui coneerne 1 'aspect commercial des 
Etats-Unis. L'un, celui du "Controller of the Cur- 
rency", estimait que les ressources banquaires des 
Etats-Unis etaient de $3,000,000,000 superieures a cel- 
les combiners de la Banque d'Angleterre, de la Ban- 
que de France, de la Banque d Allemagne, de la Banque 
de Russie, de la Banque des Pays-Bas, de la Banque 
Nationale Suisse et de la Banque du Japon. Le second 
rapport, celui de l'expert commercial disait : "Jamais 
autant de monde aux Etats-Unis n'a porte autant de 
bas de soie, de sous-vetements de soie ou de gants de 
soie", alors que le redacteur en chef d'une publica- 
tion destinee aux metaux, en decrivant les conditions 
commerciales et financieres langait cet epigramme : 
"Nous avons gagne toutes les parties et si le jeu con- 
tinue nous pouvons abandonner quelques parties aux 
autres joueurs." 

Ces faits semblent repondre a la premiere partie de 
la question ci-dessus, a savoir: "la prosperity ameri- 
caine est-elle reelle plutot que fictive?" En d 'autres 
termes, a-t-elle une fondation solide? S'il en faut plus 
d 'evidence, il est facile d'en produire abondamment. 

Quiconque suit les evenements courants sait que la 
production du fer et de l'acier est plus grande aujour- 
d'hui qu'elle n'a jamais ete, avec une production pro- 
bable de fonte de fer de plus de 40,000,000 de tonnes 
pour 1916 ; que le cuivre n'a jamais ete tire du sol a un 
taux semblable a, celui d'aujourd'hui ; que pour la pre- 
miere fois dans 1'histoire de l'Amerique, il y a eu au 
printemps manque de wagons pour le trafic, ce qui fait 
considerer comme petits les plus beaux profits annuels 
precedents des chemins de fer ; que la balance du com- 
merce etranger d'un seul mois, celui de fevrier, depas- 
sa de pres de 15 p.c. le credit annuel de toute l'annee 
1910 ; que les depots des banques nationales ont aug- 
»»♦♦♦♦»<»»♦♦♦♦♦♦»♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦»»♦»»»♦♦♦»♦♦♦ ♦ ♦ ♦ 

V0S CLIENTS LE CONNAISSENT COMME ETANT 



mente de $2,198,000,000 depuis mars 1915, et augmen- 
tent dans la proportion de $200,000,000 par mois; qu'il 
n'y a, pour ainsi dire, pas le moindre chomage, avec la 
moyenne la plus elevee de salaire qui ait jamais ete 
payee par les patrons americains, et pour que les arti- 
cles fabriques par les usines americaines, pour les pro- 
duits miniers ou agricoles, il y a une demande sans ces- 
se croissante et trop peu de concurrence pour affecter 
les prix que les manufacturiers ou producteurs ameri- 
cains jugent a propos de fixer. 

Incontestablement, l'Amerique passe par des temps 
prosperes. Mais si le summum de l'activite americai- 
ne a ete atteint aussi rapidement, quelle sera la vitesse 
de l'activite finale? ' ou, l'activite americaine est-elle 
taxee a son grand maximum? Le systeme de transport 
a litteralement sombre partiellement sous la charge ex- 
cessive : les vaisseaux sont envoyes au fond de l'eau 
plus rapidement qu'ils ne sont construits, il y a tres 
peu de force humaine additionnelle disponible, car 
l'immigration s'est presque arretee, et avec la politi- 
que conservative mise en oeuvre pendant les annees 
precedentes de depression, la somme de capacite des 
nouvelles usines creees en rapport avec les affaires 
nouvelles, a ete etonnamment reduite. 

C'est une pauvre organisation commerciale, que cel- 
le qui ne peut supporter le ralentissement quelle que 
puisse en etre la tension, et les Etats-Unis devraient 
etre capables de faire un volume beaucoup plus consi- 
derable d'affaires domestiques et etrangeres qu'elle 
n'en fait actuellement. 

II y a eu une grosse avance dans l'efficacite indus- 
trielle et une remarquable intensification dans tous les 
departements du travail. 

La question n'est pas tant de savoir jusqu'ou l'A- 
merique peut aller dans sa course au progres, ou jus- 
►♦♦♦« ♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦^»<»»«^<»<»»»»»»»»»»»»»»»» 



TAB AC 



%<mJhme£lewie^ *6cn J} ^^^lj 






VENDU PAR VOTRE MARCHAND EN GROS 



A CHIQUER 



14 



LE PRIX COURANT, vendredi 4 aout 1916 



Vol. XXIX— No 32 



qu'a quel degre de production, elle peut atteindre, 
inais bieii de savoir jusqu'ou elle veut aller ou jusqu'ou 
elle peut se perinettre d 'aller. Et cela nous ramene a 
la question: "La prosperity amerieaine est-elle per- 
manente?" 

L'Enorme demande domestique pour les produits 
manufactures 

II n'est pas discutable que les affaires developpees 
par la guerre out ete 1 'influence originelle de l'activite 
industrielle. Eu mars, la valeur du materiel stricte- 
ment de guerre exporte atteignait $600,000,000 et elle 
atteindra pour la fin de decembre, un milliard de dol- 
lars. Les envois hebdomadaires de $15,000,000 u $20,- 
000,000 d'obus et d'explosifs sont frequents. 

On aurait tort de croire que les Etats-Unis comptent 
sur les "commaudes de guerre" pour garder leurs usi- 
nes occupees et donuer de l'emploi a leurs citoyens. 
Vaste comme est son commerce exterieur — il sera d'au 
ftioins $5,000,000,000 cette annee, — il ne represente 
fprun petit pourcentage du commerce interieur legiti- 
mement stimule par les recoltes exceptiounelles, com- 
mandant des prix eleves et par l'approvisionnement 
des marchands d'un ocean a 1 'autre. II y a eu quatre 
fois plus de wagons de fret achetes a date, qu'au cours 
de l'annee derniere, et neuf fois autant de machines a 
vapeur, tandis qu'en un seul mois, on donnait plus de 
contrats pour voies ferrees que pendant les douze mois 
de 1913. II n'y a pas d 'achats etrangers qui forcent 
les manufacturiers americains d 'automobiles a refuser 
aujourd'hui les commaudes livrables a soixante ou 
quatre-vingt-dix jours, sinon la demande insatiable du 
public americain. De plus, on sait que de grosses com- 
mandes pour nietaux out ete refus6es a des agents eu- 
ropeens, par suite de la difficulte a repondre aux be- 
soins domestiques. 

Quel effet aurait sur le commerce americain une paix 
soudaine? 

II y a certainement matiere a discussion sur le fait 
de savoir jusqu'a quel point le commerce strictement 
americain serait affecte par la fin soudaine de la guer- 
re, 1 'arret qui s'ensuivrait dans les "commamles de 
guerre," I'annulation possible des contrats ayant en- 
core un an ou plus a courir. le renvoi des ateliers des 
ouvriers payes tres elier, la baisse inevitable dans les 
prix du fer et de l'aeier et probablement dans ceux dn 
grain et de certaines valeurs, un resserrement des taux 
de 1 'argent et le mouvement d 'emigration vers l'Euro- 
pe de la main-d 'oeuvre etrangere. ear il est probable 
que l'emigration depassera l'immigration dans la pro- 
portion de deux a un pendant la premiere annee qui 
suivra la signature de la paix. 

Voila les principals raisons connues de la situation 
qui provoquent cet esprit de conservatisme que nous 
constatons aux Etats-Unis et qui portent les gens au 
lieu de depenser avec exageration. a se restreindre un 
peu tout en vivant largement et a economises comme 
le prouve amplement 1 'augmentation mensuelle des de- 
pots de banques, ee qui en d'autres periodes de grand 
mouvement industriel paraitrait un fait anormal car 
dans ces temps de prodigieuse activite. les hommes 
d'affaires, les corporations, les banques, n'ont qu'une 



petite partie de leur actif sous forme liquide. 

N 'ayant jamais eu une experience comme celle pre- 
sente, et n 'ayant jamais passe par des evenements ay- 
ant produit des effets aussi formidables tels que ceux 
de pertes colossales de capital, de destruction inouies 
de vies et de proprietes et de changements de puissan- 
ce politique et commerciale, l'americain tient a avoir 
son chez lui en ordre, a prevoir les ennuis et a s'y pre- 
parer quoiqu'il advienne. C'est une attitude parfaite- 
ment saine et qui previent ordinairement les maux qui 
sont vraisemblablement a redouter. 

La hausse des prix 

Cette attitude est due aussi a l'idee qu'on se fait de 
1 'augmentation terrible des prix. Parce que le pays 
est si prospere, et que la moyenne des gages est si 
anormale, le pays n'est pas deprime comme il le fut, 
il y a quelques annees par la hausse des produits de 
premiere necessite. Les prix des articles de premie- 
re neeessite ont augmente de 30 p.c. Les manufactu- 
riers ont ete touches encore plus que les consommateurs 
par cette hausse ; ainsi, dans les derniers vingt mois, la 
fonte a augmente de 50 p.c, l'aeier en barres de 140 
p.c, le cuivre de plus de 100 p.c. le zinc de 250 p.c, 
et les elements entrant dans la fabrication des explo- 
sifs de 300 a 700 pour cent, 

Le caissier d'un chemin de fer du Sud-Ouest etablit 
une liste recemment, montrant que 70 articles d'un 
usage eommun pour son exploitation avaient augmente 
de 10 a 80 p.c, et que trente-cinq autres avaient subi 
une hausse de 80 a 700 p.c. et que par suite de cette 
hausse, les matieres qui coutaient $3,314,000 en 1915 
couteraient $5,091,000 cette annee, ce qui obligeait la 
dite compagnie a donner des ordres a son departement 
d 'achat de limiter les commandes au strict necessairc 

II en coute aetuellement $155 la tonne pour construi- 
re un vaisseau marchand qui aurait ete construit avant 
la guerre a raison de $90 la tonne. Avec relevation 
du bois de construction, du fer et de l'aeier, les depen- 
ses de construction d'une usine avant meme que la 
machinerie y soit installee constituent une taxe per- 
manente sur le capital, devant laquelle les manufactu- 
riers hesitent, encore que les profits sur ces produits 
soient suffisamment importants aujourd'hui pour rem- 
bourser rapidement une bonne part des debours. 

On ne peut expliquer le formidable volume de de- 
mandes, meme sur des bases de prix exageres. que par 
les approvisionnements reduits de toutes especes de 
produits manufactures suivant plusieurs annees de fai- 
ble puissance d 'achat, et par la volonte d'un certain 
pourcentage de consommateur de payer les prix de 
guerre que les etrangers ont etabli. Ensuite. il y a aus- 
si un certain nombre de commergants et manufacturiers 
qui ont ete pris de panique en voyant les prix bondir 
si demesurement et qui payerent les prix demandes plu- 
tot que de courir le risque de perdre leur clientele. En 
somme. ils sont dans la position de capitalist es qui 
achetent de la propriete fonciere au moment d'un 
"boom" local et qui vingt ans plus tard ne peuvent 
en disposer meme au prix coutant. 

Les surprises du commerce apres la gnerre 

La prosperity amerieaine apres la guerre dependra 
de la fagon dont ce pays aura su rester dans une jus- 



Vol. XXIX— No 32 



LE PRIX (JOURANT, vendredi 4 aout 1916 



15 



te mesure, restreignant a ties proportions raisonnables 
['expansion rapide qui comporte une lourde charge 
permanente. II y aura de terribles revirements, cela 
va de soi. Graduellement, cepeudant le peuple ameri- 
eain se met en garde contre l'effondrement possible. 
Tons les jours nous Tentendons parler de la "prepa- 
ration" des plans coinmerciaux apres la guerre, autant 
que de "preparation" navale et militaire. II y aura 
autant de surprises au point de vue commercial apres 
la guerre qu'il y en eut sur les champs de bataille 
d 'Europe depuis aout 1914. On peut dire cepeudant 
que la crainte de la concurrence etrangere est beaucoup 
moins aigiie a present qu'elle ne l'etait quand la paix 
semblait devoir se signer avant l'ete de 1915. 

La situation a laquelle a a faire face le peuple ame- 
rieain aujourd'hui, est toute differente de celle d'il y a 
un an. alors que les magasins garnis de coton, de cui- 
vre. de zinc, de produits alimentaires voyaient leurs 
produits baisser lentement et alors qu'un petit pour- 
eentage seulement des usines de Grande-Bretagne et de 
France avaient ete requisitionnees pour faire des muni- 
tions; lorsque le cout de la guerre n'etait que de quel- 
1 1 ues milliards tandis que maintenant il s'eleve a plus 
de quarante milliards et quand les pertes humaines n'e- 
taient probablement que d'un demi million contre plu- 
sieurs millions a present, en tues seulement. En 1915, 
il y avait la possibiite d'un retour agressif avec un 
il; t de marchandises bon marche qui seraient venues 
en concurrence avec les produits americains. Mais, a 
sure que la guerre se prolonge, cette menace grave 
s'attenue graduellement. 

L'Amerique, banquier de 1 'Europe 

La question s'eleve naturellement de savoir si les 
nations appauvries par la guerre perdront vis-a-vis de 
l'Amerique leur puissance d'achat une fois la paix si- 
gnee, et si protegees peut-etre contre des importations 
excessives, elles ne feront pas tourner contre les Ame- 
ricains la balance du commerce. 

L 'Europe ne pent pas sombrer dans le decourage- 
ment et l'apathie apres la guerre. Elle aura a produi- 
ro plus liberalement que jamais dans la prochaine ge- 
neration de fac.on a reparer les dommages financiers 
causes par la guerre, et elle ne peut accomplir cette 
oeuvre de relevement sans des approvisionnements 
enormes qui seront demandes, par la force des choses, 
aux Americains. De vastes territoires nouveaux se- 
ront ouverts aux conquetes commerciales, tels que ceux 
de la Russie, de la Chine, de l'Asie-Mineure et du Sud- 
Africain ; il y aura aussi une plus grande intensite dans 
la culture dans l'Amerique du Sud. La situation sera 
comparable a celle a laquelle les Etats-Unis eurent a 
faire face apres la Guerre Civile. 

La position de l'Amerique vis-a-vis de l'Allema- 
}rne. de la Grande-Bretagne et de la France sera ce que 
fut a cette epoque celle de ces puissances vis-a-vis de 
l'Amerique, c'est-a-dire celle d'un bailleur de fonds 
pour la reconstruction et les projets de developpement. 
Sans le placement des obligations du gouvernement 
americain et des chemins de fer americains sur les 
marches europeens entre 1865 et 1880 a, un taux d'in- 
teret eleve et avec un escompte liberal, les progres des 
Etats-Unis eussent ete beaucoup plus lents. Les Ame- 
ricains out regagne une grande quantite des parties per- 
dues autrefois. lis ont rachete probablement $1,500. -. 



000,000 d 'actions et d 'obligations; il y en a encore 
plus que cela de disponible en Europe, si la Grande- 
Bretagne et la France veulent payer de cette fagon 
leurs depenses de guerre. 

Le retablissement des prix 

En considerant les perspectives de prosperity perma- 
nente, on ne devrait pas oublier que l'annonce de la 
paix n'impliquera pas le retour immediat des millions 
de soldats a l'usine, a la ferme ou a la mine. II faudra 
largement un an avant que ceci s'accomplisse, et du- 
rant ce temps il y a tout lieu de croire que les nations 
qui achetent actuellement, fievreusement en Ameri- 
que continueront a acheter en depit de la preparation 
que chacun se plait a proner et a preconiser. 

Durant cette periode cependant, il y aura un reta- 
blissement general des prix des articles de premiere 
necessite sur la base de temps de paix, ce qui sera une 
des grandes difficultes qui contrariera 1 'expansion in- 
dustrielle des Etats-Unis. II est evident que les hori- 
zons commerciaux d 'apres la guerre seront determines 
en grande partie, par la politique que suivront les Ame- 
ricains en ce qui regarde 1 'organisation de leur de- 
fense nationale, par les tarifs adoptes, les alliances in- 
tervenues avec les pays etrangers sur le terrain com- 
mercial. L'Amerique ne peut plus continuer a, main- 
tenir son attitude "renfermee". 

Derriere la periode de rajustement qui sera de deux 
ou trois ans apres la conclusion de la paix, il y a le 
grand inconnu, et nous ne saurions nous y engager 
dans l'espoir de nouvelles decouvertes. Les precedents 
de l'histoire commerciale et financiere, nous demon- 
trent que les pays qui ont eu a, supporter une guerre 
importante ont ete epuises par le longues annees et ce 
au benefice de ceux restes en paix. Et si Ton conside- 
re. que du fait de la guerre, la dette de la Grande-Bre- 
tagne, de la Russie, de l'Allemajjne et de l'Autriche- 
Iloncrrie s'est deja eleve de $20,000,000,000 a $65 000. 
000,000. on comprend que la dette piablique de l'Ame- 
rique qui est de deux fois moins lourde que celle de ces 
nations, met en situation de jouir d'une prosperite du- 
rable et fortifiante. 



L'EFFET DE L 'EMBARGO SUR LE THE 



Les autorites de Grande-Bretagne ont mis recem- 
ment 1 'embargo sur tous les thes destines aux pays neu- 
tres. Cette mesure est susceptible d 'avoir une reper- 
cussion appreciable sur le marche du the d'ici, et com- 
mande la tenue des prix. 

Les Etats-Unis. sans etre un pays gros consommateur 
de the comme est le Canada, sont neanmoins des im- 
portateurs assez consequents. Or, c'est un pays neu- 
tre. Les commenjants de the pensent que les thes 
consignes aux Etats-Unis seront expedies d'abord au 
Canada, et ensuite exportes aux differents consignatai- 
res. Cela creerait un veritable marche du the au Ca- 
nada. 

Les tbes ont eu moins de fluctuations et en general 
ont hausse beaucoup moins ces derniers six mois que 
pendant les douze mois precedents; l'effet de 1 'embar- 
go ci-dessus rapporte pourrait peut-etre avoir une in- 
fluence sur les prix, a breve ech£anee. 



16 



LE PRIX COURANT, vendredi 4 aout 1916 



Vol. XXIX— No 32 



L EXPORTATION ET LE SYSTEME METRIQUE. 



L 'experience prouve que nonibre de nos manufactu- 
riers perdent des eommandes d 'exportation paree que, 
presque invariablenient, quand ils cotent des prix, ils 
decrivent leurs marchandises en poids et mesures an- 
glaises. 

Presque tous les pays du monde ont adopte le syste- 
me metrique et le Gouvernement Britannique etudie 
merue le projet de l'adopter en vue de faciliter les 
transactions internationales. 



Les coniinergants etrangers qui regoivent des offres 
en mesures anglaises sont enclins a leur porter moins 
d 'attention que si elles etaient en mesures metriques, 
ceci simplement parce que le calcul des equivalents des 
mesures anglaises avec le systeme metrique est labo- 
rieux et occasionne une perte de temps. 

Afin de faciliter ce travail, nous publions ci-dessous 
un tableau comparatif des differentes mesures et nous 
conseillons a nos lecteurs de mentionner les equiva- 
lents metriques chaque fois qu'ils ont occasion de cor- 
responds avec des maisons europeennes. 



I. POIDS METRIQUES 



Denominations 



Equivalents. 
Grammes En livres et decimales En grains de 
de livres avoir du poids. Troy. 



Gramme 

Decagramme 

Hectogramme 

Kilogramme 

Myriagramme 

Quintal 

Millier (tonne metrique) 1000000 

Decigramme 1-10 

Centigramme 1-100 

Milligramme 1-1000 



1 


.0022046223 


10 


.022046223 


100 


.22046223 


1000 


2.2046223 


10000 


22.046223 


100000 


220.46223 


000000 


2204.6223 



15.4323564 



1.54323564 
.154323564 
.0154323564 



1 livre = 0.45359243 kilo. 1 tonne anglaise (2.240 lbs.) 
1 tone canadienne (2,000 lbs) = 907.18486 kilos. 



1016.047043 kilogs. 



II. MESURES METRIQUES DE CAPACITE. 



Denominations 



Litre 



Litre 1 

Decalitre 10 

Hectolitre 100 

Kilolitre 1000 

Decilitre 1-10 

Centilitre 1-100 



Centimetres 
cubes 
1,000 
10,000 
100,000 


Chopines 

1.7598 
17.598 


Equivalents 
Pintes 

.8799 
8.799 
87.99 


Gallons 

2.1999 

21.9999 

219.9999 


Boisseaux 
2.74969 


1,000,000 






100 

10 


.17598 
.017598 





1 pinte = 1.3649 litre. 1 gallon = 4.5459631 litres. 1 boisseau = 36.37 litres. 

1 metre cube = 35.3148 pieds cubes. 1 pied cube — 028317 1 metre cube. 

1 metre cube — 1.307954 verge cube. 1 verge cube = 0.764553 1 metre cube. 



II. MESURES METRIQUES DE LONGUEUR. 



Denominations 



Metres Ponces 



Metre 1 

Decametre 10 

Hectometre 100 

Kilometre 1000 

Decimetre 1-10 

Centimetre 1-100 

Millimetre 1-1000 



.370113 



3.937011 
.3937011 
03937011 



Equivalents canadiens. 



Pieds 

3.280843 
32.80843 
328.0S43 
3280.843 

.3280843 
.03280843 
.003280843 



Verges 
1.0936143 
10.936143 
109.36143 
1093.6143 

.10936143 

.101936143 

.0010936143 



Milles 



.62137 



1 pouce = 2.54 centimetres. 1 pied = .30481 metre. 1 verjje = 
1 mille = 1.6093426 kilometre. 1 mille on noeud geographique 
tre. 



.914399 metre. 
= 2027 verges = 1.152 milles 1.85 kilome- 



Vol. XXIX— No 32 



LE PRIX COURANT, vendredi 4 aout 1916 



17 



nnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnrtnnnnnanwocwoauuuuuueuuuuuu 

a 

g 
a 

5oOIKKaCHS»CH3«OOOOOOOOOOOBOC«OCK«OOOCH^»Og»W»n^ 



Documents et Informations 



i 



UN AUTRE EMPRUNT DE GUERRE 



L EXPOSITION PROVINCIALE DE QUEBEC 



Avis a ete donne recemment que le Gouveruement 
du Dominion ferait, daus quelques seruaines un autre 
appel au public canadieu pour souserire a un emprunt 
de guerre. 

Eucore qu'aucune iuformation ne soit encore don- 
nee quant aux conditions du nouvel emprunt, 1 'expe- 
rience du dernier permettra au public de se faire une 
idee de ce que sera la proposition. 

La somine demandee pour le dernier emprunt etait 
de cinquante millions de dollars donnant aux deten- 
teurs de bons un interet un peu au-dessus de cinq pour 
cent. Le montant offert par le public fut le double 
de celui deinande, et le Gouveruement ay ant largement 
I'emploi de tout cet argent pour ses propres besoins ou 
ceux nes de ses relations avec les autorites imperiales, 
decida de prendre le tout. Cet agissement fut fort 
critique, en temps. Quelques-uns de ceux qui avaient 
souscrit pretendirent qu'ils s'attendaient a un surplus 
de souscription et a une reduction dans le partage fait 
sur la base d'une emission totale de cinquante millions 
seulement. Mais ces reclamations furent rares. La 
plupart des parties qui firent des offres furent heureu- 
ses de prendre des obligations pour le plein montant 
souscrit. 

II est probable que les conditions du nouvel emprunt 
ne differeront pas sensiblement de celles du dernier. 
Le Gouvernement a besoin d'une grosse somme pour 
maintenir sa forte position financiere, si necessaire en 
temps de guerre. 

Souserire au fonds de guerre est un des moyens par 
lesquels ceux qui restent dans leurs foyers peuvent 
faire quelque chose pour la cause commune et sans 
qu'il leur en coute un gros sacrifice, car 1 'emprunt 
portera un bon taux d 'interet. 



LA DYNAMITE POUR MARINGOUINS 



Les commissaires de la ville d'Haddonfield, N.-J. 
viennent de publier leur. rapport annuel pour 1916, qun 
contient 26 pages de renseignements fort interessants. 

Un fait qui ne manquera pas d'attirer specialement 
1'attention de toutes les localites pendant cette saison 
d'ete est le suivant qui est mentionne a la page 7 du 
rapport. 

Le fleau des maringouins 

"Les residents d 'Haddonf ield-Ouest etaient depuis 
des annees infestes et tourmentes par des maringouins 
qui d'apres l'enquete faite, etaient propages par des 
etangs d'eau staguante entre le chemin de fer et 1' ave- 
nue Haddon. On jugea impossible de drainer cette eau 
ail lours, aussi fut-il decide de la faire rentrer dans le 
sol. Sous la surveillance de L.-Z. Laurence une forte 
charge de dynamite fut placee au dit endroit et de- 
chargee a environ 20 pieds au-dessous de la surface. Ce- 
i'i fit disparaitre les etangs incrimines immediatement 
•'1 jusqu'a la fin de l'annee on ne vit plus la moindre 
trace d'eau." 

Pareille methode pourrait etre employee dans des 
centaines de places infestees de maringouins et de 
moustiques. 



*En 1916, 1 'Exposition Provinciale de Quebec entre 
dans sa sixieme annee consecutive et les progres qu'el- 
le a realises, grace a 1 'experience acquise au cours de 
ces annees, ont ete rapid es et surs. On ne parle plus de 
l'Exposition de Qubec comme d'une simple entreprise 
locale, ni meme regionale ; elle a maintenant toute 
1 'envergure d 'une exposition provinciale dont le carac- 
tere s'est affermi l'an dernier, quand on a eelebre les 
Noces d 'Argent du Merite Agricole. On s'est alors 
rendu compte que non seulement dans toutes les par- 
ties de la province, mais meme en dehors de notre ter- 
ritaire, l'Exposition de Quebec est considered comme 
une oeuvre d 'interet public; les temoignages recus de- 
puis atestent de l'exactitude de cette assertion/ Grace 
aux efforts de la Commission, Quebec, capitale politi- 
que, est devenue la capitale agricole de la province, 
nouveau titre dont tout citoyen done d 'esprit public se 
rejouira. 

Bien que 1 'agriculture occupe une des parties prin- 
cipalis du programme de l'Exposition, la Commission 
ne neglige rien pour donner au commerce et a l'indus- 
trie tout 1 'encouragement qu'ils sont en lieu d'atten- 
dre d'elle; elle a fait d'immenses sacrifices pour etre 
agrealde a, ces deux classes importantes, facteurs des 
plus influents et des plus preeieux dans la prosperite 
economique d'un pays. 

Parmi les nouveaux prix inserits dans la Liste des 
recompenses accordees aux exposants, deux sont par- 
tioulierement digues de mention et sont destines aux 
eommercants et aux industries. C'est d'abord la Me- 
daille d'Or de l'Association des Manufacturiers Cana- 
dions, section de Quebec, qui sera offerte en prix aux 
concurrents dans l'industrie du cuir; c'est ensuite la 
Medaille d'Or due a la generosite de M. J.-H. Gignac, 
industriel bien connu a Quebec, et meme dans tout le 
pays, qui est offerte en prix pour la meilleure installa- 
tion de bois eommerciaux. II y avait deja la Medaille 
d'Or de la Chambre de Commerce, recompense accor- 
dee a l'exposant qui a la meilleure installation dans le 
Palais de l'industrie, et un bon nombre d'autres re- 
compenses propres a, encourager le commerce et l'in- 
dustrie de diverses f aeons. 

1916 est a, proprement parler l'annee des innova- 
tions a l'Exposition Provinciale de Quebec. Une des 
principales sera 1 'erection du Nouveau Palais Central 
(Nouvelle Estrade) au cout de $150.00. qui sera un des 
plus beaux monuments du genre dans l'Amerique du 
Nord. 

La Liste des Prix a ete remodelee de facon a donner 
aux exposants un encouragement plus equitable et plus 
rationnel. 

La Commission invite tons les commercants et in- 
dustriels a venir se rendre compte des efforts qu'elle 
denloie pour leur etre a la fois utile et ocrrcable. 



Ijcs marchands detaillants out une occasion remar- 
quable de gajjner de 1 'argent pendant le temps des ex- 
positions. On depense beancoup et sans compter, on 
s'y prepare longtemps a l'avance et cela stimule les 
ventes. 



18 



LE PRIX COURANT, vendredi 4 aout 1916 



Vol. XXIX— No 32 



DANS LA PROVINCE 



BUREAUX D'ENREGISTREMENT 



PORTNEUF 

Vente, Antoine Lambert a J.-Wm. Fournier, Montauban. 

— Armand Page a Hector Auger. 

— Armand Page a Real Page, S.-Ubalde. 

— Onesime Matte a Albert Perron, Moutauban. * 

— Raoul Lambert a Jos. et Theophile Delisle, Montauban. 

— Alfred Gauthier a Jos.-Gustave Proulx, S.-Ubalde. 
Mariage, Ovila Bedard a Eva Leclerc. 

Mariage et hypotheque, Omer Germain a Bernadette Papillon, 
S. -Jeanne. 

Mariage, Achille Leclerc a Arthemise Papillon. 

Vente, J.-B. Savard a Dame Tho.-J. Letarte, S.-Alban. 

Renonciation, Dame Tho.-J. Letarte. 

Mariage, Ludger Therrien a Cerilda Rivard. 

Garantie, Henri Bedard a Ed. Hamel, N.P., S. -Jeanne. 

Vente, Elie Pleau a Wilfrid Bertrand, Cap Sante. 

Vente et transport, Frs. Page et ux a Jos. -Henri et Telesphore 
Page, Ecureuils. 

Heredity Azarie Germain a Ajarias Germain, Portneuf. 

Vente, Veuve Azarie Germain et Ag. G. a Nap. Godin, Port- 
neuf. 

Obligation, Nap. Godin a Patrick Walsh, Portneuf. 

Vente, Pierre Martel et al a Sylvio Dion, S. -Raymond. 

— Ls.-Et. Moisan a Nap. Genois, Gosford. 

— Eug. Gauvreau a Ernest Delisle, Ecureuils. 

— Gedeon Briere a Eugene Gauthier, S.-Remi. 
Cession, Gedeon Lavoie a Adolphe Lavoie, Montauban. 
Vente, Gedeon Lavoie k Alfred Lavoie, Montauban, N.-D. des 

Anges. 

— Ceo Ableson k Ulric Thibaudeau, Portneuf. 

— Ulric Marcotte k Emile Marcotte, Portneuf. 
Main-levee, Veuve Robt. Ableson k Ulric Thibaudeau. 
Quittance, Fabrique Deschambeault a Ed. Descarreaux. 
Quittance, Fabrique Deschambeault a Ed. Descarreaux. 
Transport, Samuel Germain a Onesime Poliquin. 

Cession, Comm. Scolaire S.-Remi a Andronique Cloutier, Cha- 
vigny. 

Mariage, Philippe Vallee a Rebecca Cloutier. 

Transport, Adrien Bedard a Willie Arcand. 

Obligation, Telesphore Laganiere a J.-B. Demers, Grondines. 

Vente, Dame Delia Douville et al a Ulric Tessier, S.-Casimir. 

Testament, Veuve Geo. Guilmette a Alcide Cyste Guillemette! 

Avis de deces, Alcide Cyste Guillemette, (Maisonneuve), Gron- 
dines. 

Vente, J.-O. Duguis et al a Standard Lime Co., Ltee, S.-Remi, 
Deschambault. 

Donation, Ulderic Laganiere k Chs. Laganiere, Grondines. 

— Ulderic Laganiere a Emilien Laganiere, Grondines. 
Vente, Arthur Rochette a Georges Vezina, S. -Raymond. 
Obligation, Georges Vezina a Rev. M. Maxime Filion, S.-Ray- 

mond. 
Testament, Dame Arthur Gaulin a son epoux. 
Avis de deces, Arthur Gaulin, S.-Ubalde. 
Quittance, Nap. Genois a Ferd. J. Plamondon, Gosford. 
Main-levee, Ida et H. Bernard a Ferd. -J. Plamondon 
Quittance, N.-T. Pare a Ephrem Gosselin. 



Temiscouata 

Vente, Jos. Veilleux a Alf. Malenfant, Demers. 

— Narc. Colin a Alp. Martin, Cacouna* 

Retrocession, T.-Nap. Letellier et al a Theo Bernier Be-un 

Remere, Theo. Bernier a Flor. Rioux, Begon. 

Privilege, S. Boucher a Isid. Belanger, et al.. N -D Partage 

Obligation, Thos. Slight a L.-V. Dumais, N.-D. Lac. 

Testament, Dame Z. Ouellet a Xav. Ouellet, Viger. 

Mariage, Lud. Boulet a Marie Kelly. 

Jugement, Aldege Champagne a J. Doucett et ux Estcourt 

Manage, J.-L. Paradis a Helene Dube. 



LEVIS 



Vente, The New Liverpool Real Estate Co., Ltd., a Gouv Fede- 
ral, S.-Romuald. 

— Antoine Samson a Gouv. Federal, S.-Romuald 

— Gabriel Lemieux a Honorius Lachance, 8. -.Jean 

— Remi Labrecque a J.-Bte. Carrier, Lauzon 

— Paradis et d e Billy a J. -A. Ross, Lauzon. 

— Ls. Samson a Dame Arcade Lemieux, S.-Jean 
Delle Annie Elliott a Ed.-C. Pratt, N.-D Victoire 

— Th6ophile Carrier a Ed. Carrier Levis 

Dame Adelard Laflamme a Veuve George Guay, Levis 
Joseph-B. Huot a Adolphe Huot, S.-Etienne 



— Ls. et Hector Begin a Hotel-Dieu de Levis. 

Donation, Gabriel Lemieux a Ls. -Albert Plante, N.-D. de Char- 

ny. 
Obligation, Joseph Noel a Dame L.-J. Demers, S.-Jean. 

— Pierre Bussieres a Delle Eugenie Longchamps, S. -Henri. 

— Arthur Houde k Joseph Gosselin, Bienville. 

— Delles Delima et Hermine Labrecque a Jean Labrecque, 
Levis. 

Hypotheque, Michel Bargone a Edgar Clement, Lauzon. 
Cession, Alphonse Roy a Ls. Roy, S. -Lambert. 

— James Jenkins a Dame G. Carrier, N.-D. Victoire. 
Renonciation, Dame Joseph Labonte a James Jenkins, N.-D. 

Victoire. 
Mariage, Pierre Cantin a Veuve Frs. Jalbert, S. -Telesphore. 

— John Rioux a Delle Alice Berube, Levis. 

— Joseph Nolin a Delle Adrienne Dumas, Pintendre . 
Testament, James Elliott, Levis. 

— Flavien Labrie, N.-D. Victoire. 

Procuration, Delle Annie Elliott a P.-B. Dumoubn Levis. 
Avis de Societe, Cercle de Ventadour S. -Henri. 
Quittance, Ferd. Larochelle a Arthur Vermette, S.-Jean. 

— Succ. Theophile Bernier a Joseph Gosselin, Levis. 

— Adelard Lapierre a Philippe Halle, Brakeyvile. 

— A. -J. F'ortin a Pierre Bussieres, S. -Henri. 

— Paradis et de Billy a Adolphus Filion, Lauzon. 

— Henoc Turcotte a Cyrille Guay, S. -Henri. 

DORCHESTER 

Cession, R. Loubier a T. Lessard. 

Remere, J. Chabot a J. Lachance, Langevin. 

Vente, A. Renaud a T. Vachon, Ware. 

— J. Poirier a N.-F, Brousseau, Watford. 

— E. Breton a O. Gagne, Ware. 

— D. L'Heureux a E. L'Heureux, Ware. 

— A. Fournier a J. Perreault, Standon. 

— N. et F. Brousseau a J. Lamontagne, Watford. 
Obligation. P. Bedard a J. Labrecque, Ware. 
Vente, Dame C. Turcotte a G. Tardif Cranbourne. 
Convention R. Leclerc a F. Gosselin, Standon. 
Obligation, G. Tardif a F. Blais, Cranbourne. 
Renonciation, G. Goupil a C. Laflamme. Ware. 
Vente, C. Laflamme a D. Begin, Ware. 

— J.-B. Cote a E. Drapeau, Watford. 

— X. Beaudoin a O. Gognon, S.-Henedine. 
Obligation, O. Gganon a P. Couture, S.-Henedine. 
Testament, P. Bilodeau a M. Dugrenier. 

Avis, Dame Dugrenier a Registrateur, S.-Henedine. 

Vente, P. Couture a E. Binet, Standon. 

Remere, T. Pruneau a O. Morin. Watford. 

Vente, S. Larochelle a A. Larochelle, Watford. 

Donation, T. Talbot a A. Talbot, Watford. 

Transport J. Giroux a M. Gagnon. 

Vente, Larue, Trudel et Picher a L. Carreau, Watford. 

Retrocession, L. Fortin a H. Poulin et al, Watford. 

Transport, A. Roy a C. Vermette, Ware. 

Remere, N. Faucher a J. Roy, Ware. 

Vente, A. Turgeon a O. Mercier, S.-Anselme. 

Quittance, F. Renaud a X. Bilodeau 

— Dame M. Lapierre a J. Fleuro 

— J. Lachance a V. Leclerc 

— A. Morin a J. Hainse 

— J. Poirier a N. et F. Brousseau 

— G. Tardif a E. Fecteau 

— Dame M. Leblond a Z. et A. Lacroix 

— J. Beaudoin a O. Gagnon 

— A. Fournier a J. Buteau 

— A. Champagne a P. Turcotte 

— E. Laflamme et al a N. et L. Roy 
— J. Roy a N. Faucher 

— Dame A. Cliche a Dame M. Veilleux 

— A. Vallieres e J.-B. Ruel 

— F. Boucherd a Leclerc 
Mariage, R. Mercier a Delle M. Bisson. 
Renonciation. Dame J. Drouin a Registrateur. 
Vente. T. Maher ft T. Murphy. Frampton. 

— T. Maher a W. Magher. Frampton. 
Obligation, A. Leclerc ft Succ. C.-R. Morency 
Donation, J. Maher k T. Maher, Frampton. 
Procuration, Dame L. Gregoire ft J. Drouin. 
Vente. C. Pelchat ft N. Pelchat, S. -Isidore. 
Testament, V. Laverdi^re ft L. Breton. 
Avis, L. Breton a Registrateur, S. -Bernard. 
Mariage, A. Larose a Delle M.-L. Brochu. 
Cession, J. Larose a A. Larose, S. -Isidore. 
Vente P, Lecours a N. Lecours, S.-Isidore, 



$75.00 

175.00 

45.00 

170.00 

2,900.00 
200.00 
827.00 
400.00 
90.00 
500.00 

2,500.00 

525.00 

60.50 

1,000.00 
255.00 



Cranbourne. 



Vol. XXIX— No 32 



LB PRIX COURANT, vendredi 4 aout 1916 



19 



* * 



LES TRIBUNAUX 



j4^^ ++ +++4.**+++++++++++*+++++*++++++++++++++++++++++++++++++++++ 



LES TRiBUNAUX DE LA ViLLE 



ideal S. et F. Mfg. Cie, Ltee, v. Raoul 
V achon, Montreal, $100. 



S. Robinson v. Jos. Lalrance, $11. 
J. -A. Hoy v. Jos. Desjardins, $34. 



ACTIONS EN COUR SUPERIEURE. 
— PROVINCE DE QUEBEC. 

Alphonse Provost v. Fabien Chante- 

lois, Montreal, $338. 
Can. Starch Cie. Ltee v. Mooney Bis- 
cuit Cie, Ltee, Montreal, $2,502. 
Commercial Properties Ltee v. Hamil- 
ton Brass Mfg. Cie, Ltee, Montreal, 
$1,344. 
Syndics du S. -Enfant Jesus v. Ls. Sil- 
verman, Montreal, $15. 
Commission Scolaire du S. -Enfant Je- 
sus v. Ls. Silverman, Montreal, $40. 

J.-E. Plorimont Lefebvre v. Honore 
Barrette, Montreal, $108. 

Jas. Kobertson et Cie, Ltee v. F.-J. Ja- 
go et Cie, Montreal, $137. 

L. Legault v. Ls. Filteau, Montreal, 
$100. , 

C.-W. McGuire. v. Leonard Goldsmith, 
Montreal, $175. 

A. Moholot'sky v. North B. et Mer. rns 
Cie, Montreal, $987. 

Guertin et Bouchard v. Thos. Rossi; Eli 
Thomas, Narcisse Thomas et Maple 
Leaf Palace, Montreal, $154. 

J.-Omer Dionne v. Philias Lapierre, 
Jr., Montreal, $100. 

Abondias Desormiers v. Simon Parker, 
Montreal, $500. 

Imperial Press Ltee v. R. Watson, 
Montreal, $178. 

Leo Choquette v. R.-W. Giddes, M.D., 
Montreal, $102. 

H.-S. Vipond v. P. Fishman, Montreal, 
$150. 

J. Durocher v. Philias Miron, Mont- 
real, $112. 

Friedman Freres v. Osias E. Hoffman, 
et Curley's Hair Dressing Parlour, 
Montreal. 

J. -A. Brisebois v. Frcs. Morissette, 
Montreal, $230. 

Hy. Oliver v. J. -A Besner, Montreal, 
Ire classe 

R.-V. Clark v. Alf. H. Gallagher et 
Edward Gallagher, Montreal, $1,928. 

H. Morgan et Cie, Ltee v. Jean Versail- 
les, Montreal, $1,673! 

DeLaval Dairy Supply Cie, Ltee v. Si- 
mon Glazer, Montreal, $255. 

Eugene Leveille v. ' Wm.-L. Clarke, 
Montreal, $156. 

Mtl. Abattoirs Lt6e v. Jas. Valis, 
Montreal, $266. 

ThSodore Koschan v. Can. Steel Foun- 
dries, Ltee, Montreal, 2me classe. 

Dora Weiner v. Lazarus Payne, Mont- 
real, Ire classe. 

Robillard et Cie v. Joel Sauve, Mont- 
real, $213. 

S.-L. Routtenberg et Cie v. Ls. Martin, 
Montreal, $131. 

Geo. Turpentine Cie v. A. Bray fils, 
Montreal, $133. 

Chas. Martin v. Mederic Betournay, 
Montreal, $765. 

J.-A. Jacobs v. Scroggie's Ltee, Mont- 
real, $257. 

Albert Levesque v. Geo. Cowie, Mont- 
real, $116. 

Succession S. Cross v. Isaac Coviens- 
ky, et Israel Rabinovitch, Montreal, 
$30,480. 

J. Elie v. J.-N. Riendeau, Montreal, 
$408. 



JUGEMENTS EN COUR SUPERIEU- 
RE. — PROVINCE DE 
QUEBEC. 

Bureau de la Commission scolaire de 

S. -Laurent v. Marie Diaz, Montreal, 

$3. 
Bureau de la commission scolaire de 

S. -Laurent v. Jules Boseat, Montreal, 

$21. 
Bureau de la commission scolaire de 

S. -Laurent v. J. Daoust, Montreal, 

$22. 
Alph. Decary v. Lumina Cusson et 

Mme Zotique Gervais, Montreal, $2,- 

186. 
Pauline Adelstein v. Albina Decary, 

Mme Said Oulimar et Oriental Shop 

Reg. $238. 



JUGEMENTS DE LA COUR DE CIR- 
CUIT. — PROVINCE DE 
QUEBEC. 

D. Gravel v. I. Bourgeois, Montreal, $48. 
S. Boxerman v. E. Fengenbaum, Mont- 
real, $16. 

D. Bourassa v. A. Mirault, Montreal, 
$33. 

Banque de Quebec v. A. Martel, Mont- 
real, $19. 

S. Croysdill v. J.-H. Rousseau, Mont- 
real, $14. 

S. Croysdill v. A. Giovanny, Montreal, 
$20. 

W Campbell v. G. Campb., Montreal, 
$70. 

R. Champagne v. J. Renaud, Montreal, 
$17. 

Dunlop Tire and Rubber Goods Cie, 
Ltee v. O. Paquette, Montreal, $63. 

F. Martin et al v. O. Lavallee, Mont- 
real, $21. 

E. Dufresne v. O. Latreille, Montreal, 
$24. 

R. Deschambault et al v. E. Beauche- 
min, Montreal, $93. 

Mme I. Levesque v. F. Belleau, Mont- 
real, $30. 

Beaudoin Ltee v. Osias Bertrand, Mont- 
real, $18. 

L. Betts v. Camille Bernier, Montreal, 
$18. 

O. Marsolais v. Wilf. Pelletier, Mont- 
real, $35. 

J. Griffin v. F. Monette, Montreal, $56. 

R. Stephenson v. O.-J. Harris, Mont- 
real, $17 

J. Rubin v. Mme C. McGuigan, Mont- 
real, $13. 

A. Richer v. Jos. Hains, $84. 

L. Van Hal v. D.-L. Sabourin, $10. 

J. Charron v. Chs. Boisvert, $27. 

C. Cadieux et Francasso Gattano, $84. 

N. Solomon v. N. Silverman, $78. 

A. Steinman v. Naggie O'Reilly, $38. 

BlaLr Ross Inc. v. G.-E. Whalen, $53. 

Serafini Union Cigar Mfg. Co. v. Mau- 
rice Sacks, $29. 

Bell Tel. Col v. W.-W. Marshall, $52. 

W.-E. Earle v. W.-J. Evans, $25 

H-S. Ross et al v. M.H. Potter, $83. 

Bell Tel. Co. v. S .Glazer, $70. 

H. Delorme v. Raoul Aubertin, $17. 

A. Chausse.v. Phil. Boisjoly, $71. 

E.-R. Dufresne v. V.-G. Guay, $60. 



LES iKIttUMAUA DE LA 
LAiVH-AUiNE ■ 



ACTIONS EN COUR SUPERIEURE 
— PROVINCE DE QUEBEC 

B. Melangon v. Cyrille Durocher, Mont- 
real Lst, $103. 
P. Czerwonka v. Jos. Barette, S.-Anne 

ue Beilevue, $1,488. 
Henry Bu-ks v. R.-S. Rose, Dragon, 

$310. 
A. Rheaume v. Or talis Brien, Ottawa, 

$6,799. 
R. Boissy v. A.-E. Y'oodworth, S. -Lam- 
bert, $199. 
A.-M. McDougall v. Thomas Rideway, 

Westmount, $15,000. 
Hubert Desjardins v. Jos. Richard, S.- 
Frcs. du Lac, $1,002. 
Geo. Peloquin et al v. Orlando Arthur, 

Letts, Ottawa. 
Edouard Roy v. Alex. Allison, West- 
mount. 
Edouard Roy v. Iron Metal Supply, 

Westmount, $220. 
Succession A. Ranger v. Max. Boro- 

now, Westmount, $2,144. 
M.-Lse S.-Aubin-Roy v. Hubert White, 

Verdun, $165. 
H. Poirier v. Manufacture Tobin, 

Bromptonville, $1,643. 
Prudential Trust Co. v. A.-E. Alexan- 

dor, Westmount, $3,200. 
Emile Labelle v. Dolie Forget, S.-Frcs 

de Sales. 
Emile Labelle v. Zotique Bellefleur, S.- 
Frcs de Sales. 
Emile Labelle v. Laval Quarry, S.-Frcs 

de Sales. 
R. Martineau v. Noel Lareau, Chambly 

Bassin, $500. 
Ville de Rigaud v. S. Myers, Rigaud, 

$150. 
Banque Nationale v. Suzanne Smith, 

Maisonneuve. 
Banque Nationale v. W. Weilbrenner, 

Sorel. 
H. Olivier v. Jos.' Edmond Lareau, N.- 

D. de Bonsecours, $504. 
H. Poirier v. Felix Theoret, Sault-au- 

Recollet, $522. 
Maria Laurin v. Ernest Clement, S.- 

Elzear de Laval. 



JUGEMENTS EN COUR SUPERIEU- 
RE. — PROVINCE DE 
QUEBEC. 

Nav. Charbonneau v. Roger Frenette, 
S.-Vincent de Paul, $2,180. 

Congregation Notre-Dame v. Simon 
Kirsch, Outremont, $194. 

F. Legault v. Nap. Houde, Nicolet, $17,- 
354. 

Jos. Ward et Cie v. Norman Morin, 
Martinville, $100. 

S. Vigeant v. David Deschamps, Ri- 
gaud, $3,000. 

Standard Bank of Can. v. Aug. Beru- 
be, S.-L6andre. 

La Cie G§nerale de Frais Funeraires 
v. Albert Forest, Lachine, $141. 

Banque de QuSbec v. Mme Mary-An- 
ne McNamee, Westmount. 



to 



LE PRIX COURANT, vendredi 4 aout 1916 



Vol. XXIX— No 32 



* * 

Le Marche de 1' Alimentation § 

+ + 



GRAINS ET FARINES 

MARCHE DE CHICAGO 

A terme: 

Ouver- Ferme- 

ture Haut Baa ture 

B16:— 
Sept.. . .$1.11% $1.12% $1.11% $1.13% 
Dec. . . 1.14% 1.15 1.13% 1.15 

Mais: — 
Sept. . . . 74% 75y 8 74% 74% 
Dec. ... 64% 65% 63% 64% 

Avoine: — 
Sept.. . . 40% 40% 40 40% 

Dec 42% 42% 42 42% 

Cotationa au comptant:— 

Bie: — No. 2 rouge, nouveau, $1.16%; 
No. 3 rouge, nominal; No. 2 hard, 
vieux, $1.10 a $1.12%. 

Mais:— No. 2 Jaune, 81c a 81%c; No. 
4 jaune, 79c a 80c; No. ■! blanc, 75c a 
76c. 

Avoine: — No. 3 blanche, 40%; stan- 
dard, 42c. 

Seigle: — Nominal. 

Orge: — 65c a 78c. 

Graine de Mil:— $8.50. 

Trefle:— $7.00 a $14.00. 
CEREALES 

Ble No. 1 Northern 1.35 

Avoine No. 2 C.W 0.54 

Avoine No. 3 C.W 0.53 

Orge No. 3, C.W 0.86 

Orge No. 4 0.84 

Avoine No. 2 Blanche 0.51% 

Avoine No. 3, Blanche 0.50% 

Mais Jaune 0.91 0.93 

LE MARCHE LE LA FARINE 

t'atentes du printamps: 

Royal Household 2 sacs 7.00 

Five Roses 2 sacs 7.00 

Glenora 2 sacs 6.50 

Harvest Queen 2 sacs 6.50 

Fortes a boulanger: 

Bakers Special 2 sacs 5.90 

Manitoba S.B 2 sacs 5.90 

Keetaba, S.B 2 sacs 6.30 

Montcalm 2 sacs 6.30 

Medora 2 sacs 5.80 

Patentee d'Hiver: 
Hurona (a patisserie) . .2 sacs 7.00 

A patisserie 2 sacs 6.10 

Farine de ble-d'Inde, blancs 

pour boulangers ... .2 sacs 5.50 
Farine de ble-d'Inde pour 

engrais 2 sacs 410 

Farine d'avoine: 
Avoine rouiee, sacs de 20 lbs. 5.05 

Avoine rouiee, baril 6.46 

ISSUS DE BLE ET AVOINE 
ROULEE 

Nous cotona: 

Issus de ble: 
Son Man., au char, tonne.... 21.00 

Grue Man., au char, tonne 24.00 

Middlings d'Ontario, au char 

tonne 26.00 

Moulee pure, au char 28.00 

Moulee pure, au char. 32.00 81.60 

March6 ferme. 

FOIN PRE88E ET FOURRAGE 

Nous cotons: 

Foin No. 1 19.50 20.00 

Tres Bon No. 2 19.00 19.50 

No. 2 18.00 18.50 

No. 3 17.00 17.60 

Marchfe faible et a la baisse. 



FROM AGE— BEURRE— OEUFS 

Montreal. 

Prix vendants aux epiclers 

Fromage doux 17c 

Fromage fort ,blanc, a la meule..22c 

. au morceau 23c 

Fromage Oko 28c 

Beurre, choix 32c 

Beurre choix. en blocs d'une livre 32 %c 

Oeufs No. l' 30c 

Choisis 33c 

FROMAGES IMPORTES 
Bonne demande. 
On cote le fromage de Gruyire: 
Fromage, 45c, au morceau, 50c. 
Le fromage de Roquefort se vend 
55c la livre. TrS j rare. 

PRODUITS DE LA CAMPAGNE 
Prodults de rerable. — On cote les prix 
suivants: 
Pur sirop durable, botte 

de 8 lbs 8. 0.90 

Pur sirop durable, bt'te 

de 10 lbs 1.00 1.10 

Pur sirop durable, bo.'te 

de 13 lbs 1.25 1.30 

Pur sucre durable, It. v 0.12 0.14 
Miel. — On cote les prix suivants: 

Miel blanc trSfle 0.04 0.16 

Blanc extrait 0.12 0.12% 

Miel sarrasln 0.09 0.10 

Feves. — On cote les prix suivants: 
Choisies a la main, lots de 

choix 5.00 5.25 

3 lbs pickers 4.75 4.80 

5 lbs. pickers 4.50 4.60 

7 lbs. pickers 4.25 4.40 

Pommes de terre. — La salson des 
pommes de terre canadienn^s de l'an- 
cienne rGcolte est termin§e en general. 
Quelques chars de pommes de terre de 
la derniSre r6colte se vendent encore 
cependant a $1.80 le sac ex-voie et 
dans le gros $2.00 le sac ex-magasin. 
La demande a present va principale- 
ment aux fermiers de terres americai- 
nes de la nouvelle recolte et beaucoup 
d'affaires ont 6te faites en Red Stars 
a $4.25 le baril en lots de chars et a 
$4.75 a $5.00 dans le gros. 

MARCHE A PROVISION 
Pores vivants, lots de choix, $11.75 a 
$12.00 les 100 lbs., pesSes hors chars; 
pores appretes fraichement tu6s des 
abattoirs $16.00 a $16.25 les 100 lbs.; 
jambons, 8 a 10 lbs., 23c a 24c la lb., 
jambons, 12 a 14 lbs., 21c a 22c la lb., 
Jambons poids moyens et lourds, de 
19c a 20c; bacon pour 1 reakfast, 25c 
bacon de choix Winlsor, 25c a 
26c la lb.; bacon de Windsor dgsosse\ 
27c a 28c la lb.; saindoux, qualite "Pu- 
re Leaf," 16c a 16 %c la lb. en seaux de 
20 lbs., en bois; saindoux quality "Pu- 
re Leaf", 16%c a 16%c la lb. en seaux 
de 20 lbs. en ferblanc; saindoux compo- 
se, 13% la lb. en seaux de 20 lbs., en 
bois; saindoux compost, 13c la lb., en 
seaux de 20 lbs., en ferblanc. 

EPICERIE— SUCRES 
Extra granule, sac, les 100 lbs. 8.20 

Extra grannie, brl 8.26 

Extra ground, baril, les 100 lbs. 8.55 
Extra ground, % bte, 25 lbs., 100 

lbs 8.95 

No. 1 yellow, baril, les 100 lbs. . 7.86 
No. 1 yellow, sacs, les 100 lbs.. 7.80 
Powdered, bte 50 lbs., les 100 lbs. 8.55 
Powdered, bte. 26 lbs., lea 100 
lba. 8.76 



Paris Lumps, bte. 100 lbs 8.80 

Crystal Diamond, bte. 100 lbs. 

les 100 lbs 8.80 

Crystal Diamond, % bte, 25 lbs. 

les 100 lbs 9.20 

Crystal Diamond, Domino, 20 

cartons, 5 lbs., les 100 lbs... 9.45 
Sucres bruts cristallisSs, lb... 0.08 

Ces prix s'entendent au magasin du 
vendeur a Montreal. 

MELASSES 

Tres bonne demande: 
Barbade, choix, tonne manque 
Barbade, tierce et qt. manque 

Barbade, demi qrt manque 

Melasse fancy, tonne . . 0.56 0.59 
Melasse' fancy, tierce 

le Quart o.59 0.61 

Melasse fancy, y 2 qt. .. . 0.61 0.64 

Les prix s'entendent: lere colonne, 
pour territoire ouvert; 2e colonne, pour 
territoire combine; 8e colonne, pour 
Montreal et ses environs. 

LARD AMERICAIN 

Ire qualite, le quart 35.50 

2eme qualite le quart 35.00 

SAINDOUX 

Saindoux pur, en tinette 0.19 

Saindoux pur, en seaux 3.65 

Saindoux pur, en cse de 10 lbs. 0.19 
Saindoux pur, cse de 3 lb.s... 0.18% 

Saindoux pur, cse de 5 lbs 0.19 

FARINES ET PATES ALIMENTAI- 

RES 

Patea Alimentaires. 

Bonne demande: 

Nous cotons: 

Farine Household, qrt 7.50 

Farine a patisserie Ocean, qrt. 6.70 
Farine d'avoine granuiee, sac. 3.00 
Farine d'avoine standard, sac... 1. 00 

Farine d'avoine fine, sac 3.00 

Farine d'avoine rouiee, baril.. 6.25 

Farine d'avoine rouiee, sac 2.75 

Farine de Bie-d'Inde, sac 2.60 

Farine de sarrasin, le sac 3.50 

Banner, Saxon et Quaker Oats, 

et Ogilvie, cse 0.00 4.25 

Cream of Wheat, cse 0.00 5 -- 

Fecule de mats, le qlte, lb 0.00 0.07% 
F6cule de pomme de ter- 
re qrts. de 1 lb., doz... 0.00 1.60 
Vermicelle, macaroni et 

spaghetti Canadiens 

btes de 6 lbs., lb 0.00 0.07 

En vrac o.OO 0.6% 

Paquets de 1 lb 0.00 0.07 

Nouillettee aux oeufs: 

Pqts de % lb., lb 0.00 0.07% 

Spaghetti, pates assor- 

ties: alphabets, chif- 

fres, animaux, nouilles, 

coudes, importes en 

vrac, lb o.OO 0.11 

En paquets de 1 lb 0.00 0.12% 

Tapioca perie, en sac, lb. 0.10 0.11 
Tapioca perie, en sac, lb. 0.10 0.11 
Sagou lb. 0.08 0.09 

VINAIGRE 

Nous cotons, prix nets: 

Bollman, cruches pailiees 

gal. imp. cruche 0.00 0.00 

(II n'y en a plus sur le marche). 

Domestique, triple cru- 
ches pailiees, 4 gal. 
imp. cruche 0.00 1.60 

IIS grains (proof) le gall. 0.00 0.23 



Vol. XXIX— No 32 



LE PRIX COURANT, vendredi 4 aout 1916 



23 



Table Alphab6tique des Annonces 



Assurance Mont-Royal 26 

Baker & Co. (Walter) 8 
Banque d'Hoehelaga . 24 
Banque Nationale ... 24 

Banque Molson 24 

Banque Provinciale . . 24 
Brandram Henderson . 30 

Bowser 7 

British Colonial Fire 

Ass 27 

Brodie & Harvie .... 8 
Bryant, Dunn & Co. . 24 
Burnett, A 23 

Canada Life Assurance 

Co 26 

Canadian Poster 48 

Canada Brush 7 

Canadian Shredded 

Wheat 5 

Caron, L. A 23 

Church & Dwight . . 6 



Cie d 'Assurance Mu- 
tuelle du Commerce 26 

City Ice 8 

Clark, Wm 8 

Connors Bros 12 

Copenhagen Snuff ... 47 

Cottam Bart 23 

Couillard, Auguste . . 23 

Ddm. Canners Co., Ltd. 3 
Douglas (Dewars) ... 39 

et Couvert 

Du Pont Powder .... 29 

Eddy, E. B. Co 11 

Esinhart & Evans ... 26 
Exposition de Quebec . 10 
Ewing, S. H. & Sons . 39 

Fairbanks, N. K 4 

Fontaine, Henri 23 

Fortier, Joseph 23 

Gagnon, P.-A 23 

Carand, Terroux & Cie 23 
Gillett Co., Ltd. (E. W. 12 



Gonthier & Midgley . 23 
Grand Trunk Railway 6 

Hebert, L.-H. & Cie . . 31 

Hiram Walkers 43 

H. 0. Company 9 

Imperial Tobacco ... IS 

Jonas & Cie, H. . Couvert 
Jennings 7 

Lacaille, Gendreau & 

Cie 8 

La Prevoyance 26 

La Sauvegarde 26 

Leacock & Co. . . Couvert 
Leslie & Co., A. C. . , . 32 
Liverpool-Manitoba . . 26 

Martin, G.-E 23 

Mathieu (Cie J.-L.) . . 11 

McArthur, A 32 

McLaren Light 29 

Maxwells, Limited ... 32 
Montbriand, L.-R. .„. . 23 



National Breweries, 
Ltd 36 

Nova Scotia Steel Co. . 24 
Prevoyants du Canada 
(les) 26 

Ramsay 35 

Remington Arms .... 30 
Rolland & Fils, J.-B. . 23 

St. Lawrence Sugar Co. 11 

Seagram, Jos 38 

Stag 44 

Star Egg 5 

Sun Life of Canada . . 26 

United Shoe Machine- 
ry Co Couvert 

Western Ass. Co 26 

Wiser, J. P. & Sons, 
Ltd 39 



Maison Fondee en 1870 

AUGUSTE COUILLARD 

IMPORT *r*U* DB 

Ferronnerle et Qulncalllerle, Verree 

a Vitrei, Peinturee, etc. 
Speciality Poelta de toutes aorte* 

Nos. 212 a 2S9 rue St-Paul 
Vsutu 12 et 14 Sl-Amable, MONTREAL 



La maiaon n'a pas de commla-voya- 
g»ura et fait bfcnfcficier aea clients de 
cette economic. Attention toute fpeci- 
ale aux commandes par la malle. Mm- 
aleura lea marchands de la campaine 
aaront toutoure aervia au plus baa prix 
du march*. 



L.-A.CAR0N, T S 



fione Bell 

MAIN 3570 

Comptable Iicenci6 

Instltut de« Comptables et Au- 

dlteurs de la Province de Quebec, 

48, Notre- Dame O., Montreal. 



PAIN POUR OISEAU est le "Cot- 
tam Bird Seed" fabrique d'a- 
pres six brevets. Marchar.Jise de 
confiance; rlen ne peut l'approcher 
comme valeur et comme popularity. 
Chez tous les fournisseuis en gros. 



JOSEPH FORTIER 

Fabricant- Papetier 

Atelier de reglure, reliure, typo- 
graphic, relief et gaufrage. fabri- 
cation da livrea de compatabilite. 
Formulae et four nit urea de bureau 

210 OUEST rue NOTRE-DAME 

(Aaik a* la rat S.-PWra). MONTREAL 



ALEXANDER BURNETT 

Comptable, verificateur, commisaaire 
pour toutea le* Province*. 

Reglement d'affaires de faillites 
Batisse Banque des Marchands 

Taiaeh.n. Ball Mala SSM MONTREAL 



ftew Victoria Hotel 

H. FONTAINE, Proprletaire 

QUEBEC 

L'HOtel des Commls-Voyageura 

Plan Americain. Taux, a partir de $2.50 



G.-E. MARTIN 

Compatble, Liquidateur e,t 
Auditeur 

211 Edifice McGill, Montreal 

Tel. Main 5128. 



GARAND, TERROUX & CIE 

Banquiere et Courtier* 

48 Quest rue Notre- Dame,Montreai 



L.-R. MONTBRIAND 

Archltecte et Mesureur, 
230 rue St-Andro, Montreal. 



GEO. GONTHIER H.-E. MIDGLEY 

Liceaeit Iait. Comptable Cempuble-Iaesrpere 

GONTHIER & MIDGLEY 

Cemptablea et AucUteura 
181 RUE ST-FRANCOIS-UVIBR, • MONTREAL 

Telephone MAIN 2701-619 
Adreaae illegraphlque - "GONTLEY." 



P.-A. GAGNON 

COMPTABLE LICENCIE 

(Chartered Accountant) 
Chambres 31S, 816, 817, Ediflee 

Banque Quebec. 

11 Place d'Armeo, MONTREAL. 

Telephone Bell Main 4*12. 



LIVRES POUR 

La Distribution de Prix 1916 

Noua avons l'honneur d'an- 
noncer que nous venons de rece- 
voir un nouvel assortiment de 
Hvres p ur la distribution des 
prix. Cette derniere importation 
offre un ensemble complet d'ou- 
vrages capables de repondre aux 
besoins de toutes les conditions 
de l'enfance et de la jeunesse 
chretienne. Nos series sont de 
tous les formats depuis l'in-32 
jusqu'a la serie in-folio, et sont 
toutes revetues de la haute ap- 
probation des communaut4s ec- 
clSsiastiques. 

LA COMPAGNIE J.-B. ROL- 
LAND ET FIL8, 
No. 53 rue 8t-Sulpice, Montreal. 



24 



LE PRIX COURANT, vendredi 4 aout 1916 



Vol. XXIX— No 32 



LES PETITS ACHATS 

Tel est le titre d'un livret que tous ceux qui font des econo- 
mies devraient lire. lis y trouveront des indications utiles 
sur la maniere de payer par versements mensuels des valeurs 
qui rapportent des rentes. 
Pour le recevoir gratuitement il suffit d'ecrire a 

M. PAUL de MARTIGNY 

au Bureau de Montreal de la MaUon 

BRYANT, DUNN & CO. 

Rue Saint-Francois-Xavier, Nos 84-88 
TELEPHONE MAIN 4960 



LA BANQTJE MOLSONS 

FONDEE EN 1855 

Siege social - - Montreal 

Capital verse $4,000,000 

Fonds de reserve 4,800,000 

COLLECTIONS 

Collections faites dans tout le Dominion par 
1'entremise de cette banque, et dans toutes les 
parties du monde civilise, par 1'entremise de nos 
agents et representants. Remboursements 
promptement remis aux plus bas taux d'Schange. 
Emissions de lettres de credit commerciales et de 
lettres circulaires pour voyageurs valables 
dans toutes les parties du Globe. 



Nova Scotia Steel & Coal Co., 



LIMITED 

MANUFAGTURIERS 




LA BANQUE NATIONALE 

FONDKE EN 18R9 

Capital autorisorTT • • $5,000,000 

Capital verse 2,000,000 

Reserves 1,954,843 

Notre service de billets circulaires pour les voyageurs 
"Travellers Cheques" a donne satisfaction a tous nos 
clients; nous invitons le public a se prevaloir des avan- 
tages que nous offrons. 

Notre bureau de Paris, 

10 RUE AUBER, 
est tres propice aux voyageurs canadiens qui visitent 
I'Europe. 

Nous effectuons les virements de fonds, les rembour- 
sements, les encaissements, les credits commerciaux en 
Europe, aux Etats- Unis et au Canada aux plus bas taux. 



ECLISSES, ESSIEUX DE CHARS DE CHEMINS DE 
FER. 

GROSSES PIECES DE FORGE, UNE SPECIALITE 

Mines de Fer, Wabana. Terreneuve — Mins 

Haut Fourneaux, Fours a Reverbfere a Sydney Mines, 
N -E — Laminoirt. Forges et Ateliers de Finissage a New 
Glasgow. (N.-E) 

Bureau principal : New Glasgow (N.-E) 



BANQUE PROVINCIALE 

DO C AiN^Da 

CAPITAL AUTORISE $2,000,000 

CAPITAL VERSE ET RESERVE (au 31 dec 1915) . . 1,650.000 

75 Succursales dans les Provinces du Quabec, de l'Ontario et du 

Nouveau Br nswick. 

CONSEIL D' ADMINISTRATION: 

President: M. H. LAPORTE, de la maison Laporte. Martin, 

limitee. Adminlstrateur du credit foncier-franco-canadien. 
Vice-President: W-F CARSLEY, capitaliste. 
Vice-President: TANCREDE BIENVENU. Administrateur Lake 

of the Woods Milling Co. 
M. G-M BOSWORTH, Vice-President "Canadian Pacific 

Railway Co." 
L'Hon. ALPHONSE RACINE, Conseiller legislatif, president 

de la maison de gros "Alphonse Racine limitee." 
M. L-J-O BEAUCHEMIN , de la Librairie Beauchemin Ltes. 
M. M. CHEVALIER, directeur general Credit toncier franco- 
canadien. 



ex-juge en 



BUREAU DE CONTROLE ' 

(Com mlssaires -cense urs) 
President: Hon. sir ALEXANDRE LACOSTE, C. R., 

chef de la cour du banc du roi. 
Vice-President Docteur E-P LACHAPELLE, Administrateur 

du Credit toncier franco-canadien 
L'HON. N. PERODEAU N. P.. Ministre sans portefeuille dans 

1c gouvernement du Quebec. 

BUREAU PRINCIPAL 
Directeur gerant general: M. TANCREDE BIENVENU 
M. M.LAROSE.inspecteuren chef; M. J-A TURCOT, inspecteur; 
M. A. THIBAULT. assistant inspecteur; A. GIROUX, secretaire. 
Correapondants a I'Etranger: Etats-Unis: New-York, Boston, 
Buffalo, Chicago; Angleterre, France, Allemagne, Autrichc, Italic. 



BANQUE D'HOCHELAGA 


CAPITAL VERSE ET FONDS DE RESERVE $ 7,700,000.00 


TOTAL DE L'ACTIF 


34 51.-, 873 qa 


DIRECTEURS: J-A Vaillancourt, President; Hon. F.-L Beique 


C.R., Vice-Piesident, E-H Lemay. Ecr., Alph. Turcotte, Ecr., Hon. J M 


Wilson, W. Bonner, Ecr., A-A Larocque, Ecr. 


Beaudry Leman, gerant-general: 


Yvon Lamane, Inspecteur; J-C 


Thivierge. controleur: F-G Leduc, 


gerant du bureau de Montreal; 


P-A Lavallee, assistant gerant. 




BUREAU PRINCIPAL— 95 Rue S. -Jacques— MONTREAL 


135 Succursales en Canada, dont void les principals: 


MONTREAL: 


QUEBEC (Suite): 


95 Rue S. Jacques 


L'Asso motion 
Ix)ngue-Pointe 


1630 Rue S. -Jacques 


2214 est Rue Ontario 


Longueil 


272 est Rue S. -Catherine 


Louiseville 


737 est Avenue Mont-Royal 


Lachine 


1126 est Avenue Mont-Royal 


Marieviile 


711 est Rue S. Catherine 


Mont-Laurier 


1298 est Rue Ontario 


Pointe-Claire 


Hochelaga 


Quebec: Rue S.-Pien« 


1184 Rue S. -Denis 


Rue S.-Jean 


Notre-Dame de Graces 


S.-Roch 


829 ouesi Rue Notre-Dame 


S.-Sauveur 


2267 Ave. Papineau 


I imoilou 


Pointe S. -Charles 


S.-Camille de Bellechaase 


Angle Cadieux et Rachel 


S. -Claire 


Angle S. -Denis et Roy 


S.-Ephrem de Tring 


2490 Rue S. -Hubert 


S. -Gabriel de Brandon 


S. -Henri 


S.-Geneviive de P'.errefonds 


1907 Boulevard S. -Laurent 


S. -Genevieve de Batiscan 


191 ouest Rue S.-Viateur 


S.-Hyacinthe 


3108 Boulevard S. -Laurent 


S Jacques l'Achigan 


Cote des Naigea 


S. -Jerome 


Maisonneuve 


S. -Justine de Newton 


Outremont 


S. -Lambert 


Pointe-aux -Trembles 


S. -Laurent 


Rosemont 


S.-Pie de Bagol 


Tetraultviile 


S.-Remi 


Verdun 


S.-Thecle 


Viauville 


Sherbrooke 


Ville Emard 


Sorel 


Villeray 


South-Durham 


OLEBEC. 


Trois-Rivieres 




Trois Rivieres, Notre- Dam* 


Beauharnois 


Valleyfield 


Berthierville 


Varennes 


Cabano 


Virtoriaville 


Cartierville 


ONTARIO: Hawkesbury 


Chambly 


Vankleek Hill 


Famham 


MANITOBA; Winnipeg 




ALBERTA: Edmonton 


Hebertville Station 


SASKATCHEWAN: 


Joliette 


Prmce-Albert 


Laprairie 




Tout depfit d'un dollar ouvre un 


rompte h la Banque sur lequcl est 


paye deux fois par an nee un intertt 


*u taui d' 37i 1 an 



Vol. XXIX— No 32 LE PRIX COURANT, vendredi 4 aout 1916 25 

oonoooaoaoacaoooDOJOOOoooooooouBOOQOooooqoDOOOODoo+aooaocioooonoocooooQooaoaoaQoooDooaDa 

I FINANCES I 

a a 

° aoaoa ooa aooooa oaoooo oaoaoo aa a a a a oooooo oooaoc oonaoo oooooa oooooooooooo oooaoo auoooo dooood 

LA NOTE AMERICAINE L'INDUSTRIE CHIMIQUE AU CANADA 



Lacier eii barre subit une bausse de deux piastres 
par tonne et l'acier en bille et en baguette subira sans 
doute demain une bausse equivalents Les Allies pas- 
seront cette semaine de grosses commandes de projec- 
tiles au Midvale Steel et au Ordnance. Ce n'est au 
reste pas un mystere qu'ils off rent des commandes a 
qui est en mesure de les executer. Les recettes brutes 
de juin du Northern Pacific accusent une augmenta- 
tion de $1,326,000 et l'augmentation des douze mois 
ressort a $12,743,749. L'augmentation des recettes de 
juin du New-York Central est de $5,998,441 et de $40,- 
932.492 pour le semestre. Tels sont les faits essentiels 
delfa situation financiere dont le moins que Ton puisse 
,liro c'est qu'ils ne sont pas de nature a provoquer la 

Comme chacun sait les baissiers ne renouvellent pour 
ainsi dire jamais leurs procedes. Ceux-ci consistent a 
lancer une rumeur, une information et surtout a. en ex- 
agerer la portee, a en grossir les consequences. Pour 
simples et connus de tous qu'ils soient, ces procedes 
manquent rarement de produire leur effet. Nous som- 
mes au regret de dire qu'il en a ete aujourd'hui com- 
me ton jours et c'est a, quoi nous devons reporter le 
flecbissement assez accentue de certaines valeurs. 

La rumeur que la recolte de l'Ouest americain et ca- 
nadien sont, sinon en partie perdues, du moins graye- 
ment atteintes par la rouille noire, a agi a la maniere 
d'une lame a deux tranchants. Elle a provoque la 
hausse des grains et la baisse des chemins de fer qui 
desservent ces regions. C'est ainsi que le Pacifique 
Canadien et tombe un moment a 174y 2 . L'alcool 
dont le grain et surtout le mai's est la matiere premiere 
a flechi sensiblement. L'abaissement du prix des voi- 
tures Ford a provoque un recul des moteurs. Le Stu- 
debaker, le Maxwell et le Willys-Overland out ete sur- 
tout atteints. La depreciation de $25 subie par la ton- 
ne de minerai de zinc a provoque la baisse des valeurs 
extractives de ce metal et du cuivre. 

On pent dire de ces rumeurs qu'elles ne sont pas fon- 
dees on qu'elles sont exagerees. Surtout on peut af- 
firmer qu'elles favorisent la baisse qui permet 1'acca- 
parement des valeurs. Quoiqu'il en soit, notre opinion 
ne varie pas. Nous estimons que sur la moindre reac- 
tion les valeurs sont bonnes a prendre. La periode de 
ralentissement peut se prolonger. Avee de la patience 
I'operateur eneaissera de beaux benefices. 

BRYANT, DUNN & CO. 



Chacun sait qu'a cote de la lutte militaire que les 
Allies ont a soutenir contre les Allemands, il y a une 
lutte economique non moins importante a entrepren- 
dre et le Canada qui s'est fait un devoir de participer a 
la premiere, ne pouvait manquer d'apporter son ap- 
point a la seconde. 

Nul n 'ignore que la plupart des produits chimiques 
consommes dans le monde entier avant la guerre, 
etaient de provenance allemande. L'AUemagne avait 
fait une speciality nationale de cette industrie et de- 
puis deux ans que dure le conflit nous avons appris a, 
deplorer le defaut d'entreprises canadiennes suscepti- 
bles de nous approvisionner en produits chimiques de 
toutes sortes. 

C'est pour combler cette lacune, qu'une compagnie 
ayant a sa tete nos hommes d'affaires les plus connus 
vient de se former sous le nom de Compagnie Chimi- 
que Limitee, au capital de $350,000. 

Le but de cette compagnie est de manufacturer, ici, 
au Canada, pour commencer d'abord, les produits chi- 
miques, tels que l'alcool de bois, 1 'acetate de cbaux. le 
goudron et le charbon de bois. et plus tard, tous les 
sous-produits employes dans la fabrication des explo- 
sifs. differents acides. teintures. veruls. matieres a po- 
lir, emaux, caoutchouc, cuir, ether, cbloroforme. ehlo- 
rure d'ethyle, iodoforme, disinfectants, collodion, al- 
ealis, celluloide, antiperine, asperine, poudres sans fu- 
mee, totol, salol, insecticide etc., etc. 

La Compagnie Cbimique construira sur les bords du 
Lac Labelle une usine des plus perfectionnees d'une ea- 
nacite annuelle de 15.000 cordes de bois franc. Tl ne 
fait aucun doute qu'une semblable entrenrise qui sera 
placee sous la haute direction de M. L.-A. Moncenais.un 
de nos hommes d'affaires les plus capables. qui eomp- 
te tant de succes industriels et commerciaux a son ac- 
tif, obtiendra un brillant succes des ses debuts, et il 
faut des mantenant felieiter les organisateurs de la Cie 
Cbimique qui vont doter notre province d'une industrie 
tres imrtortante dont le besoin s'imposait au Canada, 
denuis longtemps. 



LES TRIBUNAUX 

(Suite de la page 19) 

Banque de Quebec v. Mme T.-B. Mc- 

Xamee, Westmount. 
Banque de Quebec v. Thos-T. Mc- 

Govern Westmount, $1,311. 
S.-Lawrence Sugar Refineries v. Cote 

Boivin, Chicoutimi. 
S.-Lawrence Sugar Refineries v. J.-E. 

Dubuc. Chicoutimi. 
La Cie Miniere Vallee du S. -Maurice 

v. A. Desnoyers; S.-Vincent de Paul, 

$124. 



Bournival et Cie v. A.-E. Gelinas, S.- 

Onge, $150. 
P. Galibert v. B. CrSpeault, Quebec, 

$83. 
Hartt et Adair Coal v. J.-B. Clement. 

Grand'Mere, $189. 
.T.-O. Robidoux v. Theo Fabre, S.-La- 

zare. 
M. Galbraith v. G. Monette, S. -Leonard 

de P.-M., $164. 
Tobin Manf. v. G.-W. Mason, Green- 
field, $344. 
Montreal Abattoirs v. M. Filiatrault, 

S.-Th6rese Blainville. 



JUGEMENTS EN COUR DE CIR- 
CUIT — PROVINCE DE 
QUEBEC. 

J. Pucci v. J. Raso, Lachine, $11. 

J. Pucci v. A. Brassard, S.-Hyacinthe, 

$125. 
La Ville de Westmount v. Ls. Garbi, 

Verdun. $10. 
,T. Bonenfant v. M. Daniel, Maisonneu- 

ve, $79. 
Wm. Guay v. J.-A. Howard, Shawvil- 

le, $39. 



26 



LE PRIX COURANT, vendredi 4 aout 1916 



Vol. XXIX— No 32 



Les Prevoyantsdu Canada 
Assurance fonds de pension 

Capital autorise $500,000 

Actif du fonds de pension, 

le 30 juin 1916 871,994.60 

ACHETEZ DES PARTS DE8 

PREVOYANTS DU CANADA. 

Parce que c'est un placement sans 

parell; 
Tarce que c'est avec la plus petite 

prime, la plus grosse rente; 
Parce que c'est la seule Compagnie 
a "Fonds Social" falsant uno spe- 
ciality de fonds de pension. 
TOTAL de l'actif du fonds de pen- 
sion seulement $819,945.16. 
ANTONI LESAGE, gerant general. 
BUREAU PRINCIPAL: 
Edifice "DOMINION" 126 rue 
S.- Pierre, Quebec. 
BUREAU A MONTREAL 
Chambre 22, Edifioe "La PATRIE"t 
X. LESAGE, gerant. 



ASSUREZ-VOUS DANS 

La Sauvegarde 

1- DA ore '•• T«m Itnltuui ■itnliiaui 
rtMB < U * "" d# ni »»»rl. aa'alle 

QUE nmpifDii. 

2o PARCE s " "• l . l «". "°,'. »!«• IH>fc»l« 

aue eellaa da n impuU au alia 
QUE camaagnla. 

3o PARCE ?V «" i *ll i, i!.»"1i l ""l^'T* 
I It fentrallla da »»lle« daa 

QUE autraa carapagniaa. 

La aagaaae al I'«iparlanca da 
4o PARCE •• dlracllon sonl una laraotia 
niip da aufcaa pour laa anoiea 

w rntaraa. 

Ptr-daaaua taat, alia aat una 

g PARCE * ,n, P , l nl ' Caaadlaaaa-Praa- 

.,._ faiia al ■•• caaitaui raalanl 

QUE Jam la Pratlnca da Qu.bat 

paer la bloMcaa daa nltrat. 

Slega Social I — Angle daa ruaa Notra- 
Dama at S.-Vlnaant, Montreal 



La Compagnie d'Assurance 

Mutuelle du Commerce 

Contra l'lncendle 
Actlf exeedant - • $700,000 

DEPOT AU GOUVERNEMENT 
an conformity avec la nouvella lol des 
Aeaurance* de Quebec, A Edouard VII, 



811 
h 



Bureau principal: 

111 rum Girouard 3. -Hyacinth*. 



A Propos de la "Canada Life" 

Les agents de la "Canada Li- 
fe" ont fait en 1915 pour $1,- 
000,000 de plus d'affaires en Ca- 
nada que l'annee prec&dente. 

La "Canada • Life" a paye aux 
porteurs de polices, en 1915, $7,- 
822,201, soit plus de $2 000,000 
de plus que les paiements pour 
les memes fins de n'importe 
quelle ann§e precedente et les 
dividendes des porteurs de poli- 
ces ont absorbe la majeure par- 
tie de cette somme. 

Le revenu de la "Canada Li- 
fe", en 1915, a 6/ de $9,133,- 
682.19, soit le plus eleve dans les 
annales de la cempagnie. 

L'excedent gagne s'est eleve a 
$1,480,886. 

Le total des dividendes payes 
aux porteurs da polices, en 1915, 
a ete de plus de $2,800,000. 

HERBERT C. COX 

President et gerant general 



ASSURANCES 

Cautionnements 

Judiciaires 

Garantie de Contrats 

Fidelite des Employes 

Vie, Accidents, Maladies 

Vol, Bris de Glaces 

Attelages 

Responsabilite 

de Patrons et Publique 

Pharmaciens, Automobiles 

LA PREV0YANCE 

160 rue S.- Jacques, Montreal 

TEL. MAIN 1626 
J. C. GAGNE. gerant general 




Bureau Principal 

Coin da la rue Dorchester oueat 
et 1'Avenue Union, MONTREAL 

DIRECTEURS: 
J. -Gardner Thompson, Presi- 
dent et directeur gerant; Le- 
wis Laing, Vice-President et 
Secretaire; M. Chevalier; A.- 
G. Dent; T.-J. Drummond ; 
John Emo; sir Alexandre La- 
coste; Wm. Molson Macpher- 
son; J.-C. Rimmer; sir Fre- 
deric Williams-Taylor, LL.D. 



IMPRENABLE 

ACTIF $74,326,423 

Augmentation pour 

1915 10,138,767 

ASSURANCES EN VI- 

GUEUR 257,404,160 

Augmentation pour 

1915 39,104,325 

SURPLUS NET NON 

DISTRIBUE 7,545,591 

Augmentation pour 

1905 1,041,797 

Cwmm 

SUNLlFt OF CANADA 

SIEGE SOCIAL- MONTREAL 



WESTERN 

ASSURANCE CO. 

Fondee en 1851 

ACTIF, au-dela de - $3,000,000 

Bureau Princ : pal: TORONTO 

(Ont.) 

W. R. BROCK, President 

W. B. MEIKLE 

Vice-President et gerant general 

C. C. FOSTER, Secretaire 
Succursale de Montreal: 

61, RUE SAINT PIERRE 
ROBT. BICKERDIKE, gerant 



l'Assurance Mont-Royal 

Compagnie Independents (Incendie) 

BUREAUX: EDIFICE LEWIS 

17 rue S.-Jean, Montreal 

l'hon. H. B. Rainville, President 
E. Clement Jr., gerant general 



ESINHART & EVANS 

Courtiers d'Assurance 

— BUREAU — 

EDIFICE LAKE OF THE WOODS 

39 rue - C .-Sacrement 
Telephone Main 5S3 MONTREAL 



Vol. XXIX— No 32 



LE PRIX COURANT, vendredi 4 aout 1916 



27 



+4"*+*+***+*****++****^*************************^ 

! ASSURANCES ! 

* * 

5 ++ 4. + +++++++****+*+++*+++4«l'***********++*******+******+****+**********^ 



DE LA SPECULATION 



De nos jours, tous ceux qui out 
quelques piastres, semblent suc- 
comber tot ou tard a la fievre 
speculative; ils etudient avec di- 
ligence les notes financieres, rare- 
ment, on peut le dire, avec un pro- 
fit personnel, car ils sont princi- 
palement interesses dans la specu- 
lation, et tres souvent ne com- 
prennont pas entierement les in- 
fQrmations qui y sont donnees. 
Pes jeunes gens aux homines d'a- 
ge niiir, des celibataires, des gens 
maries, tons apparemment sont 
attires par les histoires d'hommes 
qui ont fait des millions avec rien, 
dans une couple de mois. Us por- 
tent leur argent a, un courtier, sur 
l'avis d'un article financier, osant 
esperer, non, s 'attendant meme 
que leurs modestes montants se- 
ront changes par un procede ma- 
giqne dans des centaines peut- 
etre des milliers de piastres. Le 
resnltat est toujours le meme. Les 
petits speculateurs perdent spe- 
cialement, mais s'ils sont au nom- 
bre minime des beureux, ils ga- 
gnent au premier coup, per- 
dent au deuxieme, et gagnent et 
perdent aternativement, ils ne 
sont guere plus riches a la fin que 
lorsqn'ils commeneerent leurs 
operations. De temps a. autre, 
le public est emu par 1 'ecroule- 
ment financier d'une grosse com- 
pagnie de speculateurs : faillite 
oni engouffre dos millions de li- 
vres sterling et mine plusieurs 
qui y avaient toutes leurs ressour- 
ees. Alors, pour un instant la na- 
tion est "saisie" et le public 
place ses economies avec plus de 



soin, mais seulement que pour un 
moment. Le "crach" est vite ou- 
blie et le ruisseau sans fin de la 
speculation et du desastre, enco- 
re une fois, apporte ses victimes. 

Ces desastres occasionnels ne 
sont qu'insignifiants a, cote des 
sommes enormes qui sont perdues 
annuellement dans des specula- 
tions moindres, par la plus petite 
classe des speculateurs. L 'article 
monetaire du quotidien est pour 
le riche et l'homme a l'aise, non 
pas pour le petit speculateur, et un 
journal qui instruira ce dernier 
dans un moyen pratique est enco- 
re a creer. Tout de meme, a un 
homme qui met de cote seulement 
$100 a $150 par annee. un bon 
conseil est necessaire, parce qu'il 
ne pent en perdre la moindre par- 
tie. La speculation pour lui n'est 
ni plus ni moins que criminelle. 
Rien de ce mie Ton pourrait ap- 
peler une trop grande quantite 
d 'argent eonfere une excuse ade- 
auate pour risquer sa surete pour 
de gros gains superlatifs. Si un 
bomme nossede tant de richesse 
vonr au'il puisse en prendre une 
nartie et savoir que, si elle se 
nerd, la balance restant suffira 
amplement a ses besoins. il peut 
alors sneculer; mais rien qu'avec 
le montant, disons, superflu. Mais 
onand le seul revenu est un salai- 
re modere. <?agne par un travail 
dur et nerseverant. lorsqu'un 
bommp doit Denser a sa femme au 
cas de son deees. et se creer aussi 
nn fonds pour son vieil age, il a 



besoin d'un debouche remunera- 
teur dans lequel il peut investir 
ses economies en toute surete. Un 
tel debouche c'est 1 'assurance-vie. 



AVEZ-VOUS FAIT VOTRE 
TESTAMENT? 



Au-dela, de quatre-vingt-dix- 
sept pour cent des Amerieains 
meurent sans faire de testament", 
dit Frederick Halsey dans le nu- 
mero du mois de mai de 1' Ameri- 
can Magazine. Chose drole, tout 
homme et toute femme qui posse- 
de des proprietes a 1 'intention de 
faire un testament — un jour. 
Avez-vous fait le votre ? 

"Les autorites legales sont tous 
d'avis que c'est le devoir de tou- 
te personne de faire un testament 
par ecrit, en sorte de clore la suc- 
cession, de diviser la propriete 
parmi les beneficiaires legitimes, 
pour que la famille et les amis 
puissent avoir les benefices de la 
propriete. Tout de meme, plus de 
quatre-vingts pour cent de gens 
qui ont de grandes proprietes ne- 
gligent ce devoir. II y a trois rai- 
sons : 

"lo Procrastination. 

"2o La superstition. 

"3o Le desir de s'exempter de 
l'impot." — Anchor and Shield. 



BRITISH COLONIAL 

FIRE INSURANCE COMPANY 

EDIFICE ROYAL, 2 PLACE cTARMES, MONTREAL 

CAPITAL AUTORISE, $2,000,000 CAPITAL SOUSCRIT, $1,000,000 

Agents demandes pour les districts non represented 



28 



* LE PRIX COURANT, vendredi 4 aout 1916 



Vol. XXIX— No 32 



'COMPAGNIE CHIM'QUE, 
LIMITIE." 



Avis est donnC au public que, en ver- 
tu de la loi dcs compagnies de Que- 
bec, il a ete accords par le Lieute- 
nant-Gouverneur de la province de 
Quebec, des lettres patentes, en date 
du vingt-quatrieme jour de juin 1916, 
constituant en corporation MM. Euge- 
ne Prevost, comptaple, de Montreal ; 
Henri Arthur Raymond Laileur, ge- 
rant, d'Outremont; Joseph Amedee 
Lamarche, avocat et Conseil du Roi; 
Alderic Blain, avocat, et L6on Joseph 
Mouton, comptable, de Montreal; dans 
les buts suivants : 

Manufacturer, acheter, vendre tou- 
tes sortes de produits chimiques, pro- 
venant de la distillation des bois 
francs, alcool de bois, acetate de 
chaux, acetone, goudron, charbon de 
bois, acides, ainsi que tons articles 
pouvant etre employes dans la fabri- 
cation de ces produits et en rapport 
avec le genre d'affaires de la compa- 
gnie et en faire le commerce sous tou- 
tes ses formes; 

Fabriquer, produire de la vapeur et 
de l'electricite pour ie chauffage, l'e- 
clairage, la force motrice et generale- 
ment pour les besoins de la compagnie, 
en vendre le surplus, sujet a tous les 
lois et rSglements provinciaux et mu- 
nicipal a cet effet, et ce dans le com- 
te de Labelle; 

Acheter, construire ou autrement ac- 
querir ou lcuer les etablu;sements, 
usines, ateliers, immeubles. limites a 
bois, appareils, machines, outillage, 
foices motrices, locmnotives, wagons 
et autres equipements, navij es, cales, 
bateaux, aqueducs, usines a gaz, usi- 
ncs eiectriques, canaux et aiures cours 
d'eau, chemins de fer, voies de gara- 
ge, et autres moyens de transport ne- 
cessaires ou servant aux besoins de la 
compagnie et aux productions de 1* In- 
dustrie de la compagnie, fi. leur utili- 
sation et a leurs applications; 

Demander, procurer, recevoir, ache- 
ter, detenir, posseder, exploiter, vendre, 
louer ou acquerir autrement. utiliser 
ou c6der tous brevets, octrois, licences, 
baux ou concessions <s*nffirant a tous 
droits exclusifs ou limites relative- 
ment a toute invention, formule, pre- 
cede, decouverte i article ou chose uti- 
le pour l'une quelconjue des fins de la 
compagnie; et utiliser, exercer, deve- 
lopper ou accorder des permis pour 
l'usage des biens ou droits ainsi reyus 
ou acquis ou les faire valoir pour le 
mieux; 

Louer. vendre, ameiiorer, tfevelop- 
per, echanger, faire valoir ou autre- 
ment disposer de la totality ou d'au- 
cune partie de la propriete et de l'ac- 
til' de la compagnie en corioideration 
de ce qu'elle jugera avanti.geuse, y 
compris des parts, debentures ou va- 
leurs d'aucune autre oompagMe; 

Acquerir comme commerce ou In- 
dustrie en operation, en tout ou en 
partie des actions d'autres compagnies 
et faire l'acquisition de l'a- tif et de 
l'achalandage de toute compagnie, 
personne on society exploitant une In- 
dustrie ou commerce quelconque et 
payer ces acquisitions totaUment ou 
particllement en obligations, en deben- 
tures ou en parts de le. compagnie ac- 
quittees et non sujettes a annel, et ven- 
dre, louer ou autrement disposer des 
dits biens en tout ou en partie; 

Payer toutes les depenses ncidentes 
a la promotion de cette compagnie et 
sa constitution en corporation ainsi 



que les services rendus en rapport 
avec cette constitution ou promotion 
en argent ou en actions entierement ac- 
quitt6es de cette compagn : <\ ou partie 
en argent et partie en B"*i.">ns Iib6r6es 
de la compagnie; 

Payer pour tous services rendus a la 
compagnie ou reqnis par elle ou pour 
toute acquisition de la compagnie en 
actions liberies de la compag.iie ou en 
deniers comptants, ou pane en ac- 
tions iibereea de la compagnie et partie 
tn deniers comptants, 

Se fusionner avec aucune autre com- 
pagnie dont les objets sont semblables 
et donner en garantie les biens-meu- 
bles de la compagnie, ou donner les 
deux especes en garantie pour assurer 
le paiement de tels bons, obligations 
ou autres valeurs et de tout emprunt 
de deniers faits pour les fins de la com- 
pagnie; 

Emprunter des deniers su r- le credit 
de la compagnie; 

Tout pouvoir aecorde dans aucun 
des paragraphes ci-dessus ne sera li- 
mite ou restreint par induction ou de- 
duction des termes d'aucun autre pa- 
ragraphe, sous le nom de "Compa- 
gnie Chimique, Lmitee", avec un fonds 
social de trois cent cinquante mille 
piastres ($350,000.00), divise en sept 
mille cinq cents (7,500) actions ordi- 
naires de vingt piastres ($20.00), cha- 
cune, et de dix mille actions pr6feren- 
ti'.des avec participation cumulativ i 
au taux de huit par cent de la valeur 
au pair de $20.00 chacune sujettes aux 
termes et conditions suivantes: 

Chaque souscripteur d'actions pre- 
f6rentielles sur paiement final de ces 
dites actions aura dro:t de recevoir un 
bonus de 50 p.c. de leur valeur nomi- 
n. Ie d'actions communes de J20.00 cha- 
cune entierement lib^rees. 

Les porteurs des actions pref6rentiel • 
les avec participation cumulative au- 
ront droit de recevoir sur les benefices 
nets de chaque ann6e un dividende 
preferentiel fixe au taux de huit pour 
cent, et tel dividende declare sur les 
benefices nets obtenns durant l'ann6e, 
ou accumuies anteiieuremcnt, sera 
paye cumulKtivement le premier jour 
de Janvier, chaque annee. Ces actions 
preferentielles auront relativement au 
capital ct aux dividendes declares, pri- 
maute de rang sur Us actions ordinai- 
res: 

Ce dividende a huit pour cent, sur les 
actions preferentielles, sera paye en 
n'importe quelle annee preferablement 
aux actions ordinaires; 

Les porteurs des dites actions pre- 
ferentielles auront droit de participer 
sirnuJtanement avec les porteurs des 
actions ordinaires, dans le surplus des 
benefices qui restera chaque ann6e, 
apres lc paiement du dividende fixe 
susdit pour les acti.-.ns preferentielles 
et dans le dividende de chaque telle 
annee pour le montant paye sur les ac- 
tions ordinaires. 

La principale place d'affaires de la 
corporation, est dans la cite de Mont- 
real. 

Date du bureau du serfetaire de la 
province, ce vingt-quatrieme jour de 
juin 1916. 

C.-.T. SIMARD, 
4-f Sous-secretaire de la province. 



'THE WOODLANDS GOLF AND 
COUNTRY CLUB, IN- 
CORPORATED. 



Avis est donne au public qu'en ver- 
tu de la loi des compagnies de Que- 



bec, il a et6 aecorde par le Lieutenant - 
Gouverneur de la province de Quebec, 
des lettres patentes en date du dix- 
septiSme jour de mai 1916, constituant 
en corporation MM. Albert-Devereux 
Thorton et Charles Orlando Clark, 
manufacturers, de la cite de West- 
mount, Herbert Barclay Muir, surin- 
tendant, George Henry Edmond Blaik- 
lock, agent d'immeubles, Hermann- 
Harvey Vachell Koelle, agent, et Geor- 
ge Philips Telford, agent de la cite de 
Montreal, pour les fins suivantes: 

Organiser, administrer, s'adonner 
aux, pratiquer les jeux de golf, tennis, 
de la navigation en yacht, en chaloupe, 
en canot -automobile, des raquettes, 
des quilles, de la marche a la raquet- 
te, du patinage, du courlis ainsi que 
tous et chacun des jeux, sports ou amu- 
sements d'6t6 ou d'hiver ou d'aucune 
autre saison, soit par l'initiative per- 
sonnels ou par l'organsation; 

Promouvoir, organiser, administrer 
ou developper aucune corporation ou 
compagnie dont les objets sont sem- 
blables; 

Acheter, construire, entretenir, ex- 
ploiter, louer des maisons de clubs ou 
d'autres batisses et edifces convenant 
aux fns de la compagnie; 

Acheter, acquerir, detenir, poss6der, 
vendre, transporter, hypothequer, 
echanger, louer ou autrement disposer 
d'aucun immeuble, terrain ou biens- 
fonds suivant que la corporation le ju- 
gera avantageux; 

Developper, am61iorer et tracer des 
routes, egoQts, aqueducs et aucune au- 
tre amelioration sur aucune de ces 
proprietes a l'usage de la compagnie, 
vendre l'excedent de son approvision- 
nement d'eau, suivant sa decision, 
ainsi qu'aucune partie de ses proprie- 
tes non requises pour ses fins deve- 
lopper, ameiiorer et y decrire des lots 
a batir des rues, ruelles, squares ou 
autrement faire valoir telle propriete, 
faire, construire, batir et entretenir 
des chemins, des ponts, egouts, aque- 
ducs et autres moyens de communica- 
tion internes ou ameiiorationss, mai- 
sons et autres batisses necessaires 
pour occuper ou ameiiorer aucune tel- 
le propriete, les vendre, louer, hypo- 
thequer ou autrement les aliener; 

Demander, et tenir un club licencie 
pour la vente des boissons alcooliques 
aux membres du club et a leurs invi- 
tes, conformement aux Lois de la pro- 
vince de Quebec; 

Ouvrir et entretenir des restaurants 
a l'usage du dit club; 

Tenir des remises et boutiques de 
reparation en rapport avec icelui, et 
faire le commerce d'articles de sport 
de toute espece; 

Acquerir et assumer aucun commer- 
' ce semblable exerce par aucune per- 
sonne ou compagnie suivant des con- 
ditions a determiner et 6mettre des 
parts acquittees en I'.aiement total ou 
partiel ou d'icelui; 

Payer aucune propriete, droit, privi- 
leges ou autres choses n6cessa.res ou 
les services rendus a la corporation en 
actions liberees de son fonds social; 

Prendre et detenir des mortgages, 
des biens et hypotheques pour garan- 
tir le paiement du prix d'achat d'au- 
cune propriete vendue par la compa- 
gnie, ou aucune somme d'argent a el- 
le due par les acheteurs de ces pro- 
prietes, pour construction ou autres 
ameliorations; 

(A suivre page 32) 



Vol. XXIX— No 32 



LE PRIX COURANT, vendredi 4 aout 1916 



29 



LA 



LAMPE WONDER 



(LA LAMPE PUISSANTE) 

est la lampe la plus nouvelle et la plus ing6- 
nieuse qui ait jamais et6 lancge sur le mar- 
ch§. Elle produit une lumiSre blanche, 
claire, brillante d'une force de 500 bougies 
pour moins de 1-3 de centin par heure. 

Prenez cette lampe des maintenant et ayez 
votre magasin 6claire aussi bien que dans 
les meilleures places de la ville. Elle peut 
etre installee par n'importe qui. 

Un enfant peut la manier. Absolument sure 
et sans odeur. S'allume avec une allumette, 
tres aisement. Pleinement garantie. 



Marchands demandes partout comme agents 
locaux. 



Ecrivez-nous directement pour une installation d'eclai- 
rage independant et a prix coutant. 

MacLaren Light Company 

MERRICKVILLE, ONTARIO 




Alio! le magasin Johnson? J'aimcrais es- 
sayer cette TRAPPE A MAIN DU PONT 
que vous avez en etalage. Je veux reunir 
quelques garcons et 1'emporter avec nous 
au camp. 

LOUEZ-LUI LA 

Trappe a Main 

(CIBLE MOUVANTE) 



EPDNt 



pour un essal au club, au camp, en bateau, ou pres de la 
maison du sportsman. Chaque location slgnlfle plus de pro- 
fits sur la trappe et une vente de cartouches et de ciblesT 

FAITES-LE ENTRER DANS LA DANSE 

Placez dans vos vitri.nes une garniture de fournitures de Jrs 
a la clble mouvante. Attirez l'oell du public, l.iez votre ma- 
gasin a notre encouragement pour le tlr a la clble mouvante 
Faite* partir les fusils. — la location de la TRAPPE A MAIN 
est un coup bien tire. ESSAYEZ-LE. Les fusils actifs appor- 
tent des dollars dans votre cpisse. 

Commandez la Trappe a Main DU PONT, a la Dominion 
Cartridge Co., Montreal. Ecrivez-nous pour cartes de vi- 
trines et les aides que nous apportons dens /'encourage- 
ment du tir a la cible mouvante. 

E. I. du Pontde Nemours 
& Compagnie 

Wilmington, Del., E.U. 

TIREURS 

''Vous Stes 
blenvenus a u 
tlr a la cible 
mouvante. Ve- 
nez et nous 
vous fixerons 
pour le tlr." 





I LA CONSTRUCTION 1 

+ 4> 

4.44.4.4.4. 4.4.4.4. 4.4.4.4.^4.4.4. ++++++++++4.+ 4.4.4.4.4.4.4.4.4.4.4.4.4.44,4.4.4.4.4. 4.4. 4>+*+ *+*++*+*+++*+**++*++++*++4.+*+++ 



Semaine du 29 juillet au 5 aout 



Reparation d'une residence, $5,000. 
Quebec, av. Maple. Proprietaire: C- 
J. Lockwell, 7 ave. Maple. Contracteur 
general: E. Morissette, 7 ave. Maple. 

Ecole, $9,000. S.-Evariste, Que. Pro- 
prietaire: Bureau de la commission 
aire. Secretaire: Jos. Boutin. 

rat accords pour magas'ns, bu- 
reaux, entrepot, $15,000. Montreal, 60- 
H2 rue Prince. Proprietaires: Verrett 
Bt Stewart, 12 rue Port. Architecte: 
•Ins. Rutherford, 467 ave. Argyle. Con- 
tracteur general: M.-B. Shaw, 151 rue 
Metcalfe. 

Garage, $2,000. Outremont, 10 rue 
McCullough. Proprietaire: J.-B. Bou- 
lais, 10 rue McCullough. Architecte: 
R, Cariepy, 26 rue S. -Jacques. 

HOpital, $50,000. Quebec, S.-Cyrille. 
Proprietaire: Hopital Jeffrey Hale. 
Secretaire: G.-H. Thompson. 

Manufacture, $7,000. Montreal, rue 
King. Proprietaire: S. -Lawrence Wa- 
irnn, 31 rue King. Contracteur gene- 
ral: B. Shaw, 151 rue Metcalfe. 

Manufacture, $50,000. Quebec, S.- 
Helene. Proprietaire: Dominion Cor- 
Bte. Architecte: Tanguay et Lyon, 20 
4'Aiguillon. Contracteur general: M. 
Cauchon, 307 Richardson. 



Magasin et manufacture, $20,000. 
Quebec, Des Prairies. Proprietaire: 
S. -Lawrence Paper Bag, 103 rue S.- 
Marguerite. Architectes: Talbot et 
Dionne, 16 rue S. -Joseph. 

Magasin, $7,000. Quebec, rue S.- 
Jean. Contracteur general: L. Boivin. 
202 Richelieu. 

Ecole, Longue-Pointe, Que. Proprie- 
taire: Bureau de la commission sco- 
laire. Secretaire: J. -A. Pilon. 

Residence, $1,000. Montreal, 108 
Beauijeu. Proprietaire: Felix Far- 
land, 108 rue Beaulieu. 

Manufacture, $1,000. Montreal. Pro- 
prietaire: L. Beauvais, 24 Cardinal. 

Salle d'eglise, $3,500. Sherbrooke, rue 
Caledonia. Proprietaire: L'evei:he. 
Architecte: H.-G. James, 7 Whiting. 

Couvent, $55 000. S.-Pierre, Que. Pro- 
prietaires: Rev. Soeurs de la Congrega- 
tion Notre-Dame. Contracteurs gene- 
ra nx: Beausejour et Letourneau Cie. 

Ecole Normale, $25,000. Rimouski, 
Que. Proprietaires: Les Soeurs Ursu- 
lines: Arch.: O. Levesque, 115 rue S.- 
Jean, Quebec. 

Ecole, Sherbrooke, Ire ave. Archi- 
tecte: J.-M. Gregoire, 119a Welling- 
ton. 

Ouvrage pret a commencer pour fil- 



trer l'eau. Aylmer, Que. Proprietaire: 
Conseil de Ville. Ingenieur: J.-O. Mea- 
dows, a-s Montreal Power, Montreal, 
Que. 

Ecole $92,000. Longue-Pointe, an- 
nexe Vinet et Honfleur. Proprietaire: 
Bureau de la commission scolaire. Se- 
cretaire: J.-A. Pilon. Architecte: H. 
Bergevin. 

Ecole, $143,398. Montreal, rue Delo- 
rimier. Proprietaire: Bureau de la 
commission scolaire, S. -Gregoire le 
Thaumaturge. Secretaire: C. Chamber- 
land, 150 rue Gamier. 

2 ecoles, $18,000. Lachine, Ville La 
Salle. Proprietaire: la commission sco- 
laire des S.-Anges de Lachine. Archi- 
tectes: Vautrin et Bernier, 281a S. -An- 
dre. 

Sous-sol d'eglise, $18,000. Montreal, 
rue Montgomery. Proprietaire: L'egli- 
se polonaise S.-Marie_ 166 Fullum. Ar- 
chitecte: J.-A. Karch 32 rue Notre- 
Dame. 

Contrat accorde pour une ecole, 
Sherbrooke, Qu6. Proprietaire: Bureau 
de la commission scolaire. Architecte: 
J.-M. Gregoire, 119a Wellington. 

Residence, $11,500. Sherbrooke, Que., 
rue Queen. Proprietaire: A.-G. Camp- 
bell, 16 rue Queen. Architecte: H.-G. 
James. 



30 



LE PRIX COURANT, vendredi 4 aout 1916 



Vol. XXIX— No 32 



LA CONSTRUCTION 

(Suite) 



Theatre, $53,000. Montreal, rue Sher- 
brooke. Proprietaire: J.-S. Jacobs. 
Architecte: D.-J. Creighton, 282 rue S.- 
Catherine. 

Eglise, $10,000. Montreal, 199 Boul. 
Monk. Proprietaires: Les Soeurs de 
Notre-Dame du Perpetuel Secours. Ar- 
chitecte: H. Bergeron, Longue-Poin- 
te. 

Entrepot, $8,000. Montreal, Que. Pro- 
prietaire: M. Rutherford, 425 rue At- 
water. 

Entrepot, $11,150. S. -Rosalie, Que. 
Proprietaire: La societe cooperative 
agricole des producteurs de semence. 

Manufacture, $8,000. Magog, Que. 
Proprietaire: D. Audet. 

Hopital, $20,000. Sherbrooke, Que., 
rue Pine. Secretaire: S.-E. Francis, 67 
Wellington. 

Plain-pied, $4,000. Sherbrooke, rue 
Drummond. Proprietaire: George Og- 
ston, ave. Aberdeen. Architecte: H.-J. 
James, edifice Whiting. 

Garage et ecurie, $2,000. Montreal, 
rue Bourget. Proprietaire: Imperial 
Tobacco. Contracteurs generaux: La 
Construction Atlas rue Belmont. 



...-; ** 



On desire 
Remington UMC comme le meilleur 

Vos clients connaissent le prestige de Remington 
UMC — ils savent ce qu'il accomplit entre les mains 
du tireur ordinaire, non settlement parmi les experts. 

Les balles, cartouches a plomb et fusils UMC sont les 
meilleurs qui se fassent et ceux qui se vendent le plus fa- 
cilement — vous pouvez en consequence en prendre un 
bon stock en toute securite. 



>?Y REMINGTON' 



Remington Arms Union Metallic 
Cartridge Company 

(Contracteurs pour les Gouvernement 
Imperial et ColoniauxBritanniques) j 

WINDSOR, Onl. 
LONDRES, Angl., NEW YORK, E.U. s^ 



* — -Mfflfl&SRjrf? 



w 



WU 



Manufacture, $6,000. Montreal, 40 rue 
Acorn. Proprietaire: National Acme, 
278 rue De Cuvillier. 

Fondations, $50,000. Y.M.C.A., Que- 
bec. Proprietaire: Y.M.C.A., 125 rue S.- 
Anne. Architecte: R. Peacock, 81 rue 
S. -Pierre. Contracteur general: L.-H. 
Peters, 81 S.-Angele. 

Residence, $7,500. Proprietaire: Dr. 
Thos. Duperre. Architecte: Alf. La- 
montagne. 



Ecole, Montreal, S. -Henri. Proprie- 
taire: Bureau de la commission sco- 
laire, 3 Place S. -Henri. Secretaire : 
M. Henrichon. 

Entrepot, $2,000. Montreal, Que. Pro- 
prietaires: Peck Rolling Mills, 63 rue 
Mill. Contracteur general: La cons- 
truction Atlas, 37 rue Belmont. 

Reparation d'une residence, $5,000 
Que., ave. Maple. Proprietaire: C.-J. 
Lockwell, 7. Maple ave. Contracteur 
general: E. Morissette, 234 Latourelle. 



B-H 



La Peinture que vous 
pouvez recommander 
en toute conf iance 



B-H 



Vos clients comptent sur vous pour leur recommander, la peinture, le blanc de plomb 
et le vernis qui leur donneront entiere satisfaction. Ils se fient plus souvent a votre 
jugement qu'au leur propre. 

Quand vous les engagez a employer 

la Peinture "Anglaise" B-H 

ou les vernis, emails, etc., de Brandram-Henderson, vous avez l'assurance que ces 
produits vous vaudront les plus eloquents eloges. Une bonne raison de la vente con- 
siderable de nos produits dans la province de Quebec est que ces produits jouissent de 
la plus entiere conf iance de la part des marchands qui les vendent. 



Montreal 



Halifax 



St. John 



Toronto 



Winnipeg 



Vol. XXIX— No 32 LE PRIX COURANT, vendredi 4 aout 1916 31 




Ferronnerie, Quincaillerie, Peintures et 

Vernis, Huiles, Vitres, Materiaux 

de Construction, etc. 

EN GROS SEULEMENT 






\TOS voyageurs sont actuellement en route pour 
* * vous visiter; Us vous offriront lei dernieres 
nouveautes de Uanne'e. 



« » />/<h/irnf>//nni r*o no aoim r\r*o rlii f^smmo nmrsli* f^s. 



J^ESERV EZ quelques minutes d'examen a leurs 
echantillons, ce ne sera pas du temps perdu 
pour vous 

6' 



£s ¥ EUR collection d* articles est aussi complete £ 

Q *~* que possible et presente un assortiment des }$■ 

plus varies. £2 

]\fOS prix ont ite etablis avec soin, vous ne 

* ™ pouvez manquer de les trouver avantageux 2$ 

%i et nous esperons que vous voudrez bien nous 

donner la faveur de vos ordres, que nous rempli- 

o? rons a voire entiere satisfaction. 



* 
» 



L. H. HEBERT & CIE., Limitee 

- - IMPORTATEURS - - 

297 et 299 rue St-Paul, - - MONTREAL H 



o< >o< >p< >p< >p< >p< >p< >p< >p< >p< >p< >p< >p< >p< >p< >p< >p< >p< >o< >p< >o< >o< >o< >?< >p< >p< >p< >6 



32 



LE PRIX COURANT, vendredi 4 aout 1916 



Vol. XXIX— No 32 



Donnez vos commandes maintenant pour les 



TONDEUSES DE 
PELOUSE 




MAXWELL 



■ Les Tondeuses de Pelouse 
"Maxwell" sont bien annoncees 
et font des clients satisfaits par- 
tout ou elles sont vendues. 

Elles sont les tondeuses les 
plus elegantes, les plus faciles a 
manoeuvrer que vous puissiez ja- 
mais avoir en mains — bien faites, 
fortes, legeres a pousser et jolies 
coupeuses. 



Faites en tou- 
tes grandeurs, 
avec roues de 8 
a 10 pouces et 
avec 3 ou 4 la- 
mes coupantes. 
C'est le moment 
de donner vos 
commandes 
pour le com- 
merce de 1914. 
Les Tondeuses 
" Maxwell " si- 
gnifient des pro- 
fits faciles. 



Ecrivez aujourd'hui pour avoir un catalogue. 

MAXWELLS LIMITED 



ST. MARY'S, ONT. 



(G) 



Tdles GalvaHisees 



"Queen's Head"! 

Le type du genre connu depuis un 

demi-siecle. 
Jamais egalees comme quality. 




A. C. LESLIE & CO., LIMITED 

- MONTREAL - 



Feutre et Papier 

N'IMPORTE QUELLE QUANTITE 
Toitures Goudronnees (Roofing) pretes a poser, 2 et 8. 
Papiers de Construction. Feutre a Doubler et a Ta- 
pieser. Prodults du Goudron. Papier a Tapisser et it 
imprimer. Papier d'Embaliage Brun etManille. 

Fabricants du Feutre GoudronnS 

"BLACK DIAMOND" 

ALEX. McARTHUR & CO., Limited 

82 RUE McGILL, MONTREAL 

Manufacture de Feutre pour Toitures: Rues du Havre 
et Logan. Moulin papier, Joliette, Qu4. 



(Suite de la page 28) 

.Vendre, louer on autrement disposer 
de la totality ou d'aucum partie de la 
propiete ou de l'entreprise de la com- 
pagnie en consideration de ce qu'elle 
croira convenablc et particuli6rement 
pour des ports, des debentures, obli- 
gations ou valeurs d'aucune autre 
corporation; 

Se fusionner avec aucune autre 
compagnie dont les objets sont totale- 
ment ou partiellement semblables a 
ceux mentionnes aux prosentes y sous- 
crire des actions pour garantir l'ex6- 
cution des contrats par aucune person- 
ne ou compagnie; 

Emettre et repartir des parts ac- 
quittSes de la compagnie incorporSe 
par les presentes en paiemont total ou 
partiel d'aucune commission, service k 
elle rendu, d'aucun commerce fran- 
chise, entreprise, propriele, droit, pou- 
voir, bai^ licence, immeuble, actions, 
obligations, debentures et autres pro- 
prietes et droits qu'elle pourra 16gale- 
ment acquerir en vertu des pouvoirs 
conferees par les presentes; 

Acquerir et exercer aucun autre 
commerce, entreprise, pouvoir ou droit 
susceptible d'etre convenablemr.nt ex- 
erc6 en rapport avec les objets pr6ci- 
t6s, qui peuvent lui profiler drecte- 
ment ou indirectement a atteindre se& 
fins; 

Souscrire, ou autrement prendre, d6- 
tenir, transporter ou nfigocier et dispo- 
ser du capital-actions des parts, obli- 
gations ,ou autres valeurs d'aucune au- 
tre compagnie avec laquelle elle a des 
relations d'affaires ou qui exerce au- 
cun commerce ou une industrie sem- 
blable au sien ou commerce en tout ou 
en partie, ou aucun autre commerce 



ou industrie susceptible d'etre exercS 
par la pr£sente corporation; 

Faire, tirer, accepter, endosser. payer 
et emettre des billets prcmissoires, 
lettres de change, connaissements, 
mandats ou autres instruments n6go- 
ciables et tratisportables; 

Distribuer a ses actioniia'res, en na- 
ture ou autrement, tel que deci&e, au- 
cune cr6ance de la compagnie et parti- 
culiSrement des parts, obligations, de- 
bentures ou autres valeurs d'aucune 
autre compagnie constitute pour assu- 
mer la totality ou aucun; partie de 
l'actif ou du passif de la prfesente; 

Faire et ex6cuter tous autres actes 
se rattachant aux fins et objets prfeci- 
t6s, ou conduisant a leur realisation, 
sous le nom de "The Woodlands Golf 
and Country Club, ir-.corporated", avec 
un fonds social de cinquante mille 
piastres ($50,000.00), divise en cinq 
cents parts (500) de cent piastres 
($100.00) chacune. 

La principale place d'affaires de la 
corporation est en la ville de DeXery, 
comte de Chateauguay. 

Date au bureau du secretaire de la 
province, ce dix-septieme jour de mai 
1916. 

C. J. SIMARD. 
Assistant -secretaire de la province. 



"PROVINCIAL LUMBER COMPA- 
NY, LIMITED". 

Avis est donne au public qu'en ver- 
tu de la loi des compagnies de Que- 
bec, il a et6 accorde par le lieutenant- 
gouverneur de la province de Quebec, 
des lettres patentes en date du onzieme 
jour de juillet 1916, constituant en cor- 
poration MM. Charles J.-E. Charbon- 
neau, notaire, Bernard Melangon, no- 



taire, George Nclpha Clermont, agent, 
Louis Joseph Labrosse, agent, et Alex- 
andre Turgeon, etudiant-en-droit, de 
la cite de Montreal, pour les fins sui- 
vantes: 

Exercer le commerce du bois sous 
toutes ses formes, ainsi que tous le: 
autres commerces qui s'y rattachent, 
y compris l'achat, la vente et le nfe- 
goce de toutes les sortes de bois de 
charpente et de construction bois sci6, 
6quarri et coupe, ainsi que de tous au- 
tres produits forestiers; 

Exercer sous toutes ses formes le 
commerce de manufacturier et commer- 
gant des billots, bois de charpente, 
pulpe, bois de pulpe, papier et autres 
articles et materiaux dans lesquels en 
tre le bois ou dont il fait partie; exer- 
cer aucun autre commerce de fabrica 
tion, achat, vente, travail des metaux, 
des verres, de la poterie, ou des arti- 
cles employes dans l'ebenisterie et 
l'art decoratif; 

Acquerir par achat, bail, louage, 
echange ou autrement et detenir des 
terres, des reserves forcstiSres ou 
des droits de coupes, des ( axons de gr£- 
ve, licences, pouvoirs d' "t interets 

en iceux. et y faire de 
les developper et autr 
ser et ameiiorer; 

Acheter acquerir, louer, posseder, 
eriger, amtnager entretenir et exploi- 
ter des moulins a scie, a pulpe et a pa- 
pier ainsi que des manufactures; 

Construire , acquerir ou louer ou au- 
trement exploiter des asines pour la 
generation de la force a vapeur, pneu- 
matique, eiectrique, h' i-aulique ou au- 
tre pouvoir ou force, et produire. ert*> 
er, developper acquerir par bail, acha 
ou autrement la vapeur. l'energie eiec 



\ 



Vol. XXIX— No 32 



LE PRIX COURANT, vendredi 4 aout 1916 



35 








1 : -— . ; . T . 



GRANDE VALEUR 



II y a dans chaque botte de Peinture Ramsay la 
plus grande valeur que nous puissions y mettre. 
Les meilleurs ingredients, un melange fait avec 
soin et adresse, ainsi qu'une bonne et honnete me- 
sure imperiale sont garantis par cette maison qui 
existe et est bien connue en Canada depuis 73 ans. 

Pouvez-vous obtenir ailleurs une valeur egale? 

Demandez-nous les prix afin 
de faire une comparaison com- 
plete. 

A. RAMSAY & SON CO., Montreal 



THE RIGHT PAINT, TO. PAINT RIGHT 
NEVER LEPT ON YOUR SHELVES 




4 pouces 2.12 

Meme escompte que pour toutes lea 

charni£res d'acier poll. 

FERRAILLTS 

La lb. 

Cuivre fort et fil de cuivre 0.00 0.11 

Cuivre mince et fonds en 
cuivre 0.0^ 0.09 

Laiton rouge fort 0.00 0.10 

Laiton Jaune fort 0.00 0.06 

Laiton mlmi 0.00 0.06 

Plomb 0.00 0.02ft 

Zinc 0.00 0.02 

La tonne 

Fer forge No 1 0.00 12.50 

Fer fondu et debris de 
machines No 1 0.00 16.00 

Plaques de poSle 0.00 12.60 

Fontes en acier maila- 
bles 0.00 9.00 

Poeles d'acier 0.00 5.00 

La lb. 

Vieilles claques 0.00 0.00 

PLATRE 

Platre mele ! x sable, f.o.b. au 

char 5.50 

Piatre dur C% \ -Wall), f.o.b. 

20 tonnes et > % ' 10.50 

Piatre dur, (J % 3 ;r Paris), en 

barils, sur c "> c 2.10 

Eta ^ l lingot8 
Nou s cotons: *? .00 a $49.00 les 100 
livres. 

Plomb en lingots 
Plus faible: ( 00 a $8.50 fort. 

Zinc en lingots 
Marche tres fort avec une demande 
continue de l'Europe, 



Nous cotons: $30.00 a $32.00 les 100 
livres. 

CAUSTIQUE 

En barils de 100 lbs $7.50 

HUILES, PEINTURES ET 
VITRERIE 
Huile de lin 
Nous cotons au gallon, prix nets: 
huile bouillie, 80c, huile cvrue, 80c. 
Essence de therebenthine 
Ferme. 

Nous cotons 90c le gallon par quan- 
tity de 5 gallons et 75c le gallon pai 
baril. 

Blanc de plomb 
Blanc de plomb pur 100 llv 14.16 



Blanc de plomb No. 1 

Pitch 
Nous cotons: 

Goudron liquide, brl 0.00 

Goudron pur, 100 lba 0.70 

Pelntures preparers 
Nous cotons: 

Gallon 1.45 

Demi-gallon 1.50 

Quart de gallon 1.55 

En boites de 1 lb 0.10 

Verres a Vitres 
Nous cotons: 

Star 

Pouces unis ou 16 oz. 

100 pieds. 

au-dessous de 26 7.80 

35 a 40 8.50 

41 a 50... 11.76 

51 a 60 12.25 

61 a 70 ,,,,, 1J.10 



10.60 



4.50 
0.85 



1.90 
1.95 
1.75 
0.18 



Double 
ou 24 oz. 

11.90 
13.00 
15.50 
15.85 
16.80 



71 a 80 14.75 17.35 

71 a 84 22.75 

85 a 90 24.35 

91 a 94 25.00 

95 a 100 29.00 

Escompte de 2 pour cent. 

VERT DE PARIS 

Barils a petrole, la liv 0.39% 

Barils a arsenic 0.39ft 

Barils en fer de 50 et 100 liv 0.40ft 

Barils en fer de 25 liv 0.4094 

Sacs en papier, 1 liv 0.42% 

Boitss en ferblanc, 1 liv 0.43% 

Sacs en papier, ft liv 0.44% 



Lisez les Annonces 



DU 



PRIX COURANT 

elles vous donnent les 
meilleures adresses ou 
vous approvisionuer. 



36 



LE PRIX COURANT, vendredi 4 aout 1916 



Vol. XXIX— No 32 




La meilleure et la plus pure 
qui puisse etre brassee. 



"3 LEADERS" 



DOW 



ALES 
STOUTS 



Bieres Fortes) 



ET 



Extrait <ie Malt 



Les consommateurs quine peuvent acheter les Marques Dow chez les marchands de 

leur localite sont pries de s' adresser au "Departement des commandes 

par la poste", 38 Square Chaboillez, Montreal. 



Vol. XXIX— No 32 



LE PRIX COURANT, vendredi 4 aout 1916 



37 



oaoaoDooooooooaoooooooooDOBOoooaoooooooooaoooooooooooDooooDoaoooDoooooaoooqoooanDoooooo 

VINS ET LIQUEURS 

o 8 

DOOODaOODOOOOOOOaO0DMaoOOOOOCDO{mOODOOOOOOOOOCK>eHKKKIOaoaDODOOOOaOOOOODODOQOOOOOOOOOOOa 



SITUATION VINICOLE 



Le "Journal Officiel" vient de nous donner les 
chiffres du mouvement des vins de France en juin. 

Voici ce que les chiffres presentent dans leurs to- 
taux : sorties de la propriete, 951,324 hectolitres ; quan- 
tity soumises au droit de circulation, 2,306,420 hecto- 
litres; stock commercial a fin juin 8,478,540 hectoli- 
tres. 

Les sorties de la propriete sont en diminution de 
167,448 hectolitres sur le mois de mai, qui s'etait chif- 
fre par 1,118,772 hectolitres, et de 447,854 hectolitres 
sur le mois d'avril, qui s'etait eleve a 1,398,678 hectoli- 
tres. 

Les quantites soumises au droit de circulation sont, 
au contraire, plus fortes de 216,254 hectolitres en juin 
qu'en mai, ou elles avaient ete de 2,090,166 hectolitres, 
mais moins fortes de 66,088 hectolitres qu'en avril, ou 
elles avaient atteint 2,372,508 hectolitres. 
Quant au stock commercial qui etait a fin avril de 9,- 
500,063 hectolitres et qui etait descendu fin mai a 9,- 
165,975 hectolitres, il est a fin juin plus diminue enco- 
re, car il n'est que de 8,748,540 hectolitres. II a done 
baisse en deux mois d'un peu plus d'un million d 'hec- 
tolitres. 

Les existences reduites et aussi la difficulty d'effec- 
tuer les transports expliquent la diminution des sorties 
de la propriete. Pour l'augmentation des quantites 
qui sont allees a la consommation, elle ne peut se com- 
prendre, etant donnee 1 'allure generale des affaires, que 
par les envois faits a l'armee et au front, et dont nous 
ne connaissons jamais l'importance. Mais, de toutes 
fagons, elle existe, et on peut en deduire que e'est dif- 
ficilement qu'on pourra achever la campagne actuelle. 
Le stock commercial ne pourra guere lui fournir plus 
de 2 a 3 millions d 'hectolitres d'ici a. sa fin. 

On dit bien que Ton pourrait avoir d'heureuses sur- 
prises du cote des existances en propriete. C'est un 
bruit, et il ne faut rien exagerer en pareilles matieres. 
Quoiqu'il en soit, si les cours des vins vieux sont en- 
core stationnaires, ils n'accusent aucune faiblesse, au 
contraire. On cote toujours de $13.60 a $15.00. Mais il 
il y a peu d'affaires. Pour les vins a venir, on reste 
dans l'indecision deja signalee : les achats sur souches 
n 'off rent que peu d'activite, et les prix, qui n'ont pas 
bouge, vont de $7 a $9, de l'Herault aux Pyrenees- 
Orientales. Sur les marches autres que les marches 
meridionaux, le calme continue. Ce que Ton suit 
attentivement partout, c'est la recolte qui vient. 

Les nouvelles en restent bonnes — dans 1 'ensemble 
tout au moins, car, tandis que la region du Midi a ete 
jusqu'a present particulierement favorisee par le 
temps, il est loin d'en etre de meme partout ailleurs, 
et, la, les inquietudes se manifestent. Les cryptogames 
dont les mefaits ,cette annee, — il en est de meme, du 
reste, en Espagne et en Italie, ce qui est a, noter — sont 
a pen pres nuls, pourraient faire parler d'eux si on ne 
sortait pas de cette periode de chaleur. d'humidite, 
de temperature orageuse, si favorable a leur develop- 
pement. 
Quant aux insectes, si la pyrale, qui n'a fait que des 



degats locaux, assez gros sur certains points, n'est plus 
a redouter maintenant, et si la premiere generation de 
la cochylis n'a pas fait de mai, il y a a craindre, sur- 
tout si le temps ne se mettait pas au beau, que la deu- 
xieme et la troisienie ne soit pas aussi benignes. Et 
puis, il y a a compter avec les orages accompagnes de 
greles. II y en a eu, de divers cotes deja, d 'assez vio- 
lents. 

En somme le vin de 1916 n'est pas encore dans les 
cuves. Cependant, ce qu'on peut dire, c'est que, pre- 
sentement, l'espoir d'une recolte de bonne moyenne est 
absolument permis. 



ALCOOLS NATURELS ET ALCOOLS DE SYN- 
THASE 



Tout alcool produit derive de la fermentation d'un 
jus sucre quelconque (jus de raisin, de pommes ou de 
poires, de prunes ou de cerises, de betteraves, solution 
de melasse ou maceration de substances farineuses 
prealablement saccharifiees) sans qu'aucun agent chi- 
mique intervienne dans la composition du produit. Tou- 
te la fabrication consiste, quelque soit la matiere pre- 
miere employee, a separer l'alcool forme par la fermen- 
tation du milieux aqueux dans lequel il a pris naissan- 
ce, et pour faire cette separation, il n'y a qu'un proce- 
de pratique, la distillation. 

Bien qu'elle ait ete consacree par le legislateur, l'ex- 
pression "alcools naturels", employee pour designer 
les alcools de vin ou de fruits par opposition aux alcools 
de betteraves, de melasses ou de grains, prete egale- 
ment a la critique. II n'y a pas a proprement parler 
d 'alcool naturel, en ce sens que pour tous, la fabrica- 
tion compore au moins une operation ayant 
un caractere identique on peut dire qu'ils sont 
tous naturels, en ce sens que la matiere pre- 
miere, qui est au fond Ig meme pour tous, 
a savoir le sucre, est fournie uniquement par le regne 
vegetal, et que la fermentation, qui dedouble ce sucre 
en alcool et acide carbonique, se produit sous Taction 
d 'agents egalement naturels, les levures. Entre les 
deux categories d 'alcools que Ton pretend distinguer 
il n'y a done pas, comme on le donne a entendre, une 
demarcation, tranchee au double point de vue de la 
provenance et du mode de fabrication. 

Ce sont simplement questions de nuance: la fabrica- 
tion est nlus facile, plus simple lorsqu'on opere sur des 
jus de fruits; elle est plus complexe, elle exige, pour 
donner des produits consommables, des precautions 
plus grandes Jorsqu'on met en oeuvre des jus de bette- 
raves et surtout des matieres farineuses pour lesquel- 
les la mise en fermentation doit etre precedee d'une 
autre operation, la saccharification, qui a lieu sous 
Paction d'une substance, la diastase, fournie par le 
grain lui-meme. 

En somme, la difference qui existe entre les alcools 
dits naturels et les alcools dits d'industrie est unique- 
ment une difference de qualite. Les uns et les autres 
ont pour element essentiel l'alcool ethylique, corps chi- 
miquement defini et toujours identique. 



38 



LE PRIX COURANT, vendredi 4 aout 1916 



Vol. XXIX— No 32 



| 1 I? C DISTILLATEUR DE 

Joseph L. oeagram, fins whiskies 

WATERLOO, Canada 

"Old Times," "White Wheat," "No. 83 Rye," "Star Rye." 

MEAGHER BROS & CO., Limited, Agents, Montreal. 



DESINFECTION DES TONNEAUX 



Tous les viticulteurs, distillateurs, negociants en 
vins, liquoristes et brasseurs, connaissent le role im- 
portant que jouent les tonneaux. II est evident que le 
choix le plus soigneux ties matieres premieres, le traite- 
ment le plus rationnel, l'installation la plus parfaite, 
les fermentations les raieux conduites, sont des fac- 
teurs insuffisants pour la production d'une boisson ir- 
reprochable, si les futailles dans lesquelles cette bois- 
son est emmagasinee ne sont pas en bon etat, c'est-a- 
dire d'une proprete meticuleuse. 

Depuis que Pasteur a mis en lumiere le travail des 
microbes et le role nefaste qu'ils jouent dans les chais, 
dans les caves ,etc, le mot de proprete a pris un sens 
qu'il n'avait pas en jusqu'alors. Avant de connaitre la 
puissance de ces infiniments petits, on n'attachait 
d 'importance qu'a ce que nous pouvons appeler au- 
jourd'hui la proprete apparente. 

Sans doute, il est utile que les robinets, etc., brillent 
et rejouissent l'oeil, mais il est encore bien plus indis- 
pensable que Ton ait debarrasse 1'interieur de ces ro- 
binets des organismes microscopiques qui sont toujours 
presents, bien qu 'invisibles a l'oeil nu, et qui pullulent 
avec une aetivite redoutable des que les conditions de 
temperature, etc., deviennent favorables a lenr deve- 
loppement. 

S'opposer a ce developpcment, detruirc les microbes 
la ou ils se sont developpes, c'est pratiquer la dcsin- 
fection ou antiseptic Remarquons en passant que ces 
deux termes ne sont pas synonymes: la disinfection est 
quelque cbose de plus general que Pantiseptio, attendu 
qu'on pent la pratiquer dans certains cas sans employ- 
er un antiseptique, dont le second terme evoque fero- 
cement I'emploi. 

La disinfection des frits, commence a etre l'objet de 
soins attentifs, mais bon nombre de commercants aban- 
donnent encore leur nettoyage a des agents peu serupu- 
leux. on inconscients et les resultats de cette maniere 
de faire sont souvent desastreux. surtout lorsqu'il s'a- 
git d'un produit aussi delicat (pie le vin par exemple. 

Le commerce des spiritueux utilise les recipients en 
metal, mais le bois est la seulc matiere premiere em- 
ployee pour la fabrication des futs destines an com- 
merce des vins. bieres, etc., parce qu'il est mauvais 
conduetcur de la ehaleur et qu'il est done (rune certai- 
ne elasticite. Le chene est le meilleur bois ; cependant 
quoique tres dur. il est poreux et sa porosite s'accroit 
avec Page du fut. Dans les futs neufs, les pores du bois 



sont en majeure partie fermes, mais dans les vieux futs 
le traitement a la vapeur a rendu le bois beaucoup plus 
permeable. 

II resulte d'une serie d 'experiences qu'on trouve des 
colonies de bacteries acetiques, mannitiques, etc., dans 
les douves des futs usages jusqu'a 12 et 14 millimetres 
de profondeur. 

L'ecbaudage a la vapeur est insuffisant tandis que 
la temperature de Pair dans 1'interieur du fut atteint 
presque 100 degres centigrades apres une injection de 
vapeur sous pression d'une heure environ, celle de la 
douve, a 3 ou 4 millimetres de la surface interieure ne 
depasse guere 80 degres et atteint seulement 50 a 53 
degres au milieu de la douve. 

Si Pon considere que, dans la pratique, la duree de 
Pinjection de vapeur ne depasse pas, en general, dix a 
nuinze minutes, il faut en conclure que la temperature 
de Pair n 'atteint pas 99 decres et ne depasse pas 50 a 
52 deerres dans la douve. k 3 millimetres de la surface 
interieure. Tl est indiscutable, des lors, que les mi- 
crobes parasites qui ont penetre a cette profondeur ou 
a une profondeur superieure — et nous savons que la 
cbose est possible — ne peuvent etre detruits par ce pro- 
cede. Pour arriver a une sterilisation complete, il fau- 
d'-ait nrolon^er outre mesure le passage de la vapeur 
on. mieux encore, placer les futs. bondes enlevees dans 
imp ebambre close, dans un autoclave, qui recevrait 
une injection de vapeur a 110 dejrres. On atteindrait 
ainsi ranidement une temperature assez elc-ee pour 
i-ivo.liiii-e une sterilisation absolue. 

C'est pour avoir ignore ces faits qu'on est arrive 
quelquefois a considere]- la disinfection par la vapeur 
comme inefficace. 

Mais il v a encore une autre question indispensable 
pour que la disinfection par la vapeur soit parfaite: 
il faut qu'elle agisse sur des appareils instruments on 
ustensiles tres propres. c'est-a-dire prealablement de- 
barrassees de toutes les inqiuretes qui les souillent. Pes 
residus dilues par la vapeur donnent une sorte d 'infu- 
sion qui pent devenir ensuite un excellent terrain de 
culture favorable au developpement des germes intro- 
duits dans Pintervalle des operations de desinfection. 

Ce nettoyage s'opere a Paide d'une dissolution al- 
caline de sonde caustique ou carbonate de cbaux fl 2 
ou 3 pour 100. qui a la propriete de saturer les acides, 
de dissoudre et de detacher les particules les plus adlic- 
rentes. 



Vol. XXIX— No 32 



t 



LE PRIX COURANT, vendredi 4 aout 1916 
************************ ■ 



39 




CETTE MARQUE CELEBRE MISE EN 

Pintes, Chopines, Demi-Chopines et Flasks " Book " 
EST EN VENTE DANS LE MONDE ENTIER 

C'est la Quintessence mSme du 
Seigle et du Ble d'Inde melanges. 

FABRIQUEE PAR 

J. P. Wiser & Sons, Limited 

PRESCOTT, Ontario 



X 

X 



"NEW YORK" 



" CANADA 1 



VENDEZ LE - - 



GIN de 
BURNETT 

"LE LONDON 
DRY ORIGINAL" 



ABSOLUMENT LE PLUS FIN! 



J. M. DOUGLAS CO. 

Seuls Agents au Canada 
MONTREAL 



S. H. Ewing& Sons 

- IMPORTATEURS ET - 
MANUFACTURIERS DE 

BOUCHONS 

Coupes a la main et a la machine. 

Marchands de Capsules 
pour bouteilles, de Bro- 
ches d'embouteilleurs, 
d'Etain en feuilles, de 
Fournitures pour Bras- 
seurs, etc., etc., etc. 

Bureau Principal: 

96 rue King, - Montreal 

Telephone* — Bell, Main 65; Marchands, S22 

Succursale de Toronto: 29 RUE FRONT, QUEST 



****************************************** 



40 



LE PRIX COURANT, vendredi 4 aout 1916 



Vol. XXIX— No 32 



Cotations Alcools Whiskeys- Gins Cognacs — Rhums 
Champagnes Vins — Eaux Minerales. 



ALCO OLS CANADIENS EN BA- 
RILS 

65 O. P. Le gall. 

Hiram Walker and Sons, Ltd (3) 

En barils 
Gooderham and Worts (4) 

En barils 5.76 

Montreal Products Co., Ltd. (4) 

En barils 5-50 

General Distilling Co. (3) 

En barils 
Nouveau prix 

J. P. Wiser and Son, Ltd (2) 5.74 

H. Corby Distillery Co., Ltd. (39) 
En barils 

50 O. P. 
Hiram Walker and Sons, Ltd. (3) 

En barils 
Gooderham and Worts (4) 

En barils 5.25 

Montreal Products Co., Ltd. (4) 

En barils 5.00 

General Distilling Co. (3) 

Ditto, 50 O. P. spirits 
H. Corby Distillery Co., Ltd. (39) 

En barils 5.09 

!. P. Wiser & Son. Ltd. 5.20 

RYE WHISKIES 

Le gall. 
J. P. Wiser and Son, Ltd. (2) 25 up 2.74 
Rye Whiskey (39) 25 U. P. 2.63 

H. Corby Distillery Co. 

En see 
.liram Walker and Sons, Ltd. (3) 

En barils, 25 U.P. 
Gooderham and Worts (4) 

En barils 2 -75 

Marshall's Royal 

En barils 2.74 

Hiram Walker and Sons, Ltd. (3) 
Canadian Club Whisky en fut 
Imperial Whisky en fut 
Expedies en barils d'environ 42 gal- 
lons. 
Expedies en demi barils d'environ 28 

gallons. 
Expedies en quart de barils d'environ 

10 gallons. 
Hiram Walker and Sons, Ltd. (3) 

Deml- 
A la caisse: Quarts Flasks flasks 
Canadian Club 
Imperial 

Walker's Old Rye, 3 ans de bouteille. 
H. Corby Distillery Co., Ltd. (39) 
Special, de choix 12s 9.90 

Old Dominion 12s 9.85 

Old Dominion 16s 9.65 

Majestic 12s 7.60 

Old Rye 12s 7.50 

Old Rye 40s 10.76 

Whisky blanc 12s 40 U. P. 6.75 

Whisky blanc 16c 40 U. P. 7.25 

Pay Day 36s 40 U. P. 7.75 

3-12-15 RYE WHISKEY 

J. P. WISER AND SON (2) Case 

Red Letter, 25 u-p, Qrts. 12s. 9.25 
Export, 25 u-p Qrts. 12s. 7.50 

Export Traveller, 25 u-p Flks. 

60s. 8-75 

Recreation, 40 u-p Qrts. 12s. 5.75 

Recreation, 40 u-p Impl. Qrts. 

12s. 8.00 

Recreation 40 u-p rep Impl. 

pts. 16s.' 5.60 

Recreation, 40 u-p Amber Pts 

24s. 7.50 

Recreation, 40 u-p Amber 10 Oz. 

Flks. 32s. 6.75 

Recretion, Screw Top, 40 u-p 10 

Oz. Flks. 32s. 6.75 



Recreation, Screw Top, 40 u-p 8 

Oz. Flks. 36s. 6.75 

Recreation, 40 u-p % Gal. Jugs 

6s. 8.00 

Recreation, 40 u-p 1 Gal. Jugs 

6s. 15.50 

Old Rye, 25 u-p Qrts. 12s. • 6.50 

Old Rye, 25 u-p % Gal. Jugs 

6s. 10.00 

Old Rye 25 u-p 1 Gal Jugs 6s. 18.50 

GIN 

Melchers (12) Gold Cross 

Rouge 15.00 

Vert 7.50 

Violet 7.00 

Wilson's Old Tom, qts (12) 5.75 

Wilson's Old Tom, 24 flks (12) 66.75 

Club Old Tom, qts (12) 7.60 

Club Old Tom (24 flks. (12) 7.60 

Colonial Dry Gin, qts (12) 7.50 

Gordon's London Dry 9.25 

Gordon's Old Tom 9.26 

Gordon's Sloe Gni 11.60 

Empire Plymouth Gin, qts (12) 8.00 

Rmrirp Sloe Gin. nts I"I2) 8.B0 

Scott & Son, Sloe Gin, qts (2) 8.60 

Scott & Son, Sloe Gin, pts. 9.60 

Red Ribon Gin (2) 
Rouge 11.26 

Verte 6.76 

Violet 4.60 

Red Top Gin. 
Rouge 11.75 

Verte 6.50 

Violet 6.00 

Greenless & Co., London, Eng. (14) 
"London Ddry", p. cs., 12 bout. 
"Old Tom", p. cs.. 12 bout. 
"Old Tom" and "London Dry", 

le gallon, en baril, depuis 
Lawrence A. Wilson Co., Ltd., (14) 
Sloe Gin, la caisse 
Blankenheyn & Nolet's Distillerderij, 
Rotterdam, Holland© (14) 
"Key Brand", caisses rouges, 16 

grandes bouteilles 
"Key Brand", caisses vertes, 12 

bouteilles moyennes 
"Key Brand", caisses vlolettes, 

24 petites bouteilles 
"Old Geneva Afrikander", 24% 

jars en pierre 
"Old Geneva Afrikander", 12 
jars en pierre 

RHUMS DE LA JAMAIQUE 
J. B. Sherriff & Co.. Ltd. (4) 
Bell, par cse 11.50 

Bell, 35 O. P., par gall. 6.50 

Blue Star, 35 O. P., par gall. 6.50 

Rhums (2) c-sl2 c-s24 c-s48% 

Qrts. Pts. Splits 
J. W. Turner (2) 8.25 9.26 11.25 
Mendoza & Cie 6.00 7.00 

Norton & King 5.00 32 Flasks 6.60 

COGNACS 
Bisquit DubouchG (3) quts., une 

etoile 
Bisquit Old Liquor Brandy 20 ans 
Bisquit V.V.S.O.P. Brandy 55 ans 

Jas. Hennessy & Co. (4) 
Une Stoile $18.00 

Trois etoiles 19.00 

V.O. 23.00 

Martel & Co. (1) 
Une Stoile 
Trois etoiles 
V. O. 
V, S. O. P. 

Renault A. Co. (9) 
S. V. O. 19.00 

Club Brandy 22.00 

50 Years Old 46.00 



Une fetoile 




12.00 


E. Normandin & Co. (15) 




Special quts 




12.00 


V. S. O. P. qts 




18.00 


30 ans d'age, qts 




26.00 


Boutelleau oV Co. 


(13) 




F. P., pts. 




13.75 


F. P., fonce, qts. 




12.75 


F. P., qts. 




12.75 


F. P. Imp. up. fl. 




12.75 


F. P.*, 24 fl. 




13.75 


Un diamant, qts. 




14.75 


Deux diamants, O. 


B., qts. 


15.75 


Trois Diamants, V.O.B., qts. 


16.75 


Quatre diamants X 


V. O. B. 




1831, qts. 




20.75 


1824, qts 




24.75 


P. Frapin & Co. 


(12) 




Une etoile, qts 




13.00 


24 flacons, 10 onces 




13.00 


24 bout. chop. 




14.50 


Medical 




13.50 


Special, 20 ans 




14.75 


Reserve, 25 ans 




18.50 


Liqueur, 30 ans 




20.00 



Cognac City Distillers' Association, 
Cognac, France (14) 
"Trois Etoiles", vienx brandy, 

p. cs., 12 bouteilles 
"Trois Etoiles", vieux brandy, 

p. cs., 24 demi bouteilles 
"TroiS Etoiles", vieu xbrandy, 

p. cs., 32 flasks 
"Cachet d'Or", p. cs., 12 lon- 

gue sbouteilles 
"Doctor's Friend", p. cs., 12 

bouteilles 
"V.O.," vieux brandy fin, p. cs., 

12 bouteilles 
"V.S.O.P.", vieux brandy, fin, 

p. cs., 12 bouteilles 
"X.X.O.," vendange 1875, (long 

cou), p. cs., 2 bouteilles 
Lawrence A. Wilson Co., Ltd). (14) 
Wilson's, V.V.S.O.P.", 1875, cognac- 
brandy, par caisse de 12 quarts 
Jimenez & Lamothe (4) 

«** bout. 

1865 Liqueur bout. 

Ph. Richard (2) 

c-s Qts. 
Ph. Richard S. O. 40 ans 26.00 

Flute 20 ans 17.00 

Medicinal 14.60 

V. S. O. P. 14.76 

Special Reserve 13.00 

V. S. O. 13.00 

V. O. 12.00 

J. M. Boutin & Cie Alligator bord 10.00 
F. Marion XXX 7.00 

Chs. Couturier XXX 9.76 

Parville & Cie XXX 5.76 

Valin & Frere XXX 6.00 

Toutes ces marques de Cognacs 
En caises de 24% Bout. [$1.00 de plus 
En caisse de 24 Flasks [par caisse 
En caisse de 48% Bout. [-2.00 de plus 
En caisse de 48% Flasks [par caisse 
Cognac en Futs Gal. 

Ph. Richard 6.00 6.60 

Ch. Couturier 4.00 4.66 

Parville & Cie 2.70 2.10 

BRANDY 



P. Frapin & 
X qts. 
Medical 
Special (20) 
Reserve (26) 
Liqueur (30) 



Cie. 



11.76 
12.60 
13.76 
17.00 
20.00 



(Consultez la clef des fournlsseurs. 
page 44). 



Vol. XXIX— No 32 



LE PRIX COURANT, vendredi 4 aout 1916 



41 



WHISKY ECOSSAIS 

Alexander & Macdonald, Scotland (14) 
Sandy Macdonald, p. c. 
Sandy Macdonald, 24 pts. 
Sandy Macdonald, 32 fls. 

Peter Dawson, Limited (12) 

Extra Special qts. 11.75 

Extra Special, pts. 11.55 

Extra Special, 32 flks. 13.25 

Rare Old Liqueur 12.60 

Old Curio 17.50 

Old Mull (3) 14.50 

John Dewars & Sons (16) 

Lots de 5 caisses, 50c de molns par 
caisse. 

Extra Special Liqueurs $19.00 

Special Liqueur 15.00 

Etiquette bleue, qts. 13.50 

Etiquette bleue, pts. 14.50 

Special 13.00 

Wright & Greig, Ltd. (13) 

Roderick Dhu qts. 13.00 

Premier, qts. 14.00 

Kilmarnock White Label 12.50 
Kilmarnock Red Label -15.50 

Kilmarnock Black Label 18.00 

Grand Liqueur, qts 16.75 

James Watson & Co., Ltd. (18) 

Blue Brand, rd. qts. 11.26 

Blue Band, sq. qts. 11.26 

No. 10, qts 12.50 

Antique 17.60 

Liqueur 1815 20.00 

Mitchell Bros. (2) 

Finest Old Scotch Qrts 12s 14.00 
White Star Qrts 12s 

Ex. Sp. Liqueur, Qrts 12s 12.00 

Special Reserve Dew Qrts 12s 11.50 
Grey Beard Stone Jars 6 au gall. 

Mullmore Dew Qrts 12s 7.50 

Robert Dale Qrts 12s 6.00 

Scotland's Pride Qrts 12s 6.00 

Scotch en Futs Gall. 

Mitchell (2) 4.70 6.00 
CHAMPAGNES 

Moet & Chandon (43) 

1 douz. 2 douz. 

Qts. Pts. 

White Seal (26) 33.00 35.00 

Imperial Crown Brut 45.00 48.00 

Brut Imperial (26) 36.60 37.50 

Pomemry (9) 31.00 22.00 
Sec ou Extra Sec 

Brut 83.00 36.00 

Prix sur demandes pour 
cuvees 1904 et 1906. 

Vve Clicquot- Ponsardin (55) 

Sec 28.00 80.00 

Brut 80.00 32.00 

Dry Monopole (3), qts. 81.00 

Dry Monopole (3), qt8. 83.00 

Louis Duvau, Saumur, qts. 14.00 

Louis Duvau, Saumur, chopines 16.60 
PIPER-HEIDSICK (2) 

Vintage Tres Sec 32.00 34.00 36.00 

Vintage Brut ou Sec 30.00 32.00 34.00 

Moins 10 p.c. Es. commerc. 3 p. c. 30 

Jours. 

Qt pt Sp... 

Cardinal (2) 

Caisse 12s 12.50 24s 13.50 48s $14.60 
Paniers 6s 6.60 
12 12.60 

6s 8.75 

12s 7.00 

24s 13.60 

12s 4.00 

Due de Lagrange (2) 
Caisse 12s, $11.00 $12.00 48s. $13.00 
Deutz & Gelderman (14) Bout, '/about. 
Extra Sec, Vintage 1904. 
Brut, Vintage 1904 
Gratien & Moyer (14 Bt. */ 2 Bt. 

Caisses ou paniers 
G. Roset & Cie (14 
Extra Sec. Vintage 1904. 

WHISKY IRLANDAIS 
Bushmills Distillery Co. 
Bushmilsl Special Blend, proof, 
qr. casks, per gal. 



Bushmills Special Blend, proof, 

octaves, per gal. 
Bushmills Special Blend, 16 U.P. 

qr. casks, per gal. 
Bushmills Special Blend, 16 U.P. 

octaves, per gal. 
Bushimlls Special Blend, 20 U.P. 

qr, casks, per gal. 
Bushimlls Special Blend, 20 U.P. 

octaves, per gal. 
Old Bushmills Quarts, per case 
WHISKY IRLANDAIS 
Jahn Jameson, 1 fetoile, qts (3) 
John Jameson, 3 6toiles, qts. 

Mitchell & Co., Ltd (2) 
Cruiskeen Lawn, Ord. Qrts 9.00 

Cruiskeen Lawn, Imp. Qrts 14.00 

Cruiskeen Lawn, 4s au gall. 16.00 

Old Irish, Ord. Qrts 8.00 

Old Irish, Imp. Qrts 13.50 

VINS SHERRY 
Domecq delicate olr pale, (qts (3) 

Diez Hermanos (2) 
Consacrar Pontifical Qrts 16.00 

Favorito, Qrts 10.50 

Amontillado, Qrts 8.50 

Consacrar Pureza Qrts 8.50 

Olorozo Qrts 8.00 

Vino Para Consacrar Qrts 7.00 

Fine Pale Sherry 6.50 

Solariego 1807, Qrts 22.50 

En futs .95 a 4.76 par gall. 

Gonzales, Byas &. Cie, Jerez de la 

Frontera, Espagne (14) 
"Royal", p. cs. 12 bouteilles 
"Favirota", p. cs., 12 bouteilles 
"Club", p. cs., 12 bouteilles 
"Vino de Pasto", p. cs., 12 bout. 
"Cristina", p. cs., 12 bouteilles 
"Fino", p. cs., 12 bouteilles 
"Amontillado", p. cs., 12 bouteilles 
"Idolo", p. cs., 12 bouteilles 
"Oloroso", p. cs., 12 bouteilles 
"Victorioso", p. cs., 12 bout. 
"Jubilee", p. cs., 12 bouteilles 
"Old East India", p. cs., 12 bout. 
"Monarca", p. cs., 12 bout. 

Au gall. 
Pendon 
Claro 
Giralda 
Old Brown 
Amontillado 
Vino de Pasto 
Oloroso 
Las Torres 
Victorioso 
Jubilee 

VINS DE PORT 
Priorato (3) 1 cachet, qts. 
Priorato (3) 3 cachets, qts. 
Rheal Champlain Vinicola (2) c-s 

Minerva 9.50 

Braganza 10.60 

King Emmanuel 12.00 

Doctor's Special 13.00 

Garcia Hijos 8.60 

Manuel Tosta 6.60 

Ventura & Cie 4.60 

Verdi & Cie 8.60 

Rizot & Cie 3.60 

En futs 0.95 a 4.26 le gall. 
J. W. Burmester, Oporto. Portugal (14) 

"Royal Port", p. cs., 12 bout. 

"Cruzado", p. cs., 12 bout. 

"Newfoundland Etyle", p. cs., 12 
bouteilles 

"Rich Douro", p. cs., 12 bout. 

"Toreador", p. cs., 12 bout. 

"Old Crusted", p. cs., 12 bout. 

"Blue Label Royal", p. cs., 12 
bouteilles 

White Port, "Trois Couronnes", 
p. cs., 12 bouteilles 
Extra Lodge p. cs., 12 bout. 

Au gall. 

1 grappe 
Dlamant T. 

2 grappes ■ 

3 grappes 



4 grappes 
4 diamants 
3 couronnes 
T. Port Wine 
Tawny 
Ruby Dry 

VINS CLARETS 



A. Delor & Cie (2) 
Medoc X 
Medoc XX 
Medoc XXX 
St. Julien 

Chateau des Jacobins 
St-Estephe 
Pauhiac 



C-» C-S 

6.00 
6.00 7.00 
6.50 7.60 
6.00 7.00 

7.00 

6.50 7.60 

7.00 8.00 

Chateau Pontet Canet 8.00 9.00 

Chateau Pape Clement 15.00 

Barrique ou V4 barrique 

Tivoli 1.00 gallon 

12 Btls. 24% Btlt 
Vernot & Cie, St-Jullen 

(2) 3.25 3.75 

V. Pradel & Cie, Medoc 3.25 3.75 
Latreille & C" , St-Julien 2.75 3.28 
Fleury & Fils, eMdoc 2.75 3.25 

Bordeaux Claret Co. (4) 
Club 
COtes 

Bon Paysan 
Bon Beourgeois 
St-Julien 
Chateau Brule 
St-Estephe 
Pontet Canet 

SAUTERNES 
A. Delor & C*e (2) 

c-s 12 c-s 24 
Graves 5.00 6.00 

Sauterne 8.00 9.00 

Cambourg et de Barda 

Baril 115 

% Baril x.20 

TARRAGONES 
Juinvirz & Lamothe, Malaga, Spair 

\ :n do messe 

VINS DU RHIN 
H. Sichel Sonne, Mayence, Allemagn 
(14) 

"Laubenheimer". qts 
"Niersteiner", qts 
Hocheimer", qts 
"Rudesheimer", qts 
"Liebfraumilch", qts 
"Rauenthaler", qts 
"Schloss Johannesberg", p. cs 12 

qts 
"Steinweln", p. cs., 12 qts 
"Sparkling JTock", p. cs., 12 qts 
"Eltinger", p. cs., 12 qts 

"Brauneberger", p. cs., 12 qts 
"Piesporter", p. cs., 12 qts 
"Mosenblumchen", p. cs., 12 qts 
"Berncastler", etiquette bleue 
"Piesporter Goldtropchen", p. cs., 18 

qts 
"Erdner Treppchen", p. cs., 12 qts. 
"Berncasteer Doctor", original, p. cs., 
VINS TONIQUES 
Vin St-Michel (12) g.so 

Vin Mariani (14) 
Wilson's Invalid's Port (14) 
Bacchus, cs. 12 bout, litre (2) 10.00 
Banyuls Bartissol, 12 qts (2) 8.00 

Red Heart (16) 10 00 

WHISKEYS AMERICAINS 
Cook A. Bernheimer (14) La os* 

Bourbon Gold Lion 
Old Valley, pts 

VINS DE BOURGOGNE 
Bourgogne Royal, Chausson fils (3) 

12.00 
Morin, Pere & Fils (2) 

C-S qrts pts 
Macon, 12 qts 7.50 

Macon, 24 qts 8.50 

Beaujolies, 24 qts 8.50 

Beaume, 12 qts 8.60 



42 



LE PRIX COURANT, vendredi 4 aout 1916 



Vol. XXIX— No 32 



Beaume, 24 pts 




9.50 


Chablis, 12 qurts 




7.50 


Chabis, 24 pts 




8.50 


Pomard, 12 qts 




9.00 


Pomard, 24 pts 




10.00 


Chambertin, 12 qts 




13.00 


Chambertin, 24 pts 




14.00 


Mousseaux rouge, 12 qts 




15.50 


Mousseaux rouge, 24 pts 




17.50 


Mousseaux La Perdrix, 12 


qts 


15.50 


Marc Bour., 12 qts 




14.50 


Marc Bour., 24 pts. 




15.50 


BOURGOGNES BLANCS 




F. Chauvenet (15) 






Chablis Superieur (1893) 


10.00 


11.00 


Chablis 


8.50 


9.50 








BOURGOGNES ROUGES 




chauvenet (15) 






Chambertin 1904 


15.00 


16.00 


Clos de Vougeot 1900 


25.00 


26.00 


Corton (Clos du oRi) 


13.75 


14.75 


Nuits 


12.00 


13.00 


Poniard 


10.50 


11.50 


Beaune 


9.50 


10.60 


Beaujolais 


8.50 


9.60 


Macon (Choix) 


8.50 


9.50 


LIQUEURS 






Burnett (15) 






London Dry 




9.45 


Old Tom 




9.46 



BOURGOGNES 
Dufouleur Pere & Fils, Nuit, St-Geor- 
ges, France (14) 
"Macon", p. cs., 12 qts 
"Beaujolais", p. cs., 12 qts 
"Moulin a Vent", p. cs., 12 qts 
"Beaune", p. cs., 12 qts 
"Nuits", p. cs., 12 qts 
"Volnay", p. cs., 12 qts 
"Pommard," p. cs., 12 qts 
"Corton", p. cs., 12 qts 
"Chambertin", p. cs., 12 qts 
"Clos Vougeot", p. cs., 12 qts 
MADERE 
Cossart Gordon (3), qts. 
VERMOUTH 
Cazalis & Pratt (FranQais) (2) 

qts 7.00 

Noily Pratt French Vermouth 9.00 

MOSELLE 
Cossart Gordon (3), qts. 
Moselle Mousseux 
Muscatel ou Extra Dry 

VINS MOUSSEUX 

Bt. y z Bt. !/ 4 Bt, 

Ackerman Laurance. 

Dry Royal Pts. 20.00 

Dry Royal Pts. 22.00 

Dry Royal % Pts. 24.00 

EAUX DU BASSIN DE VICHY (2) 
(2) 



Admirable (2) c-s 60 bout. qts. 6.60 

Neptune c-s 50 bout. Qrts 7.00 

Sans Rivale " 8.0C 

Limonade du Bassin de Vichy (2) 

c-s 60 c-s 100 
Qrts. Pts. 
La Savoureuse 8.00 10.00 

Ginger Ale Imports 
Marque "Trayder" cork (2) pt. spt. 



1.16 0.95 

Crown 1.16 0.95 

Lager de Milwaukee (2) Doz. Brl. 
Miller High Life Pts Brl 

10 doz. 16.00 
Miller Extrait Malt Pts Brl 

8 doz. 2.10 16.20 

BIERES 

Robert Porter & Co., London, Eng. (14) 
Bull Dog Bass's Ale, qts, doz. 
Bull Dog Ale, pts, doz. 
Bull Dog Ale, splits, doz. 

IMPORTED LAGER 

Pabst Milwaukee Co., Milwaukee 
"Blue Ribbon" Lager, p. bb 

10 doz. pts. 
"Export Beer", in brown bots. 

10 doz. pts 

PORTER ANGLAIS 

Read Brother, Ltd. (12) 
Guinness' Stout, Qrts 3.00 

Guinness' Stout, Pts 1.90 

Guinness' Stout, Nips 1.20 

Porter Anglais Qrts Pts Splits 

W. E. Johnson & Co. (2) 

Compass Brand 2.00, 1.35 par doz. 
Biere Anglaise Qrts Pts Splits 

Bass Ale, Pts. 

Bass Ale, Nips 

Bass Ale, Nips 

W. E. Johnson & Co. (2) 

3.19, 1.95 par doz. 

Guinness' (14) Pt. Chop. 

Bull Dog Brand 
Bull Dog Brand Nips 

COCKTAILS 

Cook X Bernheimer Co. (14) La cse 
Manhattan, Martini, Tom Gin, 
Vermouth, Gin, Whiskey, Ame- 
rican 11.60 

"Club" (Heubleins) U. S. Stan- 
dard (3) 

Martini, Manhattan, Whisky, 
Vermouth, Tom Gin et caisses 
assorties (3) 



ABSINTHE 



La cse 



Pernod Edouard 15.00 

Pernod Fils 15.00 

Gempp, Pernod (14) 

Jules Pernod, c-s 12 bout, litre (2) 



CORDIAUX 



Lawrence A. Wilson Co., Montreal (14) 
Wilson's Blackberry Brandy, p. 

caisse 

"Royal Crown", vieux Black- 
berry Brandy Anglais, p. C8. 
"Hungarian" blackberry bran- 
dy, p. cs. 

BURGUNDY (8) 

Burgundy Royal, Chanson Fils, qts 
LIQUEURS 

Levert &. Schudel, "Real Dutch" (14) 
Anisette, p. cs.. 12 bouteilles 16.60 

Clef a la liste ci-dessus. 



Apricot Brandy, p. cs., 12 bout. 

Peach Brandy, p. cs., 12 bout. 

Crime de Menthe, verte, 12 
bouteilles pyramides 

Crime de Cassis, p.c.c, 12 bout. 

Curasao, blanc, orange ou to- 
paz, par 12 cruches 

Kirchswasser, par 12 bout. 

Maraschino, par 12 bout. 
C. Terrand (14) 

La petite Chartreuse jaune qts 



10.00 
10.00 

13.60 
16.60 

16.60 
16.60 
16.60 

22.00 



P. Gamier (2) Engheim les Bains. 



LIQUEURS 




P. Gamier Engh 


eim les Bains 


(2) 


Anisette 


Pts. 12s 


c-s 
12.50 


Blackberry Brandy 


Qurts 12s 


14.00 


Cherry Brandy 


Qurts 12s 


14.00 


Creme de Cassis 


Qurts 12s 


13.00 


Creme de Cacao 


Pts. ,12s 


13.50 


Creme de Mandarine Yt Li- 




tre 


48s 


23.00 


Creme de Menthe Verte 




Qrts 


12s 


13.00 


Crime de Menthe 


Verte, % 




Litre 


48s 


18.00 


Creme de Menthe 


Blanche 




Qrts 


12s 


13.00 


Crime de Vanille 


Qurts 12s 


13.00 


Crime de Violette, 


Qrts 12s 


13.00 


Crime de Roses 


Yt. Litre 48s 


18.00 


Curacao Rouge 


Cruchon 12s 


12.50 


Crime de Curacao 


Cruchon 






48 M, Litre 


18.50 


Curacao Rouge 


Marteau 12s 


13.00 


Curacao Triple Sec Blanc 






Litre 12s 


16.50 


Fine Orange 


Qurts 12s 


17.00 


Fine Orange 


Chop. 24s 


18.00 


Fine Orange Art. 


Cruchon 






Litre 12s 


23.00 


Fine Orange Art. 


Cruchon 






Yt Litre 24s 


25.00 


Fine Anis 


Litre 12s 


23.00 


Fine Anis Art. Cruchon 






ft Litre 24s 


25.00 


Kirsch Commerce 


Qrts 12s 


14.00 


Kummel Crystallise 


Qurts 12s 


13.00 


Liqueur Jaune 


Litre 12s 


19.00 


Liqueur Jaune 


Yi Litre 24s 


20.50 


Liqueur Verte 


Litre 12s 


20.00 


Liqueur Verte 


Yt Litre 24s 


21.60 


Liqueur d'Or 


Litre 12s 


19.00 


Liqueur d'Or 


Yt Litre 24a 


20.00 


Liqueurs Assorties 


Y* Litre 48s 


20.00 


Marasquin Jonc 


Qurts 12s 


13.00 


Marasquin Jonc 


Yt Litre 24s 


14.00 


Marasquin Jonc 


% Litre 48s 


21.00 


Monastine 


Litre 12s 


20.00 


Monastine 


Yz Litre 24s 


22.00 


Monastine 


V* Litre 48s 


26.00 


Peach Brandy 


Qrts 12s 


16.00 


Pousse Cafi 


Litre 12s 


16.00 


Pousse Cafi 


Ya Litre 48s 


20.00 


Prunelle Bourgogne Cru- 




chon 


12s 


17.00 


Sirop de Grenadine 


Litre 12s 


8.50 


Strawberry Brandy 


Qurts 12s 


16.00 



Pour trouver l'agent des merchandises coties ci-dessus, voyez le numiro ap ris le nom qui correspond aux indi- 
cations suivantes: 



1. John Hope & Co., 18 St-Alexis. 

2. Laporte, Martin, Limitie, 568 St- 
Paul. 

3. Walter Wonham & Sons, 6 St- 
Sacrament. 

4. Gillespies & Co., 12 St-Sacra- 
ment. 

6. General Distilling Co. 



9 Law Young & Co., 28 St-Jean. 

12. Boivin Wilson, 520 St-Paul. 

13. Hudon, Hebert, 41 St-Sulplce. 

14. Lawrence A. Wilson Co., Ltd., 
87 St-Jacques. 

15. J. M. Douglas & Co., 19 St-Ni- 
colas. 



18. Larue, Patenaude & Carignan, 
Gratton, Limitee, 234 St-Paul. 



39. Corby Distillery Co., 
Gill. 



137 Mc- 



43. John Robertson, 68 McGill. 
66. Ch. Brown. 42 Isabella. Toronto. 



Vol. XXIX— No 32 LE PRIX COURANT, vendredi 4 aout 1916 43 




PAR DECISION ROYALE 

"CANADIAN CLUB" 

WHISKY 

"IMPERIAL" 

WHISKY 



DISTILLES ET EMBOUTEILLES PAR 

HIRAM WALKER & SONS, LIMITED 

WALKERVILLE, ONTARIO, CANADA. 



ENTREPOTS: 

LONDON, NEW YORK, CHICAGO 

VILLE DE MEXICO 
VICTORIA, C.B., WINNIPEG, MAN 

Agents: WALTER R. WONHAM & SONS 
6 Rue St-Sacrement, MONTREAL 



44 



LB PRIX COURANT, vendredi 4 aout 1916 



Vol. XXIX— No 32 




Vol. XXIX— No 32 



LE PRIX COURANT, vendredi 4 aout 1916 



45 



>♦♦*♦♦♦♦♦♦ 



• • 



CIGARES ET TAB ACS 



• • 



LA SITUATION A LA HA VANE 



Le marche de la feuille commande des prix eleves 



Les grosses manufactures de la Havane travaillent 
tres fort eu ce moment, et eelles plus petites n'ont pas 
ntiii plus a se plaindre des affaires presentes. 

Le marche de la feuille a ete tres anime, surtout si 
Ton considere que les envois de la campagne sont mo- 
i lores; il y a eu une forte demande pour les qualites 
de Vuelta Abajo et de Remedios, qui sont accaparees 
par les manufacturiers de cigarettes des qu'elles arri- 
vent sur le marche de la Havane et les prix payes 
pour leur acquisition montent de facon appreciable. 

Pour la nouvelle feuille de Partido, il continue a 
y avoir une forte demande de la part des manufactu- 
riers americains de cigares Clear Havana et les prix 
eommenceut a s'orienter vers la hausse. 

II est trop tot dans la saison pour donner une previ- 
sion eonsciencieuse en ce qui concerne les meilleures 
qualites de Vuelta Abajo, aussi bien que pour les pre- 
miers ot seconds capaduras de Remedios. Des change- 
ments pour ceux-ci surviennent ordinairement pendant 
les inois d 'octobre, de novembre et de decembre ou me- 
mo encore plus tard. 

A part cela, il n'y a pas de stock sur le marche de 
La Havane. car les escogidas s'efforcent de pousser les 
qualites inferiem*es d'abord. 

Pour modifier la position exccptionnellement forte 
(hi marcbe. les calculs suivants concernant la recolte 
1916 sont de quelque interet : 

Balles 

Vuelta Abajo 110,000 

Semi Vuelta 18,000 

Partido 30,000 

Remedios 130,000. . 

Oriente 12,000 

Total de la recolte 300,000 

L'industrie de la cigarette a Cuba exige au moins 
inn. 000 balles. mais la question repose de savoir ou el- 
le sera capable de les obtenir. car il semble actuelle- 
ment impossible de compter sur plus de 65,000 balles de 
Vuelta Abajo et Colas Semi Vuelta, et sur peut-etre 50,- 
000 hollos de Remedios. feuilles perdues, manchados et 
troisiemos capaduras. ce oui ne donne qu'un approvi- 
sionnement de 115,000 balles. soit un mannue de 45.000 
balles. Si TEurone et l'Amerique du Sud devaient 
aelioter des ouantites de cos especes. le manque serait 
memo encore pins jrrand. TTne suecestion possible est 
iTutilisov les tirres comme cela fut fait en 1898, alors 
rm'il n'v avait pour ainsi dire pas do recolte de tabac, 
nar suite do la guerre. 

Sons do telles oirconstances on ne pout dire jusqu'ou 
les nrix nourront monter pour la matiere premiere. En 
temps normal, les manufacturiers do cigares de la Ha- 



vane peuvent marcher tout juste avec un approvision- 
nement de 140,000 balles, mais par suite de la guerre eu- 
ropeenne, les gros manufacturiers ont saisi l'occasion 
par les cheveux, de sorte que la Havane peut faire face 
a ses besoins et avoir encore 60,000 balles de Remedios 
a vendre aux clients americains. Ceci, cependant, est 
une tres petite quantite, si on reflechit que cet ap'pro- 
visionnement devra durer environ 16 mois a venir, 
avant qu 'on soit en possession dc la nouvelle recolte de 
1917. Les prix sont destines a monter cette annee, ce- 
la ne fait aucun doute. Les acheteurs d'aujourd'hui 
peuvent encore se permettre de discuter les prix, mais 
a mesure que la saison avancera ceux qui voudront 
acheter devront accepter les prix qui leur seront faits. 
Dame Nature donnera-t-elle ou non une grande et 
bonne recolte. That is the question. C'est le temps 
qui resoudra ce dilemme. Au demeurant, la recolte du 
tabac est sujette a taut de changements pendant la pe- 
riode qui va du commencement des semailles jusqu'a 
la seconde fermentation dans les balles que la moindre 
prediction a ce sujet, serait temeraire. 

Les ventes durant la semaine prenant fin le 22 juil- 
let se sont elevees a La Havane a 3,300 balles se repar- 
tissant comme suit : Vuelta Abajo, 2,000 ; Partido. 1,000 
et Remedios, 300 balles. 

Les acheteurs furent les Americains, 2,000; les im- 
portateurs de l'Amerique du Sud, 400 et les manufac- 
turiers locaux de cigarettes, 900 balles. 

Reception de feuilles de tabac de la campagne: 

Du8juilletau Depuis le 
14 juillet 1916 17 Janvier 
1916. 

Vuelta Abajo 4,401 49,951 

Semi Cuelta 606 3,990 

Partido 554 i 96B 

Remedios 3,245 22,683 

Oriente 2 27 3^263 

Totaux 9,033 81,850 



LA FABRICATION DES CIGARETTES 



Des statistiques publiees par le departement du re- 
venu de 1'interieur demontrent que la quantite de ci- 
garettes fumees au Canada durant la derniere annee 
fiscale a ete plus considerable qne jamais. 

Un milliard, cent soixante millions, quatre-vingt-dix- 
sept mille, huit cent quarante-cinq cigarettes furent 
enrogistrees au departement. 

Sur cette quantite, 85,936,000 cigarettes furent acbe- 
tees pour des soldats et matelots de l'ompire et des al- 
lies. 

Les statistiques du departement fixent a 1,081,161,- 
000 le nombre de cigarettes fnmees au Canada Pan 
dernier; 20,146,573 livres de tabac ont ete fumees. au 
Canada durant la derniere annee fiscale. 



46 



LE PRIX COURANT, vendredi 4 aout 1916 

LES MALADIES DU TABAC 



Vol. XXIX— No 32 



Nous mentionnerons en premier lieu 1 'affection qui 
results de la presence d'un grand vegetal parasite. 

L'Orobranche rameuse. — Cette plante se nourrit 
aux depens de divers vegetaux (tabac, clianvre, toma- 
te) dont elle absorbe la seve. La partie inferieure de 
sa tigo est fixee sur la racine du tabac. Ses fleurs 
sont de nuance bleuatre. 

L'orobranche envahit parfois, vers le mois de juil- 
let, les plantations ou elle provoque une maturite pre- 
coce et factice en meme temps qu'une diminution con- 
siderable de la valeur des produits. 

La recolte anticipee des tabacs est parfois necessai- 
re. On doit toujours empecher la plante parasite de 
fructifier. II faut, d'ailleurs, le plus souvent, aban- 
donner quelques annees les terrains envabis par l'o- 
branche. 

Moisissure, — II arrive souvent que, apres dessic- 
cation, les tabacs soient attaques par diverses moisis- 
sures. Celles-ei appartiennent pour la plupart, a dps 
varietes tres connues (Penicillum glaucum. Aspergil- 
lus Caucus. Sterigmatacystis nigra) que Ton rencon- 
tre frequemment a la surface des matieres organiques 
exposees a l'humidite. 

C'est un moyen preventif des plus efficaces que de 
masser les produits dans des locaux bien sees. Notons 
aussi le procede que nous avons employe avec suc- 
ces pour arreter l'extension de la moisissure et qui 
consiste a soumettre les tabacs a Taction de la fumee. 
Bien entendu, il ne peut etre recommande qu'en au- 
tant que les locaux dont on dispose permettent d'y re- 
courir sans danger d'incendie. 

Maladies nronrement dit.es. — Le tabac est sujet a un 
certain nombre de maladies qui ont ete etudiees par 
M. Delacroix, directeur de la station de Patbologie ve- 
getale de Paris. 

Nous distinguerons d'une part les maladies parasi- 
taires, d 'autre part celles dont l'origine est non para- 
sitaire ou inconnue. 

Maladies parasitaires. — "Anthracnose. ou Ohan- 
cre bacterien." — Cette maladie. qui se manifeste. or- 
dinairement. vers le mois de juillet, est caracterisee 
par l'apparition sur les nervures des feuilles ou sur la 
tige, de tacbes jaunes d'abord. brunes ou noiratres en- 
suite. 

Aiix endroits atteints, le tissu desorganise se dechi- 
re; il en resulte de veritables chancres pouvant attein- 
dre la region medullaire. Les feuilles ainsi eprouvees 
ne presentent que peu de resistance au vent qui les 
brise facilement. 

La maladie peut etre, d'ailleurs, accompagnee de 
symptomes variables et souvent fort differents de ceux 
que nous venons d'indiquer. 

Parfois elle se propage rapidement au parenchyme 
des feuilles qui se couvrent de taches brunes a eon- 
tour irregulier et prennent ainsi 1 'aspect "rouille." 

Parfois, au contraire, 1 'anthracnose se limite aux 
nervures dont le developpement en longueur se trouve 
ainsi contrarie tandis que la parenchyme voisine s'ac- 
croit normalement. II en resulte 1 'aspect frise bien 
connu des planteurs de tabac. 



La cause de cette maladie est, d 'apres M. Delacroix 
une bacterie (bacillus aeruginosus) qui s'introduit or- 
dinairement dans la plante a, la faveur de quelque le- 
sion. Cet organisme microscopique parait susceptible 
de sojourner longtemps dans le sol a l'etat de vie la- 
tente, permettant ainsi a l'anthrocnose de se trans- 
mettre d'une culture a, la suivante. 

On ne peut que conseiller des moyens preventifs tels 
que l'alternace des cultures, la destruction des pieds 
malades, etc. 

"Pourriture des semis." — Cette maladie envabit 
parfois les semis en y formant des taches circulaires 
plus ou moins etendues. Les jeunes plants semblent 
pourrir et disparaissent bientot. 

Ici encore la cause du mal est une bacterie dont le 
developpement parait etre favorise par l'humidite ex- 
cessive d'une atmosphere confinee. Le terreau des 
coucbes lui servirait de vehicule et cela d 'autant mieux 
qu'il est plus riche en humus. 

Les meilleurs remedes consistent dans la destruction 
immediate des pieds malades, l'aeration des couches, 
la moderation des arrosages, enfin et surtout, dans le 
renouvellement des terreaux. 

"La pourriture des semis peut aussi avoir pour cau- 
se l'invasion, non d'une bacterie, mais d'une varie- 
de moisissure caracterisee par des fructifications ver- 
tes. Les methodes de defense restent d'ailleurs les 
memes. 

"La Rouille Blanche." — Elle est caracterisee par 
l'apparition sur les feuilles de petites taches qui, jau- 
nes d'abord, deviennent plus tard a, peu pres blan- 
ches. L'extension de ces taches est, en general, limi- 
tee rapidement. C'est la aussi une affection d'origine 
bacterienne qui ne presente, d'ailleurs, que peu d 'im- 
portance. Elle est parfois confondue avec la "mosa'i- 
que" dont nous allons dire quelques mots." 

Maladies non parasitaires. — "Mosai'que, ou niel- 
le". — Les symptomes de cette maladie son tres analo- 
gues a ceux de la rouille blanche. Mais, tandis que 
cele-ci ne prend, d 'ordinaire, que peu d'ex]iansion, les 
taches de la mosai'que, au contraire, envahissent par- 
fois toute la feuille. Les tabacs nielles deviennent tres 
fragiles et se pulverisent facilement au cours de la des- 
siccation. lis perdent ainsi une grande partie de leur 
valeur. La mosai'que est une maladie qui determine 
de grands degats dans les cultures. Ses causes sont 
mal connues. mais paraissent tenir aux mauvaises qua- 
lites du sol. 

"Tabac blanc." — M. Delacroix indique une parti- 
cularite qui earacterise nettement cette maladie: quaiid 
un sujet en est atteint, les feuilles exterieures dc son 
bourgeon terminal, au lieu de rester dressees. se cou- 
dent a angle droit, vers l'exteriexir. 

Les plants malades accusent une maturite liative 
qui n'est, d'ailleurs qu'apparente. Leurs feuilles se 
comportent mal au sechoir ou elles restent verdatres 
et semblent tout particulieerment exposees a etre en- 
vahies par des moisissuiv^s. 

Ici encore on ne peut assigner au mal que des causes 
incertaines dependant plus ou moins de la nature du 
terrain, peut-etre aussi des blessures provoquees par le 
repiquage. 



Vol. XXIX— No 32 



LE PRIX COURANT, vendredi 4 aout 1916 



47 





TAB AC A 
CHIQUER 

COPENHAGEN 



Est le Favori, parceque sa saveur 
distinctive et ses qualites riches et 
recherchees en ont fait 

Le Meilleur Tabac a Chiquer 



[VENDU PAR TOUS LES MARCHANDS EN GROS 




48 



LE PRIX COURANT, vendredi 4 aout 1916 



Vol. XXIX— No 3S 



M. Je Marchand, 

Vousrendez-vouscompte du benefice que vous rea- 
lisez en mettant en evidence des marchandises qui 
sont annoncees dans tout le pays ? 




Un commergant qui ne fait des affaires que dans sa 
localite peutne pas avoir lesmoyensdef aire de la publi- 
city suruneaussigrandeechelle que les manufacturiers 
dont le commerce s'etend par tout le pays ; MAIS. . . . 

II peut profiter de la publicite de ceux-ci en faisant 
un bel etalage dans ses vitrines et en donnaiit aux ar- 
ticles annonces dans tout le pays une place proemi- 
nente dans son magasin--en faisant—sienne—la— publi- 
cite— des— manufacturiers. 

L'aff iche reproduite ci-dessus, bien coloree, pleine 
de vie, 10* de hauteur par 25' de largeur, s'adresse 
plusieurs fois par jour a plus de 3,500,000 Canadiens. 

Mettez une carte du STAG dans votre vitrine et 
voyez quelle augmentation d'affaires elle vousvaudra. 

Faites votre cette publicite 



ECRIVEZ A LA 



CANADIAN POSTER COMPANY, 

EDIFICE LEWIS, MONTREAL 

Pour la Publicite par VAffiche n' importe ou au Canada. 



Vol. XXIX— No 32 



LE PRIX COURANT, vendredi 4 aout . 1916 



49 



TABACS -GIC ARES-CIG ARETTES 

NOS PRIX COURANTS 

Marques speciales do marchandises dont les maisons, indiquees en caracteres noirs, ont I'agence ou la representa- 
tion directe au Canada ou que ces maisons manufacturent el les -mimes. — Les prix indiques le sont 
d'apres les derniere rensei gnements fournis par les agents ou les manufacturers. 



Gloria 7s 6-22 

6.50 



Gold Crest 20s 

Hasan "Turques", bouts en liege 

ou en or 

Mecca "Egyptiennes", bouts unis 

ou en or 

Mogul "Egyptiennes", bouts unis 

ou en liege 12.75 

Murad "Turques", bouts unis . 12.75 



.80 



8.80 




New Light, Petits cigares 8.80 

Old Chum, bouts unis ou en or 8.60 
Old Gold, 6s. bte de 600, la bte 

$4.10 6.88 

Pall Mall, format ordinaire 19.60 

Pall Mall, format royal 26.0* 

Players Navy Cut 8.78 




Richmond Straight Cut, bte de 

10 

Richmond Straight Cut, bte de 

20 

Sweet Caporal 

Sweet Sixteen 7s, bte de 700, la 

bolte $4.86 

Sub Rosa, petlts cigares 

Cigarettes importees. 
Capstan, douce et medium . . 
Capstan, bte de 10 avec porte- 

cigarettes 

Soussa, Importees du Calre, 

Egypte extra fine, No 26 

Soussa, extra fine. No. SO 

Soussa, Khedivial 

Three Castles, bte de fer-blanc, 

60s, bte de carton 10s 

Three Castles, bte de fantalsle . 

Tabacs a Cigarettes. 

B. C, No. 1. 14s 

Sweet Caporal, lis 



11.60 

11.00 
8.80 

8.22 
8.80 

15.50 

15.50 

21.60 
24.10 

82.50 

19.00 
19.50 

1.18 
1J6 



IMPERIAL TOBACCO COMPANY Tabacs coupes. 

OF CANADA, Limited 
CIGARETTES Le 1,000 

Bouquet, 7s, bolte 350, par bte.. 6.22 

Calabash 1L50 

Columbia, petits cigares 12.50 

Dardanelles "Turques" bouts 

unis 13.00 

Dardanelles "Turques", bouts 

en liege ou en argent 13.00 

Derby's, bte de 660, par bte $4.30 7.15 

Fatima 20s 10.75 

Guinea Gold 8.50 



OIDCHUM 

VIRflNj/i ryiKE CUT 

SQKWtfG o 
o) TOBACCO 



lunm JbsxcoCcKPW * Canada l -. ■„ 



Old Chum. 12s 

Meerschaum, 12s 

Athlete Mixture, bte en fer- 
blanc, M et hi. lb 

Old Gold, 13s 

Seal of North Carolina, 13s 

Duke's Mixture, "Cut Plug", 1/18 
Duke's Mixture "Granule" sac 1/18 

Old Virginia, pqts Vi et 1 lb 

Old Virginia, pqts 1/16 

Bull Durham, sac 1-11 et 1-16.. 

Snap, pqts hi et 1-16 

Calabash Mixture, bte ^ et 1 lb 
Calabash Mixture, bte ^4 lb.... 
Calabash Mixture, import*, bte 

hi 

Pride of Virginia, imports, bte 

1/10 

Capstan Navy Cut, Imports, bte 

% moyen et fort 

Old English Curve Cut, Imports 

bolte 1/10 

Tuxedo, imports, bolte 1/10.... 
Lucky Strike, imports, bolte, 

1/10 

Rose Leaf, Imports, a chlquer 

pqt 8 1 oz 

Tabacs a chiquer importes. 

Piper Heidsieck 

Casino — 

Pqts % lb., boltes 5 lbs 

Pqts 1/10 lb., boltes 6 lbs 

Pqts hi lb 

Pqts 1 lb 



o.9» 

0.99 

1.60 
1.12 
1.04 
1.04 
1.04 
0.80 
0.70 
1.80 
0.67 
1.45 
1.60 

1.60 

1.60 

1.60 

1.60 
1.60 

1.60 

1.40 

1.40 



0.32 
0.40 
0.30 
0.28 



Horse Shoe Solace — 

Pqts 1/12 lb., boltes 5 lbs 0.48 

Pqts hi lb 0.48 

Pqts 1 lb 0.48 

Pqts 1 lb. avec pipe a 1'intS- 

rieur 0.68 

Bolte de fer-blanc, % lb 0.63 

Gold Block — 

Sacs 1/14, boltes 5 lbs! 0.68 

Sacs 1/9, boltes de 6 lbs 0.68 

Boltes en mStal ^ lb 0.75 

Brown Shag pour fumer et chiquer — 

Pqts 1/12 lb., boltes de 6 lbs. 0.48 

Pqt a % lb 0.46 

Pqts 1 lb 0.46 

Signam Cut Plug — 

Sacs 1/14 lb., boltes de 5 lbs.. 0.66 

Pqts 1/12 lb., boltes de 6 lbs.. 0.48 

Pqts % lb 0.46 

Carillon (pour fumer et chiquer) — 

Pqcs 1/11 lb., boltes de 6 lbs. . 0.44 

Como — 
Pqts 1 lb. avec pipe a l'intft- 

rleur 0.48 

Lion Brand (Coup* gros pour 
chiquer) — 
Sac s en papier 1/12, boltes 6 

lbs 0.46 




Horse Shoe 

Rose No 1 de Landry 

Rose No 1 de Houde 

Tabacs a chiquer en palettes. 
Moose, 12s, hi cads., 12 lbs., 

eads. 18 lbs 

Snowshoe bars, Cs, % butts, 12 

lbs 

Stag bars, 6s, hi butts, 12 

bte s 6 lbs 

Black Watch, 7&s, hi buts, *hi 

lbs, btes 4 lbs 

Bobs, 6s. ^ cads., 12 lbs., % 

cads.. 6 lbs 

Bobs. 12s, Ms butts, 12 lbs, btes 

6 lbs 

Currency, 6s, Vi butts, 9 lbs 

Currency Navy, 12s, % cads, 12 

lbs, hi cads., 6 lbs 

Pay Roll thick bars, 8V4 butts. 

21 lbs., btes 6 lbs 

Empire Navy bars, 8s, btes 

6 lbs 

Walnut bars, 8s, btes 6 lbs 

EMPIRE BRANCH 
Tabacs a fumer en palettes. 

Pedro bars, 6 6-7. btes 7 lbs 

Rosebud bars, 7%, butts 21 V4 

lbs., btes 6 lbs 

Ivy, 8s, butts 18 lbs., % butt 8 9 

lbs 

Shamrock bars et plugs, 7V4s, 

% butts, 12 lbs., btes 6 lbs... 
Derby, 7s, btes 8 lbs 

Tabacs Coupes. 

Great West, sac 9s 

Forest & Stream, bte 1/11 

Forest & Stream, bte %, Y 2 et 1 

lb 

Forest & Stream, Jarre de 1 lb. 

avec humecteur 



0.95 
0.38 
0.40 



0.46 

0.66 

0.48 

0.60 

0.46 

0.46 
0.46 

0.46 

0.68 

0.64 
0.64 

0.67 

0.57 

0.64 

0.67 
0.56 

0.72 
0.89 

0.80 

1.00 




THE B. HOUDE CO., LTD., 
QUEBEC. 

Tabac coupes a fui.ier. 
Trappeur — 

Pqts 1/12, boltes 6 lbs 

Sacs 1/14, boltes 6 lbs 

Pat, % lb 

Paqt 1 lb 

Comfort — 

Sacs 1/14, bottoa 6 lbs 



0.48 
0.66 
0.40 
0.40 

0.61 



50 



LE PRIX COURANT, vendredi 4 aout 1916 



Vol. XXIX— No 32 



lbs 0.52 

Tri -Color 

Pqts 1/10, boites de 5 lbs o.4u 

Houde's No. 1— 
Pqts 1 lb .avec pipe a l'inte- 

rieur 0.54 

Pqts H lb., boites de 5 lbs O.af. 

Pqts to lb 0.50 

Pqts 1 lb 0.60 

Valise de fer-blanc, 1 lb 0.54 

Micmac (Coarse Cut Chewing) — 
Sacs en papier 1/12, boites 5 

lbs 0.45 

Houde's Fine Cut (pour fumer 
et chiquer) — 

Pqts 1/14, boites de 5 lbs 0.60 

Pqts 1/7, boites de 5 lbs 0.60 

Hudson (pour fumer et chiquer)) — 

I Nits 1/14. boites de 3 lbs 0.60 

I'qts 1/7, boites de 5 lbs 0.60 

Golden Leaf — 

Pqts 1/15, boites de 5 lbs 0.60 

Pqts Vs. boites de 5 lbs 0.60 

Bolteg de fer-blanc, ȣ lb 0.68 

Boites de fer-blanc, hi lb. 0.75 

Rainbow — 

I'qts 1/10, boites de 5 lbs 0.80 

HoHes de fer-blanc, hi lb.... 0.83 

Boites de fer-blanc, %, lb.... 0.88 

Sacs 1/6 lb., boites de 5 lbs. 0.90 

Champaign — 

Pqts 1/11, boites de 5 lbs 0.85 

Morning Dew — 

Pqts 1/11, boites de 6 lbs 0.85 

Boites en metal, hi lb 0.94 

Cremo — - 

Pqts 1/15, boites de 6 lbs 0.60 

Standard — 

Pqts 1/10, boites de 5 lbs 0.80 

Boites en metal, V* lb." 0.86 

Jockey — 

Pqts 1/15. boites de 5 lbs 0.60 




Senator — 

Pqts 1/11, boites de 5 lbs 0.90 

Sacs 1/6, boites de 5 lbs 1.00 

Boites en metal, hi lb 0.95 

Jolly Good Navy Cut — 

Boites en metal 1/9, btes 2 lbs. 1.10 

Patriot — 
Boites en metal, 1 lb 0.35 

Handy (Cut Plug)— 

Sacs 1/11, boites de 5 lbs 0.80 

(Suite de la page 33) 

biens mobiliers de toutes sortes, y com- 
pris le droit de faire le commerce de 
tons materiaux, marchandises, pro- 
prietes mobilieres et immobilieres, de 
les hypothequer, vendre, echanger ou 
autrement aliener, construire et exploi- 
ter, et faire toutes affaires se rappor- 
tant ft ces objets; 

Acquerir les biens et affaires, en tout 
ou en partie, de toutes personnes ou 
compagnies en tout ou en partie sem- 
blables a ceux de la presente compa- 
gnie, ou se fusionner avec elle ou ven- 
dre ses biens et affaires it toutes telles 
compagnie ou personnes, y compris les 
actions et obligations de toutes telles 
compagnies, et payer pour telles acqui- 
sitions en actions, obligations ou au- 
tres valeurs de cette compagnie et de 
toute autre, souscrire ou autrement ac- 
querir et detenir des actions dans tou- 
tes autres compagnies foncieres; ven- 



Alice— 

Sacs 1 lb 0.35 

Cadet— 

Pqt s 1/14, boites de 5 lbs 0.58 

Boites de metal, % lb 0.75 

Old Style— 

I'qts 1/11, boites de 3 lbs... 0.85 
Tabcc a fumor, coupe naiurelle. 
Extra Parfum d'italie (Quesnel) — 

Pqts 1/14 boites de 5 lbs 0.56 

Mini Ami (Pure Quesnel) — 

Pots 1/10. boites de 3 lbs 0.75 

Pqts ',i lb 0.60 

Pqts 1 lb 0.60 

"Ligne Speciale No. 40" — 

Ligne sp6ciale No 40 0.40 

Pqts. 1/10 lb. boites de 5 lbs. 0.40 

Pqts. 1-5 lb. 0.40 

Pqts. hi lb. 0.32 

Pqts 1 lb. 0.40 

Ligne Speciale 0.40 
Red Cross — 

Pqts 1/12, boites de 5 lbs 0.48 

Pqts % lb 0.48 

Pqts 1/9, boites de 6 lbs 0.69 

Tiger— 

Pqts 1/12, boites de 5 lbs 0.48 

Montcalm — 

Pqts 1 lb 0.80 

Encore — 

Pqts 1/12,, boites de 5 lbs 0.48 

Pqts % lb 0.48 

Pqts 1 lb 0.48 

Sacs hi, boites de 5 lbs 0.58 

Rouge et Quesnel — 

Pqt s 1/12, boites de 5 lbs 0.48 

Pqts 1/6 lb... 0.45 

Pqts V4 lb 0.45 

Pqts 1 lb 0.46 

Quesnel — 

Pqts 1/5 lb 0.50 

Pqts Va, lb 0.50 

Pqts 1 lb 0.60 

Houde's Best One Dollar Mixture 
(Quesnel) — 

Pqts 1/11, boites de 5 lbs 0.90 

Pqts 1/5 lb 0.90 

Pqt 8 hi lb 0.90 

Pqts 1 lb 0.90 

Napoleon — 

Pqts 1-16 lb., boites de 5 lbs 0.40 

Bellefeuille— 

Pqts % lb 0.32 

Pqts % lb 0.32 

Pqts 1 lb 0.30 

Houde's Quesnel — 

Pqts 1/16, boites de 5 lbs 0.68 

Pqts 1/9, boites de 5 lbs 0.68 

Prairie — 

Pqts 1/12, boites de 6 lbs 0.48 

Rouge — 

Pqts hi, boites de 5 lbs 0.32 

Pqts hi lb 0.82 

Pqts hi lb 0.88 

Pqts 1 lb 0.30 

Golden Broom — 

Boites en metal 1/7 0.60 

dre ou transiger sur ses biens pour tou- 
tes considerations que la compagnie 
jugera a propos t et en particulier pour 
actions, debentures, obligations ou au- 
tres garanties de toutes autres compa- 
gnies; signer, accepter et endosser 
tous billets promissoires, lettres de 
change, mandats et autres valeurs n6- 
gociables, faire des avances en argent 
ou prets aux clients ou autres person- 
nes ayant des relations d'affaires avec 
la compagnie, et garantir 1' execution 
de tous contrats; 

Agir comme agents ou courtiers dans 
toutes affaires de la nature de celles 
mentionnees ci-dessus, soit a titre de 
principal ou d'agents; 

Remunerer par paiement en argent, 
actions ou obligations de cette compa- 
gnie, ou de toute autre maniere, ton- 
tes personnes ou corporations pour ser- 
vices rendus, emettre et allouer des 
actions acquittees, bons ou obligations 
•de cette compagnie ou de toute autre 



Houde's Special Parfum d'italie 
Pqts 1/12, boitc s de 5 lbs 



0.48 




Richelieu — 

Pqts 1/12, boites de 5 lbs 0.48 

Tabacs a Cigarettes 
Rugby — 

Btes glissantes 1/10, btes 6 lbs 0.77 
Pqts. 1/16, boites de 5 lbs 0.70 

Pqts y* lb 0.70 

Pqts 1 lb 0.70 

Petit Bleu— 

Pqts 1/14, boites de 5 lbs 0.60 

Pqts 1/9, boites de 5 lbs 0.60 

Pqts Vi lb 0.55 

Pqts 1 lb 0.55 

L. L. V.— 

Pqts Vi lb 0.66 

Pqts 1/14, bolteg de 5 lbs 0.60 

Petit Poucet — 

Pqts 1/14, boites de 6 lbs 0.68 

Le Petit Jaune — 

Pqts 1/14, boites de 5 lbs 0.58 

Calabrese — 

Pqts 1-16, boites de 6 lbs 0.70 

Swoboda — 

Boites glissantes 1/10, btes 6 

lbs 0.74 

Carlo— 

Pqts 1/16, boites de 5 lbs 0.66 

Ali Baba— 

Pqts 1/16, boites de 5 lbs 0.70 

Pqts 1/11, boites de 5 lbs 0.76 

Boteff— 

Pqts 1/16, boites de 5 lbs 0.70 

"Sunrise — 

Pqts. 1/13, boites de 1 lb. et 5 lbs. 1.05 

Tabacs a cigarettes, turc 
Houde's Turkish — 

Pqts 1/15, boites de 2 lbs 1.16 

Yafa— 

Pqts 1/16, btes de 2 et 6 lbs. 1.25 
Osman — 

Pqts 1/16, boites de 2 lbs 1.26 

Hochfeiner — 

Pqts 1/16, boites de 2 lbs 1.25 

Palettes pour chiquer 
Spun Roll— 

1/16, boites 1 lb 0.70 

Coupe et Prese Nature! 
Original (Quesnel) — 

Pqts 1/9, boites de 6 lbs 0.70 

Pqts M lb., boites de 6 lbs 0.70 

en paiement de tels servires, ainsi 
qu'en paiement de toutes affaires, 
droits ou privileges, actions ou autres 
valeurs que la compagnie peut lega- 
lement acquerir en vertu de ses pou- 
voirs; et generalement faire toutes 
transactions mobilieres et immobilie- 
res et toutes choses se rapportant com- 
me principal ou accessoires aux objets 
ci-dessus mentionnes, sous le nom de 
"Compagnie Fonciere Metropolitaine", 
avec un fonds social de vingt mille 
piastres ($20,000.00) divise en vb 
mille (20,000) actions d'une piastre 
($1.00) chacune. 

La principale place d'affaires de la 
corporation, sera clans la cite de Mont- 
real. 

Pad"' du bureau du secretaire tie la 
province, ce vinst-et-unieme jour >le 
juillet 1916. 

C.-J. SI MA UP. 
4f Sous-secretaire de la province 



XXIX— No 32 



LE PRIX COURANT, vendredi 4 aout 1916 



►o< ?o( >o< >o< )o< >o{ )o{ )o< >o< >o< >o< >o< >o< )o< >o< >o{ >o< )o< )o< >o< )o< >o< >6^ 



QUAND UN ARTICLE PORTE 
CETTE MARQUE 






TRADE 




MARK 



Vous pouvez avoir 
Confiance en sa qualite 



United Shoe Machinery Company of Canada 

LIMITED 

Montreal, Que. 



LE PRIX COURANT, vendredi 4 aout 1916 Vol. XXIX— No 32 



Le Vapeur "GREGORY" avec 

UNE PLEINE CARGAISON 

DE 

MELASSES de LEACOCK 

vient d'arriver a bon port et les melas- 
ses seront a Montreal cette semaine. 

Insistez pour avoir les melasses 

EXTRA FANCY de LEACOCK 
EXTRA CHOICE de LEACOCK 

en passant votre commande a votre 
fournisseur. 

Leacock and Company 

Exportateurs de Melasses de la plus haute qualite 

LA BARBADE ANTILLES ANGLAISES 




inde en 1887 



MONTREAL, vendredi 11 aout 1916 



Vol. XXIX. -No 33 



mm 



CE QUE LES EPIC IE RS DISENT 



a propos de la 







'/, La Maison Fraser, Viger & Co., Limited, dc Montreal, a la reputation dans 
7///Z tout le Canada, d'avoir la clientele de la plus haute classe. Cette maison bien 
$ connue commai.de toujours a ses clients ses meilleurs articles. 
w./i Dan.3 ses annonces dans les journaux quotidiens, elle attire toujours l'at- 

' y. tension sur "L'Origineile et Authentique Sauce Worcestershire". 




LEA^ PERRINS 
SAUCE 




Authentique Sauce Worcestershire 

"LEA & PERRINS" 

Parmi toutes les differentes sauces qui inondent le mar- 
che, la Lea & Perrins, "L'AUTHENTIQUE WORCES- 
TERSHIRE" est to I jours en tete et de beaucoup. Sa sa- 
veur est unique et des plus appetissantes, differente de 
toutes les autres. Nous vendons 1' Authentique Sauce 
Worcestershire Lea & Perrins en trois bouteilles de dif- 
ferentes grandeurs 

Bouteilles moyennes, chacune 60c 

Bouteilles potites, chacune 35c 



Cette annonce n'a pas ete sollicitee par nous, et est un frappant exem- 
ple de l'estime dans laquelle est tenue la Sauce Lea & Perrins parmi les 
epiciers cuesi 'oien r.ue parmi les consommateurs. 



J. M. Douglas & Co- 

Agents pour le Canada 



Montreal 

Etabli en 1857 




mi VMM, 




LE PRIX COURANT, vendredi 11 aout 1916 



Vol. XXIX— No 33 




Hftt MESSW4 
LEMONADE POWDER 




Rosenheim sjonas 

MONTREAL 




MESSINA 

pour Limonade 



THE MESSINA 

LEMONADE 

POWDER 

OpVj *CT OF PARLIAMENT 
°f CANADA IN THE YEAR ONt 
I"OUS« ND EIGH T HUNDRED 
*"D SEVENTY-FOUR BY 

ROSENHEIM 8, JONAS. 
LV^0FFICE0FTHEM1N1STE R 
FLORICULTURE UNDER N? ■» 
B?r 2 523 IN THE TRADE «» Br 
OE^ 5 MANUFACTURING °!| 
S|,', Lt 2 s SELLING "M ,t *ItmE 
"utl C BE PROSECUTED TOT" 

ULL EXTENT OF THE LAW 

H ENR| JONAS & C °- 

S °LE PHOPRIETOBS 



est protegee par une marque de fabrique per- 
petuelle, obtenue conformement a Facte du 
Parlement du Canada en l'annee mil huit cent 
soixante-quatorze par 

ROSENHEIM & JONAS 

et enregistree au bureau des ministres de Tagri- 
culture sous le titre No. 3 Folio 523 sur le re- 
gistre des Marques de fabrique. 

Les fabricants ou vendeurs d'imitations seront 
poursuivis avec toute la rigueur de la loi. 

HENRI JONAS & CIE, 

SEjULS PROPRIETAIRES, 

MONTREAL 



Directions pour l'usage de la poudre a 
Limonade "MESSINA" 

Faire dissoudre 1 a 2 cuillerees a the dans un verre 
d'eau, il n'y a pas besoin de sucre. 

Le contenu de ce paquet fournira § gallon de bonne 
limonade. 






Vol. XXIX— No 33 LE PRIX COURANT, vendredi 11 aout 1916 



La Confiture de Fraises — 1916 

EST PRETE 

Elle est faite des delicieuses 

Fraises 
Cuthbert 

La plupart des epiciers 
suivent notre conseil et 
achetent des maintenant 
la Confiture Marque 
"Aylmer". 

II est certain que les prix 
seront plus eleves cet 
automne et que la de- 
mande sera considera- 
ble, car la menagere ne 
fait pas de confitures par 
suite de la cherte du Su- 
cre. 

Commandez-en a votre fournis- 
seur, aujourd'hui. 

Dominion Canners, Limited 

HAMILTON - - CANADA 



LE PRIX COURANT, vendredi 11 aout 1916 



Vol. XXIX— No 33 



PRIX ; COURANTS 

Dans la llste qui suit sont comprises uniquement les marques speciales de marchandlses dont les maisons, lndiquees en ca- 
racteres noirs, ont l'agence ou la representation direct* au Canada ou que ces maisons manufactured elles-m6mes. Les prlx 
IndiquGs le sont d'aprSs les derniers renseignements fourms par les agents, reprGsentants ou manufacturiers eux-memes. 



WALTER BAKER & CO., LTD. 

Chocolat Premium, pains de hi 
liv. et de >4 lv., boite de 12 

liv., par liv 0.37 

Breakfast Cocoa, 

boltes de 1-5, 

M. H, 1 et 6 

liv 0.41 

Chocolat sucre, 
Caracas, hi et 
hi de liv., bol- 
tes de 6 lbs. .0.31 
Caracas Tablets, 
Cartons de 5c, 
40 cartons par 
boite, la boite .1.25 
Caracas Tablets, 
cartons 5c, 20 
cartons par 
boite la boite . 0.65 
Caracas "Assor- 
tis", 33 paq. 
par boite, la 

boite 1.00 

"Diamond", pain 
boltes de 6 liv. 

la liv 0.24 

Chocolat sucr6 Cinquieme, pains 
de 1-5 de liv., boltes de 6 liv., 

la livre 0.22 

,-ocoa Falcon (pour soda chaud 
et froid) boltes de 1, 4 et 10 liv., 
la llvre 0.36 

Les prix ci.dessus son F.O.F., Mont- 
real. 




REGISTERED 
TRADE-MARK 



Chocolat sucre 
de 1-6 de liv., 



BRODIE & HARVIE, LIMITED 

Marines prfeparfies de Brodie La doz. 
"XXX" (Etiquette rouge; pqts. 3 

lbs 1.75 

Pqts. de 6 lbs 3.40 

Superb, pqts de 3 lbs 1.55 

Pqts. de 6 lbs 3.00 

Crescent, pqts. de 3 lbs 1.65 

Pqts. de 6 lbs 3.20 

Buckwheat, pqts. de 3 lbs 1.75 

Pqts. de 6 lbs 3.40 

Griddle-Cake, pqts. de 3 lbs 1.75 

Pqts de 6 lbs 3.40 

Les caisses contenant des paquets de 
1 doz. de 6 livres ou 2 doz. de 3 lbs. a 
20c. chaqua. 

La pleine valeur est remboursee aux 
Caisses retournfies completes et en bon 
etat. 

L. CHAPUT, FILS & CIE, LTEE, 
Montreal. 

"PRIMUS" 
The Noir Ceylan et Indien 
Etiquette Rouge, paquets de 1 lb. 

c-s 30 lbs., la livre 0.33 

Etiquette Rouge, paquets % lb., 

c-s 30 lbs., la livre 0.33 

Etiquette Rouge, paquets de % 

lb., c-s 29% lbs., la livre.... 0.33 
Etiquette Argent, paqueta 1 lb. 

c-s 30 lbs., la livre 0.40 

Etiquette Argent, paquets hi lb. 

c-s 30 lbs., la livre 0.40 

Etiquette Argent, paquets de hi 

lb., c-s 29%, lbs., la livre 0.40 



"PRIMUS" 
The Vert Naturel, non colore. 
Etiquette Rouge,, paquets de 1 

lb., c-s 30 lbs., la livre 0.SS 

Etiquete Rouge, paquets de V4 

lb., c-s 30 lbs., la livre 0.8S 

Etiquete rouge, paquets de hi 

lb., c-s 29 M. lbs., la livre 0.3S 

Etiquete Argent, paquets de 1 

lb., c-s 30 lbs., la livre 0.40 

Etiquette Argent, paquets de % 

lb., c-s 30 lbs., la livre 0.40 

Etiquette Argent, paquets de hi 

lb., c-s 29%, lbs., la livre 0.40 

Prix sp&ciaux pour le gros. 

CHURCH & DWIGHT 
Cow Brand Baking Soda. 

En boltes seule- 
ment. 




Empaquete com- 
ire suit: 



Caisses de 96 pa- 
quets de 5c. $3.20 

Caisse de 60 paquets de 1 lb 3.20 

Caisse de 120 paquets de % lb 3.40 

Caisse de 30 paquets de 1 lb., et 
60 paq. melanges, % lb 3.30 

W. CLARK, LIMITED 
Montreal. 
Conserves La dor. 

Corned Beef CompressS. . . .^s. $2.00 

Corned Beef CompressS. . . . Is. 3.50 

Corned Beef CorapressS. . . . 2s. 7.60 

Corned Beef Compressed . . . 6s. 25.00 



Recommandez le Soda " Cow 
Brand" a la Menagere 




/rm BI-CARBONATE j. 

Baking sodA 



que ce soit une menagere depuis nombre 
de lunes ou de quelques lunes seulement. 
elle appr&clera la quallte f table absolue de 
ce fameux soda. II est pur, de grande for- 
ce et est le grand favorl des cuislnleree 
partout. 

Emmagasinez-en — Votre march and en gros en a. 

CHURCH & DWIGHT 

LIMITED 

Manufacturiers 

MONTREAL 



GRAND TRUNK WtXS! 



OUATRE TRAINS 
EXPRESS 
PAR JOUR 



LA VOIE DOUBLE 

MONTREAL ET TORONTO 

Amenagement supSrieur. Wagon a compc.tlmente 
"Club" au train de 11 h. du solr. 

L"' INTERNATIONAL LIMITED" 

Le train le plus beau et le plus rapidc du Canada 
Montr*al-Toronto-Chlcago, a 10.15 du matin, tous lea 
Joure. 

MONTREAL-OTTAWA 

8. h. n.atin, » h. 05 soir, t us 1 3 Jour - . 
9 h. 01 matin, 4 h. soir, excepte dlinanche. 

MONTREAL-QUEBEC 
SHERBROOKE-LENNOXVILLE 

8 h. 01 matin, 8 h. 16 soir, tous les Jo ire. 
et 4 h. 16 solr, excepte le dimanche. 

MONTREAL-PORTLAND 

8 h. 01 matin, 8 h. 15 solr, tous lea Jours. 

EXCURSIONS DE COLONS 

Billets aller et retour pour l'Ouest du Canada, via Chi- 
cago, chaque mardi, Jusqu'au 28 octobre. Bons pour deux 
mote. 



3UREAUX DES BILLETS EN VILLE: 
122 rue St-Jacques, Angle St-Francois-Xavier. Tel. Up- 
town 1187, HOtel Windsor ou gar. Bona venture. 
Main 8229. 






Vol. XXIX— No 33 



LE PRIX COURANT, vendredi 11 aout 1916 



MERITE-PUBLICITE-VENTES 



Ces trois mots forment la triple raison magique 
du succes uhaniment reconnu de 



L'ALIMENT 



Grape-Nuts 




Un merite indiscutable et une publicity intensive et constante ont developpe et mainte- 
nu une demande deja importante et sans cesse augmentante. Ceci signifie un volume 
plus considerable de profits nets, chaque annee, pour les detaillants. 

Grape-Nuts n'exige que peu de place sur les rayons, qu'une minime immobilisation 
de capital; il n'accuse aucune perte et ne comporte pas de risque — la vente de chaque 
paquet est garantie. 

CANADIAN POSTUM CEREAL CO., LTD., WINDSOR, ONT., CANADA, 



Corned Beef Compresse. . . .14s. 

Roast Beef fts. 

Roast Beer" Is. 

Roast Beef 2s. 

Roast Beef 6s. 

Boeuf bouiili Is. 

Boeuf bouiili 2s. 



60.00 
2.00 
3.50 
7.50 

25.00 
3.50 
7.50 



Boeuf fume en tranches, pots en 
verre ^s. 2.25 






Boeuf bouiili 6s. 25.00 

Veau en gelee ftp. 2.00 

Veau en gelee Is. 3.00 

Feves au lard, Sauce Chili, eti- 
quettes rouge et dor£e, caisse 
de 66 liv., 4 douz. & la caisse. 

la douz. 0.70 

do. 43 liv., 4 douz., la douz. 0.85 
do, grosses boites, 42 liv., 2 

douz la douz. 1.40 

do. boites plates, 51 liv., 2 

douz la douz. 1.75 

Feves a la vegetarienne, avec 

sauce tomates, boites de 42 liv. 1.40 
Feves au lard, grandeur 1% 

Sauce Chili, la douzaine 1.15 

Sauce Tomates, la douzaine ... 1.15 

Sans sauce la douzaine 1.15 

Pieds de cochons sans os....ls. 2.75 
Pieds de cochons sans os....2s. 5.50 
Boeuf fum6 en tranches, boites 

de fer-blanc %s. 1.85 

Boeuf fume en tranches, boites 

de fer-blanc Is. 2.80 

Boeuf fum6 en tranches, pots en 
verre %s. 1.50 



Boeuf fumfe en tranches, pots en 
verre Is. 3.25 

Langue, jambon et pate de veau 
%s. 1.50 

Jambon et pate de veau %s. 1.20 

Viandes en pots 6picees, boites 
en fer.blanc, boeuf, jambon, 
langue, veau, gibier Vis. 0.60 

Viandes en pot epic6es, boites 
en fer-blanc, boeuf, jambon, 
langue, veau, gibier fts. 1.00 

Viandes en pots de verre, pou- 
let, jambon, langue %s. 1.50 

Langues ft s. 

Langues Is. 

Langues de boeuf, boites en fer- 
blanc fts. 3.50 

Langues de boeuf, boites en fer- 
blanc Is. 6.25 

Langues de boeuf, boites en fer- 
blanc 1% 9.60 

Langues de boeuf, boites en fer- 
blanc 2s. 10.50 13.00 

Langues en pots de verre . Is. 

Langues de boeuf, pots de ver- 
re size 1% 12.00 



Langues de boeuf, pots de ver- 
re 2s. 14.00 

Viande hach6e en "tins" cache- 
tees hermetiquement Is. 2.00 

Viande hach6e en "tins" cache- 
tees hermetiquement . . . .2s. 3.25 

Viande hachee en "tins" cache- 
tees hermetiquement 3s. 4.55 

Viande hachee en "tins" cache- 
tees hermetiquement 4s. 6.25 

Viande hach6e en "tins" cache- 
tees hermetiquement 5s. 8.00 

Vianche hachee 

En seaux, 25 lbs 0.12 

En cuves, 50 lbs 0.12 

Sous verre 2.30 

KETCHUP AUX TOMATES 

Bouteilles, 31 " 8 oz. 2 $1-35 

Bouteilles, 42 " 12 oz. 2 1.90 

Bouteilles, 56 " 16 oz. 2 2.40 

Ketchup, 1 gallon jar 1.30 

Ketchup, 5 gallon jars par gal. 1.26 

BEURRE DE PEANUT 

Beurre de Peanut, 16 " — % — 2 $0.95 
Beurre de Peanut, 24 " — ft — 2 1.40 
Beurre de Panut, 17 " — 1 — 1 1.8» 
Btes carr6es 

Seaux, 24 liv f0.1T 

Seaux, 10 lv 0.18ft 

5 liv 0.20 

Clark's Fluid Beef Cordial, bou- 
teilles de 20 onces, 1 doz. par 

caisse doz. 10.00 

Feves au lard, sauce tomate, 
etiquette bleue, caisse de 66 
liv., 4 douz. a la caisse, la dou- 
zaine . . . 0.70 

do, 43 liv., 4 douz., la douz. 0.85 



LE PRIX COURANT, vendredi 11 aout 1916 



Vol. XXIX— No 33 



do, 42 llv., 2 douz., la douz. 1.40 
do, boltes plates, 61 llv., 2 

douz la douz. 1.75 

do, grosses bottes, 68 llv., 2 

douz la douz. 2.00 

do, grosses boltes, 96 llv., 1 

douz. , la douz. 6.25 

do, grosses boltes, 82 llv., % 

douz la douz. 9.00 

FEVES AU LArtD 
Etiquette rose, calsse de 66 llv. 
4 douz. a la caisse . la douz. 0.70 
do, 43 llv., 4 douz. t la caisse, 

la douz 0.85 

do, 42 liv., 2 douz. a la caisse, 

la douz 1.40 

do, boltes plates, 51 liv.. 2 douz 

la douz 1.75 

do, grosses boltes, 68 liv., 2 

douz la douz. 2.00 

do, grossse boltes, 96 liv., 1 

douz la douz. 6.25 

do, grosses boltes, 82 liv., Vz 

douz la douz. 9.0* 

Veau en gelee 2s. 4.50 

V eau en gelee 6s 21.00 

Hachis de Corned Beef....%s. 1.50 
Hachis de Corned Beef. . . Is. 2.50 
JIachis de Corned Beef.... 2s. 4.50 

Beefsteak et oignons %s. 2.00 

Beefsteak et oignons Is. 3.35 

Beefsteak et oignons 2s. 6.50 

Saucisse de Cambridge Is. 3.00 

laucisse de Cambridge 2s. 5.50 . 

heds de cochons sans os Vis. 1.75 

Prix sujets a changements sans avis. 
Commandes prises par les agents >u- 
jettes a acceptation. (.Produits Ca- 

nada). 



E. W. GILLETT COMPANY LIMITED 
TorontoF Ont. 



'"'vr.^.j.. 



&'*M»fvJSiji 



^!l£*TMtWHITtST.t 



AVIS.— 1. Les prix co- 
tes dans cette liste sont 
pour marchandises aux 
points de distribution 
de gros dans Ontario et 
Quebec, excepts la ou 
des listes speciales de 
prix eleves sont en vi- 
gueur, et ils sont sujeta 
a varier sans avis. 
Levain en Tablettes 
'Royal" 
Caisse 36 paquets a 
Be. ... la caisse J 1.2 5 

Poudre a Pat* 
"Magic" 

Ne contient pas 



Magic 

BAKING 
P0WDEB 



5c 

4 oz. 
6 oz. 
8 oz. 



d'alun 
6 doz. de 
4 doz. de 
4 doz. de 
4 doz. de 
4 doz. de 12 oz. 
2 doz. de 12 oz. 
4 doz. de 1 lb. 
2 doz. da 1 lb. 

1 doz. de 2% lbs 
V4 doz. de 5 lbs. 

2 doz. de 6 oz. 
1 doz. de 12 oz. 
1 doz. de 16 oz 



La doz. 

$0.50 
0.75 
1.00 
1.30 
1.80 
1.85 
2.25 
2.30 
6.30 
9.60 
a la 
cse 

$6.00 



LESSIVE v 
PARFUMEE DE 
GILLETT 

La cse 

4 doz. a la caisse 
4.30 

3 caisses 4.20 

5 caisses ou plus 4.15 
Soda "Magic" 

la Cse 
No. 1 caisse 60 pqts. 

de 1 lb 3.15 

5 caisses 3.10 

No. 5, caisse de 
100 pqts. de 10 oz. 3.50 

5 caisses 3.40 

Bicarbonate de Souda 
superieur de "Gillett"' 
Caque de 100 lbs. 

par caque 3.26 

Barils de 400 lbs. par baril 8.55 

Creme de Tartra 
"Gillett" 
M lb. pqts. papier La Doz 
(4 doz. a la caisse) 2.04 
% lb. pqts papier 

(4 doz. a la caisse) 3.91 
Yz lb. Caisses avec cou- 
vert viss6 

(4 doz. a la caisse) 4.71 
Par Caiss« 





(Assortis) $15.61 



Vendua en canlatre seulement. 

Remise speciale de 6% accordee sur 
les commandes de 5 caisses et plus de 
la Poudre a Pate "Magic". 



2 doz. pqts 14 lb. 

4 doz. pqts V4 b. 

5 lb. canistres carrees (% douz.) La lb. 
dans la caisse 6Sc 

10 lbs. caisses en bois 64V*c 

25 lbs. seaux en bois 64Vic 

100 lbs, en barillets (1 baril ou plus) 60c 




57 



fHEINZ 

57 



m 



Quand vous vendez les 

57 Varietes 



de 



EMI 



HEINZ 

57 



de 



HEINZ 



Vous donnez a vos clients des mar- 
chandises faites au Canada avec des 
Produits Canadiens par des Employes 
Canadiens. 



57 

MIES 



H. J. HEINZ 




57 

W1TIES 



Usine Canadienne: Leamington, Ontario 
Entrepots: Toronto et Montreal 



HEINZ f^l CLV f^ HEINZ KgSI =V7 
<D ( kSy VARIETIES jfcgiy o> / LgSgy VAWETIES 




I5PACIFIQUE 

CANADIEN 



Excursions de Colons 

MANITOBA, 

SASKATCHEWAN, 

ALBERTA, 

WINNIPEG, MACLEOD, 

CALGARY, EDMONTON ET 
STATIONS INTERMEDIATES 

Depart de Montreal 

Chaque MARDI, jusqu 'au 31 octobre. Billets bons 
pour soixante jours. Valables pour les Wagons- 
lits de Touristes sur paiement de la location du lit. 



BUREAUX DES BILLETS: 141-143 St- Jacques, 

= Tel. Bell Main 8125 
Hotel Windsor, Gares Place 
Viger et de la Rue Windsor. 



Vol. XXIX— No 33 



LB PRIX COURANT, vendredi 11 aout 1916 




Pour vous assurer de plus gros revenus de votre com- 
merce d'oeufs vous devez donner la garantie que lea 
oeufs que vous vendez sont fri.is. En agissant ainsi, non 
seulement vous augmentez vos profits, mais encore vous 
donnez satisfaction a vos clients et la satisfaction de vos 
clients est votre plus gros actif. 

Le MIREUR D'OEUFS "DAYLIGHT ELECTRIC" vous 
permettra d'accomplir cela. II peut etre manie par une ou 
deux personnes. Deux personnes peuvent facilement mirer 
parfaitement de deux cents &, trois cents douzaines d'oeufs 
par heure. 

Ni us avons decide de supprimer l'intermediaire, de r6- 
(1 ire le prix a son plus Ix s niveau possible et d'expG- 
(1 ii' d i tement ;iu commerce, donnant ainsi aux detail- 
lant.s le benefice de la commission des agents. Prx $10.00 
f.o.b. chars, Ann Arbor. 

A. E. JENNINGS CO., 

435 DETROIT ST., ANN ARBOR, MICH., E.U.A. 



Les Etalages Artistiques augmentent 
les ventes de 

0-(3dar 

>■/ V^PoUsh 

(Fait au Canada). 

Nous fournissons tout ce qu'il faut 
pour les faire 

Laissez-nous vous approvisionner de materiel pour 
decorations artistiques et etalages de vitrines. Plans, 
decoupures, cartes, enseignes, etc. Ecrivez-nous pour 
details complets. 
Toutes les femmes con- 
naissent O-Cedar. Tou- 
tes les femmes l'em- 
ploient. Mettez-le en 

evidence. Faites-leur 

savoir que vous en avez 
et vous verrez venir a 
vous les affaires. 



Ccmmandez-en a votre 
fournisseur. — Comman- 
dez aujourd'hui. — Soyez 
prets pour faire face 
aux grosses affaires qui 
viennent. 



CHANNELCHEMICAL 

Ltd., 
369 avenue Sorauren, 
TORONTO. 




WM. H. DUNN 

Montreal. 

Edwards Soups. 

(Potages Granules, Prepares en Irian. 

de), Varietfis: Brun — Aux Tomates 

— Blanc.ou assortl. 
Paquets, 6s. Boltes 3 doz. cha- 

que (assorties) par doz 0.45 

Canlstres, 15s. Boltes 3 doz., 

grandeur, 4 oz., par doz 1.46 

Canlstres, 25c. Boltes 2 doz., 

grandeur. 8 oz.. par doz 2.35 

J. M. DOUGLAS & CO. 

Montreal. 

Bleu a laver "Sapphirae". La lb 

Boltes de 14 lbs., pqts de % lb. 
"Union", boltes de 14. lbs., pqts. 
de % et 1 lb 0.10 

BORDEN MILK CO., LIMITED 

Montreal. 

Liste de prix pour l'Est, Fort Williams 

inclus. 

Prix au 

Lait condense (sucre) D&taillant 

Marque Reindeer 48 boltes 6.70 

Marque Mayflower 48 boltes... 6.00 
Marque Clover (4 doz. pa cse.) 6.60 
Lait evapore (non sucr6) 
Marque Reindeer Jersey, Bolte 

de Famllle (4 doz. par cais- 

se) 4.10 

Marque Reindeer Jersey, Bolte 

d'hOtel (2 doz. par calsse)... 4.60 
Marque Reindeer Jersey, Gallon 

(% douz. par calsse) 4.76 

Cafe (avec Lait et Sucre) 
Marque Reindeer (2 doz. par 



cse large) 4.80 

Marque Reindeer (4 doz. par cse 

petite) 5.60 

Cacao Reindeer, (2 doz. par cse. 

large) 4.80 

Llmite de fret; 60c par cwt. 

Conditions: Net 30 Jours, aans es- 
compte. 

Lait et Crimea 
Condenses. 
St. Charles "Family 4.10 
St. Charles "Hotel" 4.60 
Lait "Silver Cow" 

48 boltes 6.15 

Purity" 6.00 

Lait condense, 

La cse 



Marque Eagle, 

48 bottes .... 6.96 
Marque Gold Seal 

Purity, 48 btes 6.00 
Marque Challenge 
48 boltes .... 6.50 
Lait evapore\ 
Marque Peerless "Hotel", 2 doz., 

chaque 4-60 

Marque Peerless "Tall" 4.70 

Marque Peerless "Pour Famllle", 

4 doz., chaque 4.10 

Marque Peerless, "Petite Bolte". 

4 doz., chaque 2.00 

(caisses de 48 lbs.), boltes or 

cartons de 3 lbs SMV*. 

THE CANADA STARCH CO., LTD. 

Manufacturiers des Marques 

Edwardsburg. 

Empois de buanderle. La. lb. 

Canada Laundry Starch (calsse 

de 40 lbs.) 0.06% 

Canada White Gloss (calsse de 
40 lbs. paquets de 1 lb 0.07 




Empois No. 1, Blanc ou Bleu, 
(caisses de 48 lbs.), boltes en 
carton de 3 lbs 0.07% 

Kegs No. 1 d'Empois Blanc No. 

1 (caisse de 100 lbs.) 0.07 

Barils No. 1 (200 lbs 0.07 

Edwardsburg Silver Gloss, pa- 
quets chromo de 1 lb. (30 
lbs.) 0.08 

Empois Silver Gloss (48 lbs.) 

en bidons de 6 lbs 0.08% 

Empois Silver Gloss en boltes 

a coulisse de 6 lbs 0.08% 

Kegs Silver Gloss, gros cris- 

taux (100 lbs.) 0.07% 

Bensons' Satin (28 lbs.) boltes 
en carton de 1 lb., etiquette 
chromo 0.07 % 

Bensons' Enamel (eau frolde) 
(40 lbs.) la caisse 3.00 

Farlne de pommes de terre ra- 
finee Casco (caisse de 20 lbs. 
en paquets de 1 lb.) 0.12% 

Celluloid 

Bolte contenant 45 boltes en 

carton, par caisse 3.75 

Empois de cuisine. 

W. T. Benson's & Co's. Celebra- 
ted Prejared Corn (40 lbs.) 0.08 

Canada Pure Corn Starch (40 

lbs.) 0.06% 

(Bolte de 20 lbs., %c en plus). 

Crown Brand. Corn Syrup. 

Par calss 
Jarres parfaitement cachetees, 3 

lbs., 1 doz., en caisse 3.00 

Boltes de 2 lbs., 2 doz., en cais- 
se 3.00 

Boites de 5 lbs., 1 doz., en caisse 3.40 
Boltes de 10 lbs,, % doz., en cals- 
se 3.30 



LE PRIX COURANT, vendredi 11 aout 1916 



Vol. XXIX— No 33 



Le Ketchup aux 

Tomates de 

CLARK 



LE MEILLEUR QUI 

SOIT FAIT AU 

CANADA 

Nos conserves 
de la nouvelle sai- 
son sont pretes a 
present a etre ex- 
pedites. 

il n'y entre au- 
cune matiere pre- 
servante ni colo- 
rante ni quoi que 
ce soit de falsifie. 

Garanti 
absolument 

PUR 

Bouteilles de 8 

onces, 12 onces, 

... 16 onces. . . 

2 douzaines 

par caisse. 



Commandez-en a votre fournis- 
seur de« maintenanl 

W. Clark, Limited, 

MONTREAL 




LACAILLE, GENDREAU & CIE 

Succeticuri de CHS. LACAILLE 4 CIE , ' 

tpiciera en Groa 

importateurs de Melasses, 81- 

rops, Fruits Sees, Thes, Vina, 

Liqueurs, Suores, Etc., Etc 

ess 

Sp«ciallte de Vine de Mspbs de 
Siclle et de Tarragon*. 

s s * 

829 Rus 8t-Paul et 14 Rue St 
Dlzisr, Montreal. 



UN BON VENDEUR 

La Farine Preparee 
de Brodie 

Voyez le Coupon des Epiciers 
dans chaque Carton. 

Brodie" & Harvie, Limited, 

Tel. Main 436. MONTREAL 



Boites de 20 lbs., % doz., en 

caisse 3.25 

Barils, 700 lbs 0.04% 

Demi-baril 350 livres 0.04% 

Quart de baril, 175 livres 0.04% 

Seaux, 25 Hvres chaque 1.60 

Seaux, 38% livres chaque 2.25 

Seaux, 65 livres chaque 3.50 

Lily White. Corn Syrup. 

Par caisse 
Boites de 2 livres., 2 doz. par caisse 3.50 
Boites de 5 lbs., 1 doz. par caisse 3.90 
Boites de 10 lbs., % doz. par caisse 3.80 
Boites de 20 lbs., % doz. par caisse 3.75 
Pois Standard, qualite 4 

2s 0.92% 0.95 

DOMINION CANNERS LIMITED 

Lists d* prix No. 54 
Ces prix sons ceux d" de- Ontario 
tail, ceux qui achfr.eront & Quebec 
de bonne heure, beneflcie- Par doz. 
ront de 2%c par douzaine. Groupe 

A B 

Pointes d'asperges 2 s 2.30 2.32% 

Bouts d'asperges 2s 1.45 1.47% 

Feves Crystal Wax 2s 1.02% 1.05 

Feves Golden Wax, Mid. 

get Auto 2s 1.25 

Feves Golden Wax 2s 0.92% 0.95 

Feves Golden Wax 3s 1.30 1.32% 

Feves Golden Wax, gals.. 3.75 3.77% 
Feves Red Kidney 2s 0.97% 1.00 
Feves Rouges ou Val 

tine (vertes) 2s 0.92% 0.95 

Feves Refugee (vertes) 3S.1.30 1.32% 
Feves Refugee Midget, Au- 
to 2s 0.00 1.25 

Feves Refugee, gals 3.76 3.77% 

Feves Lima, 2s 1.20 1.22% 

Betteraves en tranches, 

rouge sang, Simcoe 2s.. 0.97% 1.00 
Betteraves entires, rouge 

sang, Simcoe 2s 0.97% 1.00 

Betteraves entieres, rouge 

sang, Rosebud 2s 0.00 1.30 

Betteraves en tranches, 

rouge sang, Simcoe, 3s.. 1.32% 1.35 
Betteraves entieres, rou- 
ge sang, Simcoe 3s 1.37% 1.40 

Betteraves enti$re.~, rou- 
ge sang, Rosebud, 3s.... 0.00 1.46 
Pois extra fins, tries, qua- 
lite, 1, 2s 1.52% 1.66 

Pois Sweet Wrinkle, qua- 
lite, 2, 2s 1.02% 1.06 

Pois Eearly June, qualite 

3s. 2s 0.97% 1.00 

Pois Sweet Wrinkle, qua- 
lite 2 gals 4.30 4.32% 

Pois Eearly June, qualite 

3, gals 4.16 4.17% 

Pois Standard, qualite 4, 

gals 4.05 4.07% 

Ejinards, table, 2s 1.12% 1.16 

Epinards, table, 3s 1.47% 1.50 

Epinards, table, gals 4/'% 4.65 

Perfect Seal Jars 3 lbs., 1 doz In 
case per case 2.70 

HENRI JONAS & CIE 
Montreal. 

Pates Alimentaires "Bertrand" 

La lb. 

Macaroni "Bertrand" 12 %c 

Vermicelle " 12 %c 

Spaghetti " 12 %c 

Alphabets " 12%c 

Nouilles " 12%c 

Coquilles " 12%c 

Petites Pates " etc.... 12 %c 

Extraits Culinaires "Jonas" La doz. 

1 oz. Plates Triple Concentre $0.88 

2 oz. " " " 1.67 



La Reputation et le Maintien des 

Preparations de Cacao et 

de Chocolat de 

Walter Baker & Co. 

ont ete etablis par des annees d'affaires 
loyalei. de fabrication honnete, une ligne 
de conduite inebranla 
ble quant au maintien 
de la haute qualite des 
marchandises et par 
une publicity targe et 
persistante. 

Ceci signifie, pour 
1'epicier, une demande 
constante et croissante 
de la part des clients 
satisfaits, et, a la ton- 
gue, de beaucoup le 
commerce le plus pro- 
fitable. 

Toutma not marcAtn- 
dittt tont vendutt en 
Canada «f fabriquiet 
en Canada. 

Registered 
Trade Mark. 

Walter Baker & Co. Limited 

Malson Fondee en 1780 
Montreal, P.Q. Dorchester, Mass. 




La Publicite 

que fait Fels-Naptha, Phila., fait 
votre ouvrage. Les enseign s en 
metal durable et en papier sont 
brillantes et propres. Ces cartons 
sont extremement utiles (grands 
et petits) pour les vitrines, les 
rayons, les etalages spSciaux,, 
etc., etc. 

lis sont envoyes gratuitement a 
tout marchand qui en fait la de- 
mande. 




Service regulier et glace pure 

THE CITY ICE CO. LIMITED 

Bureau principal: 

295, RUE CRAIG OUEST 

Telephone Main 8605 





3 


oz. 


Carrees " " 


2.0C 


4 


oz. 


" 


S.6C 


8 


oz. 


.. 


6.6S 


16 


oz. 


" •• " 


12.67 


2 


oz. 


Rondes Quintessences 


2.0S 


2% 


oz. 


■■ .. 


2.34 


6 


oz. 


" " " 


«.0i 



Vol. XXIX— No 33 



LE PRIX COURANT, vendredi 11 aout 1916 



De succes en succes — chaque annee 

LES ARTICLES D'EDDY 

sont plus faciles a vendre, parce qu 'ils grandissent eontinuellement dans la f aveur publique et voient 
leur prestige auginenter, du fait de la bonne qualite sans cesse croissante des materiaux employes dans 
leur manufacture. 

En meme temps il y a de plus en plus d'annonces faites pour placer eontinuellement devant 
les yeux du public le nom d'Eddy. 

Les lignes qui se vendent rapidement, les allumettes d'Eddy et les autres articles d'Eddy appor- 
tent des benefices immediats et conservent a vous-memes et a votre personnel toute l'energie commer- 

ciale. 

Telephonez a notre succursale de Montreal, rue Saint-Pierre, pour les prix. 



8 oz. 7-00 

8 oz. Carries Quintessences 7.00 

4 oz. Carrees Quintessences, 

bouchons emeri 4.00 

8 oz. Carrees Quintessences, 

bouchon emeri 7.92 

2 oz. Anchor Concentre 1.06 

4 oz. " " l- 83 

8 oz. " " 8-17 

16 oz. " 6 - 34 

2 oz Golden Star "ouble Force" 0.84 

4 oz. 1-69 

8 oz. 2.8< 

16 oz. 5.04 

2 oz. Plates Soluble 0.84 

4 oz. " " 1-50 

8 oz. " " 2.84 

16 oz. " " 6.00 

1 oz. London 0.55 

2 oz. " 0.84 

Extraits a la livre de $1.10 a 4.00 
Extraits au gallon de $7.00 a 25.00 

Memes prix pour l°s extraits de tous 
fruits. 

Vernis a chaussures La doz. 

Marque Froment, 1 doz., a la caisse 0.75 
Marque Jonas, 1 doz., a la caisse 0.75 
Vernis militaire a l'epreuve de l'eau 2.00 
Moutard Frangaiso "Jonas" La gr. 
Pony 2 doz. a la caisse 8.40 

Small 2 7.80 

Medium 2 10.80 

Large 2 - 12.00 

Tumblers 2 10.80 

Muggs 2 13.20 

Nugget 2 " " " " 13.20 
Athenian 2 13.20 



r£ 



Sirop 

OH ©©U®I^@IN1 IT 
P'lnlyOILE PI F©DE PI MOOTI PI 

Mathieu 



CASSE LA TOUX 



f 

m Gros flacons, — En Vente pqrtout. 

CIE. J. L. MATHIEU, Prop., . . SHERBROOKE P. Q. 
& Fabricant aussi les Poudres Nervines de Mathieu, le meilleur 

^^^ remede contre les maux de tete, la Nevralgie et les Rhumes Fievreux. 



HUILE A CHARBON ROYALITE 




Gold Band Tu 2 


" 






13.80 


No. 64 .^rs 1 


" ' 






18.00 


No. 65 " 1 


. 






21.00 


No. 66 " 1 


H . 






24.00 


Nc. 67 " 2 


" 






13.20 


No. 68 " 1 


■i i 






15.00 


No. 69 " 1 


•i ■ 






24.00 


Molasses Jugs 1 


■■ . 






21.00 


Jarres, *4 gal. 1 


■I < 






36.00 


Jarres, % gal. % 


" ' 






54.00 


Poudre Limonade 


"Messina" 


"Jonas" 


Petites boites, 3 


douz. par 


caisse, a 


$12.00 la grosse. 






Grandes boites, 3 


douz. par 


caisse, k, 


$28.00 la grosse. 












En bidon de 1 gallon 0.11 

15c pour le bidon. 

MAPL.FLAKE MILLS 

Mapl-Flake (bl6 entier) 3 doz.. 3.30 
Mapl-Flake (b!6 entier) 18 pkgs 1,85 



St. Lawrence 



DIAMOND 




Granule 

PUR SUCRE DE CANE 



Encore une autre caracteristique de ce sucre — il est fait en trois 
grandeurs de grains pour repondre a toutes les preferences. 

GROS FIN MOYEN 

Et ces grosseurs se distinguent les unes des autres par la couleur 
des sacs — vert pour le gros grain, bleu pour le grain moyen, et rou- 
ge pour le grain fin. 

En ce temps' des confitures vous trouverez avantageux 
pour votre commerce de donner a vos clients le meilleur 
sucre. 

St. Lawrence Sugar Refineries, Limited 

MONTREAL 



10 



LE PRIX COURANT, vendredi 11 aout 1916 



Vol. XXIX— No 33 




SIX JOURS 

D'etonnantes et incomparable* 



innovations 



PROFITEZ 

des excursions a taux tres 

reduits pour ne pas manquer 

cet attrayant et solennel 

RENDEZ-VOUS 

De toutes les families de la Province 



LA COMMISSION DE [.'EXPOSITION 

PROV1NCI ALE DE QUEBEC 

L'Hon. Cyrille F. Delage. Pr&ident Hon. 

COMITE EXECUTIF: 

M. D. O. L'Eiperanee, President. 

M. L. A. Cannon. C.R.. M.P.P.. 

ler Vice-Preiidenl. 
M. Jo.. Picard. 2eme Vice-Pi&idenl. 
M. J. A. Collier, Tre»oriei, 
MM. J. H. Fortierel Elrfar Turcotte, 
M. George* Moriuet, Secretaire. 

Pour plui ample* renjeignementj, *'adrew«i * 
GEORGES MORISSET. 

Sec- Adrrunun-ateur. Hotel-de- Viile. Quebec. 




"COMPAGNIE CHIM-QUE, 
LIMITSE." 



Avis est donnfi au public que, en ver- 
tu de la loi des compagnles de Que- 
bec, il a ete accord* par le Lieute- 
nant-Gouverneur de la province de 
Quebec, des lettres patentes, en date 
du vingt-quatrieme jour de juin 1916, 
constituant en corporation MM. Euge- 
ne Prfivost, comptaple, de Montreal ; 
Henri Arthur Raymond Lalleur, ge- 
rant, d'Outremont; Joseph Amedee 
Lamarche, avocat et Conseil du Roi; 
Alderic Blain, avocat, et Leon Joseph 
Mouton, comptable, de Montreal; dans 
les buts suivants : 

Manufacturer, acheter, vendre tou- 
tes sortes de produits chimiques, pro- 
venant de la distillation des bois 
francs, alcool de bois, acetate de 
chaux, acetone, goudron, charbon de 
bois, acides, ainsi que tons articles 
pouvant etre employes dans la fabri- 
cation de ces produits et en rapport 
avec le genre d'affaires de la compa- 
gnie et en faire le commerce sous tou- 
tes ses formes; 

Fabriquer, produire de la vapeur et 
de 1'eiectricite pour le chauffage, l'fe- 
clairage, la force motrice et generate - 
ment pour les besoins de la compagnie, 
en vendre le surplus, sujet a tous lea 
lois et r&glements provinclaux et mu- 
nicipaux a cet effet, et ce dans le com- 
te de La belle; 

Acheter, construire ou autrement ac- 
qu6rir ou louer les etablicsements, 
usines, ateliers, immeubles. limites a. 
bois, appareils, machines, outillage, 
forces motrices, locomotives, wagons 
et autres equipements, navijes, calea, 
bateaux, aqueducs, usines a gaz, usl- 
nes electriques, canaux et autres coura 
d'eau, chemins de fer, voies de gara- 
ge, et autres moyens de transport n€- 
cessaires ou servant aux besoins de la 
compagnie et aux productions de l'ln- 
dustrie de la compagnie, a leur utili- 
sation et a leurs applications; 

Demander, procurer, recevoir, ache- 
ter, dStenir, posseder, exploiter, vendre, 
louer ou acquerir autrement, utlllaer 
ou ceder tous brevets, octrois, licences, 
baux ou concessions •'(•nfirant a tous 
droits exclusifs ou llmitGs relative- 
ment a toute invention, formule, pro- 
e4d6, d6couverte t article ou chose uti- 
le pour l'une quelcon_iue des fins de la 
compagnie; ft utilieer, exercer, deve- 
lopper ou accorder dea permia pour 
1'usage des biens ou droits ainsi reyus 
ou acquis ou les falre valoir pour le 
mieux; 

Louer. vendre, ameiiorer, develop- 
per, echanger, faire valoir ou autre- 
ment disposer de la totality ou d'au- 
cune partie de la propriety et de l'ac- 
tif de la compagnie en consideration 
de ce qu'elle jugera avantrgeuse, y 
compris des parts, debentures ou va- 
leurs d'aucune autre compag:>ie; 

Acqutrir comme commerce ou In- 
dustrie en operation, en lout ou en 
partie des actions d'autres compagnies 
et faire l'acquisitlon de l'a if et de 
l'achalandage de toute compagnie, 
personne ou societe exploitant une In- 
dustrie ou commerce quelconque et 
payer ces acquisitions totaKment ou 
particllement en obligations, en deben- 
tures ou en parts de te compagnie ac- 
quittees et non sujettes a ar>i«el, et ven- 
dre, louer ou autrement disposer des 
dits biens en tout ou en partie; 



Payer toutes les dgpenses ncidentes 
a la promotion de cette compagnie et 
sa constitution en corporation ainsi 
que les service? rendus en rapport 
avec cette constitution ou promotion 
en argent ou en actions entierement ac- 
quittfes de cette compagn l c, ou partie 
en argent et partie en p~*i.ins liberies 
de la compagnie; 

Payer pour tous services rendus a la 
compagnie ou requis par elle ou pour 
toute acquisition de la compagnie en 
actions Iib4r6es de la compag.iie ou en 
deniers comptants, ou pane en ac- 
tions Jib4rees de la compagnie et partie 
tn deniers comptants, 

Se fusionner avec aucune autre com- 
pagnie dont les objets sont semblables I 
et donner en garantie les biens -meu- 
bles de la compagnie, ou donner les 
deux espSces en garantie pour assurer 
le paiement de tels bons, obligations 
ou autres valeurs et de torn emprunt 
de deniers faits pour les fins de la com- 
pagnie; 

Elmprunter des deniers sur le credit 
de la compagnie; 

Tout pouvoir accord^ dans aucun 
des paragraphes ci-dessus ne sera li- 
mits ou restreint par induction ou de- 
duction des termes d'aucun autre pa- 
ragraphe, sous le nom de "Compa- 
gnie Chimique, Lmitee", avec un fonds! 
social de trois cent cinquante mille 
piastres ($350,000.00), divise en sept 
mille cinq cents (7,500) actions ordi- 
naires de vingt piastres ($20.00), cha-' 
cune, et de dix mille actions pr£feren- 
ti'Vies avec participation cumulativ ) 
au taux de huit par cent de la valeur 
au pair de $20.00 chacune sujettes aux 
termes et conditions suivantes: 

Chaque souscripteur d'actions pre- 
ferentielles sur paiement final de ces 
dites actions aura dro:t de recevoir unj 
bonus de 50 p.c. de leur valeur nomi- 
nee d'actions communes de $20.00 cha- 
cune enti£rement liberees. 

Les porteurs des actions preferentiel - 
les avec participation cumulative au- 
ront droit de recevoir sur les benefices 
nets de chaque ann£e un dividende 
preferentiel fixe au taux de huit pour 
cent, et tel dividende declare sur les 
benefices nets obtenus durant l'annfee, 
ou accumuies anterieuremont, sera 
paye cumulativement le premier jour 
de Janvier, chaque ann6e. Ces actions 
preferentielles auront relativement au 
capital et aux dividendes declares, pri 
maute de rang sur l«.s actions ordinai 
rea; 

Ce dividende a huit pour cent, sur les 
actions preferentielles, sera paye er. 
n'importe quelle annee preferablement 
aux actions ordinaires; 

Les pcrteurs des Jites actions pre- 
ferentielles auront droit de participer 
simultanement avec les porteurs des 
actions ordinaires, dans le surplus des 
benefices qui restera chaque annee. 
aprSs lc paiement du dividende fixe 
susdit pour les acti-ns preferentielles 
et dans le dividende de chaque telle 
annee pour le montant paye sur les ac 
tions ordinaires. 

La principale place d'affaires de la 
corporation, est dans la cite de Mont 
real. 

Date du bureau du serttaire de la 
province, ce vingt-quatrieme jour dt 
Juin 1916. 

C.-J. SIMARD, 
4-f Sous -secretaire de la province 



Vol. XXIX— No 33 



LE PRLX COURANT, vendredi ll aout 1916 



II 







Accordez une 
demi-heure a cet homme 



Voulez-vous aecorder une demi-heure a cet homme pour qu'il puisse vous dire ce 
que le service McCaskey peut faire pour votre commerce et pour votre clientele? 

C'est l'homme du McCaskey et il connait de A jusqu'a Z les affaires du compte de 
debit. 

Son pain et son beurre dependent de ce commerce. Si vous lui accordez une demi-heure vous 
en obtiendrez quelques bonnes idees qui conviendront a votre commerce et vous serez on ne peut 
plus bienvenu, que vous lui remettiez une commande ou non. 

Le Service McCaskey travaille autant pour votre client que pour vous, parce que votre client est tout 
uussi interesse que vous & connaftre combien il doit de jour en jour, et a avoir des comptes tenus de la fagon 
la plus simple et avec le moins de depense possible, tout comme vous. 

Le Service McCaskey paye de lui-meme dans les affaires courantes en epargnant du temps, de l'argent et des 
erreurs au marchand. Une ecriture au moment de la vente, et vos livres sont toujours a jour. 

Si vous accordez une demi-heure de temps au representant de McCaskey pour qu'il vous fasse connaitre ce qu'il 
a a vous dire, vous en retirerez un gros profit. 



Representants pour Quebec: 



E. E. PRECOURT 



J. E. BEDARD 



R. CHOQUETTE 



F. BRUNELLE C. E. PICARD 

Voyez nos etalages aux Expositions de Quebec, Sherbrooke, Ottawa 



McCASKEY 




Toronto, Canada 



M C CASKEY 

"ONE WRITING" 



"THE WOODLANDS GOLF AND 
COUNTRY CLUB, IN- 
CORPORATED. 



Avis est donne au public qu'en ver- 
tu de la loi des compagnies de Que- 
bec, il a ete accorde par le Lieutenant - 
Gouverneur de la province de Quebec, 
des lettres patentes en date du dix- 
septieme jour de mai 1916, constituant 
en corporation MM. Albert-Devereux 
Thorton et Charles Orlando Clark, 
manufacturiers, de la cite de West- 
mount, Herbert Barclay Muir, surin- 
tendant, George Henry Edmond Blaik- 
lock, agent d'immeubles, Hermann - 
Harvey Vachell Koelle, agent, et Geor- 
ge Philips Telford, agent de la cite de 
Montreal, pour les fins suivantes: 

Organiser, administrer, s'adonner 
aux, pratiquer les jeux de golf, tennis, 
de la navigation en yacht, en chaloupe, 
en canot-automobile, des raquettes, 
des quilles, de la marche a la raquet- 



te; du patinage, du courlis ainsi qua 
tous et chacun des jeux, sports ou amu- 
sements d'ete ou d'hiver ou d'aucune 
autre saison, soit par l'initiative per- 
sonnels ou par l'organsation; 

Promouvoir, organiser, administrer 
ou developper aucune corporation ou 
compagnie dont les objets sont sem- 
blables; 

Acheter, construire, entretenir, ex- 
ploiter, louer des maisons de clubs ou 
d'autres batisses et edifces convenant 
aux fns de la compagnie; 

Acheter, acquerir, detenir, posseder, 
vendre, transporter, hypothequer, 
echanger, louer ou autrement disposer 
d'aucun immeuble, terrain ou biens- 
fonds suivant que la corporation le ju- 
gera avantageux; 

Developper, ameliorer et tracer des 
routes, egoflts, aqueducs et aucune au- 
tre amelioration sur aucune de ces 
proprietes a l'usage de la compagnie, 
vendre l'excedent de son approvision- 



nement d'eau, suivant sa decision, 
ainsi qu'aucune partie de ses proprie- 
tes non requises pour ses fins deve- 
lopper, ameliorer et y decrire des lots 
a batir des rues, ruelles, squares ou 
autrement faire valoir telle propriete, 
faire, construire, batir et entretenir 
des chemins, des ponts, egouts, aque- 
ducs et autres moyens de communica- 
tion internes ou ameliorationss, mai- 
sons et autres batisses necessaires 
pour occuper ou ameliorer aucune tel- 
le propriete, les vendre, louer, hypo- 
thequer ou autrement les aliener; 

Demander, et tenir un club licencie 
pour la vente des boissons alcooliques 
aux membres du club et II leurs invi- 
tgs, conform6ment aux Lois de la pro- 
vince de Quebec; 

Ouvrir et entretenir des restaurants 
£ l'usage du dit club; 

Tenir des remises et boutiques de 

(A suivre page 19). 



12 



LE PRIX COURANT, vendredi 11 aout 1916 



Vol. XXIX— No 33 




0; 



I-*piClCrS • La poudre a Pate "Magic" ne manque jamais de dormer 
le meilleur resultat. Vous ne sauriez la recommander trop hautement. 
Elle repond pleinement a ce qui vous est demande. C'est la meilleure 
poudre a pate de prix moyen sur le marche, et elle possede des qualites 
de levure egales, sinon superieures aux articles de plus haut prix. Elle 
donne satisfaction — elle se fait des amis par elle-meme. 
Vous avez besoin de ce commerce et des profits qu'il donne. Notre ap- 
propriation d' argent pour Vannonce dans les journaux en 1916 se depense 
journellement. En obtenez-vous votre part de resultats ? 

MAGIC BAKING POWDER 



: whitest i 



BAKING 



|LA SEULE POUDRE A PATE EN CANADA DONT TOUS 
IlES INGREDIENTS SONT MARQUES SUR V ETIQUETTE 

MQILLEnCOMPANYTMED 

TORONTO, ONT. 

MONTREAL 'WINNIPEG 





LA MARQUE BRUNSWICK 

poussera vos ventes d* aliments marins en conserves 

Vous savez d'ailleurs par experience, que le montant d'affaires 
que vous faites dans toute ligne particuliere depend entiere- 
ment de la qualite des marchandises. C'est la premiere raison 
pour laquelle il va de votre interet de vendre la populaire 

Marque cTAliments Marins 
BRUNSWICK 

Ces aliments marins sains et delicieux font appel irresistiblement aux palais les plus 

difflciles. Le soin extraordinaire apporte au choix, a la preparation et a la mise en boi- 

tes des produits Brunswick sont une garantie positive de ventes renouvelees et de 

clients satisfaits. 

Essayez les merites de vente de ces produits alimentaires marins da Canada. Ecrivez- 

nous pour un approvisionnement d'essai, aujourd'hui meme, et notez le resultat d'un 

etalage de vitrine. 

Voici la liste de la Marque Brunswick 







* 



1 SARDINES A L'HUILE, 

KIPPERED HERRING, 



HARENGS SAUCE TOMATE, 



FINNAN HADDIES, 
(boites ovales et rondes), 
CLAIMS. 



V 



CONNORS BROS., Limited, Black's Harbor, N.B. g 



LE PRIX COURANT 

REVUE HEBDOMADAIRE 

Commerce, Finance, Industrie, Assurance, Etc. 



EDITEURS 
Compagnie de Publications des marchands detaillants 
du Canada, Limitie, 
Telephone Est 1185. MONTREAL 

Bureau de Montreal: 80 rue S.- Denis. 

Montreal et Banlieue . . $2.50 i 
ABONNEMENT -> Canada et Etats-Unis . . 2.00 [ PAR AN 

Union Postale, frs 20.00 j 

/LE PRIX COURANT 
Le Journal des marchands detail- 
lants 
Liqueurs et Tabacs 
Tissus et Nouveautes 



Circulation fusionnee 



II n'est pas accepte d'abonnement pour moins d'une annee. 

A moins d'avis contraire par ecrit, adresse directement a 
nos bureaux, quinze jours au moins avant la date d'expiration 
I'abonnement est continue de plein droit. 

Toute annee commencee est due en entier. 

L'abonnement ne cesse pas tant que les arrerages ne sont 
pas payes. 

Tout cheque pour paiement d'abonnement doit etre fait 
payable au pair a Montreal. 

Cheques, mandats, bons de poste doivent etre faits paya- 
bles a I'jordre du Prix courant. 

Priere d'adresser les lettres, etc., simplement comme suit: 
"LE PRIX COURANT," Montreal. 



Fonde en 1887 



LE PRIX COURANT, vendredi 11 aout 1916 



Vol. XXIX— No 33 



LES TIMBRES DE COMMERCE SONT UNE TR0MPERIE 



'ils coutent $3.50 par $100 de ventes, 1' augmentation 
des frais generaux sera de 38 pour cent. — Le com- 
merce de detail ne peut se permettre de pa- 
reilles depenses. — En depit ,de la loi con- 
tre leur usage, les detaillants s'atti- 
rent des ennuis frequemment. 



Des exemples frappants de contravention directe a 
la Loi des Timbres de Commerce sont continuellement 
portes a notre attention, en depit des avertissements 
qui out ete lances, de differentes manieres dans tout le 
Dominion. Les detaillants epiciers sont en general les 
plus frequents delinquents. 

Souvent les epiciers entendent dire par les clients que 
l'epicier au coin de 1 'autre rue donne des timbres de 
commerce. Alors, il commence a se demander si cette 
pratique n'est pas de nature a attirer les affaires. Le 
comniercant serieux qui ne se jette pas tete baissee 
dans toute nouvelle proposition cherche d'abord ce 
que serait pour lui cette proposition. En premier 
lion, il cherche a savoir s'il est legal de donner des 
timbres de commerce. II se souvient alors d' avoir lu 
dans son journal de commerce, quelque chose concer- 
nant l'illegalite de la distribution des timbres de com- 
merce. S'il n'a pas conserve 1 'article en question, ou 
le numero dans lequel il apparut, il ecrit a son journal 
de commerce et s 'assure sans aucun frais, les rensei- 
gnements concernant la question. 

Le plus souvent, le plan qu'il pensait pouvoir adop- 
ter est completement illegal, et s'il en avait fait l'ap- 
plication ,il eut ete tot ou tard, force de discontinuer 
cette distribution de timbres de commerce, ou de pa- 
raitre en Cour pour repondre a 1 'accusation de viola- 
tion de la Loi des Timbres de Commerce, et si trouve 
eoupable, de payer l'amende. 






Les amendes imposees 

Pendant les quelques annees passees, un grand nom- 
bre de marchands a ete poursuivi et des amendes ont 
ete imposees pour contravention a la Loi. 

Les pertes des marchands de differentes manieres 

Pour celui qui ne reflechit pas, le fait d'etre appele 
en Cour et de payer une amende de $10 a $50 pour 
avoir distribute des timbres de commerce, ne semble 
pas etre un ennui serieux dont puisse souffrir un com- 
merce. II se peut que cette chose en elle-meme ne soit, 
en effet, pas grand chose, mais il y a un autre cote de 
la question des timbres de commerce. Les marchands 
qui ont ete poursuivis pour infraction a la Loi des Tim- 
bres de Commerce ont, dans tous les cas ete des hom- 
ines qui ont distribue pendant quelque temps des tim- 
bres de commerce. Lorsqu'ils furent poursuivis et 
reconnus coupables, ils furent forces de discontinuer 
d'en donner. Le resultat est qu'un grand nombre de 
clients a en mains des liyres partiellement remplis de 
timbres de commerce qui ne sont pas remboursables 
selon la loi. Les marchands ont, en consequence, a 
faire face a la mauvaise humeur de nombreux clients, 
et en outre perdent beaucoup d'entre eux, qui, degou- 
tes du procede ne retournent plus au magasin qui en 
fut l'agent et vont porter ailleurs leurs commandes. 

Avant la mise en vigueur de la loi amendee des tim- 
bres de commerce, les compagnies de timbres de com- 
merce florissaient au Canada, et s'assuraient de gros 
montants d 'argent des marchands qui ne paraissaient 
pas se rendre compte que cette proposition n'etait rien 
moins qu'une tromperie et un artifice. 



rr 



V0S CLIENTS LE CONNAISSENT COMME ETANT 

VENDU PAR VOTRE MARCHAND EN GROS 



TABAC 



STAC 

ACHIQUER^ 






♦♦♦♦♦*<»♦♦♦♦♦ $><»<»#$><^« ♦*♦*»« 5><§>^<@.><9 ♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦«'♦««$>♦♦♦♦ ^><S><» <§>«•<§>♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦« ♦♦♦♦♦♦♦♦++*» 



14 



LE PRIX COURANT, vendredi 11 aout 1916 



Vol. XXIX— No 33 



Leur facon d'operer 

Une idee des methodes en vogue a cette epoque, sont 
rappelees dans un discours de Frank R. Connolly, l'an- 
cien president de la National Retail Grocers' Associa- 
tion des Etats-Unis. M. Connolly parlait devant la 
Convention Nationale des Epiciers en gros sur ce su- 
jet: "Pourquoi le detaillant est-il oppose an timbre de 
commerce?" Le probleme du timbre est d 'importance 
vitale dans beancoup d'Etats des Etats-Unis ou les 
compagnies de timbres de commerce sont encore auto- 
risees a faire affaires. M. Connolly disait en substan- 
ce: — 

"II fut un temps ou les timbres de commerce cou- 
taient au detaillant $5.00 le mille, pour etre distribues 
avec $100 de ventes, soit un timbre par chaque achat 
de dix centins. Dans ces dernieres annees, ils ont ete 
fournis a des prix varies. Quelques-uns a $4.00 le mil- 
le, d'autres a, $3.50 et certains gros detaillants preten- 
dent les avoir achetes meme a un prix plus bas. C'est 
la une premiere injustice pour le plus petit marchand 
qui paye le prix le plus eleve, le plus gros, son concur- 
rent ,etant soutenu par les compagnies de timbres de 
commerce pour placer en etat d'inferiorite le detail- 
lant plus modeste. 

Supposons, un marchand qui fait $10,000 d'affaires 
par mois et qui se croit dans 1 'obligation d 'adopter le 
systeme du timbre de commerce. Supposons qu'il ache- 
te les timbres a $3.50 le mille pour couvrir $100.00 de 
ventes. Admettons qu'il augmente ses affaires de 
$1,000 par mois; il s'ensuivrait que le cout de ces tim- 
bres serait de $385.00, ou 38 pour cent de 1 'augmenta- 
tion de ses ventes brutes. Si 1 'augmentation etait de 
$2,000, ses timbres lui coiiteraient $420, ou 21 pour 
cent de l'augmentation des ventes brutes. 

Ou les marchands font erreur 

Le commerce de detail ne peut se permettre de tels 
frais, quand bien meme cela augmenterait ses ventes. 
L 'erreur que commettent la plupart des marchands est 
qu'ils ne se rendent pas compte qu'en outre de ce que 
peuvent leur apporter d 'augmentation de ventes les 
timbres, ils doivent aussi donner des timbres a, leur 
clientele deja, etablie. Le marchand jette de 1 'argent 
par les fenetres quand il annonce a son commerce re- 
' gulier que les clients peuvent avoir des timbres de 
commerce avec leurs achats, et il ajoute immediate- 
ment, par le fait meme, le cout des timbres — 3 x /2 pour 
cent- — a ses frais generaux, ou si l'on prefere a son 
cout de faire des affaires. 

II y a certains articles ordinairement vendus a perte, 
sur lesquels les marchands peuvent annoncer qu'aucun 
timbre de commerce ne sera donne. Ils sont aussi sup- 
poses donner des timbres au bon client qui fait affai- 
res dans le magasin depuis des annees et pour lequel 
les plaintes justifiees quant a la qualite et au prix des 
marchandises, font appel a des timbres de commerce 
quand la facture est payee au premier du mois. Et le 
client en general les obtient, le marchand craignant la 
perte d'une clientele desirable. L 'etude de la nature 
humaine demontre qu'il y a beaueoup de gens qui, 
quand ils regoivent "quelque chose pour rien", ne 
considerent pas du tout sa valeur. 



Les primes ont peu de valeur 

Les detaillants qui ont achete des carnets de timbres, 
re§oivent en retour un globe de lampe que les experts 
evaluent a 92 centins (prix d 'achat par quantites), un 
vase qui pourrait etre achete dans le gros a 89 centins, 
ou un "set" de salade qui pourrait etre achete (meme 
qualite) a, $1.15. Et les marchands detaillants doi- 
vent payer $3.50 et meme $4.00 pour les timbres ne- 
cessaires a 1 'acquisition de ces primes de haute va- 
leur ! ! ! 

Ces erreurs ont rendu millionnaires les entrepre- 
neurs de timbres de commerce, au detriment du pu- 
blic et des marchands-detaillants. Des gens bien infor- 
med pretendent que 40 pour cent de ceux qui colleo 
tionnent des timbres de commerce n'en touchent ja- 
mais la valeur. 

Pensez-y! Quatre sur dix de ceux qui commencent 
a. collectionner les timbres de commerce ne finissent 
jamais de completer le livre requis de 1000 et le jet- 
tent a moitie rempli — a moitie rempli de timbres pour 
lesquels le marchand a paye. 

Une fois que le marchand a commence a distribuer 
des timbres il est presque impossible pour lui de dis- 
continuer. Beaueoup de gens ont failli en affaires et 
attribue leur faillite au fait qu'ils furent forces de con- 
tinuer a donner des timbres de commerce, meme apres 
avoir compris que c 'etait la ruine pour eux. 

Quand le mouvement est lance, le concurrent voisin 
donne lui aussi des timbres de commerce, de sorte 
qu'il n'y a pas plus avantage ni pour l'un, ni pour 
l'autre au point de vue de stimuler la clientele; le 
marchand met done le nez dans une museliere dont il 
ne pourra se depetrer. 

Un jour un marchand definissait bien la situation, 
lorsqu'il disait: — 

"Je ne donne point de timbres de commerce ou de 
coupons. Je n'ai nullement l'envie de donner une 
partie de mes profits a une agence etrangere qui n'a 
pas un sou investi dans mon commerce. Les gens qui 
passent leur temps a callectionner les timbres de com- 
merce sont ordinairement des "chercheurs d 'occa- 
sions" qui veulent avoir tout pour rien et ils ne m'in- 
teressent pas. J'ai fait d'excellentes affaires par mes 
propres efforts et n'ai aucunement besoin de l'aide des 
amateurs de timbres de commerce." 

Les pertes du detaillant 

Quatre-vingt-dix-neuf fois sur cent lorsque le detail- 
lant adopte le systeme des timbres de commerce, il 
perd. 

II y a peu de marchands reellement serieux et pros- 
peres qui ne seraient heureux de voir disparaitre com- 
pletement les operations des compagnies de timbres de 
commerce au Canada. 

II y a cependant, dans chaque commerce, certains 
marchands qui sont a l'affut des "schemes" qui les 
feront riches en un jour et le true des timbres de com- 
merce agit sur l'imagination maladive de ces commer- 
gants. Sans plus refleehir. ils se lancent dans la voie 
des timbres de commerce et des primes qui les conduit 
fatalement en Cour de Police et cause de gros ennuis 
a leurs clients. Ceux qui se tiennent eloignes de ces 
attrape-nigauds s'en trouvent bien et n'ont pas a en- 
vier leurs concurrents moins scrupuleux. 



Vol. XXIX— No 33 



LB PRIX COURANT, vendredi 11 aout 1916 



15 



O aDaoooaooooaaDooooaao0aaoooooaoo0Ooaooooo»oooooeocK»oooooooooooaoo&oo 

Documents et Informations 



OOOOOOOOOBOO 



i» 



ooaaoooaoooaaaaoiHJDawKHcroooaoooDOiKKMOOOooamHHKW 



COMMISSAIRES CREES CHEVALIERS 



L 'elevation a la dignite de chevalier des membres 
de la Commission Canadienne des achats de guerre se- 
ra parait-il, annoncee prochainement. La commission 
est composed de l'hon. A.-E. Kemp, M.P., president, 
ministre sans portefeuille dans le cabinet Borden; M. 
Hormisdas Laporte, de Montreal, et M. F.-J. Gait, de 
Winnipeg. 

On a peu entendu parler des travaux de cette com- 
mission dermis qu'elle a commence son travail d 'achat 
de tontes les fournitures necessities par le Canada 
nour les besoins de cette guerre, et la distinction dont 
les membres vont etre honores viendra prouver elo- 
miemment la maniere effective dont cette mission de- 
licate aura ete remplie. Des millions de dollars de 
contrats ont ete donnes aux marchands canadiens, a 
des prix raisonnables, et la commission qui a ete choi- 
sie comme corns representatif des hommes d'affaires 
a amnlement justifie la confiance qu'on avait placee 
en elle. 



LE HOMARD N'EST PAS UN PRODUIT DE LUXE 



Sir George Foster, ministre du Commerce vient d'in- 
tervenir dans la question de 1 'embargo mis par la 
France snr les imnortations de homards sous pretexte 
que e 'etait un article de luxe, et a reussi a, faire abolir 
cette mesure. 

II y a eu une grosse agitation pour assurer le ren- 
versement de cette entrave a, notre exportation, qui 
affectait principal ement le Nouveau-Brunswick et la 
Non veil e-Bcosse ou les preparateurs de conserves se 
trouvaient avec nuarante mille caisses de homards 
pyalnees a $800,000 et destinees a, la France. Les manu- 
faetnriers de conserves et Sir Georere ont pu evidem- 
ment demontrer an Gouvernemeut francais que le ho- 
mard oui se detaillait a, 50c la livre n'est pas un pro- 
rlnit de luxe, mais bien Tin aliment a la portee de tou- 
tes les bourses et particulierement nourrissant. 

L'abolition de cette mesure est bienvenue pour deux 
on trois raisons. D'abord parce qu'elle detruit le 
manvais sentiment eree par cet embargo dans les Pro- 
vinces Maritime* a 1'egard du Gouvernement de notre 
eourao-euse Alliee. Secondement. par ce que 1 'embar- 
go affectait serieusement le marche du bomard. Bien 
ruie la co'isommation domestiane soit phis importante 
one l'an dernier, on iuge de l'effet qui eut ete produit 
par ees nuarante mille caisses extra, pour lesouelles il 
eut ete impossible d'obtenir un prix raisonnablo. 

Troisiemement, si cet embargo avait ete maintenu 
par la France. I'Anedeterre par sympathie de cause, 
anrait snivi son alliee et aurait. fort probablement. de- 
clare aussi le homard, article de luxe, influencant ain- 
si facheusement le marche. 

L'effet de la levee de l'embargo ne fera pas hauler 
isibl Q ment les prix, mais il previendra l'affaisse- 
ment des cotations et permettra de pratiquer des prix 
semblables a ceux des annees preeedentes. Si l'em- 
barsro avait ete maintenu les prix seraient tombes gra- 
duellement. 



DE COMBIEN ONT MONTE LES PRIX DES PRO- 
DUCTS ALIMENTAIRES 



Une etude comparative des factures d'un marchand 
de S.-Jean, N.-B. au premier Janvier 1916 et au pre- 
mier juillet de la meme annee, donne un apercu de l'ef- 
fet qu'a eu sur les prix durant les derniers six mois la 
tendance a la hausse qui prevaut sur le marche. 

Le sucre, par exemple, qui etait cote au commence- 
ment de l'annee, $6.70 coiite a present $8.25. Le boeuf 
en conserves qui etait achete l'an dernier par le mar- 
chand de jrros $3.50, eofite a present $4.50. revenant 
an consommateur a environ 40 cents la livre. 

Les feves, qui marquent actuellement un record de 
prix a $6.25. montrent une avance de $2.25 depuis le 
premier de l'an et sont difficiles a obtenir a quelque 
prix que ce soit. Les feves en conserves ont suivi ce 
mouvement iusqu'a atteindre $1.75 la douzaine, prix 
du marchand de arros, le prix au consommateur etant 
dp 20 centins la boTte. Les confitures ont monte de 
^1.15 la eaisse a SI. 35 et les marmelades montrent une 
ano-mentation, pour la meme periode de 50 centins par 
eaisse ponr le marchand de ptos. 

Tjpb autres li^rnes rip n^nrlnits conserves, compre- 
nant les tomates. le ble-d'Tnrlp et Ips petits pois, ont 
fait Tin sant en moyenne de $2.60 a $2.75 la eaisse. Les 
pickles montrent aussi Ipnr penchant pour ce mouve- 
mpnt par une avance de $2 00 a $2.25 la eaisse. 

Le lait condense oui etait stationnaire depuis plu- 
sieurs annees a monte de $5.60 la eaisse a $6.00. Tou- 
tps les lignes de the montrent aussi une hausse nota- 
ble. 



LOUABLE INITIATIVE 



Comme encouragement a l'industrie la Commission 
de l'Exposition Provinciale de Quebec off re, cette an- 
nee, deux prix nouveaux qui susciteront sans doute de 
1 'emulation chez les interesses. 

L'un de ces prix est du a, la generosite de l'Associa- 
tion des Manufacturiers Canadien, Section de Que- 
bec; il consiste en une Medaille d'Or offerte pour la 
meilleure installation dans l'industrie du cuir. 

L 'autre a ete accorde par M. J.-H. Gignac, indus- 
triel bien connu a Quebec et meme dans tout le Ca- 
nada et aux Etats-Unis; e'est aussi une Medaille d'Or 
offerte en prix pour la meilleure installation de bois 
commerciaux. 

Cette louable initiative de la part de l'Association 
des Manufacturiers et M. Gignac est digne d'eloges. 
Ces prix susciteront sans doute de 1 'emulation chez les 
concurrents dans ces deux classes d'industriels et con- 
tribueront a ameliorer la qualite des produits qu'ils of- 
frent sur le marche. 

La Commission de l'Exposition Provinciale de Que- 
bec offre plusieurs autres prix speciaux qui sont tres 
apprecies et qui sont l'objet de Temulation des expo- 
sants. 

Un fait interessant a signaler e'est que l'Exposition 
Provinciale de Quebec est de mieux en mieux appre- 



16 



LE PRIX COURANT, vendredi 11 aout 1916 



Vol. XXIX— No 33 



ciee a mesure qu'on la connait davantage et que Ton 
se rend compte des efforts qu'elle deploie pour mar- 
eher dans la voie du progres. Tous les ans, des adhe- 
ls nouvelles et precieuses lui arrivent d'un peu par- 
lout. II lui est particulierement agreable de conssta- 
ter qu'en haut lieu on semble mieux apprecier son 
oeuvre. 

La Commission se rejouit de l'attention^ qu'on \ni 
porte en certains milieux commerciaux et industriels 
depuis quelque temps et elle se promet bien de justi- 
fier la consideration qu'on veut bien lui accorder et de 
1 'appreciation qu'on lui temoigne. 



LE DEVELOPPEMENT DE NOS RESSOURCES 

AGRICOLES, INDUSTRIELLES ET 

COMMERCIALES 



Un comite special a ete recemment institue par le 
senat du Canada pour s'enquerir des mesures qui ont 
ete prises et de celles qu'il faudrait prendre afin de 
servir dans la plus grande mesure possible les interets 
de 1 'agriculture, de l'industrie et du commerce dans ce 
pays, durant la guerre et apres la guerre. 

Relativement aux occasions qui s'offrent d'accroitre 
la production agricole, le comite en question rappelle 
rombien il importe : 

(a) d'ameliorer les methodes de production en vue 
d'obtenir un plus grand profit pour le produc- 
teur ; 

(b) d 'aider a, atteindre ce but au moyen d'un ensei- 
gnement efficace et de demonstrations appro- 
priates ; 

(c) d'augenter l'etendue des terres en culture; 

(d) d'attirer une classe d 'immigrants qui contribue- 
raient a former une population agricole nombreu- 
se et stable ; 

(e) d'activer et d'encourager la cooperation parmi les 
producteurs ; et 

(f) de voir a 1'etablissement d 'entrepots frigorifiques 
et d 'abattoirs. 

Les conditions relatives au sol, au climat et a la re- 
gion, sont si variees que la necessity s 'impose d 'adop- 
ter des metbodes de culture et des moyens de produc- 
tion qui conviennent particulierement a ehaque locali- 
te. 

La grande etendue de territoire compris dans le Do- 
minion donne lieu a, des problemes tout speciaux con- 
cernant : 

(a) la distribution des produits sur nos marches do- 
mestiques et le commerce entre les diverses pro- 
vinces et leurs villes respectives ; 

(b) le transport des produits a nos ports nationaux 
d'ou ils doivent etre expedies a leur destination a 
l'etranger ; et 

(c) leur transport au marche auquel ils sont destines a. 
1 'etranger. 

II convient d'etudier attentivement les questions im- 
portantes qui se rattachent a l'ecoulement des produits 
alimentaires, d 'examiner aussi a quel temps et par 
quelles methodes cet ecoulement peut le mieux s'ope- 
rer. ^ II ne faut pas oublier, non plus, ce que pent faire 
1 'union des producteurs entre eux, et l'importance de 
reduire le grand ecart qui existe actuellement entre le 



prix que recoit le producteur et celui que paie le con- 
sommateur. 

Le comite special pour le developpement des ressour- 
ces agricoles, industrielles et commerciales estime que 
chacun devrait faire sa part pour mettre le pays en 
etat de surmonter le grand bouleversement oecasionne 
par la guerre. Et que personne ne perde de vue que 
cete action commune peut procurer les moyens d'empe- 
cber une forte depression de se produire a la fin des 
hostilites, et posera des bases solides a la prosperity fu- 
ture de notre vaste Dominion. 



UNE PRECAUTION RECOMMANDABLE 



On s'inquiete. a juste raison, dans les milieux hygie- 
nistes du Canada de la propagation rapide des mala- 
dies contagieuses et des ravages causes par le manque 
de precautions pour en enrayer la marche. 

Un des principaux transmetteurs des epidemics est 
sans conteste. les cornets et reeeptem-s telephoniques 
qui passent entre mille mains etran<reres pour les ne- 
cessites d'affaires et qui conservent dans leur matiere, 
les germes de maladie que les personnes malsaines peu- 
vent y laisser inconsciemment et malgre elles/ 

II serait done tres desirable pour la bonne sante et la 
conservation de nos populations, que les appareils te- 
lephoniques soient sterilises pour neutraliser l'effet 
des contacts nuisibles a la sante. Ce serait en meme 
temps qu'une pratique de proprete. un precieux pre- 
servatif contre les maladies contairieuses qui sont d'au- 
tant plus redoutables que leurs bacilles se propagent 
avec une fecondite redoutable et sans qu'il nous soit 
permis d'en eonstater la presence de quelque maniere 
que ce soit. 



LA FRAICHEUR DU MAGASIN 



Nous sommes dans une periode particulierement 
chaude. Partout, le thermometre enregistre de hauts 
degres et le public reclame A cor et a cris des moyens 
de conserver la fraicheur. Le marchand-detaillant 
pout faire beaucou]i dans son magasin pour engendrer 
un atmosphere de fraicheur. 

Le marchand ajoute de la valeur a son magasin en v 
entretenant une agreable fraicheur. Nous voyons vo- 
lOntiers le magasin ideal avec les murs peints en blanc 
e1 respirant la proprete. Toutes les parties en nickel 
et en bronze doivent etre brillantes el reluisantes, mv 
cette ?)ettete donne de prime abord. l'impression de 
fraicheur. Un eventail devra renouveler l'air. Les 
planchers devront etr<> rigoureusemenl nettoyi - 
avoir l'apparence brillante. Tout le magasin devra 
etre garanti des rayons du soleil par des stores. Plus 
important que tout cela encore, est le vetemenl du pa- 
tron et celui du commis qui doit etre d'un blanc im- 
niacule pour ci'e«>r l'impression de fraicheur. 

La proprete d'un magasin est la moitie de sa frai- 
cheur, ear la chaleur et la salete vonl souvent de pair. 

Le marchand-detaillant devrait — si on peut s'e* 
primer ainsi — capitaliser la fraicheur. 11 est agrea- 
ble pour le public de quitter le trottoir brulant de la 
me pour penetrer dans U n magasin frais. La reputa- 
tion de fraicheur est pour un magasin un gros appoint, 
'' est un actif qui bien qu 'intangible a sa valeur hide- 
niable. 






Vol. XXIX— No 33 



LE PRTX COURANT, vendredi 11 aout 1916 



LE CALCUL DES PROFITS 



Becemment un de nos abonnes d 'Ottawa nous com- 
aumiquait une eirculaire faisant voir les avantages 
qu'il y avait pour le rnarehand a vendre un certain ar- 
et pretendant que : "puisque cet article coutait au- 
marchand 6c. son profit sur chacun d'eux vendu 15c 
ftait exactement de 150 pour cent". Incontestable- 
men t il y a une supercherie dans cette annonce. Le 
Dr ix de vente etant, dans ce cas, 15c et le prix d 'achat 
font <ir nous avons une marge de 9c qui a premiere 
vue represente bien 150 pour cent de 6c, mais il n en 
faut pas eonclure (pie c'est la le benefice du rnar- 
ehand • c'est un profit brut qui ne tient compte d au- 
nin des frais inevitables en affaires et ce calcul ne sau- 
rait servir de base a un commerce serieux desirant sa- 
voir 'exactement la marge de profits reels realises sur 
les marchandises debitees au magasin. 

\ ee propos nous croyons bon de rappeler aux mar- 
chands quelques-uns des exemples les plus typiques de 
ealculs des profits nets. 

Dans l'tra d'eux, le coiit des frais generaux est de 15 
pour rent sur les ventes brutes et le profit net desire 
esl de 5 pour cent. Pour gagner 5 pour cent de profit 
quand le coiit des frais de vente est de 15 pour cent, 
I,, prix marque doit etre de 25 pour cent au-dessus du 
prix d 'achat. 
Comment pouvons-nous determiner ceci? 
Posons 100 pour c°nt comme egal au prix de vente. 
Votre eout de faire des affaires est de 15 pour cent 
el votre profit net desire est de 5 pour cent. Ceci 
donne un profit brut de 20 p.c. que vous devrez pre- 
ir dans votre prix de vente. 

A present, il est evident que votre profit est fait non 
lement sur le prix d 'achat, mais aussi sur le prix de 
vente. Vous achetez un article un dollar, mais vous 
ne oa»'iiez votre profit que lorsque vous l'avez vendu. 
Quel sera, des lors, le prix de vente correct a, char- 
r pour un article coutant un dollar, de maniere a ga- 
iner un profit brut de 20 pour cent, soit dans le cas 
qui nous occupe un profit net de 5 pour cent. 

Si 100 pour cent represente le prix de vente et 20 
pour cent le profit brut, cela signifie que le prix d'a- 
ehat suivant le pourcentage est 100 pour cent, moins 
'20 pour cent, e'est-a-dire 80 pour cent. 

En d'autres termes, le dollar que vous payez pour 
I'article est juste 80 pour cent de ce que vous devez le 
vendre pour gagner le profit net desire de 5 pour cent. 
Si un dollar est 80 pour cent de ce que vous devez ven- 
dre I'article. 100 pour cent on le prix de vente integral 
a 100 divise par 80, soit $1.25. En consequence vo- 
tre augmentation sera de 25 sous ou 25 pour cent au- 
ms du prix d 'achat, 
Un autre exemple envisageant 10 pour cent de pro- 
tits nets est discute de la meme facon. Votre coiit de 
faire des affaires est de 15 pour cent, le profit net que 
vous desirez est de 10 pour cent, ee qui fait un profit 
brut de 25 pour cent. Enlevez le 25 pour cent du pro- 
fit brut de ce pourcentage et vous aurez 75 pour cent 
COmme prix de vente en pourcentage. Un dollar est 
done 75 pour cent de ce que vous avez a charger pour 
obtenir le profit net de 10 pour cent desire. Si $1.00 
est 75 pour cent du prix de vente, 100 pour cent s«- 
raient un dollar divise par 75. soit $1.33 1-3. Ce serait 



done 331-3 pour cent qu'il faudrait ajouter au prix 
d 'achat. 

Le marchand le plus souvent ne sait que la valeur 
approximative d'une chose et il se base sur cette ap- 
proximation pour etablir son prix. Mais ce calcul est 
du domaine du hasard et ne saurait etre adopte serleu- 
sement. La seule maniere de faire les choses correcte- 
ment et de rendre justice tant a vous-meme qu'a vos 
clients est de savoir calculer vos profits. 

II est bien evident qu'un point essentiel pour le cal- 
cul correct des profits, est de savoir combien il vous en 
coiite pour mener vos affaires, autrement dit quels 
sont vos frais generaux? 

Comment obtenir ceci? 

De la maniere suivante. Relevez soigneusement la 
somme de vos depenses pour toute l'annee et prouvee 
par vos livres. Ensuite, divisez ce chiffre par le to- 
tal de vos ventes. En d'autres termes, divisez vos de- 
penses brutes par vos ventes brutes de l'annee et le re- 
sultat vous donnera le pourcentage des ventes que cela 
vous coute pour conduire votre commerce. 

Par exemple, vos ventes pour l'annee se montent en 
chiffres ronds a $30,000 et vos depenses pour ce meme 
laps de temps sont de $6,870. 

Si nous calculons, combien de fois $6,870 en $30,000, 
nous obtenons environ 22% pour cent. Ainsi done, 
votre pourcentage de depenses durant l'annee est de 
22^2 pour cent des ventes. 

Quelque chose aussi de tres important a savoir est 
combien cela devrait couter a un rnarehand pour con- 
duire ses affaires? 

Beaucoup d'autorites considerent comme econome, 
un marchand dont les depenses de vente sont au-des- 
sous du 24 pour cent des ventes. 

La depense moyenne d'un magasin prospere de 
grandeur moyenne est de 18. a 22 pour cent des ven- 
tes. Si elle clepasse ceci, prenez garde. Vous devez sa- 
voir exactement a combien montent vos depenses et 
pourquoi ce pourcentage est justified 

Les marchands qui font eux-m&mes leur travail ou 
la plus grande partie de leur travail, peuvent souvent 
reduire leurs depenses d 'exploitation a 10 ou 20 pour 
cent des ventes. Mais ce n'est pas chose courante. Un 
certain magasin general de notre connaissance conduit 
un commerce de plus de $12,000 de recettes annuelles 
avec 16 pour cent de frais seulement. Ce chiffre est 
tout a, fait exceptionnel et il va sans dire que ce maga- 
sin fait vraiment de 1 'argent. 



A VENDRE 



Trois terres en culture, avec sucreries, situees dans 
le Comte de Lotbiniere. 
S'adresser a : 

Mademoiselle O. CHANDONNET, 

Seigneuresse et marchande a 

DESCHAILLONS, 

Co. Lotbiniere, P.Q. 



18 



LE PRIX COURANT, vendredi 11 aout 1916 



Vol. XXIX— No 33 



LA CONVENTION ANNUELLE DES MARCHANDS- 
DETAILLANTS 



Los Marchands detaillants du Canada ont tenu cet- 
te semaine lenr convention annuelle a "Winnipeg dans 
les salles do reception de l'hotel Fort-Garry. 

C'est la premiere fois qne cette association tient sa 
i'o ii vontion dans l'Onest. 

La convention de l'Association des Marchands-de- 
taillants dn Canada, fut ouverte par un disconrs de 
bionvenue prononce par M. C.-F. Rannard, president 
de la succursale dn Manitoba. M. J.-A. Beandry, tre- 
sorier federal de Passociation y repondit. Pnis, le pre- 
sident, M. Zieraann kit le rapport annuel. M. E.-A. 
Maybee de Moose-Jaw, fit adopter une resolution par 
laquelle les delegues exprimaient leur vif regret de 
l'absence de M. J.-G. Watson de Montreal, qui fut tou- 
jours un fidele des conventions precedentes et qui y 
manquait pour la premiere fois, empeche d'y assister 
par raison de sante. 

Les delegues presents etaient MM. Ziemann, Toron- 
to, president ; J.-O. Gareau, Montral, premier vice-pre- 
sident ; J.-L.-S. Hutchison, Saskatoon, deuxieme vice- 
prsident; J.-A. Beaudry, Montreal, tresorier et E.-M. 
Trovern, Toronto; W.-J. McCully, Stratford, F.-C. 
Higgins, Toronto, et W.-C. Miller, Toronto. 



773,178 onces en 1914 evaluees a $15,983,007. La pro- 
duction de l'Ontario etait de $8,368,956, celle du Yu- 
kon de $4,755,721 et le reste venait de la Colombie- 
Anglaise. 

La production canadienne d 'argent en 1915 etait de 
28,401,731 onces evaluees a, $14,088,397, contre $28,- 
449,821 onces en 1914 evaluees a $15,593,630. La part 
d 'Ontario etait de 24,653,057 onces. 

La valeur totale de toute la production minerale au 
Canada en 1915 comprenant l'or, le nickel, le cuivre et 
le zinc, etait de $138,513,750, contre $128,075,000, en 
1914. La production non metallique en 1915 compre- 
nant les produits d'argile et des carrieres, etait de 
$61,467,668 contre $69,476,465 en 1914. 

Les recoltes au Canada en 1915, etaient evaluees a 
$788,819,000 contre $638,592,000 en 1914. Les produits 
forestiers etaient de $175,000,000 contre $176,672,000 
en 1914. Les pecheries du Dominion avaient une pro- 
duction de $31,250,000, soit $14,000 seulement de 
moins qu'en 1914. 

La valeur totale de tous les produits du Canada en 
1915 etait de $1,123,169,000 contre $975,380,000 en 
1914. 



USINE DETRUITE PAR LE FEU 



LA RICHESSE ET LA PROSPERITE DU CANADA 



La production de 1915 evaluee a $1,123,169,000 



Le montant d'or tire du sol au Canada en 1915 etait 
de 916,076 onces fines, evaluees a $18,936,971, contre 



L'usine de la Collingwood Packing Co., la plus im- 
portante de son espece dans la province d 'Ontario a ete 
entierement detruite par le feu dimanehe dernier. 

Cette usine avait ete construite en 1891 au cout d'un 
million de dollars et avait ete florissante pendant dos- 
annees. 



La seule brosse compressee toute 



droite. 



Faite en Canada. 




Toutes les brosses faites 
sur ce MODELE sont 
garanties soutenir l'influ- 
ence de tout liquide sans 
perdre de poils. 

Nous les recommandons 
comme brosses accomplis- 
sant un travail parfait et 
ne s'affaissant absolu- 
ment pas. 



Canada Brush Co., Limited 

AGENTS 

H. R. St. Michel & Co., 19 rue St. Gabriel, Montreal 
Bureau Chef et Usines, St. Jean, N.B. 



CHARBON 

ANTHRACITE ET BITUMINEUX 

EXPEDIE PAR VOIE FERREE OU VOIE D'EAU 
A TOUS ENDROITS DE LA PROVINCE 
DE QUEBEC. 

GEORGE HALL COAL COMPANY 
OF CANADA, LIMITED 

126 rue St-Pierre, MONTREAL 



SAVOIR FAIRE SES ACHATS EST UN 

GROS AGENT DE SUCCES 

DANS LE COMMERCE. 



En consultant les annonces qui figu- 
rent dans le "PRIX COURANT" vous 
obtenez les adresses des meilleures mai- 
sons ou vous approvisionner au mieux 
de vos interets. 



Vol. XXIX— No 33 



LB PRIX COURANT, vendredi 11 aout 1916 



19 



(Suite de la page 11) 

reparation en rapport avec icelui, et 
faire le commerce d'articles de sport 
de toute espece; 

Acquerir et assumer aucun commer- 
ce semtlable exerce par aucune per- 
sonne ou compagnie suivant des con- 
ditions a determiner et emettre des 
parts acquittees en paiement total ou 
partiel ou d'icelui; 

Payer aucune propriety, droit, privi- 
leges ou autres choses n6cessa:res ou 
les services rendus a la corporation en 
actions lib6r§es de son fonds social; 

Prendre et detenir des mortgages, 
des biens et hypotheques pour garan- 
tir le paiement du prix d'achat d'au- 
cune propriete vendue par la compa- 
gnie, ou aucune somme d'argent a el- 
le due par les acheteurs de ces pro- 
priety, pour construction ou autres 
ameliorations; 

,Vendr<\ loner ou autrement disposer 
de la totality ou d'aucuno partie de la 
propieie ou de l'entreprise de la com- 
pagnie en cr nsideration de ce qu'elle 
croira convenable et particulicrement 
pour des ports, des debentures, obli- 
gations ou valeurs d'aucune autre 
corporation ; 

Se fusionner avec aucune autre 
compagnie dont les objets sont totale- 
ment ou partiellement semblables a 
ceux mentionnfs aux presentes y sous- 
crire des actions pour surantir l'ex6- 
cution des contrats par aucune person- 
ne ou compagnie; 

Emettre et repartir des parts ac- 
quittees de la compagnie incorporSe 
par les presentes en paiement total ou 
partiel d'aucune commission, service a 
elle rendu, d'aucun commerce fran- 
chise, entreprise, propriete, droit, pou- 
voir, bail, licence, immeuble, actions, 
obligations, debentures et autres pro- 
prietes ex. droits qu'elle pourra legale- 
ment acqu6rir en vertu des pouvoirs 
conf£res par les presenters; 

Acquerir et exercer aucun autre 
commerce, entreprise, pouvoir ou droit 
susceptible d'etre convenablement ex- 
erce en rapport avec les objets pr6ci- 
tes, qui peuvent lui profiler drecte- 
ment ou indirectement a atteindre se& 
fins; 

Souscrire, ou autrement prendre, de- 
tenir, transporter ou nfigocier et dispo- 
ser du capital-actions des parts, obli- 
gations ,ou autres valeurs d'aucune au- 
tre compagnie avec laquelle elle a des 
relations d'affaires ou qui exerce au- 
cun commerce ou un« Industrie sem- 
blable au sien ou commerce en tout ou 
en partie, ou aucun autre commerce 
ou industrie susceptible d'etre exerc6 
par la presente corporation; 

Faire, tirer, accepter, endosser, payer 
et emettre des billets promissoires, 
lettres de change, connaissements, 
■landats ou autres instruments nego- 
ciables et transportables; 

Distribuer a ses actionna'res, en na- 
ture ou autrement, tel que decide, au- 
cune creance de la compagnie et parti- 
•tilierement des parts, obligations, de- 
bentures ou autres valeurs d'aucune 
autrn compagnie constitute pour assu- 
mer la totality ou aucuna partie de 
l'actif ou du passif de la presente; 

re et executer tous autres actes 
se rattachant aux fins et objets preci- 
tes, ou conduisant a leur realisation, 
sous le nora de "The Woodlands Golf 
and Country Club, incorporated", avec 
un fonds social de cinquante mille 
piastres ($50,000.00), divise en cinq 
cents parts (500) de cent piastres 



($100.00) chacune. 

La principale place d'affaires de la 
corporation est en la ville de D6Lery, 
comte de Chateauguay. 

Date au bureau du secretaire de la 
province, ce dix-septieme jour de mai 
1916. 

C. J. SIMARD. 
Assistant-secretaire de la province. 



"PROVINCIAL LUMBER COMPA- 
NY, LIMITED".- 

Avis est donn£ au public qu'en ver- 
tu de la loi des compagnies de Que- 
bec, il a et6 accorde par le lieutenant- 
gouverneur de la province de Quebec, 
des lettres patentes en date du onzieme 
jour de juillet 1916, constituant en cor- 
poration MM. Charles J.-B. Charbon- 
neau, notaire, Bernard Molangon, no- 
taire, George Nelpha Clermont, agent, 
Louis Joseph Labrosse, agent, et Alex- 
andre Turgeon, etudiant-en-droit, de 
la cite de Montreal, pour les fins sui- 
vantes: 

Exercer le commerce du bois sous 
toutes ses formes, ainsi que tous les 
autres commerces qui s'y rattachent, 
y compris l'achat, la vente et le n6- 
goce de toutes les sortes de bois de 
charpente et de construction, bois scie, 
equarri et coup6, ainsi que de tous au- 
tres produits forestiers; 

Exercer sous toutes ses formes le 
commerce de manufacturier et commer- 
gant des billots, bois de charpente, 
pulpe, bois de pulpe, papier et autres 
articles et materiaux dans lesquels en- 
tre le bois ou dont il fait partie; exer- 
cer aucun autre commerce de fabrica- 
tion, achat, vente, travail des metaux, 
des verres, de la poterie, ou des arti- 
cles employes dans l'6benisterie et 
l'art decoratif; 

Acquerir par achat, bail, lotiage, 
echange ou autrement et detenir des 
terres, des reserves forestieres ou 
des droits de coupes, des droits de grS- 
ve, licences, pouvoirs d'eau et interets 
en iceux, et y faire des constructions, 
les d6velopper et autrement les utili- 
ser et ameiiorer; 

Acheter, acquerir, louer, posseder, 
6riger, amenager, entretenir et exploi- 
ter des moulins a scie, a pulpe et a pa- 
pier ainsi que des manufactures; 

Construire .acquerir ou louer ou au- 
trement exploiter des usines pour la 
generation de la force a vapeur, pneu- 
matique, eiectrique, hydraulique ou au- 
tre pouvoir ou force, et produire, cr6- 
er, dSvelopper, acquerir par bail, achat 
ou autrement la vapeur, l'energie eiec- 
trique, pneumatique, hydraulique ou 
autre pour servir a aucun des objets 
et usages auxquels elles s'adaptent ; 
le tout et sur les proprietes de la com- 
pagnie seulement; 

Demander, entretenir, enregistrer, 
louer, acquerir et detenir, vendre, lou- 
er, aliener, et accorder aucun permis a 
leur sujet, ou autrement faire valoir 
aucun brevet d'invention, perfection- 
nement de procedSs, marques et noms 
de commerce, ou autres choses sem- 
blables necessaires ou utiles a aucune 
des fins de la corporation; 

Louer, vendre, administrer, deve- 
lopper, echanger, faire valoir ou autre- 
ment disposer de toutes ou d'aucune 
des proprietes de la compagnie ainsi 
que de son actif en consideration de ce 
qu'elle jugera avantageux, y compris 
les actions, les debentures ou valeurs 
d'aucune autre corporation; 



Conclure aucun arrangement relatif 
au partage des benefices, a l'union des 
interets, a la cooperation, au risque 
conjoint, a la concession reciproque 
ou autre avec aucune personne ou com- 
pagnie exergant, engagee dans, ou sur 
le point de s'engager dans, aucun com- 
merce ou genre d'affaires que la pre- 
sente corporation est autorisee a exer- 
cer ou dans lequel elle se trouve en- 
gagee, ou se fusionner avec cette per- 
sonne ou cette compagnie; 

Prendre ou autrement acquerir des 
parts, des obligations, debentures et 
autres valeurs d'aucune compagnie 
dont les objets sont totalement ou par- 
tiellement semblables a ceux enume- 
r6s aux presentes, et les vendre, les 
detenir, les reemettre avec ou sans 
garantie, ou autrement les negocier; 

Preiever et aider a preiever de l'ar- 
gent, au moyen de bonus, pret, pro- 
messe, endossement, garantie d'obliga- 
tions, de debentures ou d'autres va- 
leurs, ou autrement, pour aucune com- 
pagnie ou corporation, garantir 1'ex,- 
cution des contrats par aucune telle 
compagnie ou corporation ou par au- 
cune personen avec laquelle la compa- 
gnie sera en relations d'affaires; 

Placer les argents disponibles de la 
compagnie de la maniere qui sera de 
temps a autre determin6e; 

Distribuer a ses actionnaires, en na- 
ture, aucune propriete de la corpora- 
tion, et sp6cialement les parts, deben- 
tures ou valeurs d'aucune compagnie 
appartenant a la presente ou dont el- 
le pourra disposer; 

Faire toutes et aurune des choses 
que les presentes autorisent, soit seu- 
les soit conjointement, comme fac- 
teurs, fiduciaiies ou agents; 

Payer a meme les fonds de la corpo- 
ration, ou avec l'approbation des acr 
tionnaires, en parts, ou en deniers et 
en parts, toutes les d6penses relatives 
a la formation, a l'organisation, a la 
publication et a l'obtention de la char- 
te de la compagnie, et remun6rer au- 
cune personne ou corporation pour ser- 
vices rendus a la compagnie en sous- 
crivant la souscription d'aucun nombre 
d'actions de son capital, ou d'aucune 
de ses obligations, debentures ou au- 
tres valeurs; 

Payer par emission de debentures, 
d'obligations ou d'autres valeurs, aus- 
si employer et appliquer le surplus de 
ses recettes ou benefices accumuies 
mis en reserve d'apres la loi a l'achat 
ou a l'acquisition de propriete, a l'a- 
chat et a l'acquisition de son propre 
capital de temps a autre, jusqu'a con- 
currence, de la maniere et suivant les 
conditions que determinera le bureau 
fle direction; 

Les pouvoirs enumfires dans chaque 
paragraphe ne seront en aucune sorte 
limites ou restreints par reference aux 
termes d'aucun autre paragraphe ou 
par inference d'iceux; 

Accomplir tous autres actes qui se- 
ront necessaires a la bonne realisation 
des susdits objets, sous le nom de 
"Provincial Lumber Company limi- 
ted," avec un fonds social de vingt 
mille piastres ($20,000.00), divise en 
deux mille parts (2,000) de dix pias- 
tres ($10.00) chacune. 

La principale place d'affaires de la 
corporation sera en la cite de Mont- 
real . 

(A suivre page 28). 



20 



LE PRIX COURANT, vendredi 11 aout 1916 



Vol. XXIX— No 33 



* * 

I Le Marche de T Alimentation | 

++4++++++++++++++++++++++++++++++++++++^ 



GRAINS ET FARINES 

MARCHE DE CHICAGO 
A terme: 

Ouver- Ferme- 

ture Haut # Bas ture 
Ble: — 

$1.44% $1.38V 2 $1.44% 
1.48% 1.42 1.48 

1.53% 1.46% 1-53 



Sept. . . .$1.38 V 2 
Dec. . . . 1.42 
Mai .... 1.49% 

Mais: — 

Sept 84% 

Dec 72 

Mai . . . .75% 

Avoine: — 

Sept 44% 

D6c 47 

Mai 50% 



.85 
.73 

•76% 

.45 
.48 
.507s 



.84 % 
.71% 
.75 

44% 

.471/4 
.50 y 4 



.85 

.72% 
.76% 

.44% 
.44% 
.50% 



Avoine No. 
Orge No. 3, 
Orge No. 4 
Avoine No. 
Avoine No. 



Cotations au comptant: — 

BLE: — No. 2 rouge nouveau, $1.44% 
a $1.47%; No. 3 rouge, nouveau, $1.32 
a $1.45%; No. 2 hard, nouveau, $1-42 a 
$1.43%; No. 3 hard, nouveau, $1.38% a 
$1.41. 

MAIS:— No. 2 jaune, 87%c a 87%c; 
No. 4 jaune, 85c; No. 4 blanc, 84c a 
85c. 

AVOINES: — No. 3 blanche, 44c a 45c; 
Standard, 44 %c a 45 %c. 

SEIGLE: — No. 2 nouveau, $1.07. 

ORGE:— 66c a 92c. 

GRAINE DE MIL:— $8.50. 

TREFLE:— $7 a $14.50. 
bERGAL.ES 

Ble No. 1 Northern 1.4S 

Avoine No. 2 C.W 0.55 

3 C.W 0.54 

C.W 0.86 

0.84 

2 Blanche 0.51% 

3, Blanche 0.50% 

Mai's Jaune 0.98 

LE MARCHE LE LA FARINE 

Pa'entes du printemps: 

Royal Household 2 sacs 

Five Roses 2 sacs 

Glenora 2 sacs 

Harvest Queen -2 sacs 

Fortes a boulanger: 

Bakers Special 2 sacs 

Manitoba S.B 2 sacs 

Keetaba, S.B. . . 2 sacs 

Montcalm 2 sacs 

Medora 2 sacs 

Patentes d'Hiver: 
Hurona (a patisserie) .2 sacs 

A patisserie 2 sacs 

Farine de ble-d'Inde, blancs 

pour boulanger 2 sacs 

Farine de ble-d'Inde pour 

engrais 2 sacs 

Farine d'avoine: 
Avoine roulee, sacs de 20 lbs. 

Avoine roulee, baril 6.45 

ISSUS DE BLE ET AVOINE 
ROULEE 

Nous cotons: 

Issus de ble: 

Son Man., au char, tonne 21.00 

Grue Man., au char, tonne 24.00 

Middlings d'Ontario, au char 

tonne 26.00 

Moulee pure, au char 28.00 

Moulee pure, au char. 32.00 31.50 

Marche ferme. 
FOIN PRESSE ET FOUhRAGE 

Nous cotons: 

Foin No. 1 19-50 20.00 

Tres Bon No. 2 19.00 19.50 

No. 2 18-00 18.50 

No! 3 17.00 17.50 

Marche faible et a la baisee. 



7.40 

7.60 
6.50 
7.10 

5.90 
5.90 
690 
6.30 
6.40 

7.20 
6.10 

5.60 

410 

6.05 



FROM AGE— BEURRE— OEUFS 

Montreal. 

Prix vendants aux epiciers 

Fromage doux 18c 

Fromage fort .blanc, a la meule..22c 

au morceau 23c 

Fromage Oka 28c 

Beurre, choix 33c 

Beurre choix, en blocs d'une livre 33 %c 

Oeufs No. 1 30c 

Choisis 33c 

FROMAGES IMPORTES 

Bonne demande. 

On cote le fromage de Gruyere: 

Fromage, 45c, au morceau, 50c. 

Le fromage de Roquefort se vend 
55c la livre. Tre . rare. 

PRODUITS DE LA CAMPAGNE 

Produits de l'erab'e. — On cote les prix 
suivants: 
Pur sirop durable, bolte 

de 8 lbs 85 0.80 

Pur sirop d'erable, bc'te 

de 10 lbs. 1.00 1.10 

Pur sirop d'erable, borte 

de 13 lbs 125 1.30 

Pur sucre d'erable, la lb. 0.09 0.12 

Miel. — On cote les prlx suivants: 

Miel blanc trefle 0.00 0.15 - 

Blanc extrait 0.12 0.12% 

Miel sarrasln 0.09 0.10 

Feves. — On cote les prix suivants: 
Choisies a la main, lots de 

choir :.-. 6.75 7.00 

3 lbs. pickers 5.75 6.00 

5 lbs. pickers 5.60 5.65 

7 lbs. pickers 5.25 5.50 

Pommes de terre. — La saison des 
pommes de terre canadiennes de l'an- 
cienne recolte est terminee en general. 
Quelques chars de pommes de terre de 
la derniere recolte se vendent encore 
cependant a $1.80 le sac ex-voie et 
dans le gros $2.00 le sac ex-magasin. 
La demande a present va principale- 
ment aux fermiers de terres americai- 
nes de la nouvelle recolte et beaucoup 
d'affaires ont ete faites en Red Stars 
a $4.25 le baril en lots de chars et a 
$4.75 a $5.00 dans le gros. 

MARCHE A PROVISION 

Pores vivants. lots de choix, |12.75 a 
$13.00 les 100 lbs., peses hors chars : 
pores appretes fralchement tu6s des 
abattoirs $17.50 a $17.75 les 100 lbs. : 
jambons, 8 a 10 lbs., 24 cents la lb., 
jambons, 12 a 14 lbs.. 23 cents la lb., 
Jambons poids moyens et lourds, de 
22c; bacon pour breakfast, 25 cents; 
bacon do choix Windsor, 27 cents 
la livre; bacon de Windsor, desosse, 
28 cents la lb.; saindoux, qualite 'Tu- 
re Leaf," 16c a I6V2C la lb. en seaux de 
20 lbs., en bois; saindoux qualite "Pu- 
re Leaf", 15%c a 15%c la lb. en seaux 
de20 lbs. en ferblanc; saindoux compo- 
st, 13% la lb. en seaux de 20 lbs., en 
bois; saindoux compose, 13c la lb., en 
seaux de 20 lbs., en ferblanc. 

EPICERIE— SUCRE3 
Extra granule, sac. les 100 lbs. 7 89 

Rxtra granule, baril 7.85 

Extra ground", baril. les 100 lbs. 8.15 
Extra ground, % bte, 25 lbs., 100 



lbs,. 



Paris Lumps, bte. 100 lbs 8.40 

Crystal Diamond, bte. 100 lbs. 

les 100 lbs 8.40 

Crystal Diamond, % bte, 25 lbs. 

les 100 lbs 8.80 

Crystal Diamond, Domino, 20 

cartons, 5 lbs., les 100 lbs... 9.05 
Sucres bruts cristallises, lb... 0.08 

Ces prix s'entendent au magasin du 
vendeur a Montreal. 

MELASSES 

Tr6s bonne demande: 
Barbade, choix, tonne manque 
Barbade, tierce et qt. manque 
Barbade, demi qrt. ... manque 
Melasse fancy, tonne . . 0.56 0.59 
M61asse fancy, tierce 

le quart 0.59 0.61 

Melasse fancy, % qt. .. . 0.61 0.64 

Les prix s'entendent: ISre colonne, 
pour territoire ouvert; 2e colonne, pour 
territoire combine; 3e colonne, pour 
Montr6al et ses environs. 

LARD AMERICAIN 

Ire qualite, le quart 36.75 

2eme qualite, le quart 34.00 

SAINDOUX 

Saindoux pur, en tinette 0.17% 

Saindoux pur, en seaux 0.45 

Saindoux pur, en cse de 10 lbs. 0.17% 

Saindoux pur, caisse de 5 lbs.. 0.17% 

Saindoux pur, cse de 3 lbs 0.18 

FARINES ET PATES ALIMENTAI- 
RES 

Pates Alimentaires. 
Bonne demande: 
Nous cotons: 

Farine Household, qrt 7.95 

Farine' a patisserie Ocean, qrt. 6.70 
Farine d'avoine granulee, sac. 3.00 
Farine d'avoine standard, sac... 3.00 

Farine d'avoine fine, sac 3.00 

Farine d'avoine roul6e, baril.. 6.25 
Farine d'avoine roulee, sac... 2.75 

Farine de Ble-d'Inde, sac 2.80 

Farine de sarrasin, le sac 3.50 

Banner, Saxon et Quaker Oats, 

et Ogilvie, cse 0.00 4.25 

Cream of Wheat, cse 0.00 5" 

Fecule de mai's, le qlte. lb 0.00 0.07% 
Fecule de pomme de ter- 
re qrts. de 1 lb., doz... 0.00 1.50 
Vermicelle, macaroni et 
spaghetti Canadiens 

btes de 5 lbs., lb 0.00 

En vrac 0.00 



0.00 



0.07 

0.6% 
0.07 



X11. 1 yellow, baril, les 100 lbs 
No. 1 \eiow, sacs, les 100 lb;- ? 11 
Powdered bte 50 lbs., les 100 lbs 8.13 
Powdered, bte. 25 lbs., les 100 
lbs it-35 



Paquets de 1 lb. 
Nouillettes aux oeufs: 

Pqts de % lb., lb 0.00 0.07% 

Spaghetti, pates assor- 

ties: alphabets, chif- 

fres, animaux, nouilles, 

coudes, importes en 

vrac, lb 0.00 

En paquets de 1 lb 0.00 

Tapioca perle, en sac. lb.. 0.10 
Tapioca perle, en sac, lb. 0.10 

Sagou lb. 0.08 

VINAIGRE 

Nous cotons, prix nets: 

Bollman, cruches paillees 

gal. imp. cruche 0.00 0.00 

ill n'y en a plus sur le marche). 

Domestique. triple cru- 
ches paillees, 4 gal. 
imp. cruche 0.00 1.60 

118 grains (proof) le gall. 0.C0 0.23 



0.11 

0.12% 

0.11 

0.11 

0.09 



Vol. XXIX— No 33 



LE PRIX COURANT, vendredi 11 aout 1916 



21 



EPICES PURES, GRAINES ET SEL 

Bonne demande courante. 

Nous cotons: 

Allspice moulu lb. 0.00 0.16 

An is lb. 0.00 0.40 

Clous de girofle moulu. lb. 0.00 0.32 

Canelle en mattes lb. 0.00 0.25 

Clous de girofle entiers.lb. 0.25 0.27 

Chicoree canadienne ..lb. 0.00 0.12 

Creme de tartre lb. 0.00 0.60 

Colza . . lb. 0.07 0.08 

Gingembre en racine..lb. 0.22 0.25 
Graine de lin non mou- 

lue lb. 0.04% 0.06 

Graine de lin moulue..lb. 0.06 0.07 

Graine de chanvre lb. 0.07% 0.08 

Macis moulu lb. 0.75 1.00 

Mixed spices moulues..lb. 0.00 0.25 

Muscade moulue lb. 0.00 0.50 

Muscade . lb. 0.35 0.50 

Piments (clous ronds)..lb. 0.12 0.15 

Poivre blanc rond lb. 0.32 0.35 

Poivre blanc moulu lb. 0.00 0.35 

Poivre noir rond lb. 0.28 0.30 

Poivre noir moulu lb. 0.00 0.28 

Poivre de Cayenne pur..lb. 0.00 0.28 

Whole pickle srice lb. 0.00 0.20 

Sel fin en sac lb. 0.00 1.45 

Sel fin en % de sac lb. 0.00 0.45 

Quart, 2% lbs 3.65 

Sel fin, quart, 3 lbs 0.0 3.35 

Sel fin, quart, 5 lbs 0.00 3.25 

Sel fin, quart, 7 lbs 0.00 3.15 

Sel fin, en quart de 280 lbs. 

Ordinary fine 0.00 1.95 

Fine 0.00 2.20 

Dairy . . 0.00 2.30 

Cheese 0.00 2.50 

Gros sel, sac 0.85 0.95 

Legumes tecs, 

Nous cotons: 

Orge mondee (pot), sac. 0.00 3.10 

Feves blanches, (Can.) lb. O.i.O 0.10 % 

Orge perle, sac 5.00 5.75 

Feves jaunes. minot .... 5.70 6.00 
Lentilles rouges, par sac, 

lb 0.11% 0.12% 

Lentilles vertes, par sac, lb. manquent 

Pois verts, No 1 lb. 0.06 0.06% 

Pois casses, le sac lb. 6.00 6.60 

Ble-d'Inde a soupe, casse, 

le sac 3.00 

RIZ 

La demande est bonne. 

Nous cotons: 

Riz imported: 
Riz Patna, sacs de 112 lbs. 

auivant quality lb. 0.05% 0.06% 

Riz Carolina lb. 0.08 0.09 

Riz moulu 0.00 0.07 

Riz souffle (puffed) cse 

de 36 paquets de 2 ptes 0.00 4.25 

Riz d6cortiqu6s au Canada. 

Les prix ci-dessous s'entendent f.o.b. 
Montreal. 

Qualite B, sac 250 lbs 4.30 

Qualite Cc, sac 100 lbs 4.10 

Sparkle 6.40 

India Bright, sac 100 lbs 4.45 

Lustre 4.40 

Polished Patna 4.60 

Pearl Patna . 5.10 

Imperial lace Patna 5.80 

Crystal Japan 5.10 

Snow Japan . 5.30 

ice Drips Japan 5.40 

FRUITS SECS 

Asaez bonne demande: 

Nous cotons: 

Dattes et figues: 

Dattes en vrac 0.07 

Dattes en pqts de 1 lb.. 0.00 0.07% 

Raisins de Corinthe. La lb. 
Corinthe, Filiatras. en cartons 

1 lb 0.15 

Corinthe. Filiatras. en vrac... 0.14 



Raisins de Malaga. 

Connaisseur, la bte 

Extra Dessert, la bte 

Extra paquets, la bte 

Royal, la bte 

Imperial, la bte 

6 Couronnes, pqts., la bte. 
Excelsior, la bte 

Raisins Sultana. 

Cartons, 1 lb 

En vras 

Raisins de Valence. 
Valence fine off Stalk, 

btes de 28 lbs 

Valence Selected, btes de 

28 lbs 

Valence Layers, 4 cour., 



Lb. 
2.60 
3.60 
4.00 
4.25 
5.50 
5.80 
6.00 

Lb. 
0.00 
0.00 

Lb. 



0.00 0.00 



0.00 0.00 



btes de 28 lbs 


0.09 


0.09% 


Raisins de California. 




Lb. 


Epgpinees, paq. 1 lb fancy 


0.00 


0.11% 


Ep6pin6es, paq. 1 lb choix 


0.00 


0.10% 


Noix et Amandes. 




Lb. 




0.16 


0.17 


Amandes Valence 6cal6es 


0.40 


0.42 




0.34 


0.35 




0.15% 


0.16% 


Noix de Grenoble Mayette 0.16 


0.17 




0.14 


0.15 


Noix du Br6sil 


0.20 


0.21 


Noix de coco, rap6es a la 






lb 


0.21 


0.23 




0.20 




0.00 


0.55 


Peanuts roties, Coon . . 


0.09 


0.09% 


Peanuts roties, G 


0.09 


0.09% 


Peanut roties, Bon Ton.. 


0.12% 


0.13 


Fruits evapores. 




Lb. 


Abricots, boite 25 lbs 


o.co 


0.16 




0.08 


0.09 


Poires, boites 25 lbs 


0.00 


0.13 


Pommes trawchfees, 6va- 






por6es, btes de 50 lbs. 


0.10% 


0.11 


Pelures de fruits. 




Lb. 




0.19 


0.20 




0.24 
0.20 


0.25 


Orange 


0.21 


Pruneaux de Californie 




Lb. 


Boites de 25 lbs. 






30/40 




0.14 


40/50 




0.12 


50/60 




0.11 






0.10 






0.09 






0.08% 






08 



CONSERVES ALIMENTAIRES 
Conserves de Legumes 



Asperges (Pointes), 2 lbs. 
Asperges entiSres, can., 2 

lbs 

Asperges Californie, 2% 

lbs 

Betteraves tranchGes, 3 

lbs 

Ble-d'Ind°, 2 lbs 

B16-d'Inde en 6pis, gal.. 
Catsup, bte 2 lbs., doi... 

Cats-ip au gal., doz 

Champignons hotel, boite 
Champignons, ler choix.. 
Champignons, choix, btes 
Choux de Bruxellcs imp. 

Choux-fleurs 2 lbs. 

Citrouille3 3 lbs. 

Citrouilles gal. 

Epinards gal. 

Epinards 2 lbs. 

Epinards 3 lbs. 

Feves Golden Wax 2 lbs. 

F£ves Vertes 2 lbs. 

FSves de Lima .... 2 lbs. 
Flageolets importgs .. bte 
Haricots verts imp. .bte. 
Macfedoine de legumes bte 
Marinades en seau, 5 gal. 



No. 1 


No. 2 


3.00 


3.50 


0.00 


?.25 


0.00 


3.75 


0.00 


1.32% 


0.00 


0.95 


0.00 


4.75 


0.00 


0.65 


0.00 


5.00 


0.00 


0.00 


0.00 


0.00 


0.00 


0.00 


0.17 


0.18 


0.00 


1.05 


0.00 


0.92% 


0.00 


2.45 


0.00 


4.75 


0.00 


1.20 


0.00 


1.45 


0.00 


0.97% 


0.00 


0.97% 


0.00 


1.30 


0.16 


0.17 


0.00 


0.00 


0.14% 


0.15% 


0.00 


?.75 



Petits pois imp. moyens 

bte. 0.00 0.00 

Petits pois imp. mi-fins 

bte. 0.16 0.17 

Petits pois imp. fins, bte 0.19 0.20 
Petits pois imp. ext. fins 

bte. 0.21 0.22. . 

Petits pois imp. surfins 

bte. 0.22% 0.23% 

Pois Can., English Garden 0.95 

Pois Can., Early June 1.00 

Tomates, 3 lbs 0.00 1.15 

Tomates, gall 0.00 3.60 

Truffes, % boite 5.00 5.40 

Conserves de fruits. 

Trfis bonne demande. 

Par doz., groupe No. 1 No. 2 
Ananas coupes en des 

1% lb. 0.00 2.50 

Ananas imported ..2% lb. 2.75 3.25 
Ananas ontiers (Can.) 

3 lb. 0.00 2.50 

Ananas tranches (Can.) 

2 lb. 0.00 1.95 

Ananas rapes (emp. Can.) 

2 lbs. 0.00 1.50 

Cerises rouges sans noy- 
au 2 lbs. 1.92% 1.95 

Fraises, sirop epais, 2 lbs. 2.15 
Framboises, sirop 6pais 



0.00 



rouges, 



noires 



.2 lbs. 

sirop 
.2 lbs. 0.00 

sirop 
.2 lbs. 0.00 



0.00 
P 00 
0.00 



Gadelles 

epais . 
Gadelles 

£pais 

Marinades can. 1 gal. gal. 0.00 

2 gals. ' o.OO 

3 gals 0.00 

Olives, 1 gal gal. 0.00 

Peches Jaunes 2 lbs. 0.00 

Peches 3 lbs. 0.00 

Poires (Bartlett) ...2 lbs. 0.00 

Poires 2 lbs. O.0C 

Pommes Standard . 3 lbs. 
MQres. sirop epais. .. .ibs. 
Pommes Standard . . gal. 
Prunes, Damson, sirop 

Spais 2 lbs. 

Prunes Lombard, sirop 

epais 2 lbs. 

Prunes de Californie 

...2% lbs. 

Prunes Greengage, sir p 

^pais 2 lbs. 

Rhubarbe Preserved 2 lbs. 
Cerises blanches ....doz. 

Cerises noires doz. 

Framboises doz. 

MQres doz. 

Gadelles rouges doz. 

Conserves de poissons 

Tr£s bonne demande. 

Nous cotons: 
Anchois a l'huile (si.ivant 

form?.t doz 2.25 

Caviar % lb. doi 5.15 

Caviar % lb. doz 10.00 

Crabes 1 lb. doz 3.75 

Crevettes en saumure 1 lb 
Crevettes sans saum. 1 lb 
Finnan Haddies . . . Coz. 
Harengs frais imported, 

doz. 

Harengs marines imp doz. 2.20 
Harengs aux Tom., imp., 

do . 

Harengs kippered imp. 

doz. 

Harengs canadiens kip- 
pered 

Harengs canadiens. sau- 
ce tomates 0.95 

Homards, bte h., 1 lb. doz. 5.40 
Homards, bte plate, % 

llvre 2.80 

Homards, bte plate, 1 lb. 

doz. 5. SO 



2.17% 
1.97% 



1.45 

1.45 

0.80 

1.35 

1.90 

1.77% 

1.60 

2.25 

1.70 

2.25 

1.10 

1.90 

3.25 



1.10 1.15 



1.02% 1.05 
0.00 2.74 



1.10 


1.12% 


0.00 


1.55 


0.00 


2.25 


0.00 


2.40 


0.00 


2.00 


0.00 


1.95 


0.00 


2.40 



0.00 
0.00 
1.25 

1.40 



6.10 
5.25 
10.25 
3.00 
1.75 
1.30 
1.30 

1.45 
2.25 



2.20 2.25 



2.20 2.25 



0.95 1.00 



1.00 
5.50 



2.90 



5.60 






22 



LE PRIX COURANT, vendredi 11 aout 1916 



Vol. XXIX— No 33 



Hultres (solid meat) 6 oz. 

doz 0.00 1.80 

Hultres (solid meat) 10 

oz doz. 0.00 2.90 

Maquereau, tin, 1 lb., la 

doz 1.00 1.05 

Morue No. 2 lb. (manque) 

Morue No. 1 en quart lb. 0.04% 0.04% 
Royans aux truffes et aux 

achards \ .bte. 0.17 0.18 

Sardines Can. % bte. cse. 3.75 4.00 
Sardines franchises, % 

btes 0.17* 0.32 

btes 0.23 0.51 

Sardines Norvge, % ■ • 0.15 0.16 
Sardines franchises, % 

boites 0.19 0.50 

Sardines sans aretes . . 0.24 0.25 
Saumon Labrador, 100 lbs. 0.00 8.00 
Saumon Cohoes, Fraser 

River, 1 lb 0.00 1.60 

Saumon rouge: 

Horse Shoe et Clover 

Leaf, boite basse, % 

lb doz. 1.55 1.57% 

Saumon rouge Sockye, 

(Rivers' Inlet), boite 

haute, 1 lb doz. 0.00 2.25 

Saumon rouge du prln- 

temps, bte haute, 1 lb. 

doz. 0.00 2.00 

Saumon Humpback, 1 

lt) doz. 0.00 1.20 

Chums, boite haute, lb... 0.00 0.95 
Truite des mers, 100 lbs. 0.00 6.75 
HARENGS DU LABRADOR 

Quarts 0.00 6.40 

% Quarts 0.00 3.75 

PAPIER D'EMBALLAGE 

Papier brun en rouleaux 0.04 

Papier Manille en rouleaux .. 0.04 y 2 

Le Papier Manille 13 x 17 est cote 1.00 

SAVON DE CASTILLE 

Le savon de Marseille en morceaux 
se vend $7.00 la caisse et de 17c a 18c 
la livre, poids net, blanc ou marbre. 
HUILE DE CASTOR 

Nous cotons: Grosse D02. 

Bouteilles de 1 oz 5.50 0.50 

Bouteilles de 3 oz 12,50 1.10 

Bouteilles de 2 oz 9.00 0.80 

Bouteilles de 4 oz. . 16.26 1.40 

PEAUX VERTES 

Boeuf inspecte No 0.00 0.23 

Boeuf inspecte No. 2 0.00 0.22 

Boeuf inspecte No. 3 0.00 0.21 

Veau No. 1 0.00 0.33 

Veau No. 2 0.00 0.31 

Agneau du Printemps 1-00 

FRUITS TEMPORAIRES DE CALI- 
FORNIE 
Poires Bartlett, la boite 4.25 4.75 
Prunes bleues, (crate de 

-I paniers) la crate . . 0.00 2.75 
Prunes rouges, (crate de 

4 paniers), la crate . . 0.00 2.60 
Peches, boites .la boite 2.25 2.50 

FRUITS CANADIENS 
Cerises rouges (paniers 

de 11 quarts) environ 1.25 1.50 
('.rises rouges, (panier de 6 

quarts) °- 75 

Poires hatives, (paniers de 11 

quarts), environ 1-00 

Peches hatives (paniers de 11 

quarts), environ 1-00 

BLEUETS 
Bleuets extra fins du Sa- 

guenay, boites de 18 

quarts; la boite 2.25 2.50 

ORANGES SUNKIST 
Valences de Californie "Sun- 

kist", grosseurs 96 et 100 . . 4.75 
Valences de Californie, "Sun- 

kist,", grosseurs 126 5.00 



Valences de Californie, "Sun- 

kist", grosseurs, 150 5.25 

Valences de Californie, "Sun- 
kist", grosseurs, 176-200, 216 

et 250 5.50 

CITRONS 
Messina extra, de fantai- 

sie, grosseur 300 boi- 
tes seulement 8.00 8.50 

BANANES 
Port Lemon Jumbos, par 

bunch . . . 2.25 2.75 

PATATES NOUVELLES 
Yirginie, extra fines, le 

baril ' 4.25 4.50 

LEGUMES 
Patates douces, extra-fancy 

le panier 3.50 

Celeri, (12 tetes par bunchs) . . 1.50 
Melons d'eau (en barils 

de 6 a 8 melons), eha- 

que 0.65 0.75 

Concombres (Montreal), 

la douzaine 0.50 0.60 

Choux (Montreal), la 

douzaine 0.75 0.90 

Corn on Cob (Montreal), 

la douzaine 0.30 0.40 

OIGNONS 
Espagnols, en caisse d'environ 

130 livres, la caisse 6.00 

DATES NOUVELLES 
Hallowees, paquets d'une lb., 

la lb 009 

Fine Hallowees, golden block, 

la lb °- 08 

"Dromadaire", 30 paquets a la 

caisse, le paquet 0.11 

NOIX NOUVELLES 

Noix en ecailles, la livre 0.35 

Amandes en gcailles, boites de 

28 livres, la lb 0.40 

Avelines fines, la livre 0.15 

Pecans, la livre . . °- 18 

Amandes, la livre ° 18 

Noix, la livre ° 16 

Peanuts Bon Tons, la livre . . . 0.13 

THE 
Congou commun 0.15 0.21 

Thes noirs Ceylon: 

Pekoe 0.23 0.26 

Orange Pekoe 0.28 0.38 

Japan commun 0.19 

Japon medium 0.22 

Japon choix 0.27 

Japan choix extra 0.30 

Pinz Suez Young Hyson 0.16 0.18 

Gunpowder commun 0.16 

Gunpowder medium 0.16 

Gunpowder Pea Leaf 0.21 

Gunpowder Pin Head 0.33 

Formosa Oolong 0.36 

HUILE DE FOIE DE MORUE 

Nous cotons: 85."" a 86.00 le gallon. 

Bouteille scarrees de 16 onces, $7.00 
la douzaine; chopines, $4.50 la douzai- 
ne; % chopines, 82.80 la douzaine. 

HUILE DE RICIN PHARMACEU- 
TIQUE 

Nous cotons, au quart, par livre, 
32%c le gallon, 88.25 en estagnon, par 
livre, 0.34 a 0.35c. 

EPINGLES A LINGE 

Epingles ordinaires: 
Boites de 5 grosses, la boite.... 0.85 

Epingles a ressort: 

Boites de 2 grosses, la bte 0.90 

MECHES, BRULEURS ET VERRES 
DE LAMPES 

Nous cotons: 

Meche:. No. 2 lb. 0.30 

Meches No. 1 lb. 0.20 

Meches No. lb. 0.18 

Bruleurs No. 2 dor. 0.86 



BrQleurs No. 1 doz. 0.70 

Bruleurs No. doz. 0.61 

Bruleurs, dessus verre (A) doz. 1.65 
BrQleurs, dessus verre (B) doz. 1.00 
Cheminees (climax) No. 2 doz. 0.65 
Cheminees (climax) No. doz. 0.46 
Cheminees (Bonanza) No. 2 

doz. 0.85 

Cheminees (Bonanza) No 1 

doz. 0.75 

HUILE DE PETROLE 

Nous cotons: 

Pratt's Astral Oil gal. 0.18% 

Standards Acme gal. 0.16 

HUILE DE COTON 

Nous cotons: 
Au baril 1.50 l.go 

PRODUITS CHIMIQUES ET 
DROGUES . 

Nous cotons: 
Acide borique, bis d 336 lbs. lb 0.16 

Alun, barils de 336 lbs lb. 0.08 

Alun, barils de 112 lbs lb. 0.09 

Blanc de ceruse, brls de 336 lbs. 

lb. 0.80 

Bois de campSche lb. 0.10 

Borax en cristaux, brls 

de 336 lbs 0.08% 0.10 

Boules a mites 0.16 0.20 

Camomille lb. 0.00 0.80 

CampSche (Extralt de) 

boites de 12 *lbs lb. J 00 80 

btes 24 lbs, pqt 1 lb., lb. 0.013% 0.14 

Camphre, la livre 0.00 0.76 

Carbonate d'ammoniaque, 

brls 112 lbs6., 4 lbs 0.16 0.20 

Cire blanche lb. 0.40 0.45 

Couperose, brls 370 lbs. lb. 0.02% 0.04 

Crfcme de tartre lb. 0.60 

Gelatine rouge en feuilles (il n'y en t 

pas sur le marche). 
Gelatine blanche en feuille 

lb. 0.60 0.80 

doz. 0.00 1.50 

Gomme arabique lb. 0.00 0.45 

Houblon presse lb. 0.20 0.22 

Lesive commune manqu 

Lessive commune, grosse, . . manqu 
Paraffine pour cierges lb. 0.10 0.12 
Platre a terre, sac 100 lbs., sac 0.70 

Poudre insecticide lb. 0.00 0.60 

Resine blanche lb. 0.03% 0.06 

Resine G., suiv. quart lb. 0.02% 00.04 
SalpStre en cristaux, brls., 

112 lbs 0.03 0.12 

Sel a Medecine lb. 0.06 0.08 

Soda a pate 112 lbs 0.00 2.75 

Soda a laver, 100 lbs 1.25 1.50 

Soude caustlque en mor. 100 lbs. 7.00 

50 lbs. 0.00 

Soufre en batons, brls. 336 

lbs lb. 0.04 0.06 

Vitriol, brls 0.16 0.18 

Soufre moulu, sacs 112 lbs. 0.03 0.08 
Tourteaux de lin moulu, 

sac 1.95 2.10 

VAShLINE 

Nous cotons: 
"Bleu Seal" 

Blanche No 1 grosse 10.00 

Blanche No 2 grosse 9.20 

Jaune No 1 grosse 8.72 

Jaune No 2 grosse 4.40 

BOUGIES, CIERGES ET HUILE! 
DE SANCTUAIRE 

Nous cotons: 
B. Paraffine en vrac, boite de 40 lbs 
6 a la lb lb. 0.00 0.09 

12 a la lb lb. 0.00 0.10 

B. Paraffine, 6 a la lb... 0.09% 0.10 

B. Steraique, 14 oz 0.12 0.19 

B. Steraique, 16 oz 0.28 0.24 

B. Steraique, 16 oz 0.28 0.24 

Cierges approuvGs ....lb. 0.00 0.37' 
Huile de 3 jours gallon.. 2.66 2.76 



Vol. XXIX— No 33 



LE PRIX COURANT, vendredi 11 aout 1916 

Table Alphab^tique des Annonces 



23 



Assurance Mont-Royal 26 

Baker & Co. (Walter) 8 
Banque d'Hochelaga . 24 
Banque Nationale ... 24 

Banque Molson 24 

Banque Provinciale . . 24 

Barnett, G. & H 28 

British Colonial Fire 

Ass 27 

Brodie & Harvie ... 8 
Bryant, Dunn' & Co. . 24 
Burnett, A 23 

Canada Life Assuran- 
ce Co 26 

Cauada Brush 18 

Canada Starch . . Couvert 

C. P. R 6 

Canadian Postum ... 5 
Channell Chemical . . 7 
Caron 23 



Church & Dwight ... 4 
Cis d 'Assurance Mu- 

tuelle du Commerce 26 

City Ice 8 

Clark, Wm 8 

Connors Bros 12 

Cottam Bart 23 

Couillard, Auguste . . 23 

Douglas (Lea & Per- 

rin) Couvert 

Disston Saw 32 

Dom. Canners Co. Ltd. 3 

Eddy, E. B. Co 9 

Esinhart & Evans ... 26 
Exposition de Quebec 10 

Fels 8 

Fontaine, Henri 23 

Fortier, oseph 23 



Gagnon, P.-A 23 

Garand, Terroux & Cie 23 
Gillett Co., Ltd., (E. 

W.) 12 

Gonthier & Midgley . . 23 
Grand Trunk Railway 4 

Hall Coal 18 

Heinz 6 

Imperial Tobacco .... 13 

Jamieson 33 

Jennings 7 

Jonas & Cie, H 

. . . Couvert interieur 2 

Lacaille, Gendreau & 

Cie 8 

La Prevoyance 26 

La Sauvegarde 26 

Leslie & Co., A. C. ... 32 

Lewis Bros 29 

Liverpool-Manitoba . . 26 



Martin, G.-E 23 

Mathieu (Cie J.-L.) . 9 

McArthur, A 32 

McCaskey 11 

Maxwells Limited ... 32 
Montbriand, L.-R. ... 23 

Nicholson File 31 

Nova Scotia Steel Co. 24 

Prevoyants du Cana- 
da (les) 26 

Pink 34 

Rolland & Fils, J.-B. . 23 

St. Lawrence Sugar Co 9 
Sun Life of Canada . 26 

United Shoe Machine- 
ry Co., Ltd. . . Couvert 



Western Ass. Co. 



26 



Maison fondee en 1870. 

AUGUSTE COUILLARD 

IMPORT A r«UR DB 
Ferreanerle et Quincalllcrie, Verree 

a Vltrea, Pelnturea, etc. 
Speclallte: Potlea de toutea aortea 

Nea. MS a 21* rue S.-Paul 
Veutee 12 .t 14 S.-AaaU*. MONTREAL 



La maiaon n'a pas de commie-voya- 
I»uri at fait beneficier aea clients da 
cette economic. Attention toute speci- 
al* am commandea par la malle. Mae- 
siaura lea marchande de la campagne 
•aront toutoura aervie au plus baa priz 
du march*. 



A TARON Telephone Bell 
It. -A. V,/\l\Uil, MA1N M7# 

Comptable licencie 

Inatitut de> Comptables et Au- 

diteurs da la Prorince de Quebec, 

48, Notre- Damo O., Montreal. 



pAIN POUR OISEAU est le "Cot- 
tam Bird Seed" fabrique d'a- 
pres six brevets. MarcharJise de 
confianue; rien ne peut l'approcher 
comme valeur et comme popularity. 
Chez tous les fournisseuis en gros. 



JOSEPH FORTIER 

Fabrlcant-Papetier 

Attllcr de rlflure, reliure, typo- 
iraphle, relief et gaufrage. fabri- 
cation de lirrea da compatablllte. 
Pormulea ct fourniturea de bureau 

110 OUEST rue NOTRE-DAME 

(i.|U ee U re* S.-Pierre). MONTH AL 



ALEXANDER BURNETT 

Comptable, verificateur, commisaaire 
pour teutee lee Province* 

Rtglement d'affaires de faillitee 
Batisse Banque des Marcfaands 

Taieea*a* B*U Main UN MONTREAL 



Diew Victoria Hotel 

H. FONTAINE, Proprietaire 

QUEBEC 

L'Hotel des Commts-Voyageura 

Plan Americain. Taux, a partir de $2.51 



GARAND, TERROUX & CIE 

Banquiers et Courtiers 
48 Quest rue Notre- Dame,Montreal 



L.-R. MONTBRIAND 

Architect* et Meaureur, 
230 rue S. -Andre, Montreal. 



G.-E. MARTIN 

Cempatble, Liquidateur «jt 
Auditeur 

211 Edifice McGill, Montreal 
Tel. Main 6126. 



GEO. GONTHIER H.-E. MIDGLEY 

Licencie Inn. Comptable Compttble-Incerpore 

GONTHIER & MIDGLEY 

Comptable* et Auditeur* 
101 RUE S.-FRANCOIS-XAVIER, - MONTREAL 

Telephone MAIN 2701-619 
Adreaee lelegraphique - "GONTLEY.'' 



P.-A. GAGNON 

COMPTABLE LI C EN CIE 

(Chartered Accountant) 

Chambres 31S, 816, 817, Edifice 

Banque Quebec 

11 Place d'Artnei, MONTREAL. 

Telephone Bell Main 4*13. 



LIVRES POUR 

La Distribution de Prix 1916 

Nous avons l'honneur d'an- 
noncer que nous venons de rece- 
voir un nouvel assortiment de 
livres p ur la distribution des 
prix. Cette derniere importation 
offre un ensemble complet d'ou- 
vrages capables de r6pondre aux 
besoins de toutes les conditions 
de l'enfance et de la jeunesse 
chretienne. Nos series sont de 
tous les formats depuis l'in-32 
jusqu'a la serie in-foho, et sont 
toutes revetues de la haute ap- 
probation des communautfis ec- 
clSsiastiques. 

LA COMPAGNIE J.-B. ROL- 
LAND ET FILS, 
No. 53 rue S.-Sulpice, Montreal. 



24 



LE PRIX COURANT, vendredi 11 aout 1916 



Vol. XXIX— No 33 



LE MANUEL DU SPECULATEUR 

contientlesrenseignementsJ.es plus intSressants stir les 
valeurs speculatives. L'6dition d'aout sera bientot prSte 
& Stre distribute. 

Pour en recevoir gratuitement un exemplaire, il suffit de 
a'adresser a 

M. PAUL de MARTIGNY 

au Bureau de Montreal de la Malaon 

BRYANT, DUNN & CO. 

Rue Saint*Francois-Xavier, Nos 84-88 
TELEPHONE MAIN 4960 



LA BANQUE MOLSONS 

FONDEE EN 1855 

Siege social - - Montreal 

Capital verse $4,000,000 

Fonds de reserve 4,800,000 

COLLECTIONS 

Collections faites dans tout le Dominion par 
l'entremise de cette banque, et dans toutes les 
parties du monde civilise\ par l'entremise de nos 
agents et repr6sen.tan.ts. Remboursements 
promptement remis aux plus bas taux d'echange. 

Emissions de lettres de credit commerciales et de 

lettres circulaires pour voyageurs valables 

dans toutes les parties du Globe. 



LA BANQUE NATIONALE 

FONDEE KN 1860 

Capital autorise $5,000,000 

Capital verse 2,000,000 

Reserves 1,954,843 



Notre service de billets circulaires pour les voyageurs 
"Travellers Cheques" a donne satisfaction a tous nos 
clients; nous invitons le public a se prevaloir des avan- 
tages que nous offrons. 

Notre bureau de Paris, 

10 RUE AUBER, 
est tres propice aux voyageurs canadiens qui visitent 
I'Europe. 

Nous effectuons les virements de fonds, les rembour- 
sements, les encaissements, les credits commerciaux en 
Europe, aux Etats- Unis et au Canada aux plus bas taux. 



Nova Scotia Steel & Coal Co., 

LIMITED 

MANUFACTURERS 

ACIER en BARRES MARCHAND. MACHINERIE a 
ROUES, TRANSMISSIONS en ACIER COMPRIME 
POLI, TOLES D'ACIER juaqu' a 48 pea de larjle. 
RAILS en "T" de 12, 18, 28 et 40 lba a la Terfte, 
ECLISSES, ESSIEUX DE CHARS DE CHEMINS DE 
FER. 

GROSSES PIECES DE FORGE, UNE SPECIALITE 

Mine* de Fer, Wabana. Terreneuve. — Mint 

Haut Fourneaux, Foura a Reverbere a Sydney Mine*. 
N.-E. — Laminoira. Forge* et Ateliers de Finiasage a New 
Glasgow. (N.-E) 

Bureau principal : New Glasgow (N.-E) 



BANQUE PROVINC1ALE 

DU CANADA 

CAPITAL AUTORISE $2. 000,00* 

CAPITAL VERSE ET RESERVE (au 31 dec. 1915) . . 1,650.000 

75 Succursales dans les Provinces du Quebec, de l'Ontario et du 

Nouveau Brunswick. 

CONSEIL D' ADMINISTRATION: 

President: M. H. LAPORTE, de la maison Laporte Martin 

limitee. Administrateur du credit foncier-franco-canadien. 
Vice-President: W-F CARSLEY, capitalists 

Vice-President: TANCREDE BIENVENU. Administrateur Lake 

of the Woods Milling Co., limited. 
M. G-M BOSWORTH. Vice-President "Canadian Pacific 

Railway Co." 

L'Hon. ALPHONSE RACINE, Conseiller legislatif, president 

de la maison de gros Alphonse Racine limitee. 
M. L-J-O BEAUCHEMIN , de la Librairie Beauchemin ltes. 
M. M. CHEVALIER, directeur general Credit foncier franco- 
canadien. 



Pr< 



R.. 



ex-jugt in 



BUREAU DE CONTROLE 

(Com m iss aires -cense urs) 
• Identil'lion. sir ALEXANDRE LACOSTE, C. 
chef de la cour du banc du roi. 
Vice-President Doctaur E-P LACHAPKLLE. Adminlstrsteur 
du Credit toncier franco-canadian. 

L'HON. N. PERODEAU N. P., Ministre sans portefeuille dans 
le gouvernement du Quebec. 

BUREAU PRINCIPAL 
Directeur gerant general: M. TANCREDE BIENVENU 

M. M.LAROSE.inspecteuren chef; M.J-A TURCOT, inspecteur- 
M. A. THIBAULT, assistant inspecteur; A. GIROUX, secretaire. 
Correspondents a 1'Etraniier: Etsts-Unls: New York, Boston. 
Buffalo, Chicago; Angleterre, France, Allemagne, Autriche. Italic. 



BANQUE D'HOCHELAGA 

CAPITAL VERSE ET FONDS DE RESERVE $ 7,700.000.00 

TOTAL DE L'ACTIF 34,515,873.93 

DIRECTEURS: J-A Vaillancourt. President, l'hon. F.-L Beique 
C.R.. Vice-President, E-H Lemay, Alph. Turcotte, l'hon. J M Wilson. 
W. Bonner. A-A Larocque. 

Beaudry Leman, gerant general: Yvon Lamarre, inspecteur; J-C 
Thivierge, contr